Archive pour OGM et nouvel ordre mondial

Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) de l’escroquerie à l’insanité sanitaire….

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, OGM et nécro-agriculure, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , on 29 septembre 2014 by Résistance 71

L’énigme de l’étiquetage des produits OGM

 

Ulson Gunnar

 

28 septembre 2014

 

url de l’article:

http://landdestroyer.blogspot.fr/2014/09/the-gmo-labeling-conundrum.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Il semblerait que les grosses entreprises agricoles argant que les organismes génétiquement modifiés (OGM) qu’elles affirment posséder de meilleurs bénéfices à la fois pour les consommateurs et les agriculteurs, seraient toutes fières de faire différencier leurs produits sur les étagères de la distribution par rapport aux produits alimentaires traditionnels et/ou bio. Et pourtant, ceci n’est pas le cas. Non seulement l’agro-alimentaire essaie de cacher la véritable nature de ses produits, mais beaucoup des gros industriels utiisant des ingrédients OGM dans leur nourriture et leurs produits finis essaient de la même manière de tromper les consommateurs.

La crainte évidente est que les consommateurs évitent les produits OGM en faveur de ceux étiquetés comme étant non modifiés (génétiquement) Tandis que d’autres arguments ont été faits pour tenter de justifier de ne pas étiqueter proprement la nourriture comme étant ou pas génétiquement modifiée, le thème sous-jacent apparaît être la croyance de l’agro-business en ce que les consommateurs “sont ignorants” au sujet de la soi-disant sécurité des produit OGM et que cela met en danger leurs affaires et acec elles, les innovations clâmées être bénéfiques non seulement pour leurs profits, mais aussi pour le reste de l’humanité.

Bien entendu, derrière ces différentes couches de “croyances”, se tient la réalité que leurs produits n’offrent pas les grands bénéfices prétendus pour l’humanité et en fait, en bien des points, sont devenus un fléau pour l’humanité. De plus, des arguments connexes, comme les OGM n’étant en aucun cas différents des produits naturels organiques et que donc il n’y a aucune raison de les étiqueter en conséqeunce, sont si divergents de la logique et du bon sens commun qu’un sentiment de suspicion générale et de méfiance s’est instauré dans la conscience collective publique en regard de l’agro-business et de ceux qui poussent pour ses produits.

Pour contrer la colère montante du public, l’industrie agro-alimentaire a levé une armée de propagandistes professionnels qui vantent les bons points des OGM sous la forme de livres, de sites internet, de reportage dans les médias et même posant comme de simples citoyens exprimant leur “opinion” dans des sections de commentaires et dans ce qui sont supposés être des blogs personnels et indépendants. Ceux-ci répètent sans aucune surprise de manière laconique les points proposés par l’industrie agro-alimentaire elle-même et tandis que les activistes anti-OGM s’impliquent frénétiquement avec cette horde de propaganistes, la seule question pertinente qui devrait être posée semble leur échapper à tous.

Si les OGM sont meileurs, pourquoi donc ne pas les étiqueter de façon à les trouver et à les consommer plus facilement ?

Tout, allant du « Golden Rice » nutritionnellement supérieur aux maïs et soja OGM super-résistant aux insecticides et aux herbicides, sont en permanence vantés par l’armée de propagandises de l’agro-alimentaire, comme étant largement supérieurs en tous points que ce soit par rapport aux cultures cultivées de manière biologique et organique. Les OGM sont dépeints comme la prochaine étape de l’évoluton agricole en matières de nutrition, d’économie et même d’impact sur l’environnement (NdT: Quelle fumisterie éhontée!… ). Dans le même temps, de manière paradoxale et simplement pour éviter l’étiquetage, l’agro-alimentaire et son armée de supporteurs clâment que cela n’est pas différent de la nourriture bio ou traditionnelle et affirme dans le processus, par exemple, qu’injecter des gènes d’épinard dans des oranges n’est en rien différent de la sélection naturelle ou de l’élevage, mise en culture sélective.

Bien évidemment, vous vous attendriez à ce que cette armée de fanatiques des OGM se soumette elle-même à une régime alimentaire ne consistant exclusivement que d’OGM et pour rendre plus simple à ces gens de faire la différence entre la nourriture archaïque organique/bio de leurs produits avancés “super OGM”, on s’attendrait à ce qu’ils choisissent un étiquetage des produits contenant des OGM afin qu’ils puissent les sélectionner et les consommer à coup sûr et pourtant, ils préfèrent un système d’étiquetage ne pouvant que générer la confusion et le doute au sujet des produits qui contiendraient leurs ingrédients “super-OGM” préférés et ceux qui n’en comportent pas. C’est un peu comme s’ils voulaient être surpris, avec les activistes anti-OGM et les gens plus rationnels qui préféreraient ne pas ingérer de produits OGM promus par des entreprises commerciales insidieuses et douteuses.

La question de savoir pourquoi les supporteurs des OGM essaient si désespérement de cacher les “super-nourritures” sur les étagères de la distribution à côté de produits ordinaires “inférieurs” doit obtenir une réponse et dans les esprits de bien des adultes rationnels, la conspiration pour couvrir des produits non sains, non voulus, produits par des entreprises dangereuses, non désirées par les populations, est déjà claire comme de l’eau de roche.

L’abus de la bio-technologie par l’industrie agro-alimentaire entrave au lieu d’aider le progrès

Les subterfuges de marketing et la “popularité” fabriquée soutiennent en ce moment, les rackets divers de l’industrie agro-alimentaire, que ce soit les usines fermières ou son abus de la bio-technologie de toutes les manières possibles. Son agenda monopoliste se cache derrière chaque slogan et chaque campagne publicitaire. Que ce soit par la corruption de la culture très ancienne du riz en Asie, en trompant les consommateurs occidentaux au supermarché ou en tentant de pousser et de faire admettre les OGM comme la réponse à tout problème concevable, le profit, l’argent et le pouvoir de contrôle sont tapis juste derrière.

Il est clair qu’il y a un retour de bâton contre l’agro-business OGM et que la connaissance de ce qui est contaminé ou pas par les interactions de l’industrie agro-alimentaire aura pour résultat d’à la fois croître et de se focaliser plus intensément. Pour contre-carrer cela, l’industrie a assemblé une armée de collaborateurs sans foi ni loi qui manipule et induit insidieusement le public en erreur, en resistant à un étiquetage honnête de ses produits.

