Archive pour OTAN guerre russie

Quand le renseignement russe informe Vétérans Today sur l’Ukraine… (VT)

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 20 mars 2022 by Résistance 71

agressionrusse
Agression russe…

VT a demandé aux Russes de quoi il retournait, ils nous ont répondu avec des points clefs de briefings de leurs services de renseignement

Les Etats-Unis semblent avoir oublié, pour paraphraser une célèbre réplique du livre “Octobre rouge”, que les Russes ne vont pas chier sans avoir un plan.

VT

10 mars 2022

url de l’article original :
https://www.veteranstoday.com/2022/03/10/vt-asked-the-russians-about-what-was-going-on-and-they-responded-with-an-intel-drop/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

L’information qui suit provient d’une source du renseignement russe et d’un briefing fait à Damas sur notre requête alors que les médias américains sont 100% censurés. Merci de diffuser ces informations au grand large.
~ L’équipe éditoriale de VT ~

VT : Lisez tout d’un bout à l’autre même si ça digresse ou se répète un peu. Il y a des choses dans cette liste que vous ne trouverez nulle part ailleurs et bien entendu ceci provient directement du renseignement russe. C’est ce que le journalisme est supposé être. Mais nous ne pouvons pas dire que tout ce qui est dit est vrai, juste qu’”ils” l’ont dit.

  • Trump était notre homme depuis le départ, comme le FBI vous l’avait dit…
  • Biden va se rendre en Arabie Saoudite pour rencontrer Bin Salman
  • Il a peur que celui-ci ne rejoigne la Russie
  • Aussi, Mohamed bin Naif pourrait bien être mort, vérifiez cette info
  • Les Arabes ont catégoriquement refusé à Biden une augmentation de leur fourniture de pétrole
  • Le Venezuela lui a aussi refusé !
  • Les Etats-Unis et leurs alliés ont eu bien tort dans leurs sanctions et véritables opportunités d’exclure la Russie de leurs fournisseurs technologiques et de matières premières. Après ce que les Etats-Unis ont fait au Venezuela, ils ne parleront même pas à Biden là-bas !
  • Le pétrole et le gaz russes sont toujours en fleurs, les fruits sont à venir.
  • La Russie fournit 90% du palladium de l’électronique mondiale !
  • La Russie fournit 80% des substrats uniques de saphire pour les microcircuits, ceci est une technologie unique russe !
  • La Russie possède plus de la moitié des brevets du projet Airbus et la moitié de la fourniture des matériaux.
  • L’acier russe est le matériel principal pour l’Europe, qui ne peut pas le remplacer par quoi que ce soit d’autre
  • Les Arabes ne soutiendront que leurs propres intérêts. En ce moment ils sont très satisfaits des prix du pétrole. Ils ne vont pas refuser une telle douche d’or ! Les Etats-Uns n’ont rien à offrir en retour de ce grand cadeau du destin.
  • La Chine est prête à acheter tout le pétrole et le gaz russes, donc par principe, nous n’intéressons plus les acheteurs d’Europe
  • Cette opération militaire [en Ukraine] va permettre à Poutine de résoudre tout une volée de problèmes internes
  • Le problème de la Banque Centrale Russe étant sous le contrôle de la réserve fédérale américaine va être finalement résolu !
  • Toutes les structures compromises du business russe vont être neutralisées. La Russie va continuer à se développer. L’Occident ne se rend même pas compte à quel point il s’est éloigné de nous. Ils ne savent pas le faire. Un paradigme scientifique et technologique complètement différent est imbriqué dans presque toutes les technologies futures russes. La politique pro-occidentale de nos oligarques va prendre fin ! La Russie a la grande opportunité de commencer un développement actif et rapide.
  • Les Etats-Unis ont clarifié qu’ils ont un plan pour remplacer Zelensky. Il reste avec eux comme sacrifice potentiel. Ils n’ont plus besoin de lui, ce clown impuissant, qui ne sait que jouer du piano avec sa bite.
  • Une véritable guerre moderne est une destruction ultra-rapide et TOTALE et un nettoyage du territoire. La Russie n’a pas de tels objectifs. Ceci est une situation unique lorsque le soi-disant agresseur considère grandement les populations civiles du pays comme étant son peuple et essaie de le protéger du mieux possible ! Les barjots nazis agissent différemment : ils détruisent leur propre peuple !
  • Les Etats-Unis et l’occident ont besoin d’un nouveau set d’objectifs pour le XXIème siècle, autrement ils devront faire face à une extinction complète. Trump n’est en rien un de ces politiciens. Il vit au XXème siècle. Il n’a aucune idée ni réelle compréhension du véritable futur des Etats-Unis et du monde. C’est bien triste !
  • La boutique financière associée qu’est Matrix Capital de Pavel Teploukhine croit que l’industrie russe aura de plus grandes opportunités. Il commente de cette façon :

