Archive pour yémen fabrication alerte terroriste

Ingérence impérialiste au Moyen-Orient: Le bourbier yéménite terrorise la maison des Saoud…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 23 avril 2015 by Résistance 71

Au Yémen, défaite des Saoudiens et victoire de l’axe de la résistance !

 

IRIB

 

22 Avril 2015

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/366601-yémen-défaite-des-saoudiens,-victoire-de-l’axe-de-la-résistance

 

Selon le site d’information libanais, Al-Ahd, l’annonce de la fin de l’agression saoudienne contre le Yémen, est le signe de la défaite de la coalition formée par Riyad, et de la victoire de l’axe de la Résistance.

Le site d’information libanais, Al-Ahd, estime qu’après 2.415 missions des avions de l’armée saoudienne et des pays qui ont adhéré la coalition, formée par Riyad, les Saoudiens ont dû admettre l’échec total de leur agression militaire contre le Yémen.

Nous reproduisons ici un extrait de l’article d’Al-Ahd.

***

En effet, l’Arabie saoudite n’a pu réaliser aucun de ses objectifs, et ses attaques contre le Yémen n’ont eu d’autre résultat que le massacre des civils, (dont de nombre defemmes, enfants et personnes âgées), et la destruction des infrastructures du pays. Les Saoudiens prétendaient vouloir faire revenir la légalité et la légitimité, au Yémen. Où est maintenant leur protégé, à savoir, Abd Rabbo Mansour Hadi ? En réalité, l’Arabie saoudite a subi une défaite cuisante, face à la volonté et la résistance du peuple yéménite.

Ce qui s’est produit, au Yémen, est la suite des victoires de l’axe de la Résistance : en 2006, les combattants de la Résistance libanaise ont infligé une lourde défaite aux Sionistes, et en avril 2015, les Yéménites ont fait goûter le fiel amer de la défaite aux agresseurs saoudiens.

A présent, les Saoudiens, qui commencent à admettre leur défaite, supplie que le monde les soutienne. Il est intéressant de savoir que quelques heures avant l’annonce de la fin des raids aériens contre le Yémen, par l’Arabie saoudite, c’étaient les autorités iraniennes qui en avaient annoncé la nouvellen à Téhéran. Ce que les dirigeants saoudiens appelaient la «tempête décisive» s’est tourné contre eux et l’Arabie saoudite se sent, plus que jamais, isolée, à l’intérieur de ses frontières.

Après avoir pris leur décision d’agresser, militairement, le Yémen, les dirigeants saoudiens ont essayé de former une coalition arabe, quoique très fragile, pour justifier leur action. Ils ont fait la sourde oreille aux conseils qu’on leur donnait, pour cesser leurs attaques sauvages contre la population civile. Après les raids aériens, des attaques balistiques, maritime et d’artillerie, pendant 27 jours, l’Arabie saoudite n’a pas réussi à réaliser ses buts, au Yémen. Le protégé des Saoudiens, le Président démissionnaire Abd Rabbo Mansour Hadi, se trouve à Riyad, est il est dans l’impossibilité de rentrer, à Sanaa ou à Aden, pour se mettre à la tête du pouvoir, comme le souhaitaient les dirigeants saoudiens.

Après leur défaite militaire, les Saoudiens parlent, maintenant, d’un certain «retour de l’espoir». Mais l’espoir auquel ils font allusion est le retour de Mansour Hadi au pouvoir. Si c’est le cas, il faut admettre que les rêves des dirigeants saoudiens sont tombés à l’eau, pour toujours. L’idée du retour de Mansour Hadi à la tête du pouvoir n’est qu’un mirage.

L’autre but de l’agression saoudienne contre le Yémen était d’empêcher que l’armée yéménite et les comités populaires, formés par le mouvement Ansarrallah, puissent prendre ne main le contrôle d’autres provinces du pays, notamment, celle de la province d’Aden. Mais là encore, les Saoudiens ont subi une lourde défaite.

La coalition formée par l’Arabie saoudite a essayé de justifier son intervention militaire, au Yémen, sous divers prétextes : l’effort pour faire revenir la légitimité et la légalité, au Yémen, neutraliser les menaces yéménites contre la sécurité nationale de l’Arabie saoudite, empêcher l’occupation du Yémen, par l’Iran, etc… Mais ce qui en reste n’est qu’une défaite totale, pour l’axe saoudien.

En revanche, le mouvement révolutionnaire Ansarrallah a su résister aux attaques saoudiennes, et garder sa supériorité, sur le terrain. Les efforts de Riyad, pour louer les armées d’autres pays, afin de déclencher une offensive terrestre contre le Yémen, ont, également, échoué. L’Arabie saoudite est restée seule, au sein de la coalition qu’elle avait formée. L’armée saoudienne n’a pas pu progresser, dans le territoire yéménite, même d’un centimètre. Maintenant, les Saoudiens doivent répondre de la longue liste des crimes qu’ils ont commis contre le Yémen.

