Escroquerie du changement climatique anthropique: Escroquerie d’un marché « vert » de 5 à 7000 milliards de dollars !

Pour les banquiers l’escroquerie du changement climatique anthropique représente un marché potentiel de 7000 milliards de dollars

La marée du fric, le flot des conflits d’intérêts

 

JoNova

 

17 juillet 2016

 

url de l’article original:

http://joannenova.com.au/2016/07/climate-change-is-potentially-a-7-trillion-dollar-money-making-venture-for-bankers/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’industrie “verte” actuelle représente déjà environ la somme de 1500 milliards de dollars par an. Mark Carney, le gouverneur de la Banque d’Angleterre a dit qu’il s’attendait à ce que ce marché croisse juqu’à 5 ou 7000 milliards de dollars.

Financial Post: Climate change a $7 trillion funding opportunity

Il a déclaré qu’étant donnés les énormes besoins de financement pour une infrastructure propre, il estime le rebond des opportunités d’investissements quelque part entre 5000 et 7000 milliards de dollars par an.

Si l’énergie verte propre était efficace, bon marché et viable il n’y aurait aucun “besoins de financement” car le marché bondirait pour exploiter cette opportunité. Au lieu de cela, la plupart des investisseurs agissent comme de véritables sceptiques (climatiques). Le fait même que les banquiers centraux vendent si agressivement en dit suffisamment long sur l’affaire. Peut-être que les banquiers centraux veulent aider les pauvres et sauver le monde, ou bien se pourrait-il que l’industrie de la finance dans sa totalité profiterait d’un faux marché forcé et d’une autre monnaie de singe ? Quelles sont les commissions de change sur un marché de 7000 milliards de dollars ?…

Une fois de plus on nous fait le coup de ce mythe du “marché libre”:

“Mettre un prix sur le carbone est le moyen le plus sûr pour que les marchés jugent une exposition tangible au changement climatique”, a dit Carney.

Etiqueter le carbone a été un gros échec pour changer le temps qu’il fait partout dans le monde. Le libre-échange et le libre-marché ne fonctionnent pas quand il ne sont pas libres et quand ils s’appliquent à une molécule qu’on trouve partout (C) et qui est impliquée dans quasiment toute forme de vie sur la planète. De plus, que veut dire “prix propre” de toute façon ? L’évaluation du coût de l’utilisation de panneaux solaires pour réduire votre exposition aux dégiats occasionnés par les inondations en 2100 est un sale calcul, peut pas faire plus sale en fait. Les calculs ne peuvent pas devenir plus bordéliques, plus sombres ou plus inutiles que çà. Pulvérisez ces chiffres et enterrez-les 6 pieds sous la cendre volcanique.

L’idée de coller un marché sur un produit qui est essentiellement produit et consommé par la nature est bizarre, bizarre à l’extrême même. Pratiquement aucun des joueurs dans un marché global du carbone ne répondra aux avantages offerts. L’Océan Pacifique ne va pas acheter de crédit carbone, ni le phytoplancton, les vaches, les moutons et encore moins la levure. Même dans le pauvre marché des 4% contrôlé par les humains, la demande n’est pas élastique, ce qui veut dire que les coûts de l’énergie forcent déjà la majorité du marché à être efficace. Les gains demeurant sont mineurs et pathétiques. Donc de larges mesures balayant tout le secteur économique sont inefficaces, et ce même si les modèles du GIEC n’étaient pas à la ramasse.

Bien que ce ne soit pas à 100% sûr que Carney voulait dire “annuellement” ou sur les 20 prochaines années ; Bloomberg implique cette dernière possibilité. Mais hé, 1000 milliards par-ci, 1000 milliards par-là hein ?…

“En termes des ordres de magnitude de l’énergie propre ou d’une infrastructure basse d’énergie carbone, de purification de l’eau etc, ceci serait mis en place dans le courant des prochaines 15 ou 20 années,” a dit Carney. “Étant donné la croissance de l’urbanisation, des champs, étant donnés les cadres politiques qui sont mis en place, cela représenterait de l’ordre de 5 à 7000 milliards de dollars.”

Étant donné que l’investissement est déjà de l’ordre de 1500 milliards de dollars, je présume qu’il voulait dire 7000 milliards de dollars dans 10-20 ans. Comme on essaie de changer le climat global avec des moulins à vent et des douches froides, un feu de joie de cette amplitude est auss “réaliste” que de créer un financement pour capturer la petite souris collectrice des dents de lait, ceci pourrait réalistiquement coûter à peu près autant.

Quelqu’un peut-il en trouver une transcription ?

13 Réponses to “Escroquerie du changement climatique anthropique: Escroquerie d’un marché « vert » de 5 à 7000 milliards de dollars !”

  1. et lisez bien les commentaires, on retrouve qui : Goldman Sachs

    c’est confirmé :

    https://wattsupwiththat.com/2016/07/16/bank-of-england-governor-mark-carney-climate-is-a-7-trillion-opportunity/

    • bien sûr, toujours les mêmes baltringues criminels en col blanc aux manettes…
      Mensonge, escroquerie, tromperie, vol, recel, trafic, blanchiment, exploitation, colonialisme, assassinat, ethnocide, génocide, voilà crescendo les piliers du credo oligarchique étatico-capitaliste.

      • Un passant Says:

        Petite blagounette qui colle à la mélasse diverse et variée de la joyeuse actu, ajoutons à ta liste évidemment non-exhaustive: plagiat (de discours d’investiture) !! (putain les cons)

        • gouvernés par des illétrés, des cow-boys, des acteurs de cinéma sur le retour, des milliardaires voleurs/exploiteurs… tout est à l’image de cette nation d’escrocs et du grand barnum criminel impérialiste.
          Leur seul grand comique et nihiliste de service, George Carlin, disait à juste titre:
          « Être né dans ce monde nous donne un ticket pour la foire aux monstres, être né aux Etats-Unis nous donne un siège au premier rang… »

        • Un passant Says:

          Eh oui, of course… Pourtant, certains (chefs d’Etats non-occidentaux ou figures de proue de l’internet anti-système pas du tout idiots utiles ;-)) n’hésitent pas à présenter Trump comme une alternative valable à l’épouvantable (là au moins on est tous d’accord) Clinton…

        • hélas c’est bonnet blanc ou blanc bonnet –

        • Un passant Says:

          Oui ça me semble une évidence – mais ça ne l’est pas pour certains grands donneurs de leçon mégalomanes compulsifs de l’internet alternatif.

        • Voter c’est choisir son maître, voter c’est acquiescer à la volonté oligarchique.
          Il n’y a pas de solutions au sein du système, nulle part, il n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais.
          Tout cela n’est qu’une vaste fumisterie une illusion démocratique…

        • oui mais il faut être honnête, altruiste un minimum, travailler et prendre ses responsabilités !!!

        • Un passant Says:

          … mégalomanes compulsifs et, sorry cousin, d’extrême-droite.

        • Un passant Says:

          « il faut être honnête, altruiste un minimum, travailler et prendre ses responsabilités !!! »
          Qu’est-ce que cette tirade (c’est du Wauquiez ou du Sarozy?) vient foutre au milieu du débat ci-dessus?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s