Çà empire pour l’empire… De la disgrâce au marasme

Le Système en mode panique

 

EntreFilets

 

28/09/2016

 

url de l’article:

http://www.entrefilets.com/Le_systeme_en_mode_panique.html

 

Les masques ne tomberont pas plus bas. Obama qui met son veto à une loi autorisant les poursuites contre les Saoudiens qui ont financé l’inside job du 11 Septembre; l’attaque contre les troupes syriennes pour permettre une offensive de l’Etat islamique à Deir ez-Zor;  puis la soudaine hystérie des merdias-systèmes pour condamner l’offensive de Damas à Alep: il est désormais clair pour tous que les atlantistes sont les alliés de Daesh en Syrie, et plus largement des barbus de tous poils au Moyen-Orient. Reste que la mobilisation politico-merdiatique contre la Russie et Damas atteint cette fois des proportions si délirantes qu’il faut se demander si la pègre néolibérale dirigeante ne se prépare pas à renverser la table en cherchant, en désespoir de cause, une confrontation directe avec la Russie. Car le dossier syrien n’est que l’un des fiascos en cours parmi une multitude d’autres.



Zapping masochiste


Cette fois les merdias-systèmes se lâchent. Tous les plumitifs de notre vertueux monde libre s’étranglent désormais d’une indignation qu’ils affirment planétaire et même cosmique contre le super-méchant Poutine et Bachar «le tyran qui massacre son propre peuple» selon la formule consacrée et déjà usitée pour Saddam Hussein et Khadafi par… eux-mêmes.
Moscou et Damas sont ainsi accusés de pilonner sans discernement le quartier «rebelle» d’Alep (donc où les terroristes d’al-Nosra-Qaïda-Daesh et consorts se terrent en prenant la population en otage), visant même délibérément les civils et en particulier les vieillards diabétiques, les infirmières, les féministes, les transgenres, les chatons affamés et surtout les fillettes si possible de moins de 3 ans (1).
Lors d’un zapping masochiste, on est ainsi retombé d’abord sur la photo pourtant très suspecte du petit Omran (2) exhumée par France2 pour arracher des larmes à la ménagère, puis sur le toujours consternant 28 minutes d’Arte (terrible zapping indeed…). Et là, c’était du pur caviar !

Au milieu d’un débat où comme toujours les intervenants s’enflammaient à l’unisson contre Moscou et Damas, la speakerine en charge s’indignait donc, s’emportait même, de voir qu’il n’y avait encore eu aucune manifestation-monstre du peuple dans les rues de Paris (rive gauche bien sûr) pour dénoncer les crimes russes et syriens, sous-entendus «après tout ce qu’on leur a dit et montré».
Et vous comprenez qu’en fait, ces gens-là n’ont même pas l’excuse d’être de dociles petits fonctionnaires propagandistes de la pègre atlantiste, mais qu’ils sont pour la plupart tout simplement sincères dans leur imbécilité, honnêtes dans leur aveuglement bref, que ce sont justes des idiots utiles hallucinés par l’idéologie qu’ils servent en rampant, étant entendu que dans tout système totalitaire il est toujours dangereux de lever la tête, surtout dans les médias.
A aucun moment ni la dame en question ni sa chorale de clones ne s’est donc demandé si ce désintérêt de la rue ne pouvait pas venir, par hasard, du fait que justement plus personne ne croyait à LEUR version pourrie, que chacun avait vu la nudité du roi atlantiste et comprenait son jeu incestueux et criminel avec les barbus au Moyen-Orient.
Fin du zapping donc, avec comme toujours une légère nausée.
Et puis retour à la vue d’ensemble.

En route pour le plan B ?


