Archive pour terrorisme vatican

Résistance aux crimes de l’Église et de l’État: De la chute d’un pape en février 2013 à l’Opération Rachat d’avril 2018

Posted in actualité, altermondialisme, canada USA états coloniaux, colonialisme, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 15 février 2018 by Résistance 71

Cinq ans après, réflexions sur la chute du gros rat et sur l’augmentation des réclamations

 

Kevin “tueur de pape” Annett

 

12 février 2018

 

reçu par courriel

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

“Le pape Benoît XVI, Joseph Ratzinger, a réservé une réunion avec le président italien Giorgio Napolitano pour le samedi 23 février afin de discuter son immunité contre des poursuites judiciaires qui seraient engagées contre lui par le gouvernement italien, d’après des sources médiatiques italiennes.

La réunion de Ratzinger fait suite à la remise au secrétariat du département d’état du Vatican le 6 février d’une note diplomatique issue par un gouvernement européen dont le nom est tenu secret. Cette note manifeste l’intention pour ce gouvernement de coopérer avec une haute cour de justice pour émettre un mandat d’arrêt contre Ratzinger qui a démissionné de son pontificat moins d’une semaine après.” ceci émanait d’un communiqué du TICEE du 14 février 2013.

“Beaucoup de gens ne peuvent pas accepter que ce petit caillou que nous avons lancé fut capable de renverser le Goliath de Rome. En tant qu’esclaves obéissant, ils ne peuvent pas croire que le droit fait force. Mais leurs maîtres ont peur de ce qui s’est produit, car ils savent maintenant pour sûr que tout dirigeant peut-être mis à bas et avec lui son royaume entier et un monde basé sur les royaumes.” (du livre “Déchu”, Kevin Annett)

Le vieil homme n’ose toujours pas sortir des 100 acres de terre appelés la ville du Vatican, car il ferait face à une arrestation immédiate pour ses crimes de guerre. Mais ce qui l’a mis et maintenu dans sa prison dorée est tout sauf oublié maintenant. C’est un pense-bête. Cela ne s’est jamais produit auparavant. Au soir de leur condamnation par un tribunal public pour leurs crimes contre des enfants, non seulement un pape en activité mais aussi trois autres officiels du Vatican, ont démissionné de leurs fonctions, incluant le soi-disant “pape noir”: respectivement Joseph Razinger (pape Benoît XVI), Tarcision Bertone, Sean Brady et le chef des jésuites, “pape noir”, Adolfo Pachon.

“Lorsque vous avez été battu par un opposant plus faible que vous, faites en sorte que votre défaite apparaisse comme une victoire, ou une manœuvre tactique plutôt qu’une retraite.” avait conseillé aux papes et autres monarques Nicolo Machiavelli en Italie au XVIème siècle, dans son livre tuteur dédié aux puissants de ce monde appelé “Le Prince”: un conseil que le Vatican a pris très sérieusement à la suite des démissions sans précédent de pontes de l’église. Car depuis février 2013, Rome a essayé de faire oublier la raison de sa retraite devant le verdict d’un tribunal de droit coutumier qui a déclaré que ses dirigeants sont des criminels condamnés et que l’église catholique romaine est une institution criminelle.

Il y a 5 ans jour pour jour aujourd’hui, lorsque la nouvelle fut connue que le pape Benoît, alias “Joe le rat”, Ratzinger, n’était plus l’archevêque de Rome, j’ai reçu un coup de téléphone très matinal du journal de Toronto du National Post. Un jeune journaliste remarquablement lent à la détente me demanda si c’était vrai qu’il y avait un mandat d’arrêt contre le pape Benoît XVI, mandat que j’avais aidé à mettre en place et qui avait précipité sa démission.

“Absolument” ai-je répondu avec un grand sourire. Anticipant sa question suivante, je continuais, “mais allez demander au gouvernement espagnol si vous ne me croyez pas.”

Je n’ai plus jamais entendu parler de ce journaliste, le Post ni aucun autre média de masse (merdia) n’a jamais non plus publié quoi que ce soit sur la menace d’arrestation de Joe le rat qui l’avait envoyé bouler de sa perche pontificale. En lieu et place, avec une précision horlogère de larbinisme attendu, la presse mondiale reprît et répéta la version officielle du Vatican faisant état d’une “soudaine maladie” comme cause de la démission du pape Benoît XVI et re-focalisa l’attention avec une ferveur d’école sur le pirouetteur jésuite qui attendait dans l’ombre et qui allait bientôt être couronné pape François 1er.

La vérité est que le 1er février 2013, notre tribunal de droit coutumier qui avait jugé l’affaire contre le pape Benoît et les autres fut notifiée par un officiel du gouvernement espagnol que, fondé sur l’examen de nos preuves contre le pape Benoît, une haute cour de Madrid allait émettre un mandat d’arrêt contre lui dès le 15 février et que ce mandat serait exécuté si Ratzinger mettait le pied sur le territoire espagnol. Encore mieux, le tribunal considérait même de placer une saisie sur la propriété de l’église pour compenser l’Espagne de toutes réparations/compensations qui seraient dues aux milliers de ses citoyens torturés et trafiqués comme les enfants par les prêtres et les nonnes durant la dictature de Franco si amicale envers le Vatican.

