Archive pour sea shepherd opération tolérance zéro

Résistance écologiste: Gros succès de Sea Shepherd en Antarctique, les braconniers japonais ne font que 10% de leur quota de baleines auto-attribué !…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, militantisme alternatif, résistance politique with tags , , , , , , on 9 avril 2013 by Résistance 71

Le Japon confirme le succès de Sea Shepherd dans l’océan austral

L’opération Tolérance Zéro a été la campagne antarctique qui a eu le plus de succès jusqu’à ce jour

 

Sea Shepherd Australia

Traduction Sea Shepherd France

 

8 Avril 2013

 

url de l’article original:

http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-20130406-01-fr.html

 

L’IRC (Institut de Recherche sur les Cétacés), véritable instrument du gouvernement japonais pour ses activités illégales de chasse baleinière, vient de publier ses chiffres pour la saison 2012/2013.

Ils s’étaient attribué un quota de 50 baleines à bosses. Ils n’en ont pris aucune.

Ils voulaient 50 rorquals communs. Ils n’en ont pris aucun.

Ils voulaient 935 baleines de Minke. Ils en ont tué 103.

Soit 832 baleines de Minke sauvées! 50 baleines à bosses et 50 rorquals communs n’ont pas été massacrés!

Lors de l’Opération « No Compromise » en 2010/2011, la flotte baleinière Japonaise n’avait pu pêcher que 17% de son quota illégal. Et en 2011/2012, pour l’opération « Divine Wind », ce chiffre avait été de 26%.

103 baleines de Minke, et zéro baleine à bosses et rorquals communs, cela équivaut à 9.96% de leur quota global. Ils n’ont pu prendre que 11% de leur quota de baleines de Minke, et 0% pour le reste.

Ces pourcentages sont un véritable désastre financier pour les baleiniers Japonais. La simple révision du Nisshin Maru coûte à elle seule 24 millions de Dollars. Son équipement, son ravitaillement en fioul, et les frais de fonctionnement sont estimés, eux, à 11 millions de Dollars supplémentaires. Et ce chiffre pourrait être bien plus élevé. En supposant donc que le maintien à flot de ce navire ne coûte que 35 millions de Dollars, cela signifie que le Japon débourse 340.000 Dollars par baleine. Il n’y a que deux mots pour décrire ceci: « pure folie » économique. Au-delà de ça, l’image du Japon se ternit, et la colère de la communauté internationale pèse sur le peuple Japonais.

Sea Shepherd aurait pu faire encore mieux, si la Cour d’appel du 9ème Circuit des Etats Unis n’avait pas asséné à la dernière minute ce terrible coup de massue, avec une injonction en faveur des baleiniers Japonais interdisant à Sea Shepherd USA d’intervenir et de prendre part à l’opération « Zéro Tolérance ».

Sea Shepherd Australie a aussitôt pris le relais, et a mené à bien cette mission dans l’Océan Austral, réalisant avec beaucoup de détermination une des campagnes les plus intenses de toutes celles menées contre le braconnage illégal de la flotte baleinière dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral. Sea Shepherd Australie avait avancé que les chiffres n’excèderaient pas 10% cette année, et cela a été effectivement le cas, puisque la prise globale est légèrement inférieure à 10%.

« Sea Shepherd Australie se félicite d’avoir été responsable de la pire saison de pêche jamais réalisée par les baleiniers Japonais. Ces pêcheurs n’ont aucun respect pour la vie des cétacés, ni pour la vie humaine d’ailleurs, et se fichent totalement des lois Australiennes et Internationales. En visant des baleines protégées et des espèces en voie de disparition au sein d’un Sanctuaire, et en prenant délibérément le risque de voir se produire une fuite de carburant dans le fragile écosystème de l’Antarctique, ils montrent au monde entier avec quel mépris ils traitent la vie marine, et à quel point ils se fichent de l’opinion publique qui a toujours souhaité l’arrêt de la chasse à la baleine », déclare Jeff Hansen, Président de Sea Shepherd Australie.

« Une baleine tuée, c’est toujours une de trop. Malgré tout, aujourd’hui nous saluons la force de conviction et le courage des quatre équipages de nos navires Sea Shepherd qui, face au danger et à l’adversité, ont tout de même réussi à empêcher la flotte baleinière Japonaise d’atteindre plus des 90 pour cent de leur auto-attribué quota. Cela signifie que nous avons sauvé 932 baleines menacées de mort, alors qu’elles sont protégées et en voie de disparition », déclare Peter Hammarstedt.

