Nouvel Ordre Mondial: Questions sur la nouvelle Banque Asiatique d’Infrastructure et d’Investissement…

“La finance conspire.”

~ Abraham Lincoln ~

 

“L’histoire n’est-elle pas là pour nous prouver que l’instinct de fédération est déjà devenu un des besoin les plus pressants de l’humanité ?.. Renversez l’État, la société fédérée surgit de ses ruines, vraiment une, vraiment indivisible, mais libre et grandissant en solidarité par sa liberté même.”

~ Pierre Kropotkine ~

 

Une nouvelle banque pour le Nouvel Ordre Mondial ?

 

Résistance 71

 

2 Avril 2015

 

Vous avez peut-être récemment entendu parler de la nouvelle Banque Asiatique d’Infrastructure et d’Investissement (BAII) ou AIIB de son sigle anglais pour Asian Infrastructure and Investment Bank.

Cette nouvelle banque, créée par la Chine, et annoncée lors d’un congrès asiatique en Indonésie en 2012, avait à l’origine des membres asiatiques comme l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande, Singapour, la Malaisie et le partenaire principal après la Chine: l’Inde. Cette banque n’est pas à confondre avec la banque en projet de l’association BRICS.

Le but officiel, comme son nom l’indique, est de créer une banque pour aider le développement des pays asiatiques partenaires commerciaux de la Chine. A terme, l’institution deviendrait une rivale du FMI et de la Banque Mondiale, les armes de destruction massive financière de l’empire anglo-américain enracinées profondément à la City de Londres et sa Banque d’Angleterre et à Wall Street.

Depuis plusieurs semaines, nous apprenons que le Royaume-Uni (tiens, tiens), la France, l’Italie, l’Australie, le Japon, puis bientôt la Russie en attendant le pays du goulag levant (ex-USA), qui fait mine de “résister” pour la forme, ont rejoint ou vont rejoindre incessamment l’AIIB.

Ceci de toute évidence pourrait être vu comme un torpillage du projet, à moins que…

Pour beaucoup d’experts financiers attachés à la sphère de l’information alternative, l’économie mondiale est en route pour un effondrement total. Ceci est en fait planifié par l’élite auto-proclamée parasite de la haute finance, mais il leur faut choisir le bon timing pour ce faire.

On peut voir cette affaire de l’AIIB comme un énième contrôle oligarchique d’un projet “alternatif” au système financier international verrouillé par la City de Londres et ses larbins de Wall Street. Si c’est le cas, la Chine et l’Inde, voyant leur objectif inatteignable à terme, devraient mettre un terme a ce projet ou du moins faire quelque bruit au sujet de cette “ingérence” de nations s’imposant dans leur projet…

Si ce projet continue sans remous, la preuve sera sûrement faite que cette nouvelle banque n’est en fait qu’un énième paravent. Dans quel but ? La fuite “légale” de capitaux et leur protection hors du système occidental en danger imminent d’effondrement.

Les parasites criminels du casino royal de l’escroquerie généralisée qu’on appelle “la haute finance” sont en train de collecter les restes de tout ce qui peut l’être dans tous les domaines: immobilier, foncier, financier, change, industrie, métaux précieux, investissements (assurances, fonds de retraite) etc… Quand il n’y aura plus rien ou peu s’en faut à pomper… Ils retireront le bouchon du lavabo pour envoyer l’économie mondiale au tout à l’égoût après avoir sécurisé biens et liquidités, métaux précieux, dans un système protégé dont une banque comme l’AIIB serait un élément. Les paradis fiscaux ne sont pas suffisant car il faut pour l’oligarchie maintenir une apparence de “légitimité”. Ce n’est pas par hasard à notre sens, qu’on apprend que la Suisse et le Luxembourg vont aussi rejoindre l’AIIB, ben voyons… Il ne manquera plus que les banques de Jersey et des Îles Caïmans…

