Archive pour syrie guerre par procuration

Guerre par procuration en Syrie: La guerre du gaz fait rage et la France fait les mauvais choix…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 22 novembre 2015 by Résistance 71

Mise à jour du 23 Novembre: Poutine déclare que la demande de gaz natural va augmenter de 30% d’ici à 2040. Ceci confirme notre hypothèse de la guerre du gaz en Syrie.

 

L’erreur fatale de la France en Syrie ?

 

Sahar TV

 

20 Novembre 2015

 

url de l’article original:

http://francophone.sahartv.ir/infos/article-i10113-syrie_l’erreur_fatale_de_la_france_!!

 

Le principal magazine économique allemand destiné aux milieux d’affaires wirtschaftswoche revient sur la guerre en  Syrie et ses « perdants » :

 » l’Occident observe en Syrie les tumultes crée par lui-même. Les coordinations Irano-Russes sur le terrain des combats  en Syrie nous mènent à voir à travers, les Etats-Unis et les pays arabes de la région les vrais perdants de ce conflit. » ».Le Président russe, Vladimir Poutine peut neutraliser la crise syrienne enquelques mois et se confirmer en tant qu’une puissance a par entier. En effet, les perdants, ce sont   les Etats-Unis, les pays littorales du golfe-Persique, ceux-la même qui  sont armés par la France, à savoir, l’Arabie, le Qatar, et les Emirats-arabes-Unis.L’influence des Etats-Unis fléchit  rapidement au Moyen-Orient. Et le vide qui s’ est créé dans la foulee, c’est la Russie et l’Iran qui le remplissent.

Ces 2 pays construisent une alliance et une grande armée capables de stabiliser en une courte période de temps le régime Bachar Assad. Si le régime Bachar Assad se stabilise, ce serait un scandale et une humiliation suprême pour les gouvernements américain, britannique, et français.Ces pays ont refusé la solution diplomatique dans le conflit syrien avec la participation de BacharAssad. fin septembre,lorsque la Chancelière allemande, Angela Merkel a  proposé la participation d’Assad dans lerèglement à la crise syrienne, les partenaires de Merkel ont refusé cette solution ».

A l’heure qu’il est,  la répartition du travail entre la Russie et l’Iran se consolide.Alors que la Russiepoursuit ses frappes aériennes contre la  Syrie, l’Iran parvient à obtenir des acquisimportants sur le terrain par combattants et le Hezbollah interposés. Mais quid de la coalition pro americaine? Les frappes aériennes des Etats-Unis et de laFrance contre la Syrie ont eu des acquis minimes. A vrai dire, les tentatives de l’Occident destinées à destabiliser le régime Assad ont fourni à l’Iran l’occasion de développer sa puissance et son influence dans la région et de restituer à la Russie,  sa place de puissance suprême sur la scènemondiale.mais où se situe Le prochain arrêt ? En ’Irak ». Et quel en sera l’impact?

« Il s’ agit d’ un changement radical pour le marché du gaz et du pétrole. Les négociations se poursuivent entre la Russie et l’Iran. Une partie des productions du pétrole russe est d’ailleurs exportée via l’Iran dans le circuit asiatique. Dans le même temps, la Russie , en se faisant aider par l’Irak et l’Iran, pourrait créer un équilibre énergétique avec l’Arabie, en contrant les effets nefastes dexl’omnipotence saoudienne. Quant au marché du gaz naturel, les Emirats–Arabes-Unis et le Qatar sont de loin les deux grands perdants ».  

