Archive pour ukraine guerre énergétique

Ingérence occidentale en Ukraine: L’OTAN voit des Russes partout !…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , on 13 novembre 2014 by Résistance 71

Qui peut encore prêter un gramme d’attention à ce que peuvent braire les ânes de l’OTAN ?

Surtout n’oublions jamais:
OTAN = Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord

— Résistance 71 —

 

Militaires russes en ukraine: Moscou dément les allégations de l’OTAN

 

RIA Novosti

 

12 Novembre 2014

 

url de l’article:

http://fr.ria.ru/world/20141112/202963606.html

 

Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a démenti mercredi l’affirmation du général américain Philip Breedlove, commandant en chef des forces de l’Otan en Europe, sur des « militaires russes » qui seraient entrés en Ukraine.

« Nous ne prêtons même plus l’attention aux déclarations gratuites du commandant suprême des forces alliées en Europe Philip Breedlove sur des colonnes militaires russes qu’il aurait « vues » entrer en Ukraine », a déclaré M.Konachenkov.

« On a bien l’impression que moins l’opinion européenne croit au général, plus ses déclarations alarmistes deviennent fracassantes », a ajouté le porte-parole.

Le général Breedlove, en déplacement à Sofia, a notamment déclaré mercredi avoir vu ces deux derniers jours « des colonnes d’équipements russes, des chars russes, des systèmes de défense antiaérienne russes, de l’artillerie russe, et des troupes de combat russes entrant en Ukraine ».

Samedi et dimanche, les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont indiqué avoir vu de longues colonnes de matériel se dirigeant à l’ouest sur le territoire contrôlé par la république populaire autoproclamée de Donetsk (DNR).

Le commandant adjoint de la force d’autodéfense de la DNR Edouard Bassourine a fait savoir à RIA Novosti que les colonnes évoquées par l’OSCE appartenaient à la république autoproclamée, et que leur mouvement était dicté par la nécessité de la rotation, vu le durcissement des pilonnages des positions des insurgés et des quartiers résidentielles de Donetsk par l’armée ukrainienne.

Le 5 septembre, Kiev a signé avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk (DNR et LNR) un accord de cessez-le-feu à Minsk. Selon les observateurs, les deux parties s’accusent mutuellement de violer la trêve. Ainsi, jeudi dernier, les insurgés ont appris qu’une colonne de chars de l’armée ukrainienne était entrée dans une banlieue de Donetsk et avait ouvert le tir.

Publicités

Ingérence de l’UE en Russie: Le petit manège des « mesures d’embargo économique »…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, économie, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , on 9 septembre 2014 by Résistance 71

Au-delà de l’info elle même, considérons ceci: L’info est révélée par l’agence Reuters, propriété de longue date de la famille Rothschild, qui est aussi très gros actionnaire de la… Royal Dutch Shell. Relions ceci maintenant à l’annonce faite le 9 Août dernier concernant la continuation de la coopération Rosneft-Exxon/Mobil en Arctique. Intéressant de voir l’évolution de la chose… Y a t’il de l’eau dans le gaz entre les grands du pétrole ? Difficile à imaginer, mais possible…

— Résistance 71 —

 

Les nouvelles sanctions de l’Union Européenne viseront des groupes pétroliers russes

 

RIA Novosti

 

8 Septembre 2014

 

url de l’article:

http://fr.ria.ru/business/20140908/202367475.html

 

La liste des entreprises visées par les nouvelles sanctions de l’UE comprendra les groupes pétroliers Rosneft, Gazprom Neft et Transneft, a annoncé lundi l’agence Reuters, citant une source diplomatique au sein de l’Union européenne.

L’interlocuteur de l’agence a en outre fait savoir que les sanctions de l’UE frapperaient également les sociétés publiques russes dont le chiffre d’affaires dépasse 1.000 milliards de roubles (environ 20,9 milliards d’euros), y compris celles spécialisées dans le commerce et le transport de pétrole.