Au lieu de blâmer “l’ignorance” de la population pour son rejet de sa “nourriture super-OGM”, peut-être que l’industrie agro-alimentaire devrait jeter un coup d’œil en elle-même. Ce n’est pas qu’il n’est pas souhaitable pour le future que les gens ordinaires mangent une nourriture naturelle antique, mais plutôt que l’agro-business cesse sa soif sans fin de profits et de contrôle. Ceux qui travaillent au sein de l’industrie de la bio-technologie devraient réévaluer leur allégeance à leurs employeurs entrepreneuriaux et considérer les dégâts qu’ils peuvent faire à la bio-technologie en général en perpétuant ses abus incessants aux mains de géants de l’industrie tels Monsanto, DuPont, Syngenta, Bayer, Dow et bien d’autres…

Les monopoles de l’agro-business sont une menace pour la sécurité en matière alimentaire et subséquemment, la souveraineté des nations. L’abus de la bio-technologie s’associe presqu’exclusivement avec la malfaisance des monopoles entrepreneuriaux sans scrupules. La résistance à l’étiquetage des produits est de fait une autre condamnation de la malhonnêteté de l’agenda de l’agro-business, un agenda qui clairement préfère l’ignorance à la connaissance, les marges de profits aux gens et le pouvoir au progrès.

OGM et Nouvel Ordre Mondial: La saga mortifère continue et s’amplifie…

Posted in actualité, écologie & climat, économie, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 1 novembre 2013 by Résistance 71

Ajoutons ici ceci: C’est le but des OGM… Contaminer les cultures naturelles et saines de façon à ce que plus rien ne puisse échapper aux apprentis sorciers de la mort lente transgénique. N’oublions jamais la chose suivante: Après les horreurs génocidaires eugénistes poussées à l’extrême par l’Allemagne nazie, l’eugénisme ne pouvait plus parader sous son vocable habituel.. Il a été remplacé dès les années 1950 par la « génétique ». La génétique,  l’ingénierie génétique n’est que cela: le remplaçant de l’eugénisme… Son but ? La mort programmée des masses populaires vues par l’oligarchie des 0,0001% comme un inutile fardeau à éliminer.

Comme en sport: « Eugénisme sort après un gros effort pour son équipe du Oligarques FC, remplacé par la prometteuse Génétique en qui l’avenir semble promis… »

— Résistance 71 —

 

Des OGM sont-ils en train d’infecter les cultures des 6 nations iroquoises ?

 

Two Row Times

 

30 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://tworowtimes.com/news/local/are-genetically-modified-organisms-infecting-six-nations-crops/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Tandis que Sagoyehsatha s’occupait de ses champs de maïs cette année, il nota quelque chose de presque grotesque. Son maïs blanc devenait difforme.

Les épis difformes ont été décrits comme étant “une horreur” et “du maïs zombie” par les gens qui l’ont vus. “De mon champ de maïs, surtout celui qui descend de la colline, j’ai dû avoir au moins une douzaine d’épis qui avaient plusieurs têtes”, a dit Sagoyehsatha.

“Certaines tiges avaient 2 ou 3 épis en sortant. Au lieu de les couper, j’ai laissé faire la nature pour voir ce qui allait se passer. Quand ils ont mûri et que nous les avons ouvert, nous avons pu constater l’évidence, ils étaient bien déformés.”

Ces anormalités ne se trouvaient pas seulement sur les épis, “le maïs développait de petits épis à son faîte. Aussi tout en bas du pied, là où il sort de terre, un petit nœud commençait à se former et un épis se formait là en bas.”

Depuis plus de 30 ans, Sagoyehsatha a fait pousser le maïs traditionnel à polinisation ouverte Tuscarora dans les mêmes champs. Ceci est le maïs blanc traditionnel iroquois utilisé pour faire la soupe de maïs et la bouillie. Il est typiquement de 28cm de long avec un épis rouge. Les grains sont blancs, doux et ne rétrécissent pas lorsqu’ils sont séchés. Il trie patiemment ses meilleurs grains pour ses semences et pour regarnir sa banque de semences.

Une année, Etinoha Oneha, appelée aussi maman maïs, se produisit dans sa culture. Ceci est une variation naturelle de racourcissement de l’épis du maïs Tuscarora et celui-ci est sauvegardé pour être utilisé dans les cérémonies traditionnelles. Sagoyehsatha a dit: “Nous avions l’habitude de faire des cérémonies pour cela. C’était pour des enfants qui avaient perdus leurs parents à un jeune âge. Lorsque j’ai réalisé que nous n’avions plus de ce maïs pour la cérémonie, alors j’ai commencé à planter celui-là.”

Les épis plus courts se terminent de manière plus arrondie avec un grain au centre et cinq grains qui l’entourent.

Sagoyehsatha dit: “On a l’habitude de dire que si vous plantez un champ de longs épis vous aurez un Etinoha Oneha. Ainsi, lorsque j’en ai eu un, je l’ai gardé et j’ai commencé à faire pousser Etinoha Oneha de cela et j’ai continué ainsi et maintenant c’est tout ce que je plante.” Il n’a planté de ce maïs exclusivement ces 12 dernières années. L’Etinoha Oneha est le maïs qui a été déformé cette année.

Vers la même époque où il a noté les déformations du maïs, Sagoyehsatha avait regardé le documentaire “Le monde selon Monsanto” à la télévision. Ce documentaire montrait les problèmes de maïs des fermiers mexicains alors que des cultures OGM se polinisaient avec des cultures naturelles et contaminaient les champs traditionnels. Les problèmes de difforrmités des épis décrits étaient les mêmes que ce qu’il voyait sur sa propre culture cette année.

“Basé sur les dires des fermiers mexicains, il s’agit exactement du même problème. Je n’ai jamais eu cela auparavant.”

Un tribunal mexicain a rendu une décision la semaine dernière, suspendant la plantation de maïs génétiquement modifié dans le pays citant “le risque imminent de détérioration de l’environnement”. Ceci se passe la même semaine où une communauté hawaiienne de Kaua’i a passé une loi qui demande aux fermiers de déclarer s’ils utilisent des pesticides et/ou des organismes génétiquement modifiés. Le canton a aussi décidé d’instaurer une zone tampon de 150m minimum entre les champs épandus aux pesticides et les zones d’habitation, écoles, hôpitaux, ainsi que des champs naturels qui pourraient être polinisés par les cultures OGM. Il a dit: “Je pense qu’il est possilble que le vent amène le pollen des cultures transgéniques sur mon maïs blanc ou que le pollen soit sur les ailes des oiseaux visitant mes champs.”

Une autre lumière rouge d’alerte s’est allumée après que le chat noir de la famille ait commencé à être mystérieusement malade au cours de l’été. Il ne mangerait plus et perdait ses poils. La famille a passé des semaines à soigner le pauvre chat devenu presque chauve pour le ramener en bonne santé.

