Archive pour observateurs ligue arabe syrie

Ingérence impérialiste en Syrie: Le Qatar mécontent du travail des observateurs de la Ligue Arabe…

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, terrorisme d'état with tags , , , , , , , on 7 janvier 2012 by Résistance 71

A qui profite le crime de l’attentat récent à Damas sachant que Qatar et Arabie Saoudite sont les proxies arabes de l’empire dans la région ?

— Résistance 71 —

 

Désolé Mr le premier ministre qatari la mission arabe restera en Syrie !

 

Par Louis Denghien

 

Le 6 Janvier 2012,

 

Url de l’article original:

http://www.infosyrie.fr/actualite/desole-m-le-premier-ministre-qatari-la-mission-arabe-restera-en-syrie/

 

« Il est impossible que la Ligue arabe rappelle ses observateurs, quels que soient le contenu de leurs rapports« . La réponse aux états d’âmes du Premier ministre qatari (voir notre article « Mission arabe : le Qatar n’est – décidément – pas satisfait« , mis en ligne le 5 janvier) n’a pas tardé, même si elle est officieuse, émanant  du représentant d’un Etat de laLigue arabe ayant préféré garder l’anonymat – ce qui renseigne sur l’atmosphère prévalant en ce moment au sein de l’organisation pan-arabe. Cheikh Hamad ben Jassim al Thani avait déploré bruyamment les « erreurs » commises selon lui par la mission arabe en Syrie, sans aller jusqu’à préciser la nature et le nombre de ces erreurs.

Quand le Qatar sabote la mission arabe

On sait que le chef du gouvernement qatari s’est entretenu avec Ban Ki-moon des conditions d’une « assistance technique » de l’ONU aux observateurs arabes. Bien plus que de « former » les observateurs, il s’agit pour le Qatar, en pointe contre la Syrie au sein du monde arabe, de saboter une mission qui ne donne pas satisfaction.

Ca n’empêche pas l’équipe du général Mustafa al-Dabi de poursuivre ses visites aux villes et quartiers de Syrie, et de rencontrer ainsi des Syriens de tous bords. Jeudi 5 janvier, une équipe était à Derbine, banlieue de Damas, une autre visitait plusieurs petites localités du gouvernorat de Deraa, dans le sud du pays : Sanameine, al-M’seifra, al-Sahwa ; la même équipe s’est rendue à l’hôpital central de Deraa. Un troisième groupe arpentait les rues du quartier de Marja à Alep, un quatrième visitait l’hôpital national de Hama puis le village proche de R’beiâ. tandis qu’une cinquième équipe se rendait elle à l’hôpital al-Ahly, dans le quartier al-Zahra à Homs. A l’heure qu’il est les effectifs de la mission avoisineraient la centaine de membres. Chaque camp s’efforçant de faire entendre sa voix. La photo ci-dessous montre que les partisans du régime peuvent transformer une viste d’inspection en mini-démonstration de soutien à Bachar. Encore une fois, c’est de bonne guerre, les Syriens pro-gouvernementaux ayant le sentiment justifié d’avoir été tenus pour quantité négligeable par la Ligue arabe et, en général, le monde extérieur. De toute façon, la Ligue arabe – ou du moins le Qatar – est, en quelque sorte, prise au piège qu’elle voulait, initialement, tendre au gouvernement syrien : sa mission d’observation va rester en Syrie, et elle sera bien obligée d’entendre tous les sons de cloche, et d’en tirer des rapports beaucoup plus équilibrés que l’espérait Cheikh ben Jassim al-Thani !