Archive pour vatican pédophilie

Vatican, occultisme, sacrifices rituels et protection des réseaux pédophiles (TIDC et TICEE)

Posted in actualité, colonialisme, documentaire, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 30 avril 2017 by Résistance 71

Ceci est aussi lié avec le génocide et la disparition de milliers d’enfants autochtones par les pensionnats. cf « Meurtre par décret » du TIDC

Version française Meurtre par Décret version PDF

~ Résistance 71 ~

 

Qu’est-ce que le Neuvième Cercle?

Tribunal International contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat (TICEE) & Tribunal International de Droit Coutumier (TIDC)

Avril 2017

Le Neuvième Cercle est un culte rituel secret impliquant des sacrifices sataniques au sein de l’église catholique romaine ; ce culte a été fondé au XVIIème siècle par l’ordre des Jésuites. Il est ainsi nommé en rapport avec le neuvième cercle de l’enfer, décrit dans le poème de Dante « L’Enfer », et fait référence à la demeure de Satan, et à tous ceux qui trahissent la confiance sacrée.

Selon d’anciens initiés du culte et des documents du Vatican soumis au Tribunal International de Droit Coutumier à Bruxelles en 2014 ; le Neuvième Cercle pratique des sacrifices de bébés nouveau-nés et de jeunes enfants à dates précises chaque année, et ce en toute connaissance du pape et des principaux cardinaux de l’église catholique. Ceux-ci doivent observer et y participer avant d’assumer leurs éventuelles responsabilités papales.
Le Neuvième cercle est également utilisé comme moyen de chantage sur des personnalités de la politique, des membres de gouvernements et des chefs d’entreprise, des magistrats et hauts-fonctionnaires de la police, pour les piéger et en faire de loyaux serviteurs du Cercle, et du Vatican.

L’actuel Pape François 1er, le Pape Benoît XVI, démissionnaire et beaucoup de cardinaux ont assisté et supervisé ces rituels sacrificiels du Neuvième Cercle. Les victimes sont fournies de manière régulière par des orphelinats catholiques, des centres d’accueil et des foyers pour jeunes mineurs, de Belgique, des Pays-Bas, d’Italie et d’autres pays européens.

En Europe la mafia appelée Ndrangheta est étroitement liée avec le Neuvième Cercle et lui fournit des enfants, l’évacuation des corps ainsi que la sécurité pour les rituels et leurs membres. L’organisation catholique de l’Opus Dei est également étroitement liée au Cercle, dont les membres comprennent des hommes politiques de haut-rang en Europe et en Amérique du nord.

Les rituels meurtriers du Neuvième Cercle, ont lieu habituellement dans des églises catholiques de Vancouver et Montréal au Canada, de Washington DC et dans d’autres régions isolées des états de la côte ouest des Etats-Unis, en Irlande, à Londres, Paris, Genève, Francfort, Lyon, Bruxelles et les communes voisines, ainsi que dans des châteaux en Ecosse, aux Pays de Galles et en Allemagne. La plupart du temps les rituels ont lieu dans les cryptes, les catacombes attenantes, ou des pièces cachées souterraines se trouvant dans des cathédrales situées dans ces villes et d’autres. Habituellement la police et l’armée sont présents pour protéger ces rituels.

Un dossier plus complet sur les preuves concernant le Neuvième Cercle et leurs participants sera présenté et publié sur www.itccs.org

Voici des témoignages oculaires de ces rituels meurtriers du Neuvième Cercle, donnés par d’anciens participants et membres du culte satanique: Anne-Marie Blijenburgh et Toos Neijenhuis :

 

Le Vatican et la défense de ses crimes… L’arbre pédophile qui cache la forêt du crime contre l’humanité…

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 21 mars 2016 by Résistance 71

Le système odieux de défense de l’église catholique

 

Paul Aries

 

20 mars 2016

 

url de l’article:

http://www.legrandsoir.info/le-systeme-odieux-de-defense-de-l-eglise-catholique.html

 

L’église de France est à son tour prise dans des affaires de pédophilie et d’agression sexuelle. J’explique dans La face cachée du pape François (Max Milo, 2016) comment la Vatican a élaboré son système de défense pour fuir ses propres responsabilités et accuser l’esprit de « Mai 68 » d’être le vrai coupable.

