Archive pour oligarchie financière couronne et colonialisme

Résistance au colonialisme: Pour l’université de Nouvelle-Galles du Sud, Cook a « envahi et colonisé » l’Australie…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 avril 2016 by Résistance 71

“Pourquoi ne nous a t’on rien dit ? Pourquoi les mêmes questions refont-elles inlassablement surface comme si beaucoup de gens, en des temps différents, en des endroits différents, lisaient en fait le même script ? Pourquoi tant de gens posent-ils les mêmes questions sur eux-mêmes, sur moi, sur leur éducation, leur héritage, sur la totalité de la société australienne ?”

~ Henry Reynolds, 1999 ~

 

Une université australienne (université de Nouvelle-Galles du Sud) dit que les Anglais ont envahi l’Australie au XVIIIème siècle

Press TV

31 Mars 2016

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/Detail/2016/03/31/458399/Australia-university-guidelines-Captain-Cook/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Une université australienne de renom a défendu sa décision de conseiller à ses étudiants d’utiliser le terme “d’envahi” plutôt que celui “d’établi” pour décrire l’arrivée des Britanniques dans le pays au XVIIIème siècle.

L’Université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) a maintenu sa décision d’utiliser aussi le mot “d’occupée” et de “colonisée” en ce qui concerne l’appropriation de la terre après avoir été accusée de “réécrire l’histoire”.

Il est fortement conseillé aux étudiants de l’UNSW de ne pas dire que James Cook a “découvert” l’Australie, faisant remarquer que les peuples aborigènes et les insulaires du détroit de Torrès vivaient là bien longtemps avant l’arrivée de Cook.

Décrire l’arrivée des Européens comme un ‘établissement’ est une tentative de voir l’histoire australienne depuis les côtes de l’Angleterre plutôt que depuis les côtes de l‘Australie elle-même.” expliquent les recommandations.

Le capitaine Cook est arrivé: il était donc impossible pour Cook d’être la toute première personne à ‘découvrir’ l’Australie. La plupart des Aborigènes natifs du continent trouvent offensant l’utilisation du mot ‘découverte’ “ est-il dit dans les recommandations.

Les étudiants sont aussi avisés d’utiliser le terme “peuple aborigène” plutôt que le terme “Aborigènes”.

Ces recommandations ont déclenché la colère de plusieurs commentateurs, le quotidien australien du Daily Telegraph menant la meute des critiques imprimant en manchette de sa Une: “L’Université de Nouvelle-Galles du Sud réécrit les livres d’histoire pour dire que Cook a envahi l’Australie”. L’université a balayé les accusations qui disent qu’elle essaie de “dicter” le langage à utiliser par ses étudiants.

Le guide de recommandations n’impose aucunement quel langage doit être utilisé. Il utilise plutôt un format de démonstration de ce qui est approprié ou pas en donnant de multiples exemples,” a dit l’université.

Reconnaître le pouvoir du langage utilisé, le guide de la terminologie est fait pour être une ressource dans l’assistance aux personnels et aux étudiants de décrire correctement les peuples australiens indigènes dans leur histoire et leur culture”, explique la déclaration.

L’université est décidée à donner à tous nos étudiants une expérience d’enseignement inclusive et positive en respectant et en apprenant aux sujets des peuples indigènes, ceci fait partie de cela.

Une politicienne australienne de tout premier rang a pris position pour l’UNSW et ses recommandations, disant qu’elle soutenait toutes les universités à enseigner “la vérité”.

Depuis des années, les écoles et institutions australiennes n’ont pas dit la vérité au sujet de la manière dont fut établie l’Australie”, a dit Mercredi dernier la premier ministre de la province du Queensland Annastacia Palaszczuk.

Beaucoup d’indigènes du continent ont perdu la vie, ils furent massacrés et la vérité doit toujours être dite”, a t’elle dit. Il y avait déjà plus de 250 nations de peuples aborigènes vivant sur la côte Est de ce qui est aujourd’hui l’Australie lorsque Cook a pris possession de la terre pour le compte de la couronne et de l’empire britannique en 1770.

On refusa plus tard à ces peuples leurs droits à la terre, à leur citoyenneté et un statut d’égalité durant le processus de la colonisation et de la confiscation des terres.

