Archive pour Syrie OTAN et guerres imperialistes

Guerre impérialiste en Syrie: Des officiers de l’OTAN arrêtés à Alep par les forces spéciales syriennes… L’ONU flippe !

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, France et colonialisme, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 17 décembre 2016 by Résistance 71

MISE A JOUR !

Une liste de 14 prisonniers de la coalition anti-Assad emmenée par les Etats-Unis et leurs vassaux de l’OTAN, mais en fait les forces spéciales syriennes ont fait prisonniers des officiers encadrant les forces islamistes d’Alep-Est.

Les forces syriennes ont fait prisonniers des militaires de nationalités suivantes:
22 Yankees, 16 Britanniques, 21 Français, 7 Israéliens et 62 Turcs 

Nous travaillons sur une traduction à venir !… A suivre donc…

=*=

N’oublions jamais ceci:

OTAN = Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord qui perpétue le terrorisme d’états depuis le 4 avril 1949 (réseau « stay behind » des armées secrètes se transformant en Opération Gladio durant les années de plomb et aujourd’hui avec l’EIIL/Daesh = Gladio 2.0)
Rappelons aussi que des officiers de l’armée française avaient été capturés par l’armée syrienne en 2012 lors de la chute du « califat » de Baba Amr. Ces officiers français encadraient Daesh. Ils furent remis en catimini au chef d’état major français en visite au Liban (base arrière de l’opération française) à la frontière libano-syrienne.

~ Résistance 71 ~

 

« La guerre est un acte de pouvoir, de meurtre, de vol. Elle est l’expression la plus claire et la plus précise de l’État. »
~ Gustav Landauer ~

 

Le Conseil de Sécurité de l’ONU se réunit à hui-clos après l’arrestation d’officiers de l’OTAN à Alep

 

Réseau Voltaire

 

16 décembre 2016

 

Source

 

— Le Conseil de sécurité siège à huis clos, ce vendredi 16 décembre 2016 à 17h temps universel, alors que des officiers de l’Otan ont été arrêtés ce matin par les Forces spéciales syriennes dans un bunker à Alep-Est

Ingérence occidentale en Syrie: Des armes chimiques pour Al CIAda en provenance de Libye ?

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique française, terrorisme d'état with tags , , , , on 20 mars 2013 by Résistance 71

Les intermédiaires de l’OTAN en Syrie utilise des armes de destruction massive, des douzaines de morts

 

Tony Cartalucci

 

Le 19 Mars 2013

 

url de l’article original:

http://landdestroyer.blogspot.jp/2013/03/nato-proxies-using-wmds-in-syria-dozens.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Après 10 ans de guerre et d’occupation de l’Irak, la mort de plus d’un million de personnes incluant des milliers de soldats américains, le tout fondé sur le mensonge patenté que la nation possédait des armes de destruction massive, c’est d’une hypocrisie éhontée que de voir l’occident armer, financer et soutenir politiquement des terroristes en Syrie qui en fait à la fois possèdent et utilisent des armes de destruction massive contre le peuple syrien.

Au moins 25 personnes ont été rapportées mortes après qu’une attaque à l’arme chimique perpétrée par des terroristes soutenus par l’occident, ait ciblé des militaires syriens proche de la ville nordiste d’Alep. Tandis que les terroristes soutenus par l’occident clâment à qui veut les entendre qu’ils “manquent de l’expertise même pour pouvoir utiliser de telles armes”, CNN rapporta dans un article en Décembre 2012: « Sources: U.S. helping underwrite Syrian rebel training on securing chemical weapons” que:

Les Etats-Unis et quelques uns de leurs alliés européens utilisent des contractants de défense (bref, des mercenaires…) pour entrainer les rebelles syriens sur le comment sécuriser les stocks d’armes chimiques en Syrie, ont dit un vétéran de l’administration américaine  et plusieurs diplomates à CNN.

Tandis que certains tentent de suggérer que l’utilisation d’armes chimiques par les deux côtés indiquent des “stocks de ces armes mal sécurisés” et un “risque sécuritaire”, les armes pourraient tout juste aussi bien provenir de Libye. Alep est située près de la frontière turco-syrienne. Si les armes chimiques pillées en Libye ont été envoyées en Syrie, elles auraient dû passer par la Turquie avec des armes envoyées depuis la Libye par les Etats-Unis et des milliers de terroristes libyens qui sont reconnus opérer en Syrie, et auraient sûrement été utilisées pour cibler des villes comme Alep.

