Archive pour nouvel ordre mondial implosion des nations

Géopolitique globale: Comprendre le lien entre l’intervention russe en Syrie, Al CIAda, l’Ukraine et l’implosion programmée de la zone Euro…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, colonialisme, guerre iran, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 5 octobre 2015 by Résistance 71

La guerre secrète de la Russie contre la CIA en Syrie

La Russie cible des groupes d’Al Qaïda soutenus par les Etats-Unis, leur “opposition modérée”…

 

Gordon Duff

 

2 Octobre 2015

 

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2015/10/02/russias-secret-war-on-the-cia-in-syria/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ce matin Fox News a rapporté l’intention du Pentagone de formuler une stratégie pour bloquer la campagne de bombardement de la Russie autour de la ville d’Idlib, près de la frontiere de la Syrie avec la Turquie. Des éléments clef américains y sont massacrés, pas des “rebelles modérés”, mais clairement, comme le dit le Pentagone, des djihadistes importants soutenus par les Etats-Unis et combattant le président Assad.

Des leaders militaires d’expérience ainsi que des officiels de la défense américains débattent afin de savoir si la force militaire devrait être employée pour protéger les rebelles syriens soutenus par Washington, qui sont en train d’être attaqués par les raids aériens russes ces derniers jours.

L’agence Associated Press a rapporté vendredi que la question faisait partie d’un débat plus vaste au sein du Pentagone, débat ayant pour sujet le comment le gouvernement et l’administration devraient répondre à ce que le secrétaire de presse de la Maison Blanche Josh Earnest a décrit comme “des opérations militaires sans discrimination contre l’opposition syienne” de la part de la Russie.

Le problème est le suivant: les “éléments” américains en Syrie sont Al Qaïda, le groupe Jabbhat al Nosra, qui contrôle complètement cette région de la Syrie et qui s’étend au-delà en Turquie, car ils ont vaincus ceux que l’on appelle les “rebelles modérés” et une douzaine de groupes en émanant et ce plus tôt en 2015.

La campagne de bombardement des Etats-Unis en Syrie a soigneusement évité Al Nosra. La presse elle-même évite de les mentionner, alors qu’ils sont responsables de plus de morts civiles, estimées à environ 150 000, que les autres groupes terroristes. Il y a une raison à cela. On peut voir Al Nosra ici bombarder des villes syriennes en état de siège en utilisant des obus chimique au gaz sarin.

~ Voir vidéo dans l’article original ~

AQES ou Al Qaïda en Syrie est constitué essentiellement de combattants étrangers recrutés par la CIA, envoyés en Turquie, entraînés par l’Arabie Saoudite et le Qatar avec le soutien logistique permanent du régime islamiste d’Erdogan à Ankara.

L’attaque aérienne russe d’aujourd’hui sur un centre de commandement d’Al Qaïda n’a pas tué beaucoup de leaders d’Al Qaïda mais pas mal d’officiers qataris, saoudiens et turcs, plus d’une douzaine, probablement plus, d’après les unités de reconnaisse syriennes qui évoluent dans la région.

Le poste de commandement a été touché par les attaques d’un Su34 armé de bombes conventionnelles anti-bunkers. Ce centre de commandement, construit par des ingénieurs turcs en 2013, sous environ 12m de roches, 3 ètages en profondeur était capable de soutenir jusqu’à 300 combattants étrangers et leurs commandants turcs.

Le complexe de bunkers touché aujourd’hui n’est pas dissemblable de ces complexes qu’Al Qaïda était supposé avoir en Afghanistan et pour lesquels les Etats-Unis ont envahi ce pays et doivent toujours les y trouver 15 ans plus tard…
La Russie ment vraiment, elle n’est pas honnête, en bombardant Al Nosra et en les étiquetant EIIL. Al Nosra est 10 fois pire que l’EIIL. En profitant de leur artillerie lourde, d’un approvisionnement sans limites en munition de la Turquie, de convois entiers de camions d’armes modernes américaines comprenant des missiles TOW anti-chars and Stinger sol-air, de havres de paix dans des bases en Turquie et un financement sans limites ni fin en provenance du Qatar et de l’Arabie Saoudite, le front Al Nosra s’est engagé dans la massacre sytématique du peuple syrien.

