Archive pour science OGM et nouvel ordre mondial

Science détournée et chimère génétique: Monsanto reprend une claque et recule…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologie, sciences et technologies with tags , , , , , , , , , , , , , , on 30 décembre 2014 by Résistance 71

Il faut empêcher ces ordures du quasi-monopole de la biotechnologie de nuire et de détruire le monde naturel.

De plus en plus de monde s’éveille aux crimes des apprentis sorciers et disent non ! Ne relâchons pas notre prise, car l’objectif des oligarques et de contrôler à 100% les systèmes énergétiques et l’agro-alimentaire. Nous devons les en empêcher coût que coûte et les peuples du monde y parviendront. Il faudra ensuite, dans le même temps en fait, remplacer ce système politico-économique mortifère par la confédération démocratique des communes libres. L’humanité y viendra, c’est la seule solution viable politiquement et économiquement pour une humanité libre et émancipée. Cela passe naturellement par la liberté alimentaire et énergétique…

— Résistance 71 —

 

Nouvelle dimension chimérique: Monsanto essaie de faire breveter des tomates naturelles

Le géant de la biotechnologie essaie de posséder la biosphère

 

Christina Sarich

 

29 décembre 2014

 

url de l’article:

http://www.infowars.com/new-level-monsanto-tries-patenting-natural-tomatoes/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Bien des personnes sont au courant que l’industrie de la biotechnologie a développé un monopole sur les semences largement en faisant breveter des organismes génétiquement modifiés (OGM), mais pas tout le monde réalise que Monsanto a essayé de faire breveter une tomate qui n’a aucune caractéristique biotechnologique. Maintenant le Bureau Européen des Patentes (EPO en anglais), avec l’aide d’une coalition internationale, No Patents on Seeds!, a revoqué le brevet frauduleux de Monsanto et son affirmation de patente sur des tomates qui sont naturellemet résistantes à une maladie dûe à des champignons (fungus) appelée botrytis.

Ces tomates naturelles non-OGM, comme beaucoup de plantes en bonne santé, ont une résistance naturelle à certaines pestilences. Dans ce cas précis, à une maladie provoquée par un champignon, mais ceci n’est pas du tout un phénomène nouveau. Pourquoi Monsanto essaierait il de clâmer qu’ils l’ont créé est aussi crédible que si Syngenta ou Dow Chemical disait qu’ils ont inventé le soleil.

Il est vrai que des botanistes peuvent aider les plantes à développer cette résistance naturelle aux pestilences, qui est innée pour la majeure partie, tout comme notre propre système immunitaire. Lorsque des plantes se reproduisent, elles passent leurs combinaisons de gènes à leurs pousses. Un environnement changeant et varié (froid, sec, humide ou venteux) favorise certains individus qui ont des caractéristiques physiques différentes. Les plantes avec des gènes qui améliorent leur survie auront plus de chances de les passer comparées au reste de leur population.

Bien sûr, si le sol est rechargé avec des nutrients non-industriels et organiques, les plantes peuvent développer un système immunitaire bien meilleur et devenir bien plus résistantes, passant mieux leurs caractéristiques à leur progéniture.

Bien que Monsanto n’ait absolument rien à voir avec ce processus de culture d’une tomate spécifique, ils furent capables d’obtenir la patente EP1812575 ( Patent EP1812575 ) qui a maintenant été révoquée. Les tomates utilisées pour obtenir ce “monopole” sur une autre semence furent obtenues d’une banque génétique à Gatersleben en Allemagne et il était déjà connu que ces tomates étaient particulièrement résistantes à la maladie botrytis.

Les avocats de Monsanto, particulièrement malins, ont créé un phrasé de patente donnant l’impression que la graine était génétiquement modifiée afin de produire cette qualité. Ils ont fait paraître que la tomate était leur “invention”. Ceci n’est qu’un piratage biotechnologique.

La révocation de cette patente est particulièrement importante parce que cela annonce à Monsanto and co des autres entreprises de la biotechnologie que le monde ne va pas se coucher devant leurs abus des lois sur les patentes. Ceci va aussi permettre à ceux qui font pousser ces plantes et aux jardiniers particuliers d’avoir accès à une plus large variété de plantes naturellement résistantes.

