Archive pour sionisme et impérialisme

Larbinisme d’état… Hollande humilie la France (une fois de plus)…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, politique française, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 18 novembre 2013 by Résistance 71

François Hollande en “Israël”: La France humiliée !

 

Mireille Delmarre

 

17 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://french.irib.ir/analyses/articles/item/284842-hollande-en-«-israël-»-la-france-humiliée-par-mireille-delmarre

 

Il n’y a pas qu’avec le Qatar et l’Arabie Saoudite qu’Hollande joue les p…..!!!!

A l’instar de Guy Mollet collaborateur du régime sioniste Hollande exécute les ordres de Tel Aviv en matière de politique étrangère livre le savoir faire militaro industriel de la France en renforçant la coopération militaire avec Israël – Journée de l’Innovation France Israël Mardi – et sabote les chances d’exportations françaises vers l’Iran en se soumettant au dictat de Netanyahou dans les négociations sur le nucléaire iranien.

Hollande va prêter allégeance aux dirigeants sionistes et leur culte de la mort pratiqué dans leur Temple de Yad Vashem construit en Palestine dans Jérusalem occupée.

Alors que le scandale de l’espionnage mondial américain en révélait un autre celui de l’espionnage de l’Elysée par le Mossad, Hollande s’est tu.

Alors que la tension montait et qu’une guerre contre la Syrie était sur le point d’être déclenchée – Hollande prêt à sacrifier des pilotes français dans une attaque sur Damas prévue le 1er Septembre- l’agent sioniste Fabius se rendait à Tel Aviv pour régler avec la direction sioniste les derniers détails de cette attaque manigancée en coulisse par l’entité coloniale juive sioniste. Hollande était donc prêt à sacrifier des soldats français pour obéir au dictat sioniste exigeant la destruction de la Syrie.

Alors qu’un accord entre le groupe P5+1 et l’Iran était sur le point d’être signé tout récemment, Fabius avec le feu vert de Hollande obéissant à Netanyahou a saboté au dernier moment cet accord bien que ce ne soit pas dans l’intérêt de la France de faire monter les tensions au Moyen Orient au risque de déclencher une guerre régionale voire mondiale.

A cause de cette politique servile à l’égard de Tel Aviv – qui dicte les sanctions contre l’Iran votées par le Congrès américain acheté par le Lobby juif sioniste AIPAC – l’industrie française subit directement les conséquences de ces sanctions. Même la Grande Bretagne alignée sur les US a renoué avec l’Iran en ouvrant une mission commerciale à Téhéran pour se placer sur le marché juteux iranien de l’exploitation des ressources énergétiques entre autres. L’Iran c’est un marché potentiel de 80 millions d’habitants.

Compte tenue de sa servilité au régime sioniste la France de Hollande sera la grande perdante en plus de l’humiliation subie sur la scène politique internationale à cause de cet esclavage révélé à la terre entière.

Lors de sa visite en Palestine occupée par l’entité juive sioniste Hollande va donner sa bénédiction à une coopération militaire renforcée avec cette entité.

Hollande sera « l’invité d’honneur » de la « journée de l’innovation France Israël » Mardi à Tel Aviv. Ubifrance une agence de promotion des entreprises sponsorise cette journée et a organisé une rencontre entre des entrepreneurs français et les fabricants d’armes israéliens Elbit et Israël Aerospace Industries.

Une note d’information préparée par Ubifrance fait l’éloge du secteur aéronautique israélien pour ses ventes annuelles record pour un montant de 6 milliards de $ en 2009 et 2010. Depuis les exportations d’armements israéliens n’on cessé de croitre car Israël teste ces derniers « live » sur les Palestiniens enfermés dans le ghetto à ciel ouvert de Gaza.

Cette note d’Ubifrance complimente Israël pour ses exportations de drones mais oublie de mentionner qu’ils ont été testés dans Gaza sur une population palestinienne majoritairement composées d’enfants et que ces drones tueurs incinèrent vivants les victimes ciblés de même que ceux à proximité. Un four crématoire tout en un en quelque sorte pas besoin de transporter les victimes dans des wagons à bestiaux d’ériger des chambres à gaz ou de faire creuser des fosses communes. Les victimes sont réduites sur place à l’état de particules de carbone un génocide au ralenti.

