Archive pour voline organisation anarchistes dans la révolution russe

Texte utile en ces moments Gilets Jaunes : « La synthèse anarchiste » de Voline (format PDF)

Posted in actualité, altermondialisme, démocratie participative, gilets jaunes, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, Social & Retraite, société des sociétés, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 27 novembre 2019 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

27 novembre 2019

 

Nous avions publié ce texte déjà en 2013 et Jo nous en a fait un très beau pdf pour une meilleure lecture.
Ce texte de 1934 nous est très proche puisque Voline y affirme la nécessité de comprendre et de renoncer aux antagonismes, le plus souvent induits, minant de l’intérieur la cause de la révolution sociale depuis pratiquement sa suggestion et de converger vers une synthèse de lutte politico-sociale, qui seule mène sur le chemin de la vie telle qu’elle doit être vécue, vers une société organique de l’être ayant vaincu tous les pièges et les chants de sirènes de la dictature marchande. Il est plus que jamais important pour nous, gens du commun, aujourd’hui cristallisés dans ce mouvement des racines profondes (radical) qu’est le mouvement des Gilets Jaunes, de comprendre et d’intégrer le fait que toute division nourrit le système étatico-capitaliste et que nous devons impérativement penser et agir (praxis) au-delà de tous les antagonismes et artifices de la division créés par la société marchande et sa dictature de tous les instants.

Voline, sans doute parce qu’il rallia sur le tard (avant 1914) le mouvement anarchiste alors qu’il participa activement à la création du premier conseil ouvrier (soviet en russe) de St Petersbourg en 1905, est celui qui manifesta le plus de recul sur les faiblesses du mouvement anarchiste et essaya de sensibiliser ses compagnons de lutte sur le besoin d’une « synthèse anarchiste » mettant bas tous les antagonismes et guéguerres de clochers autant futiles que stériles. Ce texte de Voline est d’une actualité poignante et ne peut que nous inciter à plus de réflexion en vue d’une action concertée toujours plus efficace vers notre émancipation finale…

Version PDF
Voline_La_synthese_anarchiste

 

 

Lectures complémentaires:

Voline_La revolution inconnue 3 livres

Murray_Bookchin_Ecoute_Camarade

Nestor Makhno Anarchie dans la Revolution Russe

Murray_Bookchin_Le_municipalisme_libertaire

Guy_Debord_La_societe_du_spectacle

TAZ_Fr

Charles-Macdonald_Anthropologie_de_l’anarchie

Leducation-comme-pratique-de-la-liberte_Paulo_Freire_1965

Patrice Sanchez_Sortir par le Haut !

zenon_pourquoi suis je anarchiste ?

Paulo_Freire_La_pedagogie_des_opprimes

James_C_Scott_L’art_de_ne_pas_être_gouverné

 

4 textes modernes complémentaires pour mieux comprendre et agir:

Guerre_de_Classe_Contre-les-guerres-de-l’avoir-la-guerre-de-l’être

Francis_Cousin_Bref_Maniffeste_pour _un_Futur_Proche

Manifeste pour la Société des Sociétés

Pierre_Clastres_Anthropologie_Politique_et_Resolution_Aporie

 

 

Lecture: Voline et la révolution russe « La révolution inconnue 1917-1921 » livres I, II et III version PDF

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 4 mars 2018 by Résistance 71

par Jo Busta Lally ► JBL1960

 

4 mars 2018

 

Le PDF du livre se trouve sous la présentation, bonne lecture !

Notre page PDF à lire et à diffuser sans aucune modération !

 

Selon le proverbe perse : « Le chercheur de vérité qui voyage suffisamment devient le chemin ».

Comme à chaque fois que Résistance71 me propose de réaliser un PDF soit de leurs traductions déjà réalisées, que de traductions inédites comme avec le Contre-rapport MEURTRE PAR DÉCRET, ou le livre de Kevin Annett « Le bouclier du lanceur d’alerte », ils m’invitent à voyager sur ce chemin et à côtoyer, très souvent, les étoiles…

Et c’est parce que je leur ai offert, en premier lieu, la réunification de toutes leurs traductions du Dr. Ashraf Ezzat dans ce PDF que je fais évoluer depuis lors avec les miennes et toutes les publications complémentaires ; Que ce format s’est imposé à nous comme un outil pour créer une société parallèle, celle des associations libres fédérées, boycotter le système et institutions de manière exponentielle au nombre de gens rejoignant les associations libres…

Et lors de ces voyages, nos échanges indispensables, me permettent de comprendre ce qu’il faudra souligner et mettre en avant, pour espérer toucher ensuite ceux qui voudront bien nous lire.