La Chine ne possède qu’environ 6% des parts votantes dans le FMI et la Banque Mondiale ; avec l’AIIB, elle maintient une majorité pour contrôler le système. L’investissement initial serait de l’ordre de 60 à 100 milliards de dollars, partout donné en US$. Pourquoi donc ? Pourquoi une banque qui se voudrait concurrentielle du FMI / BM, basée en Chine, avec des partenaires asiatiques, travailleraient en monnaie de singe qu’est le dollar américain alors que tout le monde désire larguer ce boulet sans valeur aucune ? Serait-ce pour maintenir la convertibilité des transferts. Tout ceci sent la pure magouille à plein nez.

Nous avons dit sur ce blog depuis longtemps qu’il est très difficile de savoir de fait où la Chine se situe dans le schéma de la gouvernance mondiale. Nous avons toujours été suspicieux et n’avons jamais vu la Chine comme luttant contre le N.O.M pourquoi ? Parce qu’avant la visite de Nixon en Chine en 1973 qui déboucha sur la reconnaissance par les Etats-Unis de la République Populaire de Chine, Henry Kissinger y fut envoyé par Rockefeller en 1971 pour préparer le terrain. Mao n’a pu triompher en 1948 que parce que la City de Londres et Wall Street ont abandonné Chiang Kaï Chek à son profit et ont permis au Kuomintang (partenaire essentiel de l’empire anglais dans les guerres de l’opium en Chine et qui demeura longtemps dans les montagnes du triangle d’or asiatique en charge du raffinement du pavot en héroïne dont la distribution était assurée par les mafias associées aux services de renseignement: CIA et MI6) de s’établir sur Formose (aujourd’hui Taïwan) avec l’argent du trafic de drogue et de la protéger. Qu’un autre homme de main de Rockefeller, fondateur de PetroCanada, instigateur du GIEC, escroc de grande envergure, impliqué dans le scandale de corruption du programme “pétrole contre nourriture” entre l’ONU et l’Irak de Saddam Hussein, nous avons nommé: le Canadien Maurice Strong, vit en Chine depuis plus de 10 ans. Pourquoi ? Pourquoi la Chine ?… Quelle est sa fonction ? De plus, la Chine est aujourd’hui le premier créditeur de l’empire anglo-américain. La Chine est le pays qui a le plus acheté de la dette américaine, devant l’Arabie Saoudite. Elle n’a pas intérêt à l’effondrement de l’économie et la chute de l’empire, mais intérêt à coopérer avec l’empire. Les parasites criminels de la haute finance voient la Chine comme le modèle à suivre pour le contrôle hégémonique mondial, après tout la Chine ne contrôle t’elle pas déjà l’internet avec l’aide des géants de la toile comme Google/CIA/NSA, Yahoo! and co ?… Dans un éditorial du New York Times en date du 8 Août 1973, David Rockefeller louait le “grand timonier” Mao en ces termes : “ L’expérience sociale en Chine sous le leadership du timonier Mao est une des plus importante et réussie de l’histoire de l’humanité.”

Pour les parasites du haut de la pyramide, il est devenu clair que les Etats-Unis seuls ne peuvent pas ou plus contrôler le monde. Une alliance d’intérêt entre l’empire anglo-américain et la Chine, fusionnant la finance (imaginez une fusion de principe entre La City de Londres, Wall Street et les milieux financiers de Shanghaï… Terrifiant…) et utilisant la puissance militaire sino-américaine à la fois technologique mais aussi humaine, l’armée chinoise pouvant mobiliser des millions de bidasses en quelques heures, est devenue nécessaire. Serions-nous en train d’assister à la métamorphose ultime de l’empire ? Si c’est le cas, nous sommes bien plus proche de l’avènement du Nouvel Ordre Mondial qu’on pourrait le penser.

