Archive pour politique française sionisme

Résistance politique: Sionisme et suprématisme… une analyse (Jacob Cohen)

Posted in actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 21 février 2015 by Résistance 71

Le nouveau suprématisme juif

 

Jacob Cohen

 

Février 2015

 

url de l’article original:

http://jacobdemeknes.blogspot.fr/2015/02/le-nouveau-suprematisme-juif.html

 

L’Histoire connaît parfois de ces retournements qu’on pourrait qualifier de comiques s’ils ne traînaient leurs doses de tragédies, surtout celles qui s’annoncent et qu’on s’aveugle pour ne pas les affronter.

Mais n’est-ce pas ainsi que l’Humanité a toujours fonctionné ? Depuis quand les sociétés humaines règleraient-elles leurs problèmes de manière rationnelle et avec un minimum de justice ?

Ces éléments prennent une dimension particulièrement dramatique s’agissant du peuple juif, si on veut intégrer dans cette entité tous ceux qui, chacun à sa manière et à son niveau, s’y rattachent.

Les juifs ont connu un rétablissement fantastique, inespéré. Après 10 siècles de soumissions, de harcèlements, de bannissements, d’interdictions, d’expulsions, d’assassinats, les voici soudain au faîte de leur puissance. Tout en ne représentant que 0,2% de la population mondiale, on peut dire qu’ils influencent grandement les politiques de tous les pays qui comptent. Rien ou presque ne peut se faire qui aille contre leurs intérêts. Les politiques de tous bords, en dehors de quelques extrêmes qui comptent peu, leur déroulent le tapis rouge, les caressent dans le sens du poil, les mettent au pinacle, devancent leurs moindres désirs, au mépris parfois de leurs principes fondamentaux et de leurs intérêts nationaux.

L’idéal d’Attali serait quasiment près d’être atteint : un gouvernement mondial dont la capitale serait à Jérusalem. Grâce à ses dizaines de milliers de Sayanim implantés aux plus hauts niveaux et dans les secteurs clé de la plupart des États, Israël peut plus ou moins contrôler la politique des pays occidentaux. Jamais dans l’histoire de l’humanité un pays de taille modeste n’était arrivé à étendre ainsi son influence.

Le basculement s’est fait autour de la guerre de juin 1967. Les nations arabes, qui sortaient du colonialisme, ont été laminées par une nouvelle puissance militaire stupéfiante. Israël a conquis des territoires énormes. Un nouvel empire était né. Avec cette incroyable manipulation universelle qui a fait passer Israël pour la victime et permis de resserrer les liens avec la diaspora. Le sionisme venait de réussir la vampirisation des communautés juives de par le monde. Jusqu’alors, l’idéologie sioniste ne fascinait pas les masses juives. Désormais, il y aura une force de frappe judéo-sioniste de par le monde d’une redoutable efficacité.

Israël est devenu intouchable. C’est le seul État au monde qui depuis plus de 60 ans viole impunément le droit international, occupe et annexe des territoires conquis par la force, se torche avec les résolutions internationales. Même les Etats-Unis arrêtent leurs agressions au bout de quelques années.

Depuis cette époque, le monde juif a imposé la religion de la Shoah. Journée internationale. Visites obligées des sites. Constructions de mémoriaux. Enseignement de la Shoah jusqu’en Afrique et en Chine. Lois mémorielles. Harcèlements, diabolisations en condamnations des « contestataires ».

Les élites juives ont connu une transformation radicale. Connues de tous temps pour porter les valeurs de progrès et de l’humanisme ; toujours mêlées à toutes les révolutions politiques, sociales, culturelles et philosophiques qui ont ébranlé le monde. Aujourd’hui elles sont du côté du pouvoir, du pouvoir le plus réactionnaire et impérial comme aux États-Unis (11 septembre, Irak, Iran, etc.). La France n’échappe pas à la règle.

