Archive pour vidéo james foley truquée

Questions et analyse sur l’exécution du journaliste américain James Foley enlevé en Syrie… Suite

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, presse et média, résistance politique, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 25 août 2014 by Résistance 71

Questions et analyse initiale du 22 Août 2014

Article connexe

 

D’après des experts la vidéo de la décapitation de James Foley est probablement truquée

Une analyse technique scientifique confirme l’enquête d’Infowars et dit que la vidéo a été mise en scène en tant que propagande de guerre

 

Paul Joseph Watson

 

25 Août 2014

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/experts-james-foley-beheading-video-likely-fake/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Confirmant notre analyse de jeudi, une équipe britannique d’experts en science légale a conclu que la vidéo de la décapitation de James Foley par l’EI était en toute probabilité mise en scène utilisant “des trucages de caméra visuels et de très bonnes techniques de post-production”.

Une entreprise internationale de science légale qui travaille pour les forces de police à travers le Royaume-Uni a trouvé que “L’exécution de James Foley a possiblement été mise en scène, avec le véritable meurtre se déroulant hors caméra.” reports the Telegraph.

Les experts ont remarqué que malgré que le bourreau de Foley coupait le cou de Foley au moins six fois, aucune trace de sang n’était visible. La vidéo originale elle-même ne montre pas la décapitation, tout juste un semblant d’image qui est supposée montrer la tête sectionnée de Foley reposant sur son corps.

“Aymenn al-Tamimi, du think-tank du Middle-East Forum a remarqué que l’EIIL a grandement amélioré sa production de vidéo au cours des années”, rapporte the Inquisitor. “Les techniques pour simuler une décapitation ne seraient pas difficiles pour eux à gérer et la vidéo ne cache même pas vraiment leur échec. Malgré six coupes franches à la gorge, pas de sang, la réaction de Foley semble être complètement déconnectée avec ce qui est en train de se passer, ont dit les analystes.”

Ce point fut aussi couvert dans notre analyse primordiale qui insistait sur le calme apparent de Foley alors qu’il lisait sa déclaration, une attitude complètement contradictoire à la notion qu’il allait être brutalement exécuté.

Les experts ont aussi conclus qu’il y a un blip dans la vidéo qui suggère que Foley a mal lu une ligne du script et que la scène a dû être refilmée.

La question évidente qui se pose alors est de savoir pourquoi les militants de l’EIIL/EI, qui ont très vite développés une réputation pour leur barbarie et leur manque total d’attention pour la vie humaine, n’auraient pas simplement décapité Foley devant les caméras et ainsi ne pas avoir recours à une mise en scène.

La seule conclusion logique est la suivante: Que Foley ait été assassiné après ou pas, la vidéo a été produite et transmise non pas par les militants de l’EIIL/EI mais par des agences de renseignement occidentales pour être utilisée comme casus belli afin d’étendre l’action militaire au le Moyen Orient.

Depuis des années nous avons documenté de manière exhaustive le comment l’Al Qaïda de Ben Laden et autres vidéos de propagande terroristes étaient en fait produites par des entreprises travaillant en sous-main pour le Pentagone et la CIA.

L’identité de l’individu dans la mise en scène a aussi depuis émergée, s’agissant d’un certain Abdel-Majed Abdel Bary, ancien rapper d’une famille aisée qui a quitté Londres pour allewr combattre en Syrie. Bary correspond aussi au profil d’un informateur britannique trsvaillant pour les services britanniques.

La vidéo de la décapitation a été utilisée comme poster promotionnel pour pousser une nouvelle attaque américaine sur la Syrie, une perspective qui fut déraillée l’an dernier après qu’une attaque chimique blâmée par l’occident sur le gouvernement d’al-Assad, s’avéra avoir été perpetrée par les rebelles soutenus par l’occident.

Les officiels américains ont cité le “nouveau contexte” qui s’avère pour confronter l’EIIL avec la diffusion de la vidéo de l’exécution de Foley, Washington signalant samedi son intention de préparer un nouvel assaut militaire sur la Syrie.

Dans notre analyse nous avions noté certains autres facteurs qui clairement suggéraient que la vidéo de Foley n’était pas ce qu’elle paraissait être, incluant l‘absence d’autres militants qui normnalement sont présents dans les vidéos de décapitation, le manque de références au Coran et l’absence de chant “Allah Akhbar” au moment de l’exécution.

Regardez notre analyse initiale sur l’exécution de Foley, notez que cette vidéo (NdT: sur l’article original en anglais) ne contient aucun extrait de la mise en scène de la décapitation, qui n’est même pas visible sur la vodéo originale diffusée. Malgré cela, YouTube a partiellement censuré la vidéo en l’étiquetant comme “dérangeante” et bloquant son accès aux non-possesseurs de compte YouTube.