Archive pour OTAN ukraine 3ème guerre mondiale

La Russie attaquée.. Les Dr. Folamour de l’OTAN larbins des banquiers veulent la guerre…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, France et colonialisme, guerre iran, guerre Libye, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 23 mars 2015 by Résistance 71

C’est à notre sens ce qu’il manque à cette analyse de Roberts: Les marionnettes de l’OTAN, les politocards de tout poil sont eux aussi totalement manipulés par les maîtres de l’ombre, ceux pour qui TOUTES les guerres sont faites, ceux qui financent depuis au moins les guerres napoléoniennes tous les côtés de toute belligérance: Les cartels des banquiers et des gros industriels transnationaux. Ces cartels sont dirigés depuis LE centre nerveux de la haute finance mondiale: La City de Londres (et sa Banque d’Angleterre) à laquelle Wall Street et toutes les places de boursicottage mondiales sont de facto inféodées.

Pour mettre fin à cela, car ce n’est pas inéluctable et tout à fait possible, il suffit de priver l’empire de son territoire. Car, fait UNIQUE dans l’histoire, pour la toute première fois, un empire (américain) repose sur une TERRE VOLÉE, USURPÉE aux nations indigènes (voir nos dossiers précis sur le colonialisme des Amériques et la doctrine chrétienne de la découverte) et n’a de fait aucune validité légale. Nous répétons car cela est primordial à bien comprendre: l’empire américain en place depuis le XIXème siècle et sans rival depuis la fin de la seconde guerre mondiale et surtout la chute de l’URSS en 1991, n’a AUCUN FONDEMENT LÉGAL !…

Un empire sans terre est à terre ! Il suffit de pousser à la reconnaissance du caractère religieux, raciste et ethnocidaire des racines de la société coloniale nord-américaine (Etats-Unis, Canada et Mexique). Une fois ceci reconnue, il en ira de même pour l’Amérique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, fondées sur les mêmes principes racistes et esclavagistes émanants de bulles papales vaticanes du XVème siècle ou de la mythologie biblique de l’ancien testament (modèle mythologique du « peuple élu-terre promise »).

Le salut de l’humanité passe par les peuples occidentaux émancipés se tenant la main dans la main avec leurs frères indigènes colonisés des Amériques et du monde pour refonder nos sociétés sur l’égalité, la justice, la coopération et l’entr’aide mutuelle, choses impossibles en société étatique capitaliste.

— Résistance 71 —

 

La Russie est attaquée

 

Paul Craig Roberts

 

20 mars 2015

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2015/03/20/russia-attack-paul-craig-roberts-2/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Tandis que Washington travaille assidûment pour miner l’accord de Minsk qui fut parachevé par la chancelière allemande Merkel et le président français Hollande, afin de mettre un terme au conflit armé en Ukraine, Washington a envoyé Victoria Nuland en Arménie pour y organiser une “révolution colorée” ou un coup d’état, a envoyé Richard Miles comme ambassadeur au Kyrgystan pour les mêmes raisons et a envoyé Pamela Spratlen comme anbassadrice en Ouzbékistan pour acheter l’allégence du gouvernement et écarter le pays de la Russie. Le résultat de tout cela serait de briser l’Organisation du Traité de Sécurité Collective et imposer à la Russie et à la Chine une déstabilisation là où elles peuvent le moins s’en accommoder.

Détails ici: http://russia-insider.com/en/2015/03/18/4656

Ainsi la russie doit faire face à un nouveau conflit en Ukraine simultanément couplé avec trois types de situations de type ukrainien le long de sa frontière asiatique.

Ceci n’est que le début de la pression que Washington fait monter contre la Russie.

Le 18 Mars, le secrétaire général de l’OTAN a dénoncé l’accord de paix entre la Russie et le Georgie qui mît un terme à l’assaut militaire de la Georgie sur l’Ossétie du Sud. Le SG de l’OTAN a dit que l’organisation rejette l’accord parce que cela “entrave les efforts incessants de la communauté internationale pour renforcer et stabiliser la région.” Regardez attentivement cette déclaration. Elle définit la “communauté internationale” comme étant les états marionnettes vassaux de Washington membres de l’OTAN et elle définit le renforcement de la sécurité et de la stabilité dans la région comme enlever le tampon entre la Russie et la Georgie de façon à ce que Washington puisse positionner des bases militaires en Georgie, directement à la frontière russe.

