Archive pour OGM pomme de terre

De la nouvelle patate Frankenstein aux apprentis sorciers du génome… Le cauchemar transgénique dont personne ne parle… ou presque

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, documentaire, militantisme alternatif, OGM et nécro-agriculure, résistance politique, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 20 janvier 2019 by Résistance 71

Cette saloperie du cauchemar des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) est un outil eugéniste du Nouvel Ordre Mondial mis en place pour un empoisonnement planifié lent des populations. Les OGM ne sont ni plus ni moins que les agents artificiels de la mort programmée par les « élites » eugénistes psychopathes de quelques 6,5 milliards de personnes sur cette planète.
Pensez que les mêmes ordures qui mettent les OGM en place ont leurs mains et leur fric dans l’industrie chimique et pharmaceutique. Pour eux l’affaire est simple: rendre malades les populations avec leur merde agro-alimentaire transgénique et fournir les « médicaments » qui maintiendront en vie un certain temps ces gens (générant plus de profit) avant de les achever « pour le bien de l’humanité » bien entendu…
Les gourous de la pseudo-science ont écrit des bouquins expliquant le modus operandi. Tout est pas à pas mis en place pour nous éliminer. Ce que l’on appelle la « génétique » n’est que le nouveau nom de ce qui s’appelait auparavant l’eugénisme, conséquence mortifère du dogme pseudo-scientifique malthusien et du darwinisme-social.
La solution ? Comme pour tout: il suffit de dire NON !.. en masse
Le mouvement des Gilets Jaunes est un bon début mais ne sera pas suffisant… Il nous faut pousser la conscientisation plus loin, ensemble !

~ Résistance 71 ~

 


OGM = Eugénisme

 

Du nouveau sur les méfaits des OGMs

 

Santé Nature Innovation

 

18 janvier 2019

 

Texte reçu par courriel le 19 janvier 2019
Résistance 71

 

Chère lectrice, cher lecteur, 

La première génération de pommes de terre OGM a été approuvée par le Département de l’Agriculture des États-Unis en 2014 et est arrivée dans les magasins l’année suivante. En 2016, elle a été approuvée au Canada [1]. 

Cette pomme de terre s’appelle simplement la « White Russet » (rousse blanche en français) et elle bénéficie d’un superbe site Internet qui vante ses qualités [2]. 

Il y est dit que la White Russet représente « une grande avancée dans l’industrie de la pomme de terre ». 

En effet, la White Russet a été modifiée génétiquement pour rester blanche quand on la pèle ou qu’on la coupe. 

Ces pommes de terre forment moins de taches grisâtres lorsqu’elles reçoivent des chocs au moment des récoltes ou du transport. Selon le fabricant des semences, « cela réduit de 15 % les pertes lors de la récolte, réduisant les émissions de CO2, l’usage de pesticides et la consommation d’eau ». 

Tout semble donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes possible du côté de la patate. 

Sauf que Caius Rommens, l’inventeur de cette pomme de terre géniale et ancien chef d’équipe à Monsanto, vient de publier un livre brûlot, « La patate de Pandore : les pires OGMs », dans lequel il dénonce les dangers de cette pomme de terre et d’autres OGMs. Toutefois, à peine publié, ce livre a été retiré des librairies. Il n’est même plus disponible sur Amazon [3] !!!

« Nous pensions que l’essence de la vie était une molécule morte, l’ADN… »

Les « confessions » de ce chercheur semblent avoir dérangé certains intérêts en haut lieu. Voici quelques extraits que j’ai sélectionnés pour vous :

« Je faisais tester mes pommes de terre en serre ou dans les champs, mais je quittais rarement mon laboratoire pour aller sur place. En effet, je pensais que ma connaissance théorique des pommes de terre était suffisante pour améliorer les pommes de terre. C’était une de mes plus grandes erreurs… », commence-t-il. 

« Nous pensions que l’essence de la vie était une molécule morte, l’ADN, et que nous pouvions améliorer la vie en modifiant cette molécule en laboratoire… et qu’une simple modification génétique n’aurait que l’effet désiré. 

« Nous étions supposés comprendre l’ADN, et faire uniquement des modifications utiles sur le code génétique. Mais le fait est que nous en savions autant sur l’ADN que l’Américain moyen connaît la version en sanskrit du Bhagavad Gita.  

