Archive pour ukraine médias occidentaux propagande

Média et propagande: La RTBF prise la main dans le sac de falsification d’information !…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , on 5 février 2015 by Résistance 71

Cela n’étonnera plus grand monde, mais il est très bien de le démontrer dès que c’est possible. La RTBF n’est qu’un exemple de mensonge propagandiste parmi bien d’autres.

Ce qu’il faut retenir est ceci: Zéro confiance à tout ce qui émane de sources officielles. Croire un mot de ce qui nous est raconté par voie officielle n’est plus de la naïveté, ce temps est passé, mais de la connerie, voire de la complicité dans les crimes d’état commis. Aussi en ne votant plus, comme nous… Plus rien ne se fait en votre nom !

— Résistance 71 —

« De nos jours, la propagande intervient nécessairement dans tout ce qui a un peu d’importance au plan social, que ce soit dans le domaine de la politique ou de la finance, de l’industrie, de l’agriculture, de la charité ou de l’enseignement. La propagande est l’organe exécutif du gouvernement invisible. »
~ Edward Bernays, 1928 ~

 

La RTBF prise en flagrant délit de médiamensonge sur l’Ukraine

 

Investing’Action

 

4 février 2015

 

url de l’article original:

http://www.michelcollon.info/Ukraine-RTBF-prise-en-flagrant.html?lang=fr

 

Tandis que l’actuel gouvernement ukrainien, issu d’un coup d’état favorisé par les USA et l’Europe, continue à bombarder la population civile du Donbass à l’est de l’Ukraine, les grands médias occidentaux appliquent à la lettre l’un des cinq principes de la propagande de guerre, qui consiste à inverser l’agresseur et l’agressé.

Investig’Action reproduit en exclusivité pour ses lecteurs l’interpellation par un citoyen avisé d’un grand média public pris en flagrant délit de média-mensonge sur l’Ukraine.

Citoyen :

Bonjour 

Une réaction à votre article sur les combats à l’est d’Ukraine (pour l’aéroport de Donetsk). 

Vous avez repris les images tournées par une chaine russe et des journalistes russes se trouvant à l’aéroport de Donetsk contrôlé par les rebelles. Vous faites passer les rebelles sur ces vidéos pour des combattants ukrainiens. L’interview du combattant à la 50ème seconde est faussement traduite. Il ne dit à aucun moment que les rebelles contre-attaquent (lui-même est un commandant rebelle) Sur la banderole, vous dites que c est un commandant du bataillon Sparta faisant partie de l’armée ukrainienne, alors que c’est un bataillon faisant partie de l’armée rebelle. 

Comment expliquez-vous tout ça ?

RTBF Info

Bonjour, voici la réponse de R., le journaliste auteur du reportage TV : 

« C’est comme cela que ce militaire est présenté dans le dopesheet reçu par les agences de presse qui nous ont fourni les images. Et j’ai précisément vérifié en « googlant » le bataillon Sparta et ai eu confirmation que ce monsieur est le commandant du bataillon de l’armée ukrainienne. » 

Bien à vous,

Citoyen :

Vous êtes responsable de l’information que vous publiez. À vous de vérifier ce que vous recevez. En googlant « bataillon sparta ukraine » je ne trouve aucun lien indiquant qu’il fait partie de l’armée ukrainienne. Bien au contraire, tout m’indique son appartenance aux armées rebelles de Novorossia (est d’Ukraine) Si vous parvenez quand même à trouver un lien indiquant le contraire, pourriez-vous me l’envoyer ? Bien à vous.

RTBF Info

L’homme est présenté tel que sous-titré dans ce document fourni par les agences de presse qui nous ont livré les images. J’ai par ailleurs vérifié l’identité du Commandant sur internet et trouvé confirmation de ce qui est dit dans le sujet. Toutes les agences confirment aussi que la seule zone encore contrôlée par les forces ukrainiennes dans cette région du Donbass est l’aéroport de Donetsk et que ce sont bien les rebelles pro-russes qui ont lancé une offensive massive ces derniers jours pour les en déloger. Nous ne vérifions pas systématiquement toutes les infos fournies par les agences de presse, sans quoi nous vous informerions avec de longues heures de retard. De surcroît, nous avons pour habitude de faire confiance à ces agences avec qui nous collaborons depuis longtemps. Bien à vous.

