Archive pour média censure et muselage de la dissidence

Pays du goulag levant: Le réseau intranet de l’armée censure InfoWars.Com

Posted in actualité, désinformation, ingérence et etats-unis, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, politique et lobbyisme, politique et social, presse et média, résistance politique, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 20 juin 2014 by Résistance 71

Quand on sait que les militaires, anciens combattants, de l’armée, revenant à la maison après plusieurs tours en zones de combats sont considérés officiellement par le ministère de la sécurité de la patrie (DHS ou Department of Homeland Security, la Stasi/gestapo du pays du goulag levant), en tête de liste des « terroristes domestiques potentiels », il n’est pas étonnant que les huiles de l’institution militaire suppriment un des plus grandes sources d’information contre le système, très suivie par les personnels militaires: le site InfoWars.com du controversé Alex Jones.

Nous ne sommes pas d’accord politiquement avec Jones, mais le boulot qu’il a fait depuis plus de 15 ans pour dénoncer les turpitudes d’un système oligarchique hors de contrôle et éveiller les consciences, est commandable. A voir ci-dessous en zone commentaire, ce que nous considérons être son documentaire le plus accompli jusqu’à ce jour: « EndGame » (2006) en VOSTF. a voir et diffuser sans aucune modération.

La vérité sauvera l’humanité. Le jour approche pour l’oligarchie…

— Résistance 71 —

 

L’armée américaine bloque l’accès au site InfoWars.Com

Le site internet est maintenant censuré pour plus de 700 000 membres des forces arméee américaines à travers le monde

 

Paul Joseph Watson

 

19 Juin 2014

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/u-s-military-blocks-infowars-com/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’armée américaine a bloqué le site InfoWars.com ; des personnels actifs nous ont contacté pour confirmer que le site est maintenant inaccessible à plus de 700 000 personnels militaires dans le monde car ayant été étiqueté site propageant “violence, haine et racisme”.

Un membre des forces armées nous a fait parvenir la note de service que nous avons reproduite ci-dessus (NdT: voir l’article original en anglais), indiquant que le Navy Marine Corps Intranet (NMCI), qui “dessert plus de 707 000 marins, fusiliers marins et civils dans 620 endroits aux etats-Unis, à Hawaii et au Japon, en faisant plus grand réseau d’ordinateurs connectés sur internet au monde”, censure Infowars.com afin de “sauvegarder la position de sécurité et/ou de maintenir l’intégrité opérationnelle du NMCI.”

Le message est intitulé “Déni d’accès par décision du NETWARCOM”, approuvé par le “capitaine d’observation opérationnelle du commandement du réseau de combat des forces navales” Click here pour voir un agrandissement su message.

Insistons bien, le blocage n’est pas imposé par un filtrage externe de la toile par un logiciel utilisé par la marine, mais par le propre système intranet de la marine. Le NMCI est si vaste, qu’il ne vient que second derrière la taille de l’internet public. Il comprend 4100 serveurs qui gèrent 2,3 petaoctets de données.

Nous avons aussi reçu le courriel suivant venant d’un membre en service actif de l’armée américaine confirmant le blocage de censure.

Bonjour, je visite Infowars tous les jours depuis chez moi et au travail afin de me tenir au courant de ce qui se passe et obtenir des informations que je ne peux pas obtenir par les médias de masse. Je suis un militaire en service actif et mes camarades et moi-même suivons InfoWars.com, ce qui nous fait beaucoup discuter. Très récemment, mes camarades et moi-même avons remarqué que le site InfoWars.com a été bloqué sur tous nos ordinateurs. Je pense que c’est une nouvelle tentative du gouvernement pour censurer la vérité. Je pense que ceci se doit d’être partagé et qu’au moins InfoWars devrait être averti. En ce qui concerne mes camarades et moi-même, nous ressentons que tout ceci est une nouvelle tentative de nous priver de nos libertés. Merci pour tout ce que vous faites. Que la vérité soit dite et n’abandonnez jamais. S’il y a quoi que ce soit que nous puissions faire, merci de nous le dire.

Nous avons rapporté hier comment le service de filtrage corporatiste de la toile Blue Coat, qui est utilisé par bon nombre de grandes entreprises, a bloqué InfoWars.com en le plaçant dans la même catégorie que les sites diffusant de la “violence, haine et racisme”. L’interdiction a dû être levée suite à des plaintes.

Il va sans dire qu’InfoWars.com est un site d’information indépendant et qu’il n’a absolument rien à voir avec quoi que ce soit faisant l’apologie de la violence, de la haine ou du racisme, à moins bien sûr que vous ne définissiez le mot “haine” comme étant l’antagonisme à la corruption gouvernementale et aux abus.

