Syrie et préparation de la 3ème guerre mondiale… Ou s’achemine t’on vraiment vers une nouvelle guerre froide ?… ?

La Russie arme la Syrie avec des missiles pour se défendre contre une attaque de l’OTAN

 

et avertit qu’elle ne tolèrera pas que les puissances occidentales franchissent une certaine “ligne rouge”

 

Par Paul Joseph Watson


 

Le 24 Novembre 2011

 

Url de l’article original:

http://www.infowars.com/russia-arms-syria-with-missiles-to-defend-against-nato-attack/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Nous savons maintenant ce que ces six navires de guerre russes qui sont apparemment entrés dans les eaux territoriales syriennes transportaient. Au-delà de la démonstration de force afin de décourager les puissances de l’OTAN de lancer une attaque militaire, il y avait à bord de ces navires des techniciens experts russes prêts à aider Damas à déployer un système de défense par missiles sophistiqué que Moscou leur a vendu.

“Les navires de guerre russes qui ont atteints les eaux syriennes ces derniers jours transportaient entr’autre, des conseillers techniques russes qui ont aidé les Syriens à installer tout un réseau de missiles S-300 que Damas avaient reçu ces dernières semaines, dit un article dans le journal de langue anglaise basé à Londres Al Quds-Al Arabi ce Jeudi. Citant des sources en Russie et en Syrie, l’article dit que Moscou voit une attaque occidentale sur la Syrie comme “le dépassement d’une ligne rouge qui ne pourrait être toléré”, rapporte Arutz Sheva.

Les missiles S-300, qui d’après le rapport seront utilisés pour “contrer une attaque possible par l’OTAN ou par les Etats-Unis et l’Union Européenne”, sont des missiles à longue portée sol-air développées en Russie en 1979 dans le but de protéger les bases industrielles et militaires d’une attaque ennemie par voie aérienne ou par missiles de croisière.

Le système est regardé comme étant un des systèmes de défense anti-aériennes les plus puissants au monde ayant la capacité de détecter et de suivre plus de 100 cibles et d’en engager 12 simultanément. La Russie essaya récemment de vendre ce système à l’Iran mais la transaction fut arrêtée à cause de pressions de la part des Etats-Unis et d’Israël.

L’armement de la Syrie avec ces moyens extrèmement efficace de défense anti-aérienne n’est pas de bonne augure dans la perspective de la planification d’une “zone de restriction aérienne” par les puissances occidentales. Des rapports circulant cette semaine ont dit que des avions de combat turcs et d’autres états arabes entreraient bientôt l’espace aérien syrien sous couvert d’une cause “humanitaire” avec l’appui logistique des Etats-Unis.

“Avec les missiles, le rapport dit que la Russie a installé des systèmes de détection radar très avancés dans toutes les installations militaires et industrielles clef de la Syrie. Le système radar couvre également les zones au nord et au sud de la Syrie, où tout mouvement de troupes et d’engins aériens vers la frontière syrienne sera détecté. Les cibles radar incluent également la plupart du territoire d’Israël ainsi que la base militaire turque d’Incirlik qui est utilisée par l’OTAN”, dit le rapport.

Le ministre des affaires étrangères français Alain Juppé a assuré hier les forces d’opposition syrienne que les puissance de l’OTAN planifient une intervention militaire en imposant un “couloir humanitaire ou des zones humanitaires” au nom de la protection des civils des soi-disant abus du régime Al-Assad.

La possibilité de voir des attaques aériennes se déclancher contre la Syrie sous couvert de “cause humanitaire” devient de plus en plus probable considérant le fait que le porte-avion américain George H.W. Bush vient d’être positionné près des côtes syriennes ces derniers jours, après avoir quitté son poste traditionnel juste à l’écart du détroit d’Hormouz.

Les tensions ont subi une autre hausse hier après que l’ambassade des Etats-Unis à Damas ait sommé ses citoyens de quitter la Syrie “immédiatement”, alors que le ministre turc des affaires étrangères a dit à ses concitoyens d’éviter de voyager en Syrie lors de le retour d’Arabie Saoudite.

Comme nous l’avons précédemment noté, attaquer la Syrie ne pourrait être qu’une entrée pour faciliter un assaut sur l’Iran car Téhéran a promis de défendre son allié.

*********************

Publicités

26 Réponses to “Syrie et préparation de la 3ème guerre mondiale… Ou s’achemine t’on vraiment vers une nouvelle guerre froide ?… ?”