Citoyen :

Dans ce cas je vous invite à voir les vidéos que vous utilisez en version plus longue et plus complète, tournée par des journalistes russes se trouvant sur place parmi les rebelles : 

Le russe étant ma langue maternelle, je comprends tout ce qui est dit par les combattants interviewés dans ces vidéos. Ils ne cessent de répéter qu’ils sont rebelles, qu’ils ont pris le contrôle de l’aéroport, et que les armées ukrainiennes lancent des contre-attaques pour essayer de reprendre ces territoires. 

Dans quel but vos agences de presse ont déformé ces informations de cette manière ? 

Qui fournit ces informations à vos agences de presse ? 

Combien d’autres journaux se servent chez vos agences de presse ? 

D’ailleurs, les drapeaux flottant sur les bâtiments de l’aéroport dans votre vidéo sont ceux des rebelles… 

Pourriez-vous m’envoyez vos liens confirmant vos informations ?

Est-ce qu’il vaut mieux publier des information mensongères avant tous les autres journaux (qui se servent dans les mêmes sources) , ou publier des informations vérifiées avec quelques heures de retard ? 

Pour vous aider dans vos recherches : http://en.wikipedia.org/wiki/Arseny… 

Bien à vous

RTBF Info

Voici le dope-sheet : (1)

UA Donetsk airport 18:01-18:05 18 Jan 2015 EVN Item Id : 2015_3002903 Date Shot : 2015-01-18 Old Item Id : 770675 Location : Donetsk Province : Country : UKRAINE Language : Category : Region : Europe Source : RURTR – Rossijskoe Teleradio All-Russian State TV and Radi Restrictions Access only for EUROVISION Members and EVN / EVS Sub-Licensees. Coverage cannot be used by a national competitor of the contributing broadcaster on the national territory. Dopesheet Donetsk airport situationer Kiev has used truce in Donbass to realign its forces and considerably build up heavy weapons, head of the self-proclaimed Donetsk People’s Republic /DPR/ Alexander Zakharchenko said. “At the moment, living quarters of Donetsk and Luhansk are being heavily shelled from large-calibre Grad and Uragan missile systems,” he said. “Kiev is seeking to avenge for the major defeat from Donbass self-defence forces last year.” “Kiev has always ignored numerous proposals to pull out heavy weapons from the disengagement line,” the DPR leader stressed. “It is just another Kiev’s attempt to unleash a war.” Earlier on Sunday, an adviser to the Ukrainian president, Yuri Biryukov, said the Ukrainian military had been ordered to open heavy fire at the positions of militias in the zone of the force operation in southeastern Ukraine. 

Later, the DPR confirmed that the city of Donetsk had been shelled from all types of weapons by the Ukrainian troops. The charred and splintered remains of buildings stand abandoned and destroyed. The shots of Donetsk Airport in eastern Ukraine shows the devastation caused in the ongoing conflict that grips the country. 

The footage shows how the airport has been reduced to rubble after being destroyed by bitter fighting between Ukrainian government forces and self-proclaimed ’self-defense forces’. The opposing sides have been battling to capture the site since early September. 