La note d’Ubiffrance mentionne également les avantages offerts par l’industrie aéronautique israélienne aux entreprises françaises. Airbus Toulouse a facilité un rapprochement franco israélien en vendant des avions civils à Isair. Jusqu’à présent l’aviation civile israélienne se fournissait auprès du principal concurrent d’Airbus, l’Américain Boeing.

Selon la Chambre de Commerce France Israël « le Jour de l’Innovation » sera un « succès garanti ». Le site israélien spécialisé dans la high tech IsraëlValley rapporte que c’est « presque certain » qu’Hollande discutera de coopération en matière de drones avec le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

Dans son livre blanc sur la défense le gouvernement Hollande s’est engagé à accroître son arsenal de drones non pas pour booster l’industrie aérospaciale française mais pour acheter des drones américains les Reaper et en prévision d’autres achats étudie aussi l’achat de drones israéliens. Thales a déjà fait équipe avec Elbit pour fabriquer des drones les Watchkeeper utilisés par l’armée britannique en Afghanistan.

Les Israéliens sont connus pour leur efficacité en matière d’espionnage industriel. Hollande en leur offrant sur un plateau d’argent une coopération rapprochée entre l’industrie militaire et aérospaciale française et israélienne leur livre gratuitement tout le savoir faire français. Hollande contribue ainsi à renforcer les ventes d’armements israéliens sur le marché mondial. Israël vient de détrôner la France en devenant le quatrième exportateur mondial d’armement.

En cela Hollande suit les traces de Guy Mollet qui avait livré le savoir faire nucléaire français à Tel Aviv et ainsi permis au régime colonial juif sioniste de fabriquer des bombes nucléaires actuellement pointées non seulement sur Téhéran et Damas mais aussi sur Paris.

Hollande n’a aucun problème à voir la France humiliée par le régime colonial juif sioniste. Outre les humiliations évoquées ci-dessus lorsque du personnel diplomatique est violenté en Palestine occupé Hollande se tait pour ne pas fâché son ami Netanyahou.

En Septembre dernier Marion Castaing diplomate française a été violemment prise à partie par des soldats israéliens et jetée à terre alors qu’elle accompagnait un convoi d’aide humanitaire en Cisjordanie occupée. Hollande s’est tu pire il a fait rapatrier la diplomate à Paris.

L’UE elle-même sponsorise – avec l’argent des contribuables européens- ce « Jour de l’Innovation » organisé par Ubifrance alors même qu’elle a publié l’été dernier des directives interdisant de financer des projets dans les colonies juives de Cisjordanie occupée provoquant une réaction de protestation très vive de Tel Aviv

La semaine passée le quotidien israélien Haaretz a affirmé que la dispute entre Bruxelles et Tel Aviv est sur le point d’être réglée car l’UE a promis de suivre ces directives de manière «raisonnable» autrement dit de les contourner pour ne pas s’attirer les foudres du régime sioniste. Le gouvernement Hollande s’est lui-même montré favorable à des « aménagements « de ces directives. Mais ce ne sera pas la première fois que l’UE à l’initiative de certains membres dont la France et l’Allemagne bafouent ses propres directives et décisions.

Hollande ne suit pas seulement les traces de Guy Mollet lorsqu’il se plie au désidérata des groupes de pression juifs sionistes. Avant lui en 1917 Jules Cambon Secrétaire Général au ministère des affaires étrangères avait promis à l’Organisation Sioniste Mondiale que la France apporterait son soutien au projet juif sioniste de colonisation de la Palestine. Il avait écrit à l’époque :

« le gouvernement français ne peut que ressentir de la sympathie pour votre cause dont le triomphe est lié à celui des alliés (combattant alors l’Allemagne) »

Depuis la sympathie des élites politiques françaises de tous bords s’est transformée en amour aveugle pour l’entité coloniale d’apartheid juive sioniste – à l’exception de la France dirigée par De Gaulle- au point que la France est devenue esclave des dictats juifs sionistes.

Il est temps de libérer la France de ces politiciens – de gauche et de droite – collaborateurs des colons criminels de guerre juifs sionistes et de leurs agents d’influence infiltrés au plus au niveau de l’état et que le pays retrouve son indépendance son honneur et son rayonnement –notamment en matière de diplomatie – au sein des Nations.