Ce ne serait pas exagérer que de suggérer que la couverture par InfoWars de manière agressive du scandale émanant du secrétariat d’état aux anciens combattants (NdT: Veteran Affairs ou VA), pourrait bien être la raison de l’imposition de cette interdiction par les échelons supérieurs de la hiérarchie militaire américaine.

Note du traducteur: Un superviseur du secrétariat d’état aux anciens combattants a déclaré que les “anciens combattants devraient recevoir une balle dans la tête pour économiser de l’argent”. Article avec conversation téléphonique du lanceur d’alerte (en anglais):
http://www.infowars.com/exclusive-whistleblower-reveals-new-va-scandal/

InfoWars reçoit de manière routinière des courriels d’utiisateurs qui sont incapables d’avoir accès au site parce qu’ils ont été bloqués par des filtres utilisés par le gouvernement dans ses services, dans les terminaux de transport, dans les grandes entreprises et autres institutions.

Publicités

Média et propagande: un journaliste démissionnaire d’Al Jazeera dénonce…

Posted in actualité, désinformation, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, média et propagande, politique et lobbyisme, presse et média, résistance politique with tags , , , , , , , , on 15 mars 2012 by Résistance 71

D’un ex journaliste d’Al Jazeera: “Il n’y a plus de journalisme indépendant”

 

 

RT

 

 

Le 14 Mars 2012,

 

url de l’article original (avec vidéo de l’ interview du journaliste en anglais):

http://rt.com/news/hashem-al-jazeera-resignation-523/

 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les chaînes de télévision se sont transformées en partis politiques, poussant l’agenda de forces extérieures, a dit à RT l’ancien correspondant de la chaîne Al Jazeera à Beyrouth, Ali Hashem. Hashem s’est vu être mis sous les feux de la rampe après avoir démissionné de la chaîne de télévision citant sa partialité dans la couverture de l’information.

Dans des courriers électroniques fuités par des hackers syriens, Ali Hashem laissait passer sa colère contre la couverture unidimensionnelle d’Al Jazeera sur la Syrie et son refus de couvrir les évènements de Bahreïn. Dans une interview exclusive avec RT, l’ancien corespondant à Beyrouth Hashem n’a pas voulu en dire plus sur sa démission, mais a insisté sur le fait que de nos jours, l’idée que les médias sont indépendants est un mythe.

“Il n’y a plus de médias indépendants. Tout est fait pour l‘agenda de ceux qui paient, financent le média”, a t’il dit. “La politisation des médias veut dire qu’aujourd’hui, ceux-ci sont des partis politiques. Tout le monde prend partie, se bat pour son point de vue et utilise tous les outils et moyens possibles à leur disposition afin que leur vue touche le plus grand nombre possible.”

C’est maintenant le travail de ceux qui s’informent de comparer les informations de plusieurs sources différentes et de tirer leurs conclusions eux-même, pense le journaliste. “Aujourd’hui, nous sommes dans l’ère de l’information open source – source libre – et tout le monde peut obtenir l’information qu’il désire.”

Hashem a dit que le problème de cet état de fait est que certains médias peuvent atteindre une audience bien supérieure à d’autres et “ce qu’ils disent pourra sembler être factuel alors que çà ne l’est pas.” A t’il dit.

Les médias de masse devraient être “immunisés”, impartiaux lorsqu’il s’agit de conflit, cela garantit alors la liberté de parole et d’expression, pense Ali Hashem.

“En 2006, Israël a bombardé la chaîne de télévision Al-Manar parce qu’ils disaient que celle-ci diffusait de la propagande contre Israël”, dit-il. “Al-Manar était d’un côté de la guerre et ils supportaient le Hezbollah, la résistance et la guerre contre Israël. Mais ceci donne t’il à Israël l’excuse de les bombarder ? Certainement pas.”

“En tant que journalistes, nous devrions, et ce quelque soit notre point de vue (parce qu’il est clair qu’il n’y a plus de journalisme indépendant), avoir le droit de dire ce que nous voulons en toute sécurité, sans avoir à être menacés de bombardement, ou tués, exécutés ou arrêtés”, a conclu Hashem.

Al Jazeera a subi récemment un exode du personnel clef de son bureau de Beyrouth: le correspondant Ali Hashem, le directeur de gestion Hassan Shaaban et le producteur Mousa Ahmad.

Tous ces professionnels ont mentionné la partialité dans la couverture de l’information sur le printemps arabe de la part de la chaîne, spécifiquement en ce qui concerne les évènements de Syrie et du Bahreïn, comme étant la cause de leur départ.

 

Média censure et muselage de l’opinion: Marianne 2, un cas d’école !