Environ 500 000 personnes de la population actuelle de 22 millions de l’Australie, clâment un héritage et des valeurs culturelles aborigènes.

Amnesty International a critiqué le gouvernement australien pour ce qu’il décrit comme étant une politique raciale discriminatoire envers les peuples aborigènes.

Les communautés indigènes sont considérées comme étant les plus désavantagées en Australie, souffrant d’un bien plus haut taux d’incarcération, de chômage, de détresses sanitaires, médicales et de mortalité infantile que le reste de la population.

Publicités

Résistance au colonialisme: Déchirer le voile de la « Couronne » (City de Londres)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 29 juin 2015 by Résistance 71

La magie du fric babylonien

 

Mohawk Nation News

 

27 Juin 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/06/27/babylonian-money-magic/

 

La COURONNE (NdT: la city de Londres) a remis Joe Norton comme chef de Kahnawake. Le chef précédent n’a pas pu remplir son contrat en temps et en heure. Dans la prétendue démocratie, les conseils de bandes des corporations, appelés aussi “les Indiens traînant autour du fort” (NdT: en référence aux Indiens qui vivaient autour des forts militiares coloniaux de la manne des colons. Ces Indiens étaient déconsidérés par leurs pairs refusant la domination coloniale et vivant sur leurs terres ancestrales), obéissent à la COURONNE qui établit les règles et prend les décisions. Les banquiers de la City de Londres ont mis en place une escroquerie depuis le temps où ils ont mis les pieds ici. Ils ont prêté de l’argent à leurs marchands de tapis envoyés pour nous voler tout ce qu’ils pouvaient. Les banquiers reçoivent un retour sur leur investissement, argent qui aurait dû nous être versé pour nos ressources. (NdT: Les Amérindiens ne croient pas en la propriété privée et en l’accumulation de richesse, cette déclaration n’est faite qu’en se plaçant dans le même schéma capitaliste que les colons afin de mieux faire comprendre de quoi il retourne…). La matrice monétaire et militaire du Vatican a été créée pour créer les “possédants” et les “dépossédés”. Ils ont volé et pillé par tous les moyens possible avec la seule force, intimidation et le génocide pour justifications. Les INDIENS des conseils de bandes corporatifs sont là pour les aider dans leur mission.

La matrice coloniale est un racket de protection. Les requins de la finance prêtent de l’argent à très haut taux d’intérêt ou une promesse de nous protéger d’eux-mêmes. Leur agence de ramassage militaire a collecté de nous en nous menaçant de nous briser les jambes, de mettre le feu à nos maisons ou de nous assassiner.

La COURONNE veut retirer Kahnawake de la zone franche (sans impôts). Norton et ses souteneurs ont tenté précédemment d’y amener un casino et les impôts. Le peuple a dit “NON”, deux fois. Dans la matrice du casino, contrôlée par le Canada, les employés ne paient pas d’impôts dans un premier temps. Après 15 ou 20 ans, le fisc débarque et demande des arriérés d’impôts pour les années passée. 100% des profits vont à un petit groupe de vendus et au gouvernement entrepreneurial. Si nous ne les payons pas, nos terres, nos maisons et nos ressources sont saisies. On nous arrête ou on nous déporte de nos terres.

Dans l’affaire du casino d’Akwesasne, la population blanche extérieure a vu notre prospérité. Elle a mis la pression sur la ville d’Albany puis sûr Washington pour nous faire fermer et pour faire passer des lois restreignant notre croissance économique. Pour nous, la terre Ono’ware:geh (native), les passages fluviaux et aériens sont des zones franches, exonérées de toute forme d’impôt.

On donne l’idée à notre peuple que notre éducation, notre santé et nos services sociaux nous sont donnés par les colons et le système colonial. Ce sont nos fonds dont ils se servent pour faire croire à une sorte de “charité”. Toutes les escroqueries s’effondrent lorsque les propriétaires des ressources commencent à résister. Il n’y a qu’un seul business ici pour la COURONNE sur Ono’ware:geh (l’Île de la Grande Tortue) et c’est le vol de nos ressources fondé sur notre génocide. Ongwe’hon:we (peuples natifs) exposent et résistent aux collecteurs qui essaient de récupérer les paiements pour la dette de “protection” de la COURONNE.