Pire encore, toute arme chimique importée dans le pays impliquerait l’OTAN directement ou d’une autre manière par une énorme négligence de sa part, alors que les armes seraient passées par une nation membre de l’OTAN: la Turquie, au nez et à la barbe des agents américains de la CIA qui sont reconnus opérer le long de la frontière turco-syrienne, vers des terroristes soutenus par l’occident en Syrie.

Les armes de destruction massive libyéennes sont entre des mains terroristes

L’arsenal libyen est tombé dans les mains d’extrémistes sectaires avec l’assistance de l’OTAN en 2011 durant le point culminant des efforts pour renverser le régime en place dans la nation nord-africaine. Depuis lors, les militants libyens, menés par leurs commandants du Groupe de Combat Islamiste Libyen (GCIL) ont armé des extrémistes sectaires à travers le monde arabe, aussi loin à l’Ouest qu’au Mali jusqu’à aussi loin à l’Est que la Syrie.

En plus des armes de petit calibre, des armes plus lourdes se sont aussi frayées un chemin à travers ce réseau étendu. Le Washington Post rapporta dans un article « Libyan missiles on the loose” :

“Deux anciens officiers du contre-terrorisme de la CIA m’ont dit la semaine dernière que des techniciens ont récemment raffraichi 800 de ces systèmes de défense anti-aériens portables (connus sous le sigle MANPADS), certains pour un groupe djihadiste africain appelé Boko Haram qui est souvent vu comme un alliè d’Al Qaïda (NdT: C’est à dire de la légion mercenaire arabe de la CIA…), pour possible utilisation contre des avions de ligne civils volant vers le Niger, le Tchad et peut-être le Nigéria.

Alors que ces armes se dirigent sans aucun doute également vers le Niger, le Tchad et peut-être le Nigéria, elles sont véritablement arrivées en Syrie. Les terroristes du GCIL sont confirmés envahir la Syrie depuis la Libye. En Novembre 2011, un article du Telegraph britannique « Leading Libyan Islamist met Free Syrian Army opposition group” rapportait:

“Abdulhakim Belhaj, chef du conseil militaire de Tripoli et ancien chef du GCIL, a rencontré les leaders de l’Armée Syrienne Libre (ASL) à Istanboul et à la frontière avec la Turquie, a dit un officiel militaire travaillant avec Belhaj, Mustafa Abdul Jalil (le président libyen interimaire) l’a envoyé là-bas.”

Un autre article du Telegraph « Libya’s new rulers offer weapons to Syrian rebels, » admettait que les rebelles syriens avaient tenu des pourparlers secrets avec les nouvelles autorités libyennes, visant à sécuriser armes et argent pour leur insurrection contre le président Bachar Al-Assad et son régime.

A cette réunion, qui s’est tenue à Istanboul et qui comprenait des officiels turcs, les Syriens ont demandé “l’assistance” des représentants libyens et des armes leur furent offertes ainsi que des volontaires potentiels.

“Il y a un plan pour envoyer des armes et même des combattants libyens en Syrie”, a dit une source libyenne, parlant sous condition d’anonymat. “Il y a une intervention militaire qui se prépare, vous verrez dans quesques semaines.”

Plus tard ce mois là, quelques 600 terroristes libyens ont pénétré en Libye pour commencer les opérations de combat et ils ont envahi le pays depuis cette époque.

Image: Le Libyen Mahdi al-Harati du GCIL, listé comme terroriste par le ministère des affaires étrangères américian, les Nations-Unies et le Home Office britannique, s’adressant à des terroristes sur le sol syrien. Harati commande maintenant une brigade libyenne op´´rant en Syrie et tentant de détruire le gouvernement syren et de sugjuguer la population syrienne. Traditionnellement, on appelle cela une “invasion étrangère”.

….