« Nous en savions juste assez pour être dangereux, en particulier si vous combinez notre ignorance avec nos préjugés et notre étroitesse d’esprit. Nous étions obsédés par les progrès de court terme (dans le laboratoire) au détriment des problèmes de long terme (dans les champs). 

« C’était le même type de pensée que celui qui a produit le DDT, les PCBs, l’agent Orange, hormone de croissance bovine recombinante, etc. Je crois qu’il est important que les gens comprennent combien les ingénieurs en génétique peuvent être ignorants, biaisés et se tromper. »

Les problèmes cachés de la pomme de terre OGM

Caius Rommins explique que les plants de ces pommes de terre OGM souffrent de stérilité et de nécrose, parce qu’ils sont dérivés de cellules somatiques, qui sont des cellules qui ne sont censées vivre qu’une saison. 

Ayant une très faible intégrité génétique, elles contiennent des centaines de mutations qui compromettent les rendements et la qualité des récoltes. 

Rommins affirme même qu’il s’est trompé sur la résistance de ces pommes de terre au brunissement. Selon lui, le fait que les pommes de terre s’abîment quand on les pèle ou les coupe est un phénomène naturel. Si on ne voit pas les tâches, c’est uniquement parce que le processus de coloration a été désactivé. 

Or, ce serait un gros problème parce que le composé qui provoque la coloration brune, la mélanine, est en réalité un agent protecteur qui empêche les agents pathogènes de pénétrer dans la chair d’une pomme de terre abimée. 

Ceci est dangereux car cette pomme de terre est justement promue dans les restaurants et les industries agro-alimentaires comme ayant l’avantage de pouvoir être pelée et coupée longtemps en avance, sans brunir. Cela veut dire qu’elles sont conservées très longtemps, augmentant le risque d’arriver contaminées dans les assiettes. 

Il continue en mettant en garde contre les dangers des modifications génétiques.

Les vrais dangers des interventions sur le génome

Vous avez peut-être entendu parler de la technologie CRISPR qui permet de modifier l’ADN. Cette technologie a permis de rendre la vue à des souris aveugles en corrigeant leur code génétique. 

Dans la presse grand public, la technologie CRISPR est présentée comme un système simple : l’ADN serait comme un ruban, et le chercheur utilisant CRISPR aurait comme une paire de ciseaux et du scotch lui permettant de découper ce ruban, ou pour en enlever un morceau, ou ajouter un bout de ruban. 

Mais la science montre que les choses ne fonctionnent tout simplement pas comme ça. Même les modifications mineures du code génétique peuvent provoquer des effets inattendus en cascade. 

Des chercheurs ont été examiner le code génétique complet des souris « guéries » grâce à la technologie CRISPR. 

Et ils ont repéré plus de 100 ajouts et suppressions supplémentaires de matériel génétique, ainsi que plus de 1500 mutations de nucléotides isolés [4]. 

Gènes modifiés, mutations : ces termes indiquent, évidemment, un risque de maladie génétique et de cancer. 

Cela n’empêche pas certains chercheurs de recourir à ces techniques sur l’être humain, avec tous les risques que cela comporte pour les bébés concernés, mais aussi sur tous leurs descendants qui se mélangeront au reste de la population [5]. 

 

OGM et nécro-agriculture: Mensonge et corruption sont les deux mamelles de l’industrie bio-technologique…

Posted in actualité, altermondialisme, militantisme alternatif, N.O.M, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 10 novembre 2014 by Résistance 71

Deux articles compilés: le premier sur la destruction des régions agricoles par Monsanto et consorts, le second sur le lancement d’une première culture de pomme de terre génétiquement modifiée au pays du goulag levant et de l’empoisonnement de masse…

— Résistance 71 —

 

Les cultures OGM détruisent les régions agricoles et Monsanto ne veut pas que vous le sachiez

L’industrie de la biotechnologie maquille la dévastation des zones agricoles par les OGM

 

Christina Sarich

 

5 Novembre 2014

 

url de l’article original:

http://naturalsociety.com/gmo-crops-destroying-farmland-monsanto/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’association européenne pour les bio-industries, EuropaBio, veut vous faire croire que “Les cultures génétiquement modifiées (GM) peuvent protéger les sols de l’érosion par moindre labourage, ainsi que préserver l’humidité des sols. Les cultures GM tolérantes aux herbicides réduisent le besoin du labourage des champs en préparation de l’ensemençage. Ceci économise du carburant. Les cultures GM pour résister aux insectes demandent moins de traitements avec des insecticides, ceci décroît également l’utilisation de tracteurs.Mais ces affirmations sont totalement fausses.