Les historiens pourront se délecter de cette transformation fascinante. D’un « peuple du livre » en une puissance colossale, cynique, impitoyable, avide, satanique, infernale, dominatrice, cruelle. Géniale tant elle fait preuve de qualités manipulatrices exceptionnelles. Ou le génie du Mal.

Le jour où les médias se libéreront de l’emprise juive, on découvrira avec quelle cruauté et quelle maestria ces juifs venus des ghettos ont détruit systématiquement une société, un peuple, une culture, une économie, des traditions, des bâtiments, des fermes, des villages, des lieux de cultes, des cimetières, des commerces, de tout un peuple pacifique qui a eu le malheur de se retrouver sur leur « terre promise ». Et les Palestiniens continuent à payer dans leur chair, leur quotidien, les humiliations, les dépossessions, les enfermements, la domination coloniale, de juifs qui se croient tout permis parce qu’ils sont en liaison directe avec Dieu et parce qu’ils tiennent le monde par les couilles.

Un jour on écrira le livre noir du sionisme et de la domination juive. Et je crois que même la Shoah n’y survivrait pas.

Enivrés par leur puissance sans égale, les juifs en veulent plus, ne laissent rien passer, exigent même qu’on réhabilite Israël (BHL) et qu’on le sanctifie comme au bon vieux temps.

Pendant ce temps, le sentiment de rejet monte de partout dans le monde et envahit jusqu’aux classes éclairées en Occident. Israël est sur la voie inéluctable de la délégitimation. Mais au lieu d’un examen de conscience, les juifs hurlent à l’antisémitisme. Toute attitude critique est rejetée comme antisémite.

On me demande parfois, comment un peuple aussi intelligent peut ne pas voir cette dangereuse dérive. D’une part, le pouvoir et la puissance rendent aveugle à la raison. D’autre part, il y aurait là un sentiment de revanche sur l’Histoire. Et l’idée que le malheur serait consubstantiel à leur existence. Pourtant des voix s’élèvent ici et là pour mettre en garde, de grandes voix autorisées, mais elles sont étouffées par ce gang qui veut aller de l’avant coûte que coûte. Jusqu’à la fin. Jusqu’à Massada.

La France est certainement le pays qui s’est laissé soumettre à la domination juive et sioniste. C’est une France enjuivée et sionisée. L’industrie du cinéma est contrôlée par des juifs. De même que le secteur publicitaire qui veut déjà nous imposer le parfait larbin du CRIF : Manuel Valls. Ainsi que l’industrie du spectacle. La « Justice » (sic) frappe tous ceux qui osent se lever contre eux. Et que dire des médias ? Infiltrés, influencés, dominés, manipulés, possédés par des juifs au service du sionisme. Les hommes politiques sont des carpettes à leur service. Ils servent de paillassons sur lesquels les dirigeants sionistes viennent essuyer leurs bottes maculées du sang de leurs victimes.

Le monde n’aime pas plus les juifs aujourd’hui qu’avant la seconde guerre et la création d’Israël. Et il les aimera de moins en moins. Mais on applique la dissuasion nucléaire qu’est « l’antisémitisme » pour imposer le silence. À défaut de se faire aimer, les juifs se font craindre.

Politique française: La renverse de marée a t’elle commencé ?..

Posted in actualité, altermondialisme, économie, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 26 août 2014 by Résistance 71

Nous sommes tout à fait d’accord avec le dernier paragraphe… Là réside la seule solution: Union avant tout, cessons de nous laisser diviser par un pouvoir oligarchique qui ne peut survivre que sur notre division.