“La bulle de la haute technologie doit péter […] et les entreprises qui représentent le secteur industriel doivent aller plus vite les segments surgonflés en termes de croissance. Ainsi, en ayant la structure actuelle économique, nous devrions aussi être en avance sur les pays développés en termes de croissance, qui largement sortent du surgonflage de la haute technologie. Ainsi, la Russie aura des années de bon augure économique.”

  • Les Etats-Unis imposent un embargo à la fourniture à la Russie d’électronique produite dans tout pays du monde utilisant une technologie américaine. D’après des estimation préliminaires, les plus grandes marques comme Apple, Samsung, Xiaomi vont perdre quelques 10 milliards de dollars par an.
  • En réponse, le gouvernement russe pense stopper la vente de gaz néon à l’occident. D’un côté, ce gaz est juste un déchet de l’industrie métallurgique, mais on en a besoin pour les lasers dans les scanners lithographes qui produisent les puces électroniques.
  • 90% du gaz néon qui arrive aux USA provient d’Ukraine. Mais là, il n’est que seulement nettoyé. Il est un produit dérivé de la production russe.
  • Le groupe de recherche Techcet a publié un rapport disant que les manufacturiers de semi-conducteurs sont très lourdement dépendants des matières premières russes.
  • Contre la toile de fond de la situation géopolitique actuelle, la Maison Blanche a poussé les entreprises à chercher des alternatives pour leurs fournisseurs de matières premières, incluant le néon. Ceci a été rapporté par l’agence Reuters. Ceci dit, trouver ces alternatives ne sera pas du tout facile. Il y a de longues listes d’attente pour les années à venir. De plus beaucoup d’alternatives sont en Chine, qui est aussi sujette à des sanctions.
  • L’usine TyazhMekhPress de Voronezh est un leader de la production de presses lourdes pour l’industrie de l’automobile et des transports
  • En 2013, TyazhMekhPress a fabriqué la première presse au monde ayant un for ce de compression de 16 500 tonnes pour les forges à chaud. Il n’y en a que deux analogues en Allemagne et au Japon.  Les presses TMP, qui ont une force de 4000 tonnes ont une part de marché mondial de 50-60%
  • Les Forges de Courcelles près de Paris ont acheté 7 TMP pour fabriquer les villebrequins pour les moteurs Audi, VW, Mercédès.
  • Ces machines TMP travaillent aussi dans les usines Renault, Peugeot, Citroën, Toyota, Mitsubishi, Samsung, Tata Motors.
  • Un autre sujet explosif est le fait qu’un programme biologique et bactériologique militaire est en cours en Ukraine, programme financé par le Pentagone. Comme l’a récemment rapporté Igor Konachenkov, le ministère de la défense russe a reçu des informations des employés de ces laboratoires au sujet de la destruction en urgence le 24 février de pathogènes qui causent un bon nombre de maladies comme le choléra, l’anthrax (maladie du charbon), la peste, la tularemia et autres. Ceci fut fait pour empêcher la divulgation des faits en violation par l’Ukraine et les Etats-Unis de la Convention on the Prohibition of Biological and Toxin Weapons (BTWC).
  • Les médias russes sonnent l’alarme depuis longtemps au sujet des nombreux laboratoire biologiques en Ukraine (une bonne trentaine), labos supervisés par l’agence américaine de la Defense Threat Reduction Agency (DTRA).
  • En connexion avec leurs activités hors de contrôle au cours des années et dans différentes régions de l’Ukraine, il y a eu des noyaux de contagion de maladies atypiques, souvent ayant eu des résultats fatals.
  • D’après un ancien membre de la commission de l’ONU sur les armes biologiques, le microbiologiste Igor Nikouline, les Américains font des recherches actives sur les caractéristiques du système immunitaire des Slaves orientaux et créent de nouveaux pathogènes résistants aux antibiotiques.
  • La porte-parole du ministère des affaires étrangères américain, Victoria Nuland, parlant lors d’une audition au sénat américain, a admis les efforts conjoints avec les ukrainiens pour “empêcher que des matériaux en rapport avec ces recherches ne tombent entre les mains des troupes russes.”
