Archive pour standing rock fin ce l’empire

De la priorité politique

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, canada USA états coloniaux, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, pédagogie libération, philosophie, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 novembre 2016 by Résistance 71

Résistance 71

 

24 novembre 2016

 

Lire notre dossier “Standing Rock ou la fin de l’empire”

 

Certains de nos lecteurs se demandent pourquoi nous ne couvrons pas l’actualité politique de l’après élections-farce américaines et du cirque politique franchouillard. Nous les remercions de nous forcer à nous justifier.

Nous essaierons d’être brefs.

Nous pensons depuis bien longtemps et ce blog en est l’illustration quotidienne, que ce que l’oligarchie nous autorise et nous incite à “débattre” n’est que mascarade et poudre aux yeux ; pire, une distraction du véritable enjeu politique et social pour les peuples du monde. L’oligarchie qui manipule le pouvoir depuis bien des siècles passe son temps et dépense des fortunes pour entretenir la seule forme possible de son maintien en haut de la pyramide politico-économique qu’elle a créée de toute pièce: la division des peuples.

Tout est fait et nous disons bien TOUT, pour nous maintenir divisés sur tout et n’importe quoi. La hantise des oligarques, leur cauchemard essentiel et primordial c’est l’UNION des peuples. Que, de concert, nous faisions fi de toutes les illusions mises devant nos yeux pour enfin nous unir et agir au-delà des frontières et de l’espace-temps, pour renverser, démonter cette pyramide du pouvoir construite sur la division induite et factice des peuples.

A cet égard, il n’est pas du tout surprenant de voir et de lire les merdias de la pressetituée de masse n’en finissant plus d’agoniser devant le renouveau de l’information produit par cette nouvelle presse de Gütemberg qu’est devenu l’internet, entretenir des débats aussi stériles qu’inutiles à grand renfort d’”analyses” et de “discussions” sur le mode farce et attrappe quant à l’avenir du monde sous le règne de la nouvelle marionnette oligarchique mise à la Maison Blanche ou bientôt à l’Élysée. Les votards gogos yankees ont eut à choisir entre la peste et le choléra, ils ont choisi ce qu’on leur a dit de penser être le “moindre mal”. Il en sera de même en France. Il en est déà de même avec des primaires politiques qui ne font qu’avancer toujours plus avant les pions de la division contre ceux de la raison.

Tout ceci n’est que PERTE DE TEMPS absolue !

Distraction, tournez-manèges sur un air d’”Il court il court le furet”…

Le pire est que les médias dits “alternatifs” s’en donnent également à cœur joie et rivalisent d’ineptie quant à soutenir Bozo plutôt que Kiri, ces clowns ne faisant plus rire personne depuis bien longtemps, sous le plus grand chapiteau du monde pour ce que d’aucuns appellent encore “la magistrature suprême”, celle de la politique spectacle d’une société spectacle vendue et achetée depuis belle lurette par l’oligarchie financière débridée, sans complexe, criminelle, parasite et totalement obsolète.

Pendant ce temps là, se joue une véritable bataille politique de terrain, celle que bien peu de médias ne couvrent (et nous sommes fiers de le faire…): la bataille de Standing Rock dans le reculé et froid état du Dakota au milieu de nulle part, au fin fond de l’île de la Grande Tortue, bataille sur fond de projet d’oléoduc du Dakota Access Pipeline ou DAPL de son acronyme anglophone. Là, Oceti Sakowin, la Grande Nation Sioux et ses frères, alliés, autochtones ou non, ont hurlé un retentissant NON ! à la mafia politico-industrielle du pétrole et à l’usurpation territoriale de l’état fédéral yankee ; un état félon, colonial, usurpateur, voleur et génocidaire, qui pille une terre qui ne lui appartient aucunement depuis 1776 en héritage des turpitudes coloniales perpétrés par les empires britannique. espagnol, hollandais et français avant lui.
L’acuité politique est de percevoir que ce combat, qui ne fait que débuter, ne fait pas que de mettre une nouvelle fois en scène les Indiens contre les cow-boys, mais bien au-delà, pose enfin et finalement la grande problématique sous-jacente depuis des siècles à toutes ces affaires territoriales: l’ILLEGALITE absolue des lois fédérales et locales sur les territoires autochtones et la perpétuelle violation des traités dûment signés et bafoués par le pouvoir colonial depuis la création de cet état félon et fantoche devenu modèle et ”nation indispensable” pour la frange judéo-chrétienne de l’humanité.

Enfin, il devrait être possible d’exposer la forfaiture et le crime au plus grand jour: le fait que pour la toute première fois dans l’histoire de l’humanité, un empire actif et hégémonique comme ses prédécesseurs, est construit sur du vent, sur une terre volée et sur un génocide sans précédent dans l’histoire.

A Standing Rock, la Grande Nation Sioux, ses alliés autochtones et non-autochtones livrent en ce moment même un combat qui, s’il est bien mené, peut mener à la fin de l’empire anglo-américain et restaurer paix, égalité, justice, harmonie et véritable liberté démocratique fondée sur le droit naturel et l’égalité, non seulement sur le continent des Amériques, mais dans le monde entier.

Le soutien à Standing Rock prend de l’ampleur mais avec ceci vient aussi la toujours dangereuse possibilité d’infiltration et de cooptage par les agents de l’empire qui s’infiltrent partout et toujours. Le mouvement vient de recevoir le soutien des associations d’anciens combattants de l’empire, soutien à double tranchant s’il en est.

L’enjeu politique réel aujourd’hui est à Standing Rock, un enjeu qui va bien au-delà de l’affaire environnementale, certes très importante, concernant ce projet en cours d’oléoduc mortifère ; nous avançons pas à pas vers l’heure de vérité pour l’empire et ses sbires.

Aujourd’hui, le choix politique n’est pas dans l’illusion démocratique des fantoches qu’on nous impose dans les grandes messes sectaires électorales occidentales et autres, mais dans le soutien des grands mouvements de résistance indigènes dans les pays toujours colonisés et affiliés au grand empire anglo-américain et ses vassaux. Aujourd’hui, l’enjeu politique réel est à Standing Rock et dans tous les foyers de luttes indigènes de résistance à l’empire: Le Chiapas et Oaxaca au Mexique, la lutte autochtone au Honduras et dans le sud du continent des Amériques, la résurgence politique aborigène en Océanie et bien entendu la lutte du peuple palestinien occupé et réprimé par la branche sioniste de la même volonté hégémonique coloniale occidentale.

Il est important de ne pas se tromper de combat et de dicerner l’important du futile en ces temps manipulés. Céder aujourd’hui à la mode de la division entretenue, une fois de plus, par la société du spectacle et débattre futilement des intentions ou de la couleur du slip d’un Trump ou d’un Juppé, ne fait qu’entretenir le consensus du statu quo oligarchique et nous maintient, nous les peuples, exactement là où l’oligarchie veut que nous restions: dans la cour de récréation à jouer aux billes et à nous chamailler entre nous.

Nous appelons le plus grand nombre à grandir politiquement pour que de véritables solutions politiques émergent des énormes ressources dont disposent les peuples. C’est ensemble que nous vaincrons l’oligarchie. L’Oceti Sakowin, ses frères et alliés nous montrent une fois de plus le chemin. Puissions-nous, le plus grand nombre possible, entendre la voix de la sagesse ancestrale amérindienne nous murmurant sans relàche:

“Ce n’est que quand le dernier arbre sera coupé et le dernier poisson mangé que l’homme blanc se rendra compte que l’argent ne se mange pas.”

Réflexion, Union, Action !

Mitakuye Oyasin

Ske:nen