Avec l’aide des conseils de bandes INDIENS entrepreneuriaux, la COURONNE planifie de nous exterminer et de contrôler toutes nos affaires en supprimant nos clans et la loi de la terre, Kaia’nereh:kowa. Bien de nos hommes d’affaire flanqués de leur souteneurs de l’extérieur violent notre souveraineté en allant à Ottawa et à Washington pour mendier la permission de créer des entreprises. Les Nations ne font pas cela ! La COURONNE est à notre porte. Chaque ongwe’hon:weh (personne indigène) sait qui doit à qui !

Unistoten Camp:

http://unistotencamp.com/?p=1092

 

-[]-[]-<I>-[]-[]-

 

La chute du vampire romain

 

28 Juin 2015

 

url de l’article:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/06/28/fall-of-the-roman-vampire/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La City de Londres contrôle tous les tribunaux de l’amirauté dans le monde entier (NdT: tribunaux coloniaux). Elle fait passer en force ses lois, so langage et sa culture politique et commerciale et ce à nos périls. X-Rouge, l’être ongwe’hon:weh inter-dimensionnel nous protège. Il dit que la phrase “l’empire sur lequele le soleil ne se couche jamais” nous fut volée. Notre objectif établi de la Grande Paix fut perverti.

Ce qui se veut pouvoir se nourrit d’émotions négatives promues au travers des merdias de masse qu’ils possèdent. Les merdias agissent comme leur usine à bouffe. Ils mourront de faim sans eux. Ils promeuvent la peur, la colère et la haine de tout le monde dans leurs infos afin de contrôler émotionnelement les masses. Ceci est le carburant de leur hiérarchie masculine. Le X-Rouge nous dit: “beaucoup d’ongwe’hon:weh (indigènes) sont assassinés pour nourrir cette bête. Au plus de sang, de meurtres et de suicides, au mieux pour eux.”

X-Rouge nous avertit: “les vampires n’existent que d’émotions négatives. Au travers de leur stratégie babylonienne du diviser pour mieux régner, ils s’attendent à une domination totale du monde entier pour leur Nouvel Ordre Mondial. La grille de contrôle vampire consiste des Banksters, franc-maçons, les Illuminatis et autres groupes ésotériques hiérarchisés. Les vampires aiment se pavaner et montrer leur richesse et leur statut assumé au sein de la populace dont ils se nourrissent.

Ils essaient de nous faire peur en nous disant: “J’ai un pouvoir magique qui va vous nuire”, afin de maintenir en vie leur énergie négative collective mangeuse d’Homme. Leurs institutions mettent leurs instruments de peur dans nos esprits. X-Rouge connaît leur sac de tours bon marché. Comme le magicien, ils font un grand mouvement avec leur main gauche et avec leur main droite ils nous font les poches et nous poignardent.

Lorsque le peuple utilise la plus forte médecine au monde: tekaneron’kwa:tserah, [le seul véritable amour], les vampires vont se recoqueviller et mourir. La paix s’ensuivra. X-Rouge demande: “Allez-vous laisser leurs pensées destructrices envahir votre esprit ?” Nos ancêtres ongwe’hon:weh furent enlevés et emmenés en Europe. Ils y virent des gens, sales, malades, affamés vivant dans un enfer sur terre. Les vampires vont toujours chercher plus de sang. Ils voudront notre terre, nos ressources et voudront nous tuer. X-Rouge dit: “Nous pouvons les battre avec la connaissance et la rapidité de pensée.”

Regardez-vous et votre famille. Notre intelligence est activée par la grande médecine: tekaneron’kwa:tserah.

X-Rouge monta sur son oiseau argenté, “Je reviendrai et entrerai dans vos esprits quand je serai désiré de retour pour nous rappeler de ne pas dévier, rappelez-vous de notre sagesse pour nos enfants, agissez pour le bien et pour chacun de chérir la Grande Paix.”

La plus grande victoire des vampires est de vous faire croire qu’ils n’existent pas: “Gardez l’esprit juste en ne craignez rien. Restez sur le chemin qui mène à la paix et les vampires mourront de faim.”

Message à la COURONNE (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juin 2015 by Résistance 71

Rejoignez le mouvement pour la répudiation des bulles papales colonialistes, plus nous mettrons de pression sur la hiérarchie cléricale jusqu’au Vatican et plus ces diktats papaux auront de chance à être répudiés.