Est-ce pourtant anecdotique si un des prêtres lyonnais accusé d’agression sexuelle est aussi celui qui animait des messes pour la mémoire de Louis XVI ? Est-ce aussi un hasard si Mgr Barbarin, déjà célèbre pour avoir déclaré au sujet des crimes pédophiles que « la majorité des faits, grâce à Dieu, sont prescrits » est proche idéologiquement de l’Ordre occulte des Chevaliers de Colomb, cette mouvance ultraconservatrice nord-américaine qui est parvenue à faire canoniser en septembre dernier par le pape un prêtre génocidaire des indiens ? Ces champions de la « Manif pour tous » devraient balayer devant leurs portes avant d’accuser les partisans de l’égalité des droits d’être immoraux !

L’italien Massimo Introvigne, délégué général de l’Alleanza Cattolica, une organisation d’extrême-droite, diplômé de l’Université pontificale grégorienne, enseignant au Regina Apostolorum Atheneum appartenant aux légionnaires du Christ, bien connu en France pour être le meilleur défenseur des sectes comme la scientologie, s’est fait aussi l’avocat de l’église dans ces affaires de pédophilie à travers la parution d’un ouvrage et d’un texte intitulé « L’ONU déclare la guerre à l’Église » dans lequel il s’en prend au Comité pour les droits de l’Enfance. Ce spécialiste autoproclamé, est célèbre pour avoir défendu Marcial Maciel, gourou des légionnaires du Christ, avant que son mouvement et le Vatican ne soient bien obligés de reconnaître la gravité et l’ampleur des crimes commis.

Tout en compatissant naturellement avec les victimes de ces crimes, Massimo Introvigne déploie le système de défense devenu celui de Rome. Il explique que les accusations contre l’église relèvent d’un cas de « panique morale », c’est-à-dire d’une « hyper-construction sociale » (sic). Le problème, lorsqu’il existe, ne serait pas celui du célibat des prêtres mais de l’homosexualité. L’église aurait souffert d’une trop grande tolérance à l’égard de l’homosexualité dans ses séminaires, notamment dans les années 1970. La faute incomberait donc aux idées de libération sexuelle et à « mai 68 ». Rome a entendu Introvigne puisque désormais les candidats prêtres qui présentent des tendances homosexuelles enracinées ne peuvent accéder à l’ordination . Nous avons donc là une nouvelle preuve que cette église qui parle de l’existence d’un lobby Gay en son sein est bien une église ultraréactionnaire. Ultraréactionnaire d’abord parce qu’elle établit un lien entre homosexualité et crime pédophile, ultraréactionnaire aussi parce qu’en faisant de la pédophilie non pas une conséquence de son propre fonctionnement (le célibat, entre autres) mais de la libération sexuelle, elle reporte la responsabilité du crime pédophile sur le reste de la société. L’église oublie chemin faisant que le principal reproche n’est pas d’avoir hébergé malgré elle des prêtres pédophiles mais de les avoir protégés, d’avoir fait pression sur les familles des victimes. Parler d’un lobby Gay au sein de la Curie, à propos des affaires de pédophilie, c’est faire des crimes commis dans l’église une affaire qui ne concerne pas l’église, c’est poser l’église en victime et même en solution. Les accusateurs de l’église ne chercheraient d’ailleurs pas tant à protéger les enfants qu’à défendre la pilule RU 486 (abortive), l’euthanasie, la reconnaissance des unions homosexuelles : « Ces lobbies plus ou moins maçonniques soulignent la puissance sinistre de la technocratie évoquée par Benoît XVI dans l’encyclique Caritas in veritate, et la dénonciation de Jean-Paul II lui-même dans le Message pour la Journée mondiale de la Paix 1985 , à propos de « desseins cachés » – à côté d’autres « ouvertement propagés » – « visant à assujettir tous les peuples à des régimes dans lesquels Dieu ne compte pas. En vérité, il s’agit d’une heure de ténèbres, qui nous rappelle la prophétie d’un grand penseur catholique du XIXe siècle, Emiliano Avogadro della Motta (1798-1865), selon lequel, aux ruines causées par les idéologies laïques, succéderait une authentique « demonolâtrie » qui se manifesterait notamment dans l’attaque à la famille et au véritable concept du mariage ».