Car la crise syrienne n’est qu’une crise parmi toutes celles qu’affronte notre vertueux Système atlantiste et sa contre-civilisation.
Ainsi, sous le vernis d’un technologisme débridé et du mythe d’une croissance éternelle, tout y est rouillé, foireux, rongé, poreux, branlant et déglingué. C’est que notre hyper-Titanic néolibéral se fracasse en même temps contre toutes ses impasses. Seule l’énorme couche de propagande, du type «tout va très bien Madame la Marquise», donne encore l’illusion d’un édifice encore viable alors que toute sa structure, aussi bien sociale que politico-économique, menace de s’écrouler à tout instant saisi par la surfusion (3). 
Son modèle économique est une aberration mortifère sans lendemain qui craque de toutes parts; son système politique soit disant démocratique est devenu une vulgaire oligarchie corrompue jusqu’à la moelle; et sa structure sociale se décompose à vue d’œil sous les coups de boutoir du progressisme bobo-nihiliste et de la «crise migratoire», avec une guerre de tous contre tous qui menace désormais de tourner à la guerre civile tout court.
Aux commandes de cet hyper-Titanic, la capitainerie US, elle, fait face à une menace existentielle. La «dédollarisation» des échanges internationaux s’accélère; la Russie surpasse désormais l’Empire en matière de technologie militaire et la Chine poursuit sur sa lancée émancipatrice en tant que désormais première puissance économique mondiale. L’élite washingtonienne est par ailleurs tombée dans un tel état de disgrâce qu’il semble fort possible que le trublion Trump réussisse finalement à damer le pion à la candidate du Parti de la Guerre et de Wall Street, la toussoteuse Killary.

De ce côté-ci de l’Atlantique, l’UE est au bord de l’implosion, la paupérisation ravage les peuples et, en France, fer de lance de la construction européenne donc, la pègre dirigeante connaît le même état de disgrâce que sa consœur et inspiratrice étasunienne. 
Alors en voyant l’hystérie anti-russe soudain flamber de la sorte de part et d’autre de l’Atlantique, de notre vertueux monde libre donc, en voyant les Etats-Unis et la France pousser à la une confrontation directe avec la Russie sur le théâtre syrien, on ne peut s’empêcher de penser que devant les échéances hasardeuses qui s’annoncent pour le Système, certains doivent se dire que renverser la table avec une guerre de haute intensité pourrait faire office de plan B.

PS: Le timing est parfait. Publiés ce jour, les résultats de l' »enquête officielle » sur le krash du MH17 accusent bien évidemment les rebelles pro-russe du Donbass (ce que conteste le Kremlin). Grosse poussée de russophobie supplémentaire en perspective!

1 Il ne s’agit bien évidemment pas ici de minimiser le terrible calvaire de la population civile, mais de pointer l’indignation sélective atlantiste qui ne se manifeste que lorsque ses intérêts sont menacés.

2 Le Quai d’Orsay, l’UE et les USA financent le «Aleppo Media Centre», qui défend la cause des djihadistes  

3 De la chute de l’Empire à la surfusion du Système

5 Réponses to “Çà empire pour l’empire… De la disgrâce au marasme”

  1. […] via Çà empire pour l’empire… De la disgrâce au marasme — Resistance71 Blog […]

  2. Personnellement je sens l’exaspération au max, ça boue…

    • A propos de max, ce siècle verra un mélange de Mad Max et de Morlocks; la science-fiction c’est de la petite bière à côté.
      Anne Hidalgo parle de « villes-mondes », c’est ça : des villes fortifiées ou une élite fera des bonds et du business. Le reste, l’ailleurs, nous sera dédié. La bouffe se trouvera à la baston.
      Un problème pour résoudre Calais ? On éparpille et on se planque.
      Les gouvernants sont des mafieux psychopathes, ce ne sont pas des Pokémons qu’il faut chasser !

      • et oui c’est le plan !
        l’oligarchie planifie des « zones vertes » inaugurée à Bagdhad depuis 2003, des oasis hyper sécurisés où les ordures psychopathes se vautreront dans le stupre et la luxure comme ils l’ont toujours fait mais à la puissance 10.
        A l’extérieur, ce sera un mélange de Mad Max et de 1984, c’est leur plan en tout cas !
        Il ne tient qu’à nous de le faire capoter et de livrer ces traîtres à l’humanité à la justice de droit naturel.
        La pire des punitions pour ces guignols ? Intégration dans le peuple et au boulot usine-champ, pas de goulag non, juste insérés dans la vie quotidienne. Dans une société des sociétés, ils connaîtront le poids de leur erreur.

  3. Une merveille,cet article! Bravo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s