Seigneur, Marie, Joseph ! Après que Rome ait reçu la notification diplomatique espagnole avec cette nouvelle le 6 février, la merde a fait bien plus que d’atteindre les pales du ventilateur. Comme dans un scenario hilarant de série B de gangster, une floppée de cardinaux obèses, de banquiers de l’église et la clique de mafiosi assortis de la cosa nostra se sont sans aucun doute assis avec Joe le rat pour lui dire avec cette ardeur toute italienne, de virer sa bella figura et ce molto pronto de la place. Bref, pour lui dire: mors ta chique Joe avant que nous ne perdions tous notre liquette et que nous coulions. Donc, en bon petit soldat de la Hitlerjugend, les doigts sur les coutures de la soutane, ce brave Benoiit savait l’importance de bien suivre les ordres. Le vieux salopard démissionna cinq jours plus tard ; et ses acolytes dans le crime qui furent aussi condamnés par le tribunal, Bertone, Brady et Pachon, suivirent tous la même procédure dans les semaines suivantes.

Il est très infortuné qu’à la suite de David ayant pourfendu Goliath, l’armée philistine en déroute et son roi n’avaient pas un des Dr la pirouette du Vatican travaillant pour eux. Car dès lors leur régime vacillant aurait pu être stabilisé et les blaireaux remis en position de force avec une annonce officielle disant que loin d’avoir été abattu par la pierre unique du minuscule berger, Goliath avait en fait succombé à “une maladie soudaine” et continueraient  à annoncer que maintenant n’était pas venu le temps de plus de guerre mais de plutôt un temps de réconciliation comme incarné par notre nouveau leader, notre Goliath plus gentil et sympathique que jamais ! Car telle est la ligne de conduite des tyrans lorsqu’ils ont le dos au mur, que ce soit aujourd’hui ou il y a quelques millénaires.

Depuis ce glorieux moment il y a 5 ans où nous avons vu un assassin d’enfants tomber de son trône, l’impact de cet effondrement s’est propagé comme un tsunami dans le monde, malgré tous les prétextes pour rendre le Vatican “plus sympathique”. Et comme avec tous les grands tournants de l’histoire, la plus grande victoire fut une subtile victoire psychologique, un changement sur le comment les esclaves et les propriétaires d’esclaves se perçoivent. L’illusion d’un pouvoir ne pouvant être défié est maintenant finie. En montrant au monde que le plus puissant des autocrates peut être déposé et en montrant la façon de le faire, notre tribunal de droit coutumier fut comme ce simple caillou dans la face de ce géant. La victoire du 11 février 2013 fut littéralement un tir entendu dans le monde entier et a commencé une nouvelle phase de l’histoire de l’humanité: la réclamation de la loi et du pouvoir souverain par NOUS, LE PEUPLE, par nos propres tribunaux de justice et nos actions directes. Mais cette récupération est toujours potentielle. Le but maintenant n’est pas seulement d’enterrer César mais de le remplacer: plus facile à dire qu’à faire certes mais ce voyage a déjà commencé.

Un de mes amis autochtones a résumé la situation peu de temps après la chute du pape Ratzinger: “Kevin, ton exorcisme a vraiment marché ! Tu a compté les coups contre le plus grand salopard d’entre tous. Maintenant tous ces riches fumiers font dans leur froc ! Le problème est que personne ne voudra le croire…”

Son dernier commentaire me tenta de répondre avec les mots d’un autre de mes amis à qui sa mère avait annoncé la mort par overdose d’un ami commun et qu’elle ne pouvait pas y croire: “Tu peux ne pas y croire, mais le cadavre est bien là.” Il est temps d’enterrer les morts une fois pour toute. L’”Opération Rachat” commence le 15 avril 2018 (voir ci-dessous). Finissons le boulot une bonne fois pour toute !

Mettre fin au règne de la terreur contre les enfants

OPERATION RACHAT

A partir du 15 avril 2018

Jour du souvenir de l’holocauste des enfants

Le trafic, la torture et l’assassinat routiniers d’enfants sont devenus une industrie mondiale très lucrative dans laquelle les entreprises ecclésiastiques sont profondément impliquées. Le Vatican, l’église anglicane et autres églises ont été condamnées dans des tribunaux de droit coutumier pour ces crimes et autres actes génocidaires. Votre financement et votre adhésion à ces églises criminelles permettent à leur malfaisance de perdurer.

Le 15 avril 2018, les peuples d’un bon nombre de pays vont prendre une action directe afin de mettre un terme à ces crimes en frappant à leur source. L’Opération Rachat va impliquer des arrestations citoyennes de violeurs d’enfants connus et des officiels des églises qui les ont aidé et protégé, des occupations pacifiques d’églises et d’endroits de culte afin de perturber leurs opérations et l’arrêt du financement et de la protection légale qui permettent l’existence de ces institutions criminelles. Ces églises ont trahi la confiance qui a été placée en elles et ont perdu leur droit de fonctionner sous la loi divine et de l’humanité. NOUS, LE PEUPLE, ne permettrons plus que ces loups déguisés en moutons exploitent et brutalisent nos enfants.

