Archive pour trump pence dominationisme chrétien

Résistance politique: Donald la menace…

Posted in actualité, canada USA états coloniaux, colonialisme, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 15 décembre 2016 by Résistance 71

Nous avions dit le mois dernier qu’il fallait attendre de voir la nomination du cabinet du nouveau clown du cirque Barnum yankee pour la Maison Blanche. Après les quelques nominations effectuées, il n’y a plus beaucoup de doute quant à la direction prise par l’empire: faire semblant de changer pour que tout reste pareil, c’est la loi oligarchique et avec un milliardaire au pouvoir qui pouvait vraiment en douter ?… L’article ci-dessous que nous avons traduit est édifiant à ce sujet.

~ Résistance 71 ~

 

Les menaces immédiates que Trump représentent

Extrait d’un (long) article de Gordon Duff sur VT. Nous avons isolé la fin de l’article pour traduction, car la plus intérfessante à notre sens. La totalité peut être lue ici:

http://www.veteranstoday.com/2016/12/13/intel-drop-december-13-2016/

13 décembre 2016

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

[…]

  • . Trump est l’homme de la “surveillance totale” et n’a absolument aucun respect pour la constitution. Avec deux nominations à la Cour suprême des Etats-Unis à venir, dont une immédiate, il pourra éroder les droits individuels aux Etats-Unis de manière inimaginable. Le droit à être armé n’a plus aucun sens dans un état policier où la règle de la loi est abolie, où la torture sera commune pendant les interrogatoires policiers comme c’est déjà le cas dans les séries télévisées faites pour accoutumer le public, remercions Israël en cela pour son contrôle des médias.
  • . Betsy Devos à l’éducation est un véritable cauchemar. C’est une frapadingue du missel, née dans la richesse et l’extrémisme religieux, dans l’insanité totale du calvinisme de l’église chrétienne réformée d’Amérique du Nord, ce qui correspond au pire dans le domaine de politique nazie, de satanisme et d’ignorance crasse., ce que tous ceux qui vivent ou ont vécu dans l’ouest du Michigan savent au sujet de Betsy et de Dick et ce qu’ils ont amené. La descente dans la médiocrité intellectuelle des Etats-Unis va donc, sous sa houlette, atteindre des proportions épiques.
  • . Les lois protégeant le consommateur sont mortes et enterrées. Nourriture empoisonnée, ustensiles ménagers cassés, escroqueries en tous genres, robots, heures supplémentaires impayées, conditions de travail dangereuses, mauvais réseau routier laissé à l’abandon, flics ripoux, surcharges secrètes des banques et par les compagnies de crédit, tout cela arrive à grand pas.
  • . Après çà ce sera la politiiqe du “pompe et largue”, avec le renard dans le poulailler, les banques vont piller les dépôts et vont commencer à déréguler l’emprunt pour le crime organisé. Les marchés financiers y sont déjà avec des retours d’investissements en chute en attente du crash mis en place par Trump.
  • . Les Américains qui n’auront pas/plus les moyens de la sécurité sociale devront se préparer à aller à Cuba pour se faire soigner.
  • . Toute la recherche médicale sera supervisée par des gusses qui croient que la “terre est plate” et la science sur son chemin objectif sera déclarée “irrespectueuse de dieu” et illégale, On ne va pas guérir le cancer sous Trump et la science va faire un bond en arrière de plusieurs décennies.

Trump ne va pas grandir avec la fonction de président, il est trop tard pour lui, pour qu’il développe une personnalité politique…
Oui, j’aurais déjà fait arrêter cinq juges de la Cour Suprême et j’aurais déjà poursuivi tous ces cercles pédophiles sataniques qui pourraient bel et bien exister.

Assassiner des enfants violés, de la petite bière à Washington, une ville où des ordres sont donnés pour raser des nations entières, et c’est maintenant le sujet de plaisanteries. Les “fausses infos” accrochent l’étiquette de “pédophile” sur tout le monde de nos jours, bien que je pense que nous tous, au fond de nous, savons bien qui sont les vrais coupables. Au moins trois d’entre eux sont dans les nominés du gouvernement Trump jusqu’ici.

Ce qui trahit tout est la politique de Trump pour l’Afghanistan et le Yémen.

Soyons ici très clairs. Le Wahhabisme est la racine de tous les problèmes du terrorisme et il est la version saoudienne du sionisme. (NdT: lisez nos traductions du Dr. Ashraf Ezzat sur la connexion entre le judaïsme et les rites tribaux antiques du sud de l’Arabie et du Yémen, qui ont menés à la falsification de la traduction de la bible de l’hébreu ancien au grec…) Les deux travaillent la main dans la main pour contrôler le Moyen-Orient au nom de familles qui partagent des racines “bibliques”. Preston James ou Jonas Alexis peuvent expliquer tout ceci.