Selon les médias européens, les nouvelles sanctions économiques pourraient viser des sociétés énergétiques russes ainsi qu’une vingtaine de responsables russes et ukrainiens. Ces derniers se verront interdire l’entrée dans l’UE et leurs avoirs (éventuels) seront gelés.

Ukraine: La Russie coupe le robinet du gaz… Le peuple ukrainien trinque…

Posted in actualité, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , on 17 juin 2014 by Résistance 71

Parce que c’est de cela dont il s’agit: Le peuple ukrainien est puni et entre en galère énergétique parce que Washington et l’UE ont fait un coup d’état pour virer un président et son gouvernement trop russophones à leur goût pour y mettre des néo-nazis russophobes à la place. Qui paiera ? Sur le terrain, les gens du commun, la facture ? les « citoyens » / esclaves de l’UE. Le chaos organisé par l’oligarchie continue… Ceci dit, sur un plan tactique, c’est bien vu de la part des Russes, car que va devoir faire le gouvernement ukrainien ? Pomper le gaz de l’UE qui transite par son territoire, à échéance, cela provoquera une zizanie entre l’UE et les guignols de Kiev soutenus par l’UE et le pays du goulag levant. Le droit (commercial) est pour la Russie, l’Ukraine est en défaut de paiement à échéance déterminée et donc en tord.

— Résistance 71 —

 

La Russie arrête de fournir du gaz non payé à l’Ukraine (Moscou)

 

Press TV

 

16 Juin 2014

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2014/06/16/367186/russia-halts-gas-supply-to-ukraine/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La Russie a arrêté de fournir du gaz naturel qui n’est pas payé à l’Ukraine alors qu’une échéance de paiement de sa dette de gaz pour l’Ukraine a passé sa limite et qu’aucun paiement n’a été effectué, dit le géant russe de l’énergie GazProm.

Le porte-parole de l’entreprise GazProm Sergeï Kouprianov a dit Lundi que la décision a été prise alors que l’Ukraine n’avait toujours fait aucun paiement pour sa dette à l’heure échéance de 06:00 GMT. Ainsi dès cette heure, Moscou n’a plus aucune base légale pour fournir du gaz à l’Ukraine.

Moscou avait demandé que Kiev paie la somme de 1,95 milliards de dollars de paiement de sa dette avant la date limite de Lundi.

Kouprianov a ajouté qu’en plein accord avec le contrat existant, GazProm avait passé l’entreprise ukrainienne Naftogaz dans un système de pré-paiement pour ses fournitures en gaz, disant que ce changement était basé sur le “non-paiement chronique” de l’entreprise gazière ukrainienne.”

De plus, la Russie a averti l’Europe que de possibles interruptions d’acheminement de gaz se produiront si l’Ukraine pompe le gaz pour sa demande. L’Ukraine est un pays transit clef pour le flot d’énergie vers l’Europe de l’Ouest.

De plus Moscou a annoncé qu’elle allait se tourner vers un tribunal d’arbitrage de Stockholm dans la capitale suédoise et “attaquer en justice Naftogaz d’Ukraine pour revouvrer 3,3 milliards d’Euros de dette.”

Ceci intervient alors que les deux parties ont échoué de trouver un accord pendant des pourparler arbitrés par l’UE, dans la capitale ukrainienne de Kiev ce dimanche. L’Ukraine a rejeté l’offre du président russe Vladimir Poutine pour un “prix final” de 385 US$ / 1000m3 de gaz, disant qu’elle ne paierait que 326 US$. Kiev a refusé de payer pour son gaz en avance en signe de protestation de la décision de la Russie en Avril de presque doubler le prix du gaz, GazProm avait en effet augmenté le prix du gaz pour les consommateurs ukrainiens de 268 US$ / 1000m3 à 485 US$ dans le cours du premier trimestre 2014.

L’Ukraine dit que le Kremlin a augmenté le prix après que le président Yanoukovitch fut déposé en Février. Kiev dit que la décision fut politiquement motivée, mais les autorités russes réfutent cette affirmation.

