Archive pour ukraine OTAN donbass

Ukraine: 6 points pour contrer la propagande occidentale de « l’agression » russe…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 29 août 2014 by Résistance 71

Six mensonges à propos de l’Ukraine: Le narratif de Washington n’est que pure propagande

 

Dimitri Orlov

 

28 Août 2014

 

url de l’article original:

http://cluborlov.blogspot.com/2014/08/propaganda-and-lack-thereof.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

En regard de ce qu’il se passe en Ukraine, j’ai entendu pas mal de voix européennes et américaines disant que oui, Washington et Kiev fabriquent une version totalement fictionnelle des évènements à des fins propagandistes, mais que les Russes font pareil. Ils semblent assumer que si les merdias occidentaux sont infestés de bouffons menteurs et incompétents qui sont trop heureux de répéter la ligne du parti, alors les Russes font pareil, sûrement même pire.

La réalité est bien différente. Bien qu’il y ait un véritable blackout des informations en provenance d’Ukraine à l’Ouest, peu étant montré au delà de quelques photos et des têtes pensantes de Washington et de Kiev, la couverture médiatique des évènements en Russie est incessante, avec des bulletins quotidiens décrivant les mouvements de troupes, des cartes mises à jour des zones de conflit et beaucoup de témoignages de témoins occulaires, de commentaires et d’analyses. Il y a aussi beaucoup de rumeurs galopantes sur les réseaux sociaux russes et international, que je tends à ne pas prendre en considération parce que c’est juste çà: des rumeurs. Dans cet environnement, ceux qui essaieraient de fabriquer un narratif fictionnel, comme les officiels de Washington et de Kiev essaient de le faire, ne survivraient pas très longtemps.

Il y a beaucoup à dire certes sur le sujet, mais ici je désire me limiter à rectifier quelques mauvaises conceptions vraiment, vraiment de base que Washington a tenté de vous imposer au travers de ses blablateurs de leurs médias variés.

 

  1. Ils veulent vous faire croire qu’il y a une invasion russe dans l’Est de l’Ukraine. Ce qu’il se passe en réalité est une guerre civile entre le gouvernement de l’Ukraine occidentale (qui ne dirige plus l’Est du pays de quelque manière que ce soit) et la population russe de l’Ukraine orientale. L’Ukraine s’est désintégrée depuis des décennies, surtout depuis l’indépendance. La cassure était inévitable, mais le catalyste pour cela fut le renversement militaire, le coup d’état, qui a renversé le gouvernement légitime de Kiev et l’a remplacé par des cadres choisis par Washington.

 

  1. Ils voudraient vous faire croire que le gouvernement russe se tient derrière la République Populaire de Lougansk et la République Populaire de Donetsk, les deux régions qui, basé sur les résultats de referendums, ont choisi de se séparer de Kiev. En fait, le gouvernement russe a refusé de reconnaître ces républiques. Elles n’ont reçu aucun soutien politique de Moscou, qui avait demandé que les referendums soient renvoyés à plus tard et qui avait demandé plusieurs fois un cesser-le-feu et une solution négociée internationale pour résoudre le conflit. Le leadership des deux républiques a refusé et vise maintenant une victoire militaire totale.

 

  1. Ils voudraient vous faire croire que le gouvernement russe arme les rebelles en Ukraine Orientale. Au contraire, le gouvernement russe a retiré son soutien militaire, se limitant à apporter des denrées humanitaires aux centaines de milliers de personnes dont les vies ont été détruites par les tirs d’artillerie et de roquettes en provenance des forces ukrainiennes. Les armes dans l’arsenal des “rebelles” sont des trophés, ce qu’ils ont saisi des forces ukrainiennes souvent en déroute. Ceci dit, les “rebelles” sont de fait soutenus, mais par le peuple russe, pas par le gouvernement russe. Rappelez-vous, ces gens sont russes, des deux côtés de la frontière, et le gouvernement ukrainien ne contrôle plus rien du tout là-bas.

