Archive pour venezuela baie des cochons 2020

Pendant ce temps là… l’administration Trump s’humilie dans le fiasco d’une « Baie des Cochons » au Venezuela dans une énième tentative de coup d’état…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , on 9 mai 2020 by Résistance 71

 


Affaire « Baie des Cochons » au Venezuela pour Trump…
Milices populaires contre mercenaires yankees…

 

Le genre d’info qui passe sous le radar en cette période de CoV19 qui monopolise l’attention générale… Plein de trucs se passent dans le monde, la terre et la pourriture géopolitique de la dictature marchande continuent de tourner… Pour Trump et les Yanks, business as usual…
~ Résistance 71 ~

MAJ du 11 mai 2020: Le Washington Post révèle le contrat entre l’entreprise mercenaire américaine Silvercorp et l’opposition venezuelienne de Juan Guiado soutenue par les Etats-Unis :

https://francais.rt.com/international/74944-venezuela-contrat-qui-a-conduit-invasion-mercenaires-revele-washington-post

 

Venezuela : L’échec d’une mini “Baie des Cochons” pour Trump

 

Kurt Nimmo

 

6 mai 2020

 

url de l’article original:

https://kurtnimmo.blog/2020/05/06/venezuela-trumps-failed-mini-bay-of-pigs-fiasco/ 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le ministre des affaires étrangères américain Mike Pompeo, ex-patron de la CIA qui a admis que le gouvernement ment, triche et vole, veut que vous croyez en ce que l’administration Trump, totalement infiltrée et infusée des nouveaux cons, n’ait rien à voir avec le complot de la tentative de coup d’état au Venezuela qui a récemment échoué.

Un grand classique à la Ponce Pilate. Bien sûr que le gouvernement américain et ses associés du secteur privé dans le business de la subversion (dans ce cas précis la firme mercenaire Silvercorp USA), sont derrière cette opération de “Baie des Cochons miniature” au Venezuela.

Le bouc émissaire est Jordan Goudreau “un ancien membre des forces commandos de l’armée américaine” qui a, d’après la BBC, “été très rapide pour affirmer une association” avec les mercenaires américains capturés.

Comme on devait s’y attendre, la BBC a minimisé la signification de l’évènement en ne le caractérisant que de n’être qu’une “opération d’incursion navale avec des vedettes rapides”. De l’agence UPI:

“Jordan Goudreau, un ancien Béret Vert et propriétaire de l’entreprise de sécurité (NdT : ce qui veut dire entreprise mercenaire…) Silvercorp USA, pour qui les deux américains capturés travaillaient, a déclaré porter la responsabilité de “l’opération Gédéon”, un plan insurrectionnel contre le président venezuellien Maduro, qu’il dit être connecté avec le leader de l’opposition venezuelienne Juan Guaido, qui a le soutien des Etats-Unis et de plus de 50 pays.”

Il y a officiellement 195 pays dans le monde et la plupart n’ont pas trouvé nécessaire de déclarer Juan Guaido président du Venezuela riche de pétrole. Rappelez-vous l’ancien président des Etats-Unis Jimmy Carter disant en 2012 “des 92 élections que le Carter Centre a supervisé, je dirais que les élections au Venezuela sont les meilleures au monde.

“Nous venons juste de l’apprendre”, a dit Trump depuis South Lawn mardi. “Mais quoi qu’il en soit, nous vous tiendrons au courant. Mais ceci n’a rien à voir avec notre gouvernement.

Ceci est appelé “un déni plausible”, mais dans ce cas-ci, ce n’est pas du tout plausible. Les Etats-Unis ont essayé à maintes reprises et sans succès de renverser le gouvernement du Venezuela. Pompeo est un menteur avéré. Trump n’a aucune idée de quoi que ce soit et est préoccupé de défendre son ego sur twitter, donc il ne fait que répéter ce que ses exécutifs nouveaux cons(ervateurs) du ministère des affaires étrangères lui “soufflent dans l’oreillette”.

Trump et ses nouveaux cons vont, bien entendu, ignorer l’affirmation de Goudreau que les Etats-Unis étaient à la manœuvre dans ce énième coup de force illégal. Le mercenaire profiteur dit qu’il a un contrat avec le ministère de Pompeo.

A part bombarder Caracas, terrorisant et tuant des milliers de personnes et d’assassiner Maduro, il y a en fait très peu de choses que puissent faire les Etats-Unis pour déstabiliser plus avant le Venezuela.

Le prédécesseur de Maduro, feu Hugo Chavez, avait compris que les Etats-Unis n’accepteraient jamais la règle sud-américaine qui rejette le capitalisme néolibéral et son agenda mortifère. En réponse, Chavez a organisé des milices civiles dans le pays.

Ce furent des gens du cru, comme la vieille dame prise en photo ci-dessus, qui capturèrent ces mercenaires ex-bérets verts américains devenus mercenaires. Rien d’étonnant à ce que Trump et Pompeo n’aient pas reconnu le lien évident entre eux et leurs sous-traitants, cette mini opération de la Baie des Cochons venezuellienne a juste démontré à quel point d’impuissance les Etats-Unis sont devenus pour renverser des gouvernements qu’ils ne favorisent pas ou plus.

Naturellement, le menteur patenté et avéré, ancien chef de char de l’armée,, Pompeo demande que Maduro libère et renvoie les mercenaires américains capturés à la maison. De fait et malgré les menaces de ce sac à vent, les Etats-Unis n’ont que très peu d’outils pour s’assurer du retour au bercail de ces tueurs professionnels privés…

 


Milice populaire venezuelienne arrête des putschistes