François poursuit la même orientation lorsqu’il déclare en juillet 2013 qu’existe bien un lobby gay au sein du Vatican. Rome et François sont en train de (re)construire une machine de guerre anti-homosexuelle, à la fois pour laver l’église des accusations de protection des pédophiles, mais aussi comme contre-feu contre toutes les scandales financiers et politiques à répétition, tout en empochant le bénéfice d’apparaître plus « moral » que les autres, davantage intègre que tous ceux qui pactisent avec l’esprit de mai 68.

Paul ARIES

Politologue et socio-économiste, rédacteur en chef du mensuel « Les Z’indignés », adepte de la décroissance et du « buen vivir », Paul Ariès a écrit une trentaine de livres dont «  Daniel Cohn-Bendit, l’imposture », éditions Max Milo, 2010 et « Nos rêves ne tiennent pas dans les urnes, éloge de la démocratie participative », Golias, 2013. 
Le 30 mars 2016, on trouvera en librairie son essai : « La face cachée du pape François » (éditions Max Milo).

(1) http://www.croire.com/Definitions/Mots-de-la-foi/Vocation/Homosexualit…
(2) http://Ben

= = =

La doctrine chrétienne de la découverte fondement de la doctrine colonialiste occidentale depuis le XVème siècle sur Résistance 71

 

Église et pédophilie… Le député belge Louis Laurent arbitrairement interpellé par la police…

Posted in actualité, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 14 mars 2014 by Résistance 71

Membre du parlement belge et soutenant l’ITCCS, Laurent Louis battu lors de son arrestation frauduleuse par la police (belge) le 8 Mars dernier

 

ITCCS France

 

13 mars 2014

 

url de l’article en français:

http://eglisesetpedophilie.blogspot.fr/2014/03/membre-du-parlement-belge-et-soutenant.html

 

Laurent Louis député indépendant, a été victime d’une arrestation brutale subissant l’agression de la police belge  samedi dernier alors qu’il faisait la collecte des signatures paisiblement à l’occasion de sa candidature à l’élection  pour son  prochain mandat. L’homme politique Belge connu pour ses positions franches et révélant le trafic d’enfants par des élites,  soutient publiquement le travail de l’ITCCS.

Mr. Louis a été relâché six heures après sa détention, il prépare une action en justice contre la police.

Mr. Louis doit rencontrer les officiels de l’ ITCCS et le  Rev. Kevin Annett à la fin du mois,  pour soutenir les actions engagées par le Tribunal de Droit Coutumier dans le deuxième procès contre le trafic d’enfants par le Vatican.

« Cet acte abusif et délibéré sur Monsieur Louis s’attaque à nous tous et à la démocratie. Car nous ne laisserons pas des tueurs d’enfants détruire les accusateurs comme ça.  Nous fournirons une véritable sécurité pour les combattants courageux comme Monsieur Louis et Kevin Annett pour que cela ne se reproduise pas » a indiqué George Dufort, officiel de l’ITCCS depuis Bruxelles aujourd’hui.

Résistance politique: Le pape, le boss des jésuites et l’archevêque de Canterbury cités à comparaître devant le tribunal international de droit coutumier de Bruxelles !…

Posted in actualité, politique et social, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , , , , on 2 mars 2014 by Résistance 71

Communiqué public de notification légale du Tribunal International de Droit Coutumier

Division criminelle, Bruxelles

 

1er Mars 2014

 

url de l’article original:

http://itccs.org/2014/03/01/public-communique-and-legal-notice-from-the-international-common-law-court-of-justice/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Annonce de l’agenda procédurier No. 31032014-001:

Dans l’affaire  public contre Jorge Bergoglio, Adolfo Nicolas Pachon, Justin Welby et autres ainsi que leurs entités entrepreneuriales.

Une pré-audience commencera le Lundi 31 Mars 2014 à 9:00 heure GMT à Bruxelles.

Publié par le bureau du secrétaire du magistrat présidant la session E. Cantillon.

Qu’il soit connu que, basé sur une demande faite par le bureau du procureur citoyen en date du 10 février 2014, la cour va commencer les audiences de litigation sous trente jours contre Jorge Bergoglio (Pape François 1er), Adolfo Nicolas Pachon “Supérieur général de l’ordre des jésuites”, Justin Welby, Archevêque de Canterbury et autres personnes impliquées dans des crimes contre l’humanité.