Ceci représente le mensonge requis de divulguer par l’ensemble de l’industrie de la biotechnologie:

 

  • Monsanto – Connu pour créer ou avoir aidé à la création de 13 produits hautement toxiques et carcinogènes incluant la saccharine, les PCB, le polystyrène, le DDT, la bombe atomique, les armes nucléaires, la dioxine, l’agent orange (défoliant utilisé au Vietnam), les engrais issues de la pétrochimie, le RoundUp, la rGBH (hormone de croissance bovine), l’aspartame (édulcorant artificiel), les OGM et les semences terminator. Monsanto attaque en justice tout le monde afin de pouvoir continuer à vendre ses saloperies de produits, mais le procès le plus récent impliquant Dustin Barca, un surfer devenu artiste martial de Hawaii est spécial. Il prend de manière personnelle que Monsanto l’a empoisonné et mène l’activisme à un niveau jusqu’ici encore jamais vu.
  • Dow Chemical Company (also Union Carbide) – Cette “superbe” entreprise a aidé à faire répandre le produit méthyle isocyanate et d’autres produits chimiques en 1984 dans leur usine chimique de pesticide de Bhopal en Inde, causant un des plus grands désastres industriels de l’histoire de l’humanité. Ils sont une des cinq entreprises au monde à complètement dominer et contrôler le marché des semences agricoles, augmentant la précarité des familles paysannes dans le monde. Avec trois autres entreprises, ils ont aidé à créer le Dibromonochloropropane (DBCP), un carcinogène connu, toxine pour la reproduction et déstabiisateur endocrinien qui contamine les nappes phréatiques. Ils continuent à produire et à vendre le DBCP même après qu’il fut reconnu toxique et interdit pour son lien avec la stérilité.
  • Syngenta – Connue pour avoir attaqué en justice le county de Kaui (Hawaii) lorsque celui-ci voulait stopper les épandages d’herbicides et de pesticides qui se déroulaient proche des écoles, des hôpitaux et des zones d’habitation et aussi pour avoir longtemps caché la véritable toxicité de l’Atrazine. Cette entreprise a aussi été impliquée dans l’effondrement des colonies d’abeilles et autres pollinisateurs importants.
  • Bayer – Cette entreprise est particulièrement enthousiaste à vous vendre à vous et vos enfants des “vitamines” pleines de GMO toxiques, d’aspartame et de produits chimiques carcinogènes, et pourtant ils se nomment eux-mêmes “le premier choix des pédiâtres” Ils ont aussi été accusés d’enrober 90% de leurs semences OGM de pesticides tuant les abeilles et ils sont en train de développer un nouveau soja GM hautement toxique.
  • Dupont Pioneer – Cette entreprise en “qui on peut avoir toute confiance” a eu un monopole du marché de la poudre à canon durant la guerre de sécession aux Etats-Unis, a développé des armes nucléaires, co-créé l’agent orange, les PCB et le DDT, tout comme Monsanto.

Ces défenseurs des cultures GM affirment de manière régulière que les variétés GM de soja, de maïs et autres cultures anti-pestilences. Conservent les sols parce que les agriculteurs ne doivent presque plus labourer, causant ainsi moins d’érosion des sols. Ils mentent également sur le fait que les OGM “conservent l’eau” des sols. Bien, analysons donc ces affirmations d’un peu plus près.

Le fait est que les variétés de semences GM n’ont absolument rien fait pour minimiser l’érosion des sols et préserver l’eau. De grands médias reviennent même maintenant sur leur soutien et s’excusent du soutien précoce à ces entreprises comme Monsanto. L’attitude perverse de cette entreprise a même causé le retrait par le magazine Forbes de sa récompense “d’entreprise de l’année” décernée à Monsanto en 2009, admettant qu’ils ont “eu tort au sujet de Monsanto… vraiment tort.”

Les scientifiques du GM payés par Monsanto ont été prouvés avoir commis des fraudes en Inde. Des soi-disants “experts” de l’Indian Council of Agricultural Research (ICAR) et de l’université agricole ont été trouvés coupables d’infecter et de cacher par ailleurs le fait que le coton Bt fabriqué localement, contenait un gène de Monsanto.

