Archive pour orlando attentat faux drapeau

Mise à jour sur le massacre d’Orlando et l’implication de la CIA…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 14 juin 2016 by Résistance 71

Résistance 71

 

14 juin 2016

 

Précédemment: « Orlando, anatomie d’un massacre »

 

Voici quelques informations supplémentaires au sujet du massacre attentat faux-drapeau (note de précision: attentat réel, imputé à un terroriste se revendiquant d’une entité politico-religieuse contrôlée par les services de renseignement occidentaux) ayant eu lieu dans une boîte de nuit LGBT d’Orlando en Floride:

L’auteur du flinguage de masse, Omar Mateen, travaillait pour une grosses boîte de sécurité américaine du nom de G4S (Group 4 Securicor), qui en fouillant un peu se révèle être le nouveau nom de la nébuleuse de la corporation Wackenhut (fondée par l’ex-agent du FBI Russell Wackenhut), devenue depuis les années 1960 la plus grosse boîte de sécurité au monde. Tout comme l’entreprise mercenaire Blackwater qui changea de nom au fil de ses turpitudes et crimes révélés en Irak pour devenir successivement Xe puis Academi, Wackenhut est devenue G4S.

Il est notoire dans le monde de la “sécurité”, que si vous avez besoin d’un “sale boulot” à faire… Appelez Wackenhut…

Voici quelques anciens membres du bureau directeur de l’entreprise, ce qui se lit comme un véritable Who’s who de la sécurité pour mafia mondialiste cartélisée:

  • Clarence Kelley, ex-directeur du FBI
  • Frank Carlucci, ex-ministre de la défense yankee et ex-directeur adjoint de la CIA
  • Général Joseph Carroll, ex-directeur de la Defense Intelligence Agency ou renseignement militaire américain
  • James J. Rowley, ex-directeur des Services Secrets (SS) yankee
  • Amiral Robert Inman, ex-directeur adjoint de la CIA
  • William Casey, qui fut le conseiller juridique de l’entreprise avant de devenir directeur de la CIA sous Ronald Reagan. William Casey est au cœur de la création et de la continuité d’Al Qaïda et de son contrôle, il fut un haut-fonctionnaire clef responsable de la sinistre affaire du traffic d’armes et de fric “Iran-Contra” sous le gouvernement Reagan.

Donc, Omar Mateen, le fingueur d’Orlando, travaillait pour cette boîte de sécurité (mercenaire) connue depuis des lustres pour faire le “sale boulot” de la CIA et du FBI lorsque nécessaire…

Faut-il faire vraiment en plus faire un dessin ?

Publicités

Orlando: Anatomie d’un Massacre

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2016 by Résistance 71

Résistance 71

 13 juin 2016

 

Massacre Orlando: Misa à jour du 14 juin 2016

 

Flinguage de masse dans une discothèque LGBT à Orlando en Floride.

Que nous dit la version officielle:

Un “loup solitaire” musulman “radicalisé” d’origine afghane (tellement mieux hein ?…) du nom d’Omar Mateen, appelle 911 avant de passer à l’acte du massacre de masse et prête allégence à l’EI/EIIL. Il tue plus de 50 personnes et en blesse au moins autant dans ce qui est à ce jour donc, le record toutes catégories du massacre à l’arme légère au pays du goulag levant (ex-USA)

Qu’apprend-on rapidement quand on se donne la peine de chercher un peu:

Que le dénommé Omar Mateen est lié à un certain Marcus Dwayne Robertson, alias Abou Taubah, ex-US Marine (fusilier marin, corps d’élite de l’armée yankee), lui même ancien garde du corps de Sheikh Omar Abdul Rahman un des associés d’Al Qaïda (alias Al CIAda) avec Oussama Ben Laden à la fin des années 1980 en Afghanistan. Abdul-Rahman, tout comme Ben Laden, est un agent de la CIA. Boulot terminé en Afghanistan, Abdul-Rahman a été exfiltré (alors qu’il était connu et était devenu un des “terroristes” soi-disant les plus recherchés de la planète avec son comparse Ben Laden) et importé aux Etats-Unis par la CIA, à New York, grâce au système de visa sponsorisé par la CIA depuis les consulats yankees dans le monde.