Le voisin de Sagoyehsatha a loué des terrains la saison dernière à un fermier qui planta du soja à côté de ses champs de maïs. Il a dit: “Quand j’ai été voir à la fin de l’été début de l’automne, alors que le soja est toujours vert, il n’y avait pas une seule mauvaise herbe dans le champ.” Sa famille est maintenant préoccupée du fait que le fermier ait utilisé des cultures transgéniques et les pesticides à l’avenant et que ceci pourrait bien être l’explication du pourquoi son maïs a subi des transformation et le chat est tombé malade.

Pas tout le monde dans la communauté pense qe les cultures OGM sont un problème. Barry Hill, un Iroquois des 6 nations et de la 6 Nations Farmers Association dit que “les cultures OGM apportent beaucoup. Si nous devons nourrir plus de gens sur une surface cultivable qui diminue, nous devons trouver une solution pour augmenter le rendement.” Hill dit que se précipiter et blâmer les cultures OGM n’est pas la solution. Hill dit que les fermiers locaux prennent toutes les précautions nécessaires pour s’assurer qu’il y a toujours suffisamment d’espace entre les champs pour éviter une contamination par polinisation. Hills se demande si les déformités observées ne sont pas le fait d’une transformation naturelle de la ligne de la variété. Il dit que “sporadiquement chez une plante, elle va s’exprimer de la racine de là où elle est venue.”

Actuellement, il n’y a pas de règlementation au sein de la confédération des 6 nations en regard des pesticides ou de l’utilisation de telle ou telle variété, souche de semence. Hill dit que “aussi loin que l’Association des fermiers des 6 nations est concernée, tous nos fermiers sont à jour des licences qu’ils doivent avoir et de l’entraînement  pour pouvoir manipuler leurs produits chimiques et suivent les règlementations provinciales.”

D’après le Centre for Food Safety (Centre pour la sécurité alimentaire), plus de 60 pays dans le monde bannissent ou font étiqueter les aliments ou les cultures OGM, à l’exclusion des Etats-Unis et du Canada.

Résistance au Nouvel Ordre Mondial: Loi de Protection de Monsanto… suite mais pas fin…

Posted in actualité, écologie & climat, militantisme alternatif, N.O.M, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, résistance politique, santé, sciences et technologies with tags , , , , , , , , , , , , , on 20 mai 2013 by Résistance 71

Suite de l’affaire sur la « Loi de protection de Monsanto » que nous avions relayée le 28 Mars dernier… L’activisme paie, l’exposition de cette supercherie génère finalement un contre-mouvement législatif à son encontre, sera-ce suffisant ? Peut-être sur ce coup-ci, mais Monsanto ne s’arrêtera pas en si bon chemin et doit être stoppé net.

Monsanto doit être stoppé coûte que coûte. Il en va de notre survie génétique planétaire, c’est aussi simple que cela. Les apprentis sorciers doivent être stoppés avant qu’ils ne fassent plus de dégâts IRREVERSIBLES à la planète. Pour nous tous, il s’agit d’une mesure de salubrité publique que Monsanto et sa clique de clones ferment leurs portes à tout jamais !

*  *  *

Manifestations citoyennes mondiales contre Monsanto le 25 Mai 2013: Manifs citoyennes prévues à Paris, Marseille et Strasbourg. Allons-y nombreux !

*  *  *

— Résistance 71 —

 

La loi de protection de Monsanto va peut-être bientôt être révoquée, grâce à l’activisme à son encontre…

 

Anthony Gucciardi

 

19 Mai 2013

 

url de l’article original:

http://naturalsociety.com/monsanto-protection-act-soon-repealed-activism/

 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La soi-disante loi de protection de Monsanto signée plus tôt dans l’année, a provoqué une telle levée de boucliers que les gens à travers le monde planifient de protester contre l’entreprise de biotechnologie ce mois-ci. Maintenant, un sénateur des Etats-Unis va essayer de faire révoquer cette loi après que la pression soit montée de plusieurs crans.

La “loi de protection de Monsanto”, amendement inclus dans un projet de dépense qui n’a rien à voir, va peut-être bientôt être révoquée suite à un énorme activisme ainsi que la fureur qu’elle a générée à son encontre. Ceci a mené à une action législative de révocation. Ceci se passe sous les auspices du sénateur Jeff Merkley de l’état d’Oregon, qui a annoncé un amendement qui annihilerait la section 375 (la loi de protection de Monsanto telle qu’ele apparaît dans le texte légilsatif promulgué) de la loi de dépense 2013 nommément la Consolidated and Further Continuing Appropriations Act of 2013 du sénat.

La section incluse, qui est presque passée incognito mais qui a fait sonner le système d’alarme des médias alternatifs, donne au géant de la biotechnologie Monsanto une immunité totale contre les cours fédérales de justice dans le cas où un organisme génétiquement modifié (OGM) cause des dommages à la santé ou à l’environnement. Essentiellement, la loi donne pré-séance de pouvoir à Monsanto sur l’État et son gouvernement fédéral. Fort heureusement, j’ai pu m’intéresser au sujet grâce à de nouvelles informations et ai pu couvrir cette loi dans son projet et sa réalisation jusqu’à sa signature en loi par Obama.

Ultimement, alors que la loi de protection de Monsanto devenait un sujet de plus en plus épineux et chaud, nous avons obtenu un grand renfort d’exposition pour l’exposer, mais le vote du sénat est intervenu trop rapidement pour y mettre un arrêt définitif. Mais après que la loi fut passée des réseaux d’information tels que Russia Today, InfoWars, Natural News et moi-même ici à NaturalSociety, avons continué à sonner l’alarme intensivement et continuellement. Et ce de manière si suffisante que cela mena à des excuses publiques du top sénateur qui finit par approuver le projet contenant la section sur Monsanto.

La sénatrice Barbara Mikulski du Maryland a fait publier une déclaration d’excuses publiques pour avoir laisser passer la loi de protection de Monsanto enfouie dans le projet de dépenses et elle a déclaré dans ses excuses vouloir lutter contre Monsanto et les OGM. Ultimement, plusieurs sénateurs sont entrés en mode de contrôle de dégâts après que l’affaire fut exposée au grand jour. Ceci à l’encontre du sénateur Roy Blunt du Missouri, qui lui a travaillé pour Monsanto (les laissant écrire la section et recevant des fonds pour ce faire…) sur cette section de loi de protection de Monsanto. Section qu’il dit être parfaitement raisonnable . Après tout, pourquoi ne pas donner à Monsanto une immunité totale contre le système juridique auquel nous devons tous nous soumettre ?

Même Obama  a été interpellé sur sa page Facebook après qu’il eut signé cette loi de protection de Monsanto, avec la majorité des commentaires sur sa page critiquant sa signature de la loi qui contenait cette section sur Monsanto.