Aujourd’hui, nous vous invitons à voyager aux côtés de Voline pour son histoire de la révolution russe en 3 volumes: « La révolution inconnue », qui nous dévoile les dessous peu affriolants de la révolution russe entre 1917 et 1921 et la trahison de Lénine et Trotski envers le peuple russe pour instaurer un capitalisme d’état faisant le jeu des multinationales transnationales.

Pour ensuite en permettre une diffusion, la plus large possible, sur nos différents réseaux car nous pensons, les uns et les autres, que tout ce qui participe du développement de l’humanité DOIT être accessible à tous et gratuitement, pas plus de « droits d’auteurs » et de « propriété intellectuelle » que de beurre en branche !

Toutes ces invitations à voyager par ces lectures combinées, nous permettrons assurément, le moment venu, de nous reconnaitre, guidés par nos petites flammes intérieures, car nous savons bien qu’il nous faudra écrire la suite de l’histoire à l’encre du réel. À un moment donné, la désobéissance civile, donc la confrontation avec l’État sera inévitable. Si nous, la minorité faisons déjà tourner localement en ignorant l’État et le système politico-économique qui nous sont imposés, l’ébauche, les prémices de la société des sociétés, l’obsolescence de ces entités ne fera que croître et elles tomberont quasiment d’elles-mêmes ou avec un petit coup d’épaules « non-violent ».

Toutes ces lectures combinées, ce partage d’infos, ce travail et cette réflexion en commun participent à affuter notre conscience politique pour comprendre que collectivement il y a bien plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous divisent. La division est induite, fabriquée, et ce depuis des millénaires, mais nullement inéluctable pour autant.

Aussi, nous faisons le pari qu’ensemble et forts de ces lectures combinées, nous serons capables de remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : la société des sociétés.

Jo Busta Lally ► JBL1960 Février 2018

Voline « La révolution inconnue », livres I, II et III version PDF
Voline_La revolution inconnue 3 livres

 

Résistance politique: Les anarchistes dans la révolution russe… La répression bolchévique des organisations anarchistes (Voline)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, guerres hégémoniques, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, société libertaire, syndicalisme et anarchisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 22 janvier 2016 by Résistance 71

Les organisations anarchistes dans la révolution russe

 

Voline

 

Extrait de “La révolution inconnue 1917-1921”(livre II, chapitre 3)

 

Note de Résistance 71 : Cet ouvrage, trilogie de plus de 700 pages, a été publié originellement en français par “Les Amis de Voline” en 1947. Voline, de son vrai nom Vsevolod Mikhaïlovitch Eichenbaum (1882-1945) est un poète, écrivain, journaliste et activiste anarchiste qui a participé non seulement à la révolution russe de 1917, mais avant à celle de 1905, 1907 et fut compagnon en tant qu’Ukrainien de naissance, de l’armée révolutionnaire insurrectionnelle et anarchiste ukrainienne de Nestor Makhno, condamné à mort par Trotski, il en réchappe miraculeusement et est banni d’URSS et viendra en Suisse puis en France où il mourra. Il est le père fondateur avec Sébastien Faure du concept de la “synthèse anarchiste” visant à rassembler tous les courants du mouvement libertaire. Voline est injustement peu connu du grand public et même dans le mouvement anarchiste, mais il fut un grand penseur, qui donna à l’anarchisme une dimension parfois “taoïste” de très bonne facture, Excellent narrateur et écrivain, ses écrits sont un régal tant sur le fond que sur la forme. Nous ne pouvons qu’encourager nos lecteurs à le lire. Son historiographie de la révolution russe est unique et essentielle, le premier soviet était anarchiste, il nous raconte la révolution russe de cet angle.

* * *

La participation des anarchistes à la Révolution ne se borna pas à une activité de combattants. Ils s’efforcèrent aussi de propager dans les masses laborieuses leurs idées sur la construction immédiate et progressive d’une société non-autoritaire, comme condition indispensable pour aboutir au résultat voulu. Pour remplir cette tâche, ils créaient leurs organisations libertaires, ils exposaient en détail leurs principes, ils les mettaient autant que possible en pratique, ils publiaient et diffusaient leurs journaux et leur littérature.

Citons quelques organisations anarchistes d’alors, parmi les plus actives.

