Archive pour syrie et 3ème guerre mondiale

Le degré zéro de l’imbécilité criminelle !…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 14 avril 2018 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

14 avril 2018

 

Les pitres marionnettes des maîtres banquiers de la City de Londres et de sa succursale de Wall Street que sont Trump, May et Macron ont quand même décidé d’ouvrir le bal de ce qui pourrait être le début de la 3ème guerre mondiale. Tant d’imbécilité criminelle est au delà de tout entendement. Ils agissent sous le « couvert » d’un évènement (l’attaque chimique de la Ghoutta)  qui non seulement n’est en rien prouvé dans son imputation au gouvernement syrien, mais dont il y a même de fortes probabilités pour qu’il ait été purement et simplement inventé. La réaction de ces imbéciles, à la commande, intervient bien entendu avant que toute enquête de terrain n’ait pu être convenablement menée et est basée sur des suspicions biaisées. La réalité est que ces criminels mettent le monde devant le fait accompli de leur agression, bien entendu toujours « humanitaire »… Agression qui manifestement pourrait bien avoir des répercussions mortifères mondiales.
Le pathétisme et la psychopathie ne semblent plus avoir de limite dans le monde psychédélique dans lequel ces guignols, mafieux sans scrupules, évoluent aux ordres de leurs maîtres de la haute finance et de l’industrie de la guerre.
Reste maintenant à attendre la réponse syrienne et surtout celle de la Russie. Il est aussi possible que ceci soit une nouvelle mascarade permettant à ces pitres, une fois de plus, de « sauver la face » devant leur incompétence et leur bellicisme avérés. Mais ne jurons de rien là-dessus bien évidemment.
En ce qui nous concerne, nous condamnons sans restriction cette attaque criminelle de l’empire et osons espérer que cela génèrera une action politique réfléchie et concertée des opinions publiques des pays concernés pour se liguer contre cette guerre en marche, voulue par les banquiers, comme à l’accoutumée, pour sauver leur système obsolète et mortifère de l’implosion totale à laquelle il est voué à terme. Nous l’avons dit et le répèterons sans cesse: tout ceci en grande partie incombe également aux votards de tout poil qui continuent malgré tout de se déplacer pour « élire » cette clique de criminels psychopathes dont les intérêts ne sont en rien communs avec ceux des peuples.
Vous les votards, êtes aussi responsables du sang répandu par la bidasserie à la botte de la City et de l’oligarchie transnationale, même ceux qui n’ont pas voté Macron sont tout aussi responsables, parce que le simple fait de lâcher un bulletin dans l’urne (funéraire en l’occurence) vous fait valider et justifier le système en place et ses dérives criminelles, telle la nouvelle dont nous sommes actuellement les témoins contre la Syrie et ses alliés.
Ces agressions et assassinats de peuples par l’occident ne se font en revanche pas au nom de tous les abstentionnistes et ceux qui refusent de cautionner plus avant ce système inique et criminel dont la preuve de la malfaisance dirigée, éclate une fois de plus avec les missiles et autres engins de mort envoyés par les représentants de l’esclavagisme planététaire.

Sédition ! Désobéissance civile ! Non à la guerre ! Non aux ordures qui pilotent la machine de guerre commanditée par la haute finance transnationale ! Macron, mignon porte-flingue des Rothschild, tu n’enverras pas nos enfants se battre pour les intérêts de ta clique banquière et de l’oligarchie mondialiste… Jamais !

Une fois de plus: Il est évident qu’il n’y a pas de solution au sein du système, qu’il n’y en a jamais eu et ne peut y en avoir ! Peuples du monde, levons-nous et reprenons notre destinée en mains propres, assez de procéder par intermédiaires ceci ne générant que crimes, chaos, destruction et misère planétaire pour le seul profit du petit nombre.

A bas l’État, à bas l’argent, à bas l’économie, à bas le salariat néo-esclavagiste, pour que nous créions ensemble une société des sociétés juste, égalitaire, non-coercitive et harmonieuse d’où la guerre sera bannie à tout jamais.