La Russie fournit environ la moitié de la demande total de gaz naturel de l’Ukraine et environ 30% de celle de l’UE, au travers d’un réseau majeur de gazoducs passant sur le territoire ukrainien.

Ingérence occidentale en Ukraine: Obama empêtré au Pipelineistan… (Pepe Escobar)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 22 avril 2014 by Résistance 71

Comme à l’accoutumée, une analyse géopolitique pertinente et enlevée de l’excellent Pepe Escobar…

— Résistance 71 —

 

L’Ukraine et le Grand Echiquier

 

Pepe Escobar

 

21 Avril 2014

 

url de l’article:

http://www.informationclearinghouse.info/article38295.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le ministère des affaires étrangères américain, au travers de sa porte-parole Jennifer Psaki, a dit que les rumeurs du directeur de la CIA John Brennan disant aux changeurs de régime de Kiev de “pratiquer des opérations tactiques” ou une offensive “anti-terroriste” dans l’Est de l’Ukraine, sont “complètement fausses”. Ceci veut dire que Brennan a bel et bien donné ses ordres de marche (NdT: en vertu de la règle bien connue édictée par le journalise Claud Cockburn: “Ne jamais rien croire tant que ce n’est pas officiellement démenti”…). D’ores et déjà, la campagne “anti-terroriste” avec sa belle petite touche rhétorique à la deubeuliou, a dégénéré en farce.

Ajoutez à cela les aboiements du secrétaire général de l’OTAN, l’épagneul danois Anders Fogh Rasmussen, jappant au sujet du renforcement militaire tout le long de la frontière Est de l’OTAN. “Nous aurons plus d’avions dans les airs, plus de navires sur l’eau et plus de promptitude sur terre.”

Bienvenus dans la doctrine des Deux Larbins de la guerre post-moderne.

Payez ou gelez à mort

L’Ukraine est en banqueroute de quelque côté que l’on se tourne. La position constante du Kremlin ces derniers trois mois a été d’encourager l’UE de trouver une solution au marasme économique de l’Ukraine. Bruxelles n’a rien fait. Bruxelles pariait sur un changement de régime au profit de la marionnette poids lourd de l’Allemagne: Vladimir Klitschko, alias Klitsch le boxeur.

Le changement de régime s’est bien produit, mais orchestré par le “Khagnate de Nulands”, une cellule néoconservatrice du ministère américain des affaires étrangères et sa secrétaire d’état pour les affaires européennes et eurasiatiques Victoria Nulands. Maintenant, l’option présidentielle est entre, qui d’autres, deux marionnettes des Américains, le milliardaire choco Petro Porochenko et “sainte Youlia” Timoschenko, ancienne premier ministre ulrainienne, reprise de justice et possible présidente. L’UE n’aura plus qu’à récupérer la facture (impayable). Là dessus entre en lice bien sûr le FMI, qui va envoyer les Ukrainiens à la trappe au travers de ses “ajustements structurels” à venir, ce qui aura pour effet de rendre bien pire la situation des Ukrainiens.

Une fois de plus, malgré toute l’hystérie collective propagée par le ministère US des affaires étrangères et de ses franchises à travers les médias corporatistes occidentaux, le Kremlin n’a pas besoin “d’envahir” quoi que ce soit. Si Gazprom n’est pas payé, tout ce qu’il doit faire c’est fermer le robinet sur la longueur ukrainienne du Pipelineistan. Kiev n’aura alors plus d’autre option que d’utiliser la partie du gaz qui est destinée aux pays de l’UE de façon à ce que les ukrainiens ne tombent pas en rade afin de pouvoir survivre, eux et leur pays ; ainsi l’UE, dont la “politique énergétique” est déjà une sacrée blague, se retrouvera une nouvelle fois devant un problème auto-infligé.

L’UE se verra alors dans une situation perpétuelle de perte si Bruxelles ne parle pas sérieusement avec Moscou. Il n’y a qu’une seule explication pour le refus: de très grosses pressions de Washington, montées au moyen de l’OTAN.