« Il y a neuf ans, lors de la toute première campagne de Sea Shepherd pour la défense des baleines, 82 vies furent sauvées. Au bout de la 9ème campagne en Antarctique, ce nombre a été multiplié par 11 – soit 932. L’opération « Zéro Tolérance » est de loin de campagne la plus réussie, avec un nombre de baleines tuées le plus bas depuis que le « programme de recherche scientifique » illégal a été lancé. Cela marque véritablement un point culminant dans l’histoire de Sea Shepherd, mais c’est quelque chose de bien plus important encore pour les baleines. Le Sanctuaire n’a jamais été autant paisible. Pendant que la flotte baleinière Japonaise dirigeait sa violence contre les navires et équipages de Sea Shepherd, les baleines ont été épargnées par les harpons », a déclaré le Capitaine Siddarth Chakravarty.

 

Additif: traduit de l’anglais par Résistance 71

Declaration de Jeff Hansen, Directeur de Sea Shepherd Australie et co-director de la campagne 2013 en Antarctique:

“Ce qui est le plus important, c’est que 932 baleines nagent toujours dans le sanctuaire baleinier de l’océan austral, baleines qui ne furent pas tuées. L’opération de chasse a duré 48 jours, dont 21 passés à fuir Sea Shepherd et ses navires. Les jours restant furent passés à essayer de faire le plein de carburant pour leurs bateaux et à essayer de tuer sporadiquement quelques baleines. La tentative de tuer des baleines dans le 5ème “district de recherche” a été totalement abandonnée par les baleiniers à cause “d’une interférence sans relâche de Sea Shepherd”. Nous on aime bien cette accusation de “sans relâche”. On aime bien être sans relâche…

La flotte japonaise est attendue de retour au Japon ce week-end (7 Avril). Ceci sera un retour des plus humiliant pour eux. Ils ont dépensé entre 350 000 et 500 000 dollars pour chaque baleine qu’ils ont tuée. La dépense il est vrai ne les concerne pas puisque l’argent leur a été attribué des fonds de renflouement du tsunami et des impôts des contribuables japonais. L’opération de braconnage baleinier japonaise est donc maintenant une opération totalement subventionnée par l’état sur des fonds sociaux et les baleiniers ne sont ni plus ni moins que des voleurs vivant de l’argent qu’ils ont volé au peuple japonais et aux citoyens qui ont perdus leur maison et leurs proches dans la catastrophe.

Retourneront-ils en Décembre prochain ? Nous espérons que non, mais s’ils le font, Sea Shepherd Australie prépare déjà ses vaisseaux pour sa 10ème saison antarctique et puis que pouvons-nous dire d’autre que nous sommes d’accord avec les baleiniers… Nous œuvrons sans relâche, c’est vrai ! “

Source:

Sea Shepherd Australie traduit de l’anglais par Résistance 71:

http://www.seashepherd.org.au/commentary-and-editorials/2013/04/07/whalers-return-to-japan-in-disgrace-607

Action directe écologiste: Les braconniers baleiniers japonais retournent en Antarctique… Sea Shepherd s’en retourne les bloquer…

Posted in actualité, écologie & climat with tags , , , , , , on 6 mars 2013 by Résistance 71

De retour dans l’Océan Austral

Sea Shepherd Conservation Society

 

Le 4 Mars 2013

 

Url de l’article:

http://www.seashepherd.fr/news-and-media/news-20130304-01-fr.html

 

Et c’est reparti pour un tour !

On dirait bien que la flotte baleinière japonaise a décidé d’endosser le rôle du tueur en série dans un mauvais film d’horreur – au moment où le héros tourne le dos et qu’on s’attend à voir apparaître le générique de fin, le tueur surgit à nouveau, harpon en main, pour tuer d’autres baleines sans défenses.

La flotte baleinière nippone qui battait en retraite a finalement fait demi-tour et se dirige de nouveau vers le sud.