Ces entreprises de la biotechnologie ont secrètement et en catimini planté des cultures de poison à travers le monde et nos sols et notre eau en sont directement affectés/infectés. L’élément le plus alarmant est que les cultures GM affectent la fertilité des sols. Dans un gramme de sol productif, il y a un réseau complexe de plus de 100 millions de micro-organismes qui peuvent représenter plus de 1000 espèces. Monsanto et leurs comparses de brutes de la biotechnologie sont en train de changer dramatiquement ces chiffres.

Les cultures GM ne conservent pas l’eau. En fait, alors que de super-mauvaises herbes se développent, les cultures GM inspirent les agriculteurs d’essayer d’irriguer leurs cutures, comme tout fermier voudrait le faire, mais en fait ils irriguent les super mauvaises herbes. Des nappes phréatiques aux puits en passant par les lacs, rivières, ruisseaux et même les océans, tout est contaminé avec de grandes quantités de pesticides et d’herbicides qui sont également utilisés pour faire pousser les culture GM. Cette pratique ruine l’eau que nous avons sur cette planète, rendant presque impossible pour les paysans des pays pauvres de faire pousser quoi que ce soit. Les cultures GM sont en fait une des plus grandes sources de pollution de l’eau aux Etats-Unis et ailleurs.

De quelque manière que vous le coupiez, le gâteau agricole pue la corruption OGM à plein nez et transpire de sa propagande. Les cultures OGM ne préservent pas l’eau… Elles la contaminent. Elles ne protègent pas les sols… Elles tuent des millions de micro-organismes qui sont vitaux pour leur santé. Les OGM ne sont pas nécessaires pour nourrir le monde, et ils n’ont absolument aucune place dans notre chaîne alimentaire.

Stop aux OGM !!…

= = =

Les Etats-Unis approuvent la première culture de pomme de terre génétiquement modifée

Le gouvernement sacrifie votre santé sur l’autel de la mégalomanie de l’indstrie de la biotechnologie

 

Anthony Gucciardi

 

9 Novembre 2014

 

url de l’article:

http://www.infowars.com/us-approves-first-genetically-modified-potato-for-planting/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Alors que la bataille alimentaire fait rage un peu partout et que plus de 96% de la nation (Etats-Unis) soutient l’étiquetage des produits OGM, le ministère de l’agriculture des Etats-Unis a annoncé qu’il se moquait de l’opinion publique et a donné le feu vert pour la production de la toute prenière culture de pomme de terre génétiquement modifiée (GM).

Dans la lignée de la bonne relation bien documentée entre les entreprises de la biotechnologie et les plus gros départements du gouvernement américain, les dernières décisions du ministère de l’agriculture sont en accord avec ce que nous vous avions rapporté il y a près de deux ans, révélant comment les représentants des Etats-Unis menaçaient en fait d’autres nations de guerre commerciale si elles ne voulaoient pas accepter les cultures GM de Monsanto.

L’agence Reuters rapporte de la décision d’infecter la chaîne alimentaire avec une variété de pomme de terre GM, incluant le fait que le fabriquant de cette culture est en fait un des plus gros fournisseurs de la chaîne McDonald’s pour leurs Franken Frites:

Le ministère de l’agriculture a approuvé vendredi la première culture de pomme de terre GM pour son ensemençage et sa commercialisation aux Etats-Unis, une décision qui va sans aucun doute s’attirer les foudres des groupes de pression opposés à la manipualtion artificielle de la nourriture.

La pomme de terre Innate, développée par J.R, Simplot Co. est créée pour contenir moins d’un carcinogène humain suspecté, se produisant lorsque la pomme de terre naturelle est frite dans l’huile. La pomme de terre est aussi mois sujette à s’abîmer durant le transport.

Boise est un fournisseur majeur de Simplot basé dans L’Idaho pour les frites surgelées du géant du fastfood McDonald’s.

La décision de notre gouvernement du “nous, le peuple”, d’approuver des pommes de terre GM pour leur incorporation dans nos aliments nous montre simplement la nécessité de pousser plus avant la lutte de l’information contre la biotechnologie et les OGM au sens large. La nation sait que nous ne voulons pas notre alimention contaminée, encore moins que les fermes bio soient contaminées avec les saloperies OGM par croisement résultant d’une pollinisation sauvage.

Une fois de plus, une grosse branche du gouvernement des Etats-Unis a démontré qu’elle préfère mettre les grosses entreprises de la biotechnologieu en position de force commerciale et financière plutôt que de prendre en considération les désirs et la santé du public.