— Résistance 71 —

 

Cri-F-Haine sur Twitter – Quand le vice-président du CRIF agresse verbalement Jean Luc Mélenchon sur les réseaux sociaux

 

Mouvida (Mouvement pour la Vérité)

 

26 Août 2014

 

url de l’article:

http://mouvida.com/cri-f-haine-sur-twitter-quand-le-vice-president-du-crif-agresse-verbalement-jean-luc-melenchon-sur-les-reseaux-sociaux/

 

Audio du discours respectable de Mélenchon:

http://www.youtube.com/watch?v=G6yRDhkQfmU       

 

Le vice-président du CRI(J)F, un dénommé Gil Taieb, peu connu du peuple français mais bien connu des élites et des amis d’Israël, s’en est pris en des termes très agressifs, voire insultants, au candidat aux dernières élections présidentielles et Président du Front de Gôche démissionnaire, Jean Luc Mélenchon, alias Méluche pour les adversaires intimes ou Merdecluchon pour ses nouveaux ennemis.

Ce discours empli d’une certaine Haine (comma dans le nouveau FN ?), voire d’une Haine certaine, a été tweeté par le n°2 de l’association communautariste d’extrême-droite suite à un discours assez courageux et respectable de Monsieur Méluche :

Voici les propos tweetés par le-dit Gil Taïeb, vice président du Cri(j)f, dont nous avons surligné les passages les plus agressifs, sinon orduriers du moins insultants envers un représentant du peuple français, qui a réuni des millions de voix sous son nom :

<< J ai entendu Merdelenchon ce matin. Il a vomi sa haine anti Israël Il a hurlé sa haine contre les institutions juives Il a vociféré sa détestation du soutien de la communauté juive à la cause d’ Israël Il n a pas supporté le rapport fraternel que nous avons avec l ambassade d Israël. Je veux lui dire : Que ses mots sont ceux d’un ennemi de la Paix, d’un antisémite, d’un destructeur du pacte républicain, d’un fasciste populiste prêt à tout pour exister et d’un ennemi de la FranceJe veux lui dire qu’il ne représente heureusement personne et que chaque jour il s’enfonce dans la bouse nauséabondeJe veux lui dire qu’il ne nous fait pas peur et que son engagement avec les djihadistes du Hamas font de lui un complice des assassins qui ont pris en otage le peuple de Gaza, qui tirent chaque jour sur les civils israéliens, qui ont fait coulé le sang des enfants et qui arment le bras des djihadistes qui sèment la mort aux 4 coins de la planète Je veux lui dire que nous n accepterons plus sa présence à une commémoration puisqu’il préfère les juifs morts à ceux qui vivent et se défendent Je veux lui dire que je l’emmerde ! >>

Notre avis : les masques commencent à tomber…  

Le Mouvement pour la Vérité crée des nouvelles vocations et investit le débat public, attirant à lui de nouvelles personnalités comme Monsieur Mélenchon qui se rend peut-être compte que son engagement en franc-maçonnerie (de grand-père en petits-fils)  a été trahi par d’autres cercles supérieurs : A l’approche du grand rendez-vous du Chaos programmé par les élites illuminaties, des renversements d’alliance s’opèrent rapidement dans les cercles constitués et les partis politiciens, et de nouveaux axes se dessinent à vitesse grand V, lézardant la plupart des partis politiques, divisés en leur sein :

Marine et le Nouveau FN (en guerre larvée avec le FN historique) s’acoquinent avec les USA et les élites atlanto-sionistes plutôt que de défendre une France Libre chère à de Gaulle, la gôche implose sous ses contradictions et une bonne partie des troupes semblent ne plus supporter les diktats des élites sionisantes, affichant publiquement leur ras-le-bol et mettant en gardent les manipulateurs de l’ombre, la droate classique se fait toute petite en espérant tirer les marrons du feu, mais empêtrée dans ses scandales après tant d’années de Pouvoir et de corruption, elle risque de tout perdre au profit de ses concurrents, les Verts et l’UDI ne savent pas quoi dire et se font aussi petit que leurs électorats respectifs…

L’implosion se fera au coeur du Système et tous les partis manipulés vont se retrouver divisés entre les soutiens aux élites pro-NWO et leurs opposants sincères, car ne l’oublions jamais : Nul ne peut servir 2 Maîtres et dans ce grand rendez-vous de l’Histoire convoqué à coup d’attentats sanglants et de guerres immondes par les forces obscures qui tirent les ficelles du Pouvoir, chacun et chacune devra choisir son camp.

