Archive pour Mohawk Nation News français

Résistance politique: Retirer notre consentement à l’oligarchie… Quand La Boétie et les Amérindiens se rejoignent…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 13 décembre 2014 by Résistance 71

Nous le disons depuis un bon moment: Là réside la solution !…

— Résistance 71 —

 

Le soleil se couche sur l’empire britannique

 

Mohawk Nation News

 

12 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/12/sun-setting-on-british-empire/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~        

 

Note de Résistance 71: Les noms indiqués en majuscules d’imprimerie le sont également dans le texte original. Comme nous l’avons précédemment dit, ceci sert à notifier du caractère entrepreneurial de l’entité citée. Ainsi la COURONNE représente la city de Londres et sa Banque d’Angleterre, qui sont la véritable “couronne”, de même les INDIENS représentent les conseils de bande ou les individus travaillant pour l’entité coloniale et ne rendant de compte qu’à la COURONNE via les institutions coloniales canadiennes.

Lorsque chaque conseil de bande entrepreneurial refusera de prêter serment à la reine d’Angleterre, ce sera le commencemet de la fin pour l’empire britannique en Amérique du Nord.

Pour travailler aux affaires indiennes à Ottawa, j’ai dû jurer “que je serai fidèle et accorder ma totale allégeance à sa majesté la reine Elisabeth II”. J’ai inscrit “sous contrainte” et ai signé mon nom. Notre peuple a presqu’été exterminé, notre propriété et ressources volées et nous vivons dans des camps de prisonniers. Je n’avais pas le choix afin d’obtenir un emploi et un salaire.

Le serment envers un monarque étranger affirme que le Canada est une colonie de le Grande-Bretagne. La reine est un suzerain féodal. Le serment des soldats est un code d’obligation morale à la reine, qui est le chef militaire de l’armée et de la franc-maçonnerie mondiale. (NdT: L’armée britannique et des colonies du Commonwealth dont le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande font partie, jurent allégeance à la reine/roi d’Angleterre qui est le chef des armées. L’armée britannique et ses vassales ont pour mission de protéger les deux têtes de la couronne: la plus importante qui est la City de Londres et la Banque d’Angleterre et ses possessions mondiales avec celles du Vatican, gérées par la famille Rothschild et l’autre, qui est la famille royale et sa descendance… Le/les peuples n’ont absolument rien à voir dans l’équation). Ils prêtent serment de protéger la reine, ses héritiers et ses ancêtres, la ligne de sang. (NdT: La “dynastie” actuelle des Windsor vient d’Allemagne… Le mari de la reine Victoria était un Saxe-Cobourg-Gotha, le mari d’Elizaeth II, Philip, est un Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glucksburg, et fervent sympathisant nazi…)

Prêter serment est obligatoire pour tout travail dans une position de la COURONNE et pour tout salaire. Ceci représente l’acquiescence à un autocrate étranger et son système de gouvernement par l’amirauté. Si vous ne prêtez pas serment, vous n’aurez ni travail ni argent. Ainsi, les INDIENS sont forcés de se soumettre.

Le serment volontaire vous fait sujet de la COURONNE et de toutes ses institutions au sein du système de gouvernement de l’amirauté, des tribunaux, de la police, des législateurs. Il donne au Privy Council, conseil privé de la reine au Canada, le droit de diriger le Canada. Si chaque INDIEN refusait de prêter serment à la reine, la colonisation serait finie !

L’Assemblée des Premières Nations (APN ou AFN de son acronyme anglais) est une entreprise/corporation volontaire des INDIENS mis sous pression par le conseil privé de la reine, probablement de la pièce état-major du 14ème étage du bâtiment des Affaires Indiennes à Ottawa. Leur serment public au peuple est une façade théâtrale. Le serment à la reine peut-être forcé. Les anciens chefs de l’APN, Shawn Atleo, Ovid Mercredi et Phil Fontaine, sont montés dans l’échelle sociale corporatrice de la même manière que tout sujet colonisé et ce par le mensonge et la furtivité vis à vis de leur propre peuple. Ils ont pris l’argent des assassins économiques à plumes et se sont enrichis au gré de comptes en banque off-shore dans des paradis fiscaux. “Pensez à vous et à votre famille, ne vous occupez pas des gens”.

Le dernier “hiver froid” met plus de pression sur les INDIENS de corporation pour “finir le boulot” d’aider la COURONNE de prendre le contrôle des 100% de notre terre non cédée et de nos possessions. Ils n’ont jamais voulu partager quoi que ce soit avec nous. Ils n’ont jamais rien voulu d’autre que de tout nous voler, tout ainsi que nos enfants. C’est ce pour quoi ils paieront !