Ces prévenus seront accusés d’organisation et d’assistance dans le viol, la torture et le trafic d’enfants et de conspiration criminelle à commettre et dissimuler ces crimes.

Le tribunal va se réunir dans une pré-audience d’examen le lundi 31 mars 2014 à 9:00 GMT dans la ville de Bruxelles.

La cour publie donc en ce jour une citation à comparaître aux prévenus cités afin qu’ils soient présents à l’audition, soit en personne ou représentés par leur conseil juridique et légal.

Tout défaut des prévenus de se présenter à l’audience pourra être interprêté par la cour comme constituant une plaidoirie “nolo contendere” ou de “non contestation des faits” et sera inscrite dans les dossiers de l’affaire en conséquence.

Une copie de la mise en demeure va être immédiatement envoyée aux prévenus pré-cités par les Shériffs nommés par le tribunal.

Quiconque est en possession de preuves concernant cette affaire est invité à les soumettre au bureau du procureur citoyen du tribunal sous la forme d’une déposition sous serment ou procès verbal. Pour plus de détails veuillez contacter le bureau à: itccscentral@gmail.com .

De plus:

L’ITCCS et ses affiliés appellent à un jour public de silence afin de mettre un terme à la violence de l’église contre les enfants: Dimanche 30 mars 2014. Nous vous demandons de vous abstenir de toute activité en ce jour et de vous joindre à l’action par la prière, le jeûne et la réflexion.

Le tribunal demande à toute personne de conscience de se rappeler et d’agir non seulement pour les enfants qui souffrent actuellement et meurent aux mains de violeurs et de traffiquants, protégés par l’église, mais aussi pour la mémoire du nombre incalculable d’enfants qui sont morts aux mains de ces églises, des enfants comme:

Albert Hance, 9 ans, affamé à mort à l’école anglicane St George de Lytton en Colombie Britannique (Canada).

Richard Thomas, 15 ans, battu à mort par le prêtre catholique Terrance MacNamara à l’école de Kuper Island en Colombie Britannique.

Shirley  Tatooche, 10 ans, violée à mort par des prêtres catholiques à l’école de Fort Albany en Ontarion (Canada).. et de la mémoire d’au moins 50 000 enfants de plus, rien qu’au Canada. (www.hiddennolonger.com)

Souvenez-vous des morts, luttez pour les vivants, mettons en prison les tueurs d’enfants et tous ceux qui les protègent !

Mis à jour à suivre.

En provenance du Bureau d’Information Publique du Tribunal International de Droit Coutumier, Division des jugements criminels et par l’ITCCS QG le 1er Mars 2014.

Crimes des églises: Accord secret entre le Vatican et l’église anglicane pour couvrir les viols d’enfants…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 5 février 2014 by Résistance 71

Les criminels du Vatican et des églises chrétiennes génocidaires commencent à vraiment sentir le vent du boulet. Au Canada, la complicité des églises chrétiennes catholique, anglicane, presbytérienne et unifiée du canada avec le gouvernement pour la gestion du programme ethnocidaire et génocidaire étatique des populations autochtones indiennes, a vu la disparition de plus de 50 000 enfants des « écoles résidentielles pour Indiens » entre 1850 et 1996 (chiffre conservateur). Des charniers sont maintenant découverts régulièrement au travers du Canada. La chute de ces entités répressives et criminelles ouvrirait enfin des horizons de justice et de véritable réconciliation autre que celles actuellement en cours, gérées par les gouvernements des pays colons. Nous nous rapprochons de la fin de cette portion du crime organisé et protégé par la fange oligarchique en place.