En Pologne et dans les états baltes. Washington et l’OTAN mentent au sujet d’une invasion russe imminente ; ceci est utilisé pour justifier des manœuvres militaires provocatrices aux frontières russes et pour construire et renforcer des bases militaires de l’OTAN aux frontières avec la Russie.

Nous avons des généraux américains déments qui appellent à “tuer les Russes” sur les chaînes de télévision nationales.

Le leadership de l’Union Européenne s’est mis d’accord pour lancer une guerre de propagande contre la Russie, diffusant les mensonges de Washington en Russie dans un effort de miner le soutien du peuple russe à son gouvernement.

Tout ceci étant fait pour forcer la main de la Russie pour qu’elle rende la Crimée et sa base navale sur la Mer Noire à Washington et qu’elle accepte par la même occasion sa vassalité en reconnaissant Washington comme son suzerain.

Si Saddam Hussein, Khadaffi, Assad et les Talibans n’ont pas voulu plier devant les menaces de Washington, pourquoi les fous de Washington pensent-ils que Poutine, qui détient le plus grand arsenal nucléaire au monde, va plier ?

Les gouvernement européens sont apparemment incapables de toute pensée indépendante. Washington a inscrit Londres et toutes les capitales européennes ainsi que chaque ville majeure américaine sur la liste de destruction par les armes nucléaires russes. Les Européens imbéciles s’empressent à vouloir se détruire eux-mêmes en se mettant au service de leur maître de Washington.

L’intelligence humaine a de fait complètement disparu si après 14 ans d’agression militaire américaine contre huit pays, le monde ne comprend toujours pas que Washington est totalement perdue dans une arrogance morbide sans nom et s’imagine comme le maître de l’univers qui ne tolérera aucun désaccord, aucune dissidence de sa volonté de domination.

Nous savons tous que les médias américains, britanniques et européens ne sont que des prostitués grassement payés pour mentir au profit de leur maître. Nous savons bien que le commandant de l’OTAN et son SG, si pas les pays membres, ont faim de guerre. Nous savons pertinemment que tous les Dr Folamour du Pentagone et l’industrie de l’armement ne peuvent plus attendre pour tester leurs systèmes d’armements et leur bouclier anti-missiles balistiques, dans lesquels ils placent toujours une confiance plus que démesurée. Nous savons que le premier ministre britannique est une taupe ; mais la chancelière allemande et le président français sont-ils prêts à la destruction de leur pays et de l’Europe ? Si l’UE a une telle valeur, pourquoi donc l’existence même de ses populations est-elle mise en danger afin de courber l’échine et accepter le leaderhip d’un Washington dément dont la mégalomanie totale va détruire toute vie sur cette planète ?

Publicités

Ingérence occidentale en Ukraine: l’armement des bataillons néo-nazis par le pays du goulag levant et son acolyte d’outre-manche…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , on 21 mars 2015 by Résistance 71

Il avait été dit dès le départ que cette « trêve » servirait aux nazis de Kiev et leurs maquereaux occidentaux de se regrouper et de préparer une nouvelle attaque. Certaines milices populaires du Donbass ne voulaient pas de cette trêve sachant que ce serait pire plus tard… La prochaine fois pourrait bien mener à la 3ème guerre mondiale…

— Résistance 71 —

 

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne arment les bataillons néo-nazis de la garde nationale ukrainienne

 

Guillaume Borel

 

20 Mars 2015

 

url de l’article original:

http://arretsurinfo.ch/les-etats-unis-et-la-grande-bretagne-arment-les-bataillons-neo-nazis-de-la-garde-nationale-ukrainienne/

 

Les accords de Minsk 2 ont été signés il y a deux mois à peine, mais les USA et la Grande-Bretagne continuent à promouvoir un processus d’escalade militaire en Ukraine.