Résistance politique: Israël, le boycott, l’art et le cinéma

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 15 novembre 2013 by Résistance 71

Ken Loach

 

15 Novembre 2013

 

Url de l’article original en français:

http://www.michelcollon.info/Israel-le-boycott-l-art-et-le.html?lang=fr

 

Peu importe l’histoire que vous choisissez de raconter ou les images que vous décidez de montrer, ce que vous sélectionnez indique quels sont vos intérêts. Si vous faites quelque chose d’entièrement fictif, dans un monde d’oppression, cela indique quelles sont vos priorités. Ainsi, un spot commercial majeur, pour faire beaucoup d’argent, montre quelque chose. Cela porte des conséquences politiques et implique une position politique. La plupart des arts ont un contexte et des implications politiques. Interview de Frank Barat.

Frank Barat ; Pouvez-vous nous dire comment vous avez pris conscience et ensuite vous êtes impliqué dans la lutte pour les droits palestiniens ?

Ken Loach : Cela a commencé il y a quelques années lorsque je travaillais à l’élaboration d’une pièce de théâtre nommée “perdition”. C’était une pièce à propos du sionisme durant la seconde guerre mondiale ainsi que sur le marché qui fut conclu entre certain sionistes et les nazis. Cela a éclairé d’une nouvelle perspective la création d’Israël ainsi que les politiques du sionisme. Je suis alors devenu conscient, et de plus en plus durant les années suivantes, que la fondation d’Israël était basée sur un crime envers les palestiniens. D’autres crimes ont ensuite suivi. L’oppression des palestiniens, qui ont perdu leur terre, dont les vies quotidiennes sont interrompues par l’occupation, dont la vie dans un état permanent de dépression qui se poursuit aujourd’hui, est quelque chose dont nous devons nous occuper.

FB : Pourquoi la Palestine ? Pourquoi est-elle symbolique ?

KL : Il y a de l’oppression partout dans le monde mais ce qui rend le conflit israélo-palestinien spécial est un certain nombre de choses. Tout d’abord, Israël se présente au monde en tant que démocratie. Un pays comme n’importe lequel de l’hémisphère ouest. Il se présente de cette manière alors qu’il est en fait en train de commettre des crimes contre l’humanité.

Il a produit un état qui est divisé selon des lignes raciales comme l’apartheid en Afrique du Sud. Il est aussi militairement et financièrement supporté par l’Europe et l’Amérique. Il y a donc là une hypocrisie massive, on supporte un pays qui se vante être une démocratie, on l’aide de toutes les façons possibles et pourtant, il est impliqué dans ces crimes contre l’humanité.

FB : Il y a divers outils pour essayer de changer cela et l’un d’entre eux est l’appel au BDS (boycott, désinvestissement et Sanctions). Vous avez été la première personnalité à soutenir et à demander un boycott culturel d’Israël. Vous avez depuis lors ouvert la voie pour que beaucoup d’autres vous rejoignent. Certaines personnes disent que vous ne devriez pas boycotter la culture. Que répondez-vous à cela ?

KL : Tout d’abord vous êtes un citoyen, un être humain. Quand vous êtes confronté face à de tels crimes, vous devez réagir en tant qu’être humain, peut importe que vous soyez un artiste, un VIP ou quoi que ce soit. Vous devez en premier réagir et faire en sorte que vous ameniez cela à l’attention des gens. Un boycott est une tactique. Cela est efficace contre Israël parce que Israël se représente en tant que pilier, gyrophare culturel. Il est des lors très sensible au boycott culturel. Nous ne devrions rien avoir à faire avec les projets qui sont supportés par l’état israélien. Les individus ne sont pas concernés, nous devons nous concentrer sur les actions de l’état israélien. C’est lui que nous devons viser. Nous le visons parce que vous ne pouvez juste pas rester là à ne rien faire et regarder les gens vivre leurs vies dans des camps à tout jamais.

FB : Israël utilise l’art et le cinéma pour sa campagne nommée “Marque Israël”. L’art est dès lors politique – même si certains artistes répondent à la campagne BDS qu’ils ne sont pas des politiciens mais juste des chanteurs, des musiciens, des acteurs. Pour vous, tous vos films sont politiques. Donc, selon votre opinion, l’art peut être un outil pour combattre l’oppression. 