~ Collectif Résistance 71 ~

Mise à jour du 14/4 source ministère de la défense russe:

Tous les tirs de missiles ont été tracés. 103 missiles et roquettes ont été tirés depuis des navires et des avions américains, britanniques et français, 71 ont été interceptés et abattus par la DCA syrienne seule au moyen de système S-125, S-200 et Buk.
Ce qui veut dire que 69% des missiles n’ont jamais atteint leurs cibles.
Tous les missiles tirés sur des aéroports / aérodromes ont été interceptés. Les interceptions n’ont été que l’œuvre des forces syriennes, aucune batterie anti-aérienne russe n’a ouvert le feu, car aucun des tirs ne menaçaient des installations militaires russes.
La baudruche se dégonfle, les pitres croient avoir « sauvé la face ».
Méfiance…

3ème guerre mondiale: Obama va t’il se condamner lui-même à être un criminel de guerre avéré ?… (Paul Craig Roberts)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 31 août 2013 by Résistance 71

Deux billets en un de Paul Craig Roberts qui, a juste titre, n’y va pas avec le dos de la cuillère concernant le gouvernement totalement discrédité de l’empire du goulag levant…

Nous avons dit plus tôt que la véritable question était de savoir si les banquiers voulaient la guerre ? Considérant que Wall Street est inféodée à la City de Londres et non l’inverse.  Le « non » retentissant du parlement britannique (bien sûr à la botte de la City…) à l’intervention, ne constitue t’il pas une réponse à cette question essentielle ?

A suivre…

— Résistance 71 —

 

L’Amérique totalement discréditée

 

Paul Craig Roberts

 

30 Août 2013

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2013/08/30/america-totally-discredited-paul-craig-roberts/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Un stupide président Obama et un ministre des affaires étrangères imbécile John Kerry ont fait gagner au gouvernement américain sa plus lourde défaite diplomatique de l’histoire et ont détruit la crédibilité de la fonction même du présidfent, du ministère des affaires étrangères et de l’entière branche exécutive. Tous sont mis à nus comme des menteurs de troisième zone.

Complètement intoxiqué par l’arrogance néfaste des mensonges passés qui ont été avalés par qui de droit pour détruire l’Irak et la Libye, Obama a cru que les Etats-Unis, cette “super-puissance”, ce pays “exceptionnel et indispensable”, auraient encore pu en remettre une couche, cette fois-ci contre la Syrie.

Mais le reste du monde a maintenant appris à éviter la course à la guerre de Washington surtout quand il n’y a aucune preuve de quoi que ce soit. Un stupide Obama a été poussé trop loin par une conseillère à la sécurité nationale incompétente, Susan Rice, et la meute de néo-conservateurs qui la soutient, ainsi le parlement britannique a amputé le membre gangréné.

Quel imbécile se mettrait dans une telle position ?

Maintenant, Obama est seul, isolé, essayant de se sortir de cette menace d’attaque d’un pays souverain sans autorisation de personne, ni de l’ONU, ni de l’OTAN, ni du congrès qu’il a ignoré. Sous les standards de Nüremberg, l’agression militaire est un crime de guerre. Washington a jusqu’ici réussi à passer aux travers des mailles du filet en se cachant derrière les acquiescements de l’ONU et de l’OTAN ; malgré ces accords, ce qui a été fait demeure des crimes de guerre.

Mais sa conseillère à la sécurité et les va t’en guerre néoconservateurs lui disent qu’il doit prouver qu’il est le vrai dur à cuire qui peut se tenir seul et commettre des crimes de guerre comme un grand sans la couverture de l’ONU ou de l’OTAN et d’un congrès américains couard. Il n’en tient quà Obama, insistent-ils, d’établir à tout jamais que le président des Etats-Unis est au-dessus de la loi. Que lui et lui seul est le “décideur”, le César, qui détermine ce qui est permis ou non. Le César de la seule “super-puissance” mondiale doit maintenant affirmer son autorité sur toute loi ou l’hégémonie de Washington sur le monde est terminée.

Comme je l’ai fait remarquer dans un autre billet (NdT: voir sous celui-ci), si Obama le fait seul, il sera harcelé pour le reste de sa vie comme un criminel de guerre qui n’osera plus quitter les Etats-Unis. En fait, un effondrement économique qui pointe à l’horizon pourrait aussi altérer le pouvoir et l’attitude des Etats-Unis, Obama se retrouvant ainsi possiblement devant des tribunaux pour ses crimes de guerre.