Pour l’heure la Chine est énergie dépendante en tant qu’”industrie du monde”, elle doit jouer double jeu et traiter avec la Russie et l’Iran pour le gaz et le pétrole. L’Iran semble s’être assoupli vis à vis de l’empire, la Russie, qui elle n’est pas tributrice d’un achat inconsidéré de dette yankee, peut demeurer indépendante tant que Poutine demeure en place. A terme, la Russie devra gérer l’après Poutine. Pourra t’elle le faire ?

La Chine est-elle le cheval de Troie qui amènera la Russie dans le giron impérialiste pour sceller le premier empire transnational ?

Nous n’affirmons rien, nous posons juste quelques questions que nous pensons être pertinentes en l’état actuel des choses.

Comme on peut le voir, toutes ces affaires nous ramènent toujours à la même source de solution: les peuples. Tant que nous laisserons un ramassis de parasites, ceux de la politique étant aujourd’hui aux ordres de ceux de la finance et de l’industrie, décider de ce qui se passe ou va se passer pour nous, nous serons toujours subjugués, colonisés de corps et d’esprit.

Le monde est sur une pente totalitaire plus que savonneuse, la véritable solution à tout ce marasme… c’est nous et personne d’autre. Compter sur la Chine pour « sauver le monde » c’est comme compter sur le pompier pyromane pour éteindre l’incendie.

Arrêtons de nous coucher quand on nous dit perpétuellement de le faire, sachons dire NON ! de manière retentissante, travaillons ensemble à créer le contre-pouvoir autogestionnaire et montrons à ce ramassis de criminels que nous n’avons besoin ni d’eux, ni de leurs institutions, ni de leur sordide planification pour NOTRE futur.

Il n’y a pas de solutions au sein du système, il faut nous décoloniser de corps et d’esprit et en sortir par l’éducation et la conscience politique.

32 Réponses to “Nouvel Ordre Mondial: Questions sur la nouvelle Banque Asiatique d’Infrastructure et d’Investissement…”

  1. JBL1960 Says:

    Excellente analyse.
    Vous posez la bonne question, et proposez la meilleure solution qui soit ; Dire NON et reprendre nous mêmes les rennes.
    Tout nous montre que les psychopathes n’ont nullement renoncé à leur NOM. Merci à vous R71 et A+

  2. michel Says:

    Si programmation de la chute de l’économie mondiale, ça s’appelle du catastrophisme, même principe artificiel que 1789 et toutes révolutions politiques. Dans le même thème, en variation naturelle : le désastre (Dès-Astre), avec la Comète qui fonce sur Terre apportant famine, guerres et épidémies ; et par la même le départ de nouvelles religions, parce que l’être humain est un Homo religiosus et qu’il y a stratégie de survie. Choquée par le Dés-Astre qui vient de s’abattre sur elle l’humanité se console dans l’attente d’un événement extérieur genre « messie » ou petits hommes verts extraterrestres… si l’humanité en est encore à chercher un « Dieu extérieur », une médecine vendue par l’extérieur : d’où le problème essentiel de l’ego ou dualité sujet-objet !

  3. Après Poutine..en cas de feu dans la maison .. Dmitri Rogozine est la carte de Poutine.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dmitri_Rogozine

  4. Pour renforcer un peu ce que nous disions à propos de la Chine, cet article récent de RT nous apprend que des troupes chinoises ont débarqué dans le port d’Aden au Yémen pour protéger l’embarquement des évacués (pas seulement Chinois):
    http://rt.com/news/246189-troops-aden-port-yemen/
    Mission anodine de protection, soit, mais les Chinois sont bien loin de chez eux… Les peuples vont être amenés à s’accoutumer à l’intervention de troupes étrangères un peu partout en dehors du cadre restrictif de l’ONU et de ses missions décidées par la bureaucratie mondialiste.
    Puis, un jour peut-être pas si lointain, des unités militaire chinoises ou américaines patrouilleront les rues de Paris où le peuple mécontent aura manifesté en masse. Cela s’appelle la globalisation militaire et l’intégration des forces armées en une force d’intervention mondiale, devenant le bras armé des banquiers et industriels pour intervenir partout où leurs intérêts sont menacés.
    Pas à pas cette armée fera place à des contractants privés, doux euphémisme pour ne pas dire mercenaires, des armées privées secondées par une armée de drones et de flics-robots comme le DARPA est en train d’en créer 13 à la douzaine…