 

  1. Ils veulent vous convaincre que la Russie pose une menace pour la paix en Europe et que la crise ukrainienne fait partie d’une stratégie impérialiste russe pour rescuciter l’URSS. Rien ne peut être plus loin de la réalité… L’ambition ultime de la Russie est d’être un pays normal, sujet à la loi internationale, en paix avec le monde et intégré à l’économie mondiale. Le gouvernement russe ne fait pratiquement rien pour empêcher les populations russes appartenant à d’anciens territoires russes de se faire massacrer dans leurs maisons par des tirs d’artillerie ukrainiens sur les populations civiles. Ceci donne un spectacle affligeant, mais le peuple russe comprend bien qu’élargir le conflit militaire au-delà de ce qui est maintenant purement les frontières nationales de l’Ukraine, n’est pas la réponse au problème.

 

  1. Ils veulent vous assurer que Kiev prévaudra éventuellement dans le conflit. En fait, l’armée ukrainienne se fait systématiquemet démolir. Bombarder les civils est la seule activité qu’elle peut encore pratiquer avec succès. Le gouvernement de Kiev a procédé à trois mobilisations générales, l’une après l’autre, envoyant au combat des jeunes et des hommes âgés (l’âge maximum de conscription est maintenant de 60 ans…). Ceux qui refusent la conscription étaient en premier lieu menacés de prison, mais cela ne marche plus, ils sont maintenant menacés de mort. La somme non officielle à payer pour éviter la conscription est de plusieurs milliers de dollars. Ces soldats sont mal armés, mal entrainés, complètement démoralisés et pour la plupart refusent de se battre. L’Ukraine a de moins en moins de tanks et de véhicules blindés, qui datent de l’ère soviétique et qui rouillent depuis des décennies. Il apparaît que l’Ukraine n’a pour ainsi dire plus d’armée de l’air non plus. Les victimes se chiffrent par dizaines de milliers. En juste une semaine, au mois de Juillet, 1400 soldats ukrainiens ont été tués, pour 10 de l’autre côté. Le ratio de décès est de 140:1 et juste ce chiffre raconte en fait toute l’histoire. La guerre est loin d’être finie, mais maintenant pour la première fois les deux républiques autonomes ont ce qui ressemble vraiment à une armée et cette armée va maintenant attaquer, passer à la contre-offensive. Une fois que l’armée ukrainienne se sera complètement effondrée, il restera la force mercenaire maintenue par les oligarques, surtout Kolomoisky qui dirige la région de Dniepropetrosk comme un fief personnel ; il a récemment décidé de prendre en charge les régions limitrophes également. Mais les mercenaires n’aiment pas être tués et jusqu’à un certain point ils demeureront, au-delà ils fuiront. Il semble à terme de plus en plus probable que Kiev va perdre et que l’Ukraine va en fait cesser d’exister.

 

  1. Ils veulent vous faire croire que le gouvernement de Kiev est légitime, populaire et stable. En fait, il y a de grandes manifestations qui se produisent à Kiev en ce moment même. Le pays est au-delà de la banqueroute et s’effondre en temps réel, pas seulement à l’Est, mais partout. Les gens ont faim. Les unités militaires qui fuient l’Est sont de mauvaise humeur et vont bientôt retourner leurs armes contre ceux qui les ont envoyé combattre. Les gens sont plus qu’en colère et il est plus que probable qu’une nouvelle révolution est en train de couver, 6 mois seulement après le tumulte récent.

J’espère que vous pouvez absorber cette information très basique et l’utiliser pour filtrer la propagande que vous lisez dans les journaux occidentaux et que vous voyez et entendez dans les médias audio-visuels (s’ils mentionnent l’Ukraine déjà…). N’assumez pas automatiquement que si votre côté est arrogant et menteur, que l’autre côté l’est aussi. Vous n’avez pas à croire ni à tolérer les mensonges.

Publicités

Ingérence occidentale en Ukraine: Le massacre d’Odessa perpétré par les nazis du « Pravy Sektor », qui en parle ??…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 7 mai 2014 by Résistance 71

Le silence des merdias sur cette affaire n’est plus seulement assourdissant… Il est aussi complice à 100% ! La réalité des faits en Ukraine est la suivante: Un coup d’état de l’OTAN / UE a sorti un président élu (incompétent, corrompu ou non n’est pas la question…) pour le remplacer par une junte nazie qui a des ramifications de plus en plus évidentes avec l’Opération Gladio de l’OTAN, même si celle-ci n’existe officiellement plus.

