Archive pour sciences et nouvel ordre mondial

Dictature technotronique : Fibre optique, ondes et développement 5G

Posted in actualité, documentaire, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, Internet et liberté, média et propagande, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 9 septembre 2020 by Résistance 71

 


Fibre Optique, 5G et Internet des choses

 

Les preuves que la fibre optique émet des ondes

 

Anonyme

 

Septembre 2020

 

– Les ondes traversent le plastique et le verre 

« avec le verre: Le portable placé dans un bécher bouché reçoit immédiatement l’appel. Le verre ne stoppe pas les ondes »

« idem pour le polystyrène »

http://dangersportables.unblog.fr/category/iii1-comment-bloquer-les-ondes/

et les fibres optiques sont couvertes de plastique ou de verre https://fr.wikipedia.org/wiki/Fibre_optique

– Les petites cellules 5G peuvent être inscrustées sur du cuivre (xDSL, modems câble à base de HFC…), ou  sur la fibre.

https://www.ciena.com/insights/articles/5G-wireless-needs-fiber-and-lots-of-it_prx.html

-5G sans fil  exige qu’un fil de fibre optique soit attaché au site de la petite cellule tous les blocs ou deux (en résumé, cela marche comme un collier à perles à une distance fixe les unes des autres, le collier est la fibre optique, la perle est la mini cellule 5G, et chaque cellule 5G disposé tout le long de la fibre optique émet des ondes, ce qui donne le 5G sans fil)

https://medium.com/@kushnickbruce/5g-wireless-is-the-new-fiber-optic-bait-and-switch-scandal-646246b8f34d 

-les fils de la fibre attachés aux cellules 5G 

https://www.financialexpress.com/opinion/5g-needs-extensive-fibre-networks/1139013/

-les réseaux de fibres optiques actuellement utilisés pour connecter les appareils sans fil à l’internet

https://phys.org/news/2020-07-radio-over-fiber-compression-poised-advance-5g.html

( si la fibre optique permet aux objets sans fils de se connecter internet, c’est la preuve que cela émet des ondes)

NdR71 : ou elle transmet aux relais qui eux émettent… quoi qu’il en soit, elle participe à la propagation finale des ondes, elle facilite le processus même.

-schéma montrant le bout de la fibre optique (patch passive fiber)  émet des ondes 5G vers (wireless)

https://foa.org/tech/ref/appln/archit.jpg

https://foa.org/tech/ref/appln/wireless.html

-Fibre sans fil (Fi-Wi) pour fournir une communication à très haut débit et à courte portée

( l’existence d’une fibre qui crée des ondes appelée Fi-wi suffit à prouver que la fibre optique  émet des ondes) 

Le schéma le plus simple, appelé RF-sur-fibre, consiste à transporter directement les signaux sans fil, de sorte qu’aucune translation de fréquence n’est nécessaire au niveau des stations de base.

https://phys.org/news/2010-03-fiber-wireless-fi-wi-ultra-high-speed-short-range.html

-La  « bande de base sur fibre », consiste à transporter les signaux sans fil sous forme de signaux en bande de base à très basse fréquence sur des fibres optiques depuis le bureau central jusqu’à la station de base, puis à convertir les informations en ondes millimétriques à la station de base. 

https://phys.org/news/2010-03-fiber-wireless-fi-wi-ultra-high-speed-short-range.html

[donc ici ils admettent que la fibre optique émet des ondes et ils expliquent même comment la fibre émet la 5G, ils sont super ingénieux, ils savent que la 5G  hautes fréquences ne peut pas traverser les murs, alors ils installent la fibre optique qui émet des ondes 5G de basse fréquence , car les ondes de basse fréquence peuvent traverser les murs et donc être piratés par les hackers du NVO et émettent des ondes cancérigènes sur les habitants, et ensuite installent un mini convertisseur d’ondes au bout de la fibre optique qui est en dehors du mur à l’intérieur du logement, pour que les ondes de basse fréquence 5G soient converties en ondes millimétriques 5G (ou hautes fréquences 5G) (inutile de rappeler que les ondes millimétriques sont plus néfastes pour la santé) en fait, faut pas oublier que la 5G peut utiliser les basses fréquences tout comme les hautes fréquences appelés aussi ondes millimétriques, 

https://blog.ariase.com/mobile/dossiers/5g-frequences  ]

-Une autre exigence est l’intégration des systèmes sans fil à fibres optiques dans l’infrastructure optique existante. Les ingénieurs expliquent que le niveau croissant de déploiement de l’infrastructure de fibre optique à proximité des habitations offre une occasion idéale d’interconnecter le sans fil avec les réseaux fixes câblés. 

https://phys.org/news/2010-03-fiber-wireless-fi-wi-ultra-high-speed-short-range.html

( ils admettent que les fibres optiques peuvent être connectés à des systèmes sans fil, c’est donc la preuve que les fibres optiques émettent des ondes)

-Cette intégration permettrait aux systèmes sans fil de tirer profit des technologies actuelles telles que le multiplexage par répartition en longueur d’onde (WDM), qui combine plusieurs signaux sur une seule fibre optique en utilisant différentes longueurs d’onde.

https://phys.org/news/2010-03-fiber-wireless-fi-wi-ultra-high-speed-short-range.html

(en gros une fibre optique peut émettre différents types d’ondes, appréciez les ondes les amis!)

-La technologie sans fil basée sur la  fibre optique a le potentiel d’ouvrir le spectre sans fil à mesure que l’utilisation de petits appareils de communication portables continue de croître.

Les systèmes sans fil à fibres optiques seraient les plus judicieux dans les zones densément peuplées, ainsi que pour les environnements de reprise après sinistre où les lignes de communication câblées ne sont pas disponibles. Comme l’a expliqué M. Lim, les systèmes sans fil à fibre optique pourraient être déployés dans un avenir proche. Au fur et à mesure que le déploiement de la fibre s’étendra aux bâtiments et aux locaux, le Fi-Wi à ondes millimétriques prendra son envol ». https://phys.org/news/2010-03-fiber-wireless-fi-wi-ultra-high-speed-short-range.html 

( ils admettent que les fibres optiques peuvent être connectés à des systèmes sans fil, c’est donc la preuve que les fibres optiques émettent des ondes)

Les hackers piratent la fibre optique

La fibre optique est vulnérable face aux hackers

https://mustbehero.files.wordpress.com/2016/02/hacking-fiber-optics-easier-than-copper-cable-paper-presentation.pdf

( si la fibre optique peut être hackée c’est la preuve qu’elle émet des ondes) la fibre optique peut être pirate à distance par des hackers en quelques minutes pour voler toutes vos données à distance sur tous les objets connectés à la fibre

https://www.ciena.com/insights/articles/How-to-hack-an-optical-fiber-in-minutes-and-how-you-can-secure-it.html

 


Aboutissement de la dictature technotronique

 

Reprise 9 : CoV19 et récupération technologique (Gilad Atzmon)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 8 septembre 2020 by Résistance 71

 

 

La question concernant le COVID 19 et la technologie

 

Gilad Atzmon

 

29 août 2020

 

url de l’article original :

https://gilad.online/writings/2020/8/29/the-question-concerning-covid-19-and-technology

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En une époque de crise sanitaire, on pourrait s’attendre de voir un académisme ouvert global, un débat multi-disciplinaire parmi les scientifiques, universitaires et érudits de différents secteurs, les politiciens et autres experts financiers. Non seulement un tel discours n’existe pas, mais ce à quoi nous avons en revanche assisté est une tentative d’éradication d’un tel échange. Ce ne sont pas les gouvernements qui interfèrent avec cette discussion cruciale [NdT : si Gilad, un chouïa quand même…]. Ce ne sont ni Trump ni le FBI qui effacent 7 millions de commentaires su Facebook, commentaires qui n’étaient pas en accord avec le narratif de l’OMS (NdT: dont on sait aujourd’hui qu’elle est l’officine de Bill Gates et de sa fondation, celle-ci en étant le principal “mécène” bien intéressé…). Ce ne furent par les Tories (conservateurs) ni Boris Johnson qui ont effacé des milliers de vidéos sur YT. Ce fut le boulot des mega-entreprises de la cyber-technologie opérant de concert afin de réduire au silence les vues dissidentes.

Nous sommes maintenant habitués à l’idée que dire la vérité au sujet d’Israël et de ses lobbies provoque une sévère réaction autoritaire et cela ne nous a pris que peu de temps dans la pandémie CoV19 de comprendre que la dissidence au narratif convenu sur le coronavirus met en branle une réponse bien similaire dans sa virulence. On peut se demander ce que le CoV19 et Israël peuvent avoir en commun ?

Le résultat a été dévastateur. Six mois de “crise” et nous savons toujours bien peu de chose sur ce virus dont on nous demande d’avoir très peur et qui nous menacerait.

Non seulement bien des gens sont morts “avec le CoV19”, mais la science elle-même a été assassinée par un virus mortel. Ce à quoi nous avons assisté ces derniers six mois est une éradication complète de l’ethos culturel et scientifique occidental. 3000 ans de tradition occidentale ont été remplacés par une culture de l’argent qui falsifie les images et la pensée scientifique.

Au lieu de se demander ce qui met en danger quelques segments de la population, nos institutions de la santé et les entreprises du gros business ne sont préoccupées que par une seule question :

Comment transformer ce CoV19 en une machine à fric ?

Au lieu de voir des scientifiques discuter les problèmes les plus cruciaux, les entreprises et start-ups sont entrées en concurrence entre elles dans une une course effrénée au vaccin, nous voyons Wall Street dopée par des centaines de milliards de dollars, exploitant la confusion générale. Nous sommes les témoins d’Amazon qui étend son monopole mondial tandis que les petits commerçants tombent comme des mouches, et pendant ce temps, les entreprises technologiques ont montré leur véritable nature et leur objectif. La vérité ne peut être niée, Google n’est en rien un moteur de recherche, c’est un appareil d’endoctrinement orwellien, Big Brother 2020. Facebook et Twitter ne sont pas des “réseaux sociaux”, ce sont en réalité des filtres tout à fait anti-sociaux. Ils sont les gardiens du cénacle et garent hors de votre porté ce que vous n’êtes pas supposés dire ou penser, mais que vous certainement commencez à comprendre.

Bizarrement, rien de tout ceci n’est nouveau. Bien des avertissements sur cette dérive autoritaire furent émis par bon nombre de personnes dont votre humble serviteur. Orwell l’a vu venir dès 1948, probablement même dès 1936 en Catalogne, lors de son engagement dans la guerre / révolution d’Espagne. Mais le contexte de ce tour draconien des évènements fut sans doute le mieux défini il y a quelques décennies par les grands philosophes Otto Weininger et Martin Heidegger.

Au début du XXème siècle, le philosophe autrichien Otto Weininger comprit que la science médicale était destinée à se transformer en “une question médicamenteuse, une simple administration de produits chimiques”. Weininger, qui était d’origine juive, était une des voix les plus critiques de la culture et de l’idéologie juives. Dans son livre “Sexe et caractère”, il se livra à une attaque sans précédent contre la culture juive et son impact sur la science médicale et la pensée scientifique en général. Je n’ai aucun doute que ses paroles puissent offenser certaines personnes, il est clair que l’approche anti-organique et non-hollistique de la médecine s’étend bien au-delà du monde limité des “docteurs juifs”.

En 1903, Weininger écrivit ceci :

“Ce qu’il se passe en ce moment dans la science médical est essentiellement due à l’influence des juifs, qui ont embrassé la profession médicale en grand nombre. Depuis le début, jusqu’à la domination juifs, la médecine était étroitement alliée de la religion. Mais maintenant, ils en feraient une affaire médicamenteuse, une simple administration chimique des choses. Mais il ne peut jamais se produire que l’organique soit expliquer par l’inorganique. Fechner et Preyer avaient raison quand ils disaient que la mort vient de la vie et non pas la vie de la mort… Nous devrions retourner de cette science judaïque vers les conceptions plus nobles de Copernic et de Galilée, de Kepler et de Euler, de Newton et de Linnceus, de Lamarck et de Faraday, de Sprengel et de Cuvier. Les libre-penseurs d’aujourd’hui, les sans âmes et n’y croyant pas, sont incapables de remplacer tous ces grands hommes et de comprendre avec révérence la présence des secrets intrinsèques de la nature.

Weininger ne retint pas ses coups dans sa critique de ses pairs juifs. Il voulait que la science s’émancipe d’un paradigme matérialiste émergent qui était hostile à sa compréhension du sens de l’existence du monde. Otto Weininger, qui fut un des penseurs d’influence de la première moitié du XXème siècle, est inconnu de la plupart des penseurs modernes. Son génie, quoi que controversif, a été largement éradiqué par ceux qui contrôlent le discours public.

