Résistance politique: A l’heure du grand cirque électoral futile… Petit rappel sur la révolution française par les « amis du peuple »…

Résistance 71

 

9 mars 2017

 

Nous irons crescendo au fil du temps dans la critique toujours Ô combien utile de ce pathétique rituel électoral de retour parmi nous et ce jusqu’aux deux tours (?) du grand barnum de l’hypocrisie et de la mesquinerie politicarde ne visant qu’à perpétuer le consensus du statu quo oligarchique mis en place il y a bien trop longtemps avec notre « consentement » du plus mal informé et au service de la caste des privilégiés du despotisme institutionnel.

Aujourd’hui, nous vous proposons une compilation en format PDF de textes déjà publiés sur ce blog, mis en page par la toujours excellente Jo de JBL1960, que nous remercions grandement au passage pour sa résilience à la tâche ; textes qui auraient dû bien plus éclairer le peuple depuis la seconde moitié du XVIIIème siècle, mais les circonstances furent des plus difficiles il est vrai. Dans cette compilation, retrouvons donc les vrais amis du peuple que furent Jean-Paul Marat, Jean Varlet, Jacques Roux et un peu plus tard Pierre Kropotkine…

Leurs textes résonnent (et raisonnent) toujours si puissamment aujourd’hui, pour la simple et bonne raison que nous n7avons absolument pas progressés sur un plan politique et qu’il est plus que grand temps que nous pensions à boycotter cette pourriture systémique obsolète qu’est l’État et que nous nous concentrions à développer la base de conscience pour que fleurisse enfin la société des sociétés, celle des associations libres, confédérées librement pour le bien commun de toutes et tous.

Pour la société des sociétés égalitaire et contre l’État, la coercition et le mensonge organisé et institutionnalisé.

Boycott du vote et associations libres !

 

Compilation version PDF

Les_amis_du_peuple_révolution_française

Publicités

11 Réponses to “Résistance politique: A l’heure du grand cirque électoral futile… Petit rappel sur la révolution française par les « amis du peuple »…”

  1. J’ai intégré ce dernier PDF réalisé, avec bonheur, dans la page de mon blog dédiée ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdf-de-jbl1960/

    Et introduit par ce billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/09/barnum2017-petit-rappel-sur-la-revolution-francaise-par-les-amis-du-peuple/
    L’illustration de mon billet est « L’Ami du Peuple » par Marat qui figure dans le PDF.
    Et j’ai donc reproduis votre analyse d’hier 15 000 ans d’histoire en 7 minutes chrono pour conclure.
    Je crois que nous ne serons jamais de trop et surtout que c’est pas le moment de mollir ! Jo

  2. Mederic le clercq Says:

    Hors du temps- pour en revenir a une idée que la fenetre temporelle n’aurai pas ete ouverte jusqu’ici pour des revolutions qui non seulement non servi a rien mais au contraire a accroitre les chaines comme ces tres interessant documents comme confirmation de ce qu’on a oublié quand on a pas de tetes coupées de collateraux ancestraux dans ses racines …

    Le resultat est dans la méthode , toute idéologie est en soi une chaine dans la mesure de l’acte conceptuel qui met en branle une serie de machinerie decrite par certains mystique du lointain passé par l’archonte pour d’autre comme castaneda les flyers (voleurs d’energie ) et d’autre des parasites (hulda clark)

    la liberté commence par apprendre sur ces domaines …

    L’eveil est la seule maniere de ne pas se faire pieger alors que ceux qui parlent de revolution qui ne soit pas INTERIEURE , serait les mieux places pour poser les pieges et les chaines de cette liberté sequestrée par la confusion et la malveillance vampirique du reste saurien de cette espece en regression .

    On a parlé de la Nature …Au dela de celle ci l’invention de physique a repris les travaux sur le magnetisme animal pour le rebaptiser « effet quantique » , on explique on change le terme et on oublie de pratiquer pour rester dans la « ferme des animaux »

    Autrement dit la maniere de craindre l’avenir du veautages , des veauteurs et des capteurs de veautures va influencer cette partie aussi sinistre que sa version Amerloquée ou il aurai mieux valu une meteorite geantes d’apres les moins atteints par la zombification collective pour choisir la couleurs des colliers a poser sur leur inconscience pédante pour les plus atteints parlant de la demarche la plus appropriée pour mettre les deux pieds dedans ensemble .

