Archive pour société médias et démocratie

Médias et propagande… Court après lui qu’il satrape…

Posted in actualité, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 10 octobre 2014 by Résistance 71

Note de résistance 71: Un « satrape » est un « protecteur du royaume » dans l’ancien grec, dérivé du perse.

 

France 24 tente de démentir la photo de John McCain et Ibrahim al-Baghdadi

 

Réseau Voltaire

 

9 Octobre 2014

 

url de l’article original:

http://www.voltairenet.org/article185553.html

 

Il n’y a de pire aveugle que celui qui ne saurait voir. France24 tente d’éteindre l’incendie et de convaincre ses téléspectateurs que nos informations sur le soutien apporté par Washington à l’Émirat islamique sont fausses. Non seulement, sa démonstration n’est pas convaincante, mais elle révèle sa mauvaise foi.

Dans sa chronique « Les Observateurs », France24 dément le soutien apporté par le sénateur John McCain au futur calife Ibrahim [1]. Cependant, son raisonnement se limite à dire que ce scandale est impossible car il est scandaleux.

Selon la chaîne de télévision publique française, le sénateur McCain avait, en mai 2013 « rencontré à Azaz, en Syrie, des combattants de la faction de l’Armée syrienne libre (ASL) « Tempête du nord », présentée par les spécialistes comme une brigade laïque pro-occidentale. Difficile donc d’imaginer Baghdadi dans les rangs de cette brigade sachant que les principaux ennemis de ces combattants syriens étaient à l’époque les jihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant, devenue l’organisation de l’État islamique. »

Problème : contrairement aux allégations de la chaîne, en mai 2013, l’ASL entretenait d’excellentes relations avec l’État islamique en Irak et au Levant. Les deux groupes ne sont entrés en conflit armé qu’en janvier 2014.

De manière à présenter sa vision des choses comme une évidence partagée par presque tous, la chaîne traite notre travail comme une simple affirmation « sur Internet ». Peu importe donc le nombre de sites qui l’ont reprise au cours des trois derniers mois, peu importe le nombre de journaux papiers qui l’ont reprise, peu importe le nombre de chaînes de télévision qui l’ont reprise. La plupart de ces médias sont édités dans des pays qui ne méritent pas notre attention, du Venezuela à la Russie.

Au passage Thierry Meyssan est faussement décrit comme ayant affirmé que « le 11 septembre a été orchestré par les États-Unis » (sic), alors que, précisément, il s’agit pour lui d’un coup d’État orchestré par une faction du complexe militaro-industriel et non pas d’une décision de l’administration Bush et encore moins d’un attentat islamiste [2].

Pour endormir l’esprit critique de ses téléspectateurs, la chaîne encadre son traitement de cette information par d’autres sujets qui relèvent, eux, de la propagande, en les attribuant tous à des « théoriciens du complot ».

La chaîne conclue son reportage en attribuant toute forme de désinformation à l’Iran. Là encore, mauvaise pioche : l’affirmation selon laquelle Edward Snowden aurait diffusé des révélations compromettante sur le calife Ibrahim ne vient pas d’Iran, mais au contraire d’un quotidien du Bahreïn [3]. Nous avions été les premiers à dénoncer cette supercherie, précisément à la fin de l’article consacré à la photographie de John McCain.

Nous écrivions : « De nombreuses intox circulent à propos de l’Émirat islamique et de son calife. Le quotidien Gulf Daily News a prétendu qu’Edward Snowden avait fait des révélations à son sujet. Or, vérification faite, l’ancien espion états-unien n’a rien publié à ce sujet. Gulf Daily News est édité au Bahrein, un État occupé par les troupes saoudiennes. L’article vise uniquement à dédouaner l’Arabie saoudite et le prince Abdul Rahman al-Faiçal de leurs responsabilités. » [4].

Depuis le début de la crise syrienne, France24 a choisi de fabriquer de fausses informations pour induire ses téléspectateurs en erreur et participer à l’effort de guerre. Ainsi, le 7 juin 2011, la chaîne diffusait la voix d’une personne prétendant être l’ambassadrice de Syrie à Paris, Lamia Chakkour, annonçant sa démission et accusant la République arabe syrienne de crimes contre l’humanité [5]. Il s’agissait en réalité de la voix d’une journaliste de la chaîne, parlant depuis un autre studio. Lorsque la véritable ambassadrice demanda une rectification, elle se vit répondre qu’on venait de lui donner la parole. Pendant toute la journée, les chaînes alliées (BBC, Sky, CNN, Al-Jazeera et Al-Arabiya) diffusaient la nouvelle de la « démission ». Le Quai d’Orsay téléphonait aux ambassadeurs de Syrie dans le monde pour les pousser « également » à la démission, en vain. En définitive, Madame Chakkour parvenait à prendre la parole sur des chaînes francophones non-françaises, puis sur BFM TV. France24 diffusait alors seulement un démenti de son canular.

