Nouvel Ordre Mondial: L’empire du goulag levant (ex-USA) élimine t’il la dissidence ?

“Incapaciter les protagonistes”: Les Etats-Unis liquident-ils secrètement les dissidents ?

 

Kevin Barrett

 

Le 28 Juin 2012,

 

Url de l’article original:

http://www.infowars.com/disable-the-purveyors-is-us-secretly-liquidating-dissidents/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Dans beaucoup de pays, les gens qui franchissent la ligne rouge en s’opposant à leur gouvernement, risquent l’incarcération, la torture et le meurtre.

Jusqu’à récemment, il était difficile pour les dissidents américains de franchir cette ligne. S’ils voulaient être arrêtés pour avoir dit quelque chose de subversif, de simples idées n’étaient pas suffisantes, ils devaient pousser jusqu’à physiquement attenter aux jours ou à l’intégrité physique du président ou des autres officiels de haut-rang.

Mais l’Amérique post-11 Septembre n’est plus le phare des droits de l’Homme. Comme l’ancien président Jimmy Carter l’a écrit récemment dans un papier dans le New York Times: “Les Etats-Unis ont abandonné leur rôle de champion mondial des droits de l’Homme”. Dans son article, Carter met en lumière que des officiels du gouvernement américain ciblent dorénavant ouvertement, des citoyens américains pour être assassinés, “disparus”, soumis à une surveillance illimitée et tout autre forme évidente d’abus de leurs droits.

Depuis que nous savons qu’un comité secret de la sécurité nationale ordonne les assassinats de citoyens américains et depuis que nous savons que la CIA a le pouvoir de facilement simuler des décès comme étant accidentels ou par maladies, nous pourrions de fait assumer que chaque fois qu’un dissident meurt de manière impromtue, il ou elle aurait été assassiné(e) par le gouvernement des Etats-Unis.

Considérez un instant les paroles froides et cyniques du tsar de l’information d’Obama, Cass Sustein, qui recommande ouvertement que le gouvernement “mette hors d’état de nuire les protagonistes des théories de la conspiration”. L’article de Sustein: “Les théories du complot: causes et remèdes”, argumente que ces “théories du complot” (il veut dire par là le mouvement pour la vérité sur le 11 Septembre, 911 Truth Movement) sont si dangereuses, que le gouvernement devrait “infiltrer de manière cognitive” les groupes pour la vérité sur le 11 Septembre, mettre hors d’état de nuire ceux qui propagent ces idées et de manière possible faire en sorte que ces idées deviennent illégales.

Une des manières de “mettre hors d’état de nuire les théoriciens du complot” est de les terroriser avec des menaces de mort. Ceci est précisément ce qui s’est passé récemment à Seattle, Washington et Vancouver (Colombie Britannique, Canada).

Le 13 Juin, le Dr. Fetzer, fondateur du mouvement “Scholars for 9/11 Truth” était programmé pour une conférence au University Heights Community Centre à Seattle. Peu de temps avant l’évènement, le centre reçut une lettre stipulant:

“Community center, l’évènement pour la vérité sur le 11 Septembre du 13 Juin va être attaqué afin de tuer Jim Fetzer parce qu’il dit que des rayons venus de l’espace ont détruit les tours jumelles. L’attaque sera peut-être une bombe, une bombe incendiaire ou simplement par arme à feu. L’explosion d’une bombe pourrait survenir plus tard afin de vous faire payer la facture pour soutenir le mouvement sur la vérité sur le 11 Septembre. Tuons Jim Fetzer le mouvement pour la vérité sur le 11 septembre, tuons Jim Fetzer (répété 6 fois). Tuons University Heights Community Centre (répété deux fois), nous allons vous tuer maintenant.”

L’inspecteur Kerry Hays de la police de Seattle est en train d’enquêter sur cette affaire en ce moment même.

Le community centre (centre culturel) a rapidement annulé a conférence du Dr. Fetzer. Heureusement, un autre endroit fut trouvé au dernier moment pour que la conférence ait lieu.

Plusieurs jours plus tard, une menace de mort similaire fut envoyée par courriel au propriétaire de théâtre Denman à Vancouver en Colombie Britannique, Canada, où le Dr. Fetzer organisait le Vancouver 9/11 Hearings. Cette fois, la menace de mort me nomma moi ainsi que le correspondant canadien de Press TV Joshua Blakenay, ainsi que le Dr. Fetzer. Heureusement, le propriétaire du théâtre était trop occupé à organiser l’évènement pour pouvoir lire ses messages, et il ne fut au courant de cette menace qu’après la fin de la conférence.

