Archive pour ukraine OTAN terrorisme d’état

Ukraine: l’assassinat de la vérité (Paul Craig Roberts)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, CIA et traffic de drogue, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 29 avril 2015 by Résistance 71

Analyse simple, courte et concise de Roberts, ce sont le plus souvent les meilleures… Nous rajouterons ceci: le but ultime de l’établissement de ce régime nazi en Ukraine mis en place par l’occident, sera de le faire se connecter avec l’EI, lui-même une création des mêmes services occidentaux. Le but ? Importer le chaos en Europe et faire de l’Ukraine la plaque tournante pour les agressions clandestines sur la Russie via le Caucase et la diffusion de la drogue en provenance d’Afghanistan sur l’Europe et la Russie sous contrôle de la CIA. L’Ukraine a été planifiée pour devenir un narco-état voyou totalement contrôlé par les services occidentaux. Ceci permettra de semer toujours plus de chaos à la fois en Russie et en Europe. C’est en tout cas ce qui semble être prévu.

— Résistance 71 —

 

L’assassinat de la vérité

 

Paul Craig Roberts

 

28 Avril 2015

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2015/04/28/truth-murdered-paul-craig-roberts/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistsnce 71 ~

 

Le régime Obama et ses monstres néo-conservateurs ainsi que leurs vassaux européens ont ressuscité un gouvernement nazi et l’ont localisé en Ukraine. Lisez cette déclaration d’elena Bondarenko, députée ukrainienne:

http://slavyangrad.org/2015/04/18/statement-by-elena-bondarenko-peoples-deputy-of-verkhovna-rada-of-ukraine/

Les médias occidentaux ont créé un narratif fictif de ce qu’il s’est passé en Ukraine. Le coup organisé par le régime Obama qui a renversé le gouvernement démocratiquement élu de l’Ukraine n’est jamais mentionné ; les milices arborant des symboles nazis sont ignorées. Ces milices nazies sont la principale source de violence qui a été infligée aux populations russophones, ceci ayant eu pour résultat une sécession des républiques du Donbass. Au lieu de rapporter ce fait, les médias occidentaux corrompus jusqu’à la möelle ne font que régurgiter la propagande de Washington pour dire que la Russie a envahi et est en tran d’annexer l’Ukraine de l’Est et du Sud. Les politiciens britanniques et européens répètent les mensonges de Washington comme des perroquets.

Les médias occidentaux sont les cmplices de bien des crimes de guerre qui ont été couverts par des mensonges, mais le tissu de fadaises tissé par les médias occidentaux au sujet de l’Ukraine est la collection la plus audacieuse de mensonges à ce jour. En réalité, la vérité a été assassinée en Occident. Il n’y a absolument aucune respect que ce sit pour la vérité dans toutes les capitales occidentales.

Le coup d’état en Ukraine représente l’effort de Washington pour enfoncer une dague au cœur de la Russie. L’inconsidération d’un tel acte criminel a été maquillée en construisant une fausse réalité au sujet d’un peuple en révolution contre un gouvernement corrompu et oppresseur. Le monde devrait être choqué du fait qu’”apporter la démocratie” soit devenu la couverture de Washington pour raviver un état nazi.

Publicités

L’illusion de Minsk

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 13 février 2015 by Résistance 71

Résistance 71

 

13 Février 2015

 

Trève, cessez-le-feu, solutions au conflit ukrainien, bla bla bla, nous dit-on de sources officielles. Un accord en 13 points a été trouvé pour sauver la paix, même précairement, en Ukraine et au Donbass en révolte contre le régime nazi de Kiev mis en place par l’OTAN et sa cohorte de larbins.

Poutine croit-il un mot de toute cette salade ? Espérons que non!