Le pays du goulag levant (ex-USA) et ses satellites de l’OTAN (dont la France) ont approuvé et avalisé le coup, le directeur de la CIA s’est rendu à Kiev personnellement, après la chute du régime élu, a donné sa feuille de route au « Secteur Droit / Pravy Sektor » pour des opérations terroristes de contrôle / déstabilisation après que les populations russophones aient manifesté leur désir de séparation et de retour sous protection russe (comme la Crimée aujourd’hui de nouveau russe). Le but est de leurrer la Russie a une intervention physique en Ukraine pour justifier de toutes les mesures offensives de l’occident à son égard, mesures qui existent déjà mais demandent à être pirouettées en « mesures de punition contre une nation ayant agressé sa voisine »… Tandis que le système feint de lutter contre le « fascisme » à domicile, nos politicards dominants s’acoquinent bien volontiers avec les néo-nazis de la place Maïdan (le criminel BHL en tête), qui servent les intérêts des banksters et gros industriels. Tout cela va mal se finir, et pas pour ceux que croient les oligarques… Guignols, les peuples n’avalent plus vos bobards de propagande !… Cette ère est finie.

— Résistance 71 —

 

Kiev le secteur droit et la nuit de cristal d’Odessa

 

F. William Engdahl

 

5 Mai 2014

 

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2014/05/05/kiev-and-right-sector-kristallnacht-odessa-extreme-graphics/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

[ Editor’s Note:  Ceci fut un travail très désagréable à faire ce matin, mais nous avons toujours représenté la mort ici sur VT du mieux que possible.

Les Etats-Unis et l’Union Européenne ont ignoré toutes les requêtes faites pour qu’ils utilisent leur moyen considérable de levier pour que soit Kiev musèle le Secteur Droit, soit le désarme et le démantèle en tant que menace à la sécurité nationale.

Mais les puissances occidentales, ayant échappé au radar avec l’utilisation de troupes proxy paramilitaires terroristes en Syrie et d’autres endroits (Libye), ont développé une politique “sans peur” pour continuer à les utiliser. Le problème sous-jacent est la couverture diplomatique et l’immunité dont les perpétrateurs du gouvernement et les politiciens ont bénéficié.

J’ai écrit ici à de nombreuses reprises que les pays du monde ont vraiment besoin de regarder différemment l’immunité diplomatique. Une des carottes qui continue de leurrer une relation intime entre les syndicats du crime internatioal et les structures politiciennes de haut niveau est de protéger les saloperies qu’ils font, les crimes contre l’humanité et crimes de guerre en les planquant derrière des classifications (bidon) de sécurité diverses et de les immuniser contre les poursuites judiciaires.

A Veteran Today, nous avions prévenu depuis longtemps que si le Secteur Droit était autorisé à fonctionner, ce ne serait qu’une question de temps avant qu’un massacre n’ait lieu, malgré le très bas niveau de violence se tenant en ukraine orientale et méridionale.

Mais une de nos préoccupation fut que les puissances occidentales voulurent que quelque chose de tel se produise, de façon à provoquer les Russes pour qu’ils entrent en Ukraine pour qu’elles puissent dire: “On vous l’avait dit” et ainsi pouvoir mettre en application un grand programme de sanctions et oui, ils sont assez tordus pour faire cela et bien pire encore.

La plupart d’entre nous sait très bien que les gouvernements occidentaux se foutent royalement du peuple ukrainien. L’occident est là pour l’exploiter, purement et simplement, de la même manière que ce dont nous accusions les soviétiques de faire.

Bien que VT ne serait pas mécontent de voir les Russes entrer en ukraine afin de sécuriser l’endroit et arrêter les terroristes nationaux-socialistes d’Odessa… les vrais, mais le temps est venu maintenant de braquer le lance-flamme vers les Nations-Unies.

Il est aussi temps de laisser les citoyens américains et européens avoir leur dernière chance de foutre la trouille à leurs variés gouvernements corrompus.

Pourquoi? Parce que si le prix à payer politiquement et diplomatiquement pour tous ceux impliqués dans cette escalade ukainienne n’est pas infernal, alors nous ne faisons que contempler un modèle de ce qui sera utilisé contre nous lorsque les “élites” l’auront choisi et je peux vous garantir que cela se produira…

Jim W. Dean ]

VT voudrait remercier Mr. Engdahl pour cet excellent travail de journalisme d’enquête. Comme vous allez le lire ci-dessous, les merdias gardent ces deux mots de “Secteur Droit” hors de leur couverture des évènements, se révélant eux-mêmes ainsi comme complices et facilitateurs de ce qui se passe.