Le cours d’Heidegger “La question technologique” (1954) fut publié 5 décennies après Otto Weininger. Entre ces deux évènements littéraires, le monde fit l’expérience de deux guerres mondiales, une révolution communiste (NdT: pas communiste, mais marxiste ou “capitaliste d’État” pour être plus précis, 1917, la révolution russe et l’URSS n’ont rien à voir avec le communisme authentique, le communisme organique, celui qui est naturel à l’humain et doit être réappris.), des campagnes de génocide de masse qui furent inspirées et conduites industriellement et technologiquement, la voiture est née ainsi que l’aviation et l’ordinateur, la bombe atomique et la guerre froide.

Heidegger vit la technologie essentiellement comme un mode de révélation. Par la technologie, les choses se dévoilent à nous et nous apprenons du monde qui nous entoure, mais nous apprenons aussi de notre rôle, à savoir, les limites et la destinée dans ce monde. Ainsi, la technologie a fait le monde dans lequel nous vivons et fournit une fenêtre sur le sens de l’Être.

Mais la technologie, d’après Heidegger, a introduit un changement dans la dualité entre l’Homme et l’univers. Plutôt que de nous révéler et dévoiler le monde, la technologie a muté en un mode d’exploitation qui maintient le monde dans un semblant d’accessibilité pour nous.

Heidegger observa qu’à cause de la technologie, “toutes les distances en temps et en espace se rétrécissent… pourtant, la mise de côté de toutes les distances ne produit pas de proximité, car la proximité ne consiste pas en une petite quantité de distance.”

Malgré les progrès technologiques rapides, nous n’expérimentons pas cette “proximité”, encore moins la comprenons-nous. Au lieu d’une compréhension graduelle alors que les objets se manifestent à nous en tant que technologie, nous les voyons et les traitons comme ce qu’appelle Heidegger “une réserve disponible” : objets exhibés dans une foire ou un hangar. Le monde devient une collection d’objets technologiques, de gadgets, de pièces d’inventaire devant être ordonnées, conscrites, consommées, digérées, chargées, affinées, assemblées et désassemblées. Tout nous approche essentiellement comme une source d’énergie ou quelque chose que nous devons organiser ou acheter. Nous traitons même les capacités humaines et les maladies comme si elles n’étaient que le seul moyen de procédures technologiques et d’instruments de production.

C’est exactement ce qu’est le CoV19 et c’est là où nous en sommes avec cette ostensible menace sanitaire. Avant même que nous ne comprenions ce qu’est la CoVID19, elle fut réduite à une commodité technologique, une “réserve disponible” heideggerienne. Que ce soit le débat sur le masque, les respirateurs ou la vaccination à venir, le CoV19 s’est transformé en une “machine à sous” tout autant qu’une menace sanitaire. 

(NdT : le stade ultime du capitalisme dans lequel nous vivons depuis grosso modo la 1ère guerre mondiale, transforme absolument tout en marchandise, tout a une étiquette de prix, y compris la vie humaine, les organes, les ventres à louer pour GPA et bien sûr tout ce qui a trait à la “santé” qui n’est plus que gestion de pathologie, créée en amont par les firmes chimiques et gérée en aval par ces mêmes entreprises chimiques reconverties de la peinture et des engrais dans les médicaments et dont le souci n’est en rien de nous guérir, mais d’entretenir la pathologie à des fins rentières…)

Si le CoV19 et la technologie qu’il implique est un mode de révélation, il révèle très peu au sujet de la crise sanitaire, mais en dit beaucoup à notre sujet et sur ce que nous ne sommes pas prêts à admettre à notre propre sujet. Nous sommes maintenant hors de l’ethos athénien occidental qui souscrit au pluralisme, à l’ouverture et, plus important, à une recherche OUVERTE et sans relâche de la vérité et de la sagesse. Nous paraissons être assez satisfaits de nous préoccuper du mode de pensée dit “de Jérusalem”. Nous sommes heureux d’avoir peur et d’accepter d’être terrorisés par des scénarios apocalyptiques répétés. Nous semblons vouloir suivre quiconque va nous dépouiller de nos droits les plus élémentaires. Nous acceptons la suppression de la libre-pensée, jusqu’à nouvel ordre, nous préférons suivre aveuglément des lois, des réglementations et des “mitzvoth”. Dans un tel monde, Heidegger et Weininger sont des ennemis publics. Orwell et sa prophétie ne font plus parties de notre éducation occidentale ni de notre curriculum éducatif. Le CoV19 nous a révélé que nous ne sommes pas aussi libres que beaucoup le pensent et que la seule question demeurant ouverte est de savoir si nous, le peuple, pouvons de nouveau nous lever et si oui… quand ?…

=  = =

Notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »

 


Gouverner par la peur, seul attribut de l’État

Reprise 6 : Fabrication de la peur : 14 000 morts par jour, l’autre épidémie dont personne ne parle (Dr Pascal Sacré)

Posted in actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, désinformation, média et propagande, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 6 septembre 2020 by Résistance 71

 

 

Une épidémie est en cours : alertez les conseils de sécurité

 

Dr Pascal Sacré

 

19 août 2020

 

url de l’article original:

https://www.mondialisation.ca/une-epidemie-est-en-cours-alertez-les-conseils-de-securite/5648481

 

Une terrible pandémie sévit dans le monde aujourd’hui et comme les médias dominants ne nous en parlent pas, de celle-là, avec des chiffres quotidiens de décès, je m’empresse de réparer cette injustice :

Un décès toutes les 6 secondes, tout de même [1] ! 14 400 par jour ! 5 millions de morts par an !

D’autres maladies feraient la une des journaux pour moins que ça ! 

Bien sûr, je ne pense à rien de précis en VID en disant cela.

Aujourd’hui, c’est plus de 460 millions de personnes atteintes dans le monde [2] par cette épidémie silencieuse, chaque année de plus en plus.

En France, plus de 400 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour [3]. Chez les personnes âgées de plus de 65 ans, 1 personne sur 4 est contaminée !

Au début, c’est une maladie invisible, pas de toux, pas de difficultés respiratoires, pas de fièvre, pas de fatigue ni même de perte du goût ou de l’odorat.

1 personne sur 2 ne sait même pas qu’elle en est atteinte !

Attention, cela peut vous concerner, même si vous pensez aller bien, mangez sainement et que votre poids semble « correct ».

On associe souvent cette maladie à l’obésité ou aux mauvaises habitudes alimentaires. Détrompez-vous. Evidemment, l’obésité et les mauvaises habitudes alimentaires vont ajouter d’autres maladies, d’autres complications, ce n’est pas bon.

Mais dans cette pandémie particulière, une étude états-unienne a montré que les personnes minces ou de poids « normal » avaient deux fois plus de risques de décéder [4].

Pourquoi ?

Justement, comme elles se pensent en bonne santé, elles passent sous le radar et la maladie a le temps d’évoluer plus longtemps avant de sonner l’alarme et là, c’est trop tard.

Cette maladie a beaucoup de complications vitales potentielles, cardiaques, vasculaires (accidents vasculaires cérébraux notamment), rénales.

2 à 6 x plus de risques d’infarctus myocardique.

2,6 % de toutes les cécités dans le monde.

La durée de vie est, en moyenne, raccourcie de 15 ans.

Un point commun avec l’autre pandémie (celle en VID) qui, elle, a occulté l’importance de toutes les autres maladies humaines pourtant bien plus meurtrières*, est que nous avons sur cette maladie épidémique des idées reçues qui n’ont rien à voir avec la réalité ou la vérité.

Ainsi, l’un des acteurs majeurs de cette maladie est souvent banalisé, quand il n’est pas carrément ignoré.

C’est un fléau insidieux dont on sous-estime la portée et la dangerosité.

Pendant 40 ans, des chercheurs ont suivi 6800 personnes sans aucun des facteurs de risque de cette maladie [5].

 Aucun. 

Près de 900 personnes ont pourtant bien développé cette terrible maladie.

Quel était leur point commun ?

Le stress.

Divorce, difficultés professionnelles, trop de sollicitations extérieures, décès de proche, peurs…

Oui, le stress psychologique.

Ce stress affecte tout le corps, notamment au travers de trois systèmes très importants, interconnectés et contrôlant toutes les réactions physiologiques :

  1. Système nerveux
  2. Système endocrinien (hormones)
  3. Système immunitaire

Les chercheurs ont conclu que les personnes stressées avaient 45% de « chances » en plus de développer la maladie, par rapport aux personnes non stressées ou qui apprennent à gérer ce stress.

En fait, les traumatismes psychologiques, dont le stress post-traumatique est la pire des formes, et les émotions négatives telles que la peur, la frustration, la colère seraient parmi les causes principales de cette épidémie, comme de bien d’autres d’ailleurs.

J’arrête ici le mystère.

Il s’agit du diabète. Dans ce cas, le stress a épuisé le pancréas, les cellules productrices d’insuline, l’hormone régulatrice de la glycémie.

Le stress.

*  Comme on le constate sur le site de l’OMS, le palmarès des 10 maladies humaines les plus meurtrières ne comporte que 3 maladies transmissibles (infectieuses). Parmi les 7 autres, nous retrouvons les maladies cardio-vasculaires en numéro 1 (près de 10 millions de morts en 2016), les AVC en numéro 2 (près de 6 millions de morts en 2016), les pathologies pulmonaires chroniques en numéro 3 telles que la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO). 

Le diabète arrive en 7ème position [6].

Vous imaginez, si tous les jours, les présentateurs de journaux télévisés commençaient en nous disant : 

« Diabète : 14 400 morts de plus aujourd’hui ! »

Tous les jours, sans interruption.

Ils pourraient le faire également pour les maladies cardio-vasculaires (infarctus ou AVC), les cancers (1 décès sur 6 dans le monde), les insuffisances respiratoires chroniques…

Ce qu’ils ont fait pour le COVID-19, annoncer tous les jours le nombre de décès, le nombre de nouveaux cas, je n’avais jamais vu ça durant toute ma carrière de médecin.

Pas un jour sans parler de COVID-19 !

Comme s’il n’y avait plus que ça qui comptait.

Tout décès y était rapporté, retenant le COVID-19 comme la cause unique de la mort. Pendant 6 mois, tout s’est arrêté pour ne plus parler que de cette maladie infectieuse, n’envisager que cette cause de décès. Et apparemment, cela continue.

Qu’en pensez-vous ?

Prenez un moment pour réfléchir à cela.

Beaucoup de personnes sont probablement mortes, ou meurent avec le coronavirus mais en réalité, elles sont mortes, meurent de leur diabète, ou d’une complication fatale de ce diabète, cardio-vasculaire, rénale ou respiratoire. 

Elles sont mortes, meurent de leur AVC.

Elles sont mortes, meurent d’une autre infection.

Elles sont mortes, meurent de leur BPCO.

Personne ne peut imaginer que ces maladies si meurtrières jusqu’en janvier 2020, soient devenues subitement bénignes. Comme par magie.

Ce n’est pas un jugement cynique ou ironique que je fais ici. 

Seulement une analyse, 6 mois plus tard.

Je comprends qu’une nouvelle maladie, contagieuse de surcroît, accapare comme cela toute l’attention des humains, du moins au début.

Mais de là à oublier que depuis toujours les êtres humains meurent de nombreuses causes variées, bien plus terribles que le COVID-19 !

Cela, encore 6 mois après le début de la crise, alors que le nombre d’hospitalisations et de décès dus au SRAS-CoV-2 a considérablement diminué, c’est inadmissible.

Pour revenir au diabète, dans cette étude états-unienne de grande ampleur, nous avons vu combien le stress, toxique et dangereux, était souvent le véritable déclencheur de la maladie.

Il est lui aussi très contagieux ! Son taux de reproduction (R) est bien plus élevé que celui du COVID.

Il tue au travers de toutes ces maladies (infarctus, diabète, cancers…) qui, COVID ou pas, continuent et continueront d’accaparer le haut du palmarès de la mortalité humaine.

En plus, imaginez le surplus de stress engendré aujourd’hui par les mesures imposées contre le COVID-19 en particulier :

  • Peur de perdre son emploi ou désespoir de l’avoir perdu
  • Peur de sortir de chez soi
  • Peur de prendre ses proches dans ses bras
  • Peur d’être pris dans les bras de ses proches
  • Peur d’aller à l’hôpital
  • Respiration entravée par le port continu du masque, même à vélo dans certains endroits avec tous les effets délétères de la sous-respiration chronique [7] dont le pire sera l’aggravation de l’acidité du sang et l’hypoxémie
  • Psycho-traumatismes d’enfants en leur imposant la distance sociale et la mise à l’écart de leurs camarades
  • Psycho-traumatismes des parents qui voient leurs enfants ainsi traités
  • Peur de voyager
  • Entrave aux relations sociales

Saviez-vous qu’une piètre qualité des relations sociales était en elle-même un facteur de surmortalité, comme le décrit très bien cette étude parue le 27 juillet 2010 :

Social Relationships and Mortality Risk : A Meta-analytic Review

(Traduction : Le rapport entre les relations sociales et le risque de mortalité).