Les “missiles perdus” rapporté par le Washington Post en Libye ont été retrouvés maintenant sur le champ de bataille syrien, alors que des publications comme le Guardian dans leur article « Arms and the Manpads: Syrian rebels get anti-aircraft missiles, » rapporte que les missiles ont été déployés à travers la Syrie et ont tenté de minimiser toute connexion avec le pillage de l’arsenal libyen et des terroristes d’Al Qaïda qui les ont importés en Syrie. Par contraste, Le Times a publié des admissions ouvertes des terroristes eux-mêmes qui admettent qu’il reçoivent de l’armement lourd de Libye, incluant des missiles sol-air.

Dans l’article du Times: « Libya’s Fighters Export Their Revolution to Syria, » il est rapporté:

“Quelques Syriens sont plus honnêtes quant à l’assistance que les Libyen leur donnent. Ils ont des armes plus lourdes que nous, note Firas Tamim, qui a voyagé dans les zones contrôlées par les rebelles afin de voir les combattants étrangers. Ils ont amené ces armes en Syrie et elles sont utilisées au front. Parmi les armes vues par Tamim, il y avait des missiles sol-air de fabrication russe connus sous le nom de SAM-7

Les combattants libyens souvent repoussent les questions sur les transferts d’armes, mais en Décembre ils ont clâmé qu’il les importaient. “Nous sommes en train de collecter des armes en Libye”, a dit un combattant libyen au quotidien français Le Figaro. “Une fois fait, nous allons trouver un moyen de les amener ici.”

Clairement, l’intervention de l’OTAN en Libye a laissé un vaste arsenal entre les mains d’extrémistes sectaires, emmenés par le groupe du GCIL, listé terroriste par les Etats-Unis, L’ONU et la Grande-Bretagne et ces groupes exportent maintenant des armes aux militants de l’autre dront de  l’OTAN en Syrie. Il a déjà été confirmé qu’à la fois les armes et les terroristes passent par la frontière turco-syrienne, avec l’assistance de l’OTAN et il est maintenant également clair que de l’armement lourd, incluant des armes anti-aériennes ont passé la frontière également.

En Novembre 2011, le Guardian rapportait dans son article « Libyan chemical weapons stockpiles intact, say inspectors, » que: Les stocks de gaz moutarde et chimiques libyens sont intacts et ne furent pas dérobés durant l’insurrection qui renversa Kadhafi, ont dit des inspecteurs de l’armement, mais il rapporta aussi:

De l’abandon ou de la disparition de quelques armes de l’ère Kadhafi ont occasionné quelques soucis, car une telle puissance de feu pourrait éroder la sécurité régionale si les armes tombaient entre les mains de militants islamistes ou des rebelles actifs en Afrique du Nord. Certains craignaient qu’elles pouraient être utilisés par les loyalistes de Kadhafi pour semer l’instabilité en Libye,

Le mois dernier Human Rights Watch (NdT: une ONG financé par le milliardaire George Soros) a demandé au conseil transitoire libyen de prendre des actions au sujet du grand nombre d’armes lourdes, incluant des missiles sol-air, qu’il avait dit être non gardé pendant plus de deux mois après le renversement de Kadhafi.

Mercredi, le secrétaire général de l’ONU Ban-Ki-Moon a dit que l’ONU allait envoyer des experts en Libye pour s’assurer que le matériel nucléaire et les armes chimiques n’étaient pas tombés en de mauvaises mains. Et tandis que les inspecteurs clâment que les armes chimiques sont entre les “mains du gouvernement” et non “aux mains des extrémistes”, il est clair de l’admission même du gouvernement libyen, qu’ils sont eux-mêmes impliqués à envoyer des armes et des combattants en Syrie.

Nous verrons bien d’où proviennent ces armes chimiques. S’il s’avère qu’elles proviennent de l’arsenal libyen, l’OTAN et tout spécialement, les Etats-Unis et la Turquie, seraient impliqués dans la fourniture aux terroristes d’Al Qaïda d’armes de destruction massive, ce scenario pour lequel l’occident a été paralysé de terreur depuis plus de 10 ans, a abandonné ses libertés et répandu le sang de milliers de ses soldats pour le prévenir.

