Archive pour manuel valls terrorisme d’état

Merdia et grand cirque audiovisuel: Manu la tremblotte en Ferrari… Est-ce bien raisonnable ?…

Posted in actualité, média et propagande, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, politique et social, politique française, presse et média, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 20 janvier 2016 by Résistance 71

Accident sur l’A2: Valls s’explose sur une Ferrari

 

Ariane Walter

 

19 janvier 2016

 

url de l’article:

http://www.legrandsoir.info/accident-sur-l-a2-valls-s-explose-sur-une-ferrari.html

 

Ce n’est pas faute d’avoir reçu moults avis de prudence, mais Manuel Valls, dont l’impétuosité est connue, avait décidé de se rendre de Matignon à l’Elysée en passant par l’échangeur ONPC. Certes l’itinéraire pouvait paraître tranquille car la traversée des villages Pont-Ruquier, Sainte Salamé et le Puy du Moix ne pose problème que pour les voyageurs qui n’ont pas des pneus antidérapants de la marque CRIF. Ce qui n’est pas le cas de M. Valls qui est chaussé en Crifissime.

  1. Valls qui connaît toutes les ruses de la communication, grâce à une équipe de communicants hors-pair, (ceux qui l’avaient filmé sur le perron de l’Elysée conseillant à Pellerin, qui semblait hésitante quant à ce qu’elle allait faire en tant que ministre de la culture, « d’aller voir Monique Lang pour avoir des tuyaux. », sacrée équipe !), avait décidé, lors de ce voyage, de se faire filmer par une caméra go-pro.

Un incident ayant émaillé son dernier maquillage, une pauvre maladroite ayant taché son costard et Valls ayant balancé un verre d’eau minérale, Christina Cordula, appelée en renfort, avait conseillé un maquillage nude, lèvres à peine teintées, mascara léger, qui lui donnait un air de revenant. Il sentait la poudre, comme un petit marquis. Malheureusement, les oreilles restaient dans leur couleur naturelle c’est à dire rose vif qui crut et embellit tout au long du parcours. Ainsi, M. Valls ressemblait à un hobbit sur le chemin de l’anneau et du saint Graal : l’Elysée 2017.

Premier incident : la traversée de Sainte Salamé ne fut pas aussi aisée que prévu. Celle-ci, qui sait sans doute que ses maîtres ont déjà choisi Juppé, ne se gêna pas pour être insolente et lui dire que ce qu’il faisait pour lutter contre le terrorisme n’était que pet de lapin sans aucun intérêt. Elle eut même l’audace de sortir des calculs qui mirent notre premier ministre à plat ventre sur une plaque de verglas. Certes le Puy du Moix compensa cette mauvaise impression, tous les habitants du village ayant mis des kippas et agitant des branches d’olivier au bord de la route.

  1. Valls, rassuré, conduisait à sa façon, d’une main nerveuse, sans trop de se soucier des limites de vitesse et doublant sur la gauche tandis qu’il collait consciencieusement à la droite, quand un arrêt, à l’heure du thé, chez un notable du coin, M. Jean d’Ormesson, fut un second désastre. M. Valls qui appartient à la roture ne connaît visiblement pas les mœurs de la noblesse. Il n’a pas lu Saint-Simon. Il ne sait pas que dans ce monde-là « Je vous admire » signifie : « je vous conchie » et « je suis votre ami « signifie :« Tu es mort ». Ainsi, avec des gants poudrés et infiniment de douceur, M. Jean d’Ormesson dit publiquement à M. Valls qu’il était un enfumeur et qu’il se disait de gauche alors qu’il était de droite avec tout son parti !!! Patatras ! Quand on pense aux efforts que consent le dit Valls pour faire croire qu’il est de gauche (afin de garder les voix de ces imbéciles de gauche), tout en flattant la droite (pour faire cagnotte des voix de ces imbéciles de droite), ce fut une vraie apocalypse !!! 
Mais bon, M. d’Ormesson peut passer pour un gâteux, Sainte Salamé pour une mal baisée, le voyage s’achevait paisiblement, M. Valls ayant endormi la moitié de la France avec son programme politique passionnant : « Tu paies tes dettes puis, soit tu travailles pour trois radis, soit tu es au chômage, soit tu es victime du terrorisme ! » Cool !