— Résistance 71 ~

 

Message à la COURONNE: Ramène tes enfants à la maison

 

Mohawk Nation News

 

 10 Juin 2015

 

 article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/06/10/crown-take-your-children-home/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Note de Résistance 71:

Nous saisissons l’opportunité de ce billet de MNN pour expliquer de nouveau ce qui doit être compris par le mot “couronne”. Il y a deux aspects à la “couronne”, le premier est le sens courant qui lui a été donné par extension et par manœuvre de brouillage des cartes: celui de la famille royale britannique, représentée depuis plus de 50 ans par la reine Elizabeth II d’Angleterre de la maison des Windsor/Saxe-Coburg-Gotha. Pour la vaste majorité des gens y compris les Britanniques, lorsqu’on parle ou lit au sujet de la “couronne”, tout le monde comprend: la famille royale. Celle-ci est la représentante de façade de la véritable couronne, qui est une entité commerciale et économique et à laquelle la famille royale britannique est sujette et soumise. La COURONNE (écrit en lettres majuscules symboles d’une entité commerciale, par ses détracteurs et dénonciateurs) est la City de Londres et sa Banque d’Angleterre gérant les intérêts du Vatican. En 1694, le roi d’Angleterre Guillaume III d’Orange privatisa la Banque d’Angleterre qui se retrouva gérée par les banquiers du Vatican, depuis lors la City de Londres, cité indépendante ne répondant ni du Royaume-Uni ni de la famille royale depuis plus de 800 ans, est devenue le centre financier du monde et l’est toujours aujourd’hui. La City, aussi appelée “le square mile le plus riche de la planète”, est dirigée par un Lord Mayor et ses 12 conseillers. Elle dispose de ses propres lois, de sa propre police (tout comme le Vatican et le District de Colombia au sein de la ville de Washington) et si la reine (ou le roi) d’Angleterre désire rentrer à la City, elle/il ne peut le faire que sur invitation, accompagné(e) par le Lord Mayor qui rencontre le monarque à la grille d’entrée de la City et de son temple. Le monarque britannique entre à pied en suivant le Lord Mayor de la City en signe de soumission. La City de Londres à un envoyé spécial siégeant au parlement britannique en permanence.

La véritable “couronne” est la City de Londres et son cartel de banques privées. La COURONNE est la créatrice et la contrôleuse de la Banque d’Angleterre, du FMI, de la Banque de la Réserve Fédérale américaine, de l’UE et de sa BCE. Toutes ses colonies travaillent pour elles directement ou indirectement: le Royaume-Uni, le Canada, les USA, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, tous les pays du Commonwealth. Les colonies au-delà des océans sont régies par la loi de l’amirauté, loi commerciale, s’appliquant uniquement à des entités commerciales.

-[]-[]-<I>-[]-[]-

A la COURONNE: Nous comprenons vos gens. Ils nous manquent de respect. Ils pratiquent l’assassinat, le kidnapping, le viol, la manipulation et toute forme de génocide. Notre terre-mère doit-être débarrassée d’eux. Renvoyez-les à la maison de manière pacifique.

Tous nos problèmes ont commencé avec vos colons s’établissant ici et qui ont volé nos terres en trahissant notre accord originel datant de 1701 (NdT: Guswenta ou traité Wampum Deux Rangées). Ils ont mis en place une dictature, l’emprisonnement, la corruption, le vol de tout, la destruction environnementale et toutes les formes possibles de préjudices et de racisme.

Votre représentant légal, le juge Murray Sinclair de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR), a tranché pour l’extermination totale de nos peuples pour vous protéger. Sa recommandation est que vos enfants coloniaux gardent le contrôle de nos terres volées, de nos ressources et de notre souveraineté. Les INDIENS entrepreneuriaux, vendus au système, sont déjà en train de nous opprimer, de nous assassiner, de nous assimiler et de nous annihiler et ce avec un soutien para-militaire. Mr Sinclair est un pur produit du système des pensionnats pour Indiens, élevé comme le bon contre-maître afin de retirer la pression de la COURONNE, des églises et de tout le monde qui puisse bénéficier des profits du génocide. Si nous refusons l’exonération de génocide programmée par la CVR, les services ordinaires pour assurer notre survie et nos besoins de base seront coupés,

La CVR ne représente en fait aucunement la vérité, ni la réconciliation, ni la compensation, ni la justice. Sinclair nous appelle “Canadiens” (NdT: La confédération iroquoise a refusé en 1924 que ses membres soient “naturalisés” citoyens des Etats-Unis ou citoyens canadiens… Ils n’ont jamais changé d’avis depuis…). La COURONNE parle par sa bouche. Le système pédophile de pensionnats pour Indiens l’a formaté avec succès pour qu’il continue à aider et être complice du génocide de nos peuples.