L’intérêt de la Russie dans le front Al Nosra réside dans le partenariat de ce groupe avec les groupes extrémistes en ukraine. Les Djihadistes d’Al Nosra, plus de 3000, servent actuellement en Ukraine et sont responsables de la plupart des violations des accords de Minsk. Le régime de Kiev s’est volontairement rangé du côté d’Al Qaïda (NdT: parce qu’Al Qaïda en réalité est Al CIAda et ce depuis le départ dans les années 1980…) et ce faisant, bénéficie des coffres ouverts et généreux de la CIA, de containers d’argent liquide utilisés pour corrompre le régime de Kiev tout en achetant les gouvernements dans des pays comme la Roumanie, la Georgie, la Bulgarie et l’Azerbaïdjan, qui tous ont fourni des bases pour les groupes terroristes d’Al Qaïda, groupes dont la cible est l’Europe occidentale.

Ceci est “Gladio No2” (NdT: comme nous l’avions dit précédemment, Duff et VT ne font que confirmer ce que nous avions pressenti avec d’autres il y a quelque temps déjà…)

Tous les réfugiés qui affluent vers l’Europe proviennent des zones de Syrie sous contrôle combiné de la Turquie et d’Al Nosra/Al Qaïda. Gladio 2 nous dit-on, dont l’objectif est l’explosion de la zone Euro est de mettre en place des gouvernements d’extrème-droite “néo-nationalistes” à travers l’Europe.

 

Mais une fois de plus, faut pas être sorti de St Cyr pour piger cela non ?

Nouvel Ordre Mondial: La chaos planifié a commencé (suite)…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, économie, crise mondiale, ingérence et etats-unis, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , on 1 juillet 2014 by Résistance 71

Confirmation en parallèle de notre article traduit et publié hier 30 Juin: « Nouvel Ordre Mondial: Le chaos planifié a commencé »… La phase finale pour l’effondrement économique global est enclenchée, les moyens pour y arriver ont été mis en œuvre depuis longtemps… David Rockefeller disait en 1991 qu’il faudrait un évènement très important pour que les peuples acceptent le Nouvel Ordre Mondial. Qui mieux que lui pouvait savoir de quoi il s’agissait: Un effondrement planifié et piloté de l’économie mondiale qui fera passer la « crise des années 1930 » qui mena à la seconde guerre mondiale avec le financement d’Hitler (et de Staline) par les banksters parasites habituels de la City de Londres et de Wall Street, pour un pique-nique dans le parc.

La plus grosse opération fausse-bannière de tous les temps est en train de se préparer et ce sera une attaque économique globale menant au chaos et à des guerres de haute intensités localisées, qui combinées avec le marasme économico-social fera demander aux peuples que la solution toute préparée soit appliquée: Le gouvernement et la grille de contrôle mondiaux. Le but ? Implosion des nations. Enfin, c’est comme çà que le voit les oligarques. Le réaliser ne sera pas aussi simple qu’ils le pensent. Quoi qu’il en soit, il est à peu près certain que des millions et des millions de personnes à travers le monde seront gravement affectées. Il devient urgent de penser à une solution de remplacement, qui rappelons-le avec emphase et certitude, ne passera pas par le vote !

— Résistance 71 —

 

Vers le Chaos

 

Le Yéti

 

30 Juin 2014

 

url de l’article original:

http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/vers-le-chaos/

 

L’OCDE vient de publier ses prévisions : 10 pays sont en faillite.

Le Japon, la Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, la France, l’Espagne, la Belgique, les États-Unis, le Royaume-Uni vont se déclarer en défaut de paiement.

La question est :

« QUAND ces 10 pays vont-ils se déclarer en défaut de paiement ? »

Prévisions de l’OCDE :

▪                À la fin de l’année 2014, la dette publique du Japon atteindra 229,6 % du PIB.

▪                La dette publique de la Grèce atteindra 188,7 % du PIB.

▪                La dette publique de l’Italie atteindra 147,2 % du PIB.