Les menaces de mort sont une des méthodes pour “mettre hors d’état de nuire les théoriciens du complot”. L’assassinat physique est un autre moyen.

La liste est longue des gens qui ont essayés d’exposer la vérité sur les attentats du 11 Septembre et qui ultimement, ont eu une mort suspicieuse. L’assistant directeur du département des services d’urgence pour le bureau du logement de la ville de New York, Barry Jennings, apparaît avoir été assassiné après avoir parlé publiquement à propos des explosions dont il fut le témoin durant la matinée du 11 Septembre et qui démolirent partiellement le building no7 du WTC.

(La démolition du building no7 commença le matin et fut terminée peu après 17:20 cette après-midi là, après que le propriétaire du building, Larry Silverstein et ses collègues “eurent pris la décision d’imploser” le building, d’après la déclaration de Silverstein lui-même).

Un autre supporteur et témoin occulaire pour la vérité sur le 11 Septembre, le Dr. David Graham de Shreveport en Louisiane fut tué, apparemment par le FBI, pour avoir écrit un livre à propos de deux des supposés pirates de l’air du 11 Septembre, qui étaient tous deux de manière évidente des exécutifs des services de renseignement, contrôlés par des personnels militaires de la base aérienne de Barksdale. Graham fut empoisonné avec du glycoléthylène (anti-gel). Le cas est discuté en détail dans le livre de Sander Hicks: “Slingshot to the Juggernaut”.

On pourra faire objection en disant que Jennings et Graham ont été assassinés parce qu’ils étaient des témoins occulaires d’un crime d’état contre la démocratie et non pas parce qu’ils étaient des dissidents. Y a t’il des preuves que le gouvernement américain (ou un réseau l’ayant infiltré) “met hors d’état de nuire les protagonistes” de dangereuses idées en tuan ou en molestant physiquement ces personnes, même s’ils ne sont pas des témoins occulaires ?

Mike Ruppert, le leader original du mouvement sur le vérité pour le 11 Septembre, écrit que son bureau a été attaqué par des armes à micro-ondes et /ou EMF, après qu’il ait commencé à publier des critiques sur l’histoire officielle du 11 Septembre. Ces attaques ont pu contribuer à la dégradation de la santé de Ruppert et déranger le flot habituel de ses pensées. Ceci l’amena à quitter le mouvement pour la vérité sur le 11 Septembre et à temporairement fuir les Etats-Unis en 2006.

Un autre leader du mouvement pour la vérité sur le 11 Septembre, l’éditeur Byron Belitsos, m’a dit que pas mal d’autres organisateurs du mouvement en Californie ont été la cible d’armes à micro-ondes pendant les premières années après les évènements du 11 Septembre. Belitsos dit que les armes à micro-ondes étaient manipulées par des hommes dans un van blanc sans marques apparentes, qui se garait devant les maisons des intéressés; les victimes souffraient presqu’immédiatement d’effets, parfois sévères,  sur leur santé, incluant des maux de tête, des bourdonnements d’oreilles, des nausées, des vomissements, de sévères dépressions, des vertiges et des pertes de connaissance.

Il semble que pas mal de mauvaises choses soient arrivées à bien trop de ces prestigieux et efficaces leaders du mouvement. Justin Raimondo, l’enquêteur initial sur la complicité d’Israël dans les évènements du 11 Septembre, fut averti de ne plus s’occuper de l’affaire et après avoir ignoré la mise en garde, il fut victime d’une grave attaque cardiaque et ce malgré le fait qu’il était jeune et en excellente condition physique. Depuis cette crise cardiaque mystérieuse, Raimondo ne s’est plus occupé de l’affaire du 11 Septembre et est en bonne santé depuis.

David Ray Griffin, la voix mondiale du mouvement, a été victime d’un anévrisme cérébral à l’été 2010, qui l’a laissé partiellement infirme. Alors qu’il a suffisamment récupéré pour continuer à écrire et à rechercher, l’attaque cérébrale l’a laissé avec une légère aphasie qui a mis fin à sa carrière prolifique de conféfencier.

Le Dr. Bob Bowman, l’ancien patron du projet de “guerre des étoiles” sous deux présidences, a vu ses efforts en faveur de la vérité pour le 11 Septembre considérablememt ralentis par sa lutte contre un cancer.