Les implications de terroristes soutenus par l’occident utilisant des armes chimiques, quelque soit leur origine, ont mis en danger ses institutions et a compromis plus avant la confiance des partenaires qui ont investis en lui, politiquement, financièrement, industriellement et stratégiquement. De tels associés seraient bien avisés de commencer à chercher des portes de sortie en cultivant des alternatives en dehors de l’ordre international géré par Wall Street et la City de Londres.

Syrie et ingérence : L’oligarchie veut la guerre… Qu’on se le dise !

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, France et colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique française, presse et média, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 30 mai 2012 by Résistance 71

Il est tout de même effarant que l’on trouve les bonnes questions posées sur un site d’information iranien !

L’ineptitude et la collusion complète des médias de masse avec le pouvoir semblent indécrottables. Qu’attendre de médias français dont les payeurs sont les banquiers ou le complexe militaro-industriel ? Rien bien sûr… Par contre il n’y a qu’en France qu’on voit cela: une collusion directe à ce point.

— Résistance 71 —

 

Houla … l’horrible prétexte à la guerre!

 

par Mireille Delemarre

 

 le 30 Mai 2012,

 

 url de l’article original:

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/191596-houla-l-horrible-prétexte-à-la-guerre-,-par-mireille-delemarre

Il est clair que les massacres ont été commis pour préparer une intervention armée officialisée d’envergure occidentale…

…directe ou en utilisant des supplétifs mercenaires et ce n’est certainement pas le régime de Bashar Al Assad qui la demande. Par d’horribles images postées sur le net que tous les médias ont repris en boucle tout en spécifiant qu’aucune vérification indépendante des sources n’a pu se faire ces médias empêchent toute réflexion rationnelle sur les évènements laissant libre cours à une déferlante de peste émotionnelle. Ce sont là des méthodes fascistes qu’en France un gouvernement dit de « gauche » non seulement cautionne mais en plus institutionnalise via les chaînes et radios publiques.

Les massacres de Houla constituent hélas un exemple type de comment internet les médias occidentaux et leurs pendants arabes ( ceux financés par le Qatar et l’Arabie Saoudite) participent désormais activement au terrorisme institutionnel – terrorisme d’état soutenu par des institutions internationales comme l’OTAN, l’ONU…et collaborent activement avec les supplétifs -y compris la tristement célébre entreprise US de mercenaires Blackwater- des gouvernements occidentaux et arabes derrière les massacres commis contre des civils en Syrie le dernier en date étant celui de Houla.

Une question qui revient sans arrêt à l’esprit des personnes qui refusent cette déferlante médiatique de peste émotionnelle actionnée par la mise en ligne puis le passage en boucle sur les médias de masse des images des tueries de civils syriens surtout d’enfants :

quel intérêt aurait eu le régime de Bashar Al Assad de commettre de tels massacres deux jours avant la visite de Kofi Annan visant à faire le point sur l’application de son plan de paix ?

Réponse claire aucun. Ces crimes odieux profitent aux opposants armés d’Assad derrière lesquels on retrouve les Frères Musulmans en passe de prendre le pouvoir en Egypte et qui rêvent de faire la même chose en Syrie avec la bénédiction et l’aide financière de l’Arabie Saoudite.

Hors la cyber déferlante de peste émotionnelle médiatisée à outrance – la BBC a publié une photo de massacres commis en Irak retirée ensuite à la demande du photographe choqué par cette grossière manipulation – sciemment planifiée par la publication de ces images sanglantes vise justement à empêcher de se poser les bonnes questions sur ces tragiques évènements voire tout simplement ne pas se poser de question comme c’est le cas dans toute société fasciste.

Il est donc crucial si on ne veut pas sombrer dans une dictature fasciste -qu’elle soit nationale à visage de «gauche» ou internationale «globalisée» – de se poser un maximum de questions sur ces évènements tragiques.

D’abord comment se fait-il que les opposants se soient trouvés sur les lieux des crimes qu’ils aient pu photographier en détails ces massacres ce qui implique d’avoir du matériel performant avec soi et du temps pour le faire puis de prendre soin d’ enterrer rapidement les victimes si comme ils l’affirment c’est l’armée syrienne qui a commis ces crimes ?