  • Dans le même temps, des officiels à la fois de Russie et de Chine ont demandé des explications aux Etats-Unis sur les activités de 336 laboratoires biologiques déployés par le Pentagone dans plus de 30 pays. En connexion avec la suspicion d’une claire violation des normes internationales et du risque de la menace biologique sur la population, Moscou n’exclut pas l’utilisation des articles du BTWC en consultation de ces problèmes.
  • De manière évidente, les Américains ont poussé le bouchon trop loin, imposant leurs propres règles inacceptables au monde, pensant que la loi ne s’applique pas à “l’hégémon”.
  • Le président adjoint du conseil de la Fédération [de Russie], Constantin Kosachev, prédit que bientôt la preuve du soutien de l’occident aux structures néo-nazies ukrainiennes sera établie.
  • Ceci ne sera pas un pétard mouillé, mais des faits avérés qui pourront radicalement affecter l’opinion publique et les évaluations de ce qui se passe vraiment par ceux aux pouvoirs en occident. Pour ce faire, il est important de préparer minutieusement la base de preuve et de s’assurer de sa délivrance aux intéressés.
  • Alors que l’opération spéciale de démilitarisation et dé-nazification de l’Ukraine progresse, l’armé russe obtient des documents qui font la lumière sur des plans profonds du régime de Kiev, étroitement gardé par des conseillers occidentaux.
  • Ainsi, le ministère de la défense russe a publié un document contenant un ordre de combat à la Garde Nationale ukrainienne de se préparer pour une offensive sur le Donbass début mars 2022.
  • Maintenant il devient clair pourquoi les politiciens occidentaux ont fait tout un foin au sujet de “l’invasion” russe en cours : ils demandèrent de la Russie que “les troupes retournent dans leurs cantonnements “ afin de libérer les mains des forces armées ukrainiennes et les bataillons de gardes nationaux dans le Donbass.
  • D’après le représentant officiel du ministère de la défense, le général Igor Konachenkov, l’opération spéciale militaire lancée le 24 février a empêché une large offensive par des groupes armés ukrainiens sur les républiques populaires de Donetsk et de Loughansk, qui ne sont pas contrôlées par Kiev, en mars.
  • Maintenant nous devons voir et analyser à quel point le leadership américain et ses alliés de l’OTAN, qui parlent beaucoup de paix en Ukraine, ont été impliqués dans la planification et la préparation de l’opération offensive contre le Donbass.
  • Le secret est devenu clair au sujet des plans de l’Ukraine d’acquérir et de créer ses propres armes nucléaires. L’agence de presse Interfax, citant une source informée d’un des départements compétents en la matière de Russie, a rapporté que “la mise en place par Kiev de de projet très dangereux de développement nucléaire pourrait bien devenir une réalité dans un futur proche.”
  • D’après la source, les spécialistes ukrainiens préparaient une “bombe sale” et séparait le plutonium dans la zone d’exclusion de la centrale de Tchernobyl et l’augmentation du niveau de radiation, qui est naturel dans ce contexte, cacha le travail effectué.
  • Le rôle central de la création d’une arme nucléaire a été assigné au centre de recherche scientifique du Kharkov Institute of Physics and Technology, qui possède une bonne base expérimentale. Comme l’a noté la source, Kiev pourrait secrètement acquérir des technologies d’enrichissement d’uranium par centrifuge et de séparation d’isotope par laser de l’occident.
  • Pour accélérer ce travail, le plutonium de cette qualité requise a été obtenu dans l’étape initiale et il y a une raison de croire que tout ceci ne fut pas sans la participation de Washington.
  • Alors que l’opération spéciale de démilitarisation et dé-nazification de l’Ukraine avance, l’armée russe possède des documents qui mettent en lumière les plans extensifs du régime de Kiev, étroitement gardé par ses protecteurs occidentaux. Ainsi le ministère russe de la défense a publié un document contenant un ordre offensif de marche de la Garde Nationale d’Ukraine en préparation d’une offensive contre le Donbass début mars 2022.