    • les chinois feraient mieux de s’occuper de la pollution dans leur pays, j’ai regardé une vidéo où les lacs et les rivières sont dans un état lamentable et où les enfants ne pourraient que nager dans les ordures –

      pour en connaître personnellement, je me demande ce qu’ils avaient à voir avec le communisme

      • Le « communisme » chinois est le même que le « communisme » soviétique, l’autre côté de la même pièce capitaliste. Un capitalisme d’état où une caste dirigeante privilégiée se goinfre, monopolise et réduit le peuple en esclavage. Pourquoi Wall Street (et la City de Londres) ont=ils financé tout cela depuis 1917 en Russie et dans les années 1940 pour Mao ?… Parce que c’est un modèle qui convient aux oligarques en chef… Rockefeller faisant les louanges de Mao, pour beaucoup c’est impensable, mais c’est en fait très logique quand on se rend compte du schéma politique et économique emprunté…
        Le capitalisme et son cerbère l’État sont le fléau à éradiquer, de plus en plus de gens s’en rendent compte mais manquent d’une conscience politique qui a été étouffée depuis des décennies de société de consommation abrutissante, cette même consommation qui tue la société chinoise comme les autres…
        Aujourd’hui, massacrer des populations entière loin des gens n’est rien, retirez à ces mêmes gens leurs gizmos de saloperie de smartphone ou autres pathétiques gadgets et c’est l’émeute…
        Il convient de rétablir les priorités, c’est un peu le but de ce blog… 😉

  5. Belle analyse mais malheureusement certains pensent vraiment que la chute des USA sera le début de  » la libération  »

    Ca sera surtout la suite de l’agenda ….

    Essayer le peuple pour changer , ça en revient à un sauveur externe qui viendra jamais ….

    On peut compter seulement sur soi mais n’espérez rien du futur . Espérez surtout qu’on ne sois pas reparti dans un énième cycle de destruction ( voir mythes et consorts , l’histoire se répète , les méchants sont là depuis des millénaires )

    • Hum, un peu fataliste tout ça non ?… Ils sont là parce qu’on les laisse faire ce qu’ils veulent… Si les peuples reprenaient le chemin de la politique et rediluait le pouvoir en eux-mêmes, là d’où il n’aurait jamais dû sortir, il y a possibilité d’en sortir et de se remettre sur un véritable chemin progressiste.
      Sortir de l’État et des institutions est la première chose à faire… Rien n’est inéluctable (sauf la mort…). Compter seulement sur soi-même est à l’encontre de la nature humaine, l’origine de la société n’est pas la famille mais le clan et les associations libres qui en découlent. Espérer c’est croire en l’humain, capable du meilleur.. et du pire, c’est une question d’environnement politique et social. Retrouvons le bon environnement et l’humain refleurira…

  6. SORRY – c’est plutôt à l’humain de ……… Jusqu’ici le pire a gagné –

    • pace qu’on a laissé faire, parce que nous avons abdiquer notre pouvoir et délégué. Il faut retourner à une société politiquement indivisée. (Re)lire notre dossier Pierre Clastres pour comprendre ce qu’est ce qu’on appelle « la société » humaine et comment elle fonctionne…

  7. L’analyse de James Corbett en troisième instance est très proche de la notre… Article explicite sur le pourquoi du comment de l’AIIB:

    http://lesakerfrancophone.net/ce-que-vous-devez-savoir-sur-aiib-la-nouvelle-banque-chinoise/