La réalité semble t’il et ce fut sans doute la raison de la visite du couple de l’année Hollande-Merkel à Kiev et à Moscou avant la rencontre de Minsk, a été de négocier pour éviter le marasme total des troupes ukrainiennes au Donbass dont celles encerclés dans le chaudron de Debraltsevo. Là, de 7 à 8000 troupes du régime de Kiev sont encerclées et attendent soit l’ordre de capituler, soit de se faire massacrer. L’OTAN se fout royalement des bidasses ukrainiens, par contre, et cela ne doit pas se savoir officiellement, il y a des centaines de troupes françaises, britanniques, allemandes coincées avec les Ukrainiens. Là par contre, çà ferait mauvais genre de les voir parader prisonniers devant les caméras des télés russes et rebelles… Il fallait gagner du temps et débloquer la situation pour au moins pouvoir exfiltrer la bidasserie de l’OTAN encerclée à Debaltsevo. De plus, les yankees devant armer et entraîner les troupes ukrainiennes, ils ont besoin de temps pour le faire et préparer la prochaine offensive.

Il suffit de regarder l’histoire du pays du goulag levant (ex-USA) pour s’en convaincre, à chaque fois que les yanks négocient, c’est qu’ils sont coincés et ont besoin de temps, une fois revigorés, ils brisent systématiquement toute trève ou traité pour revenir avec plus de force et de violence. Demandez aux nations Lakota, Cheyennes, Apaches (pardon à celles qu’on oublie), ce qu’elles en pensent ?

En regard de l’histoire, il est impossible de faire confiance en quoi que ce soit aux officiels yankees et l’OTAN étant sous commandement états-unien, on sait donc ce que cela veut dire.

La question est de savoir pourquoi Poutine joue t’il le jeu ? Pense t’il l’OTAN dans l’impasse ? Ou ne veut-il pas passer pour le borné inflexible de service, et laisser ainsi le régime de Kiev une fois revigoré par les armes et l’entrainement US, briser les accords de Minsk et ainsi avoir l’avantage moral en prouvant qu’on ne peut faire confiance à l’alliance Kiev/OTAN ? Connaissant Poutine la seconde option semblerait de mise, mais quel sera le prix à payer dans le futur pour le peuple du Donbass?

L’OTAN et ses maîtres de Washington veut gagner du temps et se regrouper pour mieux attaquer. Ils ne laisseront pas le Donbass en paix, ce n’est qu’une question de temps.

Par contre cela pourrait offrir une fenêtre à l’empire et son bras armé de l’OTAN, pour transférer ses mercenaires takfiristes de l’EI en déroute en Syrie vers le Caucase pour y recommencer une guerre en Tchétchénie afin d’occuper Poutine sur un autre front. Les options sont multiples et si nous y pensons, il va sans dire que Poutine le joueur d’échecs a prévu la tactique et s’y prépare ; c’est du moins ce qui paraît le plus logique.

Le message en fait est ZERO CONFIANCE à ce ramassis de va t’en guerre de l’OTAN, nul doute qu’en coulisse, les Russes anticipent les coups foireux et trahisons à venir. Espérons-le en tout cas.

Ingérence occidentale en Ukraine: L’OTAN voit des Russes partout !…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , on 13 novembre 2014 by Résistance 71

Qui peut encore prêter un gramme d’attention à ce que peuvent braire les ânes de l’OTAN ?

Surtout n’oublions jamais:
OTAN = Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord

— Résistance 71 —

 

Militaires russes en ukraine: Moscou dément les allégations de l’OTAN

 

RIA Novosti

 

12 Novembre 2014

 

url de l’article:

http://fr.ria.ru/world/20141112/202963606.html

 

Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a démenti mercredi l’affirmation du général américain Philip Breedlove, commandant en chef des forces de l’Otan en Europe, sur des « militaires russes » qui seraient entrés en Ukraine.

« Nous ne prêtons même plus l’attention aux déclarations gratuites du commandant suprême des forces alliées en Europe Philip Breedlove sur des colonnes militaires russes qu’il aurait « vues » entrer en Ukraine », a déclaré M.Konachenkov.

« On a bien l’impression que moins l’opinion européenne croit au général, plus ses déclarations alarmistes deviennent fracassantes », a ajouté le porte-parole.

Le général Breedlove, en déplacement à Sofia, a notamment déclaré mercredi avoir vu ces deux derniers jours « des colonnes d’équipements russes, des chars russes, des systèmes de défense antiaérienne russes, de l’artillerie russe, et des troupes de combat russes entrant en Ukraine ».