Voir notre dossier sur le génocide passé et présent au Canada, Cette information se doit d’être diffusée sans modération

— Résistance 71 —

 

Le pape François 1er est cité par un témoin intérieur de l’ancienne junte militaire argentine comme étant “un élément clef” du réseau de trafic d’enfants. François a dissimulé un accord secret dit “Holyrood Agreement” entre le Vatican et la Couronne d’Angleterre autorisant un étouffement conjoint des cas de viols d’enfants au sein des églises catholique et anglicane

ITCCS

 

3 février 2014

 

url de l’article original:

http://itccs.org/2014/02/02/pope-francis-is-named-by-former-argentine-junta-insider-as-prime-mover-in-child-trafficking-network-francis-concealed-vatican-crown-of-england-holyrood-agreement/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le pape François 1er expressément nommé par un témoin oculaire de trafic d’enfants

Vidéo ITCCS, Kevin Annett: 

http://youtu.be/vNTTx7gZHS4

De rapports exclusifs de Madrid et de Rome:

Un ancien fonctionnaire de la junte militaire argentine vivant en exil en Espagne affirme que le Pape François 1er a été l’instigateur de l’enlèvement et du traffic des enfants de prisonniers politiques pendant la sale guerre argentine des années 1970. L’homme fonde son accusation sur son implication personnelle dans des réunions entre Bergoglio et des membres importants de la junte militaire argentine qui sécurisèrent les réseaux de traffic d’enfants en utilisant les orphelinats catholiques et les corps constitués religieux comme couverture.

Un journaliste espagnol qui a eu un entretien avec cet ancien fonctionnaire argentin dit:

“Ce mec est réel et a beaucoup de noms et de dates, ainsi que des notes émanant de ces réunions. Apparemment, Bergoglio fut promis la tête de l’église argentine s’il coopérait avec la junte. Il est donc peu étonnant qu’en tant que pape, il a rendu plus difficile pour les honnêtes catholiques de rapporter les abus et viols d’enfants, considérant sa propre complicité.”

En relation avec ceci, une source du Vatican affirme que l’ancien pape Benoit XVI (Joseph Ratzinger) avait quant à lui sécurisé un accord avec la reine Elizabeth II d’Angleterre, chef de l’église d’Angleterre (anglicane) pour masquer les viols d’enfants dans ce corps religieux en adoptant les provisions de la loi canonique “Crimen Sollicitationas”.

Cet accord fut passé au château d’Holyrood à Edimbourg (Écosse) le 16 Septembre 2010, pendant la visite sans précédent du pape en Angleterre ce mois là, la toute première visite de l’histoire de la papauté.

L’adoption de cette tristement célèbre loi par la reine Elizabeth fut une des conditions de l’absorption de l’église anglicane de retour au sein de l’église de Rome. Cette loi ordonne tout le clergé anglican de subvertir aux lois de leurs propres pays en protégeant les violeurs d’enfants qui se trouvent dans leurs rangs, réduisant au silence les victimes et en ne rapportant pas les crimes à la police.

Le pape Benoit démissionna le 11 février 2013, suivi en août par la démission également inattendue du secrétaire d’état au Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, qui aida à la réalisation de l’accord de Holyrood.

L’annulation du voyage inédit de la reine Elizabeth au Vatican en mars 2013 peu après la nomination de Jorge Bergoglio comme nouveau pape François 1er était connectée avec les préoccupations du nouveau pape au sujet de l’accord de Holyrood et que celui-ci ne fasse surface.

“Le pape François était déterminé de conserver l’accord de Holyrood secret et ce quel qu’en soit le prix, à cause de l’image de sa propre “réforme” et de ses plans de retrancher Crimen (les crimes) encore plus profondément dans la loi canonique, ce qu’il fît dans sa lettre apostolique du 11 Juillet 2013”, cite la source du Vatican.

“Une de ses conditions pour lui de devenir souverain pontife était la mise au placard de Bertone, qui pourrait le lier à l’accord de Holyrood. En tant que jésuite, Il Papa sait parfaitement bien qu’il faut feindre une chose tout en en faisant une autre.”

En réponse à cette dernière révélation, le tribunal international de droit coutumier de Bruxelles poursuit activement sa dernière affaire majeure, dans laquelle le bureau de procureur va rechercher le passage devant la justice du pape François 1er, Jorge Bergoglio, répondant aux accusations de conspiration criminelle et de complicité d’organisation de trafic humain.

Le tribunal fera sa première déclaration d’accusation et d’amener au plus tard le 30 mars 2014.

Le même tribunal a délivré une déclaration légale le 4 août 2013, nommant la couronne d’Angleterre et l’église catholique romaine comme corps constitués criminels transnationaux sous le coup de la loi internationale.