  1. Bonjour,
    En complément d’information sur l’armement russe et l’Iran.

    Il y a 2 mois, l’Iran a gentiment glissé dans nos oreilles qu’il avait amélioré des S200. De toute manière, la Russie ne va plus se gêner de filer des S300 ou S400 Truimph
    http://www.lepost.fr/article/2011/11/07/2631913_3-eme-guerre-mondiale-etes-vous-pret.html

    • Oui très intéressant en effet… Pour revenir à l’affaire des S300 iraniens, les Russes ont dit qu’ils ne les avaient pas livré, suite aux pressions américano-israéliennes, néanmoins, personne n’a entendu les iraniens crier « rendez-nous notre pognon ! » ce qui se chiffre à plusieurs centaines de millions d’euros (plus les intérêts), alors que le contrat a été dénoncé unilatéralement par les russes (soi-disant…). Personne n’a jamais parlé de remboursement il n’y a jamais eu de plainte officielle a ce sujet, s’il y en avait eu une, la propagande impérialiste se serait fait un plaisir de l’étaler partout…
      Notre opinion sur le sujet est la suivante:
      Les Russes ont livré les S300 à l’Iran et ont « restreint » la logistique suivante, surtout l’achat de nouveaux missiles.. Mais les iraniens ont le système et comme vous l’avez bien dit, ils sont excellents à reproduire.
      Alors tout cela n’a aucune raison d’être clamé sur les toits bien sûr, mais si l’empire croit que l’Iran n’a pas le système, à notre avis ce sera « coucou surprise » s’ils sont assez fous pour y aller…

      L’affaire syrienne est très mal engagée pour l’empire et il s’avère que le sacrifice de la Libye par les Russes fut vraisemblablement la bonne stratégie pour sauver le reste. La Syrie n’est pas la Libye… sur tous les tableaux. Bien triste à dire, mais stratégiquement bien réel.

      • Vous allez rire :

         » Rendez-nous notre pognon ».
        Lisez ceci :
        Lundi, 29 Août 2011 21:09
        L’Iran va porter plainte contre la Russie, auprès de la « CPI »
        http://skwizr.com/0uq

        Leurre inventé par ces pays joueurs d’échec ?

        • « le sacrifice de la Libye par les Russes fut vraisemblablement la bonne stratégie pour sauver le reste ».

          C’était ma théorie et puis, imaginez le désastre en Libye (pire, je pense) et en Afrique. Deux éléphants dans un magasin de porcelaine.
          Ayant une affinité avec la Russie, ma thèse fut prise comme « parti pris »

  2. A l’image de deux droites qui tardent à se croiser mais qui ne sont pas parallèles, il est difficile de ne pas rapprocher l’éclatement de la zone euro (de l’économie mondiale peut être plutôt) et un conflit de grande ampleur.
    Un peu comme si de minutieux calculs tendaient à faire se téléscoper à un moment précis ces deux événements.
    Drôle d’impression en vérité.
    Faire la guerre parce qu’on ne sait pas quoi faire d’autre est un affligeant constat, mais j’ai quand même du mal à imaginer les peuples adhérer à ce délire guerrier.

    • Les peuples ont-ils jamais eu quoi que ce soit à dire lorsque des guerres ont été déclanchées ?…
      JAMAIS AU GRAND JAMAIS¡ Les guerres sont décidées par les mega-riches oligarques et combattues par la chair à canon dont ils disposent simplement parce que les individus qui la compose acquiescent… en commençant par le bulletin de vote dérisoire, obsolète et mortifère !

      Il est grand temps que cela change…

  3. Est-ce qu’on va devoir la paix à des missiles russes?
    Ce sera tout l’un ou tout l’autre.
    Mais on comprend mieux Juppé hier avec ses modestes couloirs humanitaires, alors qu’il rêvait de refaire le coup de la Libye.
    Et encore, la Chine n’a pas encore poussé ses pions.
    Ça risque d’être plus difficile qu’avec Khadafi.
    Cela ajouté à l’affaire des espions de la CIA au Liban, ça commence à sentir le roussi pour l’empire.
    Et pourtant, la presse et la radio du matin continuent à pousser leur petit agenda de diabolisation et de propagande guerrière.

