Archive pour nicolas hulot et monsanto

Quand Hulot rime avec Monsanto

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, OGM et nécro-agriculure, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, résistance politique, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , on 8 mars 2018 by Résistance 71

 

Résistance 71

 

8 mars 2018

 

Le “gentil écolo” bobo Nicolas Hulot, devenu ministre de “la transition écologique” sous le régime Macron vient de faire quelques pas en arrière sur “la sortie de la France du glyphosate Monsanto”. Beaucoup sont choqués, certains crient à la trahison.
Cette (ré)action de Mr Hulot est-elle vraiment une surprise ?
Remontons donc la piste pour y voir plus clair…
Nicolas Hulot né à Lille en 1955 d’une mère visiteuse médicale (représentante en produits pharmaceutiques, comme Obélix, il est tombé dedans tout petit…), il devient photographe pour l’agence Sipa, puis journaliste, entre à France Inter puis à la télévision. Hulot atteint la célébrité entre 1987 et 1995 avec son émission “Ushaïa, le magazine de l’extrême”, qu’il finit par co-produire.
Arrêt sur image ici. Si le “vieux” public/lectorat veut bien se remémorer le générique de l’émission, que nous annonçait celui-ci quant au “sponsor”, financier de celle-ci ? Qui dès le début, soit pour se racheter en apparence une conduite écologique, soit pour piloter et inféoder un journaliste à ses diktats commerciaux et idéologiques (ou les deux mon adjudant..), finance l’émission qui deviendra célèbre ? Le géant de la chimie et du pharmaceutique français d’alors: Rhône-Poulenc, un des plus gros pollueurs de France. Ce qui avait choqué ou amusé certains spectateurs à l’époque, dont l’auteur de ces lignes.
Rhône-Poulenc, entreprise de l’industrie chimique et pharmaceutique fondée en 1928 par les frères Etienne et Camille Poulenc à Lyon. L’entreprise synthétise des molécules et devient un géant de l’industrie pharmaceutique. En 1999, Rhône-Poulenc fusionne avec l’allemande Hoechst AG, partie du géant Aventis, qui elle-même fusionne avec Sanofi pour devenir Aventis-Sanofi puis en 2015, seulement Sanofi. Sanofi fait partie d’un énorme conglomérat, cartel pharmaco-chimique, dont une des branches, et non des moindres de nos jours, est l’entreprise Bayer Crop Science, d’un des géants de l’agro-business, des graines et de la recherche sur les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), le très allemand Bayer, qui n’est autre que le nom de métamorphose du très criminel IG Farben de l’entre deux guerres et seconde guerre mondiale. A tel point qu’il y a eu coopération prouvée par correspondance archivée entre l’entreprise chimique Bayer de Leverkusen qui absorbera IG Farben après 1945, et le camp de la mort d’Auschwitz (https://www.globalresearch.ca/auschwitz-tthe-role-of-ig-farben-bayer/5526720 ).
En 1990, Nicolas Hulot crée de son côté, aidé par de “bonnes âmes”, la Fondation Nicolas Hulot, à la façade si gentille et écolo bobo. Qui trouve t’on derrière cette fondation et siégeant dans son conseil d’administration ? De “bonnes âmes” à l’altruisme si affirmé comme TF1 (appartenant au roi du BTP et pollueur milliardaire Bouygues), L’Oréal (chimique cosmétique de la famille milliardaire Bétancourt), EDF (et son nucléaire si écolo…) et bien sûr l’omni-présent Rhône-Poulenc… pardon, Sanofi, sponsor privilégié de son émission de télé, qui en 1990 existe toujours et bat son plein soit dit en passant… Qui en est à une contradiction près ?… A ce stade ça devient de l’art…
De fil en aiguille, Hulot est recyclé dans la politique, le sympathique Mr Hulot se fait mettre “au vert” chez les écolo bobo, ce qui nous donne l’épisode des vacances de Mr Hulot (désolés, on n’a pas pu résister… ce qui n’arrivera plus ; on promet de toujours… résister) pour le retrouver finalement en 2017 “ministre de la transition écologique” du gouvernement Phiilppe sous le régime Macron de chez Rothschild, cerise sur le gâteau transgénique et qui fait immanquablement poser la question à 100 balles: transition vers quoi exactement ?..
Alors, on entend les grincheux, fervents soutiens du “gentil Nicolas”, nous hurler aux oreilles: “et alors quel rapport entre ces fadaises du passé et la politique actuelle entre  ses soutiens et la harpie Monsanto?..” On y vient…
En cherchant un peu (mais pas trop, toutes ces infos ne sont absolument enfouies au plus profond, elles sont partout, il suffit de connecter les points entre eux, c’est tout et nous encourageons tout le monde à refaire le parcours que nous faisons ici…), on découvre que le 13 octobre 2017, c’est à dire il y a environ 5 mois, un accord a été signé à Lerverkusen en Allemagne entre le géant Bayer et Monsanto. Que dit cet accord ?… que Bayer vend Bayer Crop Science à Monsanto, c’est à dire en clair qu’il existe maintenant un lien DIRECT entre Monsanto et Bayer Crop Science, donc Sanofi, maison mère de l’ex-Rhône-Poulenc, mécène et tuteur de longue date de Mr Hulot.
Donc, soit Hulot est un “bon gentil écolo” qui se fait manipuler par des intérêts qui le dépassent et ses liaisons passées et présentes le forcent à agir contre son “noble sentiment écologique” à son insu de son plein gré, ou alors… Nicolas Hulot est une taupe, implanté dès le départ de sa carrière dans le système médiatique puis politique à des fins particulières et l’intéressé a parfaitement joué le jeu et servi ses maîtres en échange de la célébrité, de confortables comptes en banque (officiel et officieux…) et d’une apothéose politique promise. Seul l’intéressé peut répondre à cette question.
D’une manière ou d’une autre, renégat ou escroc, le système s’en tape, il n’est qu’un pion qui sert des intérêts et qui sera jeté après usage comme tous les autres avant lui et ceux qui viendront après lui si ce système pervers et criminel est autorisé à perdurer.
Ce qui est sûr, c’est qu’en observant le passé de Mr Hulot, nous pouvons voir une connexion directe entre ses récentes déclarations et la méduse géante qui le manipule depuis le premier jour, à son insu ou de son plein gré.
Hulot pédale (doit pédaler) pour ceux qui l’ont mis là où il est, car la rançon du succès dans cette société de la dictature marchande perverse est de passer sa vie à renvoyer les ascenseurs. Donc, pour résumer:

Hulot => Rhône-Poulenc => Aventis => Sanofi => Bayer => Bayer Crop Science => Monsanto

CQFD