Nous, Ongwehonwe (NdT: habitants originels de l’île de la Grande Tortue/Amérique du Nord), refusons d’être contrôlés par les conseils corporatistes (de bande) et par le conseil privé de la reine d’Angleterre. Nous avons la Grande Loi de la Paix (Kaianerekowa), le meilleur système sur Terre, pour gérer ce pays.

L’empire britannique ne va pas continuer à voler nos ressources et notre terre. Les chefs et conseillers ont juré allégeance à la reine Elisabeth pour ensuite essayer de nous évincer. Le CONSEIL MOHAWK DE KANAWAKE, INC. créé sous la loi illégale et génocidaire sur les Indiens (Indian Act, 1867 & 1923), est fini, terminé. Nous allons abattre les barrières militaires qui entourent les camps de prisonniers de guerre appelés “réserves”. Nous allons mettre fin au meurtre de nos enfants.

Mick Jagger chante au sujet de la reinette pour Ongwehonwe: “I don’t want to read about you when you’re gone. I don’t want to hear about the things you’ve done. I put a filter in my brain, I want to cut out all the pain. I don’t want to hear about you when you’re gone.”

A voir et lire: La nouvelle maire de Victoria (vile principale de l’île de Vancouver en Colombie Britannique), Liza Helps, refuse de prêter allégeance à la reine d’Angleterre…

Vancouver Mayor refuses oath to Queen.

Le serment d’allégeance:

Oath of allegiance.

Le nouveau chef de l’Assemblée des Premières Nations:

New chief of AFN.

Eisenhower camps de la mort allemands

Vidéo (1h30)

http://www.youtube.com/watch?v=hbp61fOVFaE

Résistance au colonialisme: Petit précis d’histoire de France et du Québec par le bout de la lorgnette Mohawk… (Mohawk Nation News)

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, politique et social, politique française, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 novembre 2014 by Résistance 71

Richelieu (Québec): Unité, vigueur et paix

 

Mohawk Nation News

 

3 Novembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/11/03/richelieu-unity-strength-peace/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’éditrice de Mohawk Nation News (NdT: Kahentinetha Horn de MNN qu’elle créa lors de la crise d’Oka en 1990) a fait ces commentaires aux Québecois dans la ville de Sorel, une ville en territoire Mohawk de Kahnawake. Une statue dédiée au peuple français y était inaugurée.

“Les Français ont créé la guerre entre les Iroquois et la Nouvelle-France de 1609 à 1701. Ce fut une guerre de 92 ans contre nous. Il perdirent et demandèrent à en finir avec les guerres. La grande paix de Montréal fut faite le 25 Juin 1701, durant le solstice d’été.

Nous, les Mohawks, mirent en application la Grande Loi de la confédération iroquoise en tant que “Gardiens de la porte orientale” de nos territoires. La route française vers les colonies américaines commençait à Richelieu en descendant la rivière Richelieu vers le lac Champlain en aval, de la rivière Hudson jusqu’à New York. L’agent des lignes de sang des royautés européennes, Champlain, a commencé leur guerre contre la paix depuis Richelieu et jusque Ticonderoga où ils tuèrent deux de nos chefs. Nous n’avions jamais vu d’armes à feu auparavant.

Le fort, ou forteresse de Richelieu fut ensuite construit pour protéger les voyageurs, les colons et l’armée, des Mohawks. En 1647, nous l’avons brûlé. L’armée française l’a reconstruit en 1665.

Le boulot de Champlain était de diviser les nations indiennes après l’expérience de milliers d’années de paix. Il commença une guerre d’extermination des Mohawks afin de briser la paix qui nous liait avec les Hurons et les Algonquins. En 1645, nous avons envahi l’Ontario et avons défait les Hurons et les Algonquins. Nous avons pris possession de leurs territoires parce qu’ils avaient brisé la loi de la Grande Paix, Kaianerehkowa.

Le plan français était de prendre en compte et de coloniser l’Île de la Grande Tortue (NdT: L’Amérique du Nord pour les autochtones). Après avoir perdu leur guerre contre nous, ils changèrent leur plan de guerre pour celui de la paix. Les Français ont signé la grande paix de Montréal, fondée sur le Wampum Deux Rangées appelé “Guswentha” et sur Kaianerehkowa, la loi de la Grande Paix. Peu de temps après, en Août 1701, les Anglais acceptèrent également la Grande Paix à Albany.

