COP21: Mort d’une ordure

Pour la très vaste majorité des gens, le nom de Maurice Strong n’évoquera strictement rien. Il n’en va pas de même de nos lecteurs puisque son nom a été mentionné à plusieurs reprises sur ce blog. Ce Canadien élitiste, escroc et eugéniste, milliardaire, protégé de David Rockefeller, fondateur et premier PDG de Petro Canada, est l’instigateur de l’escroquerie planétaire du réchauffement climatique anthropique a l’ONU. Fondateur et ancien président de l’UNEP, il a été de tous les coups foireux, de toutes les escroqueries possibles au sein des entreprises pétrolières qu’il dirigea, tout comme à l’ONU. Il a obtenu son bâton de maréchal de l’escroquerie en détournant près d’un million de dollars du programme onusien pour l’Irak « pétrole contre nourriture ». En cavale non médiatisée depuis, il a trouvé refuge en Chine où il est demeuré sans aucun doute très actif pour le développement du Nouvel Ordre Mondial dont la Chine fait partie puisque son modèle politique ultra-coercitif en est le maître étalon. Gardons néanmoins présent à l’esprit que le système est au-delà des hommes qui le créent et que même mort Strong, Rockefeller, Rothschild et toute la cabale oligarchique demeurent des dangers permanents pour l’humanité. La lutte n’est pas contre les hommes mais contre le système qu’ils ont créé. C’est le système qu’il faut abattre, une fois fait, les humains reviendront à la raison pourvu qu’il soit impossible de retourner à l’ancien régime étatique de division et de contrôle.

Mort d’une ordure élitiste donc, un de plus en moins ! 

— Résistance 71 —

 

Lire: COP21… Mort d’une ordure (suite)

 

Maurice Strong est mort, mais son héritage dévastateur va lui survivre

 

Tim Ball

 

2 Décembre 2015

 

url de l’article original:

http://www.therebel.media/maurice_strong_is_dead

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Je ne crois pas au fait de ne pas dire du mal des morts.

Si des gens étaient mauvais vivants, ils ne le sont pas moins morts. Leur capacité à nuire simplement diminue de beaucoup, mais ce qu’ils ont fait dans leur vie demeure et blesse longtemps après leur trépas.

Maurice Strong est décédé à la veille quasiment de la conférence de Paris sur le climat COP21 (NdT: Il avait 86 ans). Je ne sais pas où il est mort, bien que ce fut vraisemblablement en Chine où il avait trouvé refuge. Il a vécu là-bas parce que, comme Pierre Trudeau (NdT: ancien PM canadien et père du nouveau PM canadien Justin Trudeau), il avait une véritable admiration pour Mao Zedong et l’hybride politique actuel qu’est le communisme avec le capitalisme que j’appelle le Capitalisme d’État.

Sa tante, Anna Louise Strong, fut une conseillère de Mao alors que son règne de terreur et de massacre était en cours. En 1953, Strong, comme Pierre Trudeau, visita la Chine communiste. Il y vécut aussi à la fin de sa vie à cause de son implication dans une escroquerie du programme “pétrole pour nourriture” entre l’Irak de Saddam Hussein et l’ONU. Il existe une photocopie d’un chèque de près d’un million de dollars émis à son nom.
(voir la copie du chèque dans l’article original)
Les leaders du monde sont rassemblés pour perpétuer l’agenda (pseudo) socialiste que Strong a établi utilisant l’environnement et le dogme sur le changement climatique anthropique comme Cheval de Troie.

Il a créé le Programme de l’Environnment de l’ONU ou UNEP qui à son tour à produit l’Agenda 21 et la fausse science climatique gérée par le GIEC ou IPCC.

L’affirmation que le CO2 humain cause le changement climatique est sans doute le plus grand mensonge de l’histoire.

Comme Elaine Dewar l’a expliqué dans son livre Cloak of Green écrit après avoir passé 5 années avec Strong à l’ONU:

Strong a utilisé l’ONU comme un tremplin pour vendre une crise mondiale sur l’environnement et l’agenda de la gouvernance mondial (NdT: alias le Nouvel Ordre Mondial)

Strong n’est pas seul à avoir participé à cet agenda de manipulation sur l’environnement et le climat à des fins politiques ; Dewar avait pour intention d’écrire un livre louant les écologistes canadiens comme Strong, Suzuki et Elizabeth May. Des recherches très approfondies révélèrent qu’ils étaient bien plus manipulateurs, contrôleurs et avocats d’un agenda politique qu’ils ont poussé bien plus que les gens qu’ils attaquent pour faire la même chose.

Dewar a consacré 20% du livre à Maurice Strong et il est vraiment terrifiant de constater le niveau de contrôle qu’il fut capable d’exercer. Obama et Trudeau sont déterminés de faire de cette conférence de Paris l’établissement de son agenda de gouvernance mondiale (NdT: par le contrôle des nations au moyen de la taxe carbone et de la limitation des émissions de CO2, qui n’ont rien à voir avec un quelconque réchauffement planétaire lorsqu’il a lieu, car n’oublions pas que les données de terrain montrent qu’il n’y a pas eu de réchauffement planétaire de la surface depuis plus de 18 ans et demi… Depuis l’an dernier sévit El Niño, qui réchauffera bien sûr la planète de manière NATURELLE…) Au Canada, les Ontariens souffrent de l’héritage languissant du plan énergétique que Strong a introduit lorsqu’il fut président d’Ontario Hydro. (NdT: Strong, protégé de Rockefeller dès l’àge de 17 ans, fut un des fondateurs et premier PDG de Petro Canada et a trempé dans les magouilles politico-pétrolières toute sa vie. A l’ONU, il détourna de l’argent du programme onusien avec l’Irak “pétrole contre nourriture”.)