Là encore, pour contre-carrer l’hystérie actuelle, l’UE demeure la principale cliente de Gazprom avec 61% de ses exportations totales de gaz. C’est une relation complexe fondée sur l’interdépendance. La capitalisation de Nord Stream, Blue Stream et du South Stream qui doit être créé, inclut des entreprises allemande, hollandaise, française et italienne.

Alors oui, Gazprom a besoin du marché de l’UE, mais jusqu’à un certain point, considérant le méga-accord de livraison de gaz sibérien à la Chine, qui sera probablememt signé le mois prochain à Pékin lorsque le président Poutine visitera le président Xi Jinping.

Les bâtons dans les roues

Le mois dernier, alors que le spectacle de diversion tortueux en ukraine se déroulait, le président chinois Xi était en Europe traitant et faisant la promotion d’une autre branche de la nouvelle route de la soie jusqu’en Allemagne.

Dans un environnement sain, non hobbésien, une Ukraine neutre aurait seulement à gagner en se positionnant à un carrefour privilégié entre l’UE et l’Union eurasienne en projet, ainsi qu’en devenant une étape importante de la nouvelle offensive de cette route de la soie chinoise. Au lieu de cela, les changeurs de régime de Kiev parient sur leur acceptation dans l’UE (ceci n’arrivera tout simplement pas) et de devenir la base avancée de l’OTAN contre la Russie (le but principal du pentagone).

Quant à la possibilité d’un marché commun de Lisbonne à Vladivostok, le but de Moscou et de Pékin, et qui serait un bonus aussi pour l’UE, le désastre ukrainien est une véritable mise de bâton dans les roues en ce qui le concerne.

Ceci en fait ne favorise qu’un seul joueur: le gouvernement américain.

Le gouvernement Obama a peut-être et “peut-être” est le mot clef ici, réalisé que celui-ci a perdu la bataille du Pipelineistan de l’Asie à l’Europe et ce malgré tous les efforts du régime Dick Cheney. Ce que les experts en énergie appellent la grille de sécurité d’énergie asiatique évolue progressivement ainsi que sa myriade de liens en Europe.

Donc tout ce qu’il reste au gouvernement Obama est d’y mettre des bâtons dans les roues, en essayant toujours de rafistoler l’intégration économique pleine de l’Eurasie. Le gouvernement Obama est obsédé par la dépendance croissante de l’UE envers le gaz russe. Ainsi, a t’il pondu ce plan grandiose d’amener le gaz de schiste américain en Europe comme une alternative à Gazprom. Même en assumant que cela se passe, cela prendrait au moins une décennie, sans aucune garantie de succès. En fait la véritable alternative serait le gaz iranien, après un accord compréhensif sur le nucléaire et la fin des sanctions européennes (l’affaire étant sans aucune surprise soumise à sabotage par les différentes factions)

Pour commencer, les Etats-Unis ne peuvent pas exporter du gaz de schiste dans des pays qui n’ont pas signés les accords de marché libre. Ceci est un “problème” qui pourrait être résolu en grande partie par le traité négocié en secret du Trans-Atlantic Partnership entre Washington et Bruxelles.

(see Breaking bad in southern NATOstan, Asia Times Online, April 15, 2014.)

En parallèle, le gouvernement Obama continue d’appliquer les précepts du “diviser pour mieux règner” afin de faire peur aux plus petits joueurs, comme en pirouettant au maximum le spectre diabolique d’une Chine militarisée à outrance afin de renforcer la notion toujours bien lente à se réaliser du “pivot vers l’Asie”. Le jeu joué remonte à ce que Brzezinski avait conceptualisé en 1997 dans son livre “Le Grand Echiquier” et qu’il avait affiné pour son disciple Obama: Les Etats-Unis règnant sur l’Eurasie.

Le Kremlin ne se laissera pas embarquer dans un imbroglio militaire. Il est juste d’assumer que Poutine a identifié le grand panorama de l’échiquier en place, qui énonce un partenariat stratégique entre la Russie et la Chine comme une chose cruciale comme synergie de production énergétique avec l’Europe et plus encore, la faramineuse peur des élites financières américaines du processus inévitable et en cours, centré sur le pilotage du BRICS (s’étendant à un groupe clef de 20 membres) pour court-circuiter le pétrodollar.