Le porte-parole saoudien, qui a annoncé la fin de l’opération de l’opération «Tempête décisive» a eu, vraiment, du mal à justifier ces agressions militaires, qui n’ont laissé que des destructions. Près de 2.600 Yéménites sont tombés en martyrs, et des milliers d’autres ont été blessés, lors des attaques militaires saoudiennes. Le porte-parole n’avait rien à dire, pour justifier la mort d’innocents.

Les forces saoudiennes ont obligé des dizaines de milliers de Yéménites à fuir leurs foyers. Elles ont empêché l’acheminement d’aides humanitaires aux sinistrés. Elles ont violé toutes les lois et conventions internationales, en matière des droits de l’Homme et l’interdiction des crimes de guerre, en massacrant les civils. Les Saoudiens ont violé la souveraineté nationale du Yémen et son intervenus, brutalement, dans les affaires intérieures de ce pays. Ce qu’ils ont commis contre les Yéménites est, parfaitement, comparable aux crimes commis par les terroristes takfiris de Daesh.

Les dirigeants saoudiens ont prouvé qu’ils avaient une perception erronée de la volonté et des revendications politiques et sociales de leurs voisins yéménites. Ils ne connaissaient pas, non plus, les sentiments patriotiques des Yéménites et leur résistance. L’armée yéménite et les comités populaires n’ont pas été affaiblis, après 27 jours d’attaques de l’armée saoudienne ; et les Yéménites ont créé une nouvelle épopée, en brisant la tentative saoudienne de dominer et coloniser le Yémen.

Nouvel Ordre Mondial: La fabrication de la « menace » terroriste par le pays du goulag levant

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 10 août 2013 by Résistance 71

Yemen : La menace terroriste est une pure fabrication selon le diplomate français Gilles Gauthier

Au sujet de la menace terroriste présentée par les États-Unis comme imminente au Yémen et des fermetures d’ambassades occidentales, M. Gilles Gauthier (*), ancien ambassadeur de France au Yémen, a déclaré sur les ondes de France Culture, que les dirigeants européens se sont couverts de ridicule.

 

8 AOÛT 2013

 

Gilles Gauthier

 

url de l’article:

http://www.silviacattori.net/article4686.html

 

Au journaliste [1] qui demandait si les éléments qui ont permis aux États-Unis de faire état d’une menace imminente au Yémen étaient crédibles et si la fermeture des ambassades et l’évacuation des ressortissants américains ne servaient pas à justifier les écoutes généralisées dénoncées par Edward Snowden M. Gilles Gauthier a répondu :

« Je voulais d’abord vous dire que j’ai beaucoup aimé votre présentation [2] parce que depuis quelques jours je suis ahuri par la présentation des évènements […] touchant le Yémen par la presse, par tous les médias.

Effectivement on a un évènement totalement fabriqué ; une communication américaine qui devient un évènement […] et à ce moment là tout le monde commence à s’affoler […]. Je crois qu’il y a un emballement ; c’est-à-dire que nos chancelleries à nous, nos dirigeants européens, sont pris dans le mouvement, ne savent plus trop ce qu’ils font et ils suivent et ils ferment eux aussi les ambassades […]. C’est un peu dérisoire tout ça…Je suis très content que votre radio, votre émission remette un peu les choses d’aplomb… ».

[…]

« J’étais ambassadeur au Yémen jusqu’à il y a 3 ans ; et j’y suis retourné au mois de janvier […] Il y avait eu un moment où le mouvement d’Al-Qaïda avait entièrement contrôlé une assez importante région proche d’Aden. Depuis, le président yéménite a réussi très intelligemment à la récupérer entièrement. On n’en a pas beaucoup parlé ; c’était un évènement positif. […] Les Américains avec leurs drones ne sont pas capables de faire ça. Cela a été fait en coopération avec le président et les tribus du sud. Du coup les gens d’Al-Qaïda se sont trouvés dispersés […] Donc effectivement il y a un danger de ce type … pour les Américains, mais ils sont en danger aussi à cause de leur politique… »

À la question de savoir si la méthode des États-Unis – l’usage des drones pour combattre le terrorisme – n’est pas contreproductive et si on ne créé pas du terrorisme avec les drones, Obama étant sur la même ligne que George Bush junior, Gilles Gauthier a répondu :

« Bien sûr, la politique des drones est une façon de fabriquer les terroristes […] Oui c’est dommage, c’est regrettable. Il (Obama) est totalement sur la même ligne ; il l’a même accentuée […] ; les États-Unis, un pays qui a des valeurs démocratiques, sont totalement en dehors de tout droit international ; l’usage des drones en dehors des situations de guerre […] les opérations de guerre sur un territoire étranger, sont une monstruosité. […] Le Yémen n’est pas les État-Unis ; ils n’ont aucun accord militaire officiel qui les autorise à faire cela ; ils sont dans un cadre tout à fait illégitime qui peut être qualifié d’opération terroriste […] ce sont des opérations qui n’entrent dans le cadre d’aucune légitimité internationale. »

Silvia Cattori

 

[1] Lors de l’émission « Les Matins d’été » de France Culture, du 8 août.

[2] Nous avions nous aussi été agréablement surpris par l’honnêteté rare de la part du journaliste