Suggestions de lectures critiques et anarchistes pour une action politique informée et concertée

 

Résistance 71

 

4 janvier 2017

 

Surfant comme à l’accoutumée la blogosphère dissidente, nous nous sommes aperçus récemment en lisant les commentaires, d’un intérêt grandissant pour l’Idée anarchiste et une croissance incontestable de la demande sur ce qu’il conviendrait de lire pour en savoir plus par soi-même et hors des délires propagandistes entendus ou vus ici et là sur la toile et la sphère de l’establishment afin de discréditer et de diaboliser l’anarchie et ses principes fondateurs d’une société égalitaire, anti-autoritaire, et non coercitive, qui terrifie l’oligarchie et la survie de son petit monde privilégié de la domination et de la violence.

Pour répondre à cette demande, en tant que blog anarchiste ayant étudié de près toute cette affaire depuis bien des années, nous avons décidé d’établir une petite liste utile, bien ententu non exhaustive loin de là, de ce que tout à chacun pourrait ou devrait lire afin d’en savoir plus et de se faire une idée sur l’Idée de manière indépendante.

C’est en fait ce que tout anarchiste souhaite: que le plus de personnes possible décident de leur propre chef d’en savoir plus et étudient poue se rendre compte par eux-mêmes de ce qui n’est en rien une idéologie mais bien plutôt une façon de penser, de se comporter dans la vie de tous les jours et donc une façon de vivre, tout simplement, bien au-delà de toutes les fadaises vues et entendues en provenance de sources qui simplement ne savent pas grand chose de ce qu’ils avancent ou intoxiquent à dessein l’opinion publique.

Assez de blablatage, voici une petite liste pour se mettre confortablement sur le chemin de la véritable question sociale, nous mettons en lien toute lecture possible gratuite sur la toile si disponible:

Littérature anarchiste

Pour commencer simplement, il y a un petit livre incontrournable, très bien fait, écrit par Daniel Guérin et publié aux éditions Gallimard en 1965, intitulé: “L’anarchisme, de la doctrine à l’action”. L’édition de langue anglaise de 1970 est préfacée par Noam Chomsky. On le trouve chez Folio pour pas cher.

L’ouvrage de 158 pages dans sa version anglaise, est divisé en trois chapitres:

  1. Les idées de base de l’anarchisme
  2. A la recherche d’une nouvelle société
  3. L’anarchisme et sa pratique révolutionnaire

Le 3ème chapitre parle de la période de 1880 à 1914 puis de l’anarchisme dans la révolution russe de 1917 , de l’anarchisme des conseils ouvriers italiens de 1920 et enfin l’anarchisme et la révolution sociale espagnole 1936-39

Ensuite, une fois assimilé le mimimum basique savamment dispensé par le livre de Guérin, il est assez incontournable de lire la trilogie anarchiste avec dans l’ordre chronologique:

Puis, au gré du temps lire ces auteurs également essentiels en tête desquels npus mettrons Gustav Landauer et ses deux ouvrages “La révolution” et surtout “L’appel au socialisme”.

A lire également avec le plus grand intérêt:

Plus près de nous dans l’époque “moderne”: des anthropologues anarchistes:

Concernant l’histoire critique pour balayer certains grands mythes tenaces:

  • Howard Zinn et son “Histoire populaire des Etats-Unis de 1492 à nos jours”
  • Annie Lacroix-Riz: “L’histoire sous influence” et “L’histoire toujours sous influence”
  • Jean-Paul Demoule: “On a retrouvé l’histoire de France” et “Les Gaulois”
  • Marylène Patou-Mathis: “Néanderthal, une autre humanité” et son excellent “Préhistoire de la violence et de la guerre”

Pensée critique rejoignant la pensée anarchiste:

Le seul penseur et activiste marxiste valant la peine d’être lu à notre sens:

  • Antonio Gramsci: “Ecrits politiques”, “Cahiers de prison”

Bonne lecture à toutes et tous !

23 Réponses to “Suggestions de lectures critiques et anarchistes pour une action politique informée et concertée”

  1. Jean Cendent Says:

    Bonjour, Résistance 71

    Merci, pour ces liens très utiles.