Le congrès US avait approuvé en décembre 2014 l’augmentation de l’aide militaire à l’Ukraine, comprenant pour la première fois la fourniture d’armes létales. Des livraisons de matériel militaire ont déjà eu lieu, comme des radars anti-mortier ou des lunettes de vision nocturne, et les USA ont prévu d’acheminer dans le courant du mois de mars des drones Raven, 30 véhicules blindés ainsi que 200 Jeep Humvees à destination de l’armée ukrainienne.

Début mars, la Grande-Bretagne annonçait également l’envoi de matériel militaire « non létal », pour un montant d’1,3 millions de dollars, afin d’aider le pays à se défendre contre « l’agression de la Russie » selon le ministre anglais de la défense Michael Falon. 75 militaires britanniques sont également arrivés en Ukraine afin de commencer une mission d’entraînement de leurs homologues ukrainiens, sans qu’on sache plus précisément quelles unités de l’armée de Kiev vont bénéficier de la formation britannique. Les États-Unis ont également envoyé 300 instructeurs militaires pour une mission de formation dans la région de Lvov, qui durera jusqu’au 31 octobre prochain.

Les déclarations faites par le président ukrainien Piotr Porochenko sur son site Internet, rapportées par Sputnik News, permettent d’en savoir un peu plus sur les unités ukrainiennes qui vont bénéficier de la formation des instructeurs US : il s’agira dans un premier temps de 780 membres de la Garde Nationale ukrainienne, sans toutefois que leur bataillon d’appartenance soit précisé. Il faut souligner à ce sujet que la Garde Nationale est composée en grande partie d’extrémistes néo-nazis et que certains bataillons, comme le tristement célèbre bataillon Azov, accusé de crimes de guerres, arborent ouvertement des symboles nazis et se réclament de l’idéologie raciste suprématiste, comme cela a été rapporté notamment par The Telegraph. Washington semble donc avoir fait le choix de former des combattants néo-nazis dans le cadre de son programme de soutien militaire à l’Ukraine.

Plus généralement, l’importance des bataillons de la Garde Nationale dans le déroulement des opérations militaires pose la question du financement des groupes néo-nazis dans le cadre des programmes d’assistance financiers de l’Ukraine.

Ainsi, le nouveau prêt du FMI d’un montant de plus de 17 milliards de dollars, sera utilisé par le gouvernement ukrainien principalement pour acheter des armes, selon le quotidien allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten, qui prévoit de porter le budget militaire à 5,2 % du PIB soit 3,8 milliards d’euros. La majeure partie du matériel sera fournie par le groupe américain Network Technologies Corporation. Selon le quotidien allemand, la nationalité américaine de la nouvelle ministre des finances ukrainienne, qui est également une ancienne fonctionnaire du département d’état US, Madame Natalie Jaresko, serait à l’origine du choix de ce fournisseur… Il faut noter que les crédits octroyés par l’Union Européenne sont également susceptibles de servir à l’achat d’armement à destination des bataillons de la Garde Nationale. La commission doit notamment soumettre au parlement européen le 25 mars le déblocage d’un nouveau prêt à l’Ukraine pour un montant de 1,8 milliards d’euros.

Dans le même temps, les chefs d’état de l’Union Européenne ont approuvé jeudi le prolongement des sanctions contre la Russie jusqu’au 31 décembre 2015 et conditionné leur levée à « la mise en œuvre complète des accords de Minsk » alors que la Russie n’a pourtant pas de prise directe sur leur application, et encore moins pour ce qui concerne la partie ukrainienne.

Le président de la RPD Alexandre Zakhartchenko, dans une lettre ouverte adressée à François Hollande et Angela Merkel, a dénoncé la mauvaise volonté évidente des autorités ukrainiennes de respecter le calendrier définit dans les accords de Minsk. Il pointe notamment le retard pris par le parlement ukrainien dans l’adoption du décret d’application sur le statut spécifique du Donbass, et dénonce également la persistance du blocus économique et financier, en violation des accords.

Sur le plan militaire, l’armée ukrainienne ne semble pas respecter non plus le calendrier de retrait des armements lourds et entretien l’opacité sur leurs emplacements.