Vous pouvez grandement aider à sauver des vies innocentes en vous joignant à cet effort global, voici comment:

1. BOYCOTT des églises catholique romaine, anglicane/épiscopale et unifiée du Canada et en leur refusant toute participation et tout financement.

2. DEMANDEZ que votre gouvernement révoque le statut d’exonération fiscale de ces églises.

3. EDUQUEZ-VOUS et les autres au sujet des crimes et de l’histoire cachée et de la nature de ces églises criminelles.

4. REJOIGNEZ le groupe d’action de l’Opération Rachat le plus proche de chez vous et participez directement à l’arrêt des activités de ces fausses églises assassines. Contact itccsoffice@gmail.com pour participer.

Partagez ce pamphlet avec des amis. Agissez maintenant pour arrêter la guerre menée contre nos enfants !

Promu par The International Tribunal of Crimes of Church and State (ITCCS) ou le Tribunal International contre les Crimes de l’Église et de l’État (TICEE)

itccsoffice@gmail.com , thecommonland@gmail.com , www.itccs.org

= = =

Lecture connexe:

Meurtre par décret le crime de génocide au Canada

Publicités

Le Vatican et la défense de ses crimes… L’arbre pédophile qui cache la forêt du crime contre l’humanité…

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 21 mars 2016 by Résistance 71

Le système odieux de défense de l’église catholique

 

Paul Aries

 

20 mars 2016

 

url de l’article:

http://www.legrandsoir.info/le-systeme-odieux-de-defense-de-l-eglise-catholique.html

 

L’église de France est à son tour prise dans des affaires de pédophilie et d’agression sexuelle. J’explique dans La face cachée du pape François (Max Milo, 2016) comment la Vatican a élaboré son système de défense pour fuir ses propres responsabilités et accuser l’esprit de « Mai 68 » d’être le vrai coupable.

Est-ce pourtant anecdotique si un des prêtres lyonnais accusé d’agression sexuelle est aussi celui qui animait des messes pour la mémoire de Louis XVI ? Est-ce aussi un hasard si Mgr Barbarin, déjà célèbre pour avoir déclaré au sujet des crimes pédophiles que « la majorité des faits, grâce à Dieu, sont prescrits » est proche idéologiquement de l’Ordre occulte des Chevaliers de Colomb, cette mouvance ultraconservatrice nord-américaine qui est parvenue à faire canoniser en septembre dernier par le pape un prêtre génocidaire des indiens ? Ces champions de la « Manif pour tous » devraient balayer devant leurs portes avant d’accuser les partisans de l’égalité des droits d’être immoraux !

L’italien Massimo Introvigne, délégué général de l’Alleanza Cattolica, une organisation d’extrême-droite, diplômé de l’Université pontificale grégorienne, enseignant au Regina Apostolorum Atheneum appartenant aux légionnaires du Christ, bien connu en France pour être le meilleur défenseur des sectes comme la scientologie, s’est fait aussi l’avocat de l’église dans ces affaires de pédophilie à travers la parution d’un ouvrage et d’un texte intitulé « L’ONU déclare la guerre à l’Église » dans lequel il s’en prend au Comité pour les droits de l’Enfance. Ce spécialiste autoproclamé, est célèbre pour avoir défendu Marcial Maciel, gourou des légionnaires du Christ, avant que son mouvement et le Vatican ne soient bien obligés de reconnaître la gravité et l’ampleur des crimes commis.

Tout en compatissant naturellement avec les victimes de ces crimes, Massimo Introvigne déploie le système de défense devenu celui de Rome. Il explique que les accusations contre l’église relèvent d’un cas de « panique morale », c’est-à-dire d’une « hyper-construction sociale » (sic). Le problème, lorsqu’il existe, ne serait pas celui du célibat des prêtres mais de l’homosexualité. L’église aurait souffert d’une trop grande tolérance à l’égard de l’homosexualité dans ses séminaires, notamment dans les années 1970. La faute incomberait donc aux idées de libération sexuelle et à « mai 68 ». Rome a entendu Introvigne puisque désormais les candidats prêtres qui présentent des tendances homosexuelles enracinées ne peuvent accéder à l’ordination . Nous avons donc là une nouvelle preuve que cette église qui parle de l’existence d’un lobby Gay en son sein est bien une église ultraréactionnaire. Ultraréactionnaire d’abord parce qu’elle établit un lien entre homosexualité et crime pédophile, ultraréactionnaire aussi parce qu’en faisant de la pédophilie non pas une conséquence de son propre fonctionnement (le célibat, entre autres) mais de la libération sexuelle, elle reporte la responsabilité du crime pédophile sur le reste de la société. L’église oublie chemin faisant que le principal reproche n’est pas d’avoir hébergé malgré elle des prêtres pédophiles mais de les avoir protégés, d’avoir fait pression sur les familles des victimes. Parler d’un lobby Gay au sein de la Curie, à propos des affaires de pédophilie, c’est faire des crimes commis dans l’église une affaire qui ne concerne pas l’église, c’est poser l’église en victime et même en solution. Les accusateurs de l’église ne chercheraient d’ailleurs pas tant à protéger les enfants qu’à défendre la pilule RU 486 (abortive), l’euthanasie, la reconnaissance des unions homosexuelles : « Ces lobbies plus ou moins maçonniques soulignent la puissance sinistre de la technocratie évoquée par Benoît XVI dans l’encyclique Caritas in veritate, et la dénonciation de Jean-Paul II lui-même dans le Message pour la Journée mondiale de la Paix 1985 , à propos de « desseins cachés » – à côté d’autres « ouvertement propagés » – « visant à assujettir tous les peuples à des régimes dans lesquels Dieu ne compte pas. En vérité, il s’agit d’une heure de ténèbres, qui nous rappelle la prophétie d’un grand penseur catholique du XIXe siècle, Emiliano Avogadro della Motta (1798-1865), selon lequel, aux ruines causées par les idéologies laïques, succéderait une authentique « demonolâtrie » qui se manifesterait notamment dans l’attaque à la famille et au véritable concept du mariage ».