Il serait bon que tous les médecins se penchent à présent sur le prix sanitaire énorme et disproportionné (aujourd’hui) des mesures anti-COVID : 

  1. Confinement (quarantaine inverse, imposée à des sujets sains et non malades)
  2. Port continu de masques obstruant nos voies respiratoires
  3. Distanciation sociale et même isolement dans des bulles, avec interdiction de contacts et de gestes sociaux…

D’autant plus que de nombreux médecins disent qu’il y a un traitement simple et peu coûteux dans le COVID-19, pour les personnes qui deviennent malades, un traitement à donner le plus tôt possible, dès les premiers symptômes, à savoir la triple association hydroxychloroquine, azithromycine, zinc, sous prescription médicale, avec à la clé réduction drastique de la charge virale, raccourcissement de la période contagieuse et protection de ses congénères.

Il serait bon que les pneumologues se lèvent pour leurs BPCO, les endocrinologues pour leurs diabétiques, les cardiologues pour leurs patients coronaropathes, les néphrologues pour leurs dialysés, les neurologues pour leurs patients accablés d’AVC… et s’assurent que la prise en charge de la maladie COVID-19, aussi réelle et importante soit-elle, ne vienne pas mettre en péril la lutte contre ces terribles maladies plus répandues et plus mortelles.

Il serait bon également que nos autorités soient aussi sévères envers ceux qui répandent la peur et le stress à propos de ce virus, qu’elles ne le sont envers ceux qui ne portent pas leur masque correctement, surtout qu’aujourd’hui, ils ne peuvent prétendre ignorer le terrible poids de ces fléaux dans la mortalité humaine que sont l’angoisse et le stress post-traumatique.

Expliquons aux gens comment atténuer tout ce stress. 

De nombreux moyens fiables et efficaces existent [8-9-10].

Voilà ce dont les journaux télévisés devraient parler, ainsi que les médecins.

Sauvons des vies.

Notes :

[1] https://destinationsante.com/

[2] https://www.who.int/fr/

[3] Une des plus terribles pandémies mondiales

[4] https://www.selection.ca/sante/

[5] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23075206/

[6] Les 10 principales causes de mortalité, site OMS, 2018, comparaison 2000/2016 et en fonction du niveau de revenus.

[7] En finir avec la sous-respiration

[8] Comment transformer votre vie avec les thérapies courtes, Cécile Wyler Roulet, éditions Favre, 2015

[9] Des ressources pour guérir, Pascal Ide, éditions Desclée de Brouwer psychologies, 2012

[10] Se protéger des stress, inflammations chroniques et maladies chroniques, grâce au nerf vague, l’approche par la coach-respiration®, Jean-Marie Defossez, éditions Jouvence, 2018

= = =

Les articles du Dr Pascal Sacré sur Résistance 71

Notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »

 


COVID 19 : le 7ème sot…

Enedis, Linky, la saga des compteurs « intelligents » continue pour la mise en place de la dictature technotronique…

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , on 5 septembre 2020 by Résistance 71

 

Ne jamais perdre de vue que toute cette affaire de « compteurs intelligents » est directement liée à la mise en place de la grille de contrôle planétaire de cette dictature technotronique tant désirée par l’oligarchie en place.
Lutter contre cette foutaise de « l’internet des choses », dont l’humain sera partie intégrante en tant que chose étiquetée, c’est lutter pour un monde débarrassé de toute cette fange parasite et totalitaire.
~ Résistance 71 ~

 

 

Un membre d’un collectif anti Linky d’Ariège (Collectif Touche Pas à Mon Compteur – 09) attaqué en justice par Enedis 

 

Anonyme

 

Septembre 2020

 

« Message du collectif anti Linky d’Ariège Collectif Touche Pas à Mon Compteur – 09

Bonjour à tous,

Dans le cadre des actions du Collectif « Touche pas à mon compteur – 09 », nous faisons appel à votre soutien pour nous aider à couvrir les frais d’avocats qui sont engagés pour la défense de Gérard, membre de notre collectif Touche Pas à Mon Compteur- 09 , indument victime d’une plainte d’Enedis, 

qui l’accuse d’avoir porté atteinte à un « bien d’un chargé de mission de service public » lors du barricadage de compteurs (apposition d’une plaque devant des compteurs électriques et percement du coffret), alors que :

– les coffrets sont des biens privés qui appartiennent aux usagers (ils sont facturés lors du raccordement ou fournis par l’usager),

– et que les compteurs – qui n’appartiennent pas à Enedis dans tous les cas, mais aux collectivités locales – ne sont pas du tout endommagés par l’opération.

Les agents d’Enedis, dans l’incident qui a impliqué le démontage des protections que Gérard avait mises sur des compteurs de particuliers à leur demande, pourraient au contraire être accusés de violation de domicile, de destruction et de rétention de bien privé (les protections mises sur les compteurs) et de dénonciation calomnieuse.

Rappelons enfin que ceci vient à la suite d’un jugement du 20 juin 2017 du Tribunal d’Instance de La Rochelle, qui avait donné raison à un usager qui avait barricadé son compteur pour ne pas qu’on lui change, et qui s’était vu attaqué en justice par un poseur qu’il avait repoussé physiquement, après que celui-ci ait détruit les protections (biens privés de l’usager), pénétré sur sa propriété privée et alors qu’il s’apprêtait à changer son compteur. Le tribunal a estimé que l’usager était en légitime défense de ses biens privés (les protections mises pour empêcher le changement du compteur), et que sa réponse était « proportionnée à l’agression » commise par le poseur.

 

L’attaque d’Enedis dans notre cas, au delà d’une action contre notre Collectif Touche Pas à Mon Compteur – 09

, puisqu’un des objectifs d’Enedis pourrait être de nous mettre en difficulté, a une portée nationale :

1) Elle se fait au civil, car le procureur leur a précisé que rien dans la loi ne permettait de nous poursuivre au pénal, donc il ‘y a pas de loi qui punisse le fait de barricader son compteur.

2) Il s’agit d’une occasion de défendre le droit des usagers ayant le compteur d’accès extérieur (situé en limite de propriété mais dans leur mur de clôture par exemple, donc sur leur emprise foncière), de le barricader, car actuellement, leur volonté de conserver leur ancien compteur n’est pas respectée. C’est d’ailleurs bien ce qu’Enedis essaye de contrer, en faisant un « exemple », afin de dissuader les usagers de s’opposer à la pose des Linky.

En contribuant, même pour un petit montant, vous nous aidez à financer les frais d’avocats pour défendre cette cause, qui peut avoir des répercussions importantes pour le droit des usagers à protéger leur compteur actuel et à s’opposer à la pose des compteurs Linky. Merci donc de votre contribution. Nous vous tiendrons informés du montant recueilli et des suites données à cette souscription et au procès (le référé a été fixé au Tribunal de Foix le 7 Février 2018 à 8h30.

Pour aider le collectif Touche Pas à Mon Compteur-09 à financer les frais d’avocats, vous pouvez envoyer vos dons : 

– soit par CB sur www.lepotcommun.fr/pot/psxt5zwg 

– soit par chèque, à l’ordre de Gérard Yon, 11 Rue de la Bouscarre, Hameau de Bourrut 09000 Ganac.

http://www.radio-transparence.org/V2/wordpress/?p=7730

http://www.radio-transparence.org/V2/wordpress/?cat=100

Le Collectif Touche Pas à Mon Compteur – 09 qui a été créé en février 2017 soutient aussi ceux qui sont attaqués par Enedis depuis février 2017 source https://stoplinkynonmerci.org/?La-bataille-juridique-est-lancee:

= = =

La bataille juridique est lancée !

Un avocat engagé est prêt à défendre les personnes qui souhaiteraient faire déposer leur compteur Linky.

Donc, SI VOUS AVEZ LE NOUVEAU COMPTEUR LINKY …

Etes-vous par exemple dans l’un des cas suivants :

◾ LES INSTALLATEURS ONT-ILS PÉNÉTRÉ SUR VOTRE PROPRIÉTE SANS VOTRE ACCORD EXPRESS ? PAR EXEMPLE EN VOTRE ABSENCE ? (violation de domicile)

◾ LE COMPTEUR VOUS A-T-IL ÉTÉ IMPOSÉ DE QUELQUE MANIÈRE QUE SE SOIT (INSTALLATION MALGRE REFUS) ?

◾ LE COMPTEUR A-T-IL ETE PLACÉ CHEZ VOUS SANS QUE VOUS SOYEZ PLEINEMENT INFORMÉ DES POSSIBLES CONSÉQUENCES ET SOUHAITEZ-VOUS A PRESENT LE FAIRE RETIRER ?

Vous pouvez dans ce cas prendre contact au plus tôt avec nous à l’adresse mail et au numéro de téléphone suivant :

◾ Tel : 06 41 19 16 15 (ce numéro accepte vos appels mais ne peut pas vous appeler !)

◾ Mail : jsiorat [CHEZ] free [POINT] fr (cette adresse a été créée spécifiquement et UNIQUEMENT pour cette action)

Une procédure au pénal (violation de domicile par exemple) ou au civil peut être lancée.

Et si nous sommes nombreux, la procédure sera peu coûteuse. Dans un premier temps, par exemple, le dépôt de plainte auprès du procureur est gratuit.

Pour l’Ariège, votre plainte pourra être directement envoyée au procureur de l’Ariège par notre avocat, ce qui lui donnera plus de poids. Pour les autres départements, contactez-nous pour avoir de conseils de rédaction de la plainte à envoyer au procureur de votre département. Si la plainte est classée sans suite, une saisine d’un juge d’instruction pourra avoir lieu, avec mobilisation de tous les cas au niveau national.

Par ailleurs, nous recueillons les témoignages de personnes qui ont vu des conséquences après la pose de ce compteur sur leur domicile ou lieu de travail :

◾ A LA SUITE DE L’INSTALLATION DE CE NOUVEAU COMPTEUR, RESSENTEZ- VOUS DES MAUX DE TÊTE, DES ACOUPHENES, INSOMNIES, PROBLÈMES CARDIAQUES OU RESPIRATOIRES, DIFFICULTÉS DE MÉMORISATION OU CONCENTRATION, VOUS SENTEZ- VOUS NETTEMENT PLUS FATIGUÉ QU’AUPARAVANT, ETC. ?

◾ AVEZ-VOUS DES SOUCIS DE FONCTIONNEMENT AVEC VOS LAMPES ET APPAREILS ÉLECTRIQUES ?

◾ VOS INDEX DE CONSOMMATION OU MONTANT DE VOS FACTURES SEMBLENT-ILS S’ÊTRE ENVOLÉS ?

Ou si vous avez des témoignages de pose forcée, avec photos ou vidéos éventuellement, ou même dépôt de plainte, merci de nous contacter également à ces coordonnées.

Jacques SIORAT pour la future Association Nationale Anti-Linky

collectif « Touche pas à mon compteur 09″  »

https://stoplinkynonmerci.org/?La-bataille-juridique-est-lancee

Pau : une personne âgée de 88 ans dit avoir été agressée par un installateur de compteur Linky. 

La police est intervenue. La cliente âgée de 88 ans, et l’installateur ont déposé plainte l’un contre l’autre

Il l’a poussé à l’intérieur en hurlant dit La fille de la personne âgé de 88 ans

“J’ai entendu ma voisine dire d’arrêter. Il parlait fort. C’était mi des menaces, mi des provocations— dit la voisine de la personne âgé de 88 ans 

De son coté, la société Solution 30 qui fait la pose de ces compteurs pour Enédis, n’a pas du tout la même version. Pour le superviseur palois de Solution 30 Cédric le Glaunec, c’est son agent qui a été agressé. Lui aussi a d’ailleurs déposé plainte contre la fille de la clientehttps://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/pau-une-personne-agee-dit-avoir-ete-agressee-par-un-installateur-de-compteur-linky-1514572002

Comme on peut le voir, ces fameux compteurs Linky qu’on essaye de nous imposer par la force, à coup d’attaques judiciaires, peuvent causer des incendies et causer notre mort à domicile. Ce n’est pas uniquement à cause des ondes que les compteurs linky sont dangereux pour la santé, mais également pour les risques d’incendie qu’ils causent dans nos chaumières:

« Deux compteurs Linky prennent feu dans une résidence à Toulouse

Les boîtiers ont explosé pour une raison indéterminée. Une Toulousaine a raconté sa mésaventure à nos confrères de La Dépêche. 

Les habitants de cette résidence du quartier de la Cépière à Toulouse n’en reviennent toujours pas. Ce sont leurs voisins qui ont sonné l’alerte, vendredi dernier, en voyant de la fumée s’échapper de l’habitation

Une fois sur place, les pompiers ont rapidement localisé l’origine du feu : deux compteurs situés dans les locaux professionnels du bâtiment. Les boîtiers avaient fondu, explosé. Seules de grandes traces noires subsistaient sur les murs.