Grâce à cet activisme, il semble maintenant que cette loi de protection de Monsanto va bientôt être révoquée après que ce nouveau projet de loi arrive à Washington. Cette fois-ci, nous aurons bien plus de temps pour faire savoir aux sénateurs qu’ils votent contre les intérêts du public qu’ils représentent, s’ils décident de rester du côté de Monsanto. Avec un tel agenda spécifique pour cette loi, je la vois très bien se comporter au sénat.

« Génie » génétique et Nouvel Ordre Mondial: La mort programmée avec ou sans « pétitions »…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, presse et média, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 7 mai 2013 by Résistance 71

Nous republions cet article de Dominique Guillet et de l’association Kokopelli datant de l’été dernier, car un nouveau projet de loi est en cours à la Commission Européenne, vous savez cette entité totalitaire qui régit les peuples européens au profit de l’oligarchie qui l’a mis en place et à laquelle elle passe son temps à renvoyer l’ascenceur…

Nous traduisons un article edifiant à ce sujet… A suivre très bientôt ici-même…

— Résistance 71 —

*  *  *

 

Ante-scriptum : Je profite de cette mise au point pour affirmer, avec force, que l’Association Kokopelli ne cautionne strictement pas la page « Kokopelli » sur Facebook. Facebook, et autres « réseaux sociaux » virtuels, constituent des instruments privilégiés pour la CIA et autres agences de surveillance globalistes: les citoyens se livrent aux psychopathes en toute complaisance, de fausses révolutions sont impulsées sous contrôle occidental, des centaines de millions d’êtres humains passent une partie de leur vie à non-communiquer plutôt que de se connecter aux forces vives de la Terre-Mère… Et nous ne cautionnons pas plus la page Wikipedia sur Kokopelli: un chef d’oeuvre de désinformation, de mensonges, de références à de pseudo-journalistes au service de la mafia de l’agro-chimie… et de fautes d’orthographe.

 

Les pétitions: les psychopathes prédateurs s’en torchent leur barbecul !

 

Dominique Guillet

 

Juillet 2012

 

url de l’article:

https://kokopelli-semences.fr/articles/les_petitions

 

Suite au jugement scandaleux de la Cour Européenne de Justice — qui prouve une fois de plus que ces institutions Européennes sont complètement corrompues et à la botte des banksters, du Cartel de la Chimie, des multinationales biocidaires et autres marionnettes politiques — certains amis de Kokopelli ont pensé qu’il était adéquat de relancer des énièmes pétitions pour la défense des semences libres.

Qu’il soit, donc, bien clair que l’Association Kokopelli ne cautionne, en aucune manière, la pétition lancée par Cyberacteurs et, cent mille fois moins, celle lancée par Avaaz. J’ai déjà exprimé — dans l’un de mes articles sur l’arnaque du réchauffement climatique anthropique — ce que je pensais de cette organisation bien ancrée dans la mouvance de l’opposition contrôlée et créée par Ricken Patel qui fut consultant pour l’ONU, la Fondation Rockefeller, la Fondation Bill Gates…

N’est-il pas évident, après tant d’années de lutte, que les pétitions, les psychopathes prédateurs s’en torchent leur barbecul sur leurs pelouses transgéniques ?

Le jugement de la Cour Européenne de Justice est totalement en phase avec les délires génocidaires de la clique criminelle du complexe militaro-industriel qui ruine les peuples par des dettes nationales générées ex-nihilo, fomente des guerres « libératrices », détruit l’intégralité de la biosphère et assassine l’humanité.

Vandana Shiva — qui sera présente lors de notre Festival Kokopelli/Pachamama au Pérou — a récemment évoqué l’offensive généralisée des multinationales de l’agro-chimie dans les pays dits « émergents ». Aux USA, Monsanto et les multinationales biotechs, tentent de faire passer, au Congrès, un décret qui les mettrait au-dessus de toutes les lois. Quant à l’Europe, elle continue de se transformer en poubelle cancérigène sous l’assaut de l’agriculture toxique et du Cartel Nucléaire.

Et pour ne pas évoquer un sujet tabou — la contamination radioactive de toute la chaine alimentaire planétaire — une première ferme bio, en Oregon, selon l’expert nucléaire Arnie Gundersen, a fermé ses portes en raison de la contamination radioactive de ses sols. Et le Japon se meurt inexorablement de Fukushima, l’oubliée des médias à la solde de la mafia. Tout comme les citoyens de la côte ouest US, tout comme les peuples de la planète…, mourront inexorablement de Fukushima le jour où son réacteur 4 s’effondrera.

Très chères Amies et Amis de Kokopelli et de la Vie, pensez-vous vraiment que nous allons neutraliser les criminels psychopathes et prédateurs avec de mignonnettes pétitions ?

Les Peuples de cette belle Planète, notre Terre-Mère, apprendront-ils un jour qu’une société qui ne peut pas discerner et éliminer, par tous les moyens possibles, la psychopathie, en son sein, n’est tout simplement pas digne de survivre ?

Il est vrai que la Rage monte, que certains Peuples se réveillent (en Islande, les banquiers mafieux sont en prison) mais il ne reste que peu de temps. L’Humanité est dans une situation critique de légitime défense car les psychopathes dégénérés ont déclaré la guerre à la Vie — une guerre totale et terminale — et ils iront jusqu’au bout de leur démence meurtrière.

Quant à Kokopelli, ce n’est ni la Cour Européenne de Justice, ni le GNIS, ni Baumaux, ni la clique génocidaire qui s’est donné comme mission d’éradiquer la Vie de notre belle Planète, qui nous empêcheront de continuer notre travail de protection de la biodiversité alimentaire : un travail de 20 années dans le non-respect total de leur illégalité mortifère.

Nouvel Orde Mondial et contrôle de la nourriture: Obama l’homme de Monsanto à Washington…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , , , , on 1 mai 2013 by Résistance 71

Comment Barack Obama est-il devenu l’homme de Monsanto à Washington ?

 

Jon Rappoport


29 Avril 2013

url de l’article original:

http://www.infowars.com/how-did-barack-obama-become-monsantos-man-in-washington/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Quand les groupes activistes anti-OGM vont-ils arrêter d’être “choqués et déçus” par le président ?

Choqués et déçus sont trop polis et c’est une réaction de politiquement correct. Foutaise !

N’avez-vous pas encore compris ? Obama n’a jamais été de votre côté, jamais. Il n’a jamais mérité votre confiance.

Être déçu implique qu’il ait été votre pote et qu’il ait changé de camp.