Sea Shepherd Conservation Society avait pris la décision d’arrêter de les suivre vers le nord afin de conserver assez de carburant pour le long voyage de retour vers Melbourne. Mais avant que leurs chemins ne se séparent, nous avions placé sur le Sun Laurel, le navire-ravitailleur de la flotte, un système de géolocalisation afin de pouvoir garder un œil sur leur trajectoire.

Le Sun Laurel a maintenant fait demi-tour et se dirige à nouveau vers le sud, ce qui signifie que le Nisshin Maru, le navire-usine japonais, est très probablement en train de faire de même. Bien qu’il ne reste que quelques jours avant la fin de la saison de la chasse à la baleine, il est toujours possible que le Nisshin Maru refasse le plein et retourne dans la zone de pêche – ils ne seront pas en mesure d’en tuer un grand nombre, cependant même la mort d’un tout petit nombre de ces animaux préoccupe beaucoup Sea Shepherd.

Par conséquent, le Sam Simon va transférer son carburant sur le Steve Irwin et prendra la direction de Fremantle pour se ravitailler.

Le Bob Barker, qui avait l’intention de transférer son carburant sur le Steve Irwin, conserve son carburant afin de continuer à poursuivre la flotte baleinière.

Demain, après avoir fait le plein en carburant grâce au Sam Simon, le Steve Irwin s’élancera derrière le Bob Barker pour intercepter les baleiniers dans l’Océan Austral.

Le Bob Barker a changé de cap et est sur les traces de la flotte baleinière. L’Opération Zero Tolerance n’est donc pas terminée! On dirait bien qu’il va maintenant falloir se préparer à  une dizaine de jours de poursuite en haute mer, dans un océan de plus en plus froid et plus hostile chaque jour.

« Apparemment, les baleiniers japonais ont reçu l’ordre de repartir au sud afin de tuer quelques baleines supplémentaires, afin de ne pas être totalement ridicules cette saison » a déclaré Peter Hammarstedt, Capitaine du Bob Barker. « Ils s’engouffrent donc à nouveau dans la brèche. Nous savons où est le Sun Laurel et nous allons tenter de les intercepter une nouvelle fois. »

Le Sam Simon transférera son fuel au Steve Irwin à Heart Island. Le Steve Irwin pourra alors reprendre la mer afin d’épauler le Bob Barker. « Nous sommes à trois jours de la zone de chasse, il reste à peine une semaine avant la fin de la saison et les conditions météo se durcissent progressivement » a ainsi commenté Siddarth Chakravarty, Capitaine du Steve Irwin.

« Économiquement, ce n’est pas rentable pour les baleiniers de reprendre la chasse aussi tardivement dans la saison » estime Jeff Hansen, Directeur de Sea Shepherd Australie. « Ce n’est plus de chasse dont il s’agit mais simplement d’une question de fierté pour le gouvernement japonais. Ils ont été humiliés par Sea Shepherd. Ils retournent dans l’Océan Austral pour pouvoir dire qu’ils n’ont pas été poursuivis par Sea Shepherd, bien que tout le monde sache que ce n’est pas vrai. Nous allons donc devoir, semble-t-il, les chasser du sanctuaire baleinier de l’Océan Austral une fois de plus. »

Le temps se détériore, la mer est de plus en plus forte et le plancton se disperse peu à peu donc les baleines feront de même. Pas facile de chasser dans ces conditions.

Et le Bob Barker n’est plus très loin d’eux à présent…

Bataille pour la survie des baleines en Antarctique: Sea Shepherd a bouté les braconniers nippons hors du sanctuaire baleinier du grand-sud…

Posted in actualité, écologie & climat with tags , , , , , , , on 2 mars 2013 by Résistance 71

Chapeau, félicitations et… merci à Sea Shepherd !

— Résistance 71 —

 

Sea Shepherd Australie escorte la flotte baleinière japonaise hors du sanctuaire baleinier de l’océan du Grand-Sud

 

POSITION AT MARCH 1ST AT 1858 HOURS AEDT  59°59’ SOUTH AND 60° 32’ EAST

Commentaire par Paul Watson – Observateur

 

Le 1er Mars 2013

url de l’article original:

http://www.seashepherd.org.au/commentary-and-editorials/2013/03/01/sea-shepherd-escorts-the-japanese-whaling-fleet-out-of-the-southern-ocean-whale-sanctuary-602

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La flotte baleinière japonaise a quitté le sanctuaire baleinier de l’océan du grand-sud et se dirige plein nord.