François poursuit la même orientation lorsqu’il déclare en juillet 2013 qu’existe bien un lobby gay au sein du Vatican. Rome et François sont en train de (re)construire une machine de guerre anti-homosexuelle, à la fois pour laver l’église des accusations de protection des pédophiles, mais aussi comme contre-feu contre toutes les scandales financiers et politiques à répétition, tout en empochant le bénéfice d’apparaître plus « moral » que les autres, davantage intègre que tous ceux qui pactisent avec l’esprit de mai 68.

Paul ARIES

Politologue et socio-économiste, rédacteur en chef du mensuel « Les Z’indignés », adepte de la décroissance et du « buen vivir », Paul Ariès a écrit une trentaine de livres dont «  Daniel Cohn-Bendit, l’imposture », éditions Max Milo, 2010 et « Nos rêves ne tiennent pas dans les urnes, éloge de la démocratie participative », Golias, 2013. 
Le 30 mars 2016, on trouvera en librairie son essai : « La face cachée du pape François » (éditions Max Milo).

(1) http://www.croire.com/Definitions/Mots-de-la-foi/Vocation/Homosexualit…
(2) http://Ben

= = =

La doctrine chrétienne de la découverte fondement de la doctrine colonialiste occidentale depuis le XVème siècle sur Résistance 71

 

Voyage de l’ensoutané en chef Bergoglio sur l’Île de la Grande Tortue (Amérique du Nord)…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 22 septembre 2015 by Résistance 71

Le pape sera t’il arrêté par Interpol cette semaine ?

 

Un mandat d’arrêt valide contre le pape Jorge Bergoglio a été remis au State Department des Etats-Unis par le bureau d’Interpol de Bruxelles – Un mandat similaire avait provoqué la démission de l’ancien pape Benoît XVI

 

url de l’article original:

http://itccs.org/2015/09/21/will-the-pope-face-arrest-by-interpol-this-week/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Washington DC:

Juste avant l’arrivée aux Etats-Unis du pape François 1er, Jorge Bergoglio, le gouvernement américain a reçu d’Interpol la copie d’un mandat d’arrêt à mettre en application contre Bergoglio, mandat issus par le Tribunal International de Droit Coutumier le 18 Juillet 2014. A cette date, Bergoglio fut déclaré coupable de deux accusations d’avoir commis et aidé des crimes contre l’humanité, incluant le trafic d’enfants et fut condamné par contumace (in abstentia) à 25 ans de prisons.

D’après une source à Interpol, une copie du mandat d’arrêt a été délivrés au State Department (ministères des affaires étrangères) américain par courier spécial vendredi dernier, le 18 Septembre, avec une demande formelle pour le gouvernement américain d’appliquer les termes du mandat d’arrêt et de mettre en détention le criminel nommé Jorge Bergoglio.

L’émission d’un mandat similaire par un gouvernement européen au Vatican début Février 2013, déclencha la démission soudaine de l’ancien pape Benoît XVI, Joseph Ratzinger, qui fut condamné similairement ce même mois par le Tribunal International de Droit Coutumier.

Le pape François/Bergoglio fait déjà l’objet de protestations et de perturbations pour son séjour de cinq jours aux Etats-Unis suite à sa décision controversive de “canoniser” un missionnaire catholique génocidaire et pour se rendre à une réunion à Philadelphie qui est réputée être le nid d’un réseau de trafic d’enfants de l’église catholique.

“Ces controverses vont rendre difficile pour le gouvernement Obama d’ignorer la notification d’Interpol concernant le mandat d’arrêt”, a commenté Kevin Annett aujourd’hui depuis New York où il se trouve avec une délégation du Tribual de Droit Coutumier pour une réunion avec des officiels de l’ONU concernant la visite de Bergoglio.

“Jorge Bergoglio est un criminel dûment condamné et le mandat émis par le Tribunal (et relayé par Interpol) possède la force du droit international avec lui. En l’ignorant, les Etats-Unis peuvent être mis en accusation, à juste titre, pour complicité et recel de criminel recherché par la justice et de complicité avec des crimes contre l’humanité.”

Issued by the Central Office of the International Tribunal into Crimes of Church and State (ITCCS)

21 September, 2015

Question à un pape criminel (parmi d’autres, la fonction étant criminelle par essence…)

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 11 août 2015 by Résistance 71

Rejoignez le mouvement pour la répudiation des bulles papales colonialistes, plus nous mettrons de pression sur la hiérarchie cléricale jusqu’au Vatican et plus ces diktats papaux auront de chance à être répudiés.