Samedi et dimanche, les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont indiqué avoir vu de longues colonnes de matériel se dirigeant à l’ouest sur le territoire contrôlé par la république populaire autoproclamée de Donetsk (DNR).

Le commandant adjoint de la force d’autodéfense de la DNR Edouard Bassourine a fait savoir à RIA Novosti que les colonnes évoquées par l’OSCE appartenaient à la république autoproclamée, et que leur mouvement était dicté par la nécessité de la rotation, vu le durcissement des pilonnages des positions des insurgés et des quartiers résidentielles de Donetsk par l’armée ukrainienne.

Le 5 septembre, Kiev a signé avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk (DNR et LNR) un accord de cessez-le-feu à Minsk. Selon les observateurs, les deux parties s’accusent mutuellement de violer la trêve. Ainsi, jeudi dernier, les insurgés ont appris qu’une colonne de chars de l’armée ukrainienne était entrée dans une banlieue de Donetsk et avait ouvert le tir.

Ingérence occidentale en Ukraine: L’appel de la 3ème guerre mondiale ? (John Pilger)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 15 mai 2014 by Résistance 71

Une guerre mondiale qui nous appelle

 

John Pilger

 

13 Mai 2014

 

url de l’article original:

http://johnpilger.com/articles/break-the-silence-a-world-war-is-beckoning

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Pourquoi tolérons-nous la menace d’une nouvelle guerre mondiale en notre nom ? Pourquoi autorisons-nous les mensonges qui permettent de prendre ce risque ? L’échelle de notre endoctrinement, écrivait Harold Pinter est “un acte brillant, amusant même et hautement performant d’hypnose”, comme si la vérité “ne se passait jamais alors même qu’elle se déroule”.

Chaque année, l’historien américain William Blum publie son “résumé sommaire des archives de la politique étrangère américaine”, qui montre que depuis 1945, les Etats-Unis ont renversé ou tenté de renverser plus de 50 gouvernements, beaucoup démocratiquement élus, qu’ils ont lourdement interféré dans les processus électoraux de 30 pays, bombards des populations civiles dans 30 pays, utilisé des armes chimiques et biologiques et tenté d’assassiner des leaders politiques étrangers.

Dans bien des cas, la Grande-Bretagne fut un collaborateur. Le degré de souffrance humaine, sans parler de l’aspect criminel, est peu reconnu en occident, et ce malgré la présence des moyens de communication les plus avancés du monde et des journalistes soi-disant les plus libres. Il est indiscible que le plus grand nombre de victimes du terrorisme, de “notre terrorisme”, sont des musulmans. Que le djihadisme extrême qui a mené aux attentats du 11 Septembre, fut nourri et développé comme arme de la politique anglo-américaine (Opération Cyclone en Afghanistan), est une information supprimée. En Avril, le ministère des affaires étrangères américain nota que, après la campagne de l’OTAN en 2011, “La Libye est devenue un hâvre de paix pour les terroristes”.

Le nom de “notre” ennemi a changé au cours des années, du communisme à l’islamisme, mais généralement c’est une société indépendante de la puissance occidentale et qui occupe un territoire riche en ressources naturelles ou ayant une position stratégiquement intéressante. Les leaders de ces nations jugées obstructives sont en général violemment écartés, comme les démocrates Mohamed Mossadeq en Iran et Salvador Allende au Chili, ou ils sont assassinés comme Patrice Lumumba au Congo. Tous sont soumis à une campagne de dénigrement, de caricature et de villification de la part des médias occidentaux, pensez à Fidel Castro, Hugo Chavez et maintenant Vladimir Poutine.