Ultimement, cela s’épelle : fin du pétrodollar en parallèle à la mise en place d’un panier de monnaies comme réserve monnétaire du système international. Les membres du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Af’Sud) sont déjà au travail pour leur alternative au FMI et à la Banque Mondiale, investissant dans des monnaies réserve et une banque de développement spécifique au BRICS. Tandis qu’une tentative de nouvel ordre mondial se courbe tous azimuts plein sud, le Robocop OTAN lui, rêve de guerre.

Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan: How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues: a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), and Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009).

Il est journaliste pour Asia Times.

Coup d’état en Ukraine: Tireurs embusqués à la solde des leaders de Maïdan ont tiré sur manifestants ET policiers…

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 6 mars 2014 by Résistance 71

Confirmé donc… Prochaine étape: Les tireurs étaient membres d’une cellule fasciste du réseau secret de l’OTAN « Gladio / Stay Behind ». L’enjeu stratégique en Ukraine est énorme pour les deux côtés et à ses frontières… La Russie de Poutine ne lâchera pas le morceau !…

— Résistance 71 —

 

D’après une conversation téléphonique fuitée de Catherine Ashton, les tireurs embusqués de Kiev étaient enrôlés par les leaders de la place Maïdan

 

RT

 

5 mars 2014

 

url de l’article:

http://rt.com/news/ashton-maidan-snipers-estonia-946/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Mise à jour: Le ministre estonien des AE confirme l’authenticité de la conversation téléphonique entre lui-même et la ministre européenne des AE Christine Ashton

http://rt.com/news/estonia-confirm-leaked-tape-970/

 

Les tireurs isolés qui ont fait feu sur les manifestants et les policiers à Kiev étaient apparemment payés par les leaders de Maïdan, d’après les informations révélées par une conversation téléphonique fuitée entre la ministre des AE de l’UE Catherien Ashton et le ministre des AE estonien.

Il y a maintenant de plus en plus de compréhension du fait que Ianoukovitch n’était pas derrière les tireurs, mais quelqu’un de la nouvelle coalition”, a dit Urmas Paet durant la conversation.

Je pense que nous voulons faire une enquête. Je veux dire, je n’avais pas compris, c’est intéressant. Grand Dieu”, a répondu Ashton.

L’appel téléphonique s’est produit après la visite à Kiev du ministre des AE estonien urmas Paet le 25 Février dernier, suivant les grosses échauffourées entre les manifestants pro-UE et les forces de sécurité dans la capitale ukrainienne.
Paet a aussi rappelé sa conversation avec un médecin qui traita ceux touchés par les tireurs embusqués à Kiev. Elle a dit que les manifestants et les policiers avaient été touchés par les mêmes personnes/tireurs.

deuxièmement, ce qui était très dérangeant, est que cette même Olga (Bogomolets) a aussi dit que toutes les preuves montrent que les personnes qui furent tués par les tireurs des deux côtés, parmi les policiers et les manifestants, que ce fut le travail des mêmes tireurs”, a insisté le ministre estonien.

Ashton réagît alors à l’information en disant: “Et bien, ouais… c’est… c’est terrible.”

Puis elle m’a montré des photos et elle a dit qu’en tant que médecin, elle peut dire que c’est la même écriture, le même type de balles et qu’il est très dérangeant que maintenant la nouvelle coalition, ils ne veulent pas enquêter sur ce qu’il s’est vraiment passé,” a dit Paet.