  4. Le commandant de la force aéro-spatiale des Gardiens de la révolution, le général Amir-Ali Hadjizadeh, a déclaré que l’Iran « espérait » qu’Israël commettra l’erreur de l’attaquer pour envoyer le régime sioniste « à la poubelle de l’histoire », a rapporté lundi l’agence Fars.

    « Un de nos grands espoirs est qu’ils commettent une telle action car depuis longtemps il y a une énergie emmagasinée que nous espérons utiliser pour envoyer les ennemis de l’islam à la poubelle de l’histoire », a-t-il déclaré à propos des menaces d’attaques israéliennes contre les sites nucléaires iraniens. « Le développement de nos capacités balistiques ne cessera jamais », a-t-il ajouté.

    Ces dernières semaines, des responsables israéliens ont menacé d’attaquer les sites nucléaires iraniens. L’Iran a mis en garde Israël mais aussi les Etats-Unis contre toute attaque en menaçant de s’en prendre non seulement à Israël mais aussi aux intérêts américains dans la région.

    Belga

  5. […]  https://resistance71.wordpress.com/2011/11/25/syrie-et-preparation-de-la-3eme-guerre-mondiale-ou-sach… […]

  6. jésus christ Says:

    la vérité est que les usa sont touchés par tellement de vérité, que l affaire de karachi flirt avec le 11 septembre, qu après kadhafi, il faut abattre assad… pour étouffer l affaire hariri qui remonte au pillage de l Irak et surtout a la rafle du trésor de saddam hussein qui se trouve actuellement chez clearstream isolé et bloqué partout un tas d intérêts… et d histoire révélées alors qu elles devaient rester silencieuse… d ou la manipulation villepin sarkozy afin de faire croire a une manipulation d al qaida ou de certains armateurs au courant de toute cette stratégies qui se termine par des coups de couteaux dans le dos comme a chaque fois avec les sionistes… que forcement, il faut faire du nettoyage autour des banques libanaise et irakiennes qui ont frayer ces comptes pourris… alors forcement ça accumulés a l extension d Israël, a la protection des saoudiens qui ont créer le ben laden de Troie afin de conquérir l Afghanistan et le Pakistan et placer les missiles et bases américaines entre la chien, l Iran et la Russie… forcement on comprend mieux la stratégie… mais je pense que les américains sont suicidaire!! jamais ils n ont fait une grosse guerre avec des ennemis de leur taille!! mais ce qui m inquiète quand même quand ils affichent tant d arrogance, c est qu ils ont dus créer des maladies et qu ils sont prêt a les lâcher en chine ou en Russie, je pense que ce serait une de leurs tactiques vu l empressement!! sachant qu ils ont accepter d être endetter et de devoir de lourds crédits a la chine et au japon, c est que ça cache quelque chose de pas clair du tout!!!

    quand a l Europe, elle se divise a une vitesse éclair, l Europe ne combattra pas pour les intérêts des usa, seule l armée le fera par obligation mais les peuples vont vite prendre l ascendants sur leurs gouvernement valets des usa!! attention au carnage sachant que l orient et le Maghreb voir l Afrique vont chasser tout les intérêts des américains partout et ils ne peuvent que mener 4 guerres maximum de moyenne intensité donc attendons de voir!! je pense aussi qu ils pensent qu ils vont pouvoir envahir la Syrie sans que la Russie ne bronche et encore une fois dépouiller un pays et une région et s insérer comme ils ont fait jusqu a maintenant!! il serait important que la chine, la Russie et l Iran déploient une armée sans égal en méditerranée en tant que moyen de dissuasion histoire de dire, les usa restez chez vous et laissons l économie asiatico européenne se dérouler sans litiges! l Europe na aucuns intérêt a défier l Asie, seul les usa nous mènent vers cette boucherie!!

    mais le problème est que quand les actionnaires américains ont décidé que telles guerres devaient être faite pour ne pas troubler leurs prévisions, ils se foutent d envoyer des soldats mourir au front ou tuer des civils tant qu ils sont en sécurité aux usa!! le mieux est que l axe asiatique aborde une grosse alliance avec l Amérique du sud est qu ils installent une multitude de missiles dirigés sur les usa, comme les usa le font en Europe sur soi disant l Iran mais on sait qu ils peuvent atteindre la Russie et la chine… c est évident…
    les américains, c est dans leurs gènes, vivre sans la guerre, ils peuvent pas, c est a dire que toute la vie il faut les tenir en laisse sinon discrètement ils vont tout faire pour envahir les pays qui ont de l argent et surtout leurs concurrents directes, c est viscérale chez eux!!! seul la condamnation pour crimes de guerres de tout leurs criminels les calmerait!! alors vu que les usa ne se gênent pas pour dénoncer les autres, que les pays visés les dénoncent et portent plaintes pour les crimes subis!!! vu la gueule de la justice internationale, il est temps de la bouger un peu!!