— Résistance 71 ~

 

Quelques questions à un criminel

(alias le “Pape François 1er”, “Jorge Bergoglio”)

 

Kevin Annett

 

8 Août 2015

 

url de l’article original:

http://itccs.org/2015/08/08/some-questions-to-a-war-criminal/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

  1. Êtes-vous un membre ou participant du culte sacrificiel connu sous le nom de Neuvième Cercle ? Où étiez-vous à minuit dans la nuit du 23 au 24 Février 2014 ?
  2. Avez-vous participé au viol, torture et meurtre cérémoniaux d’une petite fille belge de cinq ans nommée Anna dans un château privé juste en dehors de Gulpen aux Pays-Bas le 15 Août 2011?
  3. En votre capacité d’archevêque de Buenos Aires et en d’autres périodes, avez-vous organisé le traffic et la vente d’enfants de prisionniers politiques en Argentine lorsqu’elle était sous contriole de la junte militaire durant la “sale guerre” génocidaire de ce pays (NdT: sous le régime du général Jorge Videla entre 1976 et 1981. Durant cette période entre 15 000 et 30 000 personnes, opposants politiques réls ou imaginaires, “disparurent”. Jorge Bergoglio alias pape François 1er était archevêque de Buenos Aires et grand patron des Jésuites durant cette période. Un des chefs d’accusation du procès de Videla fut le kidnaping d’enfants durant l’exercice du pouvoir – même Wikipedia en parle, c’est tout dire – Bergoglio fut proche des cercles du pouvoir argentin et de sa junte militaire de l’époque…)
  4. Quelle était votre relation professionnelle et personnelle avec le dictateur argentin le général Jorge Videla ?
  5. Avez-vous jamais accepté de l’argent de la part de l’actuelle reine des Pays-Bas, Maxima Zorreguieta Cerruti, pour l’avoir aidé à purger son propre casier judiciaire en Argentine ?
  6. En tant qu’officier en chef fiduciaire de l’église catholique romaine, pourquoi n’avez-vous pas révoqué sa politique criminelle connue sous le nom de Crimen Sollicitationas, par laquelle tout catholique est obligé de protéger les violeurs d’enfants au sein de votre église ce qui par là même subvertit les lois et la souveraineté de leur propre nation ?
  7. Pourquoi avez-vous affirmé publiquement que votre église coopérera avec les autorités extérieures pour mettre fin à l’abus sexuel des enfants qui se passe en son sein, tout en disant à vos évêques qu’ils ne doivent pas informer la police lorsque des enfants sont sexuellement abusés dans votre église ?
  8. Pourquoi continuez-vous à permettre à la Banque du Vatican (NdT: partie intégrante de la City de Londres et de la Banque d’Angleterre) de continuer son blanchiment massif de l’argent du crime organisé (mafia) et des cartels de la drogue, incluant le syndicat criminel Drangheta ? Est-ce parce qu’en échange, Drangheta a fourni au Neuvième Cercle de votre église des enfants et des adolescents pour qu’ils y soient torturés et tués dans ses rituels ?
  9. Avez-vous ou un de vos représentants jamais rencontré personnellement des leaders de Drangheta en Février 2014 ou à une autre période, afin d’arranger ces échanges et autres actes criminels ?
  10. Quelle est la relation du Vatican avec les gouvernements de la Russie et de la Chine et de leur banque affiliée de la BRICS de l’Eastern Investment Bank ? Votre visite à venir (Septembre 2015) aux Etats-Unis se fait-elle sur ordre de ces gouvernements ?
  11. Que savez-vous du meurtre du pape Jean-Paul 1er en Septembre 1978 par une faction de cardinaux catholiques associés avec l’ancien pape Benoît XVI / Joseph Ratzinger ?
  12. Avez-vous comploté avec le pape Benoît pour cacher ses propres crimes d’aide au trafic et meurtres d’enfants comme partie de sa participation au culte du Neuvième Cercle et de SS nazis, connus sous le nom de “chevalieurs de l’obscurité” / “Knights of Darkness”, lorsqu’il était membre de cette secte ?
  13. Pourquoi allez-vous “béatifier” le missionnaire criminelle californien Junipero Serra (NdT: moine missionnaire franciscain du XVIIIème siècle), qui mena la conquête espagnole des nations indigènes dans ce qui est aujourd’hui la Californie, réduisant en esclavage et tuant des milliers d’hommes et de femmes ainsi que leurs enfants, sur les plantations gérées par les Franciscains ?
  14. Pourquoi vous présentez-vous comme un réformateur humanitaire alors que vous êtes à la tête d’un syndicat criminel mondial connu sous le nom de Vatican Incorporated, qui traffique et tue des enfants et finance le crime organisé transnational ?
  15. Après avoir été légalement condamné de ces crimes et d’autres par un tribunal citoyen de droit commun en Septembre 2013 et parce qu’un mandat d’arrêt international a été délivré contre vous, allez-vous continuer à vous sauver et à faire obstruction à la justice ? Quand vous rendrez-vous à la justice et au verdict de cette cour de droit coutumier et à l’humanité ?