Les Québecois doivent être fier d’avoir pris part à la première conférence internationale pour la paix dans le monde qui s’est tenue à Montréal en 1701. Ils ont accepté la paix avant même les Anglais et quiconque d’autre. Toutes les nations de l’Île de la Grande Tortue étaient représentées par les 49 nations qui y prirent part au travers de leur amitié et alliances avec la confédération iroquoise.

Puis en 1710, nous envoyâmes 5 chefs à la cour de la reine Anne d’Angleterre à Londres pour y expliquer la Grande Paix (Kaianerehkowa) aux 13 familles de lignée royale d’Europe. Ce fut la toute première conférence internationale pour la paix de l’histoire.

Aujourd’hui vivons-nous une des époques la plus importante dans l’histoire de nos relations. Bientôt le monde connaîtra la paix. Québecois, il est temps que vous vous engagiez dans la Grande Paix, qui fut mise dans vos esprits lorsque vos qncêtres acceptèrent la paix. Vous vous êtes engagés à la propager. Maintenant, nous vous demandons de le faire de la manière dont c’était prévu que cela se fasse.

Les Français sont les tous premiers européens au monde à avoir accepté la Grande Loi de nous, les Iroquois. Ils prirent les principes de la loi de la Grande Paix avec eux en France et créèrent le premier gouvernement républicain en Europe. Tenons-nous la main en cercle symboliquement et refaisons ce serment d’accord qui fut fait il y a si longtemps. Célébrons en plantant l’arbre de la paix de façon à ce tout à chacun dans le monde puisse suivre ses racines et disséminer la paix à travers le monde. Créons une force indestructible ici depuis le Québec où tout a commencé.

Skennen,gasatensera, kariwiio ~ Paix, droiture et pouvoir.”

Les Québecois ont un rôle à jouer très important dans le monde. Cette chanson vieille de 100 ans de George Marsh fut chantée tant et encore par les Québecois: “Do the cow-moose call on the Montreal, when the first frost bites the air, and the mists unfold from the red and gold that the autumn ridges wear”.

Écoutez: Old Canoe.

Regardez: Louis explains “twistory”.

Après que les Québecois aient signé la Grande Paix de Montréal, les idées de paix s’en allèrent en Europe et commencèrent la révolution française qui continue. Les Québecois ont un rôle important à jouer quant à transmettre la paix.

Rebellion in France today.

 

Résistance politique: Mohawk contre le génocide en Palestine…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 15 juillet 2014 by Résistance 71

Priver l’empire de sa terre usurpée est la meilleure des solutions pour reprendre la direction des opérations pour nos peuples. Un empire sans terre est mort et enterré. L’empire anglo-américano-sioniste en est l’exemple type: les terres où il siège: Les Etats-Unis, le Canada, L’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’ensemble des pays du Commonwealth dépendant toujours de la « couronne » britannique et Israël, sont établis sur des terres volés que les colons doivent rendre et renégocier leur maintien dans un cadre de nation à nation faute de qui ils sont libres de foutre le camp.

Ce qu’il se passe en Palestine en général et à Gaza en particulier, est ce qu’il s’est passé (avec une destruction plus … moderne) entre le XVIIème et le début du XXème siècle dans les colonies de la « couronne » (Banque d’Angleterre/Vatican). L’intox des années 1970 qui a toujours cours aujourd’hui qui voudrait assimiler la lutte indigène pour le retour à la terre à celle des juifs « retournant » sur la terre promise est une escroquerie supplémentaire. Dans le cliché imbécile des « cow-boys et des indiens », on voudrait faire croire aux opinions publiques que les israéliens seraient les « indiens »… Ce serait à hurler de rire si ce n’était pas si tragique. Gaza est Wounded Knee et non pas Fort Laramie.

— Résistance 71 —

 

Trésors cachés

 

Mohawk Nation News

 

13 Juillet 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/07/13/hidden-treasures/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le Canada a volé nos resources et nos fonds. Nous voulons compensation depuis 1701. La loi de l’Île de la Grande Tortue est fondée sur le Wampum Deux Rangées et la Loi de la Grande Paix (Kaianehreko:wa). Comme l’a dit Dekanawida après que l’arbre de la paix fut coupé: “Nous replanterons de nouveau fermement l’arbre de la paix”. Les Britanniques furent d’accord pour suivre le Wampum Deux Rangées (après les Hollandais et les Français). La loi naturelle dit qu’ils ne pouvaient prendre que ce qui était nécessaire pour vivre. La création subséquente d’un fond fiduciaire et de quelques douzaines de boîtes à escroquerie est illégale. La couronne (NdT: lire bien sûr la Banque d’Angleterre et la City de Londres) contrôle toutes les entreprises, banques, polices, armées et gouvernements qui protègent ce vol, fondé sur la doctrine du “terra nullius”, qui est une pure fiction. Un fond fiduciaire est établi aux bénéfices du récipiendaire. Seul Onkwehonwe (les peuples et nations de l’Île de la Grande Tortue) et ses descendants peuvent le réclamer.