  7. Il ne faut pas minimiser la théorie de l’ingérence humanitaire selon Juppé en Syrie qui veut l’accompagner de 500 observateurs militaires alors que le pdt du CNT également reçu par Juppé à Paris ne veut pas d’une intervention militaire et la Turquie préparant de son côté à la frontière à 200 km de Homs, car cette théorie doit être mise en application à Homs, plus fragilisée que Damas, mieux tenu par Bachar El Assad.

    Et leur seul objectif est d’arriver à l’imposer et peu importe qu’il y ait une guerre civile à cet endroit, cela permettra de faire donner l’Otan, voulue par la Turquie, et la succulente théorie de la protection des populations avec l’appui de troupes à divers endroits du pays qui arriveront pour consolider la brèche ouverte.

    C’est le scénario le plus probable.

    • sauf que ces dernières 48 heures avec la Russie qui bouge, la Turquie a mis un sérieux bémol, il transparaît même qu’Erdogan serait bien esseulé dans sa démarche belliqueuse envers la Syrie…
      à suivre, mais il semble que le coup de patte récent de la Russie ait mis des bémols partout…

  8. Tant mieux, avec cette ordure d’Erdogan qui embastille 60 journalistes et donc les personnes arrêtées depuis 2009 pour délit d’opinion s’élévent à 8 000 personnes et nos gansters au gouvernement s’acoquinent avec ces gens-là !

    Lui aussi entretient une police politique Moubharakienne.

    à suivre donc !

    En Egypte c’est donc cela, les généraux ne veulent pas se dénarasser de la police politique qui tient tout le pays et pour cause, puisqu’ils dominent toute l’économie.

    Et les européens et USA veulent pousser les islamistes à partager le gateau et à représenter avec le Quatar les nouvelles forces de sécurité.

    Joli perspective, mais les egyptiens ne sont pas dupes.

  9. Brèves /
    A la veille de la Troisième Guerre mondiale, par Helga Zepp-LaRouche
    24 novembre 2011 – 11:35

    « J’ai bien peur que cela ne devienne un « fait accompli » (…) que l’on se réveille un matin en apprenant que les frappes ont eu lieu. »

    Voilà les remarques faites par le général Joseph P. Hoar, ancien commandant en chef de l’US Central Command (CENTCOM), à nos confrères du magazine Executive Intelligence Review (EIR) concernant le danger de frappes militaires contre l’Iran.

    Quelques jours plus tard, le chef d’état-major des forces armées russes, Nikolaï Makarov, estimait lui aussi que la Russie pourrait être amenée à s’engager dans des conflits régionaux pouvant dégénérer en guerre nucléaire mondiale. Beaucoup d’autres responsables militaires américains ont averti, ces derniers jours, que des frappes contre l’Iran auraient pour conséquence le déclenchement d’une Troisième Guerre mondiale.

    Face à une menace si terrible qu’elle dépasse les capacités habituelles de notre entendement, la psychologie humaine a tendance, pour se protéger, à se réfugier dans ce qu’on appelle cliniquement un déni de réalité. L’idée qu’il puisse y avoir une Troisième Guerre mondiale, impliquant l’utilisation d’armes de destruction massive, fait partie de ce type de situation. Après la guerre contre la Libye et les menaces proférées depuis contre la Syrie et l’Iran, beaucoup ont l’intuition qu’il se trame quelque chose de terrible. Ils ont une impression de « déjà vu » (cette propagande rappelle celle entendue dans la période préparatoire à l’avènement de la guerre d’Irak) et ils sont un certain nombre à avouer qu’ils ne veulent plus écouter ou lire les nouvelles car elles se résument à une liste d’horreurs.

    Cependant, mieux vaut faire face à l’impensable, car ce n’est qu’en imaginant, avec force détails, toutes les conséquences d’une guerre qui déploierait des armes de destruction massive, que citoyens et gouvernements pourront changer le cours de l’histoire afin d’éviter ce danger de guerre, pour ainsi dire « à minuit moins cinq ».