Le renforcement de la formation militaire et de l’armement des forces ukrainiennes par l’axe Londres-Washington, conjugué à la mauvaise volonté évidente du gouvernement Porochenko de mettre en œuvre les accords de Minsk laisse donc craindre une reprise du conflit à la fin du printemps ou au début de l’été, dont la Russie et les indépendantistes seront évidemment tenus pour responsables, la trêve n’ayant servi qu’à la préparation opérationnelle d’une nouvelle offensive…

Ingérence impérialiste occidentale en Ukraine… Vers une Yougoslavie 2.0

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , on 25 février 2015 by Résistance 71

La balkanisation de l’Ukraine

 

Miroslav Lazanski

 

25 février 2015

 

url de l’article:

http://www.voltairenet.org/article186833.html

 

La guerre qui ravage actuellement l’Ukraine s’internationalise. Les clivages qui apparaissent dans les Balkans ne sont pas nouveaux. Ils étaient là durant le démembrement de la Yougoslavie, et auparavant durant la Seconde Guerre mondiale. Pour Miroslav Lazanski, c’est une vieille partition que l’on rejoue.

Lav Tolstoï a écrit, dans Guerre et paix, que « La veille de l’année 1812, il y eut une concentration des pouvoirs en Europe occidentale, partie de l’Ouest vers l’Est, vers les frontières de la Russie. » Je ne sais pas ce que ce grand écrivain et penseur dirait aujourd’hui s’il pouvait jeter un coup d’œil sur l’Europe du début du 21ème siècle. C’est comme s’il avait déjà prévu à son époque « l’otanaïsation », l’encerclement de la Russie et les pressions politiques et psychologiques sur les États neutres pour qu’ils rejoignent l’Alliance.

Ce qui a été commencé en Europe en 1999 lors des bombardements de la République fédérale de Yougoslavie, continue aujourd’hui avec la tragédie en Ukraine. Les images des immeubles et ponts détruits sont invraisemblables ; des maisons brûlées, des cadavres dans les rues. Tout cela dans l’Europe du 21ème siècle ! Et ce n’est pas un film, mais la cruelle réalité. L’Europe politique s’est tue à propos des mêmes images en Yougoslavie en 1999, et aujourd’hui elle est indifférente à la souffrance humaine en Ukraine.

L’Europe politique a imposé au peuple d’Ukraine un choix « soit / soit », et par là, la guerre. Après les Accords de Minsk 2 [1], certains pensent encore, en Europe et encore plus aux États Unis, que le fait d’envoyer de l’aide militaire à Kiev pourrait changer la situation militaire sur le terrain. Mais aucun missile antichar occidental ne pourra changer le rapport des forces parce que les soldats de Kiev n’ont pas été formés à les utiliser, ils auraient besoin d’au moins six mois d’entrainement et d’apprentissage. Les systèmes d’artillerie de l’Otan ne sont pas compatibles avec les systèmes en possession de l’armée ukrainienne. L’Occident peut fournir à l’Ukraine de simples véhicules blindés pour transporter l’infanterie, ce que les Britanniques ont déjà fait, de l’électronique pour les communications radio et des radars d’artillerie, ce qui a déjà été livré à Kiev.

Cependant, si l’Otan livrait à Kiev d’autres types d’armement, ou s’il envoyait ses propres spécialistes d’entrainement militaire, on pourrait voir apparaître dans le Donbass des chars T-80 et T-90 au lieu des T-72. On verrait alors quels missiles seraient efficaces. L’entrée d’une unité de l’Otan en Ukraine provoquerait l’entrée de l’armée russe sur le théâtre d’opérations. Dans un conflit conventionnel sur ce terrain, aucune armée occidentale, même pas celle des États-Unis, ne pourrait vaincre l’armée russe, parce que les généraux occidentaux oublient de toute évidence la doctrine du Maréchal Otarkov, toujours actuelle dans l’armée russe : vaincre pendant la première phase d’un conflit conventionnel par la destruction des cibles clés très profondément en territoire ennemi, dès les premiers moments de la guerre, et conquérir rapidement le territoire ennemi par l’avancement de l’armée de terre.