    Un aspect qui ne plaide pas en faveur de Proudhon sa « vision » des femmes…

    Bref pour ma part, l’anarchisme est féminisme (contre le patriarcat et l’égalité intégrale entre les femmes et les hommes, etc.)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Anarcha-f%C3%A9minisme

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchisme_et_f%C3%A9minisme

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Michel#cite_note-45

    • « Le patriarque n’a aucune connexion avec le naturel. Les patriarques veulent conquérir la Nature et soumettre la loi naturelle des choses, ils l’admettent de bon cœur. La religion patriarcale se repaît de l’éradication de ceux ayant des croyances différentes. Les gouvernements vous forcent à vous aligner d’un côté ou de l’autre, chaque côté essayant d’opprimer le point de vue minoritaire… Les peuples indigènes ont vécu des millénaires sans déséquilibre ni destruction, puis en seulement 6000 ans de patriarcat, la Terre a été amenée au bord de la destruction totale. Avec le patriarcat, le meurtre de masse et la destruction de toute vie sont justifiés par les bénéfices apporté aux quelques privilégiés en haut d’une chaîne alimentaire artificielle. Wall Street n’est en rien différent de toutes les tyrannies et royaumes de l’histoire. »
      ~ Russell Means, Lakota ~

      • Un passant Says:

        Religion (je n’en cite aucune pr ne vexer personne, hum hum) et féminisme, ça on n’a pas encore inventé, hein? c’est le moins que je puisse dire 😉

        • incompatible, surtout que le féminisme, tel qu’il est conçu dernièrement, est aussi devenu une religion. Le féminisme c’est la loi naturelle, qui dicte… naturellement que les femmes soient plus politiquement impliquées dans les décisions de la société, surtout lors de crises profondes.
          Les sociétés traditionnelles savent qu’en cas de conflit, les femmes sont les mieux loties pour prendre les graves décisions parce qu’ultimement ce sont leurs fils et leurs maris, frères, voire pères dont les vies seront mises en danger. Bien des sociétés amérindiennes laissaient les conseils de femmes et d’anciens décider d’un conflit armé lorsque toute autre option avait été épuisée.
          Nos pathétiques sociétés en sont bien loin ! mais on y reviendra, c’est l’évidence même.

        • Un passant Says:

          Je dirais pr résumer qu’au hit parade des discriminations ds l’histoire de l’humanité, celle entre les hommes et les femmes est la number one, devançant toutes les autres (principalement raciales bien sûr) (j’ai ds mon entourage une « féministe » alors le petit macho que je suis a été « réinformé » en direct live, hi hi)…
          Après, je ne rentre pas ici ds le détail des mouvements féministes – notre ami Cousin dirait qu’ils ont été un instrument de + à la marchandisation de nos sociétés 😉

        • 😉 😀 Une chose est sûre, le mouvement des « sufragettes » fut promulgué par l’oligarchie et les fondations idoines (Rockefeller, Rothschild, Ford, Carnegie etc..) pour une raison simple à l’époque: émancipation des femmes = femmes au travail plus gros segments de la population sujet à l’impôt et accroissement de la consommation…
          Le mouvement des « torches de la liberté » (cigarettes) des femmes fumant en public fut financé par les compagnies de tabac (Reynolds and co…).
          Clairement, ce mouvement fut noyauté, récupéré dès le départ dans le meilleur des cas.
          Le mouvement féministe aujourd’hui ne fait le + souvent que la promotion d’une « masculinité » féminine avec de soi-disants modèles de succès qui ne sont que des femmes masculinisés, y compris en politique, surtout en politique, suffit de regarder le type de femmes proposées comme « modèles » de femmes « émancipées »: Hillary Clinton ? Condoleeza Rice ? Christine Lagarde ? Theresa May, Angela Merkel ? et ion en passe et des meilleures…costumes business, tailleurs, tronches à bouffer des gâteaux secs et va t’en guerres comme 5 mâles sous stéroïdes. C’est çà la « femme émancipée » ?…
          Le « féminisme » est trouvé dans la loi naturelle des choses, dans l’égalité et le partage selon ses désirs, besoins et capacités. La nature est Ying-Yang, tout est une question d’équilibre totalement perdu dans la société patriarcale, mais le matriarcat n’est pas la domination des femmes masculinisées, le matriarcat n’est pas une société de Clinton et de Lagarde…
          L’instrumentalisation est totale en cela Cousin voit juste… 😉