The airport has been closed since early last year afterself-proclaimed ’self-defense forces’ took control of the site. Shotlist Batallion Sparta commander, « Ukrainina army , « Since yesterday the opponent has started counter-attack. It is a second phase after we took over the new terminal . 15 units of armoured vehicles got on the territory of the airport. 10 of them were destroyed. » Alexander Zakharchenko, head of the self-proclaimed Donetsk People’s Republic /DPR/ Alexander Zakharchenko, Kiev has used truce in Donbass to realign its forces and considerably build up heavy weapons, head of the self-proclaimed Donetsk People’s Republic /DPR/ Alexander Zakharchenko said. “At the moment, living quarters of Donetsk and Luhansk are being heavily shelled from large-calibre Grad and Uragan missile systems. Kiev is seeking to avenge for the major defeat from Donbass self-defence forces last year.” Kiev has always ignored numerous proposals to pull out heavy weapons from the disengagement line,” the DPR leader stressed. It is just another Kiev’s attempt to unleash a war » fighting on the approaches to the airport tanks near the bridge destroyed building of air controlling view from the window – smoke rising, fighting doing on on the approaches to the airport self-defense serivemen running to the airport RURTR exclusive coverage of the destroyed airport (shot on 18/01/15) ruined airport Valentin Matuzenko, assistant to the Donetsk republic head, « There was a command from our republic to stop fighting, offer Ukrainian army a green corridor to leave the airport » a serviceman demonstrating a shell, « The bullet was to get into my leg, but only touched it,and hit the gun » more of ruined airport aerial shots of the airport flags on the Donetsk airport building destroyed airport

Citoyen :

Dans ce dope-sheet, à aucun moment on ne dit que ce sont les forces ukrainiennes qui ont pris le contrôle de l’aéroport. La seule phrase qui pourrait sous-entendre un contrôle de l’aéroport est la suivante : « The airport has been closed since early last year afterself-proclaimed ’self-defense forces’ took control of the site », mais de nouveau, elle dit que c’est les rebelles qui ont le contrôle. 

Durant tout le dope-sheet, on ne parle que des rebelles interviewés, alors que dans votre article on les fait passer pour des soldats ukrainiens. Pour coller à cette image, la phrase suivante a été faussement traduite « Since yesterday the OPPONENT has started counter-attack » (traduit en « depuis hier les REBELLES ont lancé une contre-attaque »). 

Dans le dope-sheet, dans la phrase suivante : Batallion Sparta commander, « Ukrainina army, « Since yesterday the opponent has started counter-attack. “Ukrainina army” fait, peut-être plutôt, reference à ces “opponent”. 

Dans tous les cas, comme vous avez sûrement du vous rendre compte, le bataillon Sparta fait partie de l’armée de Novorossia et non de l’armée ukrainienne. Pour votre information, le bataillon Sparta est le noyau dur de l’armée de Novorossia, et son commandant Arsenijs Pavlovs, interviewé dans la vidéo, dont les propos ont été faussement traduits, est un combattant très connu. 

Est-ce que votre journaliste qui s’est chargé d’écrire l’article sur ce conflit a une moindre connaissance des différents partis de ce conflit ? Si oui, pourquoi a-t-il déformé à ce point les informations fournies par le dope-sheet ?

La vidéo originale a été tournée par des journalistes russes se trouvant parmi les combattants de Novorossia

Conclusion

À part publier sans vérifier tous les propos du gouvernement de Kiev, nos médias passent complètement sous silence les propos des représentants de l’est d’Ukraine. Voici ce que disait Aleksandr Zakhartchenko, le premier ministre de la République populaire de Donetsk, après la prise de l’aéroport de Donetsk :

« Kiev a utilisé la trêve avec le Donbass pour réaligner ses forces et accumuler considérablement ses armes lourdes […] En ce moment, les quartiers d’habitation de Donetsk et de Louhansk sont lourdement bombardés par des systèmes de missiles de gros calibre Grad et Uragan […] Kiev cherche à venger sa défaite majeure causée par les forces d’auto-défense du Donbass l’année dernière […] Kiev a toujours ignoré de nombreuses propositions d’éloigner les armes lourdes de la ligne de désengagement » 

Durant une semaine après la perte de l’aéroport, le gouvernement de Kiev continuait d’affirmer que celui-ci était toujours sous son contrôle. Ces informations furent reprises par les médias occidentaux sans aucune vérification (1), alors que l’aéroport fut déjà sous contrôle de l’armée de Donbass. Quand le mensonge fut impossible à dissimuler, à cause des reportages tournés par les journalistes russes se trouvant sur place, Kiev avoua enfin sa perte de l’aéroport, aussitôt suivi par nos médias.

