Archive pour société éducation état démocratie

Education: La Finlande révolutionne l’enseignement…

Posted in actualité, altermondialisme, démocratie participative, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social with tags , , , , on 3 février 2017 by Résistance 71

De 1er système éducatif au monde en 2012, la Finlande est 5ème en 2016 rattrappée apparemment par les 4 géants asiatiques: La Corée du Sud, le Japon, Hong-Kong et Singapour. La Finlande est néanmoins toujours le leader des pays “non-asiatiques” devant la GB, le Canada et la Hollande. Voir le lien sous notre traduction.

Initiative intéressante à suivre…

~ Résistance 71 ~

« Glorifier la démocratie et réduire les gens au silence est une farce, discourir sur l’humanisme et nier les gens est un mensonge… Seul le dialogue qui requiert une pensée critique peut aussi générer une pensée critique. Sans dialogue il n’y a pas de communication et sans communication il ne peut pas y avoir de véritable éducation. »

« Toute investigation thématique qui approfondit l’éveil historique est véritablement éducative, tandis que toute authentique éducation enquête sur la pensée. »

~ Paolo Freire, « La pédagogie des opprimés », 1970 ~

  

La Finlande va devenir le premier pays au monde à se débarrasser de tous les sujets scolaires

 

Novembre 2016

 

Source: reprise février 2017

http://www.globalresearch.ca/finland-will-become-the-first-country-in-the-world-to-get-rid-of-all-school-subjects/5572373

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le système éducatif de la Finlande est considéré comme un des tous meilleurs au monde. Dans la classification mondiale, il est toujours dans le top 10 (NdT: 1er en 2012, 5ème en 2016). Mais quoi qu’il en soit, les officiels là-bas ne se reposent jamais sous leurs lauriers et ils ont décidé d’entreprendre une véritable révolution de leur système scolaire.

Les Finlandais veulent mettre fin aux sujets d’études scolaires et les enlever des programmes d’enseignement. Il n’y aura donc plus de cours de maths, de physique, de littérature, d’histoire ou de géographie.

Le patron du ministère de l’éducation à Helsinki, Marjo Kyllonen a expliqué les changements:

“Il y a des écoles qui enseignent à l’ancienne méthode, système qui n’a eu de bénéfice qu’au début du XXème siècle, mais les besoins ont changé et nous avons besoin de quelque chose pour le XXIème siècle.”

Au lieu d’enseigner des sujets individuels, les élèves vont étudier des évènements et des phénomènes dans un format multi-disciplinaire. Par exemple, la seconde guerre mondiale sera examinée de la perspective de l’histoire, de la géographie et des mathématiques. En prenant le cours “travailler dans un Café”, les élèves vont absorber un corps complet de connaissances sur l’anglais, l’économie et les techniques de communication.

Ce système sera inroduit pour les classes de secondaire, commençant à l’âge de 16 ans, L’idée générale est que les élèves choisissent pour et par eux-mêmes quel sujet ou quel phénomène ils veulent étudier en considérant leurs ambitions pour le futur et leurs propres capacités.

De cette manière, aucun élève ne devra plus passer par des cours complets de physique et de chimie alors qu’ils se demandent perpétuellement “en quoi cela me servira t’il ?” le format traditionnel de relation prof-élève sera aussi amené à changer. Les élèves ne devront plus s’assoir derrière une table en attendant anxieusement que leur nom soit appelé pour répondre à une question. Ils travailleront dès lors en petits groupes pour discuter de problèmes.

Le système éducatif finlandais encourage le travail collectif, c’est pourquoi cela va aussi changer la relation avec les professeurs. La réforme scolaire demandera un grand effort de coopération entre les profs des différents sujets et les élèves. Environ 70% des professeurs d’Helsinki ont déjà entrepris le travail préparatoire à ce changement et sur la nouvelle méthodologie d’enseignement, ils reçoivent des augmentations de salaires compensatoires.

Ce changement doit être complété avant 2020.

= = =

Les systèmes éducatifs du monde (évaluation subjective):

http://www.edudemic.com/learning-curve-report-education/

Résistance éducative au Nouvel Ordre Mondial…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, philosophie, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 3 février 2015 by Résistance 71

Une école sans dieu ni maître

 

Franck Antoine

 

29 Janvier 2015

 

url de l’article original:

http://www.questionsdeclasses.org/?Une-ecole-sans-dieu-ni-maitre

 

Personne, aucun-e travailleur-se ni aucun-e journaliste ni aucun individu ne saurait être menacé-e, blessé-e ou tué-e pour ce qu’il est, sa religion, son travail, les propos qu’il tient ou encore les avis qu’il émet.

La mise en scène hypocrite d’une prétendue « unité nationale » est une chimère, un prétexte à imposer le silence aux questions dérangeantes. L’émotion embrouille la pensée.

Les assassinats des 7, 8 et 9 janvier sont une aubaine pour les tenants du repli identitaire et nationaliste ; une occasion nouvelle de stigmatisation de territoires ou de populations. Nous avons été nombreux à marquer la minute de silence, y compris là où on voudrait faire croire l’inverse dans un but évident d’ instrumentalisation pour créer un climat de haine et faire croire à l’inéluctabilité de mesures d’exception.

Ces réflexes médiatiques, sitôt les attentats commis, nous inquiètent sur la nature des déclarations politiques. Elles veulent évacuer les vrais enjeux. Les inégalités sociales et économiques sont le véritable terreau pour tous les fanatismes religieux ou nationalistes. Sans partage des richesses, le capitalisme continuera de créer du désespoir et du fanatisme.

C’est pourquoi la seule « guerre contre le terrorisme » qui vaille c’est la lutte contre l’injustice sociale. Nous ne réclamons pas de nouvelles lois liberticides et nous voulons supprimer toutes les prisons. On préfère comme d’autres ouvrir des écoles. Mais des écoles sans « vigipirate » ; des écoles sans sélection sociale, sans dieu ni maître, des écoles sans exclusions. Des écoles qui s’occupent d « éduquer pour émanciper ».

On veut aussi pouvoir rire de tout. Mais dire cela c’est revendiquer l’absence de toute censure. L’anti-autoritarisme ne souffre en effet aucune exception.

C’est ce que nous efforçons de mettre en œuvre dans nos écoles, collèges, facs ou lycées. Avec les élèves et les personnels que nous côtoyons. Nous n’avons pas attendu le 7 janvier pour lutter, avec d’autres, contre tous les obscurantismes au quotidien de nos classes, des luttes sociales, en AG et dans la grève.

La CNT-FTE appelle l’ensemble des personnels de l’Éducation à se réunir en AG pour élaborer collectivement un autre futur, débarrassé des profiteurs de guerres et des semeurs de terrorisme.

Extrait du communiqué confédéral

Nous sommes tous anticapitalistes, autogestionnaires et libertaires

La CNT invite toutes et tous à rejoindre le combat antifasciste et à exprimer sa solidarité avec l’ensemble des peuples -partisan-e-s Kurdes, Syriens Libres, Palestiniens, Espagnols, Grecs, minorités opprimées…- combattant le capitalisme, l’autoritarisme, l’obscurantisme, la misère et l’exploitation, peu importe les couleurs que ces fléaux arborent. Enfin, la CNT tient à rappeler la nécessité, coûte que coûte, de garder le cap de la lutte des classes et de l’émancipation internationale des travailleurs sans se laisser aveugler par les fables nationalistes que la classe dominante cherchera à nous imposer.

No Pasaran !