Archive pour société état médias et démocratie

Commentaire sur l’article de VT contre Google Jigsaw (et accessoirement Oxford)

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 30 octobre 2017 by Résistance 71

“Ce qui peut s’opposer à une seule vérité officielle doit être forcément une désinformation émanant de puissances hostiles, ou au moins de rivaux et elle aurait été intentionnellement faussée par la malveillance… Contrairement au pur mensonge, la désinformation, et voilà en quoi le concept est intéressant pour les défenseurs de la société dominante, doit fatalement contenir une certaine part de vérité, mais délibérément manipulée par un habile ennemi..”

~ Guy Debord , 1988 ~

 

Commentaire sur un article de VT

Une vitrine de propagande d’Oxford attaque Veterans Today… La chasse aux sorcières néocon commence” (Gordon Duff, 22 octobre 2017, traduit de l’anglais par Résistance 71 le 29 octobre 2017)

 

Résistance 71

 

30 octobre 2017

 

Cet article pour nous, suscite deux réactions.

La première est celle de la satisfaction résultant de ce qui est une fois de plus confirmé par Duff et l’équipe de VT, à savoir que dans l’ensemble des pays affiliés à l’empire anglo-américano-sioniste, se déroule une lutte au sommet des États concernés et de leurs institutions, particulièrement celles liées des complexes militaire, du renseignement et militaro-industriel. Cette lutte met en lice deux factions des “services”: la première est celle liée aux “États-profonds”, eux-mêmes directement pilotés par la nébuleuse industrio-financière transnationale. C’est cette faction, bras armé de leurs maîtres payeurs, qui veut établir la gouvernance mondiale du fascisme global supranational en semant le chaos dans le monde, chaos source de division et de plus de contrôle au sein d’une grille de surveillance planétaire mise en place au nom de la “guerre contre le terrorisme”, guerre de toute évidence complètement bidon, ayant débuté après les attentats faux-drapeau du 11 septembre 2001.

La seconde, est la faction au sein des services (sans doute minoritaire aujourd’hui et depuis plusieurs années dans sa partie active) qui n’est pas d’accord avec ce schéma, qui ne veut en rien l’imposition de cette structure dictatoriale planétaire, qui verra la disparition des états-nations et de toute souveraineté. Cette faction est soit active à glisser des bâtons dans les roues de la première, soit passive et fait la “grève du zèle” sur bien des points tout en fuitant un maximum d’informations à des correspondants sûrs et respectés. Cette faction est celle de la résistance interne aux états, celle qui agit de l’intérieur pour tenter de rendre l’État et son maître de la haute finance, disons plus… “vertueux”. Nous pensons que c’est une totale utopie, mais là n’est pas le sujet.

Veterans Today (VT), dans sa génèse et son évolution, est l’organe phare de cette résistance interne, encore puissante, influente et connectée, agissant au sein même de l’empire, depuis le ventre de la bête. En francophonie, nous pensons que le Réseau Voltaire (RV) est son pendant, même s’il est plus excentré (Meyssan étant en exil forcé…).

Ces deux organes de réinformation fonctionnent de manière assez complémentaire, le RV diffusant en plusieurs langues majeures ses informations, ce que ne fait pas VT. De fait, si quelqu’un aujourd’hui veut comprendre quoi que ce soit dans son implication quotidienne, à la géopolitique et les dessous de certaines cartes maîtresses, ces deux médias sont devenus incontournables. Tout ce qu’ils publient n’est pas à prendre au pied de la lettre, et il est parfois nécessaire de faire un tri dans la somme d’infos diffusées. Ce fait est voulu. VT a déjà explicitement dit que certaines infos sont de l’intox ou juste du pur spectacle visant à attirer un plus grand volume de lecteurs. Ces deux médias sont donc utiles et nécessaires et nous essayons à Résistance 71 d’en diffuser ce que nous pensons être essentiels à une bonne compréhension de ce qui est en train de se jouer sous nos yeux (clin d’œil).

Ceci dit, nous avons déjà dit et répondu à certaines critiques formulées concernant notre relais de leurs informations, à savoir que nous ne sommes pas politiquement sur la même ligne que ces deux organes dissidents. Ce qui nous amène à notre seconde réaction au sujet de cet article de VT

De l’aveu même des membres du cœur des opérations de VT, ils sont tous affiliés à des branches du renseignement américain et leurs associés aux branches résistantes internes des services des pays impliqués. Imaginons une seconde que Duff et son équipe parviennent à mettre à bas le projet en cours de “full spectrum dominance” de l’empire, tous ces gens, serviteurs des états et de leurs fonctions régaliennes avec lesquels ils se sont engagés, se retourneront alors contre la dissidence à ces états qu’ils soit vénèrent ou soit considèrent comme un “fait civilisateur accompli”, contre cette dissidence croissante qui voit et comprend que nous vivons dans un paradigme politico-social dénaturé et obsolète, devenu un gigantesque cancer en phase métastasique pour l’humanité et dont les peuples doivent se débarrasser, ce qu’ils feront indubitablement à terme.

Sans même considérer que le N.O.M soit défait, imaginons que les peuples, partout, devant la montée de la dictature et de l’eugénisme transnationaux, dans un élan de survie, se soulèvent dans un tsunami de révolution sociale, abattant État, argent, économie, institutions et se constituant de nouveau en associations libres ce qui est de fait inhérent à la nature sociale humaine; de quel côté de la barricade se tiendront Duff, Meyssan et leurs équipes ?…

Ainsi notre position est dualiste: d’un côté nous devons jouer le jeu de la réinformation afin de donner plus de chance aux plus de gens possibles de sortir de l’hypnose propagandiste dans laquelle le système les a plongés depuis trop longtemps et de l’autre, nous savons qu’historiquement les forces de répression sont plus enclines à réprimer les peuples et les velléités de se passer de l’État, que de mettre crosses en l’air et rejoindre le peuple prolétaraire (dont, au passage, ils font partie…) en phase révolutionnaire.

Donc, prudence et méfiance doivent à notre sens, demeurer de mise en la matière. L’ami du peuple aujourd’hui, sera t’il l’ami du peuple demain les circonstances changeant ?…