Le premier ministre de la province d’Alberta (NdT: là où sont localisés les tristement célèbres sables bitumeux et leur exploitation) Notley a introduit un plan similaire et Justin Trudeau, le nouveau premier ministre canadien, a annoncé une politique similaire à l’échelle nationale. L’aveugle menant l’aveugle dans des politiques qui échouent partout où elles sont appliquées. Ironiquement, Obama clâme que le changement climatique (anthropique) est une plus grande menace que le terrorisme (NdT: que lui et l’occident soutiennent…). Il a raison, mais pour la mauvaise raison. L’utilisation de la politique contre le changement climatique afin de détruire les économies mondiales (ou ce qu’il en reste) va tellement les affaiblir, qu’elles ne pourront plus combattre le terrorisme (NdT: qui est l’arme de destruction massive introduite dans les nations pour mettre les peuples à genoux et les forcer à accepter la solutiuon toute prête de l’état policier mondial…).

En France, dans le pays de Voltaire, ces leaders mous sont facilement trompés parce que l’agenda de Strong est en accordance avec le leur., mais ils vont donner raison à Voltaire qui disait que “Ceux qui peuvent vous faire croire a des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités”. Non, je ne laisserai pas partir tranquillement Maurice Strong. Il est plus que nécessaire de mettre au grand jour sa vie destructrice dans toute sa splendeur manipulatrice et horrifique:

Une vie à exploiter le paradigme nécessaire de l’environnementalisme pour un agenda politique qui échoue dès que et où qu’il soit essayé. Répéter une action qui échoue et toujours en attendre un résultat différent est une des définitions de l’insanité dit-on. La conférence de Paris est une insanité orchestrée par Maurice Strong.

Quelque part, je suis un peu réconforté de savoir que ce Strong est dans un endroit où il va véritablement cette fois-ci, faire l’expérience d’une chaleur très intense et dévastatrice…

 

 

4 Réponses to “COP21: Mort d’une ordure”

  1. Un passant Says:

    Marrant, j’ai lu il y a peu Naomi Klein affirmer exactement l’inverse, que Rockefeller et cie ont financé la propagande cliamatosceptique pour faire croire que l’activité humaine n’y est pour rien et donc continuer le business du pétrole jusqu’à sa dernière goutte!

    • 😀 alors que la même Naomi Klein est financée par Rockefeller, çà par contre c’est établi. Son documentaire inspiré de son bouquin « This Changes Everything » a été co-produit par Susan Rockefeller, l’épouse du criminel ploutocrate eugéniste David Rockefeller…
      Une chose: il est impossible à l’échelle humaine d’utiliser le pétrole ou le gaz naturel « jusqu’à la dernière goutte »… Ces produits sont abiotiques et sont produits encore et toujours dans le manteau terrestre. Ce qui ne veut pas dire bien entendu qu’il ne faille pas abandonner cette merde, c’est évident, mais i y a plus que le carburant et la source énergétique… Il y a toute l’industrie de transformation pétro-chimique dont les produits sont absolument partout dans la vie courante.
      N’oublions jamais que les grands banquiers comme Rockefeller, les Rothschild, les Morgan, Lazare etc ont toujours financé les deux côtés de toute belligérance ; il est plus que probable qu’ils financent encore les deux côtés de la division climatique… Le but c’est çà en fait… la DIVISION et ils paient beaucoup de fric pour nous maintenir divisés. L’union des peuples est leur perte, ils le savent et ils jouent en conséquence.

      • Un passant Says:

        OK je vois… on en apprend tous les jours.
        Pour embrayer sur le dernier paragraphe de votre réponse, à propos de la DIVISION, les grands banquiers que vous citez, et que j’imagine avec des égos surdimensionnés, ne sont-ils pas divisés entre eux?
        C’est le seul truc qui cloche je trouve, c’est qu’ils puissent (mais combien sont-ils?) sans division entre eux se mettre d’accord à ce point là!

        • Ils sont divisés parfois sur des détails opératoires, mais ils ont TOUS une convergence d’intérêt: celle de dominer, d’écraser. Ces ordures ont passé plus d’un siècle à écraser la concurrence pour monopoliser les marchés en tout au plus haut niveau selon le vieil adage de John D. Rockefeller, lui même agent des Rothschild: « La concurrence est un pêché ».
          Comme ils sont mois nombreux en haut de la pyramide qu’en bas, ils ont fait le ménage et s’accordent bien plus facilement sur la domination. Les heurts peuvent être sur des détails mais leurs intérêts sont convergents.
          Les notres le sont aussi, mais nous sommes plus de 7 milliards en bas à accorder ou pas les violons. C’est plus facile de nous maintenir divisés sur bien des points factices.
          Il faut pomper les écrans de fumée et casser la machine de l’oppression qui maintient la division en bas: la combinaison de l’État et du capitalisme.
          C’est la seule façon de procéder. Leur retirer l’outil de la division et faire en sorte qu’il n’existe plus.
          Toit le reste ne fait qu’entretenir le statu quo oligarchique et n’est en fait que pisser dans un violon.
          Boycott du merdier, de l’État, des institutions et remplacement par la confédération des communes libres autogérées ou quelque chose de ressemblant dans l’idée. C’est le SEUL moyen !
          Nous avons analysé la chose en profondeur, c’est la conclusion inéluctable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s