Les navires qui sont repassés au Nord de la latitude 60o sont le navire usine amiral Nisshin Maru, le Yusshin Maru 2, le Shonan Maru 2, le Steve Irwin et le Bob Barker.

La totalité de la flotte baleinière japonaise est maintenant au nord des 60o et hors du sanctuaire baleinier du grand-sud.

Le navire citerne coréen battant pavillon panaméen Sun Laurel, voyageant avec le Yusshin Maru 3 et suivi par le navire de Sea Shepherd Sam Simon se trouve 120 miles nautiques (190km) au nord du Nisshin Maru et continue sa course plein nord à une vitesse de 11 nœuds (22 km/h)

Depuis l’arrivée de la flotte baleinière japonaise dans l’océan du grand-sud le 28 Janvier 2013 à 23:30, les navires de Sea Shepherd l’ont pourchassé vers l’ouest sur plus de 6240 miles nautiques (environ 10 000km), de la Mer de Ross à la baie de Pryzd, de 164o02’ Ouest à 60o20’ Est.

La campagne a vu deux confrontations majeures pour prévenir le massacre de baleines et trois confrontations pour empêcher des pleins de carburant illégaux du Nisshin Maru venant du Sun Laurel.

Durant la campagne, les équipages de Sea Shepherd n’ont jeté aucun projectile ni n’ont déployé quelque engin de neutralisation des hélices que ce soit. Par contre, les baleiniers japonais ont jeté des grenades assourdissantes et ont touché les membres de Sea Shepherd avec leurs canons à eau à haute pression. Les trois navires de Sea Sheperd ont été endommagés après avoir été éperonnés à plusieurs reprises par le Nisshin Maru de 8 000 tonnes.

La chasse à la baleine est-elle finie pour la saison ? Nous ne pouvons pas être absolument certains, mais nous pensons à 80% que c’est peut-être fini.

Sea Shepherd n’interviendra pas contre un transfert légal de carburant entre le Sun Laurel et le Nisshin Maru au nord de la marque légale des 60o de latitude, mais le Sun Laurel est maintenant à près de 200km au nord du Nisshin Maru et continue sa course plein nord à 11 nœuds de moyenne. Cela prendrait environ 48 heures pour avoir un rendez-vous du Sun Laurel pour ravitailler et quatre jours supplémentaires pour retourner dans la zone de chasse. Cela leur laisserait environ une semaine au mieux pour chasser et massacrer les baleines et avec des conditions météorologiques se détériorant rapidement, le jeu n’en vaut presque plus la chandelle.

Combien de baleines ont-elles été tuées ? Sea Shepherd ne peut confirmer la mort que de deux baleines de Minke. Quelques baleines ont pu être prises lors de la fuite vers l’Ouest, le Nisshin Maru et le Yushin Maru 2 ont eu deux jours ensemble sans encombre jusqu’à ce que les navires de Sea Shepherd les rejoignent.

Nous pouvons en revanche confirmer que les navires harponneurs Yushin Maru et Yushin Maru 3 n’ont tué aucune baleine cette saison. Ces deux vaisseaux ont été sous surveillance à tout moment.

Mon estimation conservatrice est que pas plus de 75 baleines n’ont pu être tuées cette saison. Cela pourrait bien moins, mais pas plus. L’an dernier, j’avais prédit que les baleiniers n’avaient pas fait 30% de leur quota auto-aloué. Leur taux de meurtres fut de 26%.

Bien que cette opération tolérance zéro n’a pas permis de réaliser zéro meurtre, cette campagne verra le plus petit nombre de prises réalisé par les Japonais durant toutes leurs saisons de braconnage en Antarctique.

La campagne de la Sea Shepherd Conservation Society menée par Sea Shepherd Australie a eu énormément de succès et les équipages des trois navires sont satisfaits de ce qui a été réalisé cette saison.

Les trois navires de Sea Shepherd vont continuer à suivre la flotte baleinière plein nord pour s’assurer qu’elle ne retournera pas tuer des baleines.

Résistance écologique: Sea Shepherd… Opération Tolérance Zéro… C’est parti !!