1°  » L’Union de propagande anarcho-syndicaliste Goloss-Trouda  » (déjà citée). Elle avait pour but la diffusion des idées anarcho-syndicalistes dans les masses laborieuses. Elle déploya son activité, d’abord à Pétrograd (été 1917 – printemps 1918) et par la suite, pendant quelque temps, à Moscou. Son journal (Goloss Trouda, La Voix du Travail) fut d’abord hebdomadaire et plus tard quotidien. Elle fonda une maison d’éditions anarcho-syndicalistes.

Aussitôt arrivés au pouvoir, les bolcheviques s’appliquèrent à gêner, par tous les moyens, cette activité en général et la parution du journal en particulier. Finalement en 1918-1919, le gouvernement  » communiste  » liquida définitivement l’organisation et, plus tard également la maison d’éditions. Tous les adhérents furent soit emprisonnés, soit exilés.

2°  » La Fédération des Groupes Anarchistes de Moscou « . Ce fut, relativement, une grande organisation qui, en 1917-1918, mena une propagande intense à Moscou et en province. Elle publiait un journal quotidien (l’Anarchie), de tendance anarcho-communiste (8) et fonda, elle aussi, une maison d’éditions libertaires. Elle fut mise à sac par le gouvernement  » soviétique  » en avril 1918. Quelques débris de cette organisation subsistèrent encore jusqu’en 1921. A cette date, les dernières traces de l’ancienne Fédération furent  » liquidées  » et les derniers militants  » supprimés « .

3° La  » Confédération des Organisations Anarchistes de l’Ukraine Nabate « . Cette importante organisation fut créée fin 1918 en Ukraine où, à cette époque, les bolcheviks n’étaient pas encore parvenus à imposer leur dictature. Elle se distingua surtout par une activité positive, concrète. Elle proclama la nécessité d’une lutte immédiate et directe pour les formes non-autoritaires de l’édification sociale et s’efforça d’en élaborer les éléments pratiques. Elle joua un rôle important par son agitation et sa propagande extrêmement énergique, et contribua pour beaucoup à la diffusion des idées libertaires en Ukraine. Elle publia, dans différentes villes, des journaux et des brochures. Son journal principal fut Nabate (Le Tocsin). Elle tenta de créer un mouvement anarchiste unifié (basé, théoriquement, sur une sorte de  » synthèse  » anarchiste) et de rallier toutes les forces actives de l’anarchisme en Russie, sans différence de tendances, au sein d’une organisation générale. Elle unifia presque tous les groupes anarchistes de l’Ukraine et engloba aussi quelques groupes de la Grande Russie. Elle tenta de fonder une  » Confédération Anarchiste Panrusse « .

Développant son activité dans le Midi houleux, la Confédération y entra en relations étroites avec le mouvement des partisans révolutionnaires, paysans et ouvriers, et avec le noyau de ce mouvement : la  » Makhnovtchina « . (Voir chapitre Ier au troisième livre). Elle prit une part active aux luttes contre toutes les formes de la réaction : contre l’hetman (9) Skoropadsky, contre Pétlioura, Dénikine, Grigorieff, Wrangel et autres. Elle perdit dans ces luttes et dans des combats armés presque tous ses meilleurs militants. En dernier lieu, elle attira sur elle, naturellement, les foudres du pouvoir  » communiste « , mais étant données les conditions ukrainiennes, elle ne put résister, pendant quelque temps, à des attaques répétées.

Sa dernière et définitive liquidation par les autorités bolchevistes remonte à fin 1920. Vers cette époque, plusieurs de ses militants furent fusillés par les bolcheviks, sans l’ombre d’une procédure quelconque.

A part ces trois organisations d’assez grande envergure et d’action plus ou moins vaste, il en existait d’autres, de moindre importance. Un peu partout, en 1917 et 1918, surgissaient des groupes, des courants et des mouvements anarchistes, généralement peu importants et éphémères, mais, par endroits, assez actifs : les uns indépendants, les autres en relation avec l’une des organisations citées.

Malgré quelques divergences de principe ou de tactique, tous ces mouvements étaient d’accord sur le fond des choses remplissaient chacun dans la mesure de ses forces et de ses possibilités, leur devoir vis-à-vis de la Révolution et de l’anarchisme, en semant dans les masses laborieuses les germes d’une organisation sociale véritablement nouvelle : anti-autoritaire et fédéraliste.

Tous subirent finalement le même sort : la suppression brutale par l’autorité  » soviétique « .