 » le Qatar possède la 3 e réserve mondiale de gaz naturel dans lemonde. En l’absence d’un gazoduc,  le gaz naturel du Qatar se transforme en liquide avant d’être transporté à bord des grands navires spécialisés, soit une entreprise très coûteuse.Si la Russie réussit sa politique énergétique en y faisant impliquer  l’Iran, le rêve du Qatar fera long feu.Dansce cas, le besoin en gaz naturel  de l’Europe sera assuré par la Russie, l’Iran et la Turquie » « cette perspective pourrait pousser les perdants a toute sorte de folie. Les rebelles d’al-Nosra en Syrie sont lies a Al-Qaida . Quant à Daech,  il  est financé et armé par le Qatar et l’Arabie, et à cet egard,  on ne peut pas rejeter le scénario selon lequel les attaques terroristes sont organisées et assurées financièrement par les pays arabes littorales du golfe Persique. Lespays arabes ne veulent pas la paix en Syrie et ils ne veulent pas non plus des réfugiés syriens chez eux. Pour eux la seule question qui compte est celle de s’ emparer des régions syriennes . L’intervention de la Russie en Syrie, a faussé tous ces calcules. .la France vient d’etre frappée écoute par les attentats terroristes, cette même France qui fournit depuis des mois des armes aux pays arabes.Jamais,la France n’avait exporté autant d’armement que ces derniers mois vers le Moyen Orient.

Jusqu’à fin octobre l’industrie d’armement français a exporté des armements d’une valeur de 15 milliards d’Euros.en 2014, le montant de ses exportations en armement aura été de 8,2milliards d’Euros. Les armements de guerres fabriquées en France, sont exportés particulièrement aux pays arabes du golfe Persique et en Egypte. Ces exportations font de la France un allié de facto de l’Arabie, du Qatar, et des Emirats-Arabes-Unis dans toutes les guerres qui frappent le MO. Que l’Allemagne prenne garde, et qu’elle n’entre surtout pas dans l’aventurisme militaire français   !!!

D’unepart le Qatar se trouve l’un des plus grands investisseurs étrangers en France. A présent, les pays arabes de la région mènent la guerre contre le Yémen. Alors que l’Arabie bombarde des positions des Houthies au Yémen, les forces émiraties se ont déployées au sud du Yémen. Au Yémen comme en Syrie, une guerre par procuration fait rage, une guerre à laquelle la France a pris part. Dans la mesure où la France a donné aux pays arabes littoraux du golfe Persique des assurances sécuritaire dans le cadre de ses contrats en armement et qu’elle a déployé ses chasseurs bombardiers à Abou Dabi. Après les attentats terroristes contre Paris, Merkel a assuré la France de son soutien. Mais l’Allemagne devra surveiller à ce qu’elle n’intervienne pas dans la politique étrangère et de l’aventurisme militaire dirigé par la France, car un piège à double sens à l’issue incertain….

Guerre par procuration en Syrie: Le pipeau de la « coalition anti-Daech »…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 22 novembre 2015 by Résistance 71

La guerre de la coalition anti Daech est une vaste supercherie

 

Sahar TV

 

21 Novembre 2015

 

url de l’article original:

http://francophone.sahartv.ir/infos/moyen_orient-i10220-la_guerre_de_la_coalition_anti_daech_est_une_vaste_supercherie_(hezbollah)

«Ce qu’on appelle la coalition anti-Daech n’a d’autre souci que la mise à l’écart de Bachar al-Assad», a affirmé Ibrahim Amin al-Seyyed, le Président du Conseil politique du Hezbollah.

«Les pays de cette coalition font fi de ce qui se passe, dans la région ou à l’encontre de ses peuples, et ne réagissent pas aux crimes commis par Daech et les autres groupes terroristes takfiris, à l’encontre des peuples de la région, des femmes et des enfants musulmans et chrétiens», a ajouté Amin al-Seyyed.

«Ce que les pays de la coalition anti-Daech et les pays du golfe Persique appellent la guerre contre ce groupe terroriste est, en effet, une vaste supercherie concoctée par ces même pays qui le soutiennent», a-t-il précisé, selon le site d’information Al-Ahed.

«Lorsque les pays de la coalition ont fait l’objet d’actes terroristes, les personnes tuées, dans ces pays, ont été considérées comme des personnes dont la vie n’a pas de prix, mais les victimes de la région du Moyen-Orient n’ont guère de valeur à leurs yeux», a souligné Ibrahim Amin al-Seyyed, le Président du Conseil politique du Hezbollah.