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, militantisme alternatif, résistance politique with tags , , , , , , , on 7 novembre 2012 by Résistance 71

En tant que soutien actif de Sea Shepherd, nous pensons que cette saison est la saison la plus propice pour mettre un terme à cette barbarie. Les Japonais sont sous perfusion étatique, ils ont perdu des dizaines et dizaines de millions de dollars ces dernières saisons, seule une partie  des fonds détournés de l’aide pour le tremblement de terre et le tsunami les maintient à flot (environ 30 millions de dollars…). L’affaire n’a pas pu être étouffée longtemps et fait scandale au Japon. Les braconniers ont la queue entre les pattes avant de partir… L’estocade finale devrait être pour cette année.

Les tactiques de Sea Shepherd pourrait parfaitement être appliquée contre nos oligarchies, une poignée de femmes et d’hommes décidés font basculer l’Histoire, les exemples sont nombreux… De fait les grands chambardements historiques n’arrivent le plus souvent jamais par la masse déferlante, mais par l’action  initiale d’une poignée de résistants déterminés…

Hoka Hey à tous les équipages de Sea Shepherd !

— Résistance 71 —

 

Sea Shepherd lance l’Opération Tolérance Zéro

 

Sea Shepherd

 

Le 5 Novembre 2012

 

url de l’article original:

http://www.seashepherd.org/news-and-media/2012/11/05/sea-shepherd-launches-operation-zero-tolerance-1462

 

– Traduit de l ’anglais par Résistance 71 ~

 

Ce matin, le capitaine Siddharth Chakravarty a mené le Sea Shepherd Ship (SSS) Steve Irwin hors de Seaworks, Williamstown, Australie, afin de lancer officiellemnt la nouvelle campagne anti-baleinière de Sea Shepherd “Opération Tolérance Zéro”, ceci constitue la neuvième campagne anti-baleinière antarctique. Le Steve Irwin est le vaisseau amiral de la flotte de Sea Shepherd.

Chakravarty est un jeune marin de Maharashtra en Inde et ceci sera sa seconde campagne de défense des baleines dans l’Antarctique avec Sea Shepherd. “Le but est de mettre fin aux opérations baleinières. Nous voulons metter un terme définitif à la chasse à la baleine  illégale dans le sanctuaire baleinier de l’océan du grand sud, qui est protégé par un moratoire international”, a t’il dit.

Le capitaine du SSS Bob Barker, Peter Hammerstedt a déclaré : “Le plan de notre flotte est de venir à la rencontre de la flotte japonaise dans le Pacifique Nord au large du Japon. Nous plannifions d’amener en fait la bataille très près du Japon lui-même. Nous gardons secrets l’endroit et l’identité de notre nouveau vaisseau “SSS Sam Simon” dans l’espoir que la première fois que les baleiniers japonais le verront, ce sera lorsqu’il arrivera sur le rail de chargement de poupe de leur navire amiral le Nisshin Maru, ce qui aura pour effet de complètement fermer leur possibilité de chasse illégale pour la saison.”

En ce moment amaré au quai de la Marina Del Rey en Californie, pour son tout premier voyage aux Etats-Unis, notre vaisseau de reconnaissance rapide le SSS Brigitte Bardot, partira lui le 11 Novembre et rejoindra rapidement le reste de la flotte de Sea Shepherd.

Hammerstedt a poursuivi en disant: “Nous nous attendons à ce que le fondateur et président de la Société Sea Shepherd, Paul Watson, apparaisse aux commandes d’un de nos navires lorsque l’action commencera.” Le capitaine Paul Watson s’est tenu dans un endroit secret depuis le 22 Juillet, date à laquelle il a quitté sa mise en résidence en Allemagne pour éviter d’être extradé sur des accusations mensongères vers le Costa Rica puis le Japon.

Le directeur australien Jeff Hansen a dit: “Ceci est notre plus forte flotte jusqu’ici, avec quatre navires et plus de 100 membres d’équipages bénévoles représentant 23 nations pour défendre le sanctuaire baleinier de l’océan du Grand Sud. L’Opération Tolérance Zéro va être la campagne la mieux équipée et préparée jusqu’ici. Ceci est un moment historique pour Sea Shepherd: nous avons une tolérance zéro pur le braconnage des baleines. Notre objectif cette année est de 100%. Nous allons essayer de les intercepter le plus vite possible et essayer de faire en sorte que cette année aucune baleine ne soit tuée.”