    C’est un fait : des forces existent pour qui la réduction de la population mondiale de 7 milliards actuels à 1 ou 2 milliards est un résultat souhaitable. Mais que serait la vie pour ceux qui survivraient ? Et même si vous et moi étions parmi les survivants, y aurait-il quelque raison de s’en réjouir ? Ne maudirions-nous pas ce jour, souhaitant avoir été nous aussi parmi les morts ?

    L’objectif de cet appel est d’ébranler l’opinion publique et d’appeler ceux qui occupent des positions d’influence à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher cette guerre. Nous appelons les gouvernements à faire comme le ministre danois des Affaires étrangères, Villy Soesndal, en déclarant qu’en aucune circonstance, ils ne prendront part à une guerre contre la Syrie ou l’Iran. Il s’agira ensuite d’éliminer toute la dynamique sous-jacente au danger de guerre, c’est-à-dire l’effondrement à venir du système financier transatlantique et de l’euro en particulier.
    Le cataclysme économique

    « Un cataclysme financier menace le cœur des nations européennes » ; « seule l’Allemagne peut survivre, tous les autres pays feront faillite » ; « l’inévitable effet domino qui frappera l’euro » : la rivalité entre les médias pour présenter le scénario du pire indique clairement que la fin est proche. La dernière manœuvre fut de tenter d’obtenir de l’Allemagne qu’elle se fasse hara-kiri en donnant son accord pour que la Banque centrale européenne (BCE) ouvre toutes grandes ses vannes afin d’acheter toutes les obligations souveraines des pays européens insolvables, ainsi que les titres toxiques détenus par les banques privées.

    La BCE en tant que prêteur de dernier ressort, ceci constitue un péché mortel contre la stabilité monétaire, ainsi qu’une violation flagrante des statuts de la BCE ! Ce serait ouvrir la porte à une hyperinflation à la Weimar 1923, sauf que cette fois-ci, l’hyperinflation ne serait pas limitée à un seul pays, mais étendue à toute la région transatlantique !

    La politique du « changement de régime » est depuis longtemps celle appliquée aux Etats « voyous » partout dans le monde ; elle est désormais l’arme testée et déployée contre tout gouvernement européen qui refuserait de réduire de 50 % le niveau de vie de ses citoyens et de baisser leur espérance de vie à travers des coupes dans les dépenses de santé et les programmes sociaux.

    Déjà les gouvernements d’Irlande, du Portugal, de la Grèce, d’Italie et, ce week-end, d’Espagne, ont succombé à cette politique. Des élus sont désormais remplacés par des technocrates non élus, tels Lucas Papademos en Grèce ou Mario Monti en Italie. Avec le nouveau président de la BCE, Mario Draghi, tous ont été employés par la banque d’affaires Goldman Sachs, ou en ont été de proches collaborateurs. Les machinations de Goldman Sachs font actuellement l’objet d’enquêtes par plusieurs procureurs généraux des Etats-Unis, après que le rapport Angelides du Congrès américain sur les causes de la crise financière lui eut consacré de longs passages. Sans oublier que ce sont des hommes de Goldman Sachs qui ont aidé le gouvernement grec à maquiller ses comptes afin de pouvoir rejoindre la zone euro.

    Ainsi, la démocratie n’est plus à la mode dans l’Union européenne ; elle a été remplacée par une dictature ouverte des banquiers. « Nous n’avons pas besoin d’élections, nous avons besoin de réformes » a déclaré le Président de l’Europe, Herman Van Rompuy. Mais peut-il se targuer d’avoir été élu par quelqu’un ?

    Si nous poursuivons cette course à l’austérité la plus brutale contre la population, sous prétexte de réduire des dettes résultant des plans de renflouement des banques, si nous cédons notre dernière parcelle de souveraineté à une « union fiscale » , à un gouvernement économique européen ou même à une Union politique européenne, alors il y aura une révolte populaire.

    Car il n’existe rien qui ressemble à un « peuple européen » . Il y a dans l’Union européenne 27 nations différentes, chacune avec sa langue, sa culture et son histoire. Donner le pouvoir à une bureaucratie supranationale dont les traités, les procédures et les orientations sont encadrés dans un espéranto incompréhensible à toutes ces nations, les relèguera de facto dans une situation comparable à celle ayant précédé l’invention de l’imprimerie par Gutenberg, où seuls les académiques pouvaient dialoguer en latin, alors que les masses ne pouvaient lire aucun texte écrit dans leur langue.