KL : Oui. L’élément fondamental est le suivant : peu importe l’histoire que vous choisissez de raconter ou les images que vous décidez de montrer, ce que vous sélectionnez indique quels sont vos intérêts. Si vous faites quelque chose d’entièrement fictif, dans un monde d’oppression, cela indique quelles sont vos priorités. Ainsi, un spot commercial majeur, pour faire beaucoup d’argent, montre quelque chose. Cela porte des conséquences politiques et implique une position politique. La plupart des arts ont un contexte et des implications politiques.

FB : Avez vous entendu parler de “World War Z”, ce film avec Brad Pitt dans lequel un virus décime la population terrestre, et dont l’unique lieu sur est grâce au mur qu’ils ont construit ?

KL : Cela a l’air d’un scenario d’extrême droite. Vous devrez voir le film avant de porter un jugement mais cela sonne vraiment, selon votre description, comme de la fantaisie d’extrême droite.

C’est intéressant qu’Israël se révèle lui-même via ses alliés. Dans le nord de l’Irlande, – qui a une longue histoire de séparation entre les loyalistes et les républicains – les loyalistes, ont sur leurs murs le drapeau d’Israël ainsi que celui des blancs sud Africains ; les républicains ont eux le drapeau de la Palestine et de l’ANC. C’est curieux comme ces alliances révèlent autant de ce que pensent réellement les gens.

FB : Etes vous inquiet de la montée de l’extrême droite et de leurs idées partout en Europe ? Cela me rappelle le début des années 30.

KL : La montée de l’extrême droite accompagne toujours la récession et la dépression économiques ainsi que le chômage de masse. Les gens au pouvoir, qui veulent le maintenir, doivent toujours trouver des boucs émissaires car ils ne veulent pas combattre l’ennemi réel, qui est la classe capitaliste, les propriétaires des grosses industries, ceux qui contrôlent les politiques. Ils doivent donc trouver ces boucs émissaires. Les plus pauvres, les immigrants, les demandeurs d’asile, les gitans sont à blâmer. L’aile droite choisi ceux qui sont les plus vulnérables, les plus faibles pour justifier la crise dans leur système économique. En situation de chômage de masse les gens sont malheureux et doivent trouver quelque chose à combattre. Les juifs furent blâmés durant les années 30’, de terribles choses leur furent infligées. Maintenant, ce sont les immigrants, les chômeurs…

Nous avons une presse terrible au Royaume-Uni qui va blâmer ceux sans emploi pour leur propre situation alors que bien sur, il n’y a pas de jobs.

FB : Comment pouvons réagir face à cela quand les mêmes personnes contrôlent tout : la presse, le capital, les politiques,… ? Que pouvons nous, nous la société civile, sans l’accès à la presse populaire, défier et battre cette idéologie ?

KL : Grosse question. Finalement, il n’y a pas de maison mais des politiques. Vous devez faire une analyse de la situation et organiser la résistance, Comment cela est organisé est toujours une grosse question. Vous devez mettre en échec chaque attaque sur le sol et vous lier solidairement avec ceux qui subissent l’attaque. Vous devez aussi organiser des partis politiques. Le problème est que nous avons des partis qui ont une analyse erronée. Nous avons les partis stalinistes de gauche qui guident les gens depuis des années dans un couloir aveugle ; nous avons les sociaux démocrates qui veulent faire croire aux gens que nous devons travailler dans le système, que nous pouvons le reformer, le faire fonctionner. Ce qui bien sur est une fantaisie, cela ne marchera jamais. La question principale est quelles politiques ? Les gens se débattent avec ca chaque jour.

FB : Votre dernier film aborde ces points. A propos des gens qui sont marginalisés à cause de leurs opinions politiques. J’ai lu aujourd’hui que “Jimmy’s Hall” pourrait être votre dernier film et que vous voudriez vous concentrer après sur des documentaires, ce qui est une excellente nouvelle pour la Palestine.

 KL : Je ne sais pas à propos de cela. « Jimmy’s Hall » fut un assez long tournage et c’est un travail très difficile. Je ne suis pas sur de pouvoir refaire un autre film de ce genre.