La Confédération Iroquoise a établi un accord avec la couronne britannique pour nous et tous nos amis et alliés, accord fondé sur la loi naturelle. L’accord est prévu de durer pour toujours dans le futur avec un partage à 50-50 de chaque projet impliquant l’utilisation de nos ressources. “Ohateh”, deux rangées, est la loi naturelle de la terre.. Nous sommes tous dépendants de la nature. Sans elle nous péririons tous. Tsinonweh est pour toujours. Saoiera est la direction de la création pour chacun. Un groupe n’est pas fait pour profiter de tout tandis que les autres crèvent de faim et sont tués. Les étrangers à notre terre ont eu besoin de notre aide juste pour survivre ici, ce que nous avons offert. Les accords sont conçus aussi longtemps que l’herbe pousse, que le soleil brille et que les eaux courent. Les eaux veulent aussi dire aussi longtemps que nos femmes donnent naissance, lorsque les femmes perdent les eaux pour amener une nouvelle vie sur terre. Nous ne pouvons pas changer la direction immuable de la Nature.

Comment la dette envers nous de ce fond fiduciaire est-elle arrivée à ces 970 000 milliards de dollars ? Nos fonds indiens furent placés dans un fond consolidé de revenus vide du Canada pour payer ses factures et ce sans que nous en ayons été averti ni que nous y ayons consenti. Les comptes des affaires indiennes (bureau fédéral) montrent comment des milliards ont été prélevés. Par exemple, des milliards provenant de notre fond fiduciaire sont donnés chaque année aux provinces canadiennes. Le remboursement et le paiement d’intérêts ne nous est JAMAIS fait.

Certains de nos fonds sont appelés “comptes suspendus” ! Nous sommes prêts à calculer nos fonds qui sont allés dans ces entreprises, ces investissements étrangers, ces aides outre-mers, ces prêts, loyers, et pour construire des institutions et des infrastructures à travers le Canada.

Harper et Obama soutiennent fermement israël qui essaie de terminer le génocide des Palestiniens dans une réserve du nom de “Gaza”. Sur l’Île de la Grande Tortue, nous fûmes assassinés, affamés jusqu’à la soumission et maintenus dans la plus abjecte des pauvretés. Aujourd’hui, nos fonds et nos ressources et nos terres sont utilisés pour fabriquer des armes de destruction massive mortelles, utilisées pour massacrer des Palestiniens. Ceci est en pure violation de la loi de la Grande Paix.

Nous refusons d’être illégalement forcés à être “pupilles de la nation” et de l’état corporatif. Nous avons le devoir d’être en contrôle de tous nos fonds et ressources et nos possessions. Notre propriété de tout notre territoire illégalement occupé doit être respectée. Nous voulons une compensation de quelque forme que nous jugerons bon pour couvrir pour tout ce qui a été pris illégalement de notre territoire. Nous voulons le contrôle de tous le revenu qui a été généré avec nos ressources.

Résistance politique: La voie légale à la chute de l’empire… Les Mohawks montrent le chemin…

Posted in actualité, altermondialisme, colonialisme, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 30 mai 2014 by Résistance 71

Encore un hiver

 

Mohawk Nation News

 

28 Mai 2014

 

url de l’article:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/05/28/one-more-winter/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le système de conseil de bande (tribu) entrepreneurial fait partie intégrante de la corporation, de l’entreprise Canada. La mission de l’entreprise est de distribuer la pauvreté parmi nos peuples afin de pouvoir accélérer les extractions des ressources de nos territoires pour leurs entreprises multinationales. Pour que notre peuple récupère son pouvoir inhérent et ses possessions, le conseil de bande doit dissoudre la grille du pouvoir entrepreneurial.

Les chefs corporatistes essaient finalement d’arrêter le vol constant de notre toujours croissant Indian Trust Fund (fond fiduciaire indien). 50% du bénéfice sur chaque caillou, arbre et ressource naturelle, sont partis dans nos fonds fiduciaires depuis que les envahisseurs sont arrivés les mains vides sur nos côtes. L’entreprise de la Couronne (City de Londres) appelée “Canada” a commis un génocide et nous a placé dans des camps de prisonniers appelés “réserves” tandis qu’elle volait toutes nos possessions.