Guerre en Syrie: Le chantage de Washington à Moscou…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 23 septembre 2013 by Résistance 71

Comme d’habitude historiquement, un accord avec les yankees n’a pas tenu un mois… Le monde doit réaliser qu’il doit gérer une situation internationale avec les plus gros menteurs et abuseurs de l’histoire de l’humanité. Une fois de plus, demandons et écoutons les autochtones de l’Amérique du Nord et du pays du goulag levant en particulier: 400 « traités » avec les Indiens entre 1776 et la fin du XIXème siècle… AUCUN, AUCUN n’a été respecté ! Cela n’est guère mieux dans le reste du continent américain ou les populations natives luttent contre le terrorisme et le génocide eurocentrique depuis 1492 !…

Signer un accord avec les yankees implique la traditionnelle poignée de main à l’issue. Un bon conseil: toujours compter ses doigts après…

— Résistance 71 —

 

Syrie et armes chimiques: Washington fait du chantage à Moscou (Lavrov)

 

RIA Novosti

 

22 Septembre 2013

 

url de l’article original:

 

http://fr.rian.ru/world/20130922/199364510.html

 

Les Etats-Unis font du chantage à la Russie déclarant que si une résolution ferme sur la Syrie n’est pas adoptée par le Conseil de sécurité de l’Onu, le travail de  l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) serait suspendu, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview accordée à la chaîne de télévision russe Pervy Kanal.

« Nos partenaires américains commencent à nous faire du chantage: si la Russie ne soutient pas une résolution en vertu du chapitre VII au Conseil de sécurité de l’ONU, nous arrêterons de travailler à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques », a indiqué le ministre.

« Il s’agit de renoncer absolument à nos ententes avec (le secrétaire d’Etat américain) John Kerry: d’abord une décision de l’OIAC et seulement ensuite une résolution du Conseil de sécurité de l’Onu, sans toutefois faire mention du chapitre VII », a souligné le chef de la diplomatie russe.

Selon lui, Washington, Paris et Londres veulent une résolution très ferme sous le chapitre VII de la Charte des Nations-Unies qui  prévoit en cas de violation des lois internationales des mesures coercitives, y compris des sanctions et la possibilité de recourir à la force.

Lavrov: L’occident est avant intéressé à prouver sa supériorité

Les pays occidentaux sont avant tout intéressés à prouver leur supériorité au Proche-Orient et non plus à résoudre le problème des armes chimiques en Syrie, déclaré dimanche le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview accordée à la chaîne de télévision russe Pervy Kanal.

« Ils sont avant tout intéressés à prouver leur propre supériorité tandis que la Russie cherche à résoudre le problème des armes chimiques en Syrie. S’il en était autrement, ces pays ne prendraient pas leur position actuelle au Conseil de sécurité de l’Onu », a indiqué le ministre.

Selon lui, certains pays occidentaux ont commencé à insister sur l’adoption par le Conseil de sécurité d’une résolution sous le Chapitre VII de la Charte des Nations Unies qui prévoit un recours à la force, bien avant le début de la réalisation du plan russo-américain sur le démantèlement  de l’arme chimique en Syrie.

Le ministre russe des Affaires étrangères a indiqué qu’il y deux ans, l’Occident s’était posé pour objectif de renverser le régime de Bachar el-Assad.

« A présent, ils ne peuvent pas ne pas avouer qu’ils se sont trompés une fois de plus, tout comme ils s’étaient trompés en Libye en la détruisant par les bombardements et l’ayant placé au bord de la décomposition, tout comme ils l’avaient fait en Irak, ayant laissé le pays dans une situation très précaire », a souligné le chef de la diplomatie russe.

RIA Novosti

Source: http://fr.rian.ru/world/20130922/199364356.html