En accord avec Kaia’nereko:wa, la grande Loi de la Paix, notre terre, nos possessions et tous les profits faits sur notre dos doivent nous être rendus par les voleurs. Aucun or ou argent ne peut acheter notre souveraineté. Nous ne sommes pas à vendre, pour quelque acheteur que ce soit (NdT: ceci est un avertissement pour les “nouveaux colons” pouvant arriver, les anciens cédant leurs avoirs moyennant finance, pour se retirer au soleil…) Kaia’nereh:kowa va s’occuper de ceux qui continuent de défier la loi de la terre.

Le traité Wampum Deux Rangées ou teiohateh, est caché dans une de vos petite pièces dans le palais. Si vous voulez personnellement vous réconcilier avec nous, montrez nous la ceinture wampum originale de 1701 qui vous fut présentée à Albany à cette date et qui amena vos enfants au Canada. Alors seulement pourrons-nous commencer à renégocier le contrat de location.

http://www.youtube.com/watch?v=MzE0nUMxpoI

WHITE LEAVING AMERICA.

Voice of Russia interview of kahentinetha.

New US internet law.

C-50 Vancouver Observor.

L’escroquerie coloniale canadienne vue du côté Mohawk (confédération iroquoise)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et social, résistance politique, société libertaire, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 juillet 2014 by Résistance 71

Passer à la caisse !

 

Mohawk Nation News

 

11 Juillet 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/07/11/cashing-out/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En regard du fond fiduciaire indien (Indian Trust Fund), je ne réclame rien qui ne m’appartient pas. Mais je demande tout ce qui s’y trouve pour moi. Le fond représente plus de 970 000 milliards de dollars. Ma part de ce fond est d’au moins 470 millions de dollars. En tant que femme Mohawk, j’ai le devoir de protéger le peuple et la terre. Mon autorité provient de Kaianehrekowa ou la Grande Loi de la Paix, wampum 44 (article 44) de la loi de la terre d’Onowaregeh ou Île de la Grande Tortue (Amérique du Nord).

Guswentha ou le traité Wampum Deux Rangées a donné aux Européens la permission de vivre ici. Nous leur avons enseigné comment s’occuper d’eux-mêmes, comment ne pas périr en ces contrées et de ne jamais oublier que cette terre et tout ce qu’il y a dessus nous appartient. Quand le Canada a voulu l’indépendance, la reine n’a pas pu donner ce qui nous appartient. Elle a réaffirmé le traité Wampum Deux Rangées dans ses deux dernières visites au Canada. Nous ne pouvons pas transférer cette terre sur laquelle nous sommes naturellement placés. Les Européens ne peuvent faire des lois que pour eux-mêmes.

Les Britanniques ont récupéré la colonie hollandaise en 1684. Après la Grande Paix de Montréal en 1701, les Britanniques ont accepté les conditions du traité Wampum Deux Rangées à l’instar des Français, à Albany en 1701. Ils vinrent s’installer à Kinston en Ontario, ce qui consomma l’accord. Les Britanniques écrivirent leur propre interprétation du traité wampum deux rangées qu’ils appelèrent le Beaver Hunting Ground Treaty ou le Traité du Territoire de la Chasse au Castor et le traité de Nanfan. Ils ne l’ont jamais publié que pour eux-mêmes. Nous en avons récupéré une copie.

Le Traité Wampum Deux Rangées stipule que nous devons être égaux dans nos entreprises ici sur notre terre dont nous sommes les gardiens. Personne ne doit être au dessus de l’autre ou être mieux loti. La paix perpétuelle doit prévaloir. Les Français et les Britanniques voulaient le traité Wampum Deux Rangées pour se protéger de nous.

Les Britanniques furent d’accord pour que tout ce qu’ils faisaient sur notre terre et avec nos ressources soit partagé 50-50. L’Indian Trust Fund fut créé et est aujourd’hui le plus grand fond fiduciaire au monde.