Nous avons choisi le nôtre depuis 2001 : Celui de la Vérité, de la Paix et de la Liberté, et nous sommes persuadés que des gens de plus en plus nombreux, en provenance de tous horizons politiques et de toutes religions ou non religions, rejoindront comme nous l’avons fait la Dissidence, afin de renverser le Système et créer, si possible dans la non-violence et la Justice, avec la plus grande détermination, les conditions nécessaires à un monde meilleur.

Résistance au colonialisme: Crimes de guerre envers les Gazaouis contre déculottée militaire sur le terrain… çà sent le sapin pour Israël

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 21 juillet 2014 by Résistance 71

La fin d’Israël

 

Gilad Atzmon

 

21 juillet 2014

 

url de l’article original;

http://www.gilad.co.uk/writings/the-end-of-israel.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Dans son discours à la nation, le premier ministre Netanyahou a reconnu hier que la guerre de Gaza est une bataille pour l’existence même de l’état juif.

Netanyahou a raison et Israël ne peut pas gagner cette bataille ; il ne peut même pas définir ce qu’une victoire pourrait comprendre. Il est certain que cette bataille n’est pas au sujet des tunnels ou des militants et de leurs opérations sous-terraines. Les tunnels sont juste des armes, de la logistique de résistance et non pas la résistance elle-même. Le Hamas et les résistants de Gaza ont piégé Israël dans une zone de bataille dans laquelle Israël ne pourra jamais avoir de succès et le Hamas dicte ses conditions, choisit le terrain d’affrontement et a écrit les termes mêmes requis pour conclure ce cycle de violence.

Durant dix jours, Netanyahou a fait tout ce qu’il a pu pour empêcher une opération terrestre de la Force de Défense Israélienne (FDI). Il faisait face à la réalité du fait qu’Israël n’a pas la réponse militaire à la résistance palestinienne, Netanyahou savait qu’une défaite terrestre ferait disparaître le peu qui reste du pouvoir de dissuasion de la FDI.

Il y a cinq jours, Israël, du moins aux yeux de ses supporteurs, maintenait une position d’avantage. Il voyait ses citoyens soumis à un barrage sans fin de roquettes depuis Gaza, et il montra une retenue relative en ne tuant des civils palestiniens qu’à distance (aviation et drones), ce qui continua de servir une image totalement imaginaire de force. Mais ceci a changé rapidement depuis qu’Israël a lancé son opération terrestre. Israël est une fois de plus, impliqué dans des crimes de guerre colossaux contre la population civile de Gaza et pire encore, du moins stratégiquement, ses commandos d’élite d’infantrie se font mettre la fessée dans les combats de terrain face à face dans les rues de Gaza. Malgré un certain avantage israélien technologique et une puissance de feu bien supérieure, les militants palestiniens gagnent la bataille de terrain et ils sont même parvenus à porter la bataille en territoire israélien.

De plus, les barrages de roquettes sur Tel-Aviv ne semblent pas vouloir diminuer, encore moins s’arrêter. La défaite de la FDI à Gaza ne laisse aucun espoir à l’état juif. La morale est simple. Si vous insistez de vivre sur la terre de quelqu’un d’autre, la puissance militaire est un ingrédient indispensable pour décourager les dépossédés d’agir et de reconquérir leurs droits. Le niveau de perte de la FDI et le nombre de corps de soldats d’élite israéliens (NdT: dont le véritable chiffre des pertes est soigneusement dissimulé…) retournant à la maison dans des cercueils envoient un message très clair à la fois aux Israéliens et aussi aux Palestiniens. La supériotité militaire d’Israël est un fait du passé. Il n’y a aucun futur pour un état juif en Palestine, ils devront essayer ailleurs.