De plus amples conséquences de ces faits seront révélées ce vendredi 7 février au cours d’une conférence de presse spéciale donnée par le secrétaire en fonction de l’ITCCS Kevin Annett. Cette conférence de presse commencera à 11:00 du matin devant le consulat du Canada sis au 1251 Avenue of the Americas dans la ville de New York.

Sources: 
www.itccs.org (archives) , www.hiddennolonger.com (Crimen document, Appendix 9), 
Issued by the Central Office, ITCCS

Vatican et crimes contre l’humanité… Quand le (saint) siège a chaud aux fesses

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 30 octobre 2013 by Résistance 71

Communiqué aux conseils médiatiques mondiaux, du Tribunal International Contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat (ITCCS) et sa direction générale, à Bruxelles

 

ITCCS

 

28 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://eglisesetpedophilie.blogspot.fr/2013/10/communique-aux-conseils-mediatiques.html

 

« J’ai vu Joseph Ratzinger assassiner une petite fille » : Mrs Toos Nijenhuis des Pays Bas, témoin oculaire en 1987 d’un sacrifice rituel qui confirme les faits relatés.

Une nouvelle preuve de la culpabilité du Vatican qui accélère les politiques Italiens à conduire le Pape Francis devant un prochain Tribunal de Droit Coutumier dont l’instruction du dossier est annoncé. La Papauté opère des représailles par des « opérations crapuleuses obscures » contre l’ITCCS.

Les toutes dernières informations en résumé et la mise à jour depuis le siège de l’ ITCCS à Bruxelles.

Lundi 28 octobre 2013

La procédure criminelle d’un nouveau Pape est devenue presque une réalité ce mois ci, car les politiciens italiens ont accepté de travailler avec l’ITCCS dans une procédure de Droit Coutumier contre la papauté pour l’hébergement d’un fugitif recherché par la justice : le démissionnaire Pape Benoît, Joseph Ratzinger.

L’accord intervient après qu’un nouveau témoignage confirme l’implication de Ratzinger dans un sacrifice rituel d’enfant aux Pays-Bas en Août 1987.

« J’ai vu Joseph Ratzinger assassiner une petite fille dans un Château Français à l’automne 1987, relate le témoin, qui était un participant régulier dans un culte rituel de torture et d’assassinat d’enfants ».

« C’était affreux et horrible, et cela n’a pas seulement eu lieu une fois. Ratzinger participait souvent. Lui et le (Cardinal Catholique Hollandais) Alfrink et (le fondateur du Bilderberg) : le Prince Bernhard étaient parmi les hommes les plus importants qui participaient.

Ce nouveau témoin confirme les faits relatés par Toos Nijenhuis, une femme hollandaise qui a témoigné publiquement le 8 mai dernier avoir vu de ses yeux des faits similaires de crimes impliquant Ratzinger, Alfrink et Bernhard. (voir :

http://www.youtube.com/watch?v=-A1o1Egi20c&feature=youtu.be )

Juste après sa démission historique du 11 février 2013, Joseph Ratzinger a été inculpé de crimes contre l’humanité le 25 février 2013 par le Tribunal International de Droit Coutumier basé à Bruxelles, et un mandat d’arrêt international a été émis à son encontre. Depuis lors, il est en cavale contre l’arrestation dans la Cité du Vatican depuis le décret du présent Pape Francis.

La mise à jour de cet élément met en évidence la complicité du Vatican dans l’assassinat d’enfants, accélérant l’accord d’un groupe de politiciens Italiens travaillant avec l’ITCCS pour conduire un procès dans un Tribunal de Droit Coutumier, contre la Papauté actuellement représentée par le pape Francis, Jorge Bergoglio, et d’avoir hébergé Ratzinger complice de ses propres crimes de guerre. Les politiques ont négocié des rapprochements avec l’ITCCS et leurs représentants depuis le 22 septembre dernier.

« Nous envisageons de réviser et pourquoi pas d’abroger le Traité de Latran de notre pays avec le Vatican, dont les actions offrent un refuge aux violeurs d’enfants, ce qui assurément confirme la définition d’organisation criminelle transnationale selon le droit International » a indiqué le porte parole d’un des politiciens.

En réponse, et durant la semaine du 7 octobre lorsque ces nouvelles allégations ont été mises à jour, le Vatican a commencé une série d’attaques contre les groupes ITCCS en Europe qui travaillent sur les dossiers et documents impliquant des cultes et rituels meurtriers de l’église.

Des sabotages ont été organisés et payés contre l’ITCCS travaillant en Hollande et en Irlande durant la semaine et le 14 octobre le site web principal ITCCS a été détruit par les mêmes saboteurs.

Nos sources politiques à Rome ont révélé que ces attaques ont été payées et coordonnées à travers l’Office au Vatican, l’agence d’espionnage connue en tant que « la Sainte Alliance » ou l’Entité, et leur bureau affilié «d’Opérations Crapuleuses » le Solidalitium Pianum établit à Rome en 1913. Ils ont impliqué également les agents du Nonce Apostolique de Hollande, l’Archevêque André Dupuy qui avait des contacts directs avec les saboteurs, « Mel et Richard Ve » et avec l’Archevêque de Dublin, Diarmuid Martin qui a payé des dessous de table pour interrompre le travail de l’ITCCS en Irlande.

De toute évidence, le Vatican panique. C’est un bon indicateur a commenté le secrétaire du terrain du Tribunal d’ITCCS Kevin Annett aujourd’hui depuis New York City.

La marée politique est montée contre l’église et il n’est plus possible pour les assassins d’enfants en robe de se cacher derrière le Traité de Latran. Et dans ces convulsions mortelles la hiérarchie de l’église utilise ses méthodes mensongères et de désinformations pour détourner l’attention du public de leur propre culpabilité criminelle.

En réponse à ces dernières nouvelles et au renouvèlement d’attaques de son travail, la direction générale d’ITCCS de Bruxelles aujourd’hui a fait l’annonce suivante aux média et leurs agences affiliées dans près de 26 pays :

1 – Durant le mois de novembre, notre réseau va organiser une conférence de presse mondiale à Rome avec les politiciens Italiens pour annoncer une nouvelle phase de notre campagne d’information afin de destituer le pouvoir séculaire du Vatican. Cette campagne inclura le lancement d’une nouvelle procédure en justice selon le Droit Coutumier contre l’actuel Pape Francis et ces agents pour complicité dans des crimes contre l’humanité, cultes et rituels meurtriers.

2- Pour préserver ces efforts, notre principal site internet www.itccs.org a été ré-ouvert et protégé selon de nouvelles procédures de sécurité. De plus, dorénavant toutes les sections d’ITCCS exerceront selon une charte officielle que tous ces membres doivent signer et inscrire une déposition. Une copie de cette charte sera mise en ligne sur itccs.org et sera destinée à toutes nos sections.

3- Pour les informations, notre précédent site web télévisuel sur www.itccs.tv est compromis et saisi par des opérateurs payés et reconnus sous les pseudonymes « Mel et Richard Ve », qui agissent de façon délibérée de manière à obscurcir le travail de l’ITCCS et la réputation de Kevin Annett, notre secrétaire sur le terrain. Ni « Mel et Richard Ve » ni itccs.tv ne sont affiliés ou représentent l’ITCCS.

Jorge Bergoglio (pseudonyme Pape Francis) et les autres officiels du Vatican font l’objet d’une instruction criminelle pour des infractions atroces impliquant le trafic, la torture et l’assassinat d’enfants. Nous déconseillons à toute personne de soutenir Bergoglio et ses agents sous peine de condamnation sommaire pour participation à une conspiration criminelle prouvée émanant de la Curie et de l’Office Romain du Pontife.

Veuillez rester en alerte pour de prochaines nouvelles et poursuites.

Ce communiqué d’information a été initié le 28 octobre 2013, par la direction générale du Tribunal International Contre les Crimes de l’Eglise et de l’Etat à Bruxelles, Belgique.

= =  =

Les accords de Latran (1929) qui ont instaurés le Vatican comme un état indépendant, signataires:

Cardinal Pietro Gasparri représentant plénipotentiaire pour le Vatican

Benito Mussolini, 1er ministre du gouvernement italien de monarchie constitutionnelle (Victor-Emmanuel II).

Le traité (à lire, très, très instructif…):

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/europe/Vatican-Latran.htm

La Cité du Vatican:

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/europe/Vatican.htm

A noter: La Cité du Vatican est le seul état au monde qui n’est pas membre de l’ONU et donc signataire d’aucuns traités internationaux, il n’est qu’un “observateur”.