On ne peut pas lutter contre l’EIIL/EI/Daesh sans lutter contre l’Arabie Saoudite (NdT: qui est une émanation des quatre cavaliers de l’apocalypse pétrolière, sous le contrôle de la marionnette locale: ARAMCO, elle-même contrôlée de l’intérieur par Exxon-Mobil (Rockefeller) et la Royal Dutch Shell (Rothschild)… De plus un autre financier de l’EIIL/Daesh est le Qatar, ex-province saoudienne, devenue “indépendante” en 1971, mais qui en fait est propriété d’Exxon-Mobil, qui gère le gaz qatari et agite sa marionnette sheikh locale).

On ne peut pas soutenir la Syrie sans combattre l’Arabie Saoudite, on ne peut pas sécuriser l’Irak sans combattre l’Arabie Saoudite ; on ne peut pas sécuriser l’Europe sans brider Erdogan. Obama a échoué (NdT: a t’il vraiment essayé quoi que ce soit ? On peut sérieusement en douter…) ; Trump, c’est “Obama 2.0” sous stéroïdes.

Quant à l’Afghanistan, ceci a toujours été au sujet de la drogue et son contrôle par les Etats-Unis, sous le régime néoconservateur maintenant de retour en force avec le régime Trump qui s’annonce. Les Etats-Unis ont construit un empire narcotique qui n’a jamais été égalé. Ceux qui en sont responsables entourent maintenant Trump qui va prendre le contrôle d’une manne de narco-dollars de l’ordre de 100 milliards de dollars afin de pouvoir faire ses propres tours de magie.

Alors, surtout ne vous attendez pas à des études universitaires bon marché, à une hausse des salaires ni à ce que les “boulots soient ramenés aux Etats-Unis” depuis leur endroit de délocalisation.

Note de Résistance 71:

Comme disent les cow-boys de rodéo: “Eeeee-ah ! Enjoy the ride !…”

Article connexe: « ARAMCO et la Maison des Saoud »

Renfort du colonialisme en perspective… Le dogme dominioniste chrétien à la Maison Blanche (Steven Newcomb)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 30 novembre 2016 by Résistance 71

« Dès que les chrétiens entrent de manière invasive dans l’espace territorial de non-chrétiens, les non-chrétiens cessent immédiatement d’avoir une ‘parfaite indépendance’. Pourquoi ? Parce que les nations ‘païennes’ doivent se soumettre à la ‘volonté de dieu’ comme exprimée dans le livre de la Génèse 1:28. En d’autres termes, c’est la ‘volonté de dieu’ que les chrétiens exercent et maintiennent une suprématie sur les non-chrétiens en subjuguant la terre et en exerçant la domination (dominion) sur tous les êtres vivants… De ce point de vue, les païens sont destinés à être sauvés par dieu et à être ‘réduits’ à la ‘civilisation’ des chrétiens européens. »
~ Steven Newcomb, « Païens en terre promise », 2008 ~

 

Voir notre dossier: « Colonialisme et la doctrine chrétienne de la découverte »

 

L’âge dominioniste de Trump et nos nations originelles

 

Steven Newcomb

 

26 novembre 2016

 

url de l’article original:

http://indiancountrytodaymedianetwork.com/2016/11/26/dominionist-age-trump-and-our-original-free-nations

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Avec l’élection toute récente de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, il apparaît que rien ne va plus. Après le 11 septembre 2001 et le passage de la loi scélérate du Patriot Act cette même année, le vice-président Dick Cheney avait alors dit que les Etats-Unis étaient entrés dans une “nouvelle normalité”. Certains ont rétorqué que les Etats-Unis étaient passés au travers du miroir, en référence à la suite d’Alice aux Pays des Merveilles. De l’autre côté du miroir, rien ne semble identique. Le monde est méconnaissable. Bienvenue dans l’ère de Trump, mettant en scène son vice-président chrétien dominioniste Mike Pence.

Des milliers de personnes marchant dans les rues des villes principales, exprimant leur mécontentement avec le président-élu Trump, signalent que nous sommes partis pour une période de grand chambardement et d’imprévisibilité. Il y a des signes avant-coureurs de ce qui se pointe à l’horizon pour nous. Ce qui va sans nul doute arriver est une ère de dominionisme chrétien, une orientation idéologique croyant dur comme fer que la bible et le fondamentalisme chrétien doivent servir de guide pour gouverner le corps politique américain.