L’homme est un politicien, donc un menteur professionnel. Les politiciens ont des façons différentes de mentir. Certains prétendent qu’ils sont vos amis avant de vous baiser et vous laisser dans la poussière.

J’ai publié précédemment l’historique d’Obama comme étant le soutien politique #1 de Monsanto en Amérique.

Rencontrez le tout premier lobbyiste de Monsanto, Barack Obama:

Après sa victoire aux élections de 2008, Obama a submergé les postes clef avec des gens de chez Monsanto, dans les agences fédérales qui ont un gros pouvoir sur les affaires alimentaires comme le ministère de l’agriculture (USDA) et la FDA (Food and Drugs Administration) :

Au ministère de l’agriculture, il .mit Roger Beachy un ancien directeur du Centre Danforth de Monsanto à la tête du National Institute of Food and Agriculture.

Comme commissaire-adjoint à la FDA, nouveau tsar pour la sécurité alimentaire, le tristement célèbre Michael Taylor, ancien vice-président de la politique publique de Monsanto, Taylor a été instrumental pour obtenir l’accord pour l’hormone de croissance bovine OGM de Monsanto.

Comme commissaire au ministère USDA, le gouverneur de l’Iowa, Tom Vilsack. Vilsack avait créé un groupe national, le Governor’s Biotechnology Partnership et avait reçu une récompense du meilleur gouverneur de l’année par l’organisation de l’industrie biotech, dont un des membres est Monsanto.

Comme nouveau représentant du commerce agricole, qui pousserait pour les exportations d’OGM , Islam Siddiqui, un ancien lobbyiste de Monsanto.

Comme nouveau conseiller au ministère, Ramona Romero, qui a été conseillère d’un autre géant de la biotechnologie, DuPont.

A la tête de l’USAID, Rajiv Shah, qui travailla précédemment dans des postes clef pour la fondation Bill & Melinda Gates, un très gros financier de la recherche sur l’agriclture OGM.

Nous devons aussi nous rappeler que la ministre des affaires étrangères d’Obama, Hillary Cliinton, a travaillé auparavant pour la firme légale Rose. Cette firme est une conseillère légale de Monsanto.

Obama nomma Elena Kagan à la cour suprème des Etats-Unis. Kagan, une ancienne vice-ministre de la justice en charge des rapports à la cour suprême, avait déjà pris la défense de Monsanto dans l’affaire Monsanto contre les semences Geerston devant la cour suprême.

Les dés étaient pipés. Obama n’avait pas simplement fait d’honnêtes erreurs, Obama n’avait pas juste échoué dans l’exercice d’une bonne supervision de nominés. Il empiétait sur des plates-bandes délicates au profit de Monsanto et d’autres entreprises géantes dans le domaine.

Maintenant, jetons un œil sur ce que ces officiels appointés ont enveloppé dans du papier doré pour leurs véritables patrons. Voyons un peu quelles cultures OGM sont passées par les portes grandes ouvertes de la présidence d’Obama:

  • La luzerne OGM Monsanto.
  • La betterave sucrière OGM Monsanto.
  • Le soja Bt OGM Monsanto.

Et bientôt:

  • Le maïs doux OGM Monsanto.
  • Le maïs OGM Syngenta pour l’éthanol.
  • Le maïs entassé OGM Syngenta.
  • Le soja OGM Pioneer.
  • Le coton Bt OGM Syngenta.
  • Le coton OGM Bayer.
  • L’ATryn, un agent anti-coagulant pour le lait des chèvres transgéniques
  • Une variété de papaye OGM
  • Et bientôt des saumons et des pommes GM

Ceci est un incroyable défilé de monstres de cirque.

Obama est et a été tout au long, un agent secret agissant pour les intérêts de Monsanto, de la biotechnologie, des OGM et des entreprises qui contrôlent le futur de l’agriculture.

Il n’a pas nommé autant de personnes politiques clef, ni permis autant de cultures OGM de passer au travers les contrôles et d’entrer dans la chaîne alimentaire par un manque de bon jugement.

Ce n’est pas non plus une coïncidence si deux des plus gros soutiens d’Obama, Bill Gates et George Soros, ont respectivement acheté 900 000 et 500 000 actions de Monsanto en 2010.

Les archives ne montrent pas Monsanto ou d’autres géants de la biotechnologie, inonder visiblement de fric la campagne d’Obama en comparaison avec d’autres donneurs.

Goldman Sachs fut le premier donateur de la campagne d’Obama et Goldman Sachs commerce des contrats de commodité OGM, Goldman Sachs a ses mains dans tous les tas de frics importants de Nome à Tierra del Fuego.

“L’énigme Obama” est aussi évidente que le nez au milieu de la figure du mondialisme, l’agenda de Monsanto, celui de monopoliser le stock alimentaire mondial, est essentiel au plan des mondialistes. Ce plan, ultimement vise à la redistribution de la nourriture au monde au moyen d’une planification centrale.

En tant que président, Obama a juré de servir la mondialisation. Son serment serait de protéger la constitution ? Vous voulez rire ?

Tous les présidents récents ont eu une loyauté sans faille au mondialisme.

Obama signant la loi de protection de Monsanto, faisant de cette entreprise une puissance majeure dans le système judiciaire américain, ne fut pas un accident. Ceci fut fait en toute connaissance de cause de ses fonctions et devoirs de globaliste.

Vous ne verrez bien sûr rien de tout cela dans le journal d’info du soir…

Voici un président, qui, comme Bush, n’a absolument aucun plan pour un monde meilleur. La notion de “meilleur” pour Obama est directement liée à l’agenda mondialiste :

Une bureaucratie gérée et contrôles par une “élite”, faisant la promotion de l’égalité et de la justice, réduisant toutes les populations à leur plus simple expression, écrasant la liberté et la prospérité.

Les supporteurs d’Obama ne verront jamais la vérité, parce qu’ils sont aveuglés par la lumière qu’il projette sur la personne du président.

Obama est parfaitement au courant de l’escroquerie, puisqu’il l’a initié et il s’en sert de levier.

Tout est en forme de clin d’œil. “oui, bien sûr, on va vous aider, et vous et vous et vous aussi, bien sûr que nous le ferons.”

Il se peut qu’il vous aide si vous faites une déclaration de dépendance. Si vous vous sacrifiez sur l’autel du désespoir, alors vous aurez peut-être gagné le droit d’être nourri.

Lorsqu’Obama était en campagne en 2008, il promettait la transparence dans son gouvernement, il proclamait que chaque personne a le droit de savoir ce qui est dans sa nourriture (étiquetage des OGM). Mais bien évidememnt, tout cela n’était que bluff et poudre aux yeux. Il mentait comme un arracheur de dents et il le savait. Il avait été programmé pour la présidence et il savait que le boulot voulait qu’il rejoigne Monsanto et le plus vaste agenda mondialiste comme son représentant, sa devanture.