  • L’armée russe va peut-être atteindre les frontières occidentales de l’Ukraine ces prochains jours. Cette opinion fut exprimée par le premier vice-président de l’académie des problèmes géopolitiques et membre correspondant de l’académie russe des sciences de l’artillerie et des fusées, Constantin Sivkov.
  • L’analyste militaire pense que le but de l’opération spéciale russe est très simple. Ceci est l’occupation de tout le territoire ukrainien, l’accès à ses frontières occidentales, virer le junte de là-bas, puis mener à bien un nettoyage des villes. De fait, cette dernière tâche sera mieux effectuée par la police que par l’armée
  • D’après Sivkov, l’accès aux frontières occidentales de l’Ukraine pourra se produire dans les prochains jours. Ensuite, l’expérience de la Syrie dans l’opération de nettoyage pourra être utilisée, par exemple les militants pourront être mis dans des bus et expulsés.
  • Arme génétique contre les Slaves
  • Des échantillons sanguins ont été pris sur des soldats pour rechercher la présence d’anticorps du virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo et des virus hanta. Cette information est devenue publique grâce à l’enquête publiée par la journalise bulgare Dilyana Gaytandzhieva. Elle a aussi ajouté que 80 millions de $ ont été alloués pour les expériences. Le programme fut géré par Black and Veatch Special Projects Corp., sous la direction de la DTRA américaine. Ceci est un des départements du pentagone.
  • Il doit être noté que les Etats-Unis font constamment des recherches biologiques qui mettent l’humanité au seuil du désastre global. Ainsi, pour nettoyer la gigantesque marée noire du Golfe du Mexique de 2010, les laboratoires américains, menés par le prix Nobel Hamilton Smith, ont synthétisé en 2011 au J. Craig Venter Institute, un très dangereux organisme artificiel nommé “Cynthia” (mycoplasma laboratorium), qui dans le futur est supposé avoir traversé l’Atlantique et causé la contagion par une infection inconnue de pêcheurs du Sénégal. Quelques dizaines de milliers de personnes ont souffert de maladies cutanées, d’abscès sur la peau et d’un littéral effondrement du fonctionnement de leurs organes internes.
  • Pour commenter sur cette information, il peut être assumé avec un haut degré de probabilité que cela soit lié à des tentatives de créer une arme génétique ciblant des personnes de manière spécifique, des porteurs de “groupes haplo” de génotype slave.
  • En fait, les actions des Etats-Unis et de la junte de Kiev violent directement l’article 1 de la Convention de l’ONU sur la prohibition des armes bactériologiques (biologiques) et des armes à toxines. De plus, la mise en opération de telles facilités à la frontière avec la Russie pose une menace directe pour notre pays. Donc, nous parlons ici de la sécurité de la Russie et de la santé de ses citoyens.
  • Un autre sujet explosif est le fait qu’un programme militaire biologique est mis en place en Ukraine, financé par le Pentagone.
  • Comme l’a rapporté récemment Igor Konachenkov, le ministère de la défense a reçu de la documentation venant d’employés de bio-laboratoires au sujet d’une destruction d’urgence le 24 février 2022, d’organismes pathogènes causant des maladies variées comme le choléra, la maladie du charbon, la peste et autres. Ceci fut fait afin d’empêcher la divulgation des faits de violations par l’Ukraine et les Etats-Unis de la convention de l’ONU sur les armes biologiques.
  • Les médias russes ont sonné l’alarme depuis bien longtemps au sujet des nombreux laboratoires biologiques en Ukraine (il y en a plus de 30), supervisés par  l’agence DTRA américaine du Pentagone. En connexion avec leurs activités incontrôlées, il y a eu des foyers de contagion de maladies atypiques dans différentes régions d’Ukraine, souvent avec une issue fatale.
  • D’après un ancien membre de la commission de l’ONU sur les armes biologiques, le microbiologiste Igor Nikouline, les Américains étudient les caractéristiques du système immunitaire des Slaves de l’Est européen et créent de nouveaux pathogènes en conséquence résistant aux antibiotiques. (FIN du communiqué)