Posted in actualité, média et propagande, résistance politique with tags , on 16 mai 2011 by Résistance 71

Après Libé il y a quelques temps (ils en sont revenus…), Marianne 2 en ligne aujourd’hui, sans doute débordée par un trop plein d’idées et de commentaires « non conformes » a décidé de « fermer » les commentaires d’articles à ses lecteurs , sauf à une poignée d’élus. Le champ est libre pour les chroniqueurs grand guignolesques et les cireurs de pompes de tout poil pour également brosser les manches de l’establishment comme il se doit dans la bien-pensance unique.

Insulter n’arrange jamais rien, nous sommes d’accord, mais la modération existe, elle est faite pour cela, de plus, la communauté régule blogs et forums elle-même sans avoir besoin de trop intervenir. Mais il est tellement plus simple de fermer la porte au chien qui aboie, ça ne l’empêche pas d’aboyer, mais ça donne un sentiment de « sécurité ». Dans le monde moderne, on ne résout pas les problèmes, on les ignore et on pense qu’ils vont disparaître, comme par magie. La société du Disney permanent, de la fantasmagorie induite.

Un des internautes demande des explications, on ne répond pas aux manants !… Les aristocrates de la gauche caviar ont le champ libre pour exprimer leurs arguties néolibérales forcenées.

Censure tout court, censure par le fric (seuls ceux qui casquent peuvent commenter..), la presse dite traditionnelle est au bout du rouleau, elle perd la bataille de l’information au profit d’un public de plus en plus alerte et éveillé aux turpitudes qui l’entoure qui prend son info, décodée, sur la toile alternative.

Marianne est aux abois ?.. Ses collaborateurs ne peuvent pas endurer la pression d’être sous le feu d’arguments contraires ?… Au lieu de se poser des questions simples comme par exemple pourquoi cela arrive t’il ?… Il est plus facile de couper la communication. Politique de l’autruche: la tête dans le sable pour mieux se faire botter le cul !

— Résistance 71 —

Message de Marianne 2 à ses internautes le 13 Mai 2011:

“Chers Mariannautes, Voilà maintenant une année, nous avons tenté de réformer le dispositif de commentaires de Marianne2.fr. La liberté presque totale des commentaires – souvent appréciée – aboutissait à des aberrations. Quelques individus addictes de l’invective et de l’éructation décourageaient de poster des commentaires tous les adeptes du débat. Notre système marchait sur la tête, préservant la délinquance verbale tout en chassant la conversation démocratique. Il fallait donc réagir. C’est ce que nous avions fait en exigeant l’identification des Mariannautes. L’identification était destinée à favoriser la responsabilité. Parallèlement, nous avons resserré notre système de modération des commentaires. Pendant un temps, nous avons pu constater un certain nombre d’améliorations. La modération ne s’avérait nécessaire que sur quelques sujets très particuliers : le conflit du Moyen Orient, le racisme, l’antisémitisme. Nous étions ramené au lieu commun des sites d’information. En même temps, la progression de l’audience du site provoquait un accroissement exponentiel des commentaires : 5 000 parfois davantage chaque semaine. Depuis quelques semaines, nous constatons une dérive grave des commentaires. Quel que soit le sujet, le point Goldwin est atteint en un temps record, et les mêmes imbécillités reviennent jour après jour : insultes, expressions racistes, dialogues idiots, etc. Cette dégradation des commentaires est inacceptable. D’abord parce qu’elle dispose une épée de Damocles au dessus de la tête du responsable juridique de site . Les hooligans du Net savent bien qu’ils ne risquent, eux, pas grand chose : Marianne2.fr est juridiquement responsable de tout ce qui y est publié. Ensuite, cette dérive décourage tous ceux qui souhaitent simplement débattre de façon courtoise des sujets qui les intéressent. Enfin, la transformation des forums en « pissotières sémantiques » finit aussi par dégouter nombre d’auteurs qui nous ont fait savoir qu’ils en avaient assez de faire l’objet de quolibets et d’insultes. Nous avons donc décidé d’opter pour une mesure radicale : la suspension – provisoire – de tout commentaire. Nous ne renonçons pas à notre souhait de faire de Marianne2 un lieu de débats. Mais à un an de l’élection présidentielle, il nous faut réfléchir à de nouvelles méthodes pour décourager les « sauvageons » numériques, au lieu de les laisser chasser les lecteurs les plus fidèles de Marianne et marianne2. Il nous faut donc prendre le temps de la réflexion avant d’agir pour créer les conditions d’un débat démocratique, donc tolérant, et favoriser la consolidation de la communauté des Mariannautes. Nous savons bien que cette décision risque de déplaire ou de décevoir la majorité des Mariannautes qui aiment poster leurs commentaires et échanger entre eux. Comme on disait autrefois à la télévision, nous leur présentons toutes nos excuses pour cette interruption momentanée de nos commentaires. L’équipe de Marianne2.fr”