Sources: www.itccs.org ; INTERPOL ; Les témoignages écrits sous serment d’Anne Marie Van Blijenburgh, Toos Neijenhuis et de trois autres témoins sous protection ; archives et rapports de médias et légaux.

L’hypocrisie ensoutanée continue

Posted in actualité, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 avril 2015 by Résistance 71

Résistance 71

 

13 Avril 2015

 

Le pape vient de nous gratifier d’un autre deux poids, deux mesures avec sa déclaration sur le génocide arménien. Si le pape a qualifié et à juste titre de génocide, ce massacre de plus d’un million d’Arméniens placés sous le joug Ottoman au début du siècle dernier, nous sommes en droit de nous attendre à ce que ce même pape reconnaisse publiquement le génocide des peuples et nations du continent des Amériques à partir de 1492 et de la soi-disante “découverte” du “nouveau monde” par les envoyés des royautés européennes et donc du pape.

Le plus grand génocide de l’histoire de l’humanité s’est tenu entre la fin XVème et fin XIXème siècles sur le continent américain qui vit le massacre de 70 à 100 millions d’Amérindiens (selon les sources) en grande partie sous l’égide de l’église catholique apostholique et romaine et des roitelets européens mandatés par les bulles Romanus Pontifex (Nicolas V 1455) et Inter Caetera (Alexandre VI 1493), qui furent intégrés au système légal nord-américain dans le premier quart du XIXème siècle (cf notre traduction de larges extraits de l’ouvrage de Steven Newcomb à ce sujet “Païens sur la terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte” récemment publiée sur ce blog…).

L’Église aura t’elle le courage:

  • De reconnaître ses torts ?
  • De reconnaître sa responsabilité légale ?
  • De faire face aux conséquences qui s’imposent ?

 

Le pape est-il sur la voie d’une véritable réconciliation ou ne fait-il que diversion sur les malversations et turpitudes de l’église perpétrées au nom d’une mythologie religieuse ?

Les églises, catholique dans un premier temps, suivie de ses consœurs protestantes, qui ont assimiliées la doctrine chrétienne de la découverte telle qu’énoncée dans les édits papaux, sont responsables des vols, pillages, assassinats, de l’évangélisation et de l’enlèvement forcé des enfants indigènes qui moururent par dizaines de milliers dans des pensionnats-prisons aux Etats-Unis et au Canada (plus de 50 000 enfants morts/disparus au seul Canada, ce qui est un chiffre conservateur, dans ses pensionnats pour Indiens gérés pour l’essentiel par les églises catholique, anglicane, méthodiste et unifié du Canada) entre les années 1867 et 1996, date de la fermeture du dernier pensionnat pour Indiens au Canada.

Reconnaître le génocide d’un empire c’est bien, reconnaître celui de son propre empire (la chrétienté), c’est encore mieux. Allez cureton en chef, encore un effort, répudie ces bulles qu’enfin soient rendues caduques, nulles et non avenues toutes les lois sur la propriété au « nouveau monde » dont les terres ont été usurpées, volées, pillées et qui doivent être rendues à leurs propriétaires naturels: les peuples et nations originels du continent américain!

Pour de plus amples informations sur les crimes génocidaires perpétrés par l’église sur le continent des Amériques, veuillez consulter ces documents:

https://resistance71.wordpress.com/genocide-pensionnats-indiens-canada-kevin-annett/

https://resistance71.wordpress.com/colonialisme-doctrine-chretienne-de-la-decouverte/

https://resistance71.wordpress.com/2012/09/12/howard-zinn-ou-lhistoire-sous-bonne-influence-christophe-colomb-et-la-civilisation-occidentale1ere-partie/

https://resistance71.wordpress.com/2012/09/20/howard-zinn-ou-lhistoire-sous-bonne-influence-christophe-colomb-et-la-civilisation-occidentale-2eme-partie/

https://resistance71.wordpress.com/?s=colonialisme

Les bulles papales responsables de la doctrine chrétienne de la découverte, Romanus Pontifex (1455) et Inter Caetera (1493):

https://resistance71.wordpress.com/2013/10/09/lorigine-profonde-du-colonialisme-occidental-les-bulles-pontificales-romanus-pontifex-1455-et-inter-caetera-1493/

 

 

Vatican transnationale criminelle: Le pape Bergoglio au tribunal le 31 mars 2014 pour trafic d’enfants avec la junte argentine durant la sale guerre…

Posted in actualité, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 10 février 2014 by Résistance 71

Suite des affaires criminelles du Vatican sur le trafic et viols d’enfants couverts par les églises catholique et anglicane.

Article précédent: « Le pape François cité par un témoin de la junte militaire argentine« …

— Résistance 71 —

 

Le pape François 1er devant un tribunal le 31 Mars 2014

 

ITCCS

 

8 février 2014

 

url de l’article original:

http://itccs.org/2014/02/08/toothless-united-nations-statement-on-catholic-child-rape-condemned-by-itccs-at-new-york-rally-pope-francis-the-jesuits-and-others-to-face-prosecution-by-international-court-com/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ville de New York:

Devant le consulat canadien dans Manhattan aujourd’hui, le secrétaire de terrain de l’ITCCS, le révérend Kevin Annett a fustigé la déclaration “docile” de l’ONU sur les crimes du Vatican contre les enfants et a annoncé le lancement d’une nouvelle procédure judiciaire internationale contre le trafic d’enfants institutionnalisé.