Le rôle de Washington en Ukraine n’est différent que dans ses implications pour le reste d’entre nous. Pour la première fois depuis les années de Ronald Reagan, les Etats-Unis menacent d’emmener le monde à la guerre. Avec l’Europe de l’Est et les Balkans désormais des postes d’avant-garde pour l’OTAN, le dernier état tampon frontalier avec la Russie est mis à sac et en pièce. Nous, en occident, soutenons des néo-nazis dans un pays où des nazis ukrainiens soutinrent Hitler. Après avoir manigancé le coup d’état contre le gouvernement démocratiquemet élu de Kiev, Washington planifiait de saisir la base navale historique de la Russie et portail vers les mers chaudes: la Crimée et échoua. Les Russes se sont défendus, comme ils l’ont fait à chaque menace et invasion de l’occident depuis près d’un siècle.

Mais l’encerclement stratégique de l’OTAN s’est accéléré, ainsi que des attaques orchestrées par les Etats-Unis contre les Russes ethniques d’Ukraine. Si Poutine peut être provoqué à venir à leur aide, son rôle de paria pré-établi sera alors justifié pour le déclenchement d’une guerre /guérilla par l’OTAN qui aura toutes les chances de déborder sur la Russie elle-même.

Au lieu de cela, Poutine a mis à jour les va t’en guerre en recherchant un arrangement avec Washington et l’UE, en retirant des troupes de la frontière russo-ukrainienne et en appelant les Russes ethniques d’Ukraine de reporter leur referendum provocateur du week-end. Ces ukrainiens bilingues représentent un tiers de la population ukrainienne et ils ont recherché depuis longtemps une fédération démocratique reflétant la diversité ethnique du pays qui serait à la fois indépendante et autonome de Moscou. La plupart de ces gens ne sont ni “séparatistes” ni “rebelles”, mais des citoyens qui veulent vivre en paix et en sécurité dans leur patrie.

Comme les ruines de l’Irak et de l’Afghanistan, l’Ukraine a été transformée en un parc à thème de la CIA, géré par le directeur de la CIA John Brennan depuis Kiev, avec des “unités spéciales” de la CIA et du FBI mettant en place une “structure sécuritaire” qui supervise les attaques sauvages sur ceux qui s’opposent au coup de fevrier. Regardez les vidéos, lisez les compte-rendus des témoins occulaires du massacre d’Odessa ce mois-ci. Des voyous fascistes envoyés par bus ont brûlé le QG des syndicats, tuant 41 personnes coincées à l’intérieur. Regardez la police attendre et ne rien faire. Un médecin décrivit avoir essayer de sauver des victimes “mais j’étais stoppée par des radicaux ukrainiens pro-nazis. L’un d’eux m’a violemment poussé, me promettant que bientôt moi et autres juifs d’Odessa allaient connaître le même sort… Je me demande pourquoi le monde garde le silence.”

Les Ukrainiens parlant russe luttent pour leur survie. Lorsque Poutine a annoncé le retrait des troupes russes massées à la frontière, le ministre de la défense de la junte de Kiev, un membre fondateur du parti fasciste Svoboda, pavana pour dire que les attaques contre les “insurgés” continueraient. Dans un style tout à fait orwellien, la propagande de l’occident a pirouetté ceci en disant que “Moscou cherchait à orchestrer le conflit et la provocation”, d’après William Hague (ministre de la défense britannique). Son cynisme n’a d’égal que les félicitations grotesques d’Obama pour la junte issue du coup pour sa “remarquable retenue” suivant le massacre d’Odessa. Illégale et dominée par les fascistes, la junte est décrite par Obama comme étant “dûment élue”. Ce qui compte n’est pas la vérité, avait jadis dit Henry Kissinger, “mais ce qui est perçu comme la vérité.”

Dans les médias américains l’atrocité d’Odessa a été minimisée comme étant une “tragédie”, “trouble et obscure” dans laquelle des “nationalistes” (néo-nazis) ont attaqué des “séparatistes” (gens collectant des signatures pour un referendum pour une Ukraine fédérale). Le Wall Street Journal de Ruppert Murdoch a condamné les victimes en titrant “Le feu mortel en Ukraine aurait été allumé par les rebelles dit le gouvernement”. La propagande en Allemagne a été digne de la guerre froide avec le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung avertissant ses lecteurs de la “guerre non déclarée” de la Russie. Pour les Allemands, c’est une ironie amère que Poutine soit le seul leader qui condamne la montée du fascisme en Europe au XXIème siècle.