Mais il y a toujours du remous à faire quelque part donc je dois juste découvrir le meilleur moyen de déranger un peu plus. Certainement, des films devraient être faits sur la Palestine. Ils ont besoin de palestiniens pour les réaliser. La lutte palestinienne, au final, est un conflit qui sera gagné.

Les choses ne restent pas les mêmes pour toujours. Il sera gagné à la fin. La grosse inconnue est quel type de Palestine en émergera ? La question n’est pas uniquement de mettre fin à mettre fin à l’oppression israélienne –question sempiternelle- mais quel état en émergera ?

Sera-t-il dans l’intérêt de chacun ? Ou bien sera-t-il dominé par une classe riche qui opprimera le reste du peuple peut importe leur contexte ? Quel état se dessinera à partir de tout cela est la question principale.

Traduit depuis l’anglais par Olivier Mignon pour Investig’Action

Source : newint.org

Résistance politique: le sionisme dans le projet du grand empire

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 4 février 2012 by Résistance 71

Tout va bien ! Aux défenseurs du Grand Israël

 

 

Rudi Barnet

 

2 février 2012

 

url de l’article original:

http://www.michelcollon.info/Tout-va-bien-Aux-defenseurs-du.html?lang=fr

 

Cher militant de notre grand projet, tout va bien, l’avenir s’annonce radieux ! Après plus de 60 ans d’efforts, notre conquête du territoire palestinien sera bientôt complète. Le plan de nettoyage ethnique que nous avions élaboré et lancé en 1948 est en bonne voie de finition.

 

Avec le soutien actif des USA, notre indéfectible allié, et la collaboration silencieuse des pays européens, nous sommes devenus – et de loin – la plus grande puissance militaire du Moyen-Orient et la 6ème puissance nucléaire du monde ! 
Ces soutiens des Occidentaux sont parfois décriés alors qu’ils sont totalement légitimes et justifiés… Il aurait en effet été scandaleux de ne pas les voir soutenir l’œuvre civilisatrice d’autres Occidentaux ! 
Dernière bonne nouvelle : la préparation de l’attaque contre les mécréants iraniens, s’accélère… Pas question qu’un autre Etat que nous développe le nucléaire, même civil, au Moyen-Orient !
Tout va bien, donc !

Cependant, la perfection n’étant pas de ce monde, il faut bien constater une certaine réticence de l’opinion publique internationale à approuver le développement de notre œuvre colonisatrice et reconnaître notre rôle moteur dans la défense de l’Occident.
Devant ces critiques absurdes et hostiles, il est primordial que chaque sioniste se mobilise pour modifier la vision négative d’Israël qui se répand actuellement et fasse taire ceux qui osent nous blâmer !
Comme vous le savez, de nouveaux moyens financiers ont été dégagés par notre gouvernement pour soutenir cette campagne de réhabilitation et donner à nos antennes de propagande les armes pour écraser toute velléité de s’opposer à notre suprématie. 
Comme sioniste, n’oublions jamais que notre seule véritable patrie est Israël… et que tout sioniste doit remplir son rôle de lobbyiste dans le pays où il réside !
Tout va bien !

Afin de mieux épauler nos militants dans cette croisade, il est nécessaire de leur donner quelques outils pour museler les critiques et étouffer les révélations nuisibles au sionisme : les informations qui suivent doivent vous permettre de clouer le bec à ceux qui ont l’arrogance de contester.
Mais les mensonges et calomnies utilisés par nos ennemis antisémites pour délégitimer notre mouvement étant très nombreux, nous n’aborderons ici que quelques thèmes… pour cette fois !

Mais avant tout, n’oubliez pas que tout antisioniste est un antisémite !
Martelez ce slogan à toute occasion, qu’il devienne une évidence pour le citoyen lambda… Ainsi il ne verra pas l’absurdité et le ridicule de l’expression (suivant cette logique… antinazi = anti Allemand, anticommuniste = anti Russe, antifranquiste = anti Espagnol, etc).