Une des habitantes, Christelle, ne comprend pas. Elle s’est confiée à nos confrères de La Dépêche : « Ils sont tout neufs, ils n’auraient pas dû prendre feu, ils ont été installés en décembre 2016. Ces compteurs Linky nous ont été imposés. On n’en voulait pas car on n’avait pas de problèmes avec nos anciens compteurs. On a dépensé de l’argent pour cela et aujourd’hui ces nouveaux compteurs nous mettent en danger à cause d’installations défectueuses ».

http://www.midilibre.fr/2017/11/27/deux-compteurs-linky-prennent-feu-dans-une-residence-a-toulouse,1594310.php

« Un compteur Linky prend feu à Louveciennes dans les Yvelines »

https://actu.fr/ile-de-france/louveciennes_78350/un-compteur-linky-prend-feu-louveciennes-dans-yvelines_13573007.html

Enfin une preuve que les compteurs linky, ce n’est pas pour l’écologie, Enedis attaque aussi ceux qui sont autonomes en énergie, ceux qui font des panneaux solaires photovoltaïques chez eux 

http://www.stop-linky.fr/stoplinky/index.php/photovoltaique-attention-danger-linky

 

Reprise 6 : La fabrication du CoV19 à l’université de Caroline du Nord et l’implication d’Israël (Veterans Today)

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 4 septembre 2020 by Résistance 71

 

 

Traquer l’implication d’Israël : Le CoV-19 généré par l’université de Caroline du Nord

 

Gordon Duff

 

17 août 2020

 

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2020/08/17/pravda-us-army-created-covid-19-in-2015-research-proofs-or-debunking-you-pick/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Mise à jour:  

VT a tracé les statistiques du COVID et la désinformation / censure depuis le premier jour. Maintenant, à la lumière de l’attaque perpétrée sur Beyrouth (Trump nous soutient), nous voyons maintenant l’infection de New York avec une version hybride du CoV19 comme étant une attaque terroriste.

Les statistiques sur les hospitalisations et les décès ont été altérées / censurées prouvant le fait de l’attaque biologique. Le taux de mortalité fut bien plus important qu’ailleurs et il y a même eu un ciblage de la population juive, ce qu’Israël a déjà fait auparavant.

Nous avons observé l’entreprise Google et sa manipulation de l’internet, nous les avons tracé et avons trouvé la preuve claire et absolue qui lie ceux qui ont perpétré l’attaque sur Beyrouth et ceux qui ont lâché le COVID19 sur les Etats-Unis et le monde.

Noua avons observé Facebook, Google / YouTube et Twitter censurer les vidéos sur Beyrouth et se coordonner avec les médias de masse pour vendre un faux narratif impliquant un engrais ne pouvant pas exploser alors que les preuves s’accumulent non seulement d’une massive attaque par Israël, mais aussi d’une brillante série de feintes impliquant des avions, des drones et même un missile.

Qui sait, une de ces mini armes nucléaires a bien pu être chargée très facilement là dans un camion et personne ne s’en serait rendu compte.

(NdT: VT a déjà expliqué via ses experts nucléaires que l’attentat contre Rafik Hariri fut aussi un mini-nuke placé dans les égoûts sur le passage du convoi..)

Avec maintenant Beyrouth en ruine, les Emirats Arabes Unis rejoignant le Grand Israël et la monstruosité Qanon qui vend un état policier aux gueux, l’inexplicable se clarifie.

Ci-dessous, nous prouvons la création artificielle du COVID (NdT : VT republie l’article que nous avions traduit et publié le 25 mars courant et dont nous joindrons le lien sous cette traduction), un projet de la CIA fait sous un programme de couverture dans une université privée utilisant des experts en armes biologiques. Maintenant nous le voyons largué dans la nature, la cible ? Le pillage de l’économie américaine, amener l’Amérique dans la guerre civile et permettre une plus grande centralisation du pouvoir sous le contrôle de la Kosher Nostra sans aucun subterfuge, ce qui n’est plus maintenant nécessaire.

Cet article contient de fortes preuves qui ne peuvent pas être questionnées ou niées, preuves que vous pouvez soumettre à n’importe quelle agence gouvernementale ou professionnelle de la santé.

Ce qui n’est pas encore prouvé mais qui vient rapidement au point de clarification est que le programme d’armes biologiques du gouvernement américain de Fort Detrick dans l’état du Maryland, a vu une partie de son équipement et de son personnel certainement migrer dans des laboratoires secrets dans de grandes universités afin de “cacher à la vue de tous”. Suivez les carrières, tous les liens sont mis, de ceux qui ont travaillé sur le projet Wuhan-COVID en 2017.

Notez également qu’exactement le même personnel et équipement sont utilisés pour de fausses “recherches préventives” et tests à des fins de transformer les virus en arme biologique et à leur production de fait. Depuis la publication de cet article, nous avons commencé à observer les opérations d’un sous-traitant américain pour le nucléaire, biologique et chimique et grande favorite du binôme Kushner-Trump, Battelle, et ses laboratoires secrets dans le monde.

Lorsque nous avons commencé cette enquête, nos gens ont commencé à être menacés. Ce fut une grave erreur.

Envoyez l’article ci-dessous à n’importe quel médecin ou autres spécialistes en sciences biologiques… Voyez ce qu’ils en pensent.

Notre traduction de la suite publiée déjà le 25 mars 2020:

https://resistance71.wordpress.com/2020/03/26/coronavirus-saga-le-covd19-cree-dans-un-labo-de-caroline-du-nord-avec-les-subventions-de-la-cia-et-de-lusaid-pour-une-guerre-biologique-contre-les-peuples-veterans-today/ 

= = =

Lire notre page « Coronavirus, guerre biologique contre l’humanité »

 

Reprise des publications… Le vaccin anti-CoV19 à l’honneur : au plus près de la vérité avec le Dr Pascal Sacré

Posted in actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 1 septembre 2020 by Résistance 71

 

Nous reprenons le cours des publications ce 1er septembre et publierons ce que nous avons en « stock » dans l’ordre chronologique de sauvegarde. Bien entendu, bien de l’info a circulé sur tous les sujets, ceci ne représente qu’une sélection subjective de ce que nous avons perçu pour important au cours de cette trêve. Merci de votre compréhension et bonne lecture !
Résistance 71
1er septembre 2020

= = =

Les vaccins seuls, sans parler des autres médicaments commercialisés, rapportent quelques 30 milliards d’euros par ans au 4 plus gros labos pharmaceutiques en ce domaine (GSK, Merck, Pfizer, Sanofi), à partir de là, toute dérive n’est plus seulement possible mais tout simplement probable, voire certaine comme déjà bien documentée… Le temps est venu d’arrêter de mettre des étiquettes de prix sur tout. Nous sommes en fin de règne de l’argent du profit et de la dictature qu’ils imposent. Nous devons nous en défaire, ainsi science en général et médecine en particulier redeviendront des acteurs de l’intérêt commun.

~ Résistance 71 ~

 

 

COVID-19 au plus près de la vérité : vaccins

 

Dr Pascal Sacré

 

2 août 2020

 

url de l’article original:

https://www.mondialisation.ca/covid-19-au-plus-pres-de-la-verite-vaccins/5647950

 

Le vaccin anti COVID-19…

Est-ce LE but final de cette crise, imposer une vaccination obligatoire à tout le monde, avec un passeport biométrique sanitaire et sans ça, l’impossibilité de se déplacer, d’acheter, de se nourrir ? 

Transfert dans le monde réel et d’aujourd’hui d’avertissements ésotériques déjà présents dans la Bible…

L’avenir proche nous le dira.

Avec le temps, l’accumulation d’effets secondaires, les témoignages de médecins de plus en plus nombreux, la vaccination est devenue un sujet de controverse, souvent passionnel, parfois violent. 

Il ne s’agit pas ici seulement d’être pour ou contre la vaccination en général. 

Il s’agit d’être vigilant face à la pression énorme de la part de firmes et de gouvernements d’injecter à des milliards d’individus en bonne santé un produit fabriqué à la va-vite, au moyen de technologies immatures comme la manipulation de l’ADN, aux effets secondaires encore inconnus. Il ne faudrait pas que le remède soit pire que la maladie.

Vu la peur, la terreur insufflées dans l’esprit des gens, vu l’enthousiasme de certains dirigeants et vu la puissance des firmes et fabricants de vaccins, nous, simples citoyens, saurons-nous résister, garder notre sang froid et empêcher ces personnes de jouer avec nos santés ?

Savez-vous ce que rapportent la commercialisation des vaccins aux firmes pharmaceutiques ?

Références sur le site Statista, chiffres pour l’année 2019 [1] :

  1. GSK (GlaxoSmithKline) : plus de 8 milliards d’euros.
  2. Merck : 7,3 milliards d’euros
  3. Pfizer : 5,9 milliards d’euros
  4. Sanofi : 5,8 milliards d’euros

Des milliards, sur une seule année !

Vous pensez que la conservation de tels gains ne motiverait pas la transgression des limites en balayant tout sur son passage, toute éthique scientifique, toute morale même ?

Comme le dit Emma Kahn [2], sur le site de l’AIMSIB (Association internationale pour une médecine scientifique, indépendante et bienveillante), au 3 mai 2020 :

« Bizarrement les trois vaccins en étude clinique en Occident (hors Chine) contre le COVID-19 sont développés par des start-up et non par Big Pharma (surnom de l’industrie pharmaceutique). Pour quoi les gros industriels (Merck, GSK, Sanofi, Pfizer) n’ont-ils lancé aucune étude clinique ? Une première raison est préoccupante : les … experts de l’industrie savant déjà que les vaccins anticoronavirus sont trop risqués, ils induisent la facilitation et des phénomènes immunopathologiques. Le phénomène de la facilitation de l’infection par les anticorps » est crucial à comprendre.

Des vaccins trop risqués !

Facilitation et phénomènes immunopathologiques !

Ceci n’est pas du conspirationnisme, ni les élucubrations d’un quidam. Il s’agit de données publiées, bien connues des scientifiques, de virologues et publiées dans de nombreuses revues. 

Ces faits concernent particulièrement la famille des coronavirus et du SRAS [3].

Avec les vaccins, « le plus gros problème est la crainte d’un ADE (antibody dependant enhancement, facilitation de l’infection par le vaccin, médiée par les anticorps induits par la vaccination) : facilitation de la pénétration du virus dans les cellules par le récepteur du fragment Fc des immunoglobulines » [4].

Le 5 mars 2020, devant le congrès états-unien, Peter Hotez [5] (expert vaccinal) met en garde contre la facilitation de l’infection par les anticorps, et sa relation avec la vaccination [6] :

« Il faut être très prudent et aller doucement avec les essais cliniques, les essais sur animaux ont montré la facilitation » ! 

Donc, Big Pharma est prudente. Cela confirme la crédibilité de cette information. 

Non seulement ce vaccin ne vous protégera pas du tout ou pas assez, mais il peut aggraver les choses en facilitant votre infection par le COVID-19 !

Le phénomène de facilitation de l’infection virale par les anticorps (ADE ou antibody dependent enhancement) est connu depuis longtemps et existe pour de nombreux virus. 

On a mis en évidence des anticorps de ce type, in vitro, dans le cas du SRAS-CoV-2 et les candidats vaccins ne feraient qu’aggraver cet effet immunopathologique !

C’est encore plus probable si on brûle les étapes.

La journaliste Céline Deluzarche, dans un article sur Futura Sciences (Futura Santé) du 19 mars 2020 revu le 15 juin, le dit :

« Coronavirus : les dangers d’un vaccin élaboré à la hâte.

Face à l’urgence, les scientifiques appellent à accélérer les procédures de tests et à se passer des habituels essais sur les animaux. Une stratégie louable mais qui pourrait s’avérer au mieux, contre-productive, au pire causer des morts » [7].

« Normalement, obtenir un vaccin efficace, non toxique et utilisable prend entre 15 et 20 ans. Il faut d’abord mettre au point une formule possédant les prérequis chimiques et pharmaceutiques, mener des études d’immunogénicité [8] chez l’animal, évaluer la toxicité du vaccin [9] chez l’animal, puis chez l’Homme, et enfin, tester son efficacité à grande échelle. »

Pourtant, certaines personnes mettent la pression, invoquent l’urgence. 

Pourquoi ? 

Elles exploitent la peur pour y arriver. Il n’est jamais bon de décider quoi que ce soit sous l’effet de la peur. 

À quel jeu dangereux jouent ces personnes ?

L’Europe en particulier, et sa nouvelle présidente, Ursula von der Leyen, après avoir organisé un téléthon mondial pour financer la recherche d’un vaccin [10], cherche à imposer l’idée que seul un vaccin peut nous sauver.