= = =

Deux communiqués sur la guerre en Ukraine à diffuser sans modération :

ukraine_zelensky-marionnette

Serbie: Il y a 16 ans un crime nucléaire de l’OTAN que les populations paient au prix fort…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 mars 2015 by Résistance 71

Un crime de plus contre l’humanité à mettre à l’actif de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord, dont les criminels terroristes courent toujours…

— Résistance 71 —

 

Héritage de l’OTAN: La Serbie première en Europe pour le nombre de cancéreux

 

Sputnik News

 

25 mars 2015

 

url de l’article original:

http://fr.sputniknews.com/international/20150325/1015336847.html

 

Avec 5.500 cas de cancer enregistrés pour un million d’habitants, la Serbie arrive en première position en Europe pour le nombre de décès dus au cancer.

Il y a 16 ans, l’Otan commençait à bombarder la Yougoslavie

L’opération militaire de l’Otan contre la Yougoslavie a fait jusqu’à 2.500 morts. Mais il ne s’agit là que d’un préjudice direct. Les avions de l’Otan ont largué près de 15 tonnes d’uranium appauvri sur le territoire serbe. La période radioactive de l’uranium est de 4,5 milliards d’années. Depuis les bombardements otaniens, les experts ont également découvert en Serbie des traces de plutonium dont la « longévité » atteint 24.000 ans.

Deux mois et demi après les bombardements, des spécialistes grecs ont constaté une augmentation de la radioactivité en Grèce en moyenne de 20% à 30%.

Les spécialistes serbes rappellent pour leur part que même une faible dose de radiation suffit à déclencher la transformation de cellules saines en cellules cancéreuses. Un autre risque consiste dans la mutation génétique qui entraîne la naissance d’enfants présentant des incapacités mentales et physiques.

« L’utilisation de munitions contenant de l’uranium appauvri pour bombarder la province méridionale serbe du Kosovo et les régions adjacentes a provoqué une véritable «épidémie» de lymphome et de leucémie dans la partie centrale de la Serbie. Le rapport de 2014 montrera que le nombre de malades atteints de tumeurs solides a également augmenté », a déclaré à l’agence Sputnik le professeur Slobodan Cikaric, président de l’Association serbe de lutte contre le cancer.

Selon l’Institut de santé publique de Serbie, pendant la période d’avant 2012, le nombre de malades atteints de lymphome et de leucémie a augmenté de 80% dans le pays.

Résistance politique: L’oligarchie occidentale veut s’offrir la tête du nounours russe…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , on 11 août 2014 by Résistance 71

La ploutocratie occidentale s’en va à la chasse… à l’ours

 

Pepe Escobar

 

10 Août 2014

 

url de l’article:

http://www.michelcollon.info/La-ploutocratie-occidentale-s-en.html?lang=fr

 

Le statu quo de l’après-guerre froide en Europe de l’Est, sans parler de l’Europe de l’Ouest, est maintenant mort et enterré.

Pour la ploutocratie occidentale, le 0,00001 % au sommet de la pyramide, les véritables Maîtres de l’Univers, la Russie est la récompense ultime : un immense trésor regorgeant de ressources naturelles, de forêts, d’eau limpide, de minéraux, de pétrole et de gaz naturel. De quoi procurer à tout amateur du jeu de guerre orwellien-panoptique au sein de la NSA et de la CIA des moments de pure extase. Mais comment va-t-on s’y prendre pour bondir sur la proie et tirer profit d’un butin aussi impressionnant ?

C’est ici qu’entre en scène le globoflic Otan. Tout juste après avoir reçu, sans aucun égard, un coup de pied à son arrière-train collectif par des guerriers montagnards armés de kalachnikovs, l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord amorce rapidement un « pivot » vers la Russie, le même sempiternel jeu déjà proposé par Mackinder et Brzezinski. La feuille de route sera établie au cours du sommet de groupe au début de septembre au pays de Galles.

Dans l’intervalle, la tragédie du vol MH17 est en train de se métamorphoser rapidement. En conjuguant les constatations sur place d’un observateur de l’OSCE canadien (dans la vidéo à écouter attentivement indiquée en note [1]) à l’analyse d’un pilote allemand indiquée en note [2], il est fort probable que ce soit le feu d’un canon automatique de calibre 30, dont les SU-25 ukrainiens sont équipés, qui a touché le cockpit du vol MH17, entraînant une décompression massive et l’écrasement de l’avion.