Christoph Then, coordinateur avec l’association No Patents on Seeds! déclare:

“La résistance tentée est fondée sur les conditions génétiques complexes qui ne sont pas connues dans le détail. Ansi l’ingénierie génétique n’est clairement pas une option dans cette affaire.”

La coalition de No Patents on Seeds! a enregistré plus d’oppositions contre des patentes tenues par des entreprises américaines sur des broccoli qui peuvent être récoltés mécanniquement (EP 1597965), des melons résistants à des virus de plantes (EP1962578), et une sélection de plantes pour élever du soja adapté aux changements climatiques (EP 2134870).

Des activistes appellent le gouvernement européen à la révision sur la façon dont les brevets sont obtenus par l’industrie de la biotechnologie et de s’assurer que les interdictions existantes sur le brevetage des plantes soient observées. Ceci, à terme, devrait faire que ceux qui font pousser notre nourriture deviennent moins dépendants des créations de la biotechnologie et plus indépendants, alors que des semences plus diversifiées deviennent accessibles pour leurs semis.

Des centaines de variétés de plantes et d’animaux résultant du processus biologique et non pas de la manipulation génétique ont reçu des patentes par l’EPO et plus de 2400 brevets/patentes pour des semences mofifiées génétiquement ont été donné au seul Monsanto. Cette entreprise contrôle plus de 25% de la production de semence au monde, et leur but est d’en contrôler toujours plus. Nous ne pouvons simplement pas laisser ceci se produire.

OGM et nécro-agriculture: Mensonge et corruption sont les deux mamelles de l’industrie bio-technologique…

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, N.O.M, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 10 novembre 2014 by Résistance 71

Deux articles compilés: le premier sur la destruction des régions agricoles par Monsanto et consorts, le second sur le lancement d’une première culture de pomme de terre génétiquement modifiée au pays du goulag levant et de l’empoisonnement de masse…

— Résistance 71 —

 

Les cultures OGM détruisent les régions agricoles et Monsanto ne veut pas que vous le sachiez

L’industrie de la biotechnologie maquille la dévastation des zones agricoles par les OGM

 

Christina Sarich

 

5 Novembre 2014

 

url de l’article original:

http://naturalsociety.com/gmo-crops-destroying-farmland-monsanto/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’association européenne pour les bio-industries, EuropaBio, veut vous faire croire que “Les cultures génétiquement modifiées (GM) peuvent protéger les sols de l’érosion par moindre labourage, ainsi que préserver l’humidité des sols. Les cultures GM tolérantes aux herbicides réduisent le besoin du labourage des champs en préparation de l’ensemençage. Ceci économise du carburant. Les cultures GM pour résister aux insectes demandent moins de traitements avec des insecticides, ceci décroît également l’utilisation de tracteurs.Mais ces affirmations sont totalement fausses.

Ceci représente le mensonge requis de divulguer par l’ensemble de l’industrie de la biotechnologie:

 