C’est devenu un truisme populaire que de dire que “le monde a changé” après le 11 septembre (2001). Mais qu’est-ce qui a changé ? D’après le grand lanceur d’alerte Daniel Ellsberg, un coup d’état silencieux s’est produit à Washington et un militarisme rampant fait maintenant la loi. Le Pentagone effectue aujourd’hui des “opérations spéciales”, guerres secrètes, dans 124 pays du globe. Domestiquement, une montée drastique de la pauvreté et une hémorragie des libertés sont des corollaires historiques d’un état en guerre perpétuelle. Ajoutez à cela le risque de guerre nucléaire, et la question brûle les lèvres: Pourquoi tolérons-nous tout ceci ?

Ingérence occidentale en Ukraine: Opération Syrie bis repetita…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , on 5 mai 2014 by Résistance 71

Si cette info se confirme dans les semaines qui viennent (et quelque chose nous dit qu’elle le sera… Ce qui s’est passé à Odessa rappelle Homs en bien des points…), la prochaine étape des terroristes mercenaires takfiristes de la CIA/Mossad/MI6/DGSE gérés par l’Arabie Saoudite… C’est l’Europe occidentale !

Ordo ab chao, telle est la devise du N.O.M et rappelons-nous toujours ce que disait George Orwell ce grand visionnaire: « Les guerres modernes ne sont plus faites pour être gagnées, mais pour durer. »

— Résistance 71 —

 

La vengeance anti-Poutine de Bandar ??

 

IRIB

 

4 Mai 2014

 

url de l’article:

http://french.irib.ir/info/international/item/323839-la-vengeance-anti-poutine-de-bandar

 

Selon une source sécuritaire arabe, de nombreux takfiris saoudiens et tchéchenes ayant combattu en Syrie viennent d’arriver à Kiev à bord des avions affrêtés par le renseignement saoudien!

Décidement l’ex chef des services secrets des Al Saoud Bandar Sultan n’est pas resté inactif, lui qui selon certaines informations se trouvent en ce moment dans la capitale ukrainienne. selon une source sécuritaire arabe,  » une majeur partie des takfiris qui se battent en Syrie sont de nationalité tchéchène et saoudienne. ils viennent de débarquer à Kiev pour aider l’armée ukrainienne à combattre des  fédéralistes russophones .

Les soldats de  » Bandar » sont immédialement partis pour kramatorsk à l’est de l’Ukraine où ils combattent déja les ukrainiens russophones !! 10 d’entre ces derniers ont été tués samedi. L’Arabie Saoudite est en train de se venger de la Russie pour lui avoir fait subir une cuisante défaite en Syrie, dit cette source qui souligne le poids  » étouffant » des succès militaires d’Assad sur l’Arabie saoudite.

Guerre civile de l’OTAN en Ukraine… De quoi énerver Nounours à sa frontière…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis with tags , , , , , , , , , , , on 2 mai 2014 by Résistance 71

Choses à ne pas oublier alors que se déroule cette nouvelle tragédie perpétrée par l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord:

  • Le « gouvernement » de Kiev est illégitime car résultant d’un putsch de l’OTAN
  • L’armée ukrainienne est un leurre: bientôt néo-nazis ukrainiens et mercenaires de l’OTAN seront les belligérants
  • La population organisée des zones russophones ne fait que se défendre d’un gouvernement bidon russophobe, piloté et financé de l’extérieur
  • Quand les civils seront touchés (et ils le seront..) les Russes interviendront rapidement et de manière décisive… Que fera l’OTAN ?

A suivre…

— Résistance 71 —

 

Ukraine: opération militaire contre Slaviansk, 2 hélicoptères ukrainiens abattus

 

Al Manar

 

2 Mai 2014

 

url de l’article:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=169882&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=438&s1=1

 

L’armée ukrainienne a lancé tôt vendredi une vaste opération militaire contre la ville ukrainienne séparatiste pro-russe de Slaviansk.

« C’est une attaque d’envergure totale », a déclaré la porte-parole des séparatistes cité par l’AFP, affirmant qu’un hélicoptère ukrainien avait été abattu.