A New-York il rencontrera l’ex-marine, recruté par la CIA Robertson alias Taubah, lui-même aussi un membre de gang de rues à NY. Robertson, informateur du FBI pendant 15 ans, deviendra le garde du corps d’Abdul-Rahman.

Robertson/Taubah deviendra également l’Imam du “Séminaire de Connaissance Islamique Fondamentale” à… Orlando au début des années 1990., point de connexion avec Omar Mateen Les merdias à la botte éludent la liaison entre Mateen et Robertson et par lui Abdul-Rahman, au cœur de la mouvance Al CIAda.

Il est plus que vraisemblable qu’Omar Mateen ait été sous contrôle de la CIA/FBI et que c’est en tant que tel qu’il a agit, qu’on l’a fait agir devrions-nous dire. Bien évidememnt, une fois de plus l’homme de paille a été lui aussi victime de sa propre violence.. Les morts ne parlent pas, c’est bien connu !

N’oublions jamais que L’EI/Daesh est passé par les noms suivants avant de devenir ce qu’il est ou prétend être: EIIL (État Islamique en Irak et au Levant) et qu’avant de prendre ce nom, il s’appelait: AQIL (Al Qaïda en Irak et au Levant), entitée créée par la CIA et les forces spéciales yankees en Irak, recrutant les cadres des prisons, comme le fameux “Al Baghdadi”. Al Qaïda est une création de la CIA au début des années 1980 en succession des “Moudjahdines”, soutenus par la même CIA et forces spéciales yankees contre les soviétiques en Afghanistan. Si Zbigniew Brzezinski alors Conseiller à la Sécurité Nationale de Jimmy Carter et son sous-fifre Robert Gates de la CIA, ont créé AQ, leurs successeurs ont continué le recyclage de cette légion mercenaire dans le monde pour entretenir l’idéologie psychopathe du “choc des civilisations” néo-conservatrice et le chaos qu’elle annonce, debant mener dans leur délire sociopathe à l’établissement de leur Nouvel Ordre Mondial par la “Full Spectrum Dominance” de l’état “indispensable” de la planète. Donc lorsqu’on entend les mots “d’Al Qaïda” ou d’ “état islamique” ou de “daesh”, on doit immédiatement traduire par: CIA et ses aides de terrain que sont le MI6 britannique, le Mossad israélien et les services de l’OTAN et de leurs alliés du Golfe.

Ainsi, pour conclure, cette attaque faux-drapeau arrive t’elle à point nommé car elle fait d’une pierre un paquet de coups:

  • Continuation de la stigmatisation des musulmans pour entretenir l’idéologie mortifère et totalement fabriquée du “choc des civilisations”
  • Attaque en règle du second amendement de la constitution yankee sur le droit inaliénable du peuple à être en arme
  • Montée au maximum l’alerte “terroriste” en pleine campagne électorale yankee
  • Peut-être mettre des bâtons dans les roues du milliardaire candidat à la maison blanche qui dérange les cadres du “bon vieux parti”
  • Pousser au déblocage de plus de budget / d’endettement pour les projets du Pentagone et du complexe de la sécurité, fonds essentiellement détournés par des entreprises sous contrats qui engrangent les profits comme jamais
  • Terroriser les populations plus avant afin de mieux faire passer la pilule de l’état policier permanent mis en place et l’élimination irrémédiable de la liberté des peuples
  • Détourner l’attention négative qui montait durablement sur l’autre candidate à la présidentielle yankee, dont les casseroles lui pendant au cul font un tintamarre qu’on ne peut que difficilement ignorer

Dans cette fumisterie du jeu de dupes, des innocents ont encore payé un lourd tribut pour que règne le crime organisé du plus petit nombre.

Une fois de plus répétons la sempiternelle question: Quand les peuples arrêteront-ils de prendre les vessies pour des lanternes et mettront-ils un terme à cette vaste entreprise criminelle planétaire gérée depuis la City de Londres et sa succursale de Wall Street ?