Face à l’ignominie marchande indécrottable, la nature des choses (Mohawk Nation News)

Ce texte / analyse de MNN fait du bien par où il passe… Devant l’ambiance totalement délétère qui anime le monde dans sa tentative de progression vers une dictature technotronique planétaire, il est bon de se tourner vers les princes de la résilience : les peuples originels des Amériques, qui sont en lutte contre l’oppression généralisée depuis plus de 500 ans et qui sont toujours debout face à l’inhumanité marchande. Ils nous montrent le chemin, emboitons-leur le pas. Nous l’avons dit il y a des années : « Nous sommes tous des colonisés ! »
Ils sont et doivent être une grande source d’inspiration. Motivant !
~ Résistance 71 ~

« Venez et regardez bien parce que quand ils en auront fini avec nous… ce sera votre tour. »
~ Membre des mères de clans Mohawk aux riverains québécois venus aux nouvelles lors de la crise d’Oka, Kanawakeh, 1990 ~

Le meilleur remède au monde Kanenronkwatsera


Mohawk Nation News


17 octobre 2020


url de l’article original:
http://mohawknationnews.com/blog/2020/10/17/worlds-best-medicine-kanonrakwatsera/


~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Nous sommes des extensions de nos ancêtres. Nous sommes les survivants d’un chemin chaotique que nous n’oublierons jamais. Nous voulons la paix en accord avec kaianerekowa, la Grande Loi de la Paix. La forme et le son œuvrent ensemble pour nous montrer ce qu’est la paix. Les envahisseurs ont stoppé notre connexion avec notre peuple, notre terre et notre environnement. Nous faisons partie d’une dimension que l’envahisseur ne peut pas voir. Nous avons pensé enlever les envahisseurs. Mais nous voyons qu’ils se mettent eux-même hors circuit.

Nous avons l’énergie vitale de continuer tandis que leur corps et leur esprit pourrissent. Nous nous reposons sur notre langue traditionnelle pour recevoir des visions du passé. Chants et danses sont importants parce que leurs fréquences proviennent de la nature de laquelle nous sommes partie intégrante.

En février 2020, tous les trains du Canada furent arrêtés afin de faire dérailler leur projet d’oléoduc illégal détruisant la terre souveraine de la nation Wetsuweten. Puis soudainement arriva la COVID. Gateway a immédiatement et illégalement mis en place un oléoduc au travers de la terre Wetsuweten non cédée.

Comme c’est parti, si le Canada se termine, alors se terminera l’empire britannique. La City de Londres possède illégalement la colonie du Canada. Les banquiers sont les actionnaires de chaque municipalité du Canada. Ils possèdent chaque personne en en faisant des entités commerciales à la naissance, les certificats de naissance sont des documents bancaires. Chacun est un numéro et est la propriété des banques. “Personne ne pourra acheter quoi que ce soit sans la marque de la bête”. Aujourd’hui, les statues et les temples qui glorifient les vies des envahisseurs sont mis à bas. Il est très difficile d’être une personne aborigène naturelle sur l’île de la Grande Tortue. Le Canada est maintenant dans une situation critique. Notre mère nature continue de nous garder, alors que nous continuons à essayer de nous occuper de tout, la terre, l’eau, l’air, les animaux, la végétation et tous les trésors de la nature. Chacun prend ce qu’il a besoin. Ceux qui en veulent trop perdent tout.

Nous devons remplir les paroles de la création / nature dans chaque partie de l’île de la tortue, de pôle à pôle et d’océan à océan, pour leur protection.

Les guerriers rotiskenrakete vont bientôt se dresser et défendre. Trouvons nos alliés, ceux qui connaissent le véritable ennemi. Les informateurs de nos conseils de bandes sont mis en position de choix comme traîtres à leur propre peuple. Nos ennemis sélectionnent avec attention les faibles d’esprit et les fainéants pour faire leur sale boulot. Ils sont la queue du serpent blanc dont nous avions été prévenus.