    Alors un petit article qui est le contraire de l’appropriation premiere methode pour se mettre des boulets

    on veut choisir son passé pour definir son avenir alors que celui ci est mouvant , comme du reste le passé alors que reste il ?

    une chaine qu’on croit choisir mais qui NOUS choisit …ou l’enfer est pavé de « liberté  » en conditionnelle :

    Comment la croyance pourrait être physiquement efficace grâce à la physique quantique
    Par Sascha Vongehr | 5 janvier 2012 10:28

    La précognition fait l’objet d’une investigation scientifique, bien que souvent dans le but d’obtenir des résultats nuls afin de discréditer de telles idées. En fait, la «perception extra-sensorielle» (PES) et la «précognition», «prémonition», «pressentiment», etc., sont des termes trompeurs, comme cela a été discuté en détail dans « La science de la précognition: . Un meilleur terme est «paranormal», ce qui implique que l’effet, s’il existe, nécessite des mécanismes en dehors de ce qui est connu. La «précognition» est tout au plus une «prédiction paranormale». S’il existe, il deviendra normal après que nous ayons compris comment cela fonctionne.
    Le «pressentiment» désigne une réaction émotionnelle ou de stress avant que toute connaissance ou physique connue n’ait pu informer la situation future passionnante ou dangereuse («influence rétroactive anormale sur l’affect»). « La Science de la Précognition » soutient que les études de «pressentiment» peuvent être une science appropriée et que le pressentiment serait fortement choisi et se produirait donc à un moment donné au cours de l’évolution. Le gros problème: le pressentiment semble avoir besoin d’une influence de l’avenir, ce qui est impossible en physique classique .

    Cependant, la physique quantique peut permettre la causalité rétroactive, qui a été quelque peu discuté aussi dans « Future Influence: Quantum Physics of Precognition ». Ne répétons pas les arguments présentés dans ces articles, mais ajoutez-les ici.

    1) Le parallélisme quantique et la probabilité empirique dans de nombreux modèles mondiaux

    En physique classique, l’avenir n’existe pas encore, donc il ne peut avoir aucun effet, période. Cependant, toute situation future est juste un autre monde qui observe d’être plus loin dans le temps cosmique (le cosmos a refroidi et élargi plus loin). La mécanique quantique permet ou peut-être même cosmologiquement exige que ces mondes parallèles soient en superposition quantique avec celui que vous observez maintenant.

    1.1) Le pressentiment par rapport à la psychokinèse

    Le déclenchement du pressentiment dans le présent serait bien dans le présent et donc pas dans l’avenir. Même si le sentiment remontait à quelque physique physique quantique dans certains circuits neuronaux évolués, on pourrait prétendre que, puisque ceux-ci se produisent dans le présent, ils influencent l’avenir plutôt que le futur étant leur cause.

    Ceci est similaire à prétendre que la présence d’un effet dans le présent rend le terme «précognition» ou «influence future» ne s’applique pas par définition. Ici, c’est un argument plus physique: plutôt que d’être influencé par l’avenir, l’avenir était façonné par le pressentiment. Puisqu’il est encore paranormal, on parle d’effets «psychokinétiques». Les études tentent de les différencier en utilisant des générateurs de nombres pseudo-aléatoires (PRNG) au lieu des générateurs de nombres aléatoires matériels (HRNG) qui tapent sur le caractère aléatoire quantique. Le problème avec PRNG: le pressentiment devient clairvoyance / visualisation à distance des informations déjà présentes.

    Toutes ces hypothèses «mécanistes», c’est-à-dire le pressentiment par le signal comme influence future, la psychokinèse naïve ou la vision à distance, sont extrêmement suspects. Il n’y a rien d’évolué chez les humains qui pourrait capter ou influencer quelque chose à l’intérieur d’un ordinateur et son générateur de nombres aléatoires. Il n’existe aucune façon concevable dans laquelle le cerveau a quelque chose évolué qui peut faire usage de particules enchevêtrées de regarder à l’intérieur d’un ordinateur ou de lancer les électrons dans le HRNG. Le problème n’est pas la physique en soi. Il n’y a pas de chevauchement entre ce que les humains sont évolués pour percevoir et les représentations internes de l’information dans un ordinateur.

    (* La concevabilité évolutive à l’intérieur d’une description causale où «passé» est un enregistrement auto-cohérent plutôt qu’une origine dynamique semble suffisante et moins suspecte étant donné le sujet même ici ) .

    Il n’y a qu’une seule voie qui puisse fonctionner, ce qui est également pertinent pour ceux qui discutent des questions de terminologie, car il n’y a pas de signal, pas de déclenchement de l’avenir dans le présent, mais pourtant il peut y avoir un pressentiment effectif.

    1.2) Probabilité empirique dans de nombreuses interprétations mondiales

    La probabilité est la fréquence trouvée dans les enregistrements (mémoire / journal de laboratoire). Dans une interprétation mondiale de nombreux (MWI) avec le comptage de la branche dite, il suffit qu’il y ait plus de mondes futurs se souvenant d’avoir ressenti le pressentiment correct. Les mondes passés sont égaux en nombre, la moitié sentant que les têtes vont monter, la moitié anticipant les queues. Aucun déclencheur ou «effet» ne peut être trouvé dans les mondes passés. Néanmoins, vous pouvez vous trouver avec plus de probabilité dans un monde où le journal de laboratoire montre des effets significatifs.