Aucun missile donc, pas même de R-60M air-air, et encore moins de missile BUK (l’objet de toute la manipulation frénétique initiale des Américains). La nouvelle explication possible est corroborée par des témoins sur place interviewés dans le dorénavant fameux reportage de la BBC « effacé » [3]. Bref, une opération sous fausse bannière planifiée par les États-Unis et mal exécutée par Kiev. On imagine à peine les répercussions géopolitiques d’une ampleur tectonique si la fausse bannière venait à être intégralement dévoilée.

La Malaisie a remis les enregistrements de vol au Royaume-Uni, autant dire à l’Otan. Il faut donc s’attendre à ce que la CIA les manipule. Le vol AH5017 d’Air Algérie s’est écrasé après le vol MH17. Pourtant, l’analyse s’y rapportant a déjà été rendue publique. Pourquoi donc l’analyse et la manipulation des boîtes noires du vol MH17 prennent-elles tant de temps ?

Le jeu des sanctions lui, se poursuit. La Russie demeure coupable, sans la moindre preuve, et doit être punie. L’UE suit aveuglément la voix de son maître et a adopté à l’encontre de la Russie toutes les dures sanctions qui faisaient l’objet des discussions des pays membres la semaine dernière.

Il y a pourtant des échappatoires. Moscou aura un accès limité aux marchés transigés en dollars US et en euros. Les banques que possède l’État russe ne peuvent plus vendre d’actions et d’obligations à l’Occident. Pourtant, la Sberbank, la plus importante de Russie, n’est pas sanctionnée.

À court et moyen terme, la Russie devra s’autofinancer. Mais les banques chinoises peuvent facilement en lieu et place effectuer ce genre de prêt. Il ne faut pas oublier le partenariat stratégique entre la Russie et la Chine. C’est comme si la Russie avait besoin d’une nouvelle preuve que la seule façon de procéder, c’est de faire de plus en plus abstraction du système basé sur le dollar US.

Les pays membres de l’UE vont souffrir, et pas à peu près. BP a une participation de 20 % dans Rosneft et rue déjà dans les brancards. Exxon Mobil, Statoil (Norvège) et Shell seront aussi affectés. Les sanctions ne touchent toutefois pas l’industrie gazière. Si cela avait été le cas, la stupidité contre-productive de l’UE aurait été propulsée à des sommets intersidéraux. La Pologne, qui blâme Moscou de manière hystérique pour à peu près tout ce qui se passe sous le soleil, reçoit environ 80 % de son gaz de la Russie. Les pays baltes, qui sont tout aussi vindicatifs, et la Finlande, dépendent de la Russie à 100 %.

L’interdiction qui frappe les produits à double usage (civil et militaire) affectera sérieusement l’Allemagne, le principal pays exportateur de l’UE à la Russie. En matière de défense, le Royaume-Uni et la France vont écoper. Le Royaume-Uni n’a rien de moins que 200 permis de vente d’armes et de dispositifs de lancement de missiles à la Russie. Puis la vente des navires d’assaut Mistral à la Russie, un contrat de 1,2 milliard d’euros (1,6 milliard de dollars US) ira de l’avant.

Pendant ce temps, sur le front de la diabolisation…

La manipulation des faits de la Associated Press, qui passe pour des « analyses », est distribuée dans les journaux du monde entier : une collection de clichés [4] en quête désespérée d’une thèse. Dmitri Trenin [5], du Carnegie Moscow Center, soucieux de la main qui le nourrit, dit quelques vérités, mais a presque tout faux. David Stockman [6] a au moins le mérite de déconstruire les mensonges de l’État va-t-en-guerre.

Mais c’est à Sergei Glazjev [7], conseiller économique de M. Poutine, que revient la palme de la franchise. Une de ses principales thèses est que les entreprises européennes devraient veiller scrupuleusement à leurs intérêts au moment même où les États-Unis cherchent à « déclencher une guerre en Europe et une Guerre froide contre la Russie ».