  • Monsanto – Connu pour créer ou avoir aidé à la création de 13 produits hautement toxiques et carcinogènes incluant la saccharine, les PCB, le polystyrène, le DDT, la bombe atomique, les armes nucléaires, la dioxine, l’agent orange (défoliant utilisé au Vietnam), les engrais issues de la pétrochimie, le RoundUp, la rGBH (hormone de croissance bovine), l’aspartame (édulcorant artificiel), les OGM et les semences terminator. Monsanto attaque en justice tout le monde afin de pouvoir continuer à vendre ses saloperies de produits, mais le procès le plus récent impliquant Dustin Barca, un surfer devenu artiste martial de Hawaii est spécial. Il prend de manière personnelle que Monsanto l’a empoisonné et mène l’activisme à un niveau jusqu’ici encore jamais vu.
  • Dow Chemical Company (also Union Carbide) – Cette “superbe” entreprise a aidé à faire répandre le produit méthyle isocyanate et d’autres produits chimiques en 1984 dans leur usine chimique de pesticide de Bhopal en Inde, causant un des plus grands désastres industriels de l’histoire de l’humanité. Ils sont une des cinq entreprises au monde à complètement dominer et contrôler le marché des semences agricoles, augmentant la précarité des familles paysannes dans le monde. Avec trois autres entreprises, ils ont aidé à créer le Dibromonochloropropane (DBCP), un carcinogène connu, toxine pour la reproduction et déstabiisateur endocrinien qui contamine les nappes phréatiques. Ils continuent à produire et à vendre le DBCP même après qu’il fut reconnu toxique et interdit pour son lien avec la stérilité.
  • Syngenta – Connue pour avoir attaqué en justice le county de Kaui (Hawaii) lorsque celui-ci voulait stopper les épandages d’herbicides et de pesticides qui se déroulaient proche des écoles, des hôpitaux et des zones d’habitation et aussi pour avoir longtemps caché la véritable toxicité de l’Atrazine. Cette entreprise a aussi été impliquée dans l’effondrement des colonies d’abeilles et autres pollinisateurs importants.
  • Bayer – Cette entreprise est particulièrement enthousiaste à vous vendre à vous et vos enfants des “vitamines” pleines de GMO toxiques, d’aspartame et de produits chimiques carcinogènes, et pourtant ils se nomment eux-mêmes “le premier choix des pédiâtres” Ils ont aussi été accusés d’enrober 90% de leurs semences OGM de pesticides tuant les abeilles et ils sont en train de développer un nouveau soja GM hautement toxique.
  • Dupont Pioneer – Cette entreprise en “qui on peut avoir toute confiance” a eu un monopole du marché de la poudre à canon durant la guerre de sécession aux Etats-Unis, a développé des armes nucléaires, co-créé l’agent orange, les PCB et le DDT, tout comme Monsanto.

Ces défenseurs des cultures GM affirment de manière régulière que les variétés GM de soja, de maïs et autres cultures anti-pestilences. Conservent les sols parce que les agriculteurs ne doivent presque plus labourer, causant ainsi moins d’érosion des sols. Ils mentent également sur le fait que les OGM “conservent l’eau” des sols. Bien, analysons donc ces affirmations d’un peu plus près.

Le fait est que les variétés de semences GM n’ont absolument rien fait pour minimiser l’érosion des sols et préserver l’eau. De grands médias reviennent même maintenant sur leur soutien et s’excusent du soutien précoce à ces entreprises comme Monsanto. L’attitude perverse de cette entreprise a même causé le retrait par le magazine Forbes de sa récompense “d’entreprise de l’année” décernée à Monsanto en 2009, admettant qu’ils ont “eu tort au sujet de Monsanto… vraiment tort.”

Les scientifiques du GM payés par Monsanto ont été prouvés avoir commis des fraudes en Inde. Des soi-disants “experts” de l’Indian Council of Agricultural Research (ICAR) et de l’université agricole ont été trouvés coupables d’infecter et de cacher par ailleurs le fait que le coton Bt fabriqué localement, contenait un gène de Monsanto.

Ces entreprises de la biotechnologie ont secrètement et en catimini planté des cultures de poison à travers le monde et nos sols et notre eau en sont directement affectés/infectés. L’élément le plus alarmant est que les cultures GM affectent la fertilité des sols. Dans un gramme de sol productif, il y a un réseau complexe de plus de 100 millions de micro-organismes qui peuvent représenter plus de 1000 espèces. Monsanto et leurs comparses de brutes de la biotechnologie sont en train de changer dramatiquement ces chiffres.

Les cultures GM ne conservent pas l’eau. En fait, alors que de super-mauvaises herbes se développent, les cultures GM inspirent les agriculteurs d’essayer d’irriguer leurs cutures, comme tout fermier voudrait le faire, mais en fait ils irriguent les super mauvaises herbes. Des nappes phréatiques aux puits en passant par les lacs, rivières, ruisseaux et même les océans, tout est contaminé avec de grandes quantités de pesticides et d’herbicides qui sont également utilisés pour faire pousser les culture GM. Cette pratique ruine l’eau que nous avons sur cette planète, rendant presque impossible pour les paysans des pays pauvres de faire pousser quoi que ce soit. Les cultures GM sont en fait une des plus grandes sources de pollution de l’eau aux Etats-Unis et ailleurs.