C’est une victoire totale pendant la première phase de la guerre, une victoire sans utilisation de l’armement nucléaire tactique. La stratégie de l’offensive, avec comme but la pénétration profonde dans le territoire ennemi sans utiliser des armes nucléaires, a été l’essence de la vision soviétique de la guerre en Europe. Les États-uniens ont essayé de faire mieux avec la doctrine de la « bataille air-terre 2000 ».

C’est précisément la raison pour laquelle ni les USA ni l’Otan n’enverront leurs forces en Ukraine, parce qu’ils n’ont aucune chance pour vaincre dans une guerre conventionnelle. En effet, si les troupes de l’Otan ou des USA se trouvaient en situation d’échec en Ukraine face à l’armée russe, Bruxelles et Washington devraient décider soit d’admettre la défaite avec toutes ses conséquences politiques et militaires, soit d’utiliser des lanceurs munis d’armes tactiques nucléaires.

Dans cette situation, sachant que des Tomahawks peuvent atteindre des cibles en Russie en cinq ou six minutes, le Kremlin aurait peu de temps pour décider, ordonner et exécuter une riposte nucléaire. Il devrait intervenir au bout de trois minutes maximum, faute de quoi, il ne pourrait pas lancer de contre-offensive, les missiles états-uniens ayant déjà atteint leurs cibles russes.

Autrement dit, la frontière entre l’utilisation tactique et stratégique de l’armement nucléaire est dangereuse. Le risque d’implosion est effrayant, l’une et l’autre partie pourrait interpréter l’utilisation de l’armement nucléaire tactique comme une introduction de l’utilisation de l’armement nucléaire stratégique. Dans ce cas, seul Dieu pourrait aider la planète. Selon l’opinion du professeur Lowell Wood du Laboratoire National de Livermore (États-Unis) datant de 1982, entre 500 millions et 1,5 milliards de personnes périraient. Et comme la technologie nucléaire a entretemps progressé, le nombre de morts serait beaucoup plus important.

Est-ce que ceux qui voudraient internationaliser le conflit ukrainien, pensent à cela ?

L’opinion publique en Russie est ces jours-ci surprise par l’arrivée de citoyens croates en renfort de l’armée de Kiev, du Pravyi Sektor et de la Garde Nationale d’Ukraine. Seuls ceux qui ne connaissent pas l’Histoire sont surpris. Les soldats de l’État indépendant croate se sont battus pendant la Seconde Guerre mondiale au côté d’Hitler à Stalingrad, tandis que sur le Front de l’Est il n’y eu aucun Serbe. L’État indépendant croate avaient envoyé sur le Front de l’Est son aviation. Le général Franjo Dzal était l’un des pilotes qui abattait les avions russes. À l’époque de l’ex-Yougoslavie, la Croatie avait d’excellentes relations avec l’Ukraine et la Serbie avec la Russie. Dans quelle mesure la religion a influencé cela (en Ukraine il y a des catholiques et des uniates) est une longue histoire. Quoi qu’il en soit, les Croates se sont mis du côté de l’Ukraine, et les Serbes, d’après les volontaires, du côté de Donbass.

On a balkanisé l’Ukraine. On y continue la guerre que nous avons arrêté en 1945 …

L’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord prépare activement la guerre avec la Russie en Europe…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 20 février 2015 by Résistance 71

Nous le disons dès que nous en avons l’opportunité: Il faut toujours écouter ce qu’a à dire Leonid Ivashov, l’ancien chef d’état major de l’armée russe au moment des attentats du 11 septembre 2001.

Une fois de plus il est pile poil sur le coup. Tout ceci va sans doute amener la « bombe de la vérité » sur le 11 septembre. Ivashov aura t’il l’honneur de la lâcher, ce serait mérité pour lui qui sait depuis tant d’années et « ronge son frein » patiemment en silence (forcé).

— Résistance 71 —

 

L’OTAN se prépare à la guerre avec la Russie en Europe

Général russe: Nous sommes en guerre

 

Kurt Nimmo

 

19 février 2015

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/nato-prepares-for-war-with-russia-in-europe/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le magazine “Stars and Stripes” (NdT: Le mag de l’armée du pays du goulag levant) rapporte que le commandement terrestre de l’OTAN utilise des techniques employées contre les Talibans en Afghanistan pour préparer ses forces terrestres à une guerre contre la Russie en Europe.

