Pause détente: « Le rêve américain » ~ George Carlin ~

Nous rêvions depuis pas mal de temps de pouvoir traduire un texte de sketch de l’exceptionnel humoriste new-yorkais George Carlin (1937-2008) à la verve, l’acuité, le réalisme et la diction hors du commun. C’est aujourd’hui chose faite avec un court extrait d’un de ses derniers spectacles. La vidéo est en lien et sera aussi mise en section commentaire. La seconde partie de sa carrière est la meilleure à notre sens car c’est là, dans les années 80-90 jusqu’à sa mort en 2008, qu’il a pris toute sa dimension politique. George Carlin, un monument du rire et une terreur des plateaux télévisés.

Certains pensent que ceci constitue les 3 meilleures minutes de sa carrière…

— Résistance 71 —

“Lorsqu’on naît dans ce monde, on reçoit un billet pour la foire aux monstres ; quand on naît aux Etats-Unis, on reçoit un billet pour le premier rang…” (George Carlin)

 

Le rêve américain

 

George Carlin

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Vidéo du sketch:

http://www.youtube.com/watch?v=rsL6mKxtOlQ

 

Il y a une raison pour laquelle l’éducation est naze et c’est la même raison qui ne sera jamais, jamais, jamais arrangée. Cela n’ira jamais mieux, ne vous y attendez pas, soyez heureux avec ce que vous avez. Parce que les proprios de ce pays et je parle des vrais proprios là…

Les vrais proprios, les gros méga intérêts financiers et du commerce qui contrôlent toute chose et prennent les décisions importantes, oubliez les politiciens ; les politiciens ont été mis là pour vous donner l’idée que vous ayez quelque part la liberté de choix. Vous ne l’avez pas. Vous n’avez aucun choix. Vous avez des propriétaires. Ils vous possèdent. Ils possèdent tout. Ils possèdent toutes les terres importantes, ils possèdent et contrôlent les grandes entreprises; ils ont acheté et payé le congrès depuis bien longtemps, le sénat, les chambres, les mairies, ils ont les juges dans leur poche, ils possèdent toutes les grosses entreprises des médias, ils contrôlent toutes les informations que vous pouvez entendre ou lire.

Ils vous tiennent par les couilles. Ils dépensent des milliards de dollars chaque année en lobbying, à faire pression pour ce qu’ils veulent. Et bien, nous savons ce qu’ils veulent: ils veulent bien plus pour eux-mêmes et bien moins pour les autres. Mais je vais vous dire ce qu’ils ne veulent pas. Ils ne veulent pas d’une population de citoyens capables de penser de manière critique. Ils ne veulent pas de gens bien informés, bien éduqués, capables de pensée critique. Ils ne sont aucunement intéressés en cela, cela ne les aide pas du tout. C’est contre leurs intérêts. C’est çà. Ils ne veulent pas de gens qui seraient assez intelligents pour s’assoir autour de la table de la cuisine et réaliser combien ils se font salement enculer par un système qui les a balancé par-dessus bord il y a 30 putain d’années de çà. Ils ne veulent pas de cela. Vous savez ce qu’ils veulent ? Ils veulent des TRAVAILLEURS OBEISSANTS… DES TRAVAILLEURS OBEISSANTS.

Des gens qui sont juste assez malins pour faire tourner les machines et remplir la paperasse et suffisamment cons pour accepter tous ces boulots de plus en plus merdiques, aux salaires de plus en plus bas, l’augmentation des heures de travail, la réduction des avantages sociaux et des bénéfices, la fin des heures sup, et leur retraite qui disparaît, qui fond comme neige au soleil, qui s’évapore à la minute où vous essayez de la collecter. Ils veulent récupérer tout çà. Comme çà ils pourront le donner à leurs potes criminels de Wall Street. Vous savez quoi ? Ils l’auront. Ils vont tout vous pomper d’une manière ou d’une autre, parce qu’Ils possèdent ce putain d’endroit. C’est un grand club et vous n’en faites pas partie. Vous et moi, ne sommes pas membres du grand club.

Ah oui au fait, c’est le même club (NdT: en anglais, “club” veut aussi dire matraque, jeu de mot…) qu’ils utilisent pour vous matraquer à longueur de journée pour vous enfoncer dans le crâne ce qu’ils veulent que vous croyez. Toute la journée, matraquage des médias sur que croire, que penser, qu’acheter… Les dés sont pipés les gars. Le jeu est truqué. Et personne ne semble le remarquer, personne ne semble s’en préoccuper. De bonnes gens, travailleurs, col blanc, col bleu, pas d’importance la couleur de votre col ; de bonnes personnes, honnêtes, continuent, gens de modeste condition, continuent d’élire ces suceurs de bites qui n’en ont strictement rien à foutre d’eux. Ils s’en foutent de vous, ils s’en branlent total de vous, ils ne s’en préoccupent pas, vous ne comptez pas, du tout, du tout, du tout…

Vous savez? Et personne ne semble le remarquer, personne ne semble affecté… c’est là-dessus que comptent les proprios, le fait que les Américains vont probablement demeurer volontairement ignorants de la grosse bite rouge, blanche et bleue, qu’on introduit dans leur fion tous les jours ; parce que les proprios de ce pays connaissent la vérité eux, çà s’appelle… “le rêve américain”… parce que vous devez être bien endormi pour y croire…

RIP George…

4 Réponses to “Pause détente: « Le rêve américain » ~ George Carlin ~”

  1. 3 minutes jubilatoires.. Du grand George Carlin:

  2. Merci pour la traduction ! Il envoie fort, le p’tit père ! Il a raison, nous sommes dans la matrice, et tout est fait pour qu’on ne se rende compte de rien. Dormez braves gens, tout va bien…

  3. Merci, merci et merci…
    En tous les cas, ça n’a pas pris une ride !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.