N’importe comment, le gouvernement américain a perdu sa crédibilité de par le monde et ne la regagnera jamais, à moins de traduire les régimes Bush et Obama devant la justice pour leurs crimes de guerre (NdT: et tant qu’on y sera, ceux de Clinton, Bush père, Reagan, Carter, Ford, Nixon et les précédents à titre posthume…)

La destruction par Obama de la crédibilité américaine va  bien au-delà de la diplomatie. Il est plus que probable que cet automne, ou cet hiver et très certainement en 2014, les Etats-Unis feront face à une crise économique encore plus dévastarice

L’abus par la banque de la réserve fédérale et le ministère du budget et des finances du dollar en tant que monnaie de réserve, l’émission sans fin de nouvelle dette et l’impression (création de l’air du temps) de dollars pour la financer, le point de focus des Etats-Unis de sauver les “banques trop grosses pour se planter” et ce en se moquant éperdument des conséquences négatives que cela a sur l’économie intra muros ainsi que sur les économies mondiales et les créanciers de la dette des Etats-Unis, l’attente de la crise politique sur le problème non résolu du déficit et de la limite du plafond de la dette auxquels devra faire face le congrès à la rentrée de Septembre, l’effondrement de l’emploi et une économie sombrant corps et âme, présentent dans l’ensemble une crise pour le gouvernement de Washington, qui est bien trop importante pour la somme d’intelligence, de connaissance, de maîtrise et de courage à disposition.

Lorsque la proverbiale m…. touchera le ventilateur (NdT: idiôme américain de l’expression “when the shit will hit the fan”, littéralement “quand le merde touchera le ventilateur”… vous avez l’image…), les entités incompétentes et corrompues que sont la réserve fédérale et le ministère des finances, n’auront alors pas plus de crédibilité qu’Obama et Kerry.

Le reste du monde, spécifiquement les états marionnettes de Washington que constituent l’OTAN, prendront grand plaisir de l’embarras de la seule “super-puissance” du monde, qui n’a fait que fonctionner sur du vent et son arrogance depuis la chute de l’URSS.

Le monde ne viendra pas à la rescousse de Washington, maintenant universellement détesté, avec des swaps de monnaies, toujours plus d’emprunts et d’aides étrangères. Les Américains vont chèrement payer leur négligence, leur inattention, leur manque d’intérêt et leur croyance ignorante que rien ne peut aller mal pour eux et que si cela arrive cela ne peut-être que très temporaire.

Deux décennies complètes de délocalisation ont laissé les Etats-Unis avec une force de travail similaire à un pays du tiers monde, employée intra muros dans des boulots a bas salaires de services non-commerciaux, une force de travail comparable à celle de l’Inde il y a 40 ans. D’ores et déjà la “seule super-puissance au monde” est affligée avec un très grand secteur de sa population qui dépend du gouvernement pour sa survie. Alors que l’économie se désintègre, la capacité du gouvernement à satisfaire la demande croissante de biens de survie diminue. Les riches vont demander que les pauvres soient sacrifiés dans l’intérêt des riches et les partis politiques acquiesceront.

Est-ce pour cela que le département de la sécurité de la patrie (NdT: la tristement célèbre DHS, Stasi, Securitate de l’empire du goulag levant…), une institution gestapiste, possède maintenant une force para-militaire qui s’accroît, équippée de chars d’assaut, de drones et de milliards de cartouches (NdT: vous avez bien lu !.. Il s’agit de milliards de cartouches commandées et documentées par la DHS aux usines de munitions…) ?

Combien de temps cela prendra t’il encore avant que les citoyens américains soient abattus dans leurs propres rues par “leur” gouvernement comme cela se passe très souvent dans les pays proches alliés de Washington comme l’Egypte, la Turquie et le Bahreïn ?

Les Américains ont négligé les requis de la liberté. Ils sont si patriotiques et naïfs, que tout ce qu’un gouvernement a à faire est de s’enrouler dans le drapeau, et le peuple, ou en tout cas, bien trop de citoyens, croient quelque mensonge que leur raconte le gouvernement. Ces gens si naïfs défendront le mensonge du gouvernement jusqu’à la mort, et de fait, jusqu’à la mort de la Terre entière.