Les chefs entrepreneuriaux peuvent instantanément dissoudre leur entité de conseil de bande (tribu) ~ NdT: qui est un système étatique fédéral de contrôle des populations autochtones. Les conseils de bandes (tribus aux USA), n’ont aucune validité dans le système de gouvernance traditionnel des nations autochtones. Ces conseils sont des fabrications de l’administration coloniale pour contrôler le processus de prise de décision des peuples indigènes sous domination ~
Procurez-vous la paperasserie, remplissez-la et allez en personne au Registre Général pour dissoudre l’entité de conseil de bande entrepreneurial. Dès que ceci est fait, allez immédiatement à la banque et retirez tout du compte et ferme-le. De là, chaque communauté envoie une facture à l’entreprise “Canada” pour sa part des quelques 950 000 milliards de dollars du fond fiduciaire indien, part bien sûr “payabe en or seulement”.

Lorsque le Canada refuse de payer la facture, une action en justice peut-être commencée au Tribunal Arbitral International de La Hague.

La guerre coloniale de plus de 500 ans est presque finie. Comme le dit le juge Murray Sinclair de la Commission Vérité & Réconciliation (CVR) dans ses communiqués: le mandat de la CVR est de trouver la vérité et de développer une stratégie de réconciliation. La commission et ses membres n’ont aucun mandat pour faire payer la couronne.

Ils ne le peuvent pas parce que tous les tribunaux du Canada sont contrôlés par l’amirauté au travers du Vatican, qui est la couronne (NdT: voir le lien entre la City de Londres et le Vatican. La City de Londres a été créée par le Vatican il y a plus de 800 ans et gère ses intérêts…)
Des plaintes peuvent être déposées pour abus de confiance et génocide contre l’entreprise de la couronne “Canada” devant le Tribunal Arbitral International de La Hague. Ce tribunal n’est pas un tribunal de l’amirauté contrôlé par la couronne/Vatican.

Plantez plus de cultures parce que nous allons avoir un mauvais hiver. Rien ne peut-être pire que les expériences brutales que nos ancêtres ont vécues il y a deux générations de cela aux mains de ces envahisseurs sans pitié.

La guerre est bientôt finie. Encore un dur hiver froid à passer. Comme le chante Vera Lynn: “We’ll meet again. Don’t know where, don’t know when. But I know we’ll meet again, some sunny day. Keep smiling through, just like you always do. Til the blue skies drive the dark clouds far away”.

Corpo Chiefs kill education bill.

Leçon politique: Le contrôle des « chefs » par la société non-autoritaire

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, démocratie participative, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , on 29 mai 2014 by Résistance 71

Ceci est une illustration nord-américaine de ce que Pierre Clastres avait théorisé concernant les sociétés non-étatiques ou la société est une et indivisée et où les « chefs » n’ont aucun pouvoir et ne sont que les portes-parole de la communauté envers laquelle ils sont endettés pour le prestige accordé. Pierre Clastes et Marshall Sahlins ont tous deux mentionné la mise à pied, voire la mise à mort de chefs de sociétés indigènes (Amérique du Sud pour Clastres, sociétés mélanésiennes pour Sahlins) lorsque ceux-ci se mettaient à errer du mauvais côté du pouvoir…

Après lecture de la procédure de contrôle d’un ou de chef(s) errant dans la société iroquoise, imaginons une situation de contrôle similaire de contrôle par le peuple de ses « chefs » de gare tels Bush, Obama, Sarkozy, Blair, Hollande et on en passe…

François, Barack auraient-ils les c…. d’aller jusqu’au lâcher du wampum noir ?

Faudra filmer la scène et le pantalon des intéressés…

— Résistance 71 —

 

Les chefs errant

 

Mohawk Nation News

 

26 Mai 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/05/26/errant-chiefs/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Royaner oya tahontahonton ensonwarontiakeh. Royaner oya tahontahonton ensonwarontiakeh. Ces chefs qui amènent l’autorité entrepreneuriale violent la Grande Loi de la Paix. Ils peuvent en conséquence être soit déposés, soit exécutés. Ils seront avertis trois fois en conseil ouvert: d’abord par les femmes de famille, ensuite par les hommes de famille et enfin par les chefs de la nation à laquelle il(s) appartient (nnent). En continuant de se soumettre aux lois étrangères comme la loi sur les Indiens et la loi fédérale indienne, les chefs renient leur droit.

Wampum 25.

Pour remettre les chefs errant dans le chemin. Un wampum est créée, large de trois mains, la moitié supérieure est blanche et représente les femmes. La moitié inférieure est noire et représente des contributions égales des hommes de la nation. Ils se sont combinés en une tête, un corps et une pensée pour ratifier le pacte de paix du peuple.