Dans l’affaire Chakkour, il ne s’agissait pas d’une erreur d’interprétation, comme toute le monde peut en commettre, mais d’une fausse information fabriquée par des journalistes de France24 en lien avec le Quai d’Orsay et des chaînes alliées dans le cadre de la guerre de 4ème génération.

On notera que la chaîne ne traite pas des autres informations que nous avons publiées sur l’Émirat islamique : 
 dont la livraison par la France et la Turquie d’armes au Front Al-Nosra (Al-Qaïda) en janvier 2014 [6] ; 
 la tenue d’une séance secrète du Congrès des États-Unis pour financer et armer l’Émirat islamique [7] ; 
 la revendication par la chaîne publique saoudienne al-Akbhariya du commandement de l’Émirat islamique par le prince Abdul Rahman al-Faiçal [8] ; 
 les révélations par chef du renseignement militaire israélien, le général Aviv Kochavi, de la présence de trois bases de formation d’Al-Qaïda en Turquie [9] ; 
 les révélations par le PKK de deux réunions préparatoires de l’invasion de l’Irak auxquelles participaient l’Émirat islamique et le Gouvernement régional du Kurdistan iranien à l’invitation de Washington [10]. 
Et encore, ne s’agit-il là que des informations récentes cachées aux téléspectateurs de France24. Celles-ci ne pouvant être comprise que mises en perspective avec les écrits des stratèges états-uniens depuis 2001 et avec une compréhension du fonctionnement des services secrets états-uniens (y compris la NED dont John McCain dirige la branche « républicaine ») qui semblent faire défaut aux journalistes de la chaîne.

Ce débat n’est pas oiseux : l’Émirat islamique poursuit le plan états-unien de nettoyage ethnique prévu depuis 2001 dans le cadre du « remodelage du Moyen-Orient élargi » [11]. Quelle que soient les conclusions des uns et des autres, il reste à répondre aux questions de base : 
 Pourquoi, en violation d’une résolution des Nations unies, l’Union européenne achète-t-elle encore le pétrole volé par l’Émirat islamique et le Gouvernement régional du Kurdistan irakien (finançant ainsi l’Émirat islamique qu’elle est censée combattre) ? 
 Pourquoi la Turquie (membre de la Coalition) a-t-elle fermé sa frontière avec la Syrie, aidant ainsi l’Émirat islamique (qu’elle est censée combattre) à massacrer les Kurdes syriens du PYG ? 
 Pourquoi la Coalition formée par les États-Unis contre l’Émirat islamique n’a jusqu’à présent eu AUCUN des résultats annoncés ?

Publicités

Média et propagande: L’effondrement des médias de masse est une réalité au pays du goulag levant (ex-USA)…

Posted in actualité, altermondialisme, désinformation, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , on 6 février 2014 by Résistance 71

Les signes sont les mêmes en France et au Canada, même si ce n’est pas encore « officiel », mais çà va venir, la propagande passe de moins en moins… L’éveil des peuples aux mensonges perpétuels des merdias à la botte est réel… Reste maintenant à agir en conséquence et ne pas se relâcher.

— Résistance 71 —

 

L’effondrement des médias de masse: Le New York Times est désormais “futile” d’après ses propres journalistes

 

Paul Joseph Watson

 

5 Février 2014

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/msm-collapsing-ny-times-now-irrelevant-according-to-its-own-writers/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Dans un autre exemple montant à quel point les médias de masse sont dans un état d’effondrement, les propres journalistes du New York Times (NYT) ont dit à un quotidien que les articles d’opinion du NYT sont maintenant vu comme “futiles” et n’ont plus aucun impact sur le discours public de quelque manière que ce soit.

Ceci est un revirement spectaculaire si on se repositionne ne serait-ce qu’il y a encore 5 ans, lorsque qu’un éditorial d’opinion était regardé avec respect et tenu en un certain niveau de poids sur l’opinion publique.

Le New York Observer a interrogé plus d’une douzaine d’écrivains passés et présents du NYT et virtuellement tous s’accordent à dire que la vieille dame grise devient de plus en plus insignifiante.

“Je pense que les éditoriaux sont vus par la plupart des reporters comme étant futiles dans les grandes largeurs et il n’y a pas un grand respect pour la page éditoriale”, a dit une source au journal. “Les éditoriaux sont insipides, et ceci représente un pêché capital.”