▪                La dette publique du Portugal atteindra 141,3 % du PIB.

▪                La dette publique de l’Irlande atteindra 133,1 % du PIB.

▪                La dette publique de la France atteindra 115,1 % du PIB.

▪                La dette publique de l’Espagne atteindra 108,5 % du PIB.

▪                La dette publique de la Belgique atteindra 106,8 % du PIB.

▪                La dette publique des États-Unis atteindra 106,2 % du PIB.

▪                La dette publique du Royaume-Uni atteindra 101,7 % du PIB.

Et encore, l’OCDE ne parle pas du 11ème, Chypre :

▪                Au 31 décembre 2013, la dette publique de Chypre était de 18,442 milliards d’euros, soit 111,7 % du PIB.

(Par comparaison, la dette publique de l’Argentine, poussée à la faillite par la justice américaine, n’est que de 45 % du PIB.)

Ingérence impérialiste en Syrie: Le sinistre plan du Nouvel Ordre Mondial…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, crise mondiale, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 3 juillet 2012 by Résistance 71

Analyste politique: Les Etats-Unis ont un sinistre plan pour le monde

 

 

Press TV interview de Webster G. Tarpley

 

 

Le 2 Juillet 2012,

 

 

url de l’article original (avec vidéo):

http://www.presstv.ir/detail/2012/07/02/248921/us-has-sinister-plan-for-world/

 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

La Russie et la Chine disent que toute décision concernant la transition du pouvoir en Syrie ne doit être prise uniquement que par le peuple syrien.

Les ministres des affaires étrangères russe et chinois MM Sergei Lavrov et Yang Jiechi ont annoncé la position de leur pays respectif après une réunion sur la situation en Syrie au siège des Nations-Unies à Genève Samedi.

La Syrie est victime de troubles depuis la mi-Mars 2011. Beaucoup de gens incluant des membres ces forces de sécurité, ont été tués dans le tumulte.

Press TV a interviewé depuis Washington Mr Webster G. Tarpley, Ph.D, écrivain et historien, afin de discuter plus avant le problème. Ce qui suit est une transcription des grandes lignes de l’interview.

Press TV: En regardant l’historique des participants à la réunion de Genève concernant les droits de l’Homme, spécifiquement les Etats-Unis, il est assez difficile de croire que leur seule préoccupation en Syrie est la question des droits de l’Homme. Pouvez-vous nous dire en quoi un changement de régime en Syrie pourrait être bénéficiaire à  chaque participant de cette conféfrence ?

Tarpley: La politique actuelle sous le gouvernement Obama avec Hillary Clinton comme ministre des affaires étrangères, vise à la destruction de la souveraineté des nations sur cette planète. Il est vraiment question de ramener le monde aux temps précurseurs du traité de Westphalie en 1648, traité qui établît alors le régime des états souverains indépendants.

Le désespoir des Etats-Unis et du Royaume-Uni vient de leur banqueroute financière et ce qu’ils doivent faire est simplement accélérer la vitesse d’exploitation, de pillage et de pompage de l’économie mondiale. Ce faisant, ils se rendent compte que tout gouvernement national est un obstacle intolérable qui est sur leur chemin.

Un gouvernement peut dire non, comme Moubarak leur a dit non en de multiples occasions et Kadhafi la plupart du temps, alors ils ont décidé d’écraser ces pays. Mais notez au passage que leur but n’est pas seulement le changement de régime: il est d’instaurer des micro-états, de “petits états”, pour utiliser la terminologie de Zbigniew Brzezinski, une “partition”, terme favori de George Soros, une balkanisation, des états brisés, une agglomération de seigneurs de la guerre comme on le voit actuellement en Libye..

Ceci est le but, celui d’obtenir une situation où le FMI et l’OTAN règnent sur le monde d’en haut, et en bas vous avez une cour de petites entités ineptes, folles et balbutiantes, qui jamais ne pourront résister à Exxon Mobil, JP Morgan,  Halliburton ou quelque entité que ce soit leur ressemblant, un peu comme la Libye aujourd’hui.