Il n’a pas changé ces quatre dernières années. Il a été un agent secret de la cause depuis le départ.

Imposteur, charlatan, ces mots vont comme un gant à Obama. Il a fait semblant, comme Clinton, de se préoccuper, mais il s’en fout. Cela n’a aucune importance pour lui que la nourriture OGM envahit le pays et le monde. Il veut que cela se passe. Il a toujours voulu que cela se passe.

Le président en exercice des Etats-Unis, de Monsanto, de DuPont et de Dow, parmi bien d’autres, est prêt à faire quoi que ce soit de nécessaire pour que la nourriture OGM domine en Amérique.

Ils ont l’intention, au travers de la dissémination des gènes Monsanto parmi des millions de plantes dans les champs, au travers d’une augmentation incessante des cultures OGM et par l’introduction de toujours plus de cultures OGM, d’envelopper les Etats-Unis dans la nourriture génétiquement modifiée.

Obama est a bord de ce navire, il a toujours été à bord.

Il est le président des OGM.

Si demain, les Rockefeller globalistes de ce monde décidaient que toute nourriture cultivée aux Etats-Unis devait être injectée au Prozac, Obama trouverait une façon d’aider cet agenda.

Arrêter de donner des excuses à ce mec. Il n’est pas la victime de forces du mal entourant sa présidence. Il a signé pour cette turpitude les yeux grands ouverts.

Sources:
http://redgreenandblue.org/2012/02/02/monsanto-employees-in-the-halls-of-government-part-2/

http://redgreenandblue.org/2011/02/09/monsanto-employees-in-the-halls-of-government/

http://www.motherjones.com/tom-philpott/2011/10/fda-labeling-gmo-genetically-modified-foods

http://fooddemocracynow.org/blog/2011/feb/15/update-obama-goes-rogue-gmos-tell-him-say-no-monsa/

http://www.foodandwaterwatch.org/food/genetically-engineered-foods/

http://news.yahoo.com/not-altruistic-truth-behind-obamas-global-food-security-174700462.html

Jon Rappoport
The author of two explosive collections, THE MATRIX REVEALED and EXIT FROM THE MATRIX, Jon was a candidate for a US Congressional seat in the 29th District of California. Nominated for a Pulitzer Prize, he has worked as an investigative reporter for 30 years, writing articles on politics, medicine, and health for CBS Healthwatch, LA Weekly, Spin Magazine, Stern, and other newspapers and magazines in the US and Europe. Jon has delivered lectures and seminars on global politics, health, logic, and creative power to audiences around the world.
www.nomorefakenews.com 

Détournement de la science et nécro-agriculture: Le secteur OGM au cœur de l’agenda eugéniste de l’oligarchie…

Posted in actualité, écologie & climat, économie, crise mondiale, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 avril 2013 by Résistance 71

Nous avons traduit cette article très complémentaire de ce que nous avons déjà publié au sujet de l’eugénisme et de la nécro-agriculture mortifère qui n’existent qu’à des fins de contrôle de la population.

La réalité est simple et il nous faut tous bien l’appréhender: l’oligarchie nous empoisonne à petit feu dans en suivant une méthodologie qui fera passer les Hitler, Staline et Mao pour de simples amateurs.

En Avril 2010, l’un de nous avait publié cet article: « Elite globaliste, eugénisme et contrôle des populations » où un simple historique de l’eugénisme qui vit son point culminant avec l’Allemagne nazie, nous montre que dans le monde post-seconde guerre mondiale le mot « eugénisme » a simplement été remplacé par le mot « génétique ». Tout le secteur de la génétique est-il eugéniste et fondamentalement mauvais ? Non, bien évidemment, il y a une multitude d’applications bénéfiques de la génétique, qui contribuent à maintenir l’image de ce secteur, tandis que l’agenda planifié et poussé de derrière le rideau est quant à lui, fondé sur de bien noirs desseins…

Rien de nouveau, il suffit de gratter la fine couche de vernis pour découvrir l’horreur larvée en son sein… Ceci constitue ni plus ni moins que du terrorisme écologique d’état, sponsorisé par les cartels de la nécro-agriculture monopolistes. La récente loi de protection de Monsanto votée et signée par Obama n’est que le dernier chapitre en date de l’ignominie qui se déroule.

— Résistance 71 —

 

Ingénierie génétique, eugénisme et l’idéologie des riches

 

Colin Todhunter

 

29 Mars 2013

 

url de l’article original:

http://www.globalresearch.ca/genetic-engineering-eugenics-and-the-ideology-of-the-rich/5329025

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Quelque soit les buts publiquement énoncés du secteur des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) et quelque soit son impact terrible sur la santé, l’environnement et les fermiers du cotton en Inde, il y a un côté bien plus sombre à cette industrie.

Afin de gouverner et de contrôler une population, mis à part l’utilisation de la violence, le consentement des gens doit être atteint au moyen de ce que Louis Althusser appelait les appareils idéologiques de l’état: le système éducatif, le spectacle, la religion, le système politique etc. Le livre de Noam Chomsky “La fabrication du consentement” discute du rôle important des médias dans ceci et Antonio Gramsci a beaucoup écrit au sujet de l’hégémonie, les méthodes utilisées par la classe dominante pour légitimer sa position aux yeux de ceux qu’elle opprime, une sorte de “coercition consentie” qui habille le véritable poing du pouvoir.

Quoi qu’il en soit, possiblement la forme la plus basique et efficace de contrôle social est l’eugénisme, une philosophie qui inclut la capacité de reproduction réduite de ceux des gens jugés “moins désirés”.

Il existe une peur grandissante que l’eugénisme soit utilisé à des fins de contrôle de la population, pour se débarasser de segments entiers de la population mondiale jugés être des “surplus aux requis”. En occident, à cause de l’automatisation et de la délocalisation du travail, il y a très certainement une grande proportion de la population qui sera non-employée ou sous-employée de manière permanente. Dans des pays comme la Chine, l’Inde et certains pays africains, la promotion du contrôle des naissances a été un objectif primordial de l’agenda depuis déjà plusieurs décennies.

La baron milliardaire américain des médias Ted Turner croit qu’une population mondiale de moins de 2 milliards d’individus serait idéale et le milliardaire Bill Gates a promis des centaines de millions de dollars pour améliorer l’accès à la contraception dans les pays en voie de développement. Fondée sur la supposition erronée que le monde est surpeuplé, quelques personnes des élites nanties pourront réduire la concurrence pour l’accaparement des ressources qu’elles convoitent de manière tant acharnée et aussi pour maintenir leur très haut niveau de consommation matérielle. Gates a aussi acheté des parts de l’entreprise Monsanto à hauteur de quelques 23 millions de dollars. Son agenda est d’aider Monsanto à avoir leurs OGM sur le sol africain à très grande échelle.

