Ukraine et guerre électronique: Entrainement à la bataille navale… Destroyer yankee au système AEGIS… Touché, coulé… Damn it, pas bon pour le business !

A qui ces ploucs de yanks vont-ils refiler leur camelote AEGIS maintenant ? Quelques milliards de perdus pour sûr. Cela nous rappelle aussi l’histoire d’un cosmonaute russe (dont le nom nous échappe), qui avait 2 ou 3 doctorats et qui avait passé plus de temps dans l’espace que tout les équipage des navettes réunis et le mec hilare avait montré aux p’tits jeunes de la NASA comme améliorer le rendement de l’ordinateur de bord… Ils en rigolent encore à la Cité des Étoiles !

La réalité est que si le pire survient, les yanks vont se rendre compte en temps réel du niveau de leur suffisance et de leur incompétence militaire…

— Résistance 71 —

 

Qu’est ce qui a tant effrayé l’USS Donald Cook en Mer Noire ?

 

Réseau Voltaire

 

14 Septembre 2014

 

Url de l’article original:

 

http://www.voltairenet.org/article185324.html

 

Le Département d’État a reconnu que l’équipage du destroyer USS Donald Cook est gravement démoralisé depuis qu’il a été survolé en Mer Noire par un avion russe de combat Sukhoï-24 (Su-24) qui ne portait ni bombes ni missiles mais uniquement un dispositif de guerre électronique.

Le 10 avril 2014, le destroyer USS Donald Cook arrivait en Mer Noire et le 12 avril un bombardier tactique russe Su-24 survolait ce vaisseau au cours de l’incident qui, d’après plusieurs medias, aurait totalement démoralisé l’équipage du navire US, à tel point que le Pentagone a émis une protestation [1].

L’USS Donald Cook (DDG-75) est un destroyer lanceur de missiles de quatrième génération dont l’arme fondamentale sont les missiles de croisière Tomahawk, ayant une portée maximale de 2 500 kilomètres et étant capables de porter des ogives nucléaires. Dans le cadre d’une mission de routine, l’USS Donald Cook est porteur de 56 Tomahawk mais en configuration d’attaque il est muni de 96 de ces missiles de croisière.

Ce destroyer US est équipé du système de combat de dernière génération Aegis. Il s’agit d’un système intégré capable de relier entre eux les moyens de défense antimissile de tous les navires où il est embarqué créant ainsi un grand réseau qui garantirait la détection, la poursuite et la destruction de centaines de cibles en même temps. L’USS Donald Cook est muni aussi de 4 énormes radars, dont la puissance est comparable à celle de plusieurs stations. Pour assurer sa protection, il est porteur en plus d’une cinquantaine de missiles antiaériens de divers types.

Or, le Su-24 russe qui survola l’USS Donald Cook ne portait ni bombes ni missiles mais uniquement une nacelle, installée sous son fuselage, qui, selon la publication russe Rossíyskaya Gazeta [2], contenait un dispositif russe de guerre électronique dénommé Jibiny.

Quand l’avion russe a entamé la phase d’approche, ce dispositif de guerre électronique aurait inutilisé tous les radars, circuits de contrôle, systèmes de transmission d’information, etc. embarqués à bord du destroyer US. Autrement dit, le tout-puissant système Aegis, aujourd’hui incorporé – ou en phase d’installation – aux systèmes embarqués de défense des navires les plus modernes de la OTAN, a été tout simplement déconnecté comme un poste de télé qu’on éteint avec une télécommande.

Le Su-24 russe a ensuite simulé une attaque au missile contre l’USS Donald Cook, déjà rendu littéralement sourd et aveugle. Comme s’il réalisait un exercice d’entraînement, l’appareil russe – non armé – a répété la même manœuvre d’attaque au missile à 12 reprises avant de s’éloigner du destroyer US de quatrième génération.

Après cela, l’USS Donald Cook a tout de suite mis le cap sur un port en Roumanie.

Depuis cet incident, qui reste soigneusement occulté par la presse atlantiste malgré le foisonnement de commentaires parmi les spécialistes du secteur de la défense, le navire US n’a plus approché les eaux territoriales russes.

Selon quelques media spécialisés, 27 marins de l’USS Donald Cook auraient demandé à être relevés du service actif.

Le directeur du centre de recherches sur la guerre électronique et d’évaluation des moyens dits de « réduction de la visibilité » de l’Académie de l’aviation militaire russe, Vladimir Balybine, a émis le commentaire suivant :

« Plus un système radio-électronique est complexe, plus simple il devient d’interrompre son fonctionnement par l’utilisation de moyens de guerre électronique. »

 

[1] Pentagon Protests Russian Jet Buzzing Antimissile Ship in Black Sea, Global Security Newswire, 15 avril 2014.

[2] Rossíyskaya Gazeta, édition du 30 avril 2014.

3 Réponses to “Ukraine et guerre électronique: Entrainement à la bataille navale… Destroyer yankee au système AEGIS… Touché, coulé… Damn it, pas bon pour le business !”

  1. J’aime bien l’idée que les russes se concentrent sur des moyens dissuasifs tandis que les ricains se ruinent en armes offensives.
    C’est l’intelligence contre la force brute.
    Çà me plait. Et puis cette façon de narguer l’ennemi, tout en finesse, c’est du grand Poutine.
    Ceci me rappelle la 10ème prophétie de Jean XXIII sur « l’arme qui détruit les armes ». On s’en approche, non?

    • Oui on aime aussi le style, les facéties papales ne sont pas notre petite bière.
      Nous l’avons toujours dit: les yanks sont des petits caïds de cour de récrée, font les malins sur les petits qui ne peuvent pas vraiment répondre, mais dès qu’il y a du répondant, y a plus grand monde et comme le dit toujours Paul Craig Roberts, ils n’arrivent toujours pas à battre quelques enturbannés armés de Kalachnikov, que feront les bidasses macdo, Px, jeux vidéos devant les Russes et les Chinois, voire même les Pasdarans iraniens ou le Hezbollah ?? Les Israéliens, armés et financés et soutenus à 100% dans leurs crimes par la pays du goulag levant se font tailler un short en 2006 face au Hezbollah et rebelote en 2014 cette fois-ci face au Hamas. çà en dit long sur les capacités de combat de ces armées arrogantes.

  2. Je viens d’avoir recours à l’électricien, y avait un truc qui faisait masse,
    ce n’était pas le vestige de l’amour mais la plaque de cuisson électrique !
    Hier je lisais qu’un raffiot de la marine dernier cri de l’empire s’était fait neutraliser electromagnétiquement par un coucou russe qui promenait dans son sillage une cageounette !
    Si nous inventions une cage aux pharisiens pour nous protéger des nuisances de tous ces dirigeants corrompus jusqu’à la moelle …

    encore merci à resistance 71 pour toutes les informations que vous mettez à notre disposition, et avec cette dernière bombe à propos du 11 / 9 j’espère que cela aura l’effet d’un électrochoc dans l’inconscient collectif des peuples …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.