« Le village de Bilbassivka est occupé » par des militaires ukrainiens, selon elle.

Un hélicoptère a été vu circulant à basse altitude, ont déclaré les séparatistes, qui ont mis le feu à des pneus pour produire de la fumée. Slaviansk échappe depuis plus de deux semaines au contrôle des autorités de Kiev et c’est là qu’est retenue depuis une semaine une équipe d’observateurs de l’OSCE.

Deux pilotes ukrainiens tués, deux hélicoptères abattus

Les autorités ukrainiennes ont pour leur part indiqué que deux hélicoptères ukrainiens ont été abattus et deux pilotes tués dans l’opération militaire en cours vendredi matin dans la ville de Slaviansk.

Deux militaires ukrainiens ont été tués vendredi lorsque deux hélicopères MI-24 ont été abattus avec des lance-roquettes portables près de Slaviansk, a annoncé le ministère de la Défense.

« Les appareils ont été abattus par des inconnus qui ont utilisé des lance-roquettes portables. Deux militaires ukrainiens ont été tués et plusieurs blessés dans ces tirs », a déclaré le ministère dans un communiqué.

Le premier bilan officiel du ministère de l’Intérieur faisait état d’un hélicoptère abattu et d’un pilote tué. Les services de sécurité SBU ont confirmé dans un communiqué qu »‘un hélicoptère a été abattu, ce qui témoigne (de la présence) de spécialistes militaires étrangers ».

La « phase active » de l’opération a été lancée à 04H30 du matin à Slaviansk et Kramatorsk, a écrit sur sa page Facebook le ministre ukrainien de l’Intérieur Arsen Avakov, qui a dit se trouver sur place avec le ministre de la Défense.

Moscou met Kiev en garde contre un assaut dans l’Est

Jeudi, le ministère russe des Affaires étrangères a averti dans un communiqué contre les conséquences « catastrophiques » d’une opération militaire dans les régions du sud-est de l’Ukraine.

« Si le « gouvernement ukrainien » actuel procède à des actes tellement agressifs et irresponsables, cela aura des conséquences catastrophiques », lit-on sur le site officiel du ministère russe.

« Nous exhortons Kiev, ainsi que les Etats-Unis et l’Union européenne qui ont signé les accords de Genève, à ne pas commettre d’erreurs criminelles et à évaluer sobrement la gravité des conséquences possibles d’un recours à la force contre le peuple ukrainien », a déclaré le ministère.

Jeudi, une source au sein de l’état-major interarmées ukrainien a fait savoir à RIA Novosti que les autorités de Kiev avaient fixé au 2 mai le début d’un assaut général contre les postes de contrôle et les bâtiments occupés par les protestataires dans le sud-est de l’Ukraine.

Le 17 avril, les représentants de la Russie, des Etats-Unis, de l’Union européenne et de l’Ukraine ont adopté à Genève un document sur la crise ukrainienne, appelant les belligérants à renoncer à la violence, à l’extrémisme et à la provocation, à désarmer les groupuscules clandestins, à libérer les bâtiments occupés illégitimement et à entamer un dialogue national sur la réforme constitutionnelle.

<>-<>-<>

Liens connexes:

“L’armée ukrainienne progresse à Slaviansk”

RIA Novosti: http://fr.ria.ru/world/20140502/201118276.html

VDLR: http://french.ruvr.ru/news/2014_05_02/Slaviansk-les-membres-de-la-milice-populaire-construisent-des-barricades-au-centre-de-la-ville-0453/

IRIB: http://french.irib.ir/info/international/item/323517-ukraine-le-centre-s-embrase

Ingérence occidentale en Ukraine: Obama empêtré au Pipelineistan… (Pepe Escobar)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 22 avril 2014 by Résistance 71

Comme à l’accoutumée, une analyse géopolitique pertinente et enlevée de l’excellent Pepe Escobar…

— Résistance 71 —

 

L’Ukraine et le Grand Echiquier

 

Pepe Escobar

 