N’y avait-il donc sur place aucun militaire syrien pour empêcher ces opposants de filmer voire tout simplement les attaquer puisque selon ces derniers la zone en question était pilonnée par l’armée syrienne?

Pourquoi des représentants du haut-commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU qui se sont rendus à Houla ont -ils repris d’abord la version des faits fournie par l’opposition affirmant que les victimes avaient t été massacrées au cours de bombardements menés par l’armée syrienne?

Pourquoi ensuite quand des médias alternatifs ont révélé que certaines victimes avaient été exécutées à l’arme à feu à bout portant le porte parole du HCDH onusien Rupert Colville a-t-il changé la version des faits affirmant cette fois que la plupart des victimes avaient été exécutées?

Colville a affirmé que des habitants rescapés des massacres avaient dit que c’était des milices pro Assad qui avaient commis ces atrocités. Hors certains habitants qui ont fui la zone de combats ont dit avoir subi des pressions et des menaces de la part des opposants armés. Ces derniers peuvent très bien avoir fait la même chose pour que ces habitants accusent les milices pro Assad.

Quelle crédibilité peut-on alors accorder à ces représentants de l’ONU s’ils ne sont pas à même de mener sur le terrain une enquête sérieuse approfondie impartiale?

Quelle crédibilité accorder à leur conclusions après ce type d’enquête entachée des le départ de partialité?

Leur mission est-elle de concocter un rapport accusant sans preuve sérieuse le régime de Bashar Al Assad pour justifier une intervention militaire US/OTAN ou l’armement – déjà effectif- des opposants avec du matériel plus sophistiqué plus important en quantité et en nombre pour combattre l’armée syrienne comme ils le revendiquent en « auto défense » ?

Pourquoi Hollande s’est t-il précipité – comme son prédécesseur l’aurait fait – pour chasser l’ambassadrice syrienne de Paris dans une action concertée avec la Grande Bretagne, l’Allemagne ect qui ont également fait de même ?

Est-ce là l’idée de justice de respect du droit -inclus international- que se fait le nouveau président français qui se veut dit-il «exemplaire « ?

Ou bien est-ce là tout simplement le fait de la « normalité » de Hollande si on entend par là l’acte de se soumettre comme ses prédécesseurs – à l’exception de De Gaulle – au dictat américain ?

Toutes ses actions à l’évidence concertées suite à ces évènements tragiques semblent avoir été planifiées pour ruiner le plan de paix de Kofi Annan.

On peut d’ailleurs faire remarquer -sans toutefois préjuger du lien de cause à effet – que depuis l’arrivée des observateurs de l’ONU les attentats terroristes attaques armées à l’armes lourde et massacres de civils syriens ont augmenté.

Tout simplement parce que ce plan de paix accepté par le régime de Bashar Al Assad est pour les puissances occidentales, la Turquie – qui joue un rôle primordial dans ces massacres de civils syriens – les dictatures monarchiques arabes du Golfe et leurs supplétifs mercenaires dits de l’opposition syrienne un obstacle à ce qu’ils ont planifié : le renversement de Bashar Al Assad.

La prochaine réunion des « Amis de la Syrie » à Paris entérinera -t-elle ce qui a été décidé depuis plusieurs mois à savoir la reconnaissance de l’opposition armée syrienne comme représentant «l e peuple syrien en lutte» tout comme dans la province du Kosovo de l’ex Yougoslavie les gangsters trafiquants d’organes luttant contre le gouvernement yougoslave de Slobodan Milosevic avaient eux aussi été reconnus comme représentant les Kosovars luttant pour leur indépendance et que l’OTAN pour les soutenir en 1999 après que l’armée serbe commandée par Ratko Mladic ait exécuté sommairement 45 Albanais dans le village kosovar de Racak ait déclenché des raids aériens contre la Serbie en contournement la Charte de l’ONU alors même que le Conseil de sécurité de l’ONU (dont la Russie) avait condamné à l’unanimité cet acte de génocide ?

Guerres impérialistes: La Russie met les pieds dans le plat en Syrie…

Posted in actualité, altermondialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique française, résistance politique with tags , , , , , , , , , , , , on 13 janvier 2012 by Résistance 71

A t’on vu cette information relayée par la pressetituée quelque part en occident mise à part une dépêche furtive de l’AFP manipulatrice ?