A propos du sionisme

Depuis la fondation de notre mouvement à la fin du XXème siècle, les critiques n’ont pas manqué et des traîtres comme Albert Einstein et Hanna Arendt ont même osé, en compagnie d’une bonne vingtaine d’intellectuels juifs renégats, affirmer que notre idéologie était fasciste. 
Heureusement, personne ne les a écoutés. Ainsi nous avons pu occulter l’image de conquérants et continuer à nous poser en victimes.
Là, Ben Gourion a été génial ! 
Lui qui, en 1942 (!), disait que « le désastre qu’affronte le Judaïsme européen n’est pas mon affaire ! » a su merveilleusement utiliser le sentiment de culpabilité provoqué par le génocide hitlérien pour emporter le morceau à l’ONU.
Certains, tel Norman Finkelstein (encore un traître) , ont dénoncé cette utilisation du massacre à des fins politiques… Méprisez-les ! 
Et si on vous casse les pieds avec le soi-disant problème des survivants de l’Holocauste qui vivent en Israël sous le seuil de pauvreté (± 200.000), rappelez les paroles du rabbin Yosef Ovadia : C’est la punition de Dieu pour leurs péchés !
Si notre grand rabbin le dit, c’est que c’est ainsi ! 
Tout va bien !

Vive Ben Gourion ! 
Grâce à lui et à ses compagnons, le mythe de la petite nation pacifique obligée de se défendre contre des Arabes sanguinaires a pu se propager !
Ce statut nous a permis de dédaigner les lois internationales, de snober les résolutions de l’ONU et les condamnations du tribunal de La Haye sans entraîner la moindre sanction contre nous.
Comme disait notre grand Ariel Sharon : Israël peut avoir le droit de juger les autres, mais certainement personne n’a le droit de juger le peuple juif ou l’État d’Israël !
Faut dire que Ben Gourion avait déjà évité pas mal d’écueils depuis les années 30 et nos premiers attentats à la bombe contre les civils arabes à Jérusalem et à Jaffa.
Il avait, entre autres, fait taire Simon Wisenthal, le chasseur de nazis, qui l’apostropha au congrès sioniste de 1946 : Cela ne nous aurait pas fait de mal d’organiser notre propre procès de Nuremberg contre tous ceux (les dirigeants sionistes) qui n’avaient pas accompli leur devoir envers nous, nos familles et le peuple juif 

D’autres juifs renégats, tel Marek Edelman, le soi-disant héros du ghetto de Varsovie, ont rejoint les opposants à notre glorieuse colonisation, mais l’efficacité de notre service de propagande est bien connue… Et cela n’a pas fait trop de vagues. 
Nous sommes aussi parvenus à masquer pas mal de faits gênants pour notre image… même à faire oublier que nos dirigeants avaient collaboré avec le régime nazi – Itzak Shamir, futur premier ministre, fit même de la prison pour ça.
Mais tout va bien : sionisme n’est toujours pas assimilé à fascisme !
C’est fort, non ?
Aujourd’hui encore les traîtres pullulent (Daniel Barenboim, Amos Oz, Noam Chomsky, Richard Gere, Naomi Klein…). Ne laissez pas ces juifs honteux injurier notre noble cause et fermez le caquet à tous ceux qui, juifs ou non, nous critiquent et nous traitent de fascistes !
Il n’y a qu’une seul vérité : la nôtre ! 
… Et comme le disait un de nos éminents représentants en Europe : Ceux qui sont contre Israël sont des animaux, des chiens enragés, des hyènes !
Pas de pitié pour tous ceux qui osent dire que le Grand Israël est une utopie criminelle !



A propos de l’apartheid

On nous accuse en plus d’avoir une politique d’apartheid.
Honteux !
Tout ça parce que, pour optimiser la vie en commun avec les 20% d’Arabes vivant dans l’Etat des juifs, nous avons été amenés à instaurer des tribunaux particuliers, une carte d’identité spécifique, restreindre l’utilisation des transports publics, limiter l’accès au travail et aux études universitaires, interdire les mariages mixtes (… manquerait plus qu’on se mélange !)… Etc, Etc.
Il faut bien contrôler ces indigènes, non ?
On nous reproche aussi les quelques centaines de kilomètres de mur découpant la Judée-Samarie (la « Cisjordanie » pour nos ennemis), le rationnement de l’eau… et même les 800 check-points qui empêchent la libre circulation des autochtones.
Faut bien nous défendre contre les terroristes, non ?
C’est vrai qu’il y a parfois des dommages collatéraux inévitables, comme la mort de ces 35 bébés et de ces 5 mères décédées pendant leur accouchement sur la route. 
N’ont qu’à pas faire autant d’enfants ces… crocodiles, comme les qualifiait Ehud Barak, notre glorieux ministre. 