21 Avril 2014

 

url de l’article:

http://www.informationclearinghouse.info/article38295.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le ministère des affaires étrangères américain, au travers de sa porte-parole Jennifer Psaki, a dit que les rumeurs du directeur de la CIA John Brennan disant aux changeurs de régime de Kiev de “pratiquer des opérations tactiques” ou une offensive “anti-terroriste” dans l’Est de l’Ukraine, sont “complètement fausses”. Ceci veut dire que Brennan a bel et bien donné ses ordres de marche (NdT: en vertu de la règle bien connue édictée par le journalise Claud Cockburn: “Ne jamais rien croire tant que ce n’est pas officiellement démenti”…). D’ores et déjà, la campagne “anti-terroriste” avec sa belle petite touche rhétorique à la deubeuliou, a dégénéré en farce.

Ajoutez à cela les aboiements du secrétaire général de l’OTAN, l’épagneul danois Anders Fogh Rasmussen, jappant au sujet du renforcement militaire tout le long de la frontière Est de l’OTAN. “Nous aurons plus d’avions dans les airs, plus de navires sur l’eau et plus de promptitude sur terre.”

Bienvenus dans la doctrine des Deux Larbins de la guerre post-moderne.

Payez ou gelez à mort

L’Ukraine est en banqueroute de quelque côté que l’on se tourne. La position constante du Kremlin ces derniers trois mois a été d’encourager l’UE de trouver une solution au marasme économique de l’Ukraine. Bruxelles n’a rien fait. Bruxelles pariait sur un changement de régime au profit de la marionnette poids lourd de l’Allemagne: Vladimir Klitschko, alias Klitsch le boxeur.

Le changement de régime s’est bien produit, mais orchestré par le “Khagnate de Nulands”, une cellule néoconservatrice du ministère américain des affaires étrangères et sa secrétaire d’état pour les affaires européennes et eurasiatiques Victoria Nulands. Maintenant, l’option présidentielle est entre, qui d’autres, deux marionnettes des Américains, le milliardaire choco Petro Porochenko et “sainte Youlia” Timoschenko, ancienne premier ministre ulrainienne, reprise de justice et possible présidente. L’UE n’aura plus qu’à récupérer la facture (impayable). Là dessus entre en lice bien sûr le FMI, qui va envoyer les Ukrainiens à la trappe au travers de ses “ajustements structurels” à venir, ce qui aura pour effet de rendre bien pire la situation des Ukrainiens.

Une fois de plus, malgré toute l’hystérie collective propagée par le ministère US des affaires étrangères et de ses franchises à travers les médias corporatistes occidentaux, le Kremlin n’a pas besoin “d’envahir” quoi que ce soit. Si Gazprom n’est pas payé, tout ce qu’il doit faire c’est fermer le robinet sur la longueur ukrainienne du Pipelineistan. Kiev n’aura alors plus d’autre option que d’utiliser la partie du gaz qui est destinée aux pays de l’UE de façon à ce que les ukrainiens ne tombent pas en rade afin de pouvoir survivre, eux et leur pays ; ainsi l’UE, dont la “politique énergétique” est déjà une sacrée blague, se retrouvera une nouvelle fois devant un problème auto-infligé.

L’UE se verra alors dans une situation perpétuelle de perte si Bruxelles ne parle pas sérieusement avec Moscou. Il n’y a qu’une seule explication pour le refus: de très grosses pressions de Washington, montées au moyen de l’OTAN.

Là encore, pour contre-carrer l’hystérie actuelle, l’UE demeure la principale cliente de Gazprom avec 61% de ses exportations totales de gaz. C’est une relation complexe fondée sur l’interdépendance. La capitalisation de Nord Stream, Blue Stream et du South Stream qui doit être créé, inclut des entreprises allemande, hollandaise, française et italienne.

Alors oui, Gazprom a besoin du marché de l’UE, mais jusqu’à un certain point, considérant le méga-accord de livraison de gaz sibérien à la Chine, qui sera probablememt signé le mois prochain à Pékin lorsque le président Poutine visitera le président Xi Jinping.