Olga Bogomolets était la principale doctoresse de la clinique mobile de la place Maïdan lorsque les manifestations ont sombré dans la violence à Kiev. Elle a soigné les gravement blessés et aida à organiser leur transport vers des pays voisins qui avaient exprimé leur désir de traiter ceux qui avaient été gravement blessés. Dès le départ, Olga avait rendu les tireurs embusqués responsables des blessures et des morts. Elle a refusé la position de vice ministre ukrainienne pour les affaires humanitaires qui lui fut offerte après la mise en place du régime post-coup. Le ministre estonien des AE a qualifié cette affaire des tireurs de Maïdan de “dérangeante” et a ajouté “cela est un discrédit dès le départ” pour le nouveau pouvoir ukrainien. Ses impressions de ce qu’il a vu durant cette journée de visite à Kiev sont “la tristesse” a dit Paet pendant la conversation. Il a insisté sur le fait que le peuple ukrainien ne fait pas confiance aux leaders de Maïdan, car tous les politiciens qui vont rejoindre le nouveau gouvernement “ont tous un passé entaché”.

Le fichier (de la conversation téléphonique) fut apparemment téléchargé sur la toile par des officiers du SBU (services de sécurité ukrainien) demeurés loyaux au président évincé Victor Ianoukovitch, ceux-ci ont hacké les téléphones de Paet et d’Ashton et intercepté la conversation.

94 personnes ont été tuées et plus de 900 autres blessées durant les affrontements entre la police et les manifestants sur la place Maïdan de Kiev le mois dernier.

 

Analyse sur le « coup » en Ukraine… Guerre énergétique bien sûr !…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, économie, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 5 mars 2014 by Résistance 71

« L’homme gémit sous le poids des chaînes du pouvoir socialiste en Russie. Il gémit aussi dans d’autres pays sous le joug des socialistes unis à la bourgeoisie, ou bien sous celui de la seule bourgeoisie. Partout, individuellement ou collectivement, l’homme gémit sous l’oppression du pouvoir d’Etat et de ses folies politiques et économiques. Peu de gens s’intéressent à ses souffrances sans avoir en même temps des arrière-pensées […] Non, il ne saurait en être ainsi ! Révolte-toi, frère opprimé ! Insurge-toi contre tout pouvoir d’Etat ! Détruis le pouvoir de la bourgeoisie et ne le remplace pas par celui des socialistes et des bolchevik-communistes. Supprime tout pouvoir d’Etat et chasse ses partisans, car tu ne trouveras jamais d’amis parmi eux. »

~ Nestor Makhno, 1932 ~

 

La véritable histoire derrière la crise ukrainienne: La guerre énergétique entre Exxon/Mobil, Chevron et GazProm

 

Résistance 71

 

5 Mars 2014

 

La situation est suffisamment critique, bien plus que la situation syrienne, pour que nous tentions de voir au delà du rideau de fumée habituel créé devant l’évènement par la propagande étatiste de tout poil.

Que nous dit-on officiellement ?

En occident, que le brave peuple ukrainien s’est soulevé contre la décision de l’autocrate président Victor Ianoukovitch de refuser de rejoindre l’Union Européenne (UE), ce à quoi le peuple ukrainien aspirerait. Dans le reste du monde, que l’empire anglo-euro-américain a renversé un président démocratiquement élu parce qu’il refusait les diktats occidentaux et avait accepté une aide financière russe.

Dans la pratique, des mouvements radicaux néo-nazis ukrainiens de l’Ouest, financés, entraînés, encadrés par l’occident (financement avéré depuis des années de l’USAID, la NED, vitrines reconnues de la CIA et plus récemment du milliardaire Pierre Omidyar d’Ebay et Paypal), ont procédé à un coup d’état, viré un président élu selon le mode opératoire courant en vigueur dans nos sociétés, mis à sa place des représentants non élus donc illégitimes, qui ont de suite pris des mesures politiques et sociales racistes et russophobes, inquiétant de fait les populations russes et russophiles de l’Ukraine orientale, le tout sur fond de Jeux Olympiques russes muselant la Russie pour un temps. Ce coup d’état ramènera vraisemblablement au pouvoir Timochenko, l’égérie escroc et corrompue, qui fut en charge du pouvoir ukrainien pour ses maîtres pétroliers de l’occident après avoir co-menée la révolution orange de 2004. Elle fut politiquement déposée par un vote populaire régulier en 2010, après avoir privatisé plus de 300 entreprises d’état entre 2006 et 2010. Condamnée à 7 ans de prison pour abus de pouvoir et détournement de fonds publics, elle a comme par hasard été libérée peu avant le “coup” de 2014, suite à un accord secret entre Ianoukovitch et les forces de l’Ouest ; accord qui bien sûr fut brisé par l’occident.