Après que le troisième avertissement ait été ignoré, le conseil des femmes considèrent l’affaire et s’en remet aux hommes. Le peuple doit se rencontrer en réunion. Les chefs de guerre doivent entrer dans le conseil public pour avertir à leur tour tous les chefs errant et leur demander de revenir dans la Grande Loi de la Paix.

Il y a alors deux options si le(s) chef(s) refuse(nt) de prendre en considération le troisième avertissement. Soit les hommes déposent le(s) chef(s). Ses bois de cerfs, symbole de la chefferie, “tombent” de son (leur) front mais demeurent néanmoins au sein de la nation, puis le chef de guerre récuse le chef offensant et renégat. Au travers d’Onowarageh (l’île de la grande tortue), il sera alors appelé: “celui ou ceux qui se sont aliénés” de leur peuple et de leur nation [tehonatonkoton].

Dans la seconde option, le chef de guerre devra faire un wampum noir. Les hommes entrent dans le conseil et se tiennent à côté du ou des chef(s) errant. Le chef de guerre tient le wampum noir et dit: “Tu n’as pas entendu les avertissements des conseils généraux des femmes et des hommes des nations. Il n’y a plus qu’une seule solution.” Le chef de guerre laisse alors tomber le wampum noir et les hommes se redressent d’un bond et frappent à mort le(s) chefs errant avec leurs massues de guerre. Tout chef peut se resoumettre au peuple avant que le wampum noir ne soit lâché.

Wampum 58.

Le droit d’exécuter un traître est tenu par le conseil général des hommes et le conseil général des femmes. Le wampum noir symbolise le pouvoir des hommes d’exécuter. Le wampum noir est ensuite enterré, mais peut-être déterré pour agir de nouveau comme cela a été décrit ci-dessus.

Wampum 59.

The Band enrage au sujet de la grande peine de la trahison “Tears of rage, tears of grief. Why must i always be the thief? Come to me now, you know we’re so alone, and life is brief“. The Band. “Tears of Rage”.

UNCED. The new [old] world order.

Résistance politique: « Tout pouvoir contient en lui-même sa résistance » (proverbe Lakota ~ Sioux)…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 14 octobre 2013 by Résistance 71

La résistance n’est pas futile

 

Mohawk Nation News

 

12 Mai 2012

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2012/05/14/resistance-is-not-futile/#comment-1989

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La résistance déclarée être futile est un mensonge éhonté. Nous devons résister pour survivre.

L’”élite” européenne a envoyé des envahisseurs pour nous  kidnapper, nous assimiler ou nous tuer et ce afin d’améliorer leurs vies. La maladie les avait presque tous décimés. Ils erraient sur terre comme des maraudeurs, détruisant des sociétés entières pour contrôler et collecter absolument tout.

Même les parties de nos corps sont copiées ou volées pour obtenir la perfection. La chirurgie esthétique reconstruit leurs visages pour ressembler à des gamins de cinq ans et ils recréent des corps qui émulent notre disctinction jugée désirable. Ils nous détestent, mais se font griller sur des tables de bronzage pour nous ressembler.

Pour contrôler le monde par la force, l’assimiliation et le génocide, ils doivent être sans émotions, mécaniques: “vous vous adaptez à nous ou nous vous tuerons.”

La domination universelle en prenant ce qu’ils veulent, en contrôlant et en utilisant tout le monde en nous disant: “Nous sommes une puissance qui va absorber votre territoire, vos richesses, votre énergie, votre culture et finalement vous-mêmes.”

On en sait peu sur leurs origines et leurs intentions. Ils ne voulurent pas négocier ni raisonner avec nous. Leur histoire est artificielle. Ils ont pensé que s’ils disséminaient leur semence, ils pourraient survivre quelque part, leur semence fut soufflée aux quatre vents vers l’oubli.

Quand Champlain est arrivé au Québec, il a déchargé ses armes et a commencé à tuer les Mohawks. Ses messagers nous ont averti que toute résistance était futile, ils nous ont demandé de baisser notre garde, de nous rendre nous et notre culture et de les servir.

L’assassinat et l’assimiliation s’ensuivirent afin de faire disparaître nos vies et notre distinction culturelle.

Dans un premier temps, nous les trouvions vraiment comiques, spécifiquement en ce qui concerne leur dévotion totale à la veulerie. Nous avons vu comment ils violaient la nature.