Les colons avaient besoin de notre permission pour vivre dans certains endroits. Ils furent d’accord pour rester sur cette terre seulement. Le reste est terre de la nation iroquoise. Nous pouvons prendre toutes ressources nécessaires, bois, gibier, poisson quand nous le désirons sur nos terres. Les colons ne pouvaient pas creuser plus profond que le sillon de leurs charrues. Notre permission était nécessaire pour creuser des puits, jusqu’aux fondations des maisons.

Ils pouvaient établir une entreprise pour eux-mêmes mais ne pouvaient en aucun cas clâmer quelque droit de propriété que ce soit sur ce qui ne leur appartenait pas.

L’Indian Trust Fund et le Traité Wampum Deux Rangées sont toujours de mise. Nous voulons les dividendes pour chaque chose qui a été illégalement prise et convertie en argent comme les arbres pour le bois, les pierres et minéraux, le pétrole, le gaz etc et ce depuis 1701. Ces colons venaient d’une société qui utilisait une monnaie que nous comprenons aujourd’hui. Nous demandons le solde de tout paiement ; nous n’avons jamais donné la permission aux colons de mettre notre part dans un fond fiduciaire (qu’ils gèrent en plus !…). Ce stratagème pour voler nos biens et nos possessions fut mis en place en nous déclarant incompétents, déclaration faite par une grande entreprise commerciale connue sous le nom de Vatican.

Nous n’avons jamais vendu ni loué ni mis en “leasing” quoi que ce soit au dessus du sol ou en sous-sol. Ce revenu se perpétue. L’intérêt s’accumule quotidiennement. Notre fond fiduciaire finance des universités, des hôpitaux, des chemins de fer, des entreprises, des infrastructures, des entreprises d’exploration, des gouvernements municipaux, provinciaux, fédéraux , etc… Les Canadiens ont créé de l’argent avec nos ressources, ils ne nous ont jamais rien donné, et nous ont maintenu dans une pauvreté abjecte.

Nous, Onkwehonwe, n’avons jamais reçu de demande de consentement pour tout développement ou viol de nos territoires. Toutes les familles de la confédération iroquoise et nos amis et alliés doivent être d’accord pour ce qui est fait sur notre territoire. Nos chefs et nos mères de clans furent assassinés afin de briser le cercle de notre autorité ancestrale. La tête de nos peuples fut coupée afin que le corps puisse mourir. Le lendemain, il y avait encore plus de chefs et de mères de clans. Le peuple est le gouvernement. Nous nous dresserons et nous serrerons les coudes encore plus fort autour du cercle.

Tous nos peuples ainsi que moi-même sur l’Île de la Grande Tortue sommes créditeurs de notre part du total du fond fiduciaire indien et ce depuis la date de 1701. J’ai presque 75 ans. Mes ancêtres m’ont toujours dit: “Ils ne peuvent pas nous rendre la terre parce qu’elle nous appartient déjà”. La création artificielle de propriété appelée “titre” n’est rien d’autre qu’un statut pseudo-légal sous leur loi de l’amirauté et qui ne concerne que les banques et les entreprises. Ceci a été prouvé avoir été fondé sur la “doctrine chrétienne de la découverte” qui n’est rien d’autre qu’une totale “fiction légale”. Nous sommes les souverains inhérents de l’Île de la Grande Tortue. Nous recevrons la moitié de tout ce qui a été arraché de notre terre et de nos ressources. Je veux passer à la caisse du fond fiduciaire.

Notre prophétie des serpents nous avertit que le temps arrive où les serpents seront balayés. Quelle est la valeur du Canada depuis 1701 ? La moitié de tout ce qui a jamais été produit de nos ressources nous appartient. Je veux ma part.

Kahentinetha, Bear Clan, Kanionkehaka/Mohawk Nation.

Comme nous le rappelle Arrowsmith:“Eat the rich: there’s only one thing they’re good for. Eat the rich: take one bite now, come back for more. Eat the rich: I gotta get this off my chest. Eat the rich: take one bite now, spit out the rest.” Eat the Rich. Arrowsmith: “Eat the Rich”.

Nanfan Treaty 1701.