Le magazine cite “l’agression russe en Ukraine et les préoccupations que cela soulève sur le côté sud de l’OTAN.” Il y est aussi dit que l’alliance met en place “des améliorations sur la promptitude et le temps de réponse”, elle a envoyé des évaluateurs de combat.

Le guide politique s’est aligné. La structure militaire est alignée et l’attention et l’énergie sont toutes alignées”, a dit au journal le Lt. Gen John W. Nicholson, commandant du commandement des forces terrestres de l’alliance (NdT: N’oublions jamais que les forces de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, sont sous commandement américain…). “Ces menaces à la stabilité du monde qui nous entoure, spécifiquement à l’Est et au Sud, ont clairement donné de l’énergie au leadership politique et militaire de l’alliance afin de mettre en place ces améliorations de promptitude et de réponse nous concernant”.

Un nouveau plan très simple: Armer l’Ukraine

“Roll Call”, un journal couvrant les développements législatifs et politiques sur la colline du Capitole (NdT: Là où siège le congrès du pays du goulag levant), rapporte que “la sécurité en Europe demande un nouveau plan d’action: l’accélération des initiatives de modernisation des forces de l’OTAN en Europe de l’Est et immédiatement délivrer le surplus d’équipement de la guerre froide à l’Ukraine.

Benjamin Jensen, un universitaire en résidence a l’école de service international de l’American University et qui gère le programme d’études avancées pour le commandement du corps des Marines (USMC) et de son collège de cadres, écrit que “le prochain National Defense Authorization Act (NDAA) devrait inclure une procédure d’accélération de ventes d’armes aux pays étrangers comme les membres de l’OTAN de l’europe de l’Est. Ces pays ont besoin d’une forte garantie que les Etats-Unis sont impliqués et volontaires pour l’OTAN et désireux de suppléer à leurs stocks d’armes et de munitions qu’ils envoient pour défendre la souveraineté de l’Ukraine.

Pour l’establishment de la défense, la Russie est une menace aux états baltes

Jeudi, le secrétaire à la défense britannique, Michael Fallon a dit qu’il croit que la Russie représente “un danger actuel et immédiat” pour les états baltes de la Latvie, de la Lithuanie et de l’Estonie

Fallon a dit qu’il était impératif que l’OTAN soit préparée pour une agression de la part de la Russie “de quelque manière que ce soit”. Il a dit que la Russie utiliserait ce que le BBC décrit comme “des tactiques secrètes” pour minimiser la souveraineté des états baltes.

Le 24 février, l’OTAN va utiliser le jour de l’indépendance de l’Estonie pour faire parader des troupes à 300m de la frontière russe, une action que les Russes considèrent comme étant une provocation.

Pour un général russe: Nous sommes en guerre

Plus tôt ce mois-ci, le général russe Leonid Ivashov, l’ancien chef d’état major de l’armée russe (NdT: en fonction lors des attentats du 11 septembre 2001) et ancien chef des relations internationales du ministère de la défenee russe et actuel président de l’Académie d’Études Géopolitiques de la Russie, a dit que la Russie était en guerre avec l’OTAN et l’occident.

“Apparemment, les officiels de l’UE et le ministre des affaires étrangères américain John Kerry se sont dédiés, et continuent à se dédier, à étudier de près et profondément la doctrine du Dr Goebbels… Ils présentent tout ce qui se passe à l’opposé de la réalité. Ceci constituait une des formules par laquelle la propagande nazie fut employée avec le plus de succès… Ils accusent la partie qui se défend d’agression. Ce à quoi nous assistons en Syrie et en Ukraine est un projet occidental, un nouveau type de guerre: dans les deux endroits vous voyez une approche anti-russe très claire et comme cela est bien connu, les guerres aujourd’hui, commencent toujours avec des opérations de guerre psychologique et d’information… J’assume que le ministère des affaires étrangères comprend bien que nous sommes en guerre,” a dit Ivashov.