    Avec cette Europe, nous avons affaire à un empire, et le problème est que les politiciens européens ont intériorisé eux aussi la logique d’empire. Cette attitude a été on ne peut plus claire lors de la guerre en Libye, où l’ancien Premier ministre Tony Blair, le président français Nicolas Sarkozy et d’autres ont été prompts à oublier que quelque temps auparavant, ils laissaient Kadhafi monter sa tente dans la capitale de leur pays, afin d’obtenir de juteux contrats.

    Quelles leçons devons-nous tirer de cette guerre de l’OTAN contre la Libye qui, selon le président Barack Obama, ne devait être qu’une « intervention humanitaire » , alors qu’on a fini par éliminer brutalement un chef d’Etat sans autre forme de procès ? Dans un article publié dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung , intitulé Leçons de la guerre de Libye , le politologue Lothar Rühl écrit : « Des opérations depuis des avions – comprenant, davantage encore à l’avenir que par le passé, l’utilisation de drones et de missiles de croisière – sont les moyens préférés pour mener une intervention militaire. Cette leçon est aussi bonne à retenir pour les plans de la Bundeswehr, l’armée allemande, pour qui les déploiements aéroportés avec des bombardiers, hélicoptères et drones, devraient être la priorité. » Evoquant ensuite la situation de la Syrie et de l’Iran, Rühl pose une question qu’il laisse sans réponse : « Le temps nous est compté. Quelle est notre priorité en vue d’une intervention ou de frappes préventives ? » Ce type de pensée est révélateur des plans qui mènent directement à l’apocalypse.

    Arrêter cette course à l’affrontement dans laquelle nous sommes lancés est la seule chance d’éviter à l’humanité cette catastrophe imminente qui nous menace. Il n’existe aucun conflit dans notre XXIe siècle qu’on ne puisse résoudre par des moyens diplomatiques. La guerre n’est pas une option, car on court le risque d’éliminer l’ensemble de l’espèce humaine.

    L’expérience monétaire supranationale européenne – la création d’une union monétaire entre des nations qui n’ont jamais représenté une « zone monétaire optimale » et ne pourront certainement pas le devenir dans un futur proche – est un échec. La seule réponse honnête et responsable à cet état de faits est de l’admettre et d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

    Il y a certainement une porte de sortie : tous les traités de l’Union européenne, depuis celui de Maastricht jusqu’à celui de Lisbonne, doivent être abrogés. Les nations européennes doivent retrouver la souveraineté de leur monnaie et de leur économie. Un accord doit être trouvé pour rétablir les taux de change fixes, afin de mettre un terme à la spéculation contre les monnaies et l’épargne populaire.

    Un système bancaire séparant banques d’affaires et banques de dépôt doit être mis en place immédiatement ; dans ce système, seules les banques de dépôt qui servent le bien commun et l’économie physique seront protégées par l’Etat. Les banques d’affaires et du secteur bancaire de l’ombre ( shadowbanking ), devront s’organiser sans l’aide des contribuables et leurs avoirs spéculatifs seront dévalués. Un système de crédit productif public devra financer l’économie réelle et les investissements dans l’équipement, suivant des critères de productivité réelle de l’économie physique, créant ainsi les conditions pour honorer dans le futur les dettes légitimes de l’ancien système.

    A la place de cette course suicidaire à l’affrontement avec la Russie et la Chine – stratégie qui ne peut venir que d’une vision impériale perverse – nous devons conclure des accords de coopération pour des périodes de 50 ou 100 ans avec ces nations et d’autres, autour de projets destinés à assurer la sécurité d’approvisionnement en énergie et matières premières, de grands projets d’infrastructures, de gestion de l’eau, verdissement des déserts, expansion de la production agricole pour une population mondiale en pleine croissance, ainsi que de recherche sur les conséquences des phénomènes galactiques sur le climat de la Terre, ou encore sur les vols habités dans l’espace – en somme, des projets qu’on pourrait décrire comme intéressant les objectifs communs de l’espèce humaine.

    C’est l’existence de l’espèce humaine qui est en jeu. Face à ce moment tumultueux de l’histoire, pouvons-nous montrer que nous sommes des êtres humains, dans le sens où l’entendait le grand poète et dramaturge allemand, Friedrich Schiller, et non des barbares ?