  8. Xiaozhenghe Says:

    La crise paroxystique actuelle, imposée par les dirigeants étatsuniens, atteint un niveau de cynisme dans la barbarie et le viol de la légalité internationale rarement égalé dans la longue suite d’ingérences, d’agressions et de guerres qu’ils mènent sans interruption, depuis le début de leur existence et notamment depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

    Dernièrement, les invasions de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye, ce qui s’est passé à propos de la Yougoslavie et ce qui se passe actuellement en Syrie, la présence de bases militaires US dans nombres de pays étrangers et de groupes aéronavals de la US Navy en dehors des eaux territoriales US sans oublier la présence d’aéronefs militaires US armés dans tous les cieux de la planète témoignent d’une volonté impérialiste de violer le principe d’auto-détermination des peuples, nous indique qu’il est temps de faire éclater la vérité sur ces crimes et mettre un terme aux agissements extrémistes actuels des criminels qui les commanditent.

    Le temps est venu du choix d’un nouveau paradigme sociétal pour l’humanité renouant avec son histoire depuis 9000 ans dont les aboutissements sont les révélations sociales et scientifiques au bénéfice des humains avant et depuis le siècle des Lumières.

    Mettons fin à cette histoire de l’impérialisme s’opposant à la recherche du bonheur, faites d’atrocités indicibles, de massacres de masse, d’épouvantes, de duperies, de tricheries et d’oppressions implacables.

    Nous assistons actuellement, non pas à un nouveau challenge pour savoir qui a la plus grosse banque, car la naissance d’organismes financiers nouveaux dédiés au développement du plus grand nombre parmi les pays actuels, et non au profits du plus petit nombre des oligarques qui oppriment les peuples du monde, mais à la construction des structures de ce changement de paradigme sociétal.

    Il va sans dire que ces structures sont édifiées sur la disparition du système oppressif actuel, ce sera en quelques sorte un retour au principe de Bretton Wood et du New deal de jadis, mais au niveau du monde entier et nom d’une caste économique bancaire colonialiste exclusivement anglo-yankee !

    • Nous sommes d’accord sur l’ensemble, mais la seule façon de changer de paradigme sociétal est de sortir totalement du système. L’État et le capitalisme ont fait leur temps, ils ont servi à montrer que telle n’est pas la voie pour l’humanité, temps de s’en débarrasser et de revenir à la société non-hiérarchique, anti-autoritaire et politiquement unifié avec le pouvoir revenu aux seuls peuples. Remplacer une oligarchie par une autre ne changera rien et la tentation impérialiste et totalitaire sera toujours bien trop grande.
      La seule voie pour l’humanité est la voie naturelle, celle de l’égalité et de la coopération, c’est ainsi que l’humain transcende harmonieusement la Nature.

      • la nature n’a pas a être transcendée – elle est , point – c’est l »humain qui doit se transcender – pour arriver à la paix avec lui-même, avec les autres et avec la nature

        • juste, l’humain doit s’adapter sans détruire ni se détruire.
          On a employé le terme « transcender » en tenant compte du fait que beaucoup de personnes, surtout dans le monde moderne si technologique, voient la destinée de l’Homme comme une lutte permanente avec la Nature, dans laquelle l’Homme doit la « maîtriser » puis la « dominer ». C’était une manière « d’assouplir » le truc.
          Mais oui, nous sommes d’accord avec le fait que « la nature n’a pas a être transcendée – elle est , point – » De fait le bien et le mal n’existe pas dans la Nature, la Nature n’exerce pas de jugement, le jugement est humain, pas divin… humain !
          Merci d’avoir rectifié le tir… 😉

      • Xiaozhenghe Says:

        Dans la mesure où cette initiative, la création d’une Banque Asiatique d’Infrastructure et d’Investissement, mais dans l’économie réelle et productive, s’inscrit parmi beaucoup d’autres qui sont des réactions anti système néo colonialiste, formation des BRICS, montée en puissance de l’Organisation de Coopération de Shanghaï faisant pièce à l’OTAN, union sacrée latino américaine contre l’emprise yankee sur le continent américain, dédollarisation initiée par des pays jusqu’ici inféodés, prise en compte de l’encerclement de l’Asie du sud-est du fait de la marine US par la Chine, réaction de la Russie contre l’OTAN, attentisme des pays d’Europe, entravés par l’UE colonialiste anglo-yankee.