Si les Américains continuent de croire les mensonges du gouvernement, ils n’ont aucun futur. Si la vérité est connue, les Américains ont déjà perdu un futur vivable. Le “siècle américain” des néoconservateurs est terminé avant même d’avoir commencé.

Mise à jour: J’ai entendu venant d’amis éduqués et conscients de ce qui se passe, que la pressetituée bat les tambours de la guerre ce soir aux informations. Ceci ne fait que montrer ce que sont ces putes des médias américains et leur déconnexion totale avec la réalité. Quiconque perd son temps à regarder les médias de masse américains est un idiot lobotomisé, un danger pour l’humanité.

Mise à jour du 30 Août 2013 à 20:52:

L’imbécile de la Maison Blanche va t’il être la victime de ses propres stupides nominations présidentielles ? N’a t’il vraiment personne pour lui dire comment échapper à ce dilemne où l’ont placé ses abrutis de ministre des affaires étrangères et conseillère à la sécurité ? Quelqu’un doit dire au bouffon de la Maison Blanche qu’il doit dire qu’il accepte les conditions de la communauté internationale qu’il n’y a en fait pas suffisamment de preuves pour lancer une attaque militaire contre la Syrie et de tuer encore plus de gens qui ont été tués dans la soi-disant attaque chimique, toujours non prouvée et qu’il attend de plus amples preuves. Que dieu aide l’imbécile et le pauvre pays qu’il représente.

 

=  =  =

 

Obama va t’il se damner lui-même comme criminel de guerre ?

 

Paul Craig Roberts

 

30 Août 2013

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Obama, poussé par ses maîtres néoconservateurs et israéliens, spécifiquement sa conseillère à la sécurité Susan Rice, qui de fait fonctionne comme une agent israélienne, a poussé le bouchon bien trop loin pour voir la ligne se faire couper par le parlement britannique.

En réponse, le président soi-disant “socialiste” français Hollande, qui lui, manque totalement de soutien pour une participation de la France à une attaque militaire sur la Syrie orchestrée par l’axe américano-israélien, a rampé hors du chaudron disant que bien que toute option soit toujours sur la table, il doit d’abord voir les preuves.

Comme Cameron et Obama l’ont rendu clair, il n’y a pas de preuve. Même le renseignement américain a déclaré qu’il n’y avait pas de preuve concluante qu’Assad avait utilisé des armes chimiques ou qu’il ait même contrôle de ces armes.

Même le gouvernement marionnette américain du Canada a désavoué participer dans le crime de guerre annoncé d’Obama/Israël.

Ce qui ne laisse à Obama que le soutien de la Turquie et d’Israël (NdT: Roberts oublie ici l’Arabie Saoudite… Grande instigatrice du chaos régional, quand même !…). Récemment, la Turquie a tué dans ses rues plus de ses propres citoyens pacifiques et non pas des mercenaires importés, essayant de renverser leur gouvernement turc, que ce qu’a tué la soi-disante attaque aux armes chimiques d’Assad.

Comme le monde entier le sait, le gouvernement israélien a commis des crimes de guerre contre le peuple de Palestine depuis des décennies. Un juriste juif distingué a conclus dans un rapport officiel que le gouvernement israélien a commis des crimes de guerre dans ses attaques contre les populations civiles palestiniennes de Gaza.

Aucun pays ne regarde les états criminels de Turquie et d’Israël comme couverture pour un crime de guerre. Si Obama est poussé par Susan Rice et les diaboliques néoconservateurs, qui sont fortement alliés avec Israël, à agir seul et à attaquer militairement la Syrie, Obama se sera fait lui-même un criminel de guerre sous le coup des conventions de Nüremberg créées par le gouvernement américain. Une agression militaire non provoquée sur une nation souveraine est un crime de guerre sous la loi internationale. Ceci est clair et net. Il n’y a aucun doute la dessus.

Si Obama attaque maintenant la Syrie, alors qu’il n’a aucun mandat de l’ONU, ni de l’OTAN, ni du peuple américain, ni de son congrès, car il a superbement ignoré parlement et sénat, Obama sera devant le monde entier, un criminel de guerre avéré. A moins que le monde ne soit préparé à tirer la chasse d’eau complètement sur la loi internationale, des ordres d’arrestation du criminel de guerre devront être émis par le tribunal de la Hague. Obama devra alors être remis à la CPI pour y être jugé et il n’aura pas plus de jambes pour faire tenir son cas qu’en avaient les nazis.