« … devant l’urgence, la pression des gouvernements et des autorités sanitaires, certains appellent à accélérer les procédures. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a dit mardi espérer un vaccin contre le nouveau coronavirus avant l’automne. » [7].

On a le sentiment que tout cela était programmé d’avance, quand on sait que Bruxelles, aujourd’hui, travaille depuis longtemps sur un passeport « vaccins » afin de mettre la population sous surveillance et contrôle total [11]. 

Le COVID-19 n’aurait-il été qu’un prétexte pour imposer des mesures totalitaires impossibles à faire accepter autrement ?

Je pose la question.

Nous retrouvons Peter Hotez [5], qui nous conseille la plus grande prudence :

« Un vaccin n’est pas anodin : il s’agit le plus souvent d’un virus désactivé ou affaibli, et peut dans certains cas aggraver la maladie qu’il est censé prévenir. Peter Hotez, doyen de l’École nationale de médecine tropicale du Baylor College of Medicine et qui a travaillé sur l’épidémie de SRAS en 2003, a ainsi constaté que certains animaux vaccinés développaient des symptômes encore plus graves lorsqu’ils étaient exposés au virus en raison d’un affaiblissement du système immunitaire. C’est ce que l’on appelle une « facilitation de l’infection par des anticorps » (Antibody-dependant enhancement ou «ADE en anglais) » [7].

Les travaux et recherches sur les vaccins anti-COVID 19 à Cambridge, Oxford, parrainés par le NIH (National Institute of Health aux Etats-Unis, Anthony Fauci le tsar anti-COVID de Donald Trump) ne me rassurent pas du tout, et ne devraient pas vous rassurer non plus [12] !

Ces mêmes personnes sont derrière un des pires scandales vaccinal, médical des dix dernières années en voulant déjà, en 2009-2010, vacciner la population entière pour une fausse pandémie (H1N1) [13-14-15].

Un sondage en France rapporte que près d’un quart (25%) des Français ne comptent pas accepter le vaccin contre le COVID-19 [16].

Je les comprends et trouve même étonnant que ce chiffre ne soit pas plus élevé.

Ces vaccins, c’est la course aux profits [17], des sommes faramineuses !

Même indépendamment d’idées plausibles et effrayantes comme l’association du vaccin à des OGM [18], à un puçage et à un traçage de la population [19], le danger inhérent à tout vaccin et le danger spécifique d’un vaccin anti-coronavirus (facilitation de l’infection virale par les anticorps- ADE ou antibody dependent enhancement) devraient faire réfléchir tous les citoyens avant d’accepter une telle mesure sans broncher !

Au travers de la peur instillée par nos principaux médias, peur entretenue par les experts de nos propres gouvernements, les gens seraient prêts à accepter des remèdes aussi dangereux qu’inefficaces.

Comme Tony Carlucci le dit :

« Bien que le Covid-19 puisse être un véritable agent pathogène, les preuves suggèrent qu’il ne justifie pas les réactions excessives que nous avons observées dans le monde entier. L’hystérie du Covid-19 a — de très loin — un impact beaucoup plus dévastateur sur l’humanité que le virus lui-même. Au milieu de cette hystérie, la plus grande menace réelle pour la santé humaine — une industrie pharmaceutique corrompue et ses partenaires au sein du gouvernement — sont sur le point d’accroître à la fois leurs profits aux dépens du public et leur pouvoir sur ce dernier. » [20]

Les citoyens devraient ne plus prendre pour argent comptant tout ce qu’on leur dit, même, voire surtout si cela vient des médias officiels ou des gouvernements [21]. 

Il en va de leur santé, mentale et physique.

Quant au vaccin, le seul fait qu’il puisse faciliter lui-même l’infection par le coronavirus et aggraver les symptômes devrait stopper net tout engouement pour lui.

La perte de temps et d’argent pour la recherche de ce vaccin empêche la population de se tourner vers d’autres solutions, plus saines et plus réalistes :

  1. Retrouver un mode de vie sociale sain avec un compromis acceptable entre imposer des quarantaines ciblées et limitées (pour les personnes vraiment malades et non seulement RT-PCR positif), et laisser le virus circuler parmi les personnes le moins à risques (jeunes et adultes sains) protégées par leur immunité saine.
  2. Privilégier davantage les NPI (mesures non pharmaceutiques) efficaces comme le lavage des mains, la distance physique et l’aération des espaces clos, plutôt que le port du masque en continu, plus délétère que bénéfique.
  3. Laisser les médecins de première ligne prescrire librement de l’hydroxychloroquine et du zinc, suffisamment tôt, dès les premiers symptômes de COVID-19, sous contrôle médical de façon à minimiser les risques cardiaques bien connus de l’HCQ.
  4. Redonner la priorité à la reprise de l’économie, de l’activité sociale car aujourd’hui, la solution contre le problème du COVID est pire que le problème lui-même (et de loin).
  5. Se rappeler que nous avons une immunité ! Des immunités innée et spécifique cellulaire, et pas seulement une immunité médiée par anticorps ! Que les meilleurs alliés de ces immunités sont nos modes de vie (alimentation, activité physique, gestion du stress, gestion mentale). Tout devrait être mis en œuvre, aujourd’hui plus que jamais, pour améliorer cela.
  6. Traiter la peur immense et le stress post-traumatique qui ont été générés ces derniers mois par les médias et par nos gouvernements. 

Cette peur à elle seule nous rend plus vulnérables à la fois face à la maladie et face aux dérives totalitaires.

À condition de se sevrer de la peur, des mensonges et des illusions, chacun peut reprendre le pouvoir sur sa santé, sa société, sa vie.

Notes :

[1] Les géants de l’industrie des vaccins, 14 mai 2020, Statista.fr 

[2] Vaccin anti-Covid-19 et immunité de groupe, c’est non… et encore non, Emma Kahn, AIMSIB, 3 mai 2020

[3] Molecular Mechanism for Antibody-Dependent Enhancement of Coronavirus Entry, Journal of Virology, 

[4] SARS vaccines : where are we ?, Expert Rev Vaccines 2009 Jul ; 8(7) :887-98. doi : 10.1586/erv.09.43.

[5] Peter Hotez, Wikipédia

[6] CORONAVIRUSES: UNDERSTANDING THE SPREAD OF INFECTIOUS DISEASES AND MOBILIZING INNOVATIVE SOLUTIONS, 5 mars 2020

[7] Coronavirus : les dangers d’un vaccin élaboré à la hâte, Céline Deluzarche, Futura Sciences (Futura Santé), 19 mars 2020, revu le 15 juin 2020. Quand le vaccin facilite l’infection virale…

[8] Immunogénicité

[9] Vaccin : être trop vacciné est-il dangereux ?

[10] Coronavirus: la Commission européenne organise un téléthon mondial pour financer la recherche d’un vaccin, 4 mai 2020

[11] Bruxelles travaille sur un passeport « Vaccins » afin de mettre la population sous surveillance totale

[12] Coronavirus : court-circuiter les étapes vers un vaccin?, 16 mars 2020, Agence Science-Presse, média indépendant basé à Montréal. En temps normal, le développement d’un vaccin peut prendre 15 à 20 ans

[13] Politique et corruption à l’OMS, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 12 janvier 2010, réédité 14 avril 2020.

[14] Le point sur la gestion européenne de la pandémie de grippe A H1N1, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 22 octobre 2010

[15] Pandémie de grippe H1N1, cru 2009 : quoi de neuf, docteur ?, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 20 avril 2010

[16] Près d’un quart des Français ne comptent pas se faire vacciner contre le Covid-19, 22 mai 2020.

[17] Covid-19 — Le fer de lance pour la mise en place d’une « nouvelle ère » de VACCINS à haut risque, génétiquement MODIFIÉS, Children’s Health defense, 10 mai 2020

[18] « Vaccins contre la COVID » et « Humains génétiquement modifiés », mondialisation.ca, Carrie Madej et Mark Taliano, 23 juillet 2020

[19] Coronavirus, vaccin, implant et traçabilité, Medias-Presse.info, 18 avril 2020. Bill Gates, à travers sa Fondation Bill & Melinda Gates, le projet ID2020 qu’il finance et des industries pharmaceutiques dans lesquelles il détient des parts importantes, entend bien profiter du coronavirus pour nous imposer une vaccination quasiment mondiale et y inclure un implant d’identification et de traçabilité.

[20] Covid-19, pots-de-vin et corruption — Le cartel criminel Big Pharma supervise le nouveau vaccin, Tony Carlucci, New Eastern Outlook, 6 mai 2020

[21] COVID-19 – Vérifiez vos sources. Guerre contre… la corruption ?, Dr Pascal sacré, mondialisation.ca, 12 avril 2020.

Vaccin CoV19 et passage à l’humain 2.0… Un avertissement du Dr Carrie Madej (vidéo)

Posted in actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 30 août 2020 by Résistance 71

 


Vaccin CoV19 et transhumanisme

 

Résistance 71

 

30 août 2020

 

A voir et diffuser sans modération… Message vidéo (VOSTF) du Dr Carrie Madej, interne des hôpitaux à Forest Park dans l’état de Georgie (USA). Doctorat de médecine à la faculté de médecine de l’université de médecine et de biosciences de Kansas City, au sujet du vaccin CoV19 à venir.
Membre de l’American Osteopatic Association (AOA) et de l’American College of Physicians (ACP).
Le mécanisme du vaccin, l’utilisation de la nanotechnologie, de procédure d’altération et de modification génétique et l’utilisation d’un enzyme de marquage appelé « Luciferase ». Des trucs pareils ça ne s’invente pas !

 

Message vidéo du Dr Carrie Madej (durée 21min VOSTF) :

 

Transcription du texte de la vidéo pour diffusion :

« passer de l’homme 1.0 à l’homme 2.0 a quelque chose à voir avec le transhumanisme
Il s’agit de prendre les humains tel que nous les connaissons et de les mélanger avec l’intelligence artificielle

En étudiant le projet vaccin COVID-19, j’ai découvert que nous devons prendre une décision à ce sujet et c’est mon cri d’alarme au monde.

Vous devez être informé car ce nouveau vaccin n’est pas comme votre vaccin anti-grippe habituel . Ce qui me fait peur. C’est très différent C’est tout à fait nouveau.

C’est complètement expérimental sur la race humaine.

Et ce n’est pas seulement un vaccin différent. Il existe des technologies qui sont introduites dans ce vaccin et qui peuvent changer très rapidement notre façon de vivre, qui nous sommes et ce que nous sommes.

Vous connaissez peut être Elon Musk fondateur de Space X et Tesla automobile et Ray Kurzweil l’un des dirigeants de Google. Ce sont des transhumanites autoproclamés. Ils pensent que nous devrions aller vers l’humain 2.0, ce sont de très grands partisans de cette idée

Il y a beaucoup de transhumanistes de cette idée humain 2.0 qui sont impliqués dans ce projet vaccin covid 19 renseignez vous

La façon la plus simple de vous expliquer cela c’est de regarder l’un des principaux partisans du vaccin et de faire un peu d’histoire, vous dire comment ils veulent fabriquer le vaccin.

Je pense que cela en dira long ; par exemple Moderna est l’un des principaux fabricants du vaccin COVID 19, vous devez savoir que Moderna a été fondé par une personne de Harvard, Derek Rossi, et que le chercheur Derek Rossi a réussi à créer et prendre de l’ARN modifié et à pouvoir reprogrammer une cellule souche dans le corps pour en modifier la fonction.

Il a génétiquement modifié la cellule souche dans le corps. Il a donc prouvé que l’on peut modifier génétiquement quelque chose en utilisant de l’ARN modifié. Il a donc fondé la société Moderna sur ce concept.

Moderna n’existe pas depuis longtemps. Elle n’a encore jamais fabriqué de vaccin ni de médicament pour l’homme. Ce vaccin COVID 19 sera son premier produit.

Vous devez savoir que Moderna a récemment fait la une des journeaux, parce qu’elle a vraiment accéléré le processus , comme les autres entreprises, elle accélère le vaccin, elle passe de la phase 1 à la phase 2 très rapidement, en fait elle est passée de la phase 1 à la phase 3 dans ses expériences depuis mars 2020.

C’est incroyable. Cela passe généralement de 5 à 6 ans. Comment peuvent-ils faire cela avec les données de sécurité et d’efficacité dont nous avons besoin ?

Sachez que dans la phase 2, lls n’utilisent que 30 ou 45 humains , dans l’étude test de Moderna, il y avait 45 humains, avec le groupe de vaccins à forte dose, 100% des personnes ont développé des effets secondaires systémiques à court terme.

Et pour le vaccin à faible dose, 80% des personnes ont développé des effets secondaires systémiques à court terme.

Et nous ne connaissons pas les effets secondaires à long terme du vaccin , il nous faudra plus de temps, peut être des années. Mais nous savons d’après des études sur des animaux que si vous utilisez cette technologie, vous allez constater une augmentation du taux de cancer , des mutations génétiques, de la mutagénèse et des réactions auto-immunes .