De quelque manière que vous le coupiez, le gâteau agricole pue la corruption OGM à plein nez et transpire de sa propagande. Les cultures OGM ne préservent pas l’eau… Elles la contaminent. Elles ne protègent pas les sols… Elles tuent des millions de micro-organismes qui sont vitaux pour leur santé. Les OGM ne sont pas nécessaires pour nourrir le monde, et ils n’ont absolument aucune place dans notre chaîne alimentaire.

Stop aux OGM !!…

= = =

Les Etats-Unis approuvent la première culture de pomme de terre génétiquement modifée

Le gouvernement sacrifie votre santé sur l’autel de la mégalomanie de l’indstrie de la biotechnologie

 

Anthony Gucciardi

 

9 Novembre 2014

 

url de l’article:

http://www.infowars.com/us-approves-first-genetically-modified-potato-for-planting/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Alors que la bataille alimentaire fait rage un peu partout et que plus de 96% de la nation (Etats-Unis) soutient l’étiquetage des produits OGM, le ministère de l’agriculture des Etats-Unis a annoncé qu’il se moquait de l’opinion publique et a donné le feu vert pour la production de la toute prenière culture de pomme de terre génétiquement modifiée (GM).

Dans la lignée de la bonne relation bien documentée entre les entreprises de la biotechnologie et les plus gros départements du gouvernement américain, les dernières décisions du ministère de l’agriculture sont en accord avec ce que nous vous avions rapporté il y a près de deux ans, révélant comment les représentants des Etats-Unis menaçaient en fait d’autres nations de guerre commerciale si elles ne voulaoient pas accepter les cultures GM de Monsanto.

L’agence Reuters rapporte de la décision d’infecter la chaîne alimentaire avec une variété de pomme de terre GM, incluant le fait que le fabriquant de cette culture est en fait un des plus gros fournisseurs de la chaîne McDonald’s pour leurs Franken Frites:

Le ministère de l’agriculture a approuvé vendredi la première culture de pomme de terre GM pour son ensemençage et sa commercialisation aux Etats-Unis, une décision qui va sans aucun doute s’attirer les foudres des groupes de pression opposés à la manipualtion artificielle de la nourriture.

La pomme de terre Innate, développée par J.R, Simplot Co. est créée pour contenir moins d’un carcinogène humain suspecté, se produisant lorsque la pomme de terre naturelle est frite dans l’huile. La pomme de terre est aussi mois sujette à s’abîmer durant le transport.

Boise est un fournisseur majeur de Simplot basé dans L’Idaho pour les frites surgelées du géant du fastfood McDonald’s.

La décision de notre gouvernement du “nous, le peuple”, d’approuver des pommes de terre GM pour leur incorporation dans nos aliments nous montre simplement la nécessité de pousser plus avant la lutte de l’information contre la biotechnologie et les OGM au sens large. La nation sait que nous ne voulons pas notre alimention contaminée, encore moins que les fermes bio soient contaminées avec les saloperies OGM par croisement résultant d’une pollinisation sauvage.

Une fois de plus, une grosse branche du gouvernement des Etats-Unis a démontré qu’elle préfère mettre les grosses entreprises de la biotechnologieu en position de force commerciale et financière plutôt que de prendre en considération les désirs et la santé du public.

Résistance à la dictature agro-alimentaire: Produits à boycotter contenant des OGM Monsanto…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 24 janvier 2014 by Résistance 71