Les bâtons dans les roues

Le mois dernier, alors que le spectacle de diversion tortueux en ukraine se déroulait, le président chinois Xi était en Europe traitant et faisant la promotion d’une autre branche de la nouvelle route de la soie jusqu’en Allemagne.

Dans un environnement sain, non hobbésien, une Ukraine neutre aurait seulement à gagner en se positionnant à un carrefour privilégié entre l’UE et l’Union eurasienne en projet, ainsi qu’en devenant une étape importante de la nouvelle offensive de cette route de la soie chinoise. Au lieu de cela, les changeurs de régime de Kiev parient sur leur acceptation dans l’UE (ceci n’arrivera tout simplement pas) et de devenir la base avancée de l’OTAN contre la Russie (le but principal du pentagone).

Quant à la possibilité d’un marché commun de Lisbonne à Vladivostok, le but de Moscou et de Pékin, et qui serait un bonus aussi pour l’UE, le désastre ukrainien est une véritable mise de bâton dans les roues en ce qui le concerne.

Ceci en fait ne favorise qu’un seul joueur: le gouvernement américain.

Le gouvernement Obama a peut-être et “peut-être” est le mot clef ici, réalisé que celui-ci a perdu la bataille du Pipelineistan de l’Asie à l’Europe et ce malgré tous les efforts du régime Dick Cheney. Ce que les experts en énergie appellent la grille de sécurité d’énergie asiatique évolue progressivement ainsi que sa myriade de liens en Europe.

Donc tout ce qu’il reste au gouvernement Obama est d’y mettre des bâtons dans les roues, en essayant toujours de rafistoler l’intégration économique pleine de l’Eurasie. Le gouvernement Obama est obsédé par la dépendance croissante de l’UE envers le gaz russe. Ainsi, a t’il pondu ce plan grandiose d’amener le gaz de schiste américain en Europe comme une alternative à Gazprom. Même en assumant que cela se passe, cela prendrait au moins une décennie, sans aucune garantie de succès. En fait la véritable alternative serait le gaz iranien, après un accord compréhensif sur le nucléaire et la fin des sanctions européennes (l’affaire étant sans aucune surprise soumise à sabotage par les différentes factions)

Pour commencer, les Etats-Unis ne peuvent pas exporter du gaz de schiste dans des pays qui n’ont pas signés les accords de marché libre. Ceci est un “problème” qui pourrait être résolu en grande partie par le traité négocié en secret du Trans-Atlantic Partnership entre Washington et Bruxelles.

(see Breaking bad in southern NATOstan, Asia Times Online, April 15, 2014.)

En parallèle, le gouvernement Obama continue d’appliquer les précepts du “diviser pour mieux règner” afin de faire peur aux plus petits joueurs, comme en pirouettant au maximum le spectre diabolique d’une Chine militarisée à outrance afin de renforcer la notion toujours bien lente à se réaliser du “pivot vers l’Asie”. Le jeu joué remonte à ce que Brzezinski avait conceptualisé en 1997 dans son livre “Le Grand Echiquier” et qu’il avait affiné pour son disciple Obama: Les Etats-Unis règnant sur l’Eurasie.

Le Kremlin ne se laissera pas embarquer dans un imbroglio militaire. Il est juste d’assumer que Poutine a identifié le grand panorama de l’échiquier en place, qui énonce un partenariat stratégique entre la Russie et la Chine comme une chose cruciale comme synergie de production énergétique avec l’Europe et plus encore, la faramineuse peur des élites financières américaines du processus inévitable et en cours, centré sur le pilotage du BRICS (s’étendant à un groupe clef de 20 membres) pour court-circuiter le pétrodollar.

Ultimement, cela s’épelle : fin du pétrodollar en parallèle à la mise en place d’un panier de monnaies comme réserve monnétaire du système international. Les membres du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Af’Sud) sont déjà au travail pour leur alternative au FMI et à la Banque Mondiale, investissant dans des monnaies réserve et une banque de développement spécifique au BRICS. Tandis qu’une tentative de nouvel ordre mondial se courbe tous azimuts plein sud, le Robocop OTAN lui, rêve de guerre.

Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan: How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues: a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), and Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009).

Il est journaliste pour Asia Times.