Résistance au colonialisme fléau #1: Réalités coloniales des Amériques (d’Australie et de Nouvelle-Zélande)…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, crise mondiale, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 2 décembre 2013 by Résistance 71

C’est une fois de plus les autochtones qui énoncent réalités et vérités historiques… Il est grand temps d’écouter, de comprendre, d’agir pour une véritable réconciliation non emprunte du racisme arrogant habituel et de nous unir contre la criminalité oligarchique.

— Résistance 71 —

 

4ème Reich !

 

Mohawk Nation News

 

29 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/11/29/fourth-reich/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les familles banquières “du crime” organisé sont le quatrième Reich. Ia’kon, on nous a raconté ( ouïs dires que nous n’avons pas vu nous-mêmes), que Jésus s’est rendu au temple de Jérusalem et se rendit compte que les changeurs d’argent l’avait tourné en “repère de voleurs”. Ils pratiquaient l’usure, c’est à dire ils chargeaient des intérêts sur les prêts faits aux gens. C’était immoral. Il renversa leurs tables et exposa leur escroquerie à la dette au grand jour. Une semaine plus tard, il fut cloué sur la croix.

Au Moyen-Age, l’usure était illégale en Europe. En 1080, les chevaliers des Templiers (les banquiers), devinrent les premiers banquiers internationaux. Ils instituèrent l’usure. Le vendredi 13 Octobre 1307, le roi Philippe de France et le pape les bannirent et les chassèrent d’Europe à cause de leur escroquerie à la dette illégale. Puis, ils arrivèrent sur nos côtes. Les 13 familles instaurèrent ensuite la corporation, l’entreprise financière appelée “La Couronne” (The Crown) ; leur escroquerie à la dette fut instaurée ici aussi.

Le système nazi entrepreneurial, corporatiste, masqué sous la forme d’un pays, a commencé ici sur l’Île de la Grande Tortue afin de dominer les peuples naturels. Il est fondé sur le génocide pour voler notre terre, nos ressources naturelles et nos fonds.

William Lyon McKenzie King fut le premier ministre canadien qui demeura le plus longtemps en fonction de manière intermittante entre 1921 et les années 1940. Il était le PDG de l’entreprise Canada et savait que: “L’usure une fois en contrôle, fera faire naufrage à toute nation.”

Le premier ministre King connaissait les dangers des banques privées créant la monnaie d’un pays. Il disait: “Tant que le contrôle de l’impression de la monnaie et du crédit n’est pas restauré de plein droit au gouvernement du peuple et reconnu comme la responsabilité la plus importante et sacrée, toutes paroles sur la souveraineté du parlement et de la démocratie ne sont que vaines et futiles.”

En 1934, il créa la loi sur la Banque du Canada (Bank of Canada Act), qui écarta les banquiers internationaux de la porte du Canada. En 1974 (NdT: Un an après le décret Pompidou / Giscard, tous deux affiliés à la banque Rothschild, qui vit la Banque de France rendue aux banquiers privés pour créer de la dette…) Pierre Elliott Trudeau, premier ministre du Canada, permit illégalement aux banquiers internationaux de revenir dans les vies des Canadiens en imprimant leur monnaie avec intérêt.

Nous, les peuples autochtones, demandons à ce qu’on nous aide à virer les changeurs d’argent du temple une bonne fois pour toute ! Dans la vidéo ci-dessous de Stewart Philips, il demande à tout le monde de soutenir la lutte des Mi’kmaqs d’Elsipogtog au Nouveau Brunswick.

 http://www.youtube.com/watch?v=eBLhUXhL5FQ&sns=fb

Nous, les véritables gens de ce territoire (Ongwehonwe), allons arrêter cette escroquerie à la dette qui cause la destruction de la planète Terre. Tout comme le chantait Roy Orbison à propos des victimes qui ne sont plus proches les unes des autres, vous, les entrepreneurs mercantiles, n’êtes ni désirés ni bienvenus. “C’est, fini, c’est fini, c’est fini, c’est fini”…

Quiconque travaille pour la “Couronne” dans les provinces et à Ottawa, sera tenu pour responsable par le peuple réel… Ongwehonwe (NdT: les habitants de l’île de la Grande Tortue ou Amérique du nord) se soulève !!

http://www.youtube.com/watch?v=h9JArvEJ64Mhe  Ongwehonwe rising!  Roy Orbison. “It’s Over”!