Archive pour malthusianisme pseudo-science eugénisme

Nouvel Ordre Mondial et eugénisme: la réunion COP21 de Paris et la réduction de la population mondiale vues depuis le territoire Mohawk…

Posted in actualité, altermondialisme, écologie & climat, économie, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, politique française, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 10 novembre 2015 by Résistance 71

“Avant l’arrivée de l’homme blanc il n’y avait pas de serrures à nos portes, pas de propriété privée, pas de sens de la possession, pas de mendiants, pas de prisons, pas d’armée, pas de police, pas de famine, pas d’argent, pas de banques, pas de riches, pas de pauvres ni de pollution des ressources naturelles…”

~ Dicton Mohawk ~

 

Article connexe sur l’escroquerie de la COP21

 

La rivière égoût

 

Mohawk Nation News

 

8 Novembre 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/11/08/sewer-river/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

” iakotsia’ton:kota” veut dire “avoir la diarrhée”, ce qui décrit les habitants de Montréal de l’origine coloniale. Les immigrants avaient souillé leur patrie (européenne), ont sauté sur le premier bateau et sont arrivés ici pour déféquer dans notre paradis.

La ministre de l’environnement Catherine McKenna, catherine.mckenna@parl.gc.ca, est partie pour Paris et a laissé des instructions pour commencer à vider la merde le lundi 9 novembre à minuit dans le fleuve ! Les guerres n’ont pas fonctionné, alors les eugénistes font les plans suivants.

Leurs patries n’étaient plus vivables. Ils arrivèrent ici malades et proches de la mort, maintenant la nouvelle ministre de l’environnement et nouveau premier ministre Trudeau sont partis à Paris en France pour la conféférence sur le climat (COP21) partie de l’agenda 21 de l’ONU et appelée “développement durable”. Les propriétaires entrepreneuriaux se réunissent pour discuter de l’agenda 30 (pour 2030) étiqueté “Changement Climatique”.

L’agenda de la dépopulation va être dévoilé à Paris à toutes les entités corporatrices afin d’être mis en application dans leurs populaces respectives. Le but est de dépeupler la Terre des 80% d’humains jugés indésirables et de mettre les propriétaires entrepreneuriaux en position de décider de qui doit vivre et qui doit mourir.

Empoisonner notre air, notre terre et nos eaux sans aucune honte, scrupule ni remords semble être la stratégie du Canada. Tout ce que nous buvons, mangeons, portons et touchons est empoisonné. Des virus sont constamment créés dans les laboratoires et largués sur les populations sans aucun consentement de notre part.   UN Climate Change Conference Paris 2015.

Les banquiers perpétuent le mensonge et l’escroquerie de la propriété privée parce qu’ils sont les actionnaires de toutes les municipalités dans le monde.

Lorsque l’agenda 30 sera mis en branle dans une ville comme Montréal, cela aura l’air de quelque chose comme çà: population 1 000 000, indésirables: 800 000, qui sera sélectionné et éliminé. L’agenda 30 est l’agenda 21 sur stéroïdes ! Les banquiers vont maintenant commencer à établir les listes des indésirables. Ils veulent décider de qui va vivre et qui va mourir. Ils veulent que le massacre commence maintenant ! Il n’y a qu’une seule règle dans un combat: c’est de gagner !

La guerre n’est jamais finie tant que la paix n’est pas gagnée nous enseigne Bob Marley: “Until the philosophy which holds one race superior and another inferior is finally and permanently discredited and abandoned, everywhere is war, me say war.” 

CONTACT: “Protectors of the St. Lawrence. Time for change” https://www.facebook.com/The-Protectors-of-the-St-Lawrence-River-Time-For-Change-451363881709850/ and savetheriver@riseup.com.

Give the corporate matrix your views: Mayor Denis Coderre, 514-872-0311 maire@ville.montreal.qc.ca; David Heurtel, Quebec Environment Minister, 418-521-3830 info@mddelcc.gouv.qc.ca; Environment Canada, 1-800-668-6767; Prime Minister Justin Trudeau justin.trudeau@parl.gc.ca, 515-277-6020, 613-995-8872. SUZANNE FORTIER, McGill 514-849-4179 suzanne.fortier@mcgill.ca; Geoff Molson info@canadianclub-montreal.ca 514-398-0333.

HELP STOP MONTREALERS’ SHIT BEING DUMPED AT MIDNIGHT MONDAY NOV. 9! CROWDFUNDING CAMPAIGN TO RAISE $1 BILLION.

Publicités

Eugénisme et réchauffement climatique anthropique… E = MC2

Posted in actualité, militantisme alternatif, politique et lobbyisme, politique et social, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , on 8 avril 2015 by Résistance 71

Einstein l’avait bien dit:

E=Mc2 où E est l’Eugénisme, M le malthusianisme et c2 est le changement climatique (anthropique bien sûr) (cc ou c au carré)

Ce qui nous donne:

Eugénisme = Malthusianisme x changement climatique (anthr.)

CQFD

~ Académie des sciences de Résistance 71 ~

 

Une haute fonctionnaire de l’ONU déclare qu’ “on devrait faire tous les efforts possibles pour dépeupler la planète”

 

Steve Watson

 

6 Avril 2015

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/video-un-climate-change-official-says-we-should-make-every-effort-to-depopulate-the-planet/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les hauts fonctionaires de l’ONU sont en train de pousser la notion que la population humaine devrait être réduite afin de combattre effectivement le changement climatique.

Cette notion de longue date a été continuellement avancée par Christiana Figueres, la secrétaire exécutrice de la convention des nations-unies sur le changement climatique (UNFCC). En 2013, figueres a eu une conversation avec le fondateur de Climate One Greg Dalton en ce qui concerne le “taux de fécondité dans la population” comme étant un contributeur du changement climatique.

Les commentaires sont faits à la minute 4.20 dans la vidéo ci-dessous:

http://www.youtube.com/watch?v=xFGksEgSwk8

“Un problème lié est le taux de fertilité de la population” opina Dalton. “Beaucoup de gens dans les cercles de l’énergie et de l’environnement ne veulent pas approcher cela parce que c’est politiquement dangereux. Ce n’est pas leur problème.” A t’il ajouté.

“Mais n’est-il pas vrai que stopper l’augmentation de la population serait un des plus gros leviers pour contrôler la montée des gaz à effet de serre ?” a demandé Dalton.

“De manière évidente, moins de personnes exerceraient de pression sur les ressources naturelles”, a répondu Figueres, notant aussi que des estimations suggèrent que la population mondiale sera de 9 milliards d’individus en 2050.

Dalton a ensuite questionné le fait de savoir si ce chiffre pourrait être enrayé ou ralenti de quelque manière que ce soit.

“Donc est-ce que 9 milliards est la conclusion définitive ? C’est inscrit, un fait quasiment accompli, n’y a t’il pas un moyen de changer cela ?” a t’il demandé à Figueres.

“Il y a une certaine pression dans le système pour aller vers cela ; on peut définitivement changer cela non ? Nous pouvons sûrement changer ce chiffre”, a répