Archive pour union juive française pour la paix

Communiqué de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) et des juifs antisionistes

Posted in actualité, colonialisme, gilets jaunes, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 21 février 2019 by Résistance 71

« Le lobby juif américain l’AIPAC n’est pas non plus réticent au sujet de son agenda, de ses pratiques et de ses succès. L’AIPAC, le CFI au Royaume-Uni et le CRIF en France opèrent ouvertement et se vantent très souvent de leurs succès.
Nous nous sommes accoutumés à voir nos leaders démocratiquement élus faire la queue sans honte pour s’agenouiller devant leurs maîtres-payeurs. Les néo-conservateurs n’ont jamais fait tentative de masquer leurs étroites affiliations sionistes… Mais bien qu’elles soient omniprésentes, ces entités de l’AIPAC, CFI, CRIF, ADL etc ne sont que des symptômes du pouvoir juif. Le véritable pouvoir juif réside en fait dans le pouvoir, la capacité de réduire au silence toute critique du pouvoir juif. »

~ Gilad Atzmon, 2017 ~

Halte à l’amalgame ! Une position antisioniste est une position POLITIQUE. Y a t’il des anti-sionistes antisémites ? Probablement, ne nous voilons pas la face, mais comme les poissons volants « ils ne constituent pas la majorité du genre » dans ce domaine… Nous sommes ici dans le cas par cas et il est HORS DE QUESTION d’accepter tout amalgame. Quand on pond une loi, c’est ce qu’on fait: de l’amalgame en l’occurence ciblé et biaisé en faveur d’un intérêt particulier, mais doit-on encore prouver que l’État n’est que ça: le perpétuation et la protection des intérêts du plus petit nombre… L’État n’est bon qu’à réprimer, en général à sens unique.
Prenez la citation ci-dessus: Gilad Atzmon, grand artiste israélien, né en Israël dans une famille sioniste, lui-même longtemps sioniste, puis réflexion, révélation, exil au Royaume-Uni et devenu grande voix anti-sioniste s’il en est une. Qui accuserait Atzmon d’antisémitisme ? Il en va de même avec les grands critiques juifs du sionisme, les Schlomo Sand, Illan Pappe, Norman Finkelstein, Uri Avreny et bien d’autres.
Gilets Jaunes ! Ne nous laissons pas embarquer dans cette manipulation qui ne vise qu’à enterrer le mouvement. Si des propos racistes sont tenus, les auteurs en subiront les conséquences d’une manière ou d’une autre, mais refusons la grande salade de l’amalgame qui ne vise qu’à enterrer et étouffer toute critique.

Merci à l’UJFP d’avoir publié ce communiqué ci-dessous… A lire et diffuser sans aucune modération !

~ Résistance 71 ~

 

Nous sommes juifs et nous sommes antisionistes

 

Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

 

18 février 2019

 

url de l’article: https://www.ujfp.org/spip.php?article6938&lang=fr

 

Nous sommes juifs, héritiers d’une longue période où la grande majorité des Juifs ont estimé que leur émancipation comme minorité opprimée, passait par l’émancipation de toute l’humanité.

Nous sommes antisionistes parce que nous refusons la séparation des Juifs du reste de l’humanité.

Nous sommes antisionistes parce la Nakba, le nettoyage ethnique prémédité de la majorité des Palestiniens en 1948-49 est un crime qu’il faut réparer.

Nous sommes antisionistes parce que nous sommes anticolonialistes.

Nous sommes antisionistes par ce que nous sommes antiracistes et parce que nous refusons l’apartheid qui vient d’être officialisé en Israël.

Nous sommes antisionistes parce que nous défendons partout le « vivre ensemble dans l’égalité des droits ».

Au moment où ceux qui défendent inconditionnellement la politique israélienne malgré l’occupation, la colonisation, le blocus de Gaza, les enfants arrêtés, les emprisonnements massifs, la torture officialisée dans la loi …

préparent une loi liberticide assimilant l’antisémitisme qui est notre histoire intime à l’antisionisme,

Nous ne nous tairons pas.

La Coordination nationale de l’UJFP, le 18 février 2019