Il est aussi scandaleux qu’un Nelson Mandela ose nous accuser de racisme… Encore un antisémite que nous aurions mieux fait d’éliminer du temps de notre collaboration suivie avec Willem Botha !
Savez-vous qu’il n’a pas hésité à comparer notre œuvre civilisatrice au régime d’apartheid de l’Afrique du Sud et a osé écrire : Les Palestiniens ne luttent pas pour un « Etat » mais pour la liberté, la libération et l’égalité, exactement comme nous avons lutté pour la liberté en Afrique du Sud (…)
Si vous suivez également le système judiciaire en Israël, vous verrez qu’il y a discrimination contre les Palestiniens, et si vous considérez plus particulièrement les territoires occupés en 1967, vous verrez qu’il y a déjà deux systèmes judiciaires à l’œuvre, qui représentent deux approches différentes de la vie humaine : une pour la vie palestinienne et l’autre pour la vie juive (…) 
Les soi-disant « Zones autonomes palestiniennes » sont des Bantoustans. Ce sont des entités restreintes au sein de la structure de pouvoir du système israélien d’Apartheid (…) La discrimination raciale d’Israël est la vie quotidienne de la plupart des Palestiniens (…) 
L’Apartheid est un crime contre l’humanité. Israël a privé des millions de Palestiniens de leur liberté et de leur propriété. Il perpétue un système de discrimination raciale et d’inégalité. 
Il a systématiquement incarcéré et torturé des milliers de Palestiniens, en violation du droit international. Il a déclenché une guerre contre une population civile et en particulier contre des enfants. 

Heureusement ce propos abject est contredit par nos amis politiques d’Europe et par la plupart des journalistes occidentaux qui, eux, considèrent que c’est une calomnie de nous accuser de pratiquer l’apartheid. 
Merci à tous ces parlementaires et à la presse pour leur bonne collaboration.



A propos du nettoyage ethnique

Quelques historiens félons sont allés farfouiller dans nos archives militaires et ont découvert que, deux mois avant le vote de l’ONU nous accordant un territoire, nos dirigeants avaient élaboré un « Plan D » (Daleth en hébreu) de nettoyage et l’avaient lancé dès l’annonce de la création de notre Etat. 
Cette révélation est inacceptable !
Elle ne peut être le fait que d’antisémites juifs qui veulent salir notre image.
C’est vrai que 800.000 indigènes prirent la fuite à cette époque… Mais c’était leur choix ! 
C’est vrai que quelques 500 villages furent détruits… IIs gênaient notre avancée !
C’est vrai qu’il y eut quelques bavures (appelées indûment « massacres »)… Ils n’avaient qu’à ne pas protester !
Nous étions parvenus à cacher l’existence de ce plan de nettoyage ethnique (idem pour la bombe atomique !) que nous avons poursuivi sans anicroches jusque ces dernières années… Et il a fallu qu’un Ilan Pappé, et d’autres traîtres à notre cause, vendent la mèche !
Que faire ?
Niez ! Dites que tout ça est inventé, que ces révélations sont fabriquées par un esprit malade ! 
Ne négligez aucun moyen ou argument ! 
La vérité est secondaire, seul notre projet est important !
Tout va bien !

A propos des origines

Nous pouvons être fiers de nos services de propagande. Ils sont d’une redoutable efficacité !
Je n’en veux pour preuve que les nombreuses fariboles que nous avons fait gober aux naïfs.
Par exemple, ils croient toujours que les Romains ont chassé les juifs de Palestine… Alors que nos propres historiens reconnaissent que c’est pure invention et qu’il n’y a quasi aucun citoyen de notre Etat qui peut revendiquer un quelconque ancêtre issu de la terre que nous avons maintenant conquise. 
Il faut absolument clouer le bec à ces Shlomo Sand ou Israël Bartal, ces professeurs d’universités israéliennes qui ont admis que nous sommes tous essentiellement les enfants d’Européens, d’Orientaux et de Nord-africains convertis à la religion juive. 
Heureusement, ces révélations ont pu, jusqu’à présent, être plus ou moins étouffées et nous arrivons encore à maintenir la fiction du peuple retournant dans la terre de ses ancêtres… Mais il est fondamental de contredire violemment les découvertes de ces soi-disant historiens, de les réduire au silence ! Menteurs ! Faussaires ! Affabulateurs ! Paranoïaques ! Négationnistes !… Ne négligez aucune injure contre ces chiens !
La vérité historique ne compte pas ! Seule compte la Torah qui dit que c’est Dieu qui nous a donné cette terre ! Nous sommes son peuple élu, non ?
Tout va bien !