Note de Résistance 71: Depuis la parution de cet article de Newcomb que nous traduisons avec quelques jours de retard, qu’avons-nous pu constater en France ?… Que la “primaire” à la présidentielle de la “droite” nouveau-con, ultralibérale, a accouché de François Fillon comme candidat commun de la “droite” pour la présidentielle de 2017. Qu’y a t’il de commun entre Fillon et Pence ?… Un certain fondamentalisme chrétien, évangéliste d’un côté, catho de l’autre alors que le conseille de Trump à la sécurité sera le très catholique ex-patron du renseignement militaire le général Flynn. Coïncidence ?… Fillon est tout aussi Bilderberger que Juppé. Il semble que l’oligarchie veuille jouer la carte religieuse pour compléter la mise en application de son dogme fabriqué de toute pièce par la clique néo-conservatrice yankee: le “clash des civilisations” avec les christo-sionistes aux commandes. Programme qui s’avère des plus réjouissant n’est-il pas ?… Une fois de plus rien n’est inéluctable, quand on est capable de relier les points entre eux…

Dans son livre devenu classique “La politique de la communication”, Claus Meuller dit ceci: “La domination… est le contrôle achevé par un nombre limité de personnes sur l’alocation des ressources et l’accès à une participation très significative dans le processus décisionnaire politique.” Le nombre relativement petit de gens qui vont attérir dans le gouvernement de Trump-Pence vont aussi partager une orientation politico-religieuse similaire, fondée sur une vision dominioniste particulière de la religion chrétienne.

Dans son livre de 1973 “The Institutes of Biblical Law,” le théologien dominioniste Rousas John Rushdoony dit que “La loi est dans toutes les cultures d’origine religieuse”. Il dit plus avant que “il ne peut y avoir aucune tolérance dans un système légal pour une autre religion.” De plus, Rushdoony affirme qu’ “aucune forme de retrait de la religion n’est possible dans quelque société que ce soit.” Et, de manière importante, il déclare: “Chaque système légal doit maintenir son existence en maintenant une hostilité envers tout autre système légal et autres fondations religieuses étrangères, ou alors ce n’est que pur suicide.

David Lane est un dominioniste influent qui est décrit comme un organisateur électoral de droit chrétien important. Lane est souvent cité:

“Je ne pense pas qu’il existe une telle chose que la séparation de l’église et de l’État. Les Etats-Unis ne furent pas établis en tant que nation séculière, et quiconque dit qu’ils le furent, n’a pas lu l’histoire des Etats-Unis. Ce pays a été établi par des chrétiens pour le déverloppement de la foi chrétienne.”

La déclaration de Lane est synchro avec une ère préalable aux Etats-Unis. La pensée dominioniste de cette époque résulta en l’ère de la “Termination” et de la directive légale de 1954 que le ministère de la justice envoya à la Cour Suprême des Etats-Unis pour l’affaire des Indiens Tee-Hit-Ton contre les Etats-Unis. Dans cette directive, le ministère argumentait que le peuple Tee-Hit-Ton ne pouvait pas recevoir de compensation financière pour le bois qui était pris sur ses terres (NdT: en Alaska), parce que “les nations chrétiennes d’Europe avaient acquis la juridiction [dominion] sur les terres des païens et des infidèles” durant la soi-disante période de la “découverte”. En 1955, la CS donna la victoire aux Etats-Unis dans l’affaire Tee-Hit-Ton, ce qui veut dire que la CS se tint aux côtés du gouvernement fédéral et de ses arguments chrétiens dominionistes.

L’ère Trump-Pence qui arrive pose une question clef: le gouvernement qui vient nous permettra t’il de peaufiner et d’intensifier notre critique de la pensée chrétienne dominioniste qui est la cause de la loi et de la politique fédérale indienne ? (Dans l’affaire Johnson contre M’Intosh en 1823, le juge de la CS John Marshall utilisa le terme ou expression dominioniste “domination ultime”) Ou alors est-ce que l’ère Trump-Pence rendra t’elle encore plus difficile pour nous de critiquer plus avant parce que la pensée chrétienne dominioniste commencera à paraître normale et ordinaire comme la supposée “religion civique” des Etats-Unis ?

Près de 25 ans dans la campagne globale que Birgil Kill Straight et moi-même avons commencé en 1992, lorsque nous avons commencé à appeler pour que le Vatican abroge de manière officielle et formelle la bulle pontificale Inter Caetera du 4 mai 1493, plus de 520 membres du clergé de partout aux Etats-Unis se rassemblèrent à Standing Rock. Ils défièrent directement la doctrine chrétienne de la découverte dominioniste. Certains d’entre eux furent même arrêtés. Dans une action de protestation, le clergé brûla des copies de la bulle pontificale de 1493 et défièrent l’utilisation de cette doctrine par les Etats-Unis avec ses actions de police militarisées contre Standing Rock et l’Oceti Sakowin (La Grande Nation Sioux).

C’est pour le moins ironique que cet évènement historique puissant, conduit par des chrétiens, contre le système de domination/dominionisme chrétien, eut lieu à la veille de l’élection américaine qui donna le pouvoir de la branche exécutive des Etats-Unis aux dominionistes chrétiens. Nous sommes bel et bien de l’autre côté du miroir. Il est maintenant important de se montrer encore plus déterminés pour augmenter notre motivation et nos efforts contre la doctrine chrétienne de la découverte et de la domination.