Par exemple, dans certaines études sur les furets qui ont été vaccinés , on a constaté qu’en contact avec le virus dont on essayait de les protéger par les vaccins, la réponse immunitaire était exagérée. Les furets souffraient.

Ils avaient plus d’inflammation pulmonaire , de liquide pulmonaire, des problèmes hépatiques.

Le vaccin leur a fait du mal, la réponse immunitaire était moins bonne : ce sont des effets secondaires à plus long terme et ça pourrait être observé avec ce vaccin dont nous ne connaissons pas encore les données et qui n’est pas sans risque.

Et comment font-ils cela ? Ils suggèrent d’utiliser une plateforme, je vais vous expliquer comment ils administreraient ce vaccin. Il y a une idée appelée plateforme à micro-aiguilles (microneedle platform) .

Elle a été développée par le MIT. Ils ont dit qu’elle pourrait être produite en masse très facilement. Voilà pourquoi ils proposent cette technologie. Des millions pourraient être fabriqués rapidement. Ils pourraient également être auto-administrés. Cela ressemble à un pansement que l’on achète en pharmacie. Il peut vous être expédié par Amazon, UPS ou autre service d’expédition,il est fait pour que le mettiez sur votre main comme ceci puis vous enlevez l’autocollant et voilà vous avez été vacciné. Comment vacciner à travers un autocollant est possible ? Il y a de petites spicules minuscules , de petites aiguilles, ça été conçu d’après le modèle d’ une morsure de croc d’une vipère, donc cette plateforme à micro-aiguilles, c’est des petites morsures de serpents.

Dans ces minuscules spicules dont ils prétendent que vous ne le sentirez pas vraiment , ll y a un peu d’hydrogel, dans ce matériau appelé « HYDROGEL » il y a une enzyme appelée « luciférase » ainsi que le vaccin lui-même.

Alors qu’est-ce que tout cela signifie ?
Tout d’abord vous recevez le vaccin, c’est de l’ARN modifié ( invention de MODERNA) ou ADN modifié

Prenons Moderna et son ARN modifié, l’idée est que les micro-aiguilles vont percer les membranes de vos cellules. Et ce morceau synthétique modifié d’ARN est un code pour la partie du virus.

Ou bien ils pourraient utiliser de l’ADN modifié synthétique pour coder la parte du virus qui entrerait dans le noyau. Votre corps commencerait à le transcrire, il commencerait à le lire, et à fabriquer davantage de cette partie du virus.

Pourquoi voudrait-on que le corps fabrique plus de virus ou une partie du virus ?

L’idée est que votre corps s’habituerait à le voir, saurait comment fabriquer les anticorps et aurait une meilleure réponse des cellules T. Et l’idée est lorsque votre corps le verra à l’avenir, ll saurait comment le combattre et sa réponse serait meilleure. C’est l’idée.

Mais le problème c’est qu’ils utilisent un procédé appelé TRANSFECTION et la transfection est un moyen couramment utilisé pour créer des organismes génétiquement modifiés.

Je pense que vous connaissez ces fruits et légumes OGM. Ils ne sont pas aussi sains que les fruits et légumes sauvages normaux . Ils pourraient donc extrapoler cela sur l’homme. Si nous devenons génétiquement modifiés, nous ne seront peut-être pas en aussi bonne santé qu’avant. Nous n’avons pas d’ étude à long terme sur le sujet . C’est incroyable.

Les fabricants de vaccin ont déclaré « le vaccin ne modifiera pas notre ADN, notre génome »
Je ne les crois pas du tout, je dis que ce n’est pas vrai, parce que si nous utilisons ce processus TRANSFECTION pour fabriquer un organisme génétiquement modifié, pourquoi ne ferait-il pas la même chose à un être humain ?

Je ne sais pas pourquoi les fabricants des vaccins disent cela que cela ne modifie pas l’ADN.

Si vous regardez la définition de transfection, la définition vous dira qu’il s’agit d’un changement temporaire dans la cellule, et je pense que c’est sur quoi les fabricants des vaccins misent, c’est temporaire, mais il y a une possibilité pour elle de devenir stable, d’être absorbée dans le génome, si stable qu’elle commencera à se répliquer lorsque le génome se répliquera, elle sera une partie permanente de votre génome. C’est un risque que nous prenons.

Il peut donc être temporaire ou permanent. Et nous ne le saurons pas pendant des années, honnêtement. Alors nous y voilà.
Nous avons quelque chose qui peut modifier notre génome. C’est une possibilité.

Et une autre chose encore, s’ils modifient le génome, quels en seraient les effets ?

Je vous ai déjà parlé de certains effets secondaires, mais nous devons aussi savoir, qu’il s’agit d’un morceau d’ADN ou ARN synthétique (modifié) . Il est synthétique, il ne vient pas de la nature. Et s’il est ajouté dans le génome d’un humain…
Si vous regardez l’arrêt de la Cour suprême sur l’ADN synthétique ou les gènes synthétiques, il peut être breveté. Or les brevets ont des propriétaires.

Qu’est-ce que cela signifie pour nous ? Et si cet ADN ou ARN synthétique breveté se trouve dans notre génome ? Est-ce que ça signifie que Moderna ou la fondation de Bill et Melinda Gates ou le ministère de la défense américaine , tous ces gens impliqués dans les brevets, vont posséder une partie de notre génome ?

C’est une possibilité, il faut le savoir.
Ce n’est qu’une partie de ce système de livraison.

Passons à la partie suivante :

C’est une enzyme appelée LUCIFERASE . La LUCIFERASE est une enzyme synthétique brevetée.
Je n’aime pas ce nom. Ils l’ont appelé LUCIFERASE parce qu’elle a des propriétés bioluminescentes. Elle peut produire une lumière ou être source de lumière. Tout ça se trouverait sous votre peau et vous ne pouvez pas le voir. L’idée de la LUCIFERASE est qu’ils veulent s’assurer que vous êtes vaccinés. Ils ne font pas confiance aux dossiers médicaux. Ils ne vous font pas confiance. Ils veulent s’assurer que cela été bien réussie, une TRANSFECTION bien réussie, une modification génétique réussie.

Lorsque vous recevez l’enzyme LUCIFERASE, si vous avez un Iphone ou une application sur Iphone, vous pouvez scanner la zone de votre corps qui a eu le vaccin et un code numérique ou une empreinte numérique ou un modèle numérique apparaitra sur l’Iphone, quelque chose qui identifiera que vous avez été vacciné . l’enzyme LUCIFERASE contient votre carnet de vaccination , il vous donne également une identification , un numéro, un code-barre, une marque, quelque soit le nom que vous lui donnez, un tatouage, c’est la même chose. Vous devenez alors un « produit ». Donc il y a ça.

La troisième chose que j’ai mentionné est l’HYDROGEL. l’HYDROGEL est l’invention de la DARPA, l’agence américaine des projets de recherche avancé, c’est une sorte de groupe de science fiction du département de la défense américaine au Pentagone, du gouvernement américain .
Profusa l’une des entreprises de la DARPA et HYDROGEL est aussi une des entreprises de la DARPA.
HYDROGEL est de la nanotechnologie. La nanotechnologie HYDROGEL , les robots microscopiques, ces petits robots je sais que cela parait fou, c’est toujours fou pour moi, mais c’est possible.
Ces petits robots microscopiques peuvent désassembler, réassembler, assembler et faire différentes choses. Cet HYDROGEL c’est vraiment de la nanotechnologie . C’est quelque chose de robotique ou d’intelligence artificielle. L’HYDROGEL peut se connecter avec l’Intelligence Artificielle.
Cela signifie qu’un humain HYDROGEL peut se connecter directement et peut recueillir des informations de son corps et rassembler ces informations et les relier à son smartphone au Cloud ou à un autre appareil intelligent, et une fois que c’est fait, c’est 24h par jour, 7 jours par semaine, 365 jours par an, pensez-y , pensez à l’effet que cela aurait sur notre vie privée.
Cela peut immédiatement changer notre autonomie. Immédiatement changer nos libertés. Cela peut recueillir des données comme votre glycémie, votre saturation, votre tension artérielle. Cela a l’air génial. Mais cela peut recueillir aussi beaucoup d’autres choses . Cela peut recueillir, disent-ils vos émotions, ou votre cycle menstruel, votre activité, si vous êtes tombé, les nutriments dans votre corps, si vous avez pris un médicament, si vous avez pris des drogues, il est possible de voir presque tout ce qui se passe dans votre corps.
Et où vont toutes ces informations? Cela n’a pas été abordé
Qui protège ces informations ? A quoi servent-elles ? C’est vraiment sérieux. On propose de mettre tout ça dans le prochain vaccin.
Il faut aussi savoir qu’avec cette NANOTECHNOLOGIE HYDROGEL, qui marche avec l’intelligence artificielle , la connexion tout comme vous envoyez un SMS avec votre smartphone, vous pouvez aussi en recevoir. Cela signifie que notre corps peut recevoir des informations avec la connexion avec l’intelligence artificielle (objets connectés) .

Quelles informations nous reviendraient ? Est-ce que cela affecterait notre humeur, notre comportement ? Est-ce que cela affecterait notre façon de penser, nos souvenirs ?

Si vous n’avez pas regardé le film Matrix, vous pourriez le faire, je pense qu’il y a des vérités dans ce film.
Je vois tellement de mauvaises choses dans ce vaccin et je vois que l’on en parle pas dans les grands médias.

Et j’ai le sentiment que ces entreprises de vaccins nous mentent lorsqu’elles disent que le vaccin ne peut pas affecter notre ADN .

Parce que selon toutes les définitions
qu’elles utilisent, cela peut affecter notre ADN.

Donc j’ai fait cette courte vidéo pour faire passer le message. Maintenant à vous de faire vos propres recherches.
Maintenant que nous voyons que les risques sont nombreux, nous devons vraiment savoir si l’on veut vraiment passer de l’humain 1.0 à 2.0 , contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas la fantaisie que l’on voit dans les films de superpouvoirs
Et laissez moi vous dire qu’il y a de grands noms derrière ces vaccins !
– Le département de la défense du gouvernement américain
– – la DARPA : pourquoi l’armée est-elle impliquée dans la fabrication de nos vaccins ?
– – la fondation Bill et Melinda Gates (si vous regardez vous verrez presque toujours ce nom derrière un vaccin COVID https://www.businessinsider.fr/us/bill-gates-factories-7-different-vaccines-to-fight-coronavirus-2020-4?op=1)
Revenons à la fondation Bill et Melinda Gates, je veux que vous connaissiez les antécédents de Bill Gates, ce que c’est homme représente. Sa famille est issue d’une famille d’EUGENIQUES. EUGENIQUE signifie contrôle de la population, cela signifie que Bill Gates pense qu’il y a trop de monde . Bill Gates a déclaré dans une vidéo https://www.youtube.com/watch?v=PAJ3YhlUegk qu’il pense qu’avec un très bon nouveau vaccin, nous pourrions faire baisser la population de la planète de 10 à 15%. Qui va rester et qui va partir ? Et qui doit décider qui va rester et qui va partir ? Bill Gates n’a pas de formation médical, ni formation épidémiologique, ni formation scientifique. Il n’est pas médecin, il est informaticien. C’est ce qu’il est.
J’aimerais que vous réalisiez que je regarde toujours qui a un intérêt direct. Quelles sont leurs motivations ? Alors que nous connaissons son milieu familial.
Ce qui me préoccupe beaucoup, c’est que la DARPA , cette agence militaire, ainsi que la fondation Bill et Melinda Gates s’intéressent beaucoup à la technologie appelée GENE DRIVE ou la technologie GENE EXTINCTION et c’est exactement ce que cela semble être. En utilisant des mutations génétiques, par exemple, par TRANSFECTION, vous pouvez exterminer une espèce entière de la planète. Ils proposent de l’utiliser pour les moustiques en Afrique par exemple, mais notre écosystème est délicat, qui a dit qu’il fallait éliminer une espèce ? Si vous détruisez une espèce, vous pouvez affecter tout un écosystème. Lorsque vous exterminerez une espèce entière, vous affecterez l’écosystème en entier. C’est un équilibre très délicat. Et qui peut dire qui va rester et qui va partir ? Pourquoi n’en parlons pas ? Si on peut faire le GENE EXTINCTION (produire une progéniture infertile donc fin de la descendance) à un insecte par TRANSFECTION via une injection, alors on peut le faire à un animal, on peut le faire à un humain (injection= vaccin). Je soulève ce point . Car si les agences derrière le vaccin défendent également cette idée , leur faites-vous confiance pour la santé ? Leur faites-vous confiance pour votre famille ? Leur faites-vous confiance pour vos enfants ?
Ils se précipitent pour la fabrication de ce vaccin. Quelle est la motivation derrière cela ? Nous devons y réfléchir. J’ai déclaré dans le passé, que nous devons savoir qu’il existe du moins aux Etats-Unis, des mandats qui font que les fabricants des vaccins n’ont aucune responsabilité , responsabilité 0 pour tout dommage causé par un vaccin à un être humain. Si des personnes sont tuées, blessées, paralysées, mutilées à vie, ça n’a pas d’importance , vous n’avez aucun recours et ils font quand même du profit. Ils n’ont donc aucune raison de rendre le vaccin sûr. Sachez aussi que l’un des mandats , la loi sur la protection civile, dit qu’ils peuvent nous imposer un vaccin. Ils ne peuvent pas nous imposer un vaccin s’il existe un traitement viable pour la COVID 19. Et sachez que les médecins du monde sont censurés en ce qui concerne les options de traitement ou de prévention du COVID 19 . Parce que s’il existe un traitement, ils ne peuvent pas nous imposer ce vaccin.
J’aimerais aborder ce sujet. Quelle est la motivation de ce vaccin COVID 19 ? Est-ce vraiment pour notre santé ? En tant que médecin, je ne vois pas en quoi cela concerne la véritable santé du monde. Il y a une autre motivation, un autre programme en cours. Plus j’examine la question, plus cela saute aux yeux. Je vous laisse donc avec cela, je veux faire court et simple pour que vous puissiez digérer tout cela et réfléchir.
Nous devons nous rassembler et unir nos voix parce que les personnes en position de pouvoir qui s’occupent « de notre santé » ne suivent pas notre intérêt. Mais ensemble, nous avons le pouvoir.
Ensemble, Unis, notre voix est forte. Je vous encourage à faire preuve d’esprit critique. Faites vos propres recherches. Rejoignez des groupes dans votre Etat des USA. Allez à la législature de votre Etat, et dites leur NON. NON à ces expériences sur les êtres humains. NON à l’invasion de la vie privée, NON à la censure. Nous sommes des âmes humaines souveraines et nous devons reprendre nos droits.
Merci de m’avoir écouté. Je fais toujours mes vidéos avec le plus grand amour et la plus grande paix. Je vous remercie.