A propos des idiots utiles

Une de nos grandes forces a été de parler de paix depuis 60 ans, de proposer des négociations, d’afficher une volonté de solution pacifique… tout en continuant notre expansion territoriale.
Nous sommes les rois du « faire traîner », les experts du piétinement !
Et ça marche toujours !
De nombreux idiots utiles nous ont été, et nous sont toujours, d’un grand secours pour propager ce discours lénifiant « Ils ne demandent qu’à négocier » nous évitant ainsi de devoir parler de justice et de droit… de répondre de nos actes !
La plupart des politiciens européens de la gauche « bon chic, bon genre » soutient, par exemple, le projet de deux Etats… alors qu’un simple coup d’œil sur la carte montre que c’est devenu impossible. 
Merci à eux ! Pendant qu’ils discutaillent, nous on agit et on donne un coup de fouet à l’extension de nos colonies et au nettoyage ethnique.
De nouveaux alliés nous sont aussi arrivés : les groupuscules d’extrême-droite européens et les évangélistes créationnistes américains !
Eux, ils ont compris que nous étions la citadelle du monde occidental face aux barbares !
Ils pensent comme nous et sont nos frères dans la lutte contre nos détracteurs.
C’est à bras ouverts que nous les avons accueillis !
Collaborez avec eux dans votre pays ! Ils nous soutiennent pour ameuter la presse et l’opinion publique dès qu’un événement quelconque, même mineur, se révèle utile à notre cause (injure raciste dans une école, jet de roquette près d’une colonie…etc), pour pousser les hauts cris à chaque information négative (rapports de l’ONU, émissions télévisées…) et récuser avec force la réalité de tous les faits, présents ou passés, nuisibles à Israël.
Ce sont des potes !



A propos des perspectives

Elles sont ensoleillées !
Des colonies (pardon, des « implantations dans les territoires contestés ») se construisent chaque jour avec la bénédiction de nos rabbins pendant que nos braves colons détruisent les oliveraies palestiniennes sous la protection de notre glorieuse armée.
Nous occupons de plus en plus le terrain, au point qu’on ne voit plus très bien ce qu’il y a à négocier avec ces Arabes qui prétendaient vouloir un pays. Quand nous aurons tout nettoyé, il ne leur restera plus qu’à se soumettre ou partir.
On leur laissera la bande de Gaza (toujours « contrôlée », bien entendu). Promotionnée comme les réserves apaches, ça peut être intéressant pour le tourisme.
Tout va bien !
Chaque jour, on tue quelques Palestiniens sans le moindre écho dans les medias occidentaux, on lance quelques bombes sur Gaza, on assassine quelques opposants ou gêneurs à l’étranger (très bonne collaboration Mossad/CIA !), on arrête quelques indigènes (faut bien refaire le stock après la libération du millier de Palestiniens de fin 2011), on édifie un nouveau check point, on coupe l’eau à quelques villages, on détruit quelques maisons, on construit un grand camp de concentration pour les immigrés clandestins… 
Tout va bien !
La population israélienne n’est pas au courant ou préfère ne pas le savoir.
A part quelques rares journalistes, la presse occidentale a adopté la politique des trois singes (mains sur les yeux, les oreilles et la bouche) et informe le moins possible.
La plupart des politiques européens n’en ont rien à foutre ou se manifestent mollement.
Seuls les Droitsdel’Hommistes invétérés (antisémites, évidemment !) s’informent et protestent.
Les USA viennent de renforcer notre armement… Ça ne peut pas aller mieux !
Nous n’attendons plus que le Docteur Folamour pour lancer la grande offensive !

Rudi Barnet