        • Un passant Says:

          « L’instrumentalisation est totale » de la part de ces ordures (roro, soros, etc) mais ça ne veut pas dire qu’on est tous instrumentalisés.
          Les véritables féministes INTELLIGENTES n’ont évidemment pas « Hillary Clinton ? Condoleeza Rice ? Christine Lagarde ? Theresa May, Angela Merkel »… sans oublier madame Thatcher comme modèles – ni même certaines chiennes de garde qui sont tombées ds l’excès inverse. Vous avez d’ailleurs très bien résumé l’affaire en un mot, tellement c’est simple: égalité… tout bonnement… Toute discrimination, la première de toutes ds l’histoire de l’humanité étant sexiste, est une imbécillité totale… un peu décourageante à la longue. Seulement voilà: cette égalité, bcp d’hommes (et même de femmes) en ont peur.

          Cousin (ou Meyssan très très proche du régime Assad: à partir de ce fait, je lis ce qu’il écrit avec la prudence qui s’impose), je serai d’accord avec ce qu’ils disent ou pas, en fait, ce qui me chiffonne c’est qu’un marxiste (ou marxien si on veut rentrer ds les nuances à couper les cheveux en 4) soit la coqueluche d’E & R ou de fdesouche et compagnie… bcp plus rarement partagé par les sites d’extrême-gauche ou anarchistes! Je v pê arrêter avec ces remarques, je n’ai aucune mission ni militantisme, vs m’êtes sympathiques et je ne voudrais pas devenir le troll de service. Mais je ne vais pas non plus empêcher mon cerveau bien en place de fonctionner…

          A Bruxelles, ville sous domination islamique et nationaliste patronale flamande (avec bien sûr la collaboration des autorités équivalent « UMPS » et sans doute les christo-sionistes-franmaques aux manettes sans oublier qu’on est le siège entre autres de l’OTAN et de l’UE), j’ai droit à au moins 2 des principaux totalitarismes – l’un religieux et l’autre politico-économique, le tout sous déguisement démocratique avec installation d’une dictature ultra-sécuritaire sous prétexte d’attentats (déjoués pour la plupart mais donc omniprésents ds les médias) et dans le plus pur style capitalisme consumériste à la con tempéré pr la galerie par les écolo-climato-bobos de service – c’est vous dire si ds un tel bourbier je suis vacciné 😉

  2. Très contents de voir que cette initiative est si bien reçue.
    Merci aux lecteurs de la diffusion et du feedback.
    Les ouvrages répertoriés ci-dessus sont des armes de destruction massive de l’oligarchie et de son outil étatico-capitaliste.
    Union => Réflexion => Action Directe

  3. […] critiques et anarchistes pour une action politique informée et concertée » que Résistance71 nous propose pour affuter notre esprit critique […]

  4. Tenez, j’ai trouvé judicieux de le mettre en lien à la fin de ce billet sur François le Pieu ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/05/gaulliste-et-de-surcroit-chretien-je-suis/
    J’ai également mis en lien vers votre page Colonialisme et doctrine chrétienne de la découverte, entre autres ! Au plaisir ; Jo

      • De rien ! On devrait leur conseiller ces lectures à tous ces Pions, Fion autres et avariés, non ? Quoique… JBL

        • çà leur ferait pas de mal, mais ils refuseraient des les lire très certainement. S’ils le faisaient, ils savent qu’ils ne pourraient plus se regarder dans une glace ! 😉

        • Tu m’étonnes ! Avez-vous lu l’article de Serge Charbonneau (avec qui je suis pas souvent d’accord) quand la propagande implore dieu ? Franchement, ça décoiffe, et comme je viens de le dire chez Les Moutons Enragés, si l’on n’y prend pas garde, en même temps que François le Pieu, c’est Dieu lui-même qui entrera à l’Élysée en mai 2017 et là… Ma foi, comme dirait l’autre, hein ? Michèle Ouimet abandonne le journalisme pour se livrer à dieu !