Historiquement, l’Ukraine a rarement été indépendante et a été sous dépendance russe pendant plus de 200 ans. Lors de la seconde guerre mondiale, la population d’Ukraine occidentale était anti-russe et bon nombre rejoignirent les rangs de l’armée nazie pour combattre l’URSS et son armée rouge. L’Ukraine orientale étant plus constituée de provinces russes rattachées, dont la Crimée, rattachée à l’Ukraine par Kroutchev dans les années 1950.

Les groupes et le mouvement néo-nazi ont toujours été une réalité profonde en Ukraine occidentale depuis la fin de la guerre et ce n’est pas une surprise que d’apprendre que ces groupes sont sous contrôles de l’OTAN et des services pro-impérialistes (comme l’étaient les groupes du réseau “stay behind” de l’opération secrète Gladio de l’OTAN en Europe de l’Ouest de la fin de la guerre aux années 1990). Ceci est du reste le point de focalisation qu’a pris la discussion autour de l’affaire ukrainienne: le soutien par l’occident de groupes nazis ukrainiens qui ont pris le pouvoir à Kiev, groupes manipulés par les services occidentaux de la même manière que le sont les groupes islamistes/djihadistes combattant aujourd’hui en Syrie, hier en Libye, en Tchétchénie et au Kosovo. Ces groupes ne sont que le bras armé, la “légion” extrémiste de l’occident pour générer le chaos nécessaire au pillage des ressources des pays attaqués ou déstabilisés à dessein. De fait, on ne parle aujourd’hui plus que de cela ; ce qui est convénient, mais fait partie d’un rideau de fumée pour mieux cacher les véritables dessous de l’affaire.

Quels sont-ils donc ?

Le chaos actuel ukrainien est en fait une phase supplémentaire d’une guerre énergétique que se livre les grandes compagnies de pétrole et de gaz. Il s’agit en fait du début d’une grande bataille entre d’un côté Exxon, Mobil, Chevron (intérêts Rockefeller/Rothschild), la Royal Dutch/Shell et GazProm, Lukoil et consors de l’autre. La Syrie était un prélude de ceci.

De fait, l’UE est grandement dépendante du gaz naturel russe fourni par GazProm, le géant national russe du gaz naturel et premier exportateur mondial. Environ 66%, soient les deux tiers du gaz russe exporté est transféré vers l’UE via des pipelines passant par l’Ukraine, entrant dans le pays dans sa partie orientale. La crise ukrainienne provoquée est une lutte pour terminer la dépendance de l’Europe envers le gaz russe d’une part et d’autre part pour la Russie et Gazprom de continuer leur approvisionnement et la dépendance européenne, car les énormes revenus de l’entreprise servent à financer la modernisation de l’armée russe en prévision d’une guerre avec l’occident, il s’agit d’une course contre la montre et d’une nouvelle course à l’armement qui résultera vraisemblablement à un nouveau statu quo via une nouvelle guerre froide.

Ce n’est pas par hasard qu’il a été annoncé l’an dernier que des recherches d’Exxon et de Chevron en Ukraine occidentale avaient révélé d’énormes champs gaziers dans l’ouest de l’Ukraine. Il a été de plus récemment annoncé qu’Exxon/Mobil avait eut le contrat d’exploitation du gaz offshore en Mer Noire ukrainienne. Tout allait donc bien, le président Ianoukovitch avait entériné les contrats des géants américains du pétrole et du gaz, puis, a t’il joué double jeu ? possible… Il accepte une offre russe d’aide financière pour payer la dette, plus avantageuse que celle usurière présentée par les banquiers occidentaux, puis il tourne le dos à l’UE. Banquiers et pétroliers occidentaux (les mêmes personnes ne l’oublions jamais aux manettes, les Rockefeller, Rothschild, Morgan & co) se retrouvent acculés, craignent de perdre les contrats d’exploitation qui terminerait la suprématie russe sur l’acheminement énergétique depuis la Russie vers l’UE via l’Ukraine, poussent le bouton “panique” et mettent en branle le plan de coup d’état, préparé de longue date (le second en fait après la “révolution orange” échouée de 2004).