Mais c’est la vidéo indiquée en note [8] qui est une véritable bombe, livrée par M. Glazjev de façon calme et posée. Écoutez-la attentivement. Une réévaluation détaillée des propos de M. Glazjev, qui remontent maintenant à des semaines, de pair avec certains commentaires pertinents indiqués en note [9], mènent tout droit à l’inévitable conclusion : des secteurs clés de la ploutocratie occidentale veulent une guerre encore mal définie avec la Russie. Ce que confirme d’ailleurs le Saint-Graal du journalisme [10], qui ne fait confiance en rien tant que ce n’est pas officiellement démenti.

Le plan A de l’Otan consiste à installer des batteries de missiles en Ukraine, dont il est d’ailleurs question en détail en cette période préparatoire au sommet de l’Otan début septembre au pays de Galles. Il va sans dire que si ce projet va de l’avant, la ligne rouge de Moscou sera franchie, et de loin, car il laisse entendre une capacité de première frappe contre les zones frontalières de l’ouest de la Russie.

Dans l’intervalle, le plan A à court terme de Washington est de créer un fossé entre les fédéralistes de l’est de l’Ukraine et la Russie. Ce qui implique un financement progressif direct en faveur de Kiev, parallèlement à la levée et à l’armement massif, par l’entremise de conseillers américains déjà sur place, d’une force armée de substitution imposante (comptant près de 500 000 membres d’ici la fin de l’année, selon les projections de M. Glazjev). Les résultats sur le terrain seraient de confiner les fédéralistes à une zone très restreinte. Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé officiellement que cela devrait se faire d’ici le début septembre, sinon à la fin de 2014.

Aux États-Unis et dans une bonne partie de l’UE, une monstruosité grotesque a pris de l’ampleur, soit de dépeindre M. Poutine comme un nouveau Oussama Ben Laden stalinien. Jusqu’à maintenant, sa stratégie par rapport à l’Ukraine a été de faire de lui un Vlad Lao Tseu, en faisant preuve de patience tout en observant le gang de Kiev se mettre les pieds dans les plats [11], et en essayant de trouver une solution politique de manière civilisée avec l’UE.

Un revirement de jeu est maintenant possible, avec les preuves qui s’accumulent relayées par M. Glazjev et les services du renseignement russe à M. Poutine, à savoir que l’Ukraine est un champ de bataille ; qu’il y a un effort concerté vers un changement de régime à Moscou ; qu’il y a un effort concerté vers une déstabilisation de la Russie ; et qu’une provocation pure et simple est même envisageable.

Moscou, de concert avec ses alliés des BRICS, cherche activement à faire abstraction du dollar US, qui est le fer de lance d’une guerre économique parallèle menée par les États-Unis, qui carbure à l’impression de billets verts sans valeur. Les progrès sont lents, mais tangibles, car en plus des BRICS, les aspirants BRICS, le G-77, le Mouvement des non-alignés (MNA), bref, tout l’hémisphère sud en a complètement marre du harcèlement incessant de l’Empire du Chaos et aspire à un nouveau paradigme en matière de relations internationales. Les États-Unis comptent sur l’Otan, qu’il manipule à volonté, sur Israël, le chien enragé, et peut-être aussi sur le Conseil de coopération du Golfe, formé des pétromonarchies sunnites qui collaborent au carnage en cours à Gaza, qui peut être acheté ou réduit au silence par un simple tapotement sur les doigts.

La tentation d’envahir l’est de l’Ukraine en 24 heures et de réduire en poussière les milices de Kiev doit être surhumaine pour M. Poutine. La démence à profusion qui va en s’empirant, les missiles balistiques en Pologne et bientôt à Kiev, les bombardements aveugles de civils dans le Donbass, la tragédie du vol MH17 et la diabolisation hystérique de l’Occident ne font rien pour arranger les choses.

La patience de l’ours a des limites

M. Poutine mise toutefois sur le long terme. L’occasion de frapper vite et fort est passée. Ce mouvement de kung-fu aurait fait en sorte que l’Otan se serait retrouvée devant un fait accompli et le nettoyage ethnique de huit millions de Russes et Russophones dans le Donbass n’aurait jamais commencé.

Pourtant, M. Poutine ne va pas « envahir » l’Ukraine, car l’opinion publique russe ne veut pas qu’il le fasse. Moscou va cependant continuer à soutenir le mouvement de résistance de facto qui s’est créé dans le Donbass. Petit rappel : dans plus ou moins deux mois, le général Hiver va commencer à envahir les prés ukrainiens ruinés, spoliés par le FMI.