C’est alors qu’un événement imprévu provoqua une catastrophe. Un jeune hurluberlu en Ferrari , sans doute excité par le succès de son dernier spectacle, rentra dans le lard de M. Valls d’une manière à la fois désordonnée, mais vive, se faisant au passage traiter de Balavoine, ce qui l’engage à être prudent pour l’avenir.

  1. Valls qui sortit de sa voiture avec un collier de pare-brise autour de son cou nude perfect, voulut cependant prendre l’affaire avec bonhomie, ce qui fit que l’insolent en rajouta et sur le bord de la route, la camera go-pro étant toujours malheureusement branchée, lui fit avouer ce qu’Hollande avait toujours caché à savoir que l’expédition du Mali avait des objectifs commerciaux et autres protections des intérêts français !!!! L’audacieux alla jusqu’à dire tout haut ce qui se dit tout bas dans les allées des supermarchés, les Français étant de plus en plus informés en politique, que cette guerre contre le terrorisme était celle du pouvoir et de leurs agressions et non des Français, et que donc, si je suis la logique du raisonnement, le responsable du Bataclan c’était Valls…

Ouf…

Certains disent que Balavoine, pardon Ferrari, n’en a pas dit assez et qu’au lieu de parler d’Ali Bongo, au premier rang des Charlie pour défendre la liberté d’expression (hihihi !), il aurait pu citer Netanyahou. Ne soyons pas trop exigeants. Laissons ce garçon finir sa tournée, qui grâce à Valls, agent talentueux des humoristes va faire un tabac !

(Ceci dit, dans son premier spectacle, Ferrari ayant dit : « Bon. Cessons de parler des handicapés. Prenons un sujet plus léger …Il y a des juifs dans la salle ? »…On voit que lui aussi sait prendre des virages audacieux !)

Que dire de Ferrari ? Il est l’héritier talentueux du talentueux Dieudonné. Personne n’a osé prononcer ce nom maudit, mais le talent de l’un a rappelé, ô combien, le talent de l’autre.

(Et ajoutons la dernière nouvelle du matin et l’ultime dommage collatéral de cet accident. Valls ayant dit qu’Ali Bongo n’était pas vraiment élu, le Gabon a rappelé son ambassadeur !) J’en ris, j’en ris…

Ceci dit….

Vous ne trouvez pas curieux cette présence de Ferrari et de Jean d’Ormesson à cette soirée « Valls » ? C’est tout de même Ruquier qui choisit les invités, non ? On comprend mieux alors pourquoi ils ont gardé la séquence…

Et si cet accident était un attentat ?

Samedi soir Valls a reçu un texto du CRIF :
- Toi gentil mais toi usé. On verra plus tard. Vois avec Juppé. »

Affaire Dieudonné (suite…): Les conseils d’avocats de la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans…

Posted in actualité, Internet et liberté, média et propagande, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, presse et média, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , on 7 janvier 2014 by Résistance 71

Vue juridique de l’actualité de l’affaire Dieudonné

 

Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM)

 

6 Janvier 2014

 

url de l’article:

http://www.lepouvoirmondial.com/archive/2014/01/06/tres-urgent-a-l-attention-des-avocats-de-dieudonne-qui-est-v-5263898.html

 

La polémique concernant l’humoriste Dieudonné M’bala M’bala – dit Dieudonné – ne cesse d’enfler. Le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, devrait adresser, dès demain, une circulaire à l’ensemble des préfets dont le but affiché est celui d’interdire les représentations de l’artiste, qui démarre une nouvelle tournée dès jeudi à Nantes. La candidate PS à la mairie de Paris demande – quant à elle – la fermeture du Théâtre parisien de la Main d’Or, tandis que Arno Klarsfeld appelle sciemment au « trouble à l’ordre public » jeudi afin d’empêcher les représentations de l’artiste. 