Les néoconservateurs maléfiques disent à Obama qu’il doit prouver qu’il est un homme et qu’il doit y aller seul. Simple, si Obama y va, il prouvera à la face du monde qu’il est un criminel de guerre.

Sur la route de la 3ème guerre mondiale telle que les banquiers l’ont décidé…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, crise mondiale, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 15 juin 2012 by Résistance 71

Géostratégie du pire : ils l’auront, leur Troisième Guerre mondiale !

 

Par Hassane Magued

 

url de l’article original:

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/194577-géostratégie-du-pire-ils-l-auront,-leur-troisième-guerre-mondiale

 

 

 

 

IRIB- «On ne peut vivre sans nuire». Ça c’est certain…

… Mais «nuire pour vivre», relève de ce qu’il convient d’appeler la stratégie du pire. Et, malheureusement, l’arrogance de l’Occident est en train de contraindre l’Humanité, si elle ne l’y a déjà poussée, à ériger la nuisance en règle de confrontation géostratégique.

Sur la question de l’utilité géostratégique de la  nuisance, les rhétoriciens de la stratégie du pire comme passage obligé du bien être de l’Occident, ne manquent pas d’inspiration. Certains, beaucoup plus nuancés comme Anatole France, justifiaient déjà assez maladroitement bien, aux yeux des jeunes générations occidentales, les pires perversions  qui ont endeuillé des peuples allant de leur réduction à l’état d’esclave à leur extermination complète, pure et simple. Il le disait si bien :

Il y a des hommes qui firent sans doute beaucoup de mal, car on ne peut vivre sans nuire, mais qui firent plus de bien encore, puisqu’ils préparèrent le monde meilleur dont nous jouissons aujourd’hui.

– Anatole France

A l’évidence, pour la pensée occidentale, lorsque la finalité du mal permet à l’Occident de jouir d’un monde meilleur, ce mal devient le bien.La Côte d’Ivoire, la Libye, la Syrie et un peu plus tard, le Liban et l’Iran, puis parallèlement à tous ces futurs projets de nuisance, l’attaque meurtrière de la Guinée Equatoriale, du Soudan du Nord, du Cameroun, de la Guinée Conakry, de la RD Congo, du Congo Brazzaville, etc., constituent les formes achevées de la provocation de l’Occident en quête d’une nouvelle guerre de destruction massive.

Les enjeux sont énormes. C’est pourquoi le projet ne manque pas d’énormité. En effet, les théoriciens de la géostratégie du pire croient dur comme fer qu’il faut une Troisième Guerre mondiale pour rétablir l’équilibre financier dans les Etats de surendettés de l’Occident en s’offrant l’opportunité d’une victoire sur la Chine et la Russie, ce qui leur permettrait de passer ces nombreuses dettes en pertes et profits. Des géo-stratèges américains avec à leur tête, un certain Monsieur Zbigniew Kazimierz Brzeziński, ont réussi à convaincre la Maison Blanche que le monde meilleur qu’ils ont rêvé pour le peuple américain, est menacé parce qu’il y aurait trop d’hommes sur la terre. Or, à l’horizon 2050, il y aurait encore plus d’hommes et un déséquilibre insurmontable naîtrait entre les ressources naturelles disponibles et le stock d’hommes vivants sur terre.

« Zbigniew Kazimierz Brzeziński est né le 28 mars 1928, à Varsovie, en Pologne. Il est un politologue américain d’origine polonaise. Il a été Conseiller à la sécurité nationale du Président des États-Unis Jimmy Carter, de 1977 à 1981. En tant que tel, il a été un artisan majeur de la politique étrangère de Washington, soutenant alors à la fois une politique plus agressive vis-à-vis de l’URSS, [..] qui mettrait l’accent à la fois sur le réarmement des États-Unis et l’utilisation des droits de l’homme contre Moscou. » (source Wikipédia)

Aujourd’hui, Brzeziński fait partie des conseillers en matière de politique étrangère d’OBAMA. Depuis la barbarie de Georges Bush fils en Irak, il donne l’impression d’avoir révisé ses positions extrémistes à une proportion hypocrite moins choquante, qui tranche avec son radicalisme guerrier d’hier. Mais de toute évidence, ce sont les théories développées par Brzeziński qui sont mises en œuvre en Syrie, après avoir fait leurs preuves en Libye comme elles feront leurs preuves bientôt au Liban et en Iran.