Source :

Investig’Action 

Pour approfondir sur l’affaire ukrainienne, consultez les articles publiés sur Investig’Action : 


 La question ukrainienne, la Russie et le droit international par Robert Charvin 


 Ukraine : autopsie d’un coup d’Etat par Ahmed Bensaada 


 Ukraine : gare au choix des images par Lucien de Peiro 


 Qui est vraiment Ioulia Timochenko ? par Simon de Beer

Publicités

Ukraine: 6 points pour contrer la propagande occidentale de « l’agression » russe…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 29 août 2014 by Résistance 71

Six mensonges à propos de l’Ukraine: Le narratif de Washington n’est que pure propagande

 

Dimitri Orlov

 

28 Août 2014

 

url de l’article original:

http://cluborlov.blogspot.com/2014/08/propaganda-and-lack-thereof.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

En regard de ce qu’il se passe en Ukraine, j’ai entendu pas mal de voix européennes et américaines disant que oui, Washington et Kiev fabriquent une version totalement fictionnelle des évènements à des fins propagandistes, mais que les Russes font pareil. Ils semblent assumer que si les merdias occidentaux sont infestés de bouffons menteurs et incompétents qui sont trop heureux de répéter la ligne du parti, alors les Russes font pareil, sûrement même pire.

La réalité est bien différente. Bien qu’il y ait un véritable blackout des informations en provenance d’Ukraine à l’Ouest, peu étant montré au delà de quelques photos et des têtes pensantes de Washington et de Kiev, la couverture médiatique des évènements en Russie est incessante, avec des bulletins quotidiens décrivant les mouvements de troupes, des cartes mises à jour des zones de conflit et beaucoup de témoignages de témoins occulaires, de commentaires et d’analyses. Il y a aussi beaucoup de rumeurs galopantes sur les réseaux sociaux russes et international, que je tends à ne pas prendre en considération parce que c’est juste çà: des rumeurs. Dans cet environnement, ceux qui essaieraient de fabriquer un narratif fictionnel, comme les officiels de Washington et de Kiev essaient de le faire, ne survivraient pas très longtemps.

Il y a beaucoup à dire certes sur le sujet, mais ici je désire me limiter à rectifier quelques mauvaises conceptions vraiment, vraiment de base que Washington a tenté de vous imposer au travers de ses blablateurs de leurs médias variés.

 

  1. Ils veulent vous faire croire qu’il y a une invasion russe dans l’Est de l’Ukraine. Ce qu’il se passe en réalité est une guerre civile entre le gouvernement de l’Ukraine occidentale (qui ne dirige plus l’Est du pays de quelque manière que ce soit) et la population russe de l’Ukraine orientale. L’Ukraine s’est désintégrée depuis des décennies, surtout depuis l’indépendance. La cassure était inévitable, mais le catalyste pour cela fut le renversement militaire, le coup d’état, qui a renversé le gouvernement légitime de Kiev et l’a remplacé par des cadres choisis par Washington.

 

  1. Ils voudraient vous faire croire que le gouvernement russe se tient derrière la République Populaire de Lougansk et la République Populaire de Donetsk, les deux régions qui, basé sur les résultats de referendums, ont choisi de se séparer de Kiev. En fait, le gouvernement russe a refusé de reconnaître ces républiques. Elles n’ont reçu aucun soutien politique de Moscou, qui avait demandé que les referendums soient renvoyés à plus tard et qui avait demandé plusieurs fois un cesser-le-feu et une solution négociée internationale pour résoudre le conflit. Le leadership des deux républiques a refusé et vise maintenant une victoire militaire totale.

 

  1. Ils voudraient vous faire croire que le gouvernement russe arme les rebelles en Ukraine Orientale. Au contraire, le gouvernement russe a retiré son soutien militaire, se limitant à apporter des denrées humanitaires aux centaines de milliers de personnes dont les vies ont été détruites par les tirs d’artillerie et de roquettes en provenance des forces ukrainiennes. Les armes dans l’arsenal des “rebelles” sont des trophés, ce qu’ils ont saisi des forces ukrainiennes souvent en déroute. Ceci dit, les “rebelles” sont de fait soutenus, mais par le peuple russe, pas par le gouvernement russe. Rappelez-vous, ces gens sont russes, des deux côtés de la frontière, et le gouvernement ukrainien ne contrôle plus rien du tout là-bas.