Demande d’explications et objections d’un “mariannaute” le 15 Mai 2011:

“Bonjour,

Suite au message que vous avez diffusé le 13 Mai aux Mariannautes (ou n’était-ce qu’à des Mariannautes spécifiquement sélectionnés ?..), dont nous copions le texte ci-dessous, j’aurai une question simple à vous poser:

Comment se fait-il que depuis cette annonce, des commentaires sont apparus tels que deux-ci, pour ne donner que deux exemples qui figurent dans la chronologie des évènements de votre page d’accueil:

1- commentaire de chrichri le 15 Mai à 00:38 qui commentent sur l’article « Dossier: quand Waulquiez veut enterrer le RSA » un autre fut postè quelques minutes auparavant…

et

2- commentaire par LIBRE le 14 Mai à 21:41 sur l’article « Mesurer la diversité, quand même! »

La question est donc assez simple, si l’interface de Marianne2 semble fermée aux commentaires pour certains Mariannautes, elle ne l’est visiblement pas pour d’autres… Par quelle « heureux hasard » ?…

Doit-on prendre cela pour une censure non larvée ?… Certains bien-pensants auraient-ils des passes-droits ?..

Si Marianne2 est fermée aux commentaires, elle l’est pour tout le monde… ou personne… La discrimination visible actuelle me peut qu’engager à penser que Marianne2 affiche son propagandisme au grand jour, ce qui est tout à son honneur et bonne note en sera prise immanquablement par le lectorat.

Votre façon de gérer le pseudo-problème des commentaires sur Marianne 2 est pathétique quoi qu’il en soit. Les commentaires se régulent d’eux-mêmes et les trolls sont muselés par la communauté à terme.

Libé était passé au tout payant en Novembre 2009 pour museler une certaine dissidence. Ils s’en sont mordus très vite les doigts et sont revenus à leur formule initiale. Les commentaires de Libé sont parfois des champs de batailles c’est vrai, les débats font rage, envenimés par une clique de trolls au service de l’ordre établi de la pensée unique ou qui se veut comme tel. C’est comme çà et c’est parfaitement gérable avec une bonne modération pour les commentaires racistes. Pour le reste, la solidarité intellectuelle des blogueurs annihile le trollisme de rigueur et omniprésent de nos jours. Personnellement les trolls du système m’amusent et férailler avec ces idiots me motive d’autant plus… Marianne2 est un bain tiède comparé à ce qui se passe sur d’autres blogs…

Des gens sont payés par le système pour polluer les blogs et renforcer les dogmes intouchables tels le 11 septembre, le RCA, le néolibéralisme et autres fadaises outils du contrôle des masses par la division et l’endoctrinement. Vous le savez bien, et votre problème n’est pas là. Votre problème est celui d’être à la botte d’un parti politique et d’être en mesure de « protéger » au mieux le candidat fantoche qui sortira de leurs primaires. Vous le dites vous-même: « … à un an de la présidentielle, nous devons réfléchir… » Le message est on ne peut plus clair: filtrage pour garder la ligne du parti semblerait-il.

Quant à l’argument tout aussi pathétique de vos collaborateurs qui ne peuvent pas supporter d’avoir un peu chaud aux plumes quand certains mariannautes mettent sur le grill leur tissu d’inepties néolibérales… Vous rendez-vous compte que par un argument de la sorte vous avouez publiquement museler la critique pour protéger une clique de propagandistes à la botte ?… avez-vous encore un gramme de raison et de fierté ?… Etes-vous entrés de plein pied dans le goulag de la pensée unique ?…

Cela en a tout l’air à voir la discrimination de cette « affaire de fermetures de commentaires » entreprise par Marianne 2

Dans l’attente d’une réponse, je tiens également votre annonce du 13 Mai et ce commentaire à la disposition de la communauté de la blogosphère à toute fin utile…

PK”

Sans réponse de Marianne 2, l’internaute envoi un second message le 16 Mai 2011:

“Bonjour,

Avez-vous reçu mon message ci-dessous ?… Avez-vous des commentaires ?…

Des commentaires continuent à être postés sur Marianne 2 malgré la suspension supposée de ceux-ci. Allez-vous continuer à vous ridiculiser ainsi pendant longtemps ? La politique des passes-droits est institutionnelle dans notre « république » bananière n’est-il pas ?

Si vos « rédacteurs » ne peuvent pas prendre les critiques, c’est à eux de partir, et non pas aux mariannautes d’être forcés de se taire. Comme souvent le système, par intérêt, prend le problème à l’envers afin d’y apporter des solutions erronées. Le totalitarisme dans sa forme de contrôle accrue est au goût du jour. Marianne n’échappe pas à la règle.

Le silence est-il toujours d’or ?…

PK.”