Mais quand on cherche obstinément la guerre, on finit par la trouver. La Troisième guerre mondiale est devenue pour tous les dirigeants européens et américains, la solution unique à la crise dite de la dette. Tous raisonnent comme si aucune autre alternative n’existe. A les regarder agir, tout porte à croire qu’ils reconnaissent aujourd’hui qu’Hitler a été un siècle en avance sur eux. La reconquête du monde par les armes, la soumission des peuples, la déconstruction des Etats stables qui empêchent le triomphe de l’hégémonisme occidental, sont érigés en devoir civique aussi bien en Amérique du Nord qu’en Europe occidentale. Ils veulent tuer et détruire pour vivre heureux.

C’est ce qu’ils croient. C’est ce qu’ils font croire à leurs peuples. Ayant très peu d’esprit critique grâce à plusieurs siècles de manipulation médiatique et d’instrumentalisation, leurs opinions nationales sont favorables à la guerre, à cette grande guerre qu’ils leur présentent comme une petite aventure au moyen Orient, en Asie de l’Est et en Afrique avec des millions d’Arabes, de chinois et au besoin, d’Africains à la gueule cassée, loin des ambiances paisibles de Washington ou de Paris.

Et pourtant ils se trompent. Toute guerre de dimension internationale qu’ils déclencheraient en Asie de l’Est ou ailleurs, finirait dans les rues de Paris et de Washington.

C’est ce message que le Président russe Vladimir Poutine essaie de leur faire passer. En exécutant les dernières semaines, deux tirs de semonce de missiles  intercontinentaux, il envoie un message très clair à l’opinion occidentale pour dire que cette fois-ci, la guerre ne lui sera pas contée. Les peuples occidentaux qui auront commandité cette guerre la subiront et mourront dans leurs lits douillets et alors, ils comprendront le malheur des peuples que leurs Nations massacrent en les diabolisant pour ainsi justifier par le mensonge, le massacre d’innocentes vies.

Mais l’opinion occidentale est sourde et stupide. Elle pense qu’un père qui tue les enfants des autres pour te nourrir avec le pain qui était prévu pour ces enfants-là, est un bon père.Mieux, cette opinion qui se fait de plus en plus batarde, sous influence médiatique, politique et surtout à la merci des idéologues du néo nazisme incarné par des hommes de peu d’éthique sociale comme  Bernard-Henri Lévy, est une opinion égarée, convaincue d’accepter son autodestruction, car en vérité, les dirigeants de l’Occident sont désormais dans le rôle du Gourou qui prépare le suicide collectif parce qu’ils sentent que  l’heure approche et le miracle qu’ils ont promis ne se réalise pas. Or ceux qui ont cru attendent des jours encore meilleurs qui ne reviendront plus jamais et leur désillusion actuelle, qui se mue en désespoir permanent, déclenchera la révolte populaire et la ruine de « l’Empire américain » tout comme de « l’Empire européen ».

C’est exactement de cela qu’il s’agit. Ils ont promis une société où l’égalité sociale sera la règle, où le bonheur sera le partage collectif et où le lait et le miel couleront chaque jour. Mais ils ont échoué. Leurs Etats se sont appauvris et surendettés. Ils n’ont aucune solution pour y remédier. Le modèle économique enseigné par le capitalisme barbare et malhonnête à atteint ses limites comme une chaine  d’escroquerie pyramidale.Pendant ce temps, en face, le Communisme remanié en épousant les règles de l’économie de marché triomphe sans partage. Or ce triomphe brise l’équilibre géostratégique et condamne les anciennes puissances à la pauvreté irréversible.

Voici donc la raison première de la guerre qu’ils recherchent. Et ils l’auront, dans un futur proche, cette guerre qui leur manque tant pour faire le bonheur de leurs peuples. Malheureusement, ils ont prévu l’action et non la réaction. Tout comme ils n’ont pas prévu ce Troisième réveil de l’Afrique qu’ils ne pourront, ni empêcher, ni retarder davantage.

A Très bientôt.

Hassane Magued