Tout d’abord, concernant l’interdiction des spectacles – réunions publiques – souhaitée par le Ministère de l’Intérieur, il s’agit de préciser qu’au point de vue juridique aucune interdiction ne peut être prononcée avant une représentation, car le principe constitutionnel et conventionnel de liberté d’expression prévaut. En outre, les réunions publiques sont régies par la loi du 30 juin 1881 sur la liberté de réunion. Cette loi dispose notamment qu’elles ‘ne peuvent être tenues sur la voie publique’, ‘ni se prolonger au-delà de 23 heures’, mais indique avant tout qu’elles sont ‘libres’. Cette liberté – à savoir la liberté de réunion – est fondamentale en droit français, et n’a pour seule limite que le trouble à l’ordre public, qui doit être dûment justifié. Dans le cas où un arrêté préfectoral ou municipal interdit un spectacle, le Tribunal administratif pourra être saisi en référé afin d’obtenir la suspension de cette mesure (référé-suspension de l’article L521-1 du Code de Justice Administrative), parallèlement à une action au fond en recours pour excès de pouvoir. Le juge estimera si l’interdiction est proportionnée ou non au risque de trouble à l’ordre public.

Ensuite, concernant les déclarations de la candidate PS à la Mairie de Paris, qui souhaite fermer le Théâtre de la Main d’Or, il convient de préciser, très simplement, que ce théâtre est un théâtre privé et, à ce titre, aucune autorité, si tant est municipale, ne saurait disposer des compétences afin d’obtenir la fermeture – du point de vue juridique – de ce théâtre.

Quant à celles d’Arno Klarsfeld, deux éléments, très simples, sont à relever. D’une part, appeler à troubler l’ordre public s’analyse juridiquement comme la provocation à l’attroupement. Le délit d’attroupement est prévu à l’article 431-3 du Code pénal aux termes duquel « Constitue un attroupement tout rassemblement de personnes sur la voie publique ou dans un lieu public susceptible de troubler l’ordre public ». L’article 431-6 du Code pénal prévoit que « La provocation directe à un attroupement armé, manifeste soit par des cris ou discours publics, soit par des écrits affichés ou distribués, soit par tout autre moyen de transmission de l’écrit, de la parole ou de l’image, est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. Lorsque la provocation est suivie d’effet, la peine est portée à sept ans d’emprisonnement et à 100 000 euros d’amende ». Le Procureur de la République pourrait donc se saisir des déclarations d’Arno Klarsfeld, tout autant que le Bâtonnier de l’Ordre des avocats. D’autre part, Arno Klarsfeld étant avocat, inscrit au Barreau de Paris, il est soumis aux règles déontologiques à l’instar de l’ensemble du corps de cette profession. À ce titre, un avocat ne peut – quand bien même cela se ferait hors de son rôle professionnel – appeler les gens à l’émeute ou la rébellion. 

Enfin, afin de conclure, intéressons nous à la loi Gayssot. La loi Gayssot est la désignation courante de la loi française no 90-615 du 13 juillet 1990, « tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe ». L’article 9 de cette loi introduit un article 24 bis dans la loi du 29 juillet 1881 relative à la liberté de la presse. Cet article qualifie de délit la contestation de l’existence des crimes contre l’humanité, tels que définis dans le statut du Tribunal militaire international de Nuremberg, qui ont été commis soit par les membres d’une organisation déclarée criminelle en application de ce statut soit par une personne reconnue coupable de tels crimes. La compatibilité de cette loi avec la liberté d’expression – à portée constitutionnelle (article 11 DDHC) et conventionnelle (article 10 CESDH) est contestable. Cette loi n’a jamais été soumise à un contrôle du Conseil Constitutionnel, ni dans le cadre d’un contrôle a priori, ni dans le cadre d’une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) – contrôle a posteriori. Or, la conformité à la Constitution de cette loi est sujet à discussion. Le Conseil Constitutionnel a déclaré, le 28 février 2012, la « loi visant à réprimer la contestation de l’existence des génocides reconnus par la loi » comme contraire à la Constitution. Le fondement de la censure résidait dans l’atteinte que porte en elle-même à la liberté d’expression et de communication l’incrimination de la contestation de l’existence et de la qualification juridique de crimes reconnus et qualifiés comme tel par la loi. 

Dès lors, se pose la question de la constitutionnalité de la loi Gayssot, qui pourrait être tranchée par le biais d’une QPC de Dieudonné…

Karim ACHOUI et Samim BOLAKY
 Président et membre de la LDJM

Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans – LDJM 
https://www.facebook.com/LigueDeDefenseJudiciaireDesMusul…

Karim Achoui : « La LDJM est la force judiciaire dont le combat contre l’islamophobieavaitbesoin »
http://oumma.com/20222/karim-achoui-ldjm-judiciaire-dont-…