Nous devons nous occuper du bien–être de chacun les uns les autres. Nous persévèreront de façon à ce que la loi de la Grande Paix ne soit jamais éradiquée. Nous allons nous protéger les uns les autres sur l’île de la Grande Tortue. Nous nous rappelons du bon message que nous a donné Dekanawida. Sur cette planète, tout ce qui vit a la même mère. Elle est la terre. Nous avons tous le même père, la source d’énergie de toute chose naturelle. Cela fait de nous tous des frères et des sœurs, vivant sur notre mère. Nous pouvons survivre et coexister ensemble comme une grande famille.


500 ans de résistance (Oka 1990)

Les prédateurs psychopathes jouent des jeux veules. Ils se regroupent contre les faibles et innocents parce qu’ils veulent nous faire taire, nous réduire au silence. Aucune dictature n’a jamais perduré ni survécu. Ils sont sans racines et n’appartiennent en rien à cet environnement. Nous, Onkwehonweh, les peuples originels, sommes enracinés sur l’île de la Grande Tortue et avons un chemin à suivre déterminé par la nature. Karonhiaktajeh nous a appris à connaître cette voie. Nous nous rassemblons en conseil pour dire ce que nous ressentons et voyons et pour passer la connaissance. Des traîtres entraînés et à la solde sont envoyés pour nous espionner et nous fourvoyer.

Nous n’aurons pas faim, nous nous conseillons afin de devenir autonome comme nous l’étions avant la venue des envahisseurs. Les ragots et conversation stérile seront tenus à l’écart de notre feu de conseil. Les envahisseurs nous trompent tous les jours afin de mettre la vie en péril et hors d’équilibre. Nous suivrons notre esprit. Nous resterons sur le chemin qui mène à la paix en gardant notre esprit hors de toute distraction. Nous attendons le moment où le serpent fuira l’île de la Grande Tortue pour de bon et où la paix reviendra. Onkwehonweh a la responsabilité de disséminer la paix sur le monde. Nous sommes entrés dans l’époque du serpent noir. Bientôt nous verrons les signes annonçant le retour de la paix. Le contrôle exercé par la peur disparaîtra.

La nature nous a créé pour disséminer la grande paix. Le pouvoir du kanen’ ron’kwatsera, l’amour de notre terre-mère, continuera pour toujours. Nous ne sommes pas des oiseaux relâchés de leur cage. Petit à petit, Kaianerekowa sera mise en place comme ce fut voulu par notre terre-mère et la nature. Le déclenchement de la pandémie de février 2020 à commencé au Canada. Nous nous sommes tenus sur les rails et avons arrêté l’économie de la plus grosse colonie de l’empire britannique, le Canada. Un mois plus tard le COVID apparaissait soudainement sur la scène mondiale.

Les gens ordinaires sont maintenant dans de petites réserves dans le monde entier. Comme le Lakota Russel Means le disait si bien : “Bienvenue dans la réserve !”

= = =

5 textes pour comprendre et éradiquer le colonialisme

« Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte », Steven Newcomb, 2008

« Comprendre le système de l’oppression coloniale par mieux le démonter », Steven Newcomb

« Comprendre le système de l’oppression coloniale pour mieux le démonter », Peter d’Errico

« Effondrer le colonialisme », Résistance 71

« Nous sommes tous des colonisés ! », Résistance 71

Il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir !

Comprendre et transformer sa réalité, le texte:

Paulo Freire, « La pédagogie des opprimés »

+

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie


« La question sociale est une question agraire »
~ Gustav Landauer ~

3 Réponses vers “Face à l’ignominie marchande indécrottable, la nature des choses (Mohawk Nation News)”

  1. Je l’ai lu hier, j’étais sûre que vous le traduiriez tant il est porteur effectivement !
    J’ai intégré cette illustration issue du billet original sous ma dernière publication et l’ai même traduit !

    Les hommes blancs disent aux enfants que leur ancêtre s’est « installé » ici. Quand la vérité est que les « envahisseurs » nous ont envahis, ils nous ont assassinés et violés jusqu’à ce que nous existions à peine.
    Joyeux Thanksgiving (ou pas…)

    Merci !

  2. […] Traduit par Résistance71, dans : Face à l’ignominie marchande indécrottable, la nature des choses (Mohawk Nation News) […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.