— Résistance 71 —

 

Escale technique en Syrie du porte-avions russe Amiral-Kuznetsov

Le 12 Janvier 2012,

url de l’article original:

http://www.voltairenet.org/Escale-technique-en-Syrie-du-porte

Le porte-avions Amiral-Kuznetsov, fleuron de la flotte russe, a repris la mer mardi 10 janvier 2012, après une escale de trois jours devant le port syrien de Tartous, officiellement pour se ravitailler.

Le porte avion était accompagné de cinq autres bateaux et de nombreux sous-marins. Habituellement ce type de bâtiment nécessite des navires d’escorte mais, dans ce cas, c’est plutôt le porte-avions qui escortait les navires d’accompagnement. Deux des bateaux ont déchargé de volumineux équipements, dont probablement des batteries de missiles sol-air S-300, les plus sophistiquées au monde. En outre, un important chargement de munitions russes destinées à l’armée syrienne a été un instant immobilisé à Chypre avant d’être autorisé à reprendre la mer.

Les spécialistes s’accordent à penser que Moscou pouvait exprimer son soutien à la Syrie sans placer la barre aussi haut. La Russie a surtout souhaité mettre en garde contre toute tentative états-unienne de domination exclusive de la région, et contre la tentation turque de jouer un rôle prééminent en Asie centrale.

La flottille a été accueillie par le général Daoud Rajha (au centre de la photo). De nombreuses voix syriennes ont exprimé leur gratitude envers la marine et l’ensemble du peuple russe pour ce puissant geste de soutien en cette période de déstabilisation du pays par les puissances atlantistes régionales et mondiales.

Le port de Tartous est en cours de rénovation afin de pouvoir accueillir à l’avenir tous les types de bâtiments de la marine russe. Il est prêté gratuitement à la Russie.

Ingérence et impérialisme contre la Syrie: l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord prépare une opération militaire contre la Syrie puis l’Iran d’après la diplomatie russe…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 6 août 2011 by Résistance 71

L’OTAN planifie une campagne en Syrie et resserre le noeud coulant autour de l’Iran

 

Par l’agence RIA Novosti
 « RIA Novosti » –

Le 05 Août 2011

 

Url de l’article original:

http://en.rian.ru/world/20110805/165570384.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

MOSCOU —  L’OTAN planifie en ce moment une campagne militaire contre la Syrie afin d’aider à renverser le régime du président Bashar Al-Assad avec comme objectif a longue échéance de préparer une tête de pont dans la région pour l’attaque contre l’Iran, a dit l’envoyé de la Russie à l’OTAN Dimitri Rogozin.

Le conseil de sécurité de l’ONU a condamné Mercredi la violence récurrente en Syrie et a demandé vigoureusement aux autorités du pays d’arrêter d’utiliser la force contre des manifestants pacifiques, tout en disant que la situation dans le pays ne demande pas encore une interférence de l’OTAN.

“Cette déclaration veut dire que la planifiication de la campagne militaire est déjà bien avancée. Ceci pourrait être une conclusion logique des opérations de propagande et militaires, qui ont été perpétrées par certains pays occidentaux contre l’Afrique du Nord”, a dit Rogozin dans une interview avec le journal Izvestia publié Vendredi.

Le diplomate russe a signalé le fait que l’alliance vise à interférer seulement avec les régimes “dont les vues ne coïncides pas avec celles de l’occident”.

Rogozin renforça l’opinion exprimée par certain experts que la Syrie puis le Yémen pourraient bien être les deux dernières étapes de l’OTAN dans l’optique de lancer une attaque sur l’Iran.

“Le nœud coulant autour de l’Iran se resserre. Des préparations militaires contre l’Iran sont déjà en train de se faire. Nous sommes certainement concernés et préoccupés par l’escalade vers une guerre de grande importance dans cette grande région”, a dit Rogozin.

Après avoir appris de la leçon libyenne, la Russie “continuera à s’opposer à l’utilisation de la force en ce qui concerne la situation en Syrie”, a t’il déclaré, ajoutant que les conséquences d’un vaste conflit en Afrique du Nord seraient dévastatrices pour l’ensemble de monde.