          L’ex-journaliste québécoise, Michèle Ouimet, a décidé de tourner le dos au journalisme pour écrire une lettre à cet être imaginaire qu’on appelle «dieu» ! jbl

        • Bien vu Charbonneau, il se lâche à bon escient, à lire !…

        • Oui, parce que ça change des dernières analyses un peu décalé, à mon sens, sur le vote « populaire » qui a porté Trump au pouvoir. Cependant qu’elles n’étaient pas aussi délirantes que celles d’un Shamir qui c’est un tout petit peu calmé, quoique… Jo

  5. Tenez, j’ai intégré l’article de Philippe Grasset via Le Saker Francophone du 31/12/2016 intitulé « De Sherman à Wounded Knee en MàJ de ce billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/20/changez-tout/
    En apportant quelques précisions nécessaires à mon humble avis et parce qu’aussi bien avec Daffy qu’avec François le Pieu le changement de paradigme, ce ne sera pas maintenant ni jamais ! JBL

  6. Jean Cendent Says:

    Bonjour,

    Soit, il y a méprise, malentendu ou alors je me suis mal exprimé (pourtant, j’ai fourni des liens).

    Ce que je veux nommer par féminisme ce n’est pas le style, comment dire : « socialo-bobo » ou bien, la patronne qui remplace le patron, la présidente qui remplace le président.

    Quoique les femmes peuvent « après tout et pourquoi pas… » Être aussi les égales / ego des hommes dans l’absolue bêtise des hiérarchies de dominations diverses et avariées, exemple effectivement : Thatcher, Clinton, Lagarde, Bettencourt, etc. Qui ne sont d’ailleurs, même pas ce que vous nommez « Le mouvement féministe aujourd’hui » mais des conservatrices capitalistes, des réactionnaires « de première ».

    Est-ce que « Le mouvement féministe aujourd’hui » est moins vif, revendicatif, efficace, constructif qu’à d’autres époques ? Plus light et kit manucure? Show et talon aiguille ? Faible, dénaturé, affadie, édulcoré… ? Peut-être ? Puis-je en juger ? De quel droit ? Ai-je l’expérience nécessaire pour cela ?

    D’ailleurs qu’est-ce « Le mouvement féministe aujourd’hui » il y a des femmes, des hommes qui sont anarchistes et féministes qui ensembles défendent les droits des femmes dominées par la hiérarchie capitaliste ainsi que celui des hommes, l’un ne va pas sans l’autre. Exemple : dans les différentes CNT et CNT AIT.

    Bref, le féminisme que je voulais définir c’est celui de : Louise Michel, Lucy Parsons, Virginia Bolten, Federica Montseny, Mujeres Libres et tant d’autres.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mujeres_Libres

    Emma Goldman « Je réclame l’indépendance de la femme, son droit de vivre pour elle-même ; d’aimer qui elle veut et autant de personnes qu’elle veut. Je réclame la liberté pour les deux sexes, liberté d’action, liberté d’aimer et liberté d’enfanter »

    Un texte d’Anna Delso (libertaire, féministe, anarcho-syndicaliste) que je trouve explicite.

    Elle décrit la situation de ces années révolutionnaires (la révolution sociale espagnole de 1936) : « La capacité d’organisation des femmes me laisse stupéfaite. Plusieurs d’entre elles ont un rôle prépondérant dans leur syndicat, Confédération nationale du travail, et font partie en même temps du comité d’autogestion de leur usine. Elles se trouvent au même niveau d’égalité que les hommes dans une société non hiérarchisée. C’est une transformation totale et radicale de la vie sociale. Les femmes espagnoles en avaient tant besoin ! Elles se sont débarrassées de l’esclavage que leur imposaient le clergé, le mari, le père, les frères et tous les autres. À tous ceux qui nous disent : Oui, nous sommes d’accord avec vos revendications de femmes, mais il faut laisser tout cela pour après, car votre attitude peut créer des divisions. Nous leur répondons : Pour après quoi ? C’est maintenant ou jamais ! […] Leurs idées sont une chose et leur femme et leur famille autre chose. Leur femme est à eux, intouchable. Comme les abeilles vont de fleur en fleur, eux peuvent aller de femme en femme. Et ils trouvent ça très naturel, mais ils ne peuvent accepter qu’une femme puisse en faire autant. La sempiternelle devise de la femme, bonne mère, bonne épouse, fidèle et obéissante, doit changer ».

    Et re-merci pour les liens.

  7. […] depuis plus d’un an ici mais aussi là  entre autres ; Constatant que 2016 s’était passée sous état d’urgence mais que […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s