Notre esprit est demeuré intact. Nous avons résisté à l’assimilation, à l’esclavage de la pensée et du corps et nous avons maintenu notre identité. La conscience collective autochtone fait partie du monde naturel et de l’univers. Les peuples naturels sont faits pour résister à l’anihilation

Les envahisseurs furent coercitifs et tyranniques. Aujourd’hui le mystère de la “disparition” de quelques 125 millions d’indigènes sur le continent américain est caché. Personne n’a été tenu responsable et emprisonné pour les quelques 55 000 enfants autochtones assassinés dans les pensionnats du gouvernement canadien gérés par l’église (catholique et protestante).

Après avoir enduré des brutalités pendant des siècles, Karoniaktajeh a dit: “Nous sommes le lion endormi qui se réveille”. Kaianerehko:wa ou la Loi de la Grande Paix, fondée sur le pouvoir naturel, influencera le monde entier.

Des gens contrôlant d’autres personnes n’est pas une chose naturelle. Dans le système hiérarchique capitaliste, un individu contrôle tout le monde par la force, les menaces et le lavage de cerveau, par le conditionnement psychologique.

Un personnage ressemblant à la reine des abeilles fut créé pour gérer la ruche, donner des ordres d’attaquer ou pour créer une provocation afin de collecter les biens. Un prétendu Mohawk a récemment proféré des menaces de les mettre en mode attaque.

L’intégration des êtres et d’une culture pour leur usage est une chose répugnante. 500 ans d’Européens utilisant leur force, leur technologie et les forces vives des autres sont en train de se terminer.

Des milliers d’espèces ont été assimilées ou détruites et des miliards de vies ont été exterminées. Les éléments naturels de la résistance et de la survie demeurent. Les éléments artificiels disparaissent.

Le nombre et le pouvoir des envahisseurs diminuent et s’amenuisent.

La pensée hiérarchique ne peut pas vaincre la pensée communale autochtone.

Notre conscience collective a été étudiée extensivement afin de la comprendre. Nos pensées et nos modes de vie ont été très mal compris des “élites” pendant des siècles. Ils voient le monde naturel comme étant chaotique et pensent que leur système hiérarchique amène l’ordre du chaos. [quel ramassis de fadaises !]

Les racines de l’arbre blanc de la paix se sont étendues dans toutes les directions depuis l’île de la grande tortue. Suivez les racines jusqu’à leur source. Paix.

FOOTNOTES:

Citation de Joseph Goebbels: “S’ils disent un gros mensonge et continuent de le répéter, les gens finiront par le croire. Le mensonge peut-être maintenu tant que l’état peut masquer le peuple des conséquences politiques, économiques et/ou militaires de ce mensonge. Cela devient donc d’une importance vitale pour l’état d’utiliser ses pouvoirs pour réprimer la dissidence, car la vérité est l’ennemi mortel du mensonge et donc par extension, la vérité est le plus grand ennemi de l’État.”

Hermann Goering [au procès de Nüremberg1945-6]:

“Bien sûr les gens du commun ne veulent pas la guerre: ni en Russie, ni en Angleterre, ni même en Allemagne. Ceci est bien connu et compris. Mais après tout, ce sont les leaders du pays qui décident de la politique à suivre. Il est toujours facile d’amener le peuple à soutenir la guerre, que ce soit dans une démocratie ou dans une dictature fasciste, ou un parlement ou une dictature communiste. D’accord ou pas, le peuple peut toujours être amené à soutenir ses leaders. C’est facile à faire. Tout ce que vous avez à faire, est de leur dire qu’ils sont attaqués et dénoncer les pacifistes pour leur manque de patriotisme et de mettre la nation en danger. Cela fonctionne de la même manière dans tous les pays.”

Eto Wokoam, Mohawk, 1710, après son retour d’Angleterre: “Ils se fient à la parole écrite. Ils seront jugés de cette façon.”

Résistance politique: Détruisons la société du spectacle mortifère…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, crise mondiale, démocratie participative, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 24 septembre 2013 by Résistance 71

La guerre sur rollers

 

Mohawk Nation News

 

22 Septembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/09/22/roller-war/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le but des dirigeants autocrates entrepreneuriaux est de tuer le plus de gens possible, le plus vite possible afin de mettre les nations en banqueroute et ainsi de les vaincre. Quelques états “majeurs” multinationaux contrôlent des secreurs variés de chaque économie: les transports, l’agro-alimentaire, les communications, le logement, les produits de luxe, l’énergie et sa distribution.

La société entrepreneuriale est le consommateur. Des guerres se font jour partout. Des rêves sont créés et les masses les ingurgitent. Les politiciens, les stars du show-biz et du sport vivent la dolce vita et le glamour pour elles. On fait choisir aux gens entre de “belles choses” en échange de ce qu’ils abandonnent leur liberté. Les dirigeants entrepreneuriaux ont besoins de la guerre afin d’éviter de devoir donner ce dont les gens ont vraiment besoin, comme la nourriture et le logement.