Voici où cela devient intéressant. En 2001, Monsanto et DuPont ont acheté en commun une petite entreprise de biotechnologie appelée Epicyte, entreprise qui avait créée un gène qui fondamentalement, rend le mâle stérile par déplétion des spermatozoïdes et induit la non-réceptivité à la fécondation de l’ovule de la femelle. Aux Etats-Unis, les aliments à base d’OGM sont déjà sur le marché et ne sont pas étiquettés. Le secteur des OGM a dépensé des millions pour s’assurer du statu quo. Ainsi, les citoyens américains n’ont absolument aucune idée de ce qui est dans leur assiette; de plus la nourriture incriminée n’a pas été testée de manière indépendante pour évaluer son impact réel sur la santé.

Ne voudriez-vous pas savoir si ce que vous mangez n’est pas (d’après le professeur Seralini de l’université de Caen en France) dommageable à la santé ?

Ne voudriez-vous pas savoir si ce que vous mangez contient quelque chose qui pourrait vous rendre stérile ?

Le père de Bill Gates a été longuement impliqué avec Planned Parenthood:

“Lorsque j’ai grandi, mes parents étaient toujours impliqués dans des actions bénévoles. Mon père était à la tète de l’organisation du Planned Parenthood (NdT: Planification parentale) et il était très controversif d’être impliqué avec cette organisation.”

La citation ci-dessus provient d’une interview de 2003 avec Bill Gates.

Planned Parenthodd fut fondée sur le concept que la plupart des êtres humains sont des reproducteurs inconsidérés. Gates senior est co-chairman de la Bill & Melinda Gates Foundation et un guide derrière la vision et la direction prise par la fondation, qui s’est lourdement concentrée sur la promotion des OGM en Afrique et le financement de l’Alliance for a Green Revolution in Africa (AGRA) – NdT: Il suffit de lire le désastre qu’a été la révolution verte en Inde dans les années 1960, “révolution” qui ne se fit que pour les semenciers et leur monopole sur les semences, l’erradication de milliers de variétés de cultures et de semences naturelles (riz, céréales, cotton)… pour pouvoir imaginer ce que sera celle que les eugénistes imposent en Afrique —

La fondation Gates a donné au moins 264,5 millions de dollars pour l’AGRA. D’après un rapport publié par La Via Campesina (La Voie paysanne) en 2010, 70% des récipients des fonds de l’AGRA au Kenya travaillent directement avec Monsanto et 80% des fonds de la fondation Gates sont dévoués à la biotechnologie. Le rapport explique également que la fondation Gates a promis 880 millions de dollars au Global Agriculture and Food Security Program (GAFSP), qui est un promoteur hyper-actif des OGM.

Au lieu d’embrasser et de soutenir un véritable essor vers une souveraineté alimentaire et d’adresser les problèmes économiques et politiques sous-jacents qui sont les causes de la pauvreté, la Fondation Gates a choisi la promotion d’une agriculture contrôlée par les cartels industriels, ce qui a mené à la perte de contrôle et de pouvoir inéluctables des paysans.

Alors que le secteur OGM continue de marteler la porte de l’Inde, nous avons tous les droits d’être préoccupés, non seulement par les impacts rapportés des monopoles des graines et des OGM qui sont documentés être détrimentaux à la santé publique et à l’environnement, mais aussi à cause du souci au sujet de gènes pouvant être dans notre nourriture et qui nous sont inconnus.

Le chercheur F William Engdahl (NdT: Auteur de l’excellent ouvrage: “Les semences de la destruction”) déclare que l’ingénierie génétique ne peut pas être comprise sans d’abord regarder et analyser l’hégémonie de la puissance américaine. Des personnalités importantes de la “révolution verte” ont financé par les Etats-Unis dans le secteur agricole de pays en voie de développement afin de créer de nouveaux marchés pour les engrais pétro-chimiques et les produits pétroliers ainsi que pour augmenter la dépendance envers les produits énergétiques. La nourriture est maintenant devenue une arme pour sécuriser la domination mondiale.

Les problèmes du monde ne sont pas du tout causés par une surpopulation, mais par la veulerie et un système de propriété qui assure que la richesse est pompée et se dirige de la base vers le haut. Ceci n’est pas du tout au sujet de stopper la croissance de la population, mais bien à propos de changer un système mondial tentaculaire et la mentalité inhérente qui sont basés sur une sur-dépendance des produits pétroliers et le tarissement des ressources naturelles non durables, les Etats-Unis étant le coupable majeur de ceci.

Les milliardaires comme Ted Turner croient que cela ne doit pas enfreindre la consommation aussi loin que l’on réduise la population. Ceci est l’idéologie des riches qui voient le reste de l’humanité comme un problème “qu’il faut adresser”. Il dit qu’il y a “trop de gens qui utilisent trop de choses”. Il ne peut pas être plus dans l’erreur. Par exemple, les nations en voie de développement comptent pour plus de 80% de la population mondiale, mais ne consomme qu’environ le tiers de l’énergie mondiale. Les citoyens américains consomment à eux seuls 24% de l’énergie mondiale tout en ne constituant que 5% de la population mondiale. En moyenne, un citoyen de base américain consomme autant d’énergie que deux Japonais, six Mexicains, 13 Chinois, 31 Indiens, 128 Bengladeshis, 307 Tanzaniens et 370 Ethiopiens (mindfully.org) ~ NdT: George Bush n’avait-il pas dit après le 11 Septembre: “The american way of life is non-negotiable”, c’est à dire: “le mode de vie américain n’est pas négociable”… Tout était dit ~

Alors, devrions-nous être inquiets au sujet d’un secteur extrêmement connecté politiquement, qui est propriétaire de technologies qui permettent la transformation génétique de la nourriture et d’un gène qui pourrait être utilisé (ou l’est déjà…) pour la stérilisation forcée des masses ? Bien sûr que nous le devrions. Ceci représente un secteur dont l’objectif déclaré est le contrôle de la chaîne alimentaire de la planète et donc par implication, de la population mondiale.

Dans le monde d’aujourd’hui, piloté par la technologie, les intérêts entrepreneuriaux d’état utilisent la panoplie complète des moyens de la haute-technologie pour nous contrôler. Il y a plusieurs décennies, le théoricien et philosophe social Herbert Marcuse avait résumé le problème auquel la société moderne devait faire face en disant que les capacités, à la fois intellectuelles et technologiques, des sociétés contemporaines sont bien plus grandes qu’auparavant, ce qui veut dire que la portée de la domination de la société sur l’individu est aussi bien plus grande qu’auparavant. Ceci est d’autant plus vrai là où le secteur de l’ingénierie génétique est concerné.