Le gouvernement ukrainien est renversé, des marionnettes des banquiers/pétroliers sont mis en place, les Russes agissent pour sécuriser leur base navale de Crimée. Les populations russes et russophiles de Crimée et d’Ukraine orientale se rallient aux Russes, les pipelines sont sécurisés à la frontière russo-ukrainienne. Poutine annonce que l’Ukraine ne bénéficiera plus de la réduction sur le prix du gaz russe car il y a 2 milliards de dollars d’impayés à GazProm…

Dans cette affaire de gros bras du pétrole et de la finance, qui va payer une fois de plus ? Le peuple ukrainien. C’est lui qui subira les conséquences politiques, économiques et sociales de cette guerre larvée pour les champs gaziers de l’Ukraine occidentale.

Alors, pourrait-on penser, une partition du pays semblerait acquise et souhaitable. Une Ukraine de l’Ouest pro-US/UE et une Ukraine de l’Est pro-russe. A terme, ceci n’est pas dans l’intérêt des Russes. Cela prendra des années avant que l’exploitation des champs gaziers d’ukraine occidentale devienne opérationnelle pour délivrer le gaz, mais une fois réalisé, ce sera la fin du monopole russe et un nouveau réseau de pipelines partira d’Ukraine occidentale vers l’Europe, pipeline entièrement contrôlé par les Rockefeller/Rothschild et consorts. Ce ne sera en fait que changer de monopole et vraisemblablement pas pour le mieux. D’ici là, bien des troubles et des misères en perspective pour les peuples ukrainien et européens, pris entre le marteau et l’enclume des géants de l’exploitation monopolistique des hydrocarbures qui se livrent une guerre sans merci pour le contrôle des ressources énergétiques à une différence prêt: l’occident veut un monopole qui lui assurerait l’hégémonie mondiale, la Russie veut un monopole pour continuer à pouvoir se défendre des agressions perpétuelles occidentales à son égard.

Le danger flagrant et réel pour le monde vient de Washington, Londres, Paris et Tel Aviv et non pas de Moscou, il suffit de regarder une carte pour s’en rendre compte.

Une fois de plus, il est évident que la solution pour l’humanité réside dans l’abandon total et sans retour du mode de gouvernance pyramidal qui a été imposé coercitivement depuis des siècles aux peuples du monde.

En attendant, l’horloge ronronne dans la salle de l’armaggedon nucléaire, tic, tac, tic, tac…

[]-[]-<I>-[]-[]

Sources ayant servi à la rédaction de cet article:

http://rt.com/business/gazprom-cancel-gas-discount-779/

http://www.globalresearch.ca/the-u-s-has-installed-a-neo-nazi-government-in-ukraine/5371554

http://www.mondialisation.ca/la-g-opolitique-des-pipelines-un-tournant-capital/17397

https://resistance71.wordpress.com/2014/03/04/ingerence-occidentale-en-ukraine-les-trois-composants-de-washington-pretention-arrogance-crane-et-malfaisance-paul-craig-roberts/

http://fr.ria.ru/business/20140304/200642123.html

http://fr.ria.ru/business/20140304/200640487.html

http://www.france24.com/fr/20140303-fondateur-ebay-finance-opposition-ukrainienne-pierre-omidyar/

http://www.voltairenet.org/article182439.html

http://deanhenderson.wordpress.com/2014/03/04/ukraine-falls-under-fascist-bankster-thumb/

https://resistance71.wordpress.com/2014/03/05/ingerence-imperialiste-en-ukraine-les-banksters-a-louvrage-pour-le-pillage-de-lukraine/

http://www.youtube.com/watch?v=DFpKwEm43n0