Ce “monde de rêve” s’effrite. Le “véritable monde” est en fait les multinationales, les villes en banqueroute et cessation de paiements, le sexisme, les différences et préférences de classes, le 1% qui contrôle les 99% et regarder la violence dans des programmes comme Night Hockey Canada ou Monday Night Football (NdT: Le “Football” au Canada et au pays du goulag levant est soit le football américain, soit sa variante: le football canadien…)

Parfois, une guerre de grande envergure coûte trop cher. Des films comme “Hunger Games” montre les gladiateurs du sport dans un combat à mort entre “ceux qui n’ont rien”, pour le plus grand plaisir ludique d’une élite.

Les sports où le sang coule et les spectacles de meurtres aux heures de grande écoute donne le goût à la guerre et la violence. Des gens mettent en joue en permanence avec des armes, il y a des cadavres partout, des brutalités envers les femmes, les enfants et de la violence par procuration. On nous conditionne d’avoir peur de nos besoins innés, qui nous dit-on, sont barbares.

Des champions élitistes athlétiques sont créés pour faire la diversion nécessaire et nourrir l’appétit de la société. On leur demandera éventuellement de se battre à mort, spécifiquement lorsque le contrôle psychologique des masses par les dirigeants autocrates est menacé. Si le jeu est trop tendre, on change les règles pour générer toujours plus de violence. On ne pénalisera plus les fautifs. Les limites de temps seront retirées. Le jeu prendra fin lorsque tout le monde sera mort.

Lorsque la vie devient plus dure par design, ces jeux violents deviennent de plus en plus vitaux. Marquer un but et se battre redirigent la violence vers le spectacle. Aujourd’hui des jeunes se retrouvent physiquement et mentalement détruits ou blessés à vie dans le magma des sports organisés.

L’élite est préoccupée de ce que leurs stars grassement payées deviennent encore plus exigeantes. Même ces vedettes veulent la liberté et des valeurs humaines de base. On “s’occuppe” de ceux qui sortent de la “ligne du parti”.

Le sport n’est que la guerre entouré par des règles, une piste ou un terrain ou un stade. Changer les règles du jeu montre la faiblesse des dirigeants. Quand les règles de l’entreprise ne peuvent plus diriger la violence, le jeu et la société en sont infectés; alors les règles disparaissent, la violence devient totale. Les gens détruisent et tuent. Des bagarres se déroulent dans les gradins et dans les rues. La violence devient futile, tout azimut, complaisante. Il n’y a plus de contrôle. Le schéma dans les flingages de masse est similaire: un homme armé solitaire, flingant à tout va des personnes désarmées dans un lieu public, puis la mort du tireur. Le tout télévisé !

 

Les lois naturelles ne changent pas. Traditionnellement nos sports sont spirituels. Nous sommes compétitifs. Même dans les soi-disantes guerres indiennes, nous ne tuions pas. Compter les coups n’est pas meurtre. Il s’agit de courir vers l’ennemi et de le toucher. La nature n’a aucun goût pour la mort !

Note du traducteur:

Le concept des “guerres indiennes” devra être abordé plus avant, car nous sommes loin de ce que la ligne de l’anthropologie dominante (euro-centriste, cherchant à justifier ses concepts malthusiens et sociaux-darwinistes…) veut nous faire croire. Les guerres entre nations indiennes avant leur exposition aux Européens (donc pré-1492) étaient à la fois rares et peu coûteuses en vie humaine. Pour des raisons naturelles, aucune des nations ne visaient à l’extinction de la nation opposante du moment, à l’opposé des guerres européennes, de domination génocidaire. Dans ces sociétés d’abondance, les “raids” guerriers étaient rares, souvent motivés par la vengence d’un parent tué ou dans un souci de capturer des ennemis à des fins adoptives. L’adoption était courante car il fallait remplacer les “disparus”. Il y avait toujours un souci d’équilibrer la nature des choses. Les sports indigènes comme les jeux de balle et lacrosse furent souvent employés pour résoudre des conflits, ainsi que des cérémonies de destruction de biens matériels en échange de pardon comme cela pouvait se passer dans les potlach indiens.

Chez les Iroquois, le conseil des femmes essaient de résoudre tout conflit potentiel par trois fois avant qu’un conflit armé ne soit décidé. En bien des cas, les différents sont résolus par les femmes, bien avant d’en arriver aux mains.