    Le MWI a des lacunes lorsqu’il s’agit de normaliser les probabilités, mais ces modèles sont utilisés avec succès en cosmologie et ils résolvent le paradoxe d’Einstein Podolsky Rosen (EPR). La violation de l’inégalité de Bell en mécanique quantique peut être modélisée par MWI de la manière décrite ci-dessus: Alors que le monde se ramifie, il peut se ramifier selon des probabilités classiques, mais après la branche classique, les branches se combinent et se ramifient / multiplient Plus loin . Après de nombreuses expériences ultérieures, dans la plupart des mondes futurs, les résultats enregistrés impliquent les probabilités quantiques, et non les classiques.

    Le pressentiment pourrait s’avérer correct dans la plupart des mondes futurs. Dans ce cas, rien ne remonte au passé, aucun signal, pourtant il semble comme si l’avenir informé le passé.

    Grand problème: Pourquoi corriger le pressentiment multiplier le nombre de branches parallèles? Je reviendrai à la prochaine fois . En bref: la probabilité physique quantique est bien connue pour être augmentée par la simple cohérence, par l’interférence constructive des histoires cohérentes, tandis que les histoires incohérentes se détruisent mutuellement par interférence quantique. La croyance ajoute la cohérence. Mais cela ne mène-t-il pas à des contradictions? Est-ce que je ne me trouve pas dans des mondes où d’autres avec des croyances différentes sont également présents? Est-ce là une perverse pseudo-scientifique semi-religieuse?

    Une simple promesse: «Les choix de nature naturels de Henry P. Stapp« sont dus à des raisons suffisantes, et deux de ces raisons sont de promouvoir le positif et de réduire les expériences négatives des observateurs »[1] n’aura pas sa place dans mes considérations . Comment diable la nature se soucie-t-elle de ce que Henry estime être «positif» pour détruire alors les passés inconsistants? Le type est allé certainement aux bananes

    nldr experience du comportement des chimpanzés pour etre pire en esperant avoir le privilege des ruminants …Veautez !

    • Mederic le clercq Says:

      « ils ne nous ont rien dit » ? en face de « il nous ont si bien en-saignés ? » comment oublier les chaines qu’on porte pour les nouveau Huns contre comment en falsifier des plus pesantes « a la mode de chez nous  »

      En attendant ce petit monde est bien futile et fragile de chercher la bonne dorure la plus seillante au colier de la servitude de l’inconscient moderne .

      Passionnante re-appropriation historielle , pour tenter de faire oublier qu’on n’a probablement aucun futur dans cette Europe puisqu’elle est en passe d’etre totalement inhabitable du fait du mensonge, de l’incompétence et pire encore du déni qui vends si bien un monde meilleur bien « révolutionné » en oubliant comme le construire ou plutot ne pas l’empirer . Un empire n’a pas forcement besoin de legion quand c’est les légions du Déni qui en font les « ans pires ».

      https://fr.sott.net/article/30165-Ils-ne-nous-ont-rien-dit-mais-alarme-dans-une-centrale-nucleaire-apres-une-fuite-radioactive-en-Norvege

  3. Pastèque Says:

    remarquable billet! j’en ai un autre, pour la contradiction.

    voter, pour quoi faire? de bruno guigue http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8357

    ce n’est pas de la provocation, 98% d’accord avec le billet sur les bolcheviks contre-révolutionnaires. dès janvier 1918 lénine a *trahi* la révolution DES Russes.

    ah, si l’insurrection du 3 et 4 juillet 1917 avait réussi, Lénine et ses copains wannabe-dictateurs n’aurait jamais dirigé la Russie..

    c’est à ce moment précis que la Russie a raté le coche:
    1. février 1917 c’est le moment 1789 de la Russie
    2. juillet 1917 c’est le 9 et 10 aout français, sauf que là où les Sans-Culottes, Fédérés marseillais et bretons (raison pour laquelle ils sont présents dans la chanson la Carmagnole!) et sections parisiennes, ont réussi à renverser la monarchie et ouvrir la voie à la République,
    les authentiques soviéts russes n’ont pas réussi.

    pour bruno guigue, vous pouvez l’utiliser comme base pour, justement, démontrer les limites et cul-de-sac du rituel du vote.

    *En accompagnant le mouvement des masses, il arrive donc que le vote lui donne une traduction politique. On peut toujours vanter les charmes du spontanéisme (il a sa noblesse), on peut dénoncer la mascarade électorale, mais s’abstenir au moment crucial revient à laisser l’adversaire dicter ses conditions. Voter ou ne pas voter, au fond, c’est surtout une affaire de circonstances, de conjoncture politique. La question n’est donc pas : faut-il s’abstenir aux élections ? Elle est plutôt : en s’abstenant le 23 avril, obtiendra-t-on un résultat plus intéressant qu’en allant voter ?*

    ‘toute façon JL est en train de *trahir*, une fois de plus, un de plus..

    (il y a eu un problème avec le billet du 13.03.2017)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s