fin de la transcription vidéo

 

 

La stratégie du choc « coronavirus » pour imposer la dictature technotronique ?

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres imperialistes, média et propagande, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 31 juillet 2020 by Résistance 71

 


CoV19 créé dans un labo de Caroline du Nord

 

Le vrai visage du CoV19 : une stratégie du choc pour imposer une société totalitaire ?

 

Dr Pascal Sacré

 

27 juillet 2020

 

Source:

https://www.mondialisation.ca/le-vrai-visage-du-covid-19-une-strategie-du-choc-pour-imposer-une-societe-totalitaire/5647816

 

« La peur n’est que la foi inversée ; c’est la foi dans le mal au lieu du bien. » Florence Scovel Shinn

Après plusieurs mois de crise COVID-19, des éléments pertinents d’analyse de cette crise apparaissent plus clairement.

1. La pression énorme pour convaincre 7 milliards d’humains de la nécessité de se vacciner contre un virus [1] dont on a gonflé la mortalité [2] et qu’on dit omniprésent alors qu’il est en train de disparaître, voire a disparu.

Cela nous rappelle l’opération de 2009, avec la fausse pandémie H1N1 [3] : mêmes tactiques, mêmes complicités (médiatiques, politiques, gouvernementales), mêmes « experts », mêmes scénarios, mêmes narratives avec un accent sur la peur, la culpabilité, la précipitation et toujours la même odeur nauséabonde de cet argent omniprésent sous la forme de profits immenses à l’horizon pour l’industrie productrice de vaccins.

C’est comme si l’épisode H1N1 de 2009 avait servi de répétition. 

Cette fois, l’épisode COVID-19 de 2020 est en passe de transformer l’essai en succès.

2. La capacité énorme des populations à se soumettre à l’autorité.

Malgré des indices évidents de corruption, d’incompétence, d’ignorance concernant des personnalités éminentes de la politique, de la science, de la médecine, beaucoup de personnes continuent de leur obéir. 

Malgré des recommandations confuses, contradictoires, inexpliquées, injustifiables, beaucoup de personnes continuent de leur obéir.

Exemples :

  • 1) Au cœur de l’épidémie, le port des masques n’est pas obligatoire et même déconseillé pour les gens bien portants.
  • 2) Alors que l’épidémie s’éteint, les masques deviennent obligatoires partout pour tous.
  • 1) Beaucoup de médecins généralistes d’autres pays et l’IHU Méditerranée-Infection de Marseilles, l’un des plus grands centres d’infectiologie du monde, le plus grand de France, a démontré que l’hydroxychloroquine était efficace pour diminuer la contagiosité du SRAS et le nombre de cas sévères de COVID-19 [4].

2) En Belgique, « on » dit que c’est un médicament dangereux et inefficace et « on » empêche les médecins généralistes de le prescrire à leurs patients.

Des contradictions, des mensonges, des fausses vérités…

Ainsi de suite…

Bien sûr, la peur et le conformisme peuvent expliquer cette obéissance fabriquée. 

Nous connaissons les expériences de Solomon Asch et de Stanley Milgram [5].

Cette tendance à la soumission et à l’obéissance n’est pas répartie de la même façon au sein des populations.

Ainsi en Serbie :

« Cassée, la progression implacable de la terreur coronavirale. Les Serbes récalcitrants se sont rebellés contre leur président lorsqu’il leur a ordonné de retourner en résidence surveillée. Après deux jours de batailles de rue avec des dizaines de policiers hospitalisés, les robustes manifestants ont gagné ; les autorités ont capitulé et ont renoncé à leurs plans de bouclage pour Belgrade. Les magasins, les bistrots et les restaurants de Belgrade auront un couvre-feu en début de soirée ; mais c’est beaucoup mieux que le bouclage complet qu’ils avaient prévu. » [6]

Par contre, en Belgique :

« De manière incompréhensible alors que l’épidémie, hormis de petits foyers (clusters), disparaît peu à peu [7], des mesures coercitives sont à nouveau imposées, voire élargies [8] avec port obligatoire de masque partout, pour tout le monde, obligation de donner ses coordonnées dans les restaurants et les bars à des fins de tracking [9] … »

Tout cela n’est pas justifié.

Tout cela relance la peur, la terreur, et laisse craindre un retour vers le confinement partiel ou total (assignation à résidence) alors qu’aujourd’hui, on sait que cette mesure est inutile et délétère ! [10-11]

Comme si la crise COVID-19 servait aux autorités de test grandeur nature pour évaluer le degré de soumission de leur peuple [12], et voir jusqu’où ils peuvent aller avant de rencontrer une opposition suffisante.

J’espère que le peuple belge, ce peuple le plus brave de la Gaule selon Jules César [13], aura le courage et la lucidité du peuple serbe et finira par se réveiller.

3. L’utilisation d’experts en faisant croire à un consensus qui n’existe pas

Les gouvernements forment des conseils composés d’experts pour justifier leurs mesures. 

Pour le citoyen, pourquoi mettre en doute les mesures en question ? 

Toutefois, on l’a bien démontré au sein d’organisations comme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Agence Européenne du Médicament (AEM), le comité COVID-19 en France (le CARE) ou en Belgique (Sciensano-comité COVID-19), être expert ne veut pas dire être indépendant, libre de tout conflit d’intérêt, voire même compétent [14-15].

Chaque fois qu’un gouvernement dit : « il y a un consensus d’experts sur cette question », c’est en fait un mensonge. 

Cela veut seulement dire que leurs experts se sont mis d’accord, telle une officine autosuffisante et auto-satisfaite sans débat contradictoire. 

Dans le COVID-19, vous pouvez trouver sur tous les sujets présentés comme consensuels : 

  • Masques
  • Hydroxychloroquine
  • Confinement
  • Tests utilisés
  • Traitements
  • Vaccination 

… d’autres experts aussi valables sur le plan des diplômes, de la réputation ou des activités exercées, dont les avis vont à l’encontre des diktats officiels, avec des arguments honnêtes, des démonstrations solides et des références multiples.

Pour le citoyen, comment faire la part des choses ? 

À diplôme égal, à expertise équivalente, un bon critère de discernement est de vérifier l’absence de conflit d’intérêt.

Beaucoup d’auteurs qualifiés avec des avis opposés à ceux de leurs homologues gouvernementaux ne sont pas liés à l’industrie pharmaceutique ni aux gouvernements qui, finalement, veulent faire passer une idéologie, un programme politique et ont de plus en plus de comptes à rendre à l’industrie. 

Ces auteurs indépendants ont également plus à perdre qu’à gagner dans ce débat d’avis. 

Qu’est-ce qui pourrait les pousser à prendre des risques sinon leur honnêteté, leur conscience ? Ce n’est ni la gloire, ni l’espoir d’un contrat dans le privé, ni l’argent, en tout cas.

4. La fabrication d’une fiction inspirée de faits réels et pour cela, utilisation d’une narrative qui finit par être répétée en boucle et crue sans plus être remise en question.

Le COVID-19 est une fiction basée sur des faits plausibles : un virus, de vrais morts, une vraie maladie, une épidémie de maladies respiratoires à laquelle sont ajoutés, au fur et à mesure, des déformations de vérités ou de réalités, voire carrément, des mensonges (Cf. ma série, COVID-19 : au plus près de la vérité).

Les coronavirus sont connus. Ils existent. Deux d’entre eux ont déjà menacé l’humanité d’épidémies meurtrières (SRAS, MERS). 

Qu’importe si les faits ont montré que cette pandémie était fausse et que les experts avaient déjà manipulé les chiffres, la pandémie H1N1 de 2009 a préparé le terrain à l’idée que ça ne pouvait que revenir et qu’à nouveau, seule la vaccination pourrait nous sauver. 

De vrais malades ont été hospitalisés et certains sont morts.

Tous ces éléments ont rendu l’histoire « COVID-19 » plausible.

La narrative COVID était lancée. 

Pour pérenniser ensuite LA peur qui permette la mise en place d’une stratégie du choc à l’échelle d’une population, il fallait des tests présentés comme fiables, des chiffres de mortalité élevés, des indices de contagiosité effrayants et des capacités hospitalières limitées.

Dans ce processus, la participation conformiste des médias fut essentielle. 

Comme chaque fois, ils ont bien joué leur rôle, annonçant chaque jour le nombre de morts et les attribuant au COVID-19 sans aucune discrimination. 

Aujourd’hui, ils entretiennent la peur de deuxièmes vagues, de nouveau confinement en faisant passer, à tort, les cas de tests PCR positifs pour de nouveaux cas de COVID-19.

La Suède et d’autres pays, ainsi que certains états aux USA, n’ont pas joué le jeu, ou ont suivi leur propre agenda. 

Ils n’ont pas confiné, ils ont moins traumatisé, ils sont restés plus humains. 

Ils sont la preuve supplémentaire que l’histoire COVID-19 telle qu’elle a été instaurée dans les pays liberticides et coercitifs (Belgique, France, Espagne, Canada…) est bien une fiction avec des éléments réels, plongeant leurs populations dans un piège psychologique redoutable.

Tous ces points sont des indices que l’histoire COVID-19 est une stratégie du choc et les stratégies du choc ne sont jamais utilisées pour le bien des populations, pour votre bien ou pour le mien !

La stratégie du choc psychologique est une réalité, étudiée par plusieurs auteurs et chercheurs, dont Naomi Klein [16], avec son livre paru en 2007, « La Stratégie du Choc : la montée d’un capitalisme du désastre ».

Le but est de réaliser une tabula rasa, une page blanche et sur cette page blanche, de reconstruire ce qu’on veut.

Comment ?

« À l’échelle d’une population entière, en réduisant à néant le patrimoine d’un pays, ses structures sociales et économiques pour pouvoir y construire une nouvelle société, un nouvel ordre après le chaos planifié et contrôlé.

Une fois le peuple privé de ses points de repères, mis en état de choc et infantilisé, il se retrouve sans défenses et devient facilement manipulable.

Ce processus peut s’appliquer suite à une grave crise économique ou politique, une catastrophe environnementale, un attentat, une guerre ou une crise sanitaire. » [17]

La stratégie du choc a été appliquée par des moyens économiques à la Grèce dans la foulée de la crise de 2008, entraînant des millions d’âmes dans la misère avec la complicité de leurs politiciens. [18]

La stratégie du choc a été appliquée par des moyens de terrorisme aux USA en 2001 et en France en 2015 avec l’instauration d’états d’urgence et de lois d’exception qui n’ont plus jamais été supprimés [19].

La stratégie du choc est aujourd’hui appliquée par des moyens de crise sanitaire, le COVID-19, à une partie du monde, dont mon pays, la Belgique.