– Les activistes “pro-russes” n’avaient aucune arme, seulement des bâtons ou des battes.

– Les cocktails Molotov provenaient de l’extérieur du bâtiment

– Les radicaux pro-Kiev et anti-russes (ensuite identifiés comme membres du réseau Secteur Droit, Pravy Sektor) ont pris d’assaut le bâtiment syndicaliste et y ont pénétré de force en peu de temps.

– La femme dans la vidéo a dit qu’elle était avec trois autres femmes et environ un douzaine d’hommes et aussi avec deux hommes morts (asphyxiés par les fumées de l’incendie déclenché par les cocktails molotov) étaient dans une autre pièce. Les hommes amenèrent les deux cadavres aux femmes pour premiers soins, mais il était déjà trop tard… Ensuite ils ont réussi à bloquer l’entrée de leur pièce avec des meubles et des boîtes et ont put résister au forcage de la porte pendant environ 15 minutes.

– A ce moment, les 16 personnes barricadées ont entendu des coups de feu dans le couloir.

– Puis quelqu’un a frappé à la porte et a supplié qu’on les soustrait du couloir. Ils disaient qu’ils étaient aussi des activistes pro-autonomie (anti-Kiev).

-Après une brève discussion, les hommes dans la pièce voulurent enlever quelques meubles bloquant la porte, laissant une fente entrouverte pour évaluer la situation. C’est alors que les jeunes voyous (ils avaient menti) ont immédiatement commencé à tirer par la fente de la porte dans la pièce où se trouvaient les 16 personnes.

– La femme (de la vidéo) a regardé un des jeunes voyous dans les yeux. Il portait un masque noir et lui a tiré dessus avec son pistolet en rigolant, il l’a manqua, puis il cria à ses potes: “J’ai tué un Koloradin!”, argaud pour désigner ceux qui recherchent l’autonomie fédérale pour les provinces régionales.”

– Ensuite les voyous ont lancé peut-être 4 ballons contenant un gaz aérosol, puis 2 ou 3 minutes plus tard, le gaz faisait de l’effet sur plusieurs hommes, ils réussirent à casser la porte et à entrer dans la pièce.

-Ils ont alors tué immédiatement tous les hommes et ceux qui étaient encore vivant, ils les frappèrent à mort avec des gourdins en disant: “économisons les munitions et tuons les de la sorte…” Ces animaux ont aussi frappé les deux cadavres bien que les femmes criaient qu’ils éaient déjà morts…

-Puis ils discutèrent qu’ils voulaient emmener les morts à la cave

– Les quatre femmes implorèrent la pitié et cette femme (de la vidéo) leur a dit qu’elle avait un enfant en bas âge et donc…

– Les 4 femmes furent emmenées dans le couloir où régnaient un véritable enfer. Il y avait beaucoup de cadavres partout, y compris dans la cage d’escalier. Bon nombre des voyous trainaient les cadavres pour être emmenés à la cave en proférant de mauvaises blagues.

– Puis les criminels ont saisi une des femmes et l’ont emmené quelque part. Elle a entendu des cris puis plus rien.

– Puis la femme de la vidéo fut interrogée pendant environ 15 minutes. Les terroristes lui demandaient d’avouer qu’elle était russe, mais elle avait un passeport ukrainien avec une adresse à Odessa.

– Dans ce chaos indescriptible, elle a par la suite réussi à se sauver du bâtiment qui dès lors était entouré par les pompiers et la police. Les pompiers arrivèrent après 1h20, bien que la caserne se trouva de l’autre côté de la rue. Ils ont affirmé qu’ils avaient été bloqué par les terroristes.

Tous les politiciens ukrainiens de Kiev se félicitèrent du massacre de civils innocents et les terroristes ont obtenu des primes pour travail bien fait.

Dans les sous-sols du bâtiment furent retrouvés beaucoup de cadavres, d’autres simplement disparurent. Ceux qui avaient été emmenés dans les hôpitaux se dépéchèrent de fuir car la police secrète ukrainienne, le SBU, saisissaient toutes les données personnelles des gens hospitalisés afin d’obtenir vengeance plus tard.”