    • Oui Farid,

      L’analyse est juste, mais il y a un détail qu’il faut garder à l’esprit: les psychopathes meurtriers en charge de nos destinées ont décidé il y a déjà longtemps que leur Nouvel Ordre Mondial ne pourrait survenir que du chaos total, ce qu’ils s’évertuent à générer depuis un moment entre crise économique et guerres perpétuelles en escalade vers le haut, donc vers un conflit mondial. Ils le veulent, c’est leur plan car ils pensent pouvoir établir le Nouvel Ordre Mondial du chaos résultant et bien sûr qu’ils survivront le cataclysme.
      Ces gugusses sont de dangereux psychopathes que nous les peuples allons devoir empêcher de nuire.
      Ce cera la seule solution.

      De plus en plus de gens s’éveillent à cet état de fait, la masse critique sera t’elle atteinte avant qu’il ne soit trop tard ?… Les paris sont ouverts !

  10. […] Mais l’information, si elle vrai, qui montre que la tension vraiment palpable est l’envoie par la Russie de système de défense S-300 en Syrie :  » “Les navires de guerre russes qui ont atteints les eaux syriennes ces derniers jours transportaient entr’autre, des conseillers techniques russes qui ont aidé les Syriens à installer tout un réseau de missiles S-300 que Damas avaient reçu ces dernières semaines, dit un article dans le journal de langue anglaise basé à Londres Al Quds-Al Arabi ce Jeudi. Citant des sources en Russie et en Syrie, l’article dit que Moscou voit une attaque occidentale sur la Syrie comme “le dépassement d’une ligne rouge qui ne pourrait être toléré”, rapporte Arutz Sheva. ( israelnationalnews.com ) ( traduit par resistance71 […]

  11. « La France aide-t-elle les insurgés syriens ? »
    Par Georges Malbrunot le 28 novembre 2011

    Ou comment la France et d’autres pays aident à installer le chaos en Syrie et trouve même que la Turquie très efficace n’en fait pas assez !

    Larges extraits :

    « Il y a trois semaines, une source française généralement bien informée m’apprend que «Paris soutient logistiquement les insurgés syriens en leur fournissant en sous-main du matériel infrarouge et des moyens de communications.» Mais, en partance pour le Moyen-Orient, ce vieux routier de la région me demande de ne «rien publier».

    Peu après mon arrivée à Beyrouth, samedi 19 novembre, un militaire français stationné au Liban me confirme que les services français ne sont pas «inactifs» auprès des déserteurs syriens, réfugiés en Turquie et au Pays du cèdre. Et qu’il est «très facile d’utiliser les réseaux de trafiquants d’armes qui opèrent au Liban pour renforcer la puissance des rebelles», qui multiplient de l’autre côté de la frontière les opérations contre les forces de sécurité syriennes.

    Spécialistes de l’infiltration, les services de renseignements jordaniens ne seraient pas en reste au sud de la Syrie, frontalier du royaume, ajoute cet officier, qui me dit également que durant l’été, «Paris a cherché en vain à mettre à exécution un plan qui visait à garder Bashar el-Assad (le président syrien, ndlr) mais à écarter le reste du clan autour de lui.»

    Parmi la palette de soutiens que la France peut fournir aux déserteurs figure également du renseignement satellitaire sur les positions de l’armée syrienne qui les combattent, poursuit le militaire. « 

    • j espere que bachar assad ne tueras pas tous ces insurges . qui sont en realiste des terroristes integristes soutenu par la france . et qu il y aura queqlques survivants pour revenir en france faire gouter a hollande un peu de tnt et de voiture s pieges que la france aide a faire exploseer a damas. ca ne serait que justice .

  12. Les USA ne bougeront pas, même s’ils en ont fortement envie, ils savent que celà peut déclencher une guerre mondiale et là pas de planéte de rechange pour la mafia financiére juive !
    Comme mon père et mon grand père disaient, les USA vont tomber
    de l’arbre comme un fruit pourri, c’est ce qui est en train d’arriver.
    Maintenant que des guignolos comme juppé où l’américain sarkozy font de la gesticulation verbale, « le chien aboie la caravane passe ».

  13. l’occident se fou du monde avec ce qu ils ont fait en cote d ivoire en installant un tueur et un rebelle allassane ouattara qui a mis ce pays a sang de puis 10ans avec soro comme parrain de rebellion maintenant 1er ministre

    en libye c est le comble
    maintenat en syrie non non et non
    ca suffit
    russe et chinois aggissez le monde n est pas à eux seuls

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s