Voilà le chemin que cela prend. Il s’agit pour eux donc de briser la Syrie, d’en détacher la partie kurde, d’en détacher d’autres parties qui seront réclamées par la Turquie; peut-être recommencer une guerre civile au Liban, peut-être y aurait-il une guerre perpétuelle en Syrie, peut-être qu’Israël se servirait de territoires convoités et ainsi de suite. Voilà où on va. C’est très sinistre.

Press TV: En regardant la situation de terrain, combien de temps pensez-vous qu’Assad et son administration en général seront capables d’absorber une telle pression et rester au pouvoir ?

Tarpley: Indéfiniment je pense. Pour un laps de temps très long. Le maintien au pouvoir d’Assad peut très bien être plus important que la prise de pouvoir de la coalition qui est contre lui. Ceci bien sûr dépend de la Russie et de la Chine maintenant leur position de blocage actuelle au conseil de sécurité de l’ONU.

Après la tirade d’Hillary Clinton que nous venons juste d’entendre, son plan hystérique est de retourner auprès du conseil de sécurité et d’essayer une fois de plus d’obtenir une résolution du chapitre 7 par le conseil de sécurité, ce qui inclurait des sanctions économiques draconiennes et qui mènerait éventuellement à une attaque, une zone d’interdiction aérienne, ce qui veut dire des bombardements, des couloirs humanitaires, des zones tampons etc. Ce serait une attaque massive sur la Syrie.

Il n’y a aucune indication que la Russie sera d’accord. Lavrov, qui menait les affaires aujourd’hui, a dit que la chose importante était que rien ne soit imposé. Quand nous contemplons cette formule vide dont ils ont accouché, c’est une forme de réthorique pour sauver les apparences.

D’un côté, Assad et son gouvernement ont dit qu’ils n’accepteraient pas une solution dictées par des étrangers, ce qui est tout à fait correct politiquement. De l’autre, nous avons le CNS, toujours près à aider diplomatiquement, qui dit qu’ils ne négocieront pas avec Assad parce qu’il a du sang sur les mains.

Maintenant nous découvrons finalement grâce au grand quotidien conservateur allemand le Frankfurter Allgemeine, que ce fut l’armée syrienne libre (ASL) qui a commis le massacre de Houla et non pas Assad et l’armée régulière syrienne, mais bien plutôt ces escadrons de la mort de l’OTAN qui ont été importés de l’extérieur et qu’Hillary Clinton soutient, ainsi que Hague, Fabius et le reste de ces gens. En fait, Kofi Annan, l’hypocrite, n’est essentiellement rien d’autre qu’un homme de paille pour ces escadrons de la mort.

Press TV: Il y a des pourparlers de gouvernement de coalition et vous y avez brièvement fait allusion, dans quelle mesure un tel gouvernement peut-il être appointé et dans quelle mesure Assad sera t’il d’accord ?

Tarpley: Il y a eu des élections. Voilà encore une de ces caractéristiques orwelliennes dans cette procédure. Il vient juste d’y avoir des élections en Syrie, auxquelles plus de 50% de la population, je ne sais pas exactement le pourcentage réel, mais toutes les indications donnent que plus de la moitié des électeurs enregistrés ont voté; il y avait des figures de l’opposition dans ces élections.

Pas tout le monde élu dans ces élections fait partie du parti Baath. Bien sûr, le CNS, ce groupe “d’aventuriers” qui aiment vivre dans des hotels de luxe et faire des déclarations aux quatres points cardinaux, disent toujours qu’ils ne veulent pas négocier. Pourquoi le ferait-il ? Ils ont largement bien vécu de la manière dont cela se passe.

Il y a eu des élections où on ne devait pas être membre du parti Baath pour participer. Des élections ont eu lieu mais Kofi Annan dit “elles ne furent pas assez bonnes, ce n’est pas ce que nous voulons dire.”

Et bien, que veut-il dire alors étant donné que l’ASL et le CNS disent qu’ils ne participeront pas aux élections ? Ce sont eux qui sont inflexibles et la responsabilité de la crise leur incombe. Je pense qu’Assad peut rester encore un bon moment.