“Nous n’avons jamais été aussi forts et les baleiniers japonais n’ont jamais été aussi faibles, nous devons saisir cet avantage de nos forces et de leurs faiblesses et nous devons porter cette campagne chez eux… proche du Japon”, a dit le capitaine Watson.

Nouvelles du front de la guerre anti-baleinière: Sea Shepherd prêt pour l’annihilation de la flotte braconnière baleinière japonaise…

Posted in actualité, écologie & climat, militantisme alternatif, résistance politique, sciences et technologies with tags , , , , , on 7 octobre 2012 by Résistance 71

Un véritable combat à soutenir, celui de David contre Goliath.

Pour aider Sea Shepherd dans leur lutte véritable de terrain et non pas de salon, faites un don ici: 

https://my.seashepherd.org/NetCommunity/SSLPage.aspx?pid=184

Avec Sea Shepherd, l’argent va à 100% dans la lutte, ce qui n’est pas le cas de tout le monde…

— Résistance 71 —

 

Les baleiniers japonais confirment l’efficacité de Sea Shepherd

 

Sea Shepherd Conservation Society

 

Le 3 Octobre 2012

 

url de l’article original:

http://www.seashepherd.org/news-and-media/2012/10/03/japanese-whalers-confirm-sea-shepherds-effectiveness-1445

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le New York Times a rapporté le 2 Octobre que l’Institut de la Recherche sur les Cétacés, l’opération du gouvernement qui gère la flotte baleinière japonaise, a confirmé que la Sea Shepherd Conservation Society a coûté 20,5 millions de dollars en pertes financières pour la saison baleinère 2010-2011 dans le sanctuaire baleinier du grand sud.

La dernière saison a vu les baleiniers ne prendre que 26% de leur quota auto-attribué. La saison d’avant, ils ne furent capables de tuer que 17% de leur quota et ce dû à l’interférence de Sea Shepherd. Sea Shepherd fut de plus handicappé par la perte de son vaisseau Brigitte Bardot qui fut endommagé tôt dans la campagne par une déferlante.

En réponse à l’artice du New York Times, le capitaine Paul Watson a déclaré: “Je pense que cela confirme notre efficacité à stopper les opérations baleinières et à sauver des baleines, Les chiffres parlent d’eux-mêmes.” Il continua pour dire: “Nous avons eu beaucoup de succès en poursuivant nos deux objectifs principaux qui sont: premièrement de sauver la vie du plus grand nombre de baleines possibles et deuxièmement de couler la flotte japonaise économiquement.”

La saison dernière a vu les baleiniers sombrer toujours plus dans les dettes alors qu’ils continuent à n’opérer que sous la perfusion de subsides gouvernementaux, incluant quelques 30 millions de dollars qui furent prélevés sur les fonds d’aide et de secours du tsunami.

La réalité est que la flotte baleinière japonaise est dans un triste état opérationnel. La vaisseau amiral usine le Nisshin Maru a besoin de grosses réparations. Afin de retourner dans l’océan du grand sud, il leur faudra une autre grosse injection massive de fonds du gouvernement.

C’est pour cette raison que le Japon a entrepris des mesures extrêmes pour arrêter le travail efficace du capitaine Watson et de Sea Shepherd au moyen d’allégations fabriquées. La position des baleiniers est la suivante: si nous pouvons sortir le capitaine Watson de l’équation, ils pourront stopper les opérations de Sea Shepherd.

Mais la flotte de Sea Shepherd est plus forte que jamais avec maintenant quatre vaisseaux anti-braconnage baleiniers prêts à intervenir contre les balieniers illégaux japonais ce mois de Décembre au cours de l’opération “Tolérance Zéro”.

Le capitaine Peter Hammerstedt a ceci a dire à propos de l’ “opération tolérance zéro”: “Notre objectif est de ramener la tuerie des baleines à zéro cette saison et nous sommes maintenant en position de le faire. Nous pensons que si nous pouvons parvenir à atteindre cet objectif de zéro baleines tuées, nous pourrons expulser les baleiniers japonais du sanctuaire baleinier du grand sud.”

Lien vers l’article du New York Times Article

Faire un don pour aider la campagne “Tolérance Zéro”