Annett a déclaré,

 “Si l’ONU était vraiment sérieuse au sujet de combattre le viol organisé et le trafic d’enfants qui est autorisé et encouragé par la loi canonique catholique, elle aurait traité le Vatican en tant que l’organisation criminelle qu’il est, en révoquant son statut diplomatique aux Nations-Unies et en empêchant sa représentation au sein des comités de l’ONU.

Cela aurait encouragé toutes les nations à annuler leur exemption d’impôts envers l’église catholique et révoquer les concordats financiers qui dirigent de manière illégale des milliards de dollars de l’argent des contribuables vers la Banque du Vatican et aurait déclaré Vatican Inc. être une organisation criminelle transnationale sous la convention éponyme de l’ONU, ce qui amènerait une action légale civile contre tous les prêtres connus violeurs d’enfants, ainsi que les prélats de l’église qui les protègent.

Mais l’ONU n’a rien fait de tout cela et a autorisé l’église à continuer son règne de terreur non pas envers des dizaines de milliers d’enfants, comme le déclare le communiqué de l’ONU, mais envers des millions de victimes innocentes et des millions de victimes à venir… Donc maintenant, c’est au tour des peuples du monde au travers de leurs tribunaux de droit coutumier et l’application des peines, de directement arrêter les crimes du Vatican.”

Annett a annoncé que le même tribunal de droit coutumier qui a mis en accusation et condamné avec succès l’ancien pape Benoit XVI et forcé sa démission, va maintenant traduire en justice la pape François 1er, Jorge Bergoglio, pour crimes contre l’humanité.

Bergoglio sera l’accusé principal dans l’affaire qui sera mise à l’ordre du jour par la Cour Internationale de Droit Coutumier de Bruxelles le 31 mars 2014. De hauts dignitaires de l’ordre des jésuites et la couronne d’Angleterre seront aussi nommés dans l’action en justice.

Dans une déclaration édifiante Lundi dernier, Jorge Bergoglio a été cité par un ancien membre de la junte militaire argentine pour avoir organisé l’enlèvement et le trafic d’enfants de prisonniers politiques pendant la sale guerre argentine des années 1970 durant laquelle 30 000 personnes furent tuées (annonce de l’ITCCS du 3 février 2014)

La couronne d’Angleterre est aussi citée dans cette nouvelle procédure judiciaire du TIDC.

“Chaque membre du clergé anglican, comme tout prêtre catholique, doit maintenant couvrir le viol d’enfants par des membres de leur église s’ils veulent conserver leur position et ce merci à la reine d’Angleterre”, a dit Kevin Annett à une foule de journalistes et de badauds participants à l’évènement médiatique.

“Par l’accord de la reine en Septembre 2010 avec le pape Benoit d’obéir à la politique de l’église catholique pour ‘protéger les violeurs’, loi connue sous le nom de Crimen Sollicitationas, Elisabeth de Windsor a formé une conspiration criminelle et commis une trahison contre les lois de l’Angleterre et des nations. Ce monstre étatico-ecclésiastique d’assassin d’enfants doit-être tué, avec ou sans l’aide de l’ONU.”

Annett a aussi annoncé qu’un mandat d’arrêt pourrait être émis à son encontre bientôt par le bureau du conseil privé de la couronne d’Angleterre et le gouvernement du Canada. Il a dit que si cela avait lieu, il demanderait l’asile politique aux Etats-Unis afin de continuer la mise en accusation du Vatican et de la couronne d’Angleterre pour crimes contre les enfants.

Voir le transcript complet de Kevin Annett dans les liens ci-dessous (en anglais), ainsi que la vidéo de sa conférence de presse devant le consulat canadien de New York

Rev. Annett can be reached at hiddenfromhistory1@gmail.com and 386-323-5774 (USA, messages).

Sources: www.itccs.org , www.iclcj.com

Issued by ITCCS Central, Brussels
7 February, 2014

=  =  =

vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=0GMkxoEYi9c

Crimes des églises: Accord secret entre le Vatican et l’église anglicane pour couvrir les viols d’enfants…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 5 février 2014 by Résistance 71

Les criminels du Vatican et des églises chrétiennes génocidaires commencent à vraiment sentir le vent du boulet. Au Canada, la complicité des églises chrétiennes catholique, anglicane, presbytérienne et unifiée du canada avec le gouvernement pour la gestion du programme ethnocidaire et génocidaire étatique des populations autochtones indiennes, a vu la disparition de plus de 50 000 enfants des « écoles résidentielles pour Indiens » entre 1850 et 1996 (chiffre conservateur). Des charniers sont maintenant découverts régulièrement au travers du Canada. La chute de ces entités répressives et criminelles ouvrirait enfin des horizons de justice et de véritable réconciliation autre que celles actuellement en cours, gérées par les gouvernements des pays colons. Nous nous rapprochons de la fin de cette portion du crime organisé et protégé par la fange oligarchique en place.