“Ils sont complètement réflexivement libéraux, franchement prévisibles, de manière générale assez pauvrement écrits et totalement ineffectifs”, dit un autre. “Essayez de vous rappeler de la dernière fois que quelqu’un a parlé d’un de ces éditoriaux. Vous savez, je peux en citer un récent, celui de l’affaire Snowden, mais la plupart n’y paie aucune attention et des millions de dollars sont dépensés pour ce truc.”

Ceci est une autre conséquence du fait que de plus en plus de gens se détournent des médias de masse du fait de leur habitude et de leurs efforts à déformer la vérité et à mentir au public afin de servir les intérêts de l’état.

La presse entrepreneuriale, corporatiste, est en pleine panique parce qu’elle perd très vite sa capacité de dicter la réalité et de façonner les narratifs, voilà pourquoi des gens comme Hillary Clinton se sont plaints du fait que l’establishment est “en train de perdre la guerre de l’information” au profit de sources médiatiques émergentes.

En 2012, le NYT a rapporté une perte nette de 85% de ses revenus en résultat de pertes de revenus publicitaires à cause de la chute dramatique du lectorat, mais ils ne sont pas au plus mal considérant les autres médias de masse.

De novembre 2012 à novembre 2013, MSNBC a perdu près de la moitié de son audimat en juste 12 mois, perdant plus de 45% de son audience. CNN a aussi perdu 48% de son audience sur la même période.

Le refus de la presse corporatiste de défier l’autorité et de couvrir de véritables sujets a aussi mené à un record absolu de perte de confiance en les médias. L’an dernier un sondage Gallup a trouvé qu’à peine 23% du public américain fait encore confiance à l’institution des informations télévisées.

 

Média et propagande: Google censure le Réseau Voltaire… L’empire et ses commanditaires montrent que les médias alternatifs font leur boulot…

Posted in actualité, altermondialisme, désinformation, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, presse et média, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 8 avril 2013 by Résistance 71

La censure à l’œuvre: l’empire fait dans son froc !

 

Résistance 71

 

Le 8 Avril 2013

 

Nous avons constaté (le 5 Avril) comme certainement beaucoup de personnes utilisant et/ou œuvrant dans les médias alternatifs que le Réseau Voltaire est actuellement victime d’une campagne d’attaque cybernétique de censure de la part du moteur de recherche affiliée à la CIA et à la NSA, Google et de ce fait virtuellement indisponible.

Si vous essayez d’accéder au site du Réseau Voltaire en passant par Google, vous serez amené sur une fenêtre vous disant en substance qu’ “accéder à ce site peut être dangereux pour votre ordinateur”, que des logiciels mal-intentionnés peuvent être injectés dans votre ordinateur et que ceci peut le mettre en péril.

Google precise qu’aucun “malware” n’a été téléchargé lors de ses visites mais qu’il est de leur “devoir” de vous dire que ceci peut se faire si vous accédez au site.

Bref… De la censure sous couvert de “sécurité” cybernétique.

Cet incident ne fait que confirmer une chose qui a déjà été dite par la harpie Hillary Clinton en 2011 lors d’une audition de comité au congrès yankee: “il y a une guerre de l’information et nous sommes en train de la perdre”. L’oligarchie et ses merdias corrompus jusqu’à la moëlle ne peuvent plus contrôler la fuite des citoyens vers les sources d’information alternatives telle le Réseau Voltaire. Chaque jour, des dizaines, des centaines de milliers, des millions de personnes, dans le monde entier, se tournent vers les médias alternatifs pour leur bouffée d’air pur, d’information vérité. La propagande ne fonctionne plus, le rideau est tiré de plus en plus pour laisser apparaître les criminels qui tirent les ficelles depuis bien trop longtemps.

Pas à pas, les peuples gagnent en conscience, gagnent du terrain et se réveillent aux crimes et turpitudes des oligarques, qui savent pertinemment ce que veut dire d’avoir à affronter un peuple conscient et éveillé à 100 contre 1… La mayonnaise ne prend plus, mais les criminels oligarques sont plus dangereux que jamais. Bientôt le Réseau Voltaire retrouvera sans nul doute toute ses fonctions, parce que c’est inéluctable. Les parasites du capitalisme monopoliste seront de plus en plus traqués et apparaissent de plus en plus comme des colosses aux pieds d’argile, dangereux certes, mais tôt ou tard, les forces de coercition des états verreux se rangeront aux côtés des peuples auxquels ils appartiennent et plus dure sera la chute de ce système criminel et obsolète.

La fange oligarchique entre dans sa phase la plus pathétique: celle où elle va tout faire pour conserver ses privilèges, c’est là où elle est la plus dangereuse, c’est là aussi où elle ne se cachera plus et paraîtra vraiment pour ce qu’elle est: la bête immonde qui parasite et spolie le juste.

 

Solidarité avec le Réseau Voltaire !

 

Les peuples prévaudront !

 

No pasaran !