La vidéo en ukrainien:

http://www.youtube.com/watch?v=ovX9tVTq6KI

Une autre vidéo d’une autre source en anglais et un reportage similaire;

http://ersieesist.livejournal.com/813.html

Des derniers rapports des journalistes, la femme de la vidéo d’Odessa a été depuis menacée et recherche asile hors d’Ukraine de manière urgente.

Avec un soutien inconditionnel de Washington pour l’heure, le Pravy Sektor pense qu’il a carte blanche pour agir, terroriser les gens et commettre des crimes bestiaux.

Les derniers rapports tweetés par la correspondante et témoin occulaire de RT Irina Galouchko, qui rapporte depuis Odessa, disent que Ivan Katerinchuk, le chef de la police régionale dont certains disent qu’il fut instrumental dans les clashes de vendredi, a dit aux voyous terroristes du Secteur Droit à Odessa par la suite qu’il avait été sur la place Maïdan (où le Secteur Droit a contrôlé les manifestations d’une manière extrêmement violente) et qu’il “espérait que le Secteur Droit soit utile et diligent” (sic).

Il a ouvert son discours initial au public avec un chant traditionnel du Secteur Droit “gloire aux héros” et la foule de répondre traditionnellement en chœur “mort aux ennemis”.

[1] Après avoir été nommé nouveau directeur de la police régionale, Ketarinechuk a immédiatement déclaré que “le séparatisme est illégal, hors-la-loi, ainsi que sa propagande,” allocution qui fut bruyamment saluée par les bandits du Secteur Droit.[2]

Des rapporrts de témoins occulaires disent que des milliers de ces voyous du Secteur Droit et d’autres néo-nazis se rendent en Ukraine de l’Est et dans la région d’Odessa. Le 24 Avril, 8 jours avant le massacre d’Odessa par les criminels du Secteur Droit, Dimitri Yarosh, le chef d’une bande du Secteur Droit et leur candidat à la présidentiel (sic) a annoncé que le groupe avait déménagé son QG de Kiev dans l’Est de l’Ukraine.

“J’ai bougé mon QG à Dniepropetrovsk. Le but est de prévenir l’étendue de l’infection du Kremlin”, a annoncé Yarosh dans une conférence de presse sur les lieux.

Il a aussi reconnu la création d’une nouvelle brigade paramilitaire de quelques 800 terroristes entraînés et une unité spéciale combattante appelée “Donbass”.

Yarosh a ajouté que “nous coordonnons toutes nos actions avec le leadership du conseil national de la défense de l’Ukraine et le ministère des affaires intérieures et de la sécurité ukrainien.” Le chef de conseil national de défense et de la sécurité installé par le coup d’état est Andreï Parubiy un co-fondateur du parti national socialiste (nazi) d’Ukraine avec Oleh Tyahnybok, le chef virulent et antisémite du parti Svoboda.

Il est suspecté par des sources bien in formées que les combattants de l’unité Donbass incluent les membres de l’Assemblée Nationale Ukrainienne de l’auto-défense du peuple, formés par l’OTAN pour la “sale guerre” (NdT: style Chili de Pinochet et Argentine de Videla), qui a été engagée pour et par l’OTAN dans une sorte d’opération Gladio B depuis la dissolution de l’URSS, tuant des militaires russes et des civils en Tchétechénie et en Georgie et maintenant à la maison en Ukraine. Des médias locaux rapportent que l’unité Donbass comprendrait 800 criminels du même type que ceux qui ont massacré des civils innocents à Odessa le 2 Mai courant.

La scène est constituée pour que se produise une guerre civile totale en Ukraine orientale entre les quelques 10 millions de citoyens russophones et le reste du pays. Jusqu’ici les médias de masse occidentaux ont gardé un silence total sur le rôle des activités criminelles du Pravy Sektor dans ces évènements.

Que cette insanité ne se propage pas plus loin, car cela attirera à un moment donné Poutine à intervenir et alors, Victoria Nulland, Susan Rice, Samantha Power et le patron de la CIA John Brennan pourraient bien avoir leur guerre mondiale bien massacrante qu’ils appellent de leurs vœux pieux.

[i] RT, Ukraine’s far right leader moves HQ to the east, forms new squadron, RT.com, April 24, 2014,

http://rt.com/news/154452-right-sector-yarosh-unit/

[1] Irina Galushko, Tweets accessed in https://twitter.com/IrinaGalushkoRT

[2] Ibid.