Archive pour syrie obama guerre sioniste

Syrie et 3ème guerre mondiale: La guerre sioniste d’Obama (Press TV)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 8 septembre 2013 by Résistance 71

Obama va faire une guerre “sioniste” en Syrie (Analyste)

 

Press TV

 

8 Septembre 2013

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2013/09/08/322716/obama-waging-zionists-war-on-syria/

 

~ Traduit de l’anglais ar Résistance 71 ~

 

Un analyste prominent dit qu’en tombant dans le piège sioniste de la guerre contre la Syrie, le président américain Obama va provoquer une “crise irréversible” au Moyen-Orient, ajoutant encore à son palmarès criminel, rapporte Press TV.

Dans un article publié sur le site internet de Press TV samedi, l’universitaire et écricain iranien Dr. Ismail Salami a dit que le lobby sioniste, incluant l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), l’Anti-Defamation League (ADL) et la Republican Jewish Coalition (RJC), sont derrière la campagne de guerre d’Obama contre la Syrie.

“Obama devrait y réfléchir à deux fois plutôt que de suivre n’importe quel appel du pied des sionistes. La liste de ses crimes s’allonge de jour en jour et la corde sioniste qu’il tient dans les mains est en fait une corde pourrie”, a écrit Salami

Salami a villipendé le fait que le président américain réagisse au doigt et à l’œil lorsque ses maîtres sionistes, qui n’ont aucune limite à infliger des pertes humaines et à plonger la région entière dans une crise éternelle et irréversible, le sifflent.

La réthorique de guerre contre la Syrie s’est intensifiée après que les forces d’opposition soutenues par l’étranger aient accusé le président Bachar Al-Assad d’avoir lancé une attaque chimique sur un fief militant dans la banlieue de Damas le 21 août.

Damas a véhémentement nié les accusations, disant que cette attaque a été perpétrée par les militants eux-mêmes comme opération fausse-bannière.

Le 31 août, Obama a dit qu’il avait décidé que Washington devait prendre des mesures militaires contre le gouvernement syrien, ce qui voudrait dire des frappes militaires unilatérales sans mandat de l’ONU.

Obama a dit que malgré qu’il ait pris sa décision, il mènerait le cas devant le congrès des Etats-Unis, mais il a ajouté qu’il était prêt à ordonner une action militaire contre la Syrie et son gouvernement à tout moment.

Mercredi, le comité du sénat pour les afffaires étrangères a voté à 10 contre 7 en faveur d’une résolution autorisant Obama et son gouvernement à attaquer la Syrie.

Les officiels du gouvernement Obama se sont embarqués dans une campagne de lobbying extensive à Capitol Hill. Quelques 250 membres et leaders de l’AIPAC sont en train de planifier de prendre d’assaut les couloirs du congrès la semaine qui vient pour persuader les parlementaires américains de voter une résolution autorisant d’attaquer la Syrie.

Salami a réfuté les proclamations humanitaires d’Obama vis à vis de la Syrie en argumentant que le président américain ne peut montrer aucune sympathie pour le peuple syrien “tout en étant parfaitement au courant de qui sont les véritables coupables derrière les récentes attaques chimiques d’un côté et de l’autre, il est totalement froid et indifférent envers la destinée tragique de femmes et d’enfants tués sur son ordre en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Yémen, etc…”

L’analyste a noté l’escalade dans les assassinats par attaques de drones depuis qu’Obama est président, disant: “La guerre des drones d’Obama s’est accélérée à un degré devenu maintenant ridicule et déplorable et ceci est assez pour en faire un criminel de guerre dans une cour de justice équitable.”

“Sardoniquement, lorsque Obama a accepté son prix Nobel de la Paix en 2009, il a autorisé encore plus d’attaques de drones que George W. Bush n’avait approuvé durant sa présidence.” A écrit Salami.

Les Etats-Unis utilisent souvent le moyen de l’assassinat par drones pour atteindre des cibles au Pakistan et dans d’autres pays incluant le Yémen et l’Afghanistan.

Washington affirme que ses attaques ne touchent que des cibles militantes, néanmoins la liste des victimes montre que des civils pakistanais et autres sont très souvent victimes de ces attaques non légiférées par l’ONU.

Obama a récemment défendu le fait que l’utilisation controversée de ses drones ne se fait qu’en état de “légitime defense”.

L’ONU quant à elle dit que les attaques de drones américains au Pakistan sont devenus un défi croissant au droit international.