Plus tragiquement, la plus prestigieuse des scientifiques qui ait embrassée la cause du mouvement pour la vérité, Lynn Margulis, est décédée le 22 Novembre 2011 d’une embolie cérébrale. La dernière fois que j’ai parlé à Lynn, moins d’un an avant sa mort, elle m’avait dit qu’elle ne voulait plus parler publiquement du 11 Septembre parce que “la politique est trop dangereuse”. Elle parassait effrayée, comme si quelqu’un l’avait averti ou lui avait fait peur.

Steven Jones, le professeur de physique qui a été viré de Brigham Young University pour avoir enquêté sur la destruction du WTC, fut averti par un collègue “connecté” d’arrêter ses recherches. Jones fît alors la meilleure chose à faire en pareille circonstance: il a rendu l’affaire de la menace apparente immédiatement publique.

Richard Gage, le fondateur de l’association Ingénieurs et Architectes pour la vérité sur le 11 Septembre a probablement été attaqué par un type d’arme EMF (force electro-magnétique) ou à micro-ondes décrite par Ruppert et Belitsos. Durant l’été 2009, à Washington DC, Gage a soudainement été pris de vertiges et de perte d’audition. Ses collègues activistes qui étaient présents ont suspecté une forme d’attaque secrète. Aujourd’hui. Gage souffre toujours de séquelles: une perte d’audition partielle sur une oreille.

Bien que certaines personnes considèrent les armes à micro-ondes ou EMF (électro-magnétique), comme des trucs de la science-fiction, le Commandant Doug Rokke, Ph.D et ancien patron du projet de nettoyage de l’uranium appauvri de l’armée américaine après le 1ère guerre du golfe, dit que ces armes sont bel et bien réelles et régulièrement utilisées dans les cercles militaires. Il m’a décrit comment il a personnellement utilisé de telles armes de manière régulière lorsqu’il s’entrainait avec les forces spéciales sur des terrains de manœuvres militaires: “nous les avions monté sur des vans, des camions, des avions, ou porté à la main. Nous nous baladions et nous nous allumions avec pour rigoler. Ceci durant des exercices, ou parfois comme de simple blagues entre nous.” Rokke m’a assuré que sur la base de sa connaissance de la mentalité et la capacité de l’armée, les activistes de la vérité sur le 11 Septembre ont sans aucun doute été la cible de ces armes exotiques non-létales (ou létales).

Est-ce que le fait d’écrire cet article vas me mettre sur la liste des cibles du gouvernement américain ? Il y a vingt ans, une telle question aurait été absurde. Aujourd’hui, avec les Etats-Unis devenant de jour en jour un peu plus une république bananière, ceci est tout à fait réaliste.

Un gouvernement qui assassine de manière extra-judiciaire, qui fait disparaître et tortures ses propres citoyens devrait balayer son pas de porte avant que de critiquer d’autres nations. Les Etats-Unis devraient payer attention à ce que dit l’ancien président Carter et commencer à obéir à sa propre constitution s’ils veulent avoir un gramme de crédibilité concernant le problème des droits de l’Homme.

10 Réponses to “Nouvel Ordre Mondial: L’empire du goulag levant (ex-USA) élimine t’il la dissidence ?”

  1. Donc si je comprends bien en Obama nous avons un parrain ou un pion d une certaine forme de mafia.

    • Absolument.. Obama est une marionnette de Wall Street (Goldman Sachs) et a fait dans une bonne mesure pire que Bush… C’est tout dire !

      • C est ça qu est terrible c est qu Obama en réalité est pore que Bush c est grave mais c est comme ça ce que je voudrais savoir c est ce qui va ce passer dans les quatre annee a venir si il rempile pour un second mandat ça craint et en même temps ça fait peur on a l impression que ce mec n’a ni foi ni loi ni âme…..

  2. […] la dissidence, USA terrorisme d’état. Suivez toutes les réponses à cet article via le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou envoyer un rétrolien depuis votre […]

  3. Ou plutôt on est dans la mouise

  4. je savais tout cela depuis longtemps !les éliminations physiques ont toujours été monnaie courante aux usa !et même dans tous les pays !il arrive toujours des accidents aux gens trop gênants !mais ,il y a toujours un revers de médaille !le tribunal internationnal devra sévir un jour ou l’autre car les crimes ne doivent pas rester impunis !s’il ne fait rien ,c’est qu’il est complice ou c’est tout comme !

    • Le « tribunal international » est une mascarade. Qui met ces gugusses en fonction ?… L’oligarchie bien évidemment. Le TPI est un outil des criminels en place pour se protéger. Si les directives du procès de Nüremberg étaient appliquées aujourd’hui… Tous les présidents et premiers ministres occidentaux depuis la seconde guerre mondiale devraient se balancer au bout d’une corde comme criminels de guerre !