Loi de Protection de Monsanto… Un sénateur aide Monsanto à rédiger sa propre loi de protection !!

Posted in actualité, écologie & climat, économie, média et propagande, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, santé, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme with tags , , , , , , , , , , on 29 mars 2013 by Résistance 71

Cet article fait suite à notre article du 25 Mars sur la Loi de Protection de Monsanto passée par le sénat du pays du goulag levant.

La corruption n’a plus de limites et ceci n’est pas une affaire yankee… C’est pareil chez nous ! Il n’y a pas de solutions au sein du système, y croire n’est plus de la naïveté, mais de la complicité de fait des crimes de ces pourris qui n’arrivent pas dans ces positions par hasard… Ces criminels ont été élus !

Voter c’est abdiquer sa souveraineté… Voter c’est être complice des crimes commis par l’oligarchie !…

— Résistance 71 —

 

Surpris ? Monsanto a écrit sa propre loi de protection

 

Anthony Gucciardi

 

28 Mars 2013

 

url de l’article original:

http://naturalsociety.com/surprised-monsanto-openly-wrote-own-monsanto-protection-act/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Cela ne devrait pas être une surprise pour bon nombfre d’entre vous que de savoir que Monsanto a en fait, écrit sa propre loi de protection, cachée, enfouie au milieu d’un texte récemment passé par le sénat américain et signé comme Continuing Resolution de la loi budgétaire. Vous vous demandez, comment diable une entreprise majeure peut-elle écrire sa propre législation ?

Franchement, je pense qu’il est important de comprendre que le sénat entier a passé la loi contenant cette clause de protection, mais le politicien qui a donné à Monsanto le crayon pour écrire sa propre législation n’est autre que Roy Blunt, un sénateur républicain de l’état du Missouri. Comme le révèle le dernier article en date d’IB Times, ce politicien du Missouri a travaillé avec Monsanto pour écrire la loi de protection de Monsanto. Ceci fut confirmé par un rapport d’agence de presse de New York auquel je vais faire brièvement référence.

Comme vous le savez déjà sûrement, je ne suis pas de ceux qui jouent le jeu de la “droite” contre la “gauche”, mais au contraire dénonce et montre du doigt la corruption là où elle est. là où on la trouve indépendamment de la couleur politique et de l’affiliation de parti. En l’occurence le sénateur Blunt admet avoir été complice de Monsanto, une corporation qui a été prise la main dans le sac de conditions de travail proches de l’esclavage, entreprise où les travailleurs ne peuvent pas sortir pour aller manger (ce entre autres bien pires choses..)

Ceci est un des crimes les plus apparents perpétré contre les citoyens américains qu’il m’est été donné de voir depuis un moment. Une population que Blunt a juré de servir. Ceci n’est en rien favorable au peuple américain et est un cas très sérieux qui je le pense n’est pas bien compris. Le passage de cette loi veut dire que maintenant Monsanto est immunisé contre toutes les cours de justice fédérales en regard de toute suspension ou action contre leurs cultures OGM qui ont été labellisées dangereuses pour les personnes ou l’environnement.

Ceci veut dire que des cultures qui furent approuvées puis ensuite prouvées être un danger pour l’environnement ou le public, seront immunisées contre toute action du gouvernement. En théorie, un milion d’études pourraient trouver que les dernières créations de Monsanto causeraient des cancers à grande échelle, sous cette loi, Monsanto pourra continuer à balancer sa “chose” au public. Les tribunaux fédéraux seraient ou seront sans pouvoir pour arrêter Monsanto, donnant de facto à Monsanto un pouvoir sur la branche entière du gouvernement fédéral. Food Democracy Now, une organisation activiste importante qui a organisée des pétitions pour combattre cette loi de protection de Monsanto, décrit la clause se greffant sur la loi:

 “La loi de protection de Monsanto forcerait le ministère américain de l’agriculture å autoriser la plantation de toute culture OGM qui serait déjà sous procédure judiciaire, essentiellement donnant un accord d’arrière boutique pour toute nouvelle culture génétiquement modifiée qui serait potentiellement dangereuse pour l’humain et sa santé et/ou l’environnement.”

Super idée n’est pas ?

Servir les Corporations, pas le peuple

Le sénateur Blunt et ceux qui ont passés en toute connaissance de cause la loi de protection de Monsanto (incluant le président Obama qui a signé le projet pour en faire une loi la nuit dernière), ont choisi de servir un cartel plutôt que le peuple. Ironique n’est-il pas, alors ques les entreprises sont légalement des personnes, une zone légale d’habitude utilisée pour éviter des peines de prison aux gros PDG et exécutifs des cartels qui sont impliqués volontairement dans la mort des consommateurs dans le monde entier.

Triste, vraiment. J’ai lu sur le sénateur Blunt, et il a cette tendance à constamment prendre parti pour les entreprises plutôt que pour le public. Même sur sa page Wikipédia, une ligne stipule que Blunt: “a pris parti de manière constante avec les compagnies pétrolières et autres grosses entreprises pollueuses contre un future plus propre et plus durable.” J’ai même été capable de trouver une citation de Blunt défendant sa décision de permettre à Monsanto d’écrire sa propre règlementation au travers de la loi de protection de Monsanto et sur sa relation avec l’entreprise en écrivant la clause:

 “Ce qui y est dit est que si vous plantez une culture qui est légale à planter lorsque vous la plantez, alors vous en ferez la récolte.”

Je pense que Blunt est hypocrite quant à savoir quels “personnes” il sert. J’ai créé cette image pour dénoncer Blunt de cette décision ouverte de prendre position pour Monsanto contre le public:

Note du traducteur: l’image est sur l’article original en anglais…

Vous pouvez contacter le sénateur Blunt sur son site internet et lui faire savoir ce que vous pensez de sa décision de laisser Monsanto écrire sa propre loi de protection. Nous ne pouvons plus rester les bras croisés tandis que les géants de l’industrie comme Monsanto triomphent éhontement contre le peuple par le biais d’escroquerie et de mensonge. Partagez cet article et dénoncez publiquement tous les politiciens désireux de vendre leur âme à Monsanto.

Read more: http://naturalsociety.com/surprised-monsanto-openly-wrote-own-monsanto-protection-act/#ixzz2OvjFzYnQ

Aussi sur RT:

http://rt.com/usa/monsanto-bill-blunt-agriculture-006/