        Le changement de paradigme vers la « voie naturelle » a démarré et le remplacement d’une oligarchie par une autre n’est plus à l’ordre du jour, compte tenu de la diversité des initiatives en cours de développement.

        Votre crainte n’est pas nulle, j’en conviens, mais finalement très peu probable, du moins dans l’immédiat ! Ne vous en déplaise, le retour ou l’avènement entravé jusqu’ici des Etats Nations de peuples souverains est à l’ordre du jour !

        Par contre, le chaos qui naîtrait dans l’hypothèse ou l’utopie d’un changement brutal et radical, c’est à dire le passage sans transition de l’impérialisme actuel à la « transcendance harmonieuse et naturelle » aux principes pacifiques de l’humanité, comme vous l’écrivez si joliment, zappant une période d’éradication des fondements de l’impérialisme que nous connaissons actuellement, relève totalement de l’utopie, au sens où Thomas More l’écrivait il y a 500ans !

        Ce serait là, justement la fin de la mise en place du chaos voulu par l’Empire, que la majorité des peuples du monde combat, d’où naîtrait une nouvelle oligarchie.

        • Xiaozhenghe Says:

          J’ajouterais à mon post précédent en me joignant à vos écrits précédents, que c’est bien là, « la seule façon de changer de paradigme sociétal est de sortir totalement du système ».
          Le capitalisme impérialiste ayant fait son temps, place à l’économie guidée par les besoins et la demande !

        • 😀 La phase de « transition » est connue.. la fameuse « dictature du prolétariat » ad vitam aeternam pour qu’une autre caste oligarque s’engraisse à vue d’œil (voir la nomenklatura de l’ex-URSS et les pontes du PCC et leur népotisme établi) en exploitant le peuple comme d’habitude.

          Pour paraphraser Kropotkine, supprimez l’État et fleurit la fédération des communes libres.
          La nature humaine n’est pas le carcan étatico-ploutocratique à perpétuité, mais le progressisme par la coopération et la complémentarité. L’utopie, c’est le pathétique monde dans lequel on vit, un système archaïque, éculé, destructeur, mené par des psychopathes mégalomanes. L’état-nation est une utopie à ranger au musée des horreurs de l’humanité.
          Nous posons simplement des questions, mais cette affaire d’AIIB sent l’entourloupe à plein nez, en laissant rejoindre la fine équipe des bras cassés de la fnance, cela ne représente à notre sens ni plus ni moins qu’un couloir sécuritaire pour vidanger l’argent volé, siphonné dans les économies torpillées à dessein… Ou alors cela partait d’une bonne intention ,mais les banquiers chinois auraient été incapables de tenir les banksters occidentaux au large et se sont fait prendre à l’abordage en haute mer ?.. Possible… Si c’est le cas… Y a du boulot hein ?
          A suivre, mais honnêtement pour terminer sur une note positive: il n’y a absolument rien à attendre des banquiers, qui peut encore leur faire confiance ?… Si c’est pas de l’utopie çà !!??! 😉 😀

  9. Xiaozhenghe Says:

    Qui vous parle de banquiers, du moins capitalistes ? Je vous parle d’une économie guidée par les besoins et la demande !

    C’est bien là le changement de paradigme, remettre en route le dévelloppement naturel des communautés humaines par l’investissement productif !