« La terreur induite à grande échelle dans une société entraîne une sorte d’état d’hébétude, une situation où le contrôle peut facilement être obtenu à partir d’une autorité extérieure.

Il faut développer un état d’esprit immature chez la population afin de la contrôler au mieux.

La société doit être infantilisée. »

Ces idées ont été étudiées et diffusées par l’Institut Tavistock à Londres, créé au départ d’une clinique psychiatrique fondée en 1920, spécialisée dans le contrôle psychologique et le chaos social organisé [17].

Il est beaucoup plus facile de diriger une société par le contrôle mental que par le contrôle physique, au moyen de l’infantilisation, de la confusion, de la désinformation et de la peur.

N’est-ce pas ce qui est à l’œuvre, aujourd’hui ?

Les gens sont infantilisés…

On leur dit sur quel trottoir ils peuvent marcher, dans quel sens, quand ils peuvent rentrer dans un magasin et où ils doivent se moucher.

La peur est omniprésente. 

Ceux qui refusent les masques sont rançonnés, regardés de travers, exclus, insultés, haïs.

Des milliers de gens voient leur travail menacé, leur vie entière compromise sans possibilité de manifester, de s’opposer.

Les vieillards sont abandonnés.

Les jeunes sont emprisonnés dans un monde masqué et confiné.

Les adultes sont précarisés. 

Les gens d’une même famille, séparés.

La réflexion est paralysée.

La contestation, sanctionnée.

Si cette thèse est juste, il est à prévoir que notre gouvernement par « experts » et médias interposés, poursuive cette stratégie du choc et nous annonce toujours plus d’infectés, de morts et de vagues de COVID, quelle que soit la réalité des faits.

Les exemples de la Suède et de Belgrade sont des phares d’espoir dans cette perspective d’obscurité.

Dr Pascal Sacré

Notes :

[1] Coronavirus: l’OMS tente de mobiliser politiques et acteurs économiques en vue d’ »un vaccin pour tous » sur la planète

[2] « Le chiffre de la mortalité due au coronavirus est un faux chiffre » selon le Dr. Lass

[3] Grippe H1N1, exemple de manipulation internationale, AIMSIB, 22 octobre 2018

[4] Bulletin d’information scientifique de l’IHU, Pr Philippe Parola, directeur de service de soins et d’unité de recherche à l’IHU Méditerranée Infection

[5] PSY-OP COVID-19 : assignés à résidence !, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 11 mai 2020

[6] Belgrade libérée, par Israel Shamir, maondialisation.ca, 13 juillet 2020

[7] La virulence du Covid-19 est-elle en train de diminuer ?, par Christophe De Brouwer, Contrepoints.org, 21 juillet 2020

[8] Les décisions du Conseil National de Sécurité. Les décisions ont été communiquées aux Belges à 13h30 lors d’une conférence de presse ce 24 juillet 2020

[9] Voici à quoi ressemble le formulaire-type pour l’enregistrement des clients horeca

[10] COVID-19 : au plus près de la vérité. Confinement, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 22 juillet 2020

[11] Confinement strict, surcharge hospitalière et surmortalité, PDF, mai 2020

[12] Opération COVID-19: Tester le degré de soumission des peuples, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 26 avril 2020

[13] Horum omnium fortissimi sunt Belgae, Wikipédia,  « De tous ceux-là les plus courageux sont les Belges», souvent traduite littérairement en français par « De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves.

[14] Politique et corruption à l’OMS, Dr Pascal Sacré, mondialisation.ca, 12 janvier 2010, réédité le 14 avril 2020

[15] Et les conflits d’intérêts, on en parle ?, 5 mai 2020.

[16] La Stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du désastre (titre original : The Shock Doctrine: The Rise of Disaster Capitalism) est un essai socio-politique altermondialiste publié en 2007 par la journaliste canadienne Naomi Klein. Wikipédia

[17] MK Abus rituels et Contrôle Mental, Alexandre Lebreton, éditions Omnia Veritas, 2016

[18] Stratégie du choc : comment le FMI et l’Union européenne bradent la Grèce aux plus offrants, Agnès Rousseaux, Bastamag, 20 juin 2013

[19] Quand la fin justifie les moyens : stratégie du choc et état d’urgence, 29 novembre 2016

= = =

Notre page : « CORONAVIRUS guerre contre l’humanité »

Le CoV19 créé dans un labo de l’université de Caroline du Nord

« Le masque comme rite de passage vers un Nouvel Ordre Mondial » (Résistance 71 )

 

 

Coronavirus… Le Joker nous explique parfaitement comment ça se danse…

Posted in actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, guerres hégémoniques, N.O.M, pédagogie libération, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 22 juillet 2020 by Résistance 71

 

 

 

Notre page « CORONAVIRUS, guerre biologique contre l’humanité »

Masque_Non-au-muselage-sanitaire

Dossier-coronavirus-cov19-experience-ingenierie-sociale

Dossier_special_CoV19_ingenierie_sociale_et_dictature_technotronique

HistoriqueCartelPharmaceutique

SARS-CoV_UCN


Bouh !


QG de la guerre biologique contre l’humanité

Coronavirus et manipulation politico-sociale : Le masque comme rite de passage vers un Nouvel Ordre Mondial… (Suite)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, coronavirus CoV19, crise mondiale, gilets jaunes, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, société des sociétés, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 juillet 2020 by Résistance 71

 


Chronologie technotronique

 

Résistance 71

 

19 juillet 2020

 

Cette analyse fait suite à notre article du 15 juillet « Le masque sanitaire comme rituel de la soumission » et emprunte à tout un segment dérivé du travail du « père » de la propagande » (de nos jours appelée « relation publique ») Edward Bernays et son œuvre phare « Propagande, comment manipuler l’opinion en démocratie », Bernays qui était le neveu de Sigmund Freud, et mis en place par Robert Cialdini (Ph.D, professeur de psychologie et de marketing à l’université de l’état d’Arizona)) et pompeusement nommé la « science de la persuasion ».
Dans sa recherche, à la base connectée avec le marketing et la vente mais possiblement adaptable à tout ce qui a trait à la prise de décision, Cialdini a déterminé 6 raccourcis pour persuader les gens à prendre une décision. Il affirme que si on utilise une stratégie de persuasion directement dérivée de ces 6 points, alors les chances pour que bien plus de personnes fassent volontairement un certain choix augmentent dramatiquement. Ces 6 poins sont:

  1. La réciprocité : les gens sont plus enclins à faire quelque chose si elle est perçue comme étant le retour d’une faveur.
  2. La rareté : si quelque chose se raréfie voire est sur la voie de la disparition, la demande augmente.
  3. L’autorité : les gens sont plus enclins à suivre des experts reconnus (ou perçu comme tels)
  4. La constance : les gens sont plus enclins à poursuivre dans une voie qu’ils ont déjà empruntée, ainsi il suffit d’augmenter progressivement ce qu’on attend d’eux. Le premier pas compte et son acceptation fait suite.
  5. L’affectivité : les gens sont plus enclins à suivre les conseils de quelqu’un qu’ils perçoivent comme semblable et avec qui ils tissent certains liens.
  6. Le consensus : les gens sont plus enclins à faire ce que les autres font (exploitation de la veine du panurgisme).

On peut s’amuser à détecter ces 6 points dans toute campagne publicitaire, de relation publique, politique etc… mais dans le cadre de la « crise du coronavirus », il est intéressant de noter certains points. Nous avons choisi en exergue de cet article une illustration qui illustre parfaitement les points 3, 4, 5 et 6 présentés ci-dessus. Nous nous attacherons au point 4 qui peut paraître moins évident à saisir :

Sur la photo il est dit en haut : « 2020, nous ne servons que ceux qui portent un masque », puis il est dit « 2021, nous ne servons que ceux qui ont un COVID-pass [c’est à dire qui ont été vaccinés et peuvent le documenter !…] » et la dernière projection nous dit: « 2022, nous ne servons que ceux qui ont une puce électronique ».
Notons ici une étude qui fut faite aux Etats-Unis et qui est brièvement relatée dans la vidéo que nous avons mis en lien avec « la science de la persuasion ». Le thème choisi fut celui d’une campagne pour la sécurité routière. Il fut demandé à un panel de gens s’ils voulaient bien mettre une pancarte pour cette campagne de sécurité sur leur pelouse de devant leur maison. Il y eut moins de 50% des gens qui acceptèrent. De ceux qui refusèrent, on leur demanda s’ils accepteraient de mettre un autocollant de la campagne sur une de leurs fenêtres de devanture. Un peu plus de 50% acceptèrent. Puis quelques semaines plus tard, on leur demanda s’ils accepteraient de mettre une pancarte pour la campagne sur leur pelouse et un peu plus de 50% acceptèrent, là où tous avaient refusé auparavant… Ils demeurèrent constants avec leur décision initiale sur la voie empruntée. Si on fait accepter « un peu », alors la constance fera le reste. Si on fait plier un peu, alors on pourra faire plier plus dans le futur. Les irréductibles seront identifiables et « gérables » d’une manière… ou d’une autre.
Pour en revenir à la photo ci-dessus : tous ceux qui portent le masque sans rechigner et entrent dans la nouvelle secte au cours de ce rituel auront psychologiquement et statistiquement plus de chances de suivre crescendo sans poser de question ce qui va être mis en place, c’est à dire le vaccin qui sera évidemment obligatoire sous peine de ne plus être « servi »… et ensuite la dernière étape, la plus délicate, celle du puçage de la population afin de refermer la grille de contrôle de la dictature technotronique. Dans cette dynamique les point 5 et 6 sont évidents, ainsi que les points 1 et 3, pour le point 2… Rappelons-nous que dès le départ de l’affaire du masque, lorsque fut prise la décision de son port, il se trouva que bizarrement, il y eut en même temps une pénurie (organisée ?…) de cette denrée. La rareté augmente demande et… prix, n’est-il pas ?

Nous devons bien comprendre que nous sommes constamment soumis, collectivement, à des évaluations de tous ordres afin que l’oligarchie puisse mieux manipuler la masse, qui de nos jours et à cause (grâce ?) de l’internet, possède une plus grande capacité d’information pourvu qu’elle sache l’utiliser à bon escient, d’où la vaste entreprise d’abrutissement généralisé dans tous les médias, internet compris.
Il y a une véritable guerre de l’information dont le champ de bataille et le prix ultime est notre cerveau.

Nous l’avons dit au début de cette crise induite et fabriquée qu’est le coronavirus : il y a eu un monde d’avant et d’après les attentats du 11 septembre 2001, il y aura de la même façon un « avant » et « après » CoV19 – SARS-COV-2-Caroline du Nord. L’après ressemblant de plus en plus à l’enfer de la dictature technotronique dans lequel les oligarques veulent faire vivre ceux qui survivront à « la solution finale » envisagée pour l’humanité et impliquant l’élimination de plus de 7 milliards d’individus, vision gravée dans la pierre des stèles de l’état de Georgie à Yankland depuis quelques décennies, disant explicitement que la population mondiale doit demeurer à tout moment sous les 500 millions d’individus.

Nous sommes en train de vivre le début de la solution finale envisagée pour l’humanité et nous sommes manipulés collectivement à accepter notre sort et toutes les décisions prises à notre encontre, mais évidement… pour notre « bien ».

Nous sommes 99,9% de l’humanité, les manipulateurs sont 0,1%. Nous avons le nombre et surtout cette capacité unique à l’humain : Réfléchir de manière critique et dire NON ! Regardons l’histoire de l’État depuis son invention : elle est l’histoire de déni de notre réflexion et de notre capacité de dire NON a une oligarchie organisée et institutionnalisée, c’est à dire qui s’est auto-protégée dans un système qu’elle a façonné et continue de façonner contre l’intérêt général et notre humanité achevée. L’histoire de l’État c’est l’histoire de la mise sous tutelle du plus grand nombre au profit du plus petit nombre, quelque soit le mode de production et le mode de gouvernance employés. N’est-il pas plus que grand temps de devenir enfin politiquement adulte et de virer tout ce système de contrôle ?

La question est simple: Allons-nous laisser faire ? Allons-nous laisser l’ingénierie sociale nous dominer jusqu’à notre extinction ? Depuis un bon moment, la balle est dans notre camp, mais quelqu’un a éteint a lumière il y a quelque temps ! Il est plus que grand temps de nous organiser et de résister vraiment et efficacement.

Levez-vous tels les lions après la sieste,
En nombre invincible,
Secouez vos chaînes et jetez-les
au sol comme rosée du matin,
Chaînes sur vous tombées durant votre sommeil.
Vous êtes nombreux, ils sont peu.

En anglais (mieux):

Rise like lions after slumber,
In unvanquishable number
Shake your chains to earth like dew,
which in sleep had fallen on you.
Ye are many, they are few.

~ Percy Bisshe Shelley (1792-1822) ~

 

L’ambivalence du masque

 


Le masque comme rituel de passage…


Le masque comme symbole de liberté…