Voir notre dossier sur le génocide passé et présent au Canada, Cette information se doit d’être diffusée sans modération

— Résistance 71 —

 

Le pape François 1er est cité par un témoin intérieur de l’ancienne junte militaire argentine comme étant “un élément clef” du réseau de trafic d’enfants. François a dissimulé un accord secret dit “Holyrood Agreement” entre le Vatican et la Couronne d’Angleterre autorisant un étouffement conjoint des cas de viols d’enfants au sein des églises catholique et anglicane

ITCCS

 

3 février 2014

 

url de l’article original:

http://itccs.org/2014/02/02/pope-francis-is-named-by-former-argentine-junta-insider-as-prime-mover-in-child-trafficking-network-francis-concealed-vatican-crown-of-england-holyrood-agreement/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le pape François 1er expressément nommé par un témoin oculaire de trafic d’enfants

Vidéo ITCCS, Kevin Annett: 

http://youtu.be/vNTTx7gZHS4

De rapports exclusifs de Madrid et de Rome:

Un ancien fonctionnaire de la junte militaire argentine vivant en exil en Espagne affirme que le Pape François 1er a été l’instigateur de l’enlèvement et du traffic des enfants de prisonniers politiques pendant la sale guerre argentine des années 1970. L’homme fonde son accusation sur son implication personnelle dans des réunions entre Bergoglio et des membres importants de la junte militaire argentine qui sécurisèrent les réseaux de traffic d’enfants en utilisant les orphelinats catholiques et les corps constitués religieux comme couverture.

Un journaliste espagnol qui a eu un entretien avec cet ancien fonctionnaire argentin dit:

“Ce mec est réel et a beaucoup de noms et de dates, ainsi que des notes émanant de ces réunions. Apparemment, Bergoglio fut promis la tête de l’église argentine s’il coopérait avec la junte. Il est donc peu étonnant qu’en tant que pape, il a rendu plus difficile pour les honnêtes catholiques de rapporter les abus et viols d’enfants, considérant sa propre complicité.”

En relation avec ceci, une source du Vatican affirme que l’ancien pape Benoit XVI (Joseph Ratzinger) avait quant à lui sécurisé un accord avec la reine Elizabeth II d’Angleterre, chef de l’église d’Angleterre (anglicane) pour masquer les viols d’enfants dans ce corps religieux en adoptant les provisions de la loi canonique “Crimen Sollicitationas”.

Cet accord fut passé au château d’Holyrood à Edimbourg (Écosse) le 16 Septembre 2010, pendant la visite sans précédent du pape en Angleterre ce mois là, la toute première visite de l’histoire de la papauté.

L’adoption de cette tristement célèbre loi par la reine Elizabeth fut une des conditions de l’absorption de l’église anglicane de retour au sein de l’église de Rome. Cette loi ordonne tout le clergé anglican de subvertir aux lois de leurs propres pays en protégeant les violeurs d’enfants qui se trouvent dans leurs rangs, réduisant au silence les victimes et en ne rapportant pas les crimes à la police.

Le pape Benoit démissionna le 11 février 2013, suivi en août par la démission également inattendue du secrétaire d’état au Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, qui aida à la réalisation de l’accord de Holyrood.

L’annulation du voyage inédit de la reine Elizabeth au Vatican en mars 2013 peu après la nomination de Jorge Bergoglio comme nouveau pape François 1er était connectée avec les préoccupations du nouveau pape au sujet de l’accord de Holyrood et que celui-ci ne fasse surface.

“Le pape François était déterminé de conserver l’accord de Holyrood secret et ce quel qu’en soit le prix, à cause de l’image de sa propre “réforme” et de ses plans de retrancher Crimen (les crimes) encore plus profondément dans la loi canonique, ce qu’il fît dans sa lettre apostolique du 11 Juillet 2013”, cite la source du Vatican.

“Une de ses conditions pour lui de devenir souverain pontife était la mise au placard de Bertone, qui pourrait le lier à l’accord de Holyrood. En tant que jésuite, Il Papa sait parfaitement bien qu’il faut feindre une chose tout en en faisant une autre.”

En réponse à cette dernière révélation, le tribunal international de droit coutumier de Bruxelles poursuit activement sa dernière affaire majeure, dans laquelle le bureau de procureur va rechercher le passage devant la justice du pape François 1er, Jorge Bergoglio, répondant aux accusations de conspiration criminelle et de complicité d’organisation de trafic humain.

Le tribunal fera sa première déclaration d’accusation et d’amener au plus tard le 30 mars 2014.

Le même tribunal a délivré une déclaration légale le 4 août 2013, nommant la couronne d’Angleterre et l’église catholique romaine comme corps constitués criminels transnationaux sous le coup de la loi internationale.

De plus amples conséquences de ces faits seront révélées ce vendredi 7 février au cours d’une conférence de presse spéciale donnée par le secrétaire en fonction de l’ITCCS Kevin Annett. Cette conférence de presse commencera à 11:00 du matin devant le consulat du Canada sis au 1251 Avenue of the Americas dans la ville de New York.

Sources: 
www.itccs.org (archives) , www.hiddennolonger.com (Crimen document, Appendix 9), 
Issued by the Central Office, ITCCS