  5. « parce qu’il dit que des rayons venus de l’espace ont détruit les tours jumelles. » Ce point est très important car il met en évidence l’utilisation d’une arme jusqu’ici inconnue (à énergie libre ?) qui ressemble au « rayon de la mort  » dont Tesla avait esquissé le principe et qui pouvait pulvériser en une fraction de seconde n’importe quel bâtiment. Les twins ne se sont pas écroulées mais elles ont été pulvérisées en poussière.Le tas de gravas résultant d’une démolition contrôlée au vu du volume des tours aurait du faire plusieurs dizaine de mètres de haut (voir la démolition contrôlée d’une barre d’immeuble par exemple). Or rien de tel, tout ce que nous avons en grande quantité c’est de la poussière ! Imaginez l’énergie incroyable, phénoménal qu’il faut pour pulvériser en poussière deux bâtiments de 400 m de haut, 425 000m3 de béton,200 000 tonnes d’acier !!!)

    Il y a donc deux voiles de mensonges qui masquent la réalité de la destruction des twins :
    -le fait d’avions de ligne détournés (version officielle) : l’impact d’un Boeing de 120 tonnes aurait fait s’écrouler un bâtiment de 200 000 tonnes d’acier !!!

    -le fait d’une démolition contrôlée (version alternative contrôlée): des charges explosives à base de thermate ont été placées durant l’été 2001.

    La version alternative de la démolition contrôlée ne tient pas . Aucune démolition contrôlée d’une telle ampleur n’a jamais été réalisée auparavant. Sachant qu’il faut plusieurs semaines pour une équipe à temps plein pour préparer la démolition d’une simple barre d’immeuble d’une vingtaine d’étages (et vide de ses habitants) il aurait fallu des mois et des mois, sans éveiller les soupçons pour placer toutes les charges et sans que ceci soit nécessairement couronné de succès.

    Les deux voiles de mensonges ou d’illusion reposent sur l’image.

    Lorsque l’on regarde attentivement les vidéos du « direct » du 11 septembre (CNN ou autres chaines mainstream) on s’aperçoit que tout ce « direct » est en fait un film , plutôt une série de petits films ou séquences. Et chaque séquence correspond à un élément scénaristique ( la tour 1 flambe, impact du second avion, faux témoignages « en direct », écroulement WTC2, écroulement WTC1 et climax final avec Manhattan plongé dans la fumée et ce sous titre incrusté sur l’écran « America under attacks »!!!).

    Observé avec attention,ce New York de cinéma est bourré d’erreurs lorsque l’on compare avec quelques vues de NY prises quelques semaines auparavant, le plus flagrant étant la présence du Verrazzano Bridge (voir l’ouverture de l ‘édition spéciale de France 2 avec Pujadas) juste derrière les Twins alors qu’il est situé à prés de 20 km et qu’on le distinguait à peine du haut des Twins !

    Certainement qu’une régie (CNN? ou CIA ?) organisait « l’évènement » en « envoyant les séquences suivant le scénario préalablement établi. Ce qui montre l’escalade quasi parfaite de l’émotion suscitée chez les « téléspectateurs » ce jour-là. Comme le disait Daniel Billalian « C’est incroyable mais c’est vraiment la vérité , ce n’est pas du cinéma ».

    L’oligarchie cherche donc à masquer quel type d’arme a été utilisé ce jour là sous un monceaux de films tv « live »ou soi-disant « amateurs »; tous les films sur le net estampillé amateur sont bidons, sans parler du documenteur des Frères Naudet, « la french touch ». N’oublions pas que ce jour là aucune communication avec NY n’était possible et la plupart des appareils électroniques étaient hors d’état de fonctionner ( système militaire de brouillage). Il n’y a donc pratiquement aucun élément visuel de cette journée (photo ou films )contrairement à la pseudo transparence que l’on nous a montré.

    Mais rien n’empêche que des bombes incendiaires aient été placées dans les twins pour faire de la fumée ( pour les quelques new yorkais qui pouvaient voir quelquechose) ou que de vrais avions aient survolés Manhattan à basse altitude, histoire d’être raccord avec les films !

    En conclusion quand on pense aux Etats Unis qu’est ce qui vient à l’esprit chez la plupart des gens ? Hollywood bien sur !
    Comme la Lune…Et déja à l’époque Cheney et Rumsfeld étaient de la partie puisqu’ils étaient conseillers de Nixon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.