Liste non-exhaustive bien-sûr, mais de produits qui ont envahis le marché français et francophone… La problématique est somme toute assez simple: Nous savons, grâce à de plus en plus d’études indépendantes (cf l‘étude don professeur Séralini sur le maïs OGM Monsanto), que notre alimentation tend à être empoisonnée (à dessein ou pas n’est plus vraiment le problème dans l’urgence…) par les OGM, par les produits chimiques (pesticides, insecticides, engrais), maintenant la radioactivité (Fukushima se révèle jour après jour être une source constante de contamination depuis près de 3 ans maintenant des écosystèmes pacifiques… Mangez-vous du saumon du pacifique ??…). Que faire ? On ne peut pas palier à tout, mais on peut déjà dire NON à ce dont on ne veut pas. Boycotter les produits qui utilisent les OGM est une première étape. En quoi les produits listés ci-après sont-ils potentiellement toxiques ? La très vaste majorité utilise ne serait-ce que du « syrop de maïs », ingredient « corn syrup » sur les étiquettes originales américaines… Sauf étiquetté NON GMO, tous les syrops de maïs utilisés proviennent de maïs génétiquement modifié dont Monsanto a le quasi monopole au pays du goulag levant. Ceci n’est qu’un cas parmi d’autres…

Nous boycottons ces marques depuis bien longtemps dans nos vies personnelles… C’est une affaire de choix, pourvu qu’il soit informé !

— Résistance 71 —

 

Monsanto les produits à Boycotter

 

Manon Laplace

 

20 janvier 2014

 

url de l’article original en français:

http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/10502/monsanto-produits-boycotter

 

Les produits du géant de la biochimie Monsanto sont présents dans de très nombreux articles de consommation courante. Bio à la Une fait la liste de quelques unes des marques qu’il vaut mieux éviter afin de ne pas mettre n’importe quoi dans son assiette.

Monsanto, titan de la biotechnologie, est tristement célèbre pour les scandales sanitaires à répétition dans lesquels la firme est impliquée. Ce que l’on sait moins enr revanche, c’est que les marques qui contiennent des produits Monsanto envahissent nos rayons.
Pour mieux savoir ce que l’on met dans son assiette et dans celle de ses enfants, il est bon de connaître les multinationales, propriétaires de nombreuses marques, qui ont recours à des composants Monsanto pour certaines de leurs productions.
Parmi celles-ci, les sociétés Kraft Philipp Moris, Unilever, General Mills, Coca-Cola, Pepsico ou encore Procter & Gamble.

Boissons

Les boissons de la marque Coca-Cola: Coca-Cola, Fanta, Dr Pepper, Minute Maid…
Les jus de fruits Capri-Sun et Topricana.
Le boissons Ocean Spray, les sodas Pepsi-Cola, Seven Up, Schweppes ou les boissons énergisantes Gatorade.
Les thés Lipton et les cafés Maxwell.
Le lait Gloria de la firme Nestlé

Produits sucrés

Les chocolats Poulain, Lindt, Côte d’Or, Dam, Milka, Suchard et Toblerone.
Les biscuits Lu, Oreo, Cadbury et les cookies Pepperidge Farm.
Les produits Brossard ou Savane.
Les bonbons Carambar, Krema et La Vogienne.
Les chewing-gums Hollywood ou Malabar.
Les barres de chocolat Bounty.
Les glaces Häagen Dazs, Miko et Ben & Jerry’s.
Les céréales Kellogg’s, parmi lesquelles Special K, Trésor, Miel Pop’s, Froties ou encore All Bran.
Les céréales Quaker.
Les yaourts Yoplait.

Produits salés

Les chips Lay’s, Pringles et Doritos.
Les biscuits apéritif Benenuts et Bahlsen.
Les spécialités fromagères Philadelphia.
Les plats préparés Marie, Findus, Tipiak.
Les pains Jacquet.
Les soupes et bouillons Liebig, Knorr, Royaco, Alvale.
Les préparations mexicaines Old El Paso.
Les sauces Heinz, Amora, Benedicta.
Les produits Uncle Ben’s.

Hygiène et entretien

Les couches pour bébé Pampers.
Les protections féminines de la marque Always.
Les gels douche, shampoings et déodorants Pantene, Axe, Monsavon, Dove, Rexona ou Timotei.
Les dentifrices Signal.
Les produits nettoyants Cif, Omo, Dash, Skip, Cajoline et Sun.
Ou encore les désodorisants Febreze.

Cette longue liste, loin d’être exhaustive et qui ne concerne que les produits présents sur le marché français, permet de se donner une idée du nombre d’articles de consommation courante dans lesquels on peut retrouver des produits Monsanto, afin de faire le tri dans sa consommation.