Le plan de paix germano-russe qui a coulé [12] sera élaboré au corps défendant collectif de Washington. Pour une large part, le nouveau grand jeu de ce dernier est aussi d’empêcher l’intégration économique entre la Russie et l’UE par l’entremise de l’Allemagne, qui fait partie d’une intégration pleine et entière de l’Eurasie comprenant la Chine et sa myriade de routes de la soie.

Si les échanges commerciaux entre la Russie et l’UE, quelque 410 milliards de dollars US en 2013, se heurtent à un obstacle en raison des sanctions, un mouvement vers l’est est aussi à prévoir. Ce qui nécessite de peaufiner le projet d’union économique eurasienne [13], qui n’a plus rien à voir avec une Europe élargie s’étendant de Lisbonne à Vladivostok, l’idée originale de M. Poutine. L’union eurasienne va de pair avec la myriade de routes de la soie de la Chine. Ce qui implique un partenariat étroit entre la Russie et la Chine au cœur même de l’Eurasie, ce qui est considéré comme un anathème absolu aux yeux des Maîtres de l’Univers.

Il ne faut pas se leurrer. Le partenariat stratégique russo-chinois va évoluer très rapidement, Beijing travaillant en symbiose avec les immenses ressources naturelles et militaro-industrielles de Moscou, sans oublier les avantages stratégiques. On pourrait même avancer que pareille occasion ne s’est pas produite depuis Genghis Khan. Mais il ne faut pas s’attendre à ce que Xi Jinping mette en place un Khan pour soumettre la Sibérie et les contrées limitrophes.

La Guerre froide 2.0 est maintenant inévitable, parce que l’Empire du Chaos n’acceptera jamais la sphère d’influence de la Russie dans certaines parties de l’Eurasie (pas plus que celle de la Chine). Il n’acceptera jamais la Russie comme un partenaire égal (l’exceptionnalisme n’accepte jamais l’égalité). Enfin, il ne pardonnera jamais à la Russie, et à la Chine, de défier ouvertement l’ordre mondial exceptionnaliste, craquant de toutes parts, imposé par les Américains.

Si l’État occulte américain, mené par les nuls qui passent pour des dirigeants, fait un pas de trop par désespoir, cela pourrait mener à un génocide au Donbass, à une attaque de l’Otan en Crimée ou, dans le pire des scénarios, à une attaque contre la Russie même. Mais prenez garde, car l’ours va rétorquer.

Notes :

[1] Video – Malysia Airlines MH17 : Being first at the crash site (Canadian Broadcasting Corporation, 29-07-2014)

[2] Shocking analysis of the « shooting down » of Malaysian MH17 (Anderwelt Online.com, 30-07-2014)

[3] The Video Report Deleted by the BBC (Youtube, 25-07-2014)

[4] AP Analysis : Putin cornered over Ukraine (The Washington Post, 31-07-2014)

[5] Ukraine and the Aftermath of the Downing of Flight MH17 (par Dmitri Trenin, Carnegie Moscow Centre, 31-07-2014)

[6] On dominoes, WMDs And Putin’s « Aggression » : Imperial Washington Is Intoxicated By Another Big Lie (par David Stockman, Contra Corner Daily Digest, 31-07-2014)

[7] Putin Advisor Proposes “A Anti-Dollar Alliance” To Halt US Aggression Abroad (par Tyler Durden, World News Daily Information Clearing House, 18-06-2014)

[8] US is Militarizing Ukraine to Invade Russia. Sergei Glazjev (Youtube, 20-06-2014)

[9] Could Glazyev be right ? Request for your comments (The Vineyard of the Saker, commentaires des lecteurs 29-07-2014)

[10] Cameron : We won’t start World War Three over Ukraine (Russia Today, 30-07-2014)

[11] The Slow-Motion Collapse of the Ukrainian State and the Rada’s Capitulation (Oriental Review.org, 30-07-2014)

[12] Land for Gas Secret German Deal Could End Ukraine Crisis (The Independent, 29-07-2014)

[13] Russia, Belarus, Kazakhstan sign « epoch » Eurasian Economic Union (Russia Today, 29-07-2014)

Source : Western Plutocracy Goes Bear Hunting) (Asia Times, 01-08-2014)

Traduit par Daniel pour vineyardsaker.fr

Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan : How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues : a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), et de Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009).