 

  1. Ils veulent vous convaincre que la Russie pose une menace pour la paix en Europe et que la crise ukrainienne fait partie d’une stratégie impérialiste russe pour rescuciter l’URSS. Rien ne peut être plus loin de la réalité… L’ambition ultime de la Russie est d’être un pays normal, sujet à la loi internationale, en paix avec le monde et intégré à l’économie mondiale. Le gouvernement russe ne fait pratiquement rien pour empêcher les populations russes appartenant à d’anciens territoires russes de se faire massacrer dans leurs maisons par des tirs d’artillerie ukrainiens sur les populations civiles. Ceci donne un spectacle affligeant, mais le peuple russe comprend bien qu’élargir le conflit militaire au-delà de ce qui est maintenant purement les frontières nationales de l’Ukraine, n’est pas la réponse au problème.

 

  1. Ils veulent vous assurer que Kiev prévaudra éventuellement dans le conflit. En fait, l’armée ukrainienne se fait systématiquemet démolir. Bombarder les civils est la seule activité qu’elle peut encore pratiquer avec succès. Le gouvernement de Kiev a procédé à trois mobilisations générales, l’une après l’autre, envoyant au combat des jeunes et des hommes âgés (l’âge maximum de conscription est maintenant de 60 ans…). Ceux qui refusent la conscription étaient en premier lieu menacés de prison, mais cela ne marche plus, ils sont maintenant menacés de mort. La somme non officielle à payer pour éviter la conscription est de plusieurs milliers de dollars. Ces soldats sont mal armés, mal entrainés, complètement démoralisés et pour la plupart refusent de se battre. L’Ukraine a de moins en moins de tanks et de véhicules blindés, qui datent de l’ère soviétique et qui rouillent depuis des décennies. Il apparaît que l’Ukraine n’a pour ainsi dire plus d’armée de l’air non plus. Les victimes se chiffrent par dizaines de milliers. En juste une semaine, au mois de Juillet, 1400 soldats ukrainiens ont été tués, pour 10 de l’autre côté. Le ratio de décès est de 140:1 et juste ce chiffre raconte en fait toute l’histoire. La guerre est loin d’être finie, mais maintenant pour la première fois les deux républiques autonomes ont ce qui ressemble vraiment à une armée et cette armée va maintenant attaquer, passer à la contre-offensive. Une fois que l’armée ukrainienne se sera complètement effondrée, il restera la force mercenaire maintenue par les oligarques, surtout Kolomoisky qui dirige la région de Dniepropetrosk comme un fief personnel ; il a récemment décidé de prendre en charge les régions limitrophes également. Mais les mercenaires n’aiment pas être tués et jusqu’à un certain point ils demeureront, au-delà ils fuiront. Il semble à terme de plus en plus probable que Kiev va perdre et que l’Ukraine va en fait cesser d’exister.

 

  1. Ils veulent vous faire croire que le gouvernement de Kiev est légitime, populaire et stable. En fait, il y a de grandes manifestations qui se produisent à Kiev en ce moment même. Le pays est au-delà de la banqueroute et s’effondre en temps réel, pas seulement à l’Est, mais partout. Les gens ont faim. Les unités militaires qui fuient l’Est sont de mauvaise humeur et vont bientôt retourner leurs armes contre ceux qui les ont envoyé combattre. Les gens sont plus qu’en colère et il est plus que probable qu’une nouvelle révolution est en train de couver, 6 mois seulement après le tumulte récent.

J’espère que vous pouvez absorber cette information très basique et l’utiliser pour filtrer la propagande que vous lisez dans les journaux occidentaux et que vous voyez et entendez dans les médias audio-visuels (s’ils mentionnent l’Ukraine déjà…). N’assumez pas automatiquement que si votre côté est arrogant et menteur, que l’autre côté l’est aussi. Vous n’avez pas à croire ni à tolérer les mensonges.