    • Vision libertarienne ? Les « marchés » sont des inventions de toute pièce et n’ont aucun lieu d’être. L’économie ne fonctionne que sur une base inégalitaire. Seule l’égalité mènera à un véritable changement de paradigme politico-social. La véritable nature humaine est collectiviste/communiste (au sens de commune libre anarchiste et pas au sens marxiste bien évidemment…) autogestionnaire, nous avons vécu de la sorte durant des millénaires dans des sociétés d’abondance (cf les recherches de l’anthropologue politique Marshall Sahlins).
      Le besoin et la demande doivent se réguler de manière égalitaire, sans profit, sans « marché », sans dictature de la « valeur ajoutée » fictive et doctrinaire. Envisagé sous cet angle, nous serions d’accord sur l’expression « économie guidée par les besoins et la demande ». Autrement considéré, le terme de « marché », n’est qu’un euphémisme pour inégalité et exploitation.

      La règle a déjà été énoncée: « A chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins », il suffit d’y venir et de s’y tenir… 😉

  10. Xiaozhenghe Says:

    Revenons sur terre, et laissons cette rhétorique à ceux qui en vivent et nous trompent !

    Il est évident que tous les pays non alignés et encore libres du colonialisme anglo-américain doivent s’unir s’ils veulent continuer à exister.

    Une alliance analogue à l’Organisation de coopération de Shanghaï doit continuer à se dévelloper, avec l’Amérique latine, l’Afrique, l’Océanie et bien sûr l’Eurasie.

    Le probléme pour nous européens, c’est à dire eurasiates de l’Ouest, c’est la mUE à la botte des anglo-USraéliens !

    • nous sommes d’accord, mais revenir sur terre implique de sortir TOTALEMENT de ce système mortifère et d’arrêter de sanctifier un système d’économie inégalitaire et exploiteur par nature, imposé et contrôlé par son outil coercitif: l’État.
      L’union des peuples, des nations (sans état) doit se faire hors système, ce que l’humanité a besoin est une société organique s’auto-organisant sans les diktats factices et pervers de soi-disants « marchés » et autres inventions de contrôle politico-social.
      La solution est politique en structurant nos sociétés sur un mode collectiviste autogestionnaire, égalitaire. Tout système générant une division de la société est totalitaire, il n’y a pas à sortir de là.
      C’est çà « revenir sur terre ».
      Ce que nous venons de dire adresse de facto ce que vous dites. Nous ne sommes pas en désaccord sur le fond mais sur la forme, sur la méthode.
      C’est malheureusement le pb majeur des dissidents: nous sommes très souvent sur la même longueur d’onde dans la compréhension et la vision critique de l’empire et du N.O.M, mais différons sur les solutions, méthode à apporter. c’est historiquement récurrent et seul un mouvement de compréhension/action universel pourrait changer l’affaire.
      Nous sommes convaincu que cela viendra.

      • le premier pas c’est un niveau de conscience un peu moins au ras des pâquerettes –

        « qu’est-ce que la civilisation, c’est la création à l’infini de besoins dont on n’a pas besoin » (Scott Fitzerald je crois) –

        il faudra faire des coupes sombres

  11. […] Chossudovsky est bien complémentaire de ce que nous disions le 2 avril courant au sujet de la Banque Asiatique d’Infrastructure et d’Investissement… Aussi toutes les banques centrales, qui sont es consortiums de banques privées, ne peuvent RIEN […]

  12. Benaldjia Says:

    La Chine quelle que soit sa bonne volonté d’ouverture et de gouvernance , elle ne franchira jamais certaines lignes qu’il lui sont tracées !! Préservation du système ( l’empire anglo-américain enracinées profondément à la City de Londres et sa Banque d’Angleterre et à Wall Street) oblige ! A moins d’un cataclysme politique imprévu !

  13. […] une dépendance de la City de Londres, qui l’a aboubée encore récemment. La création de la Banque Asiatique d’Infrastructure et d’Investissement (BAII) à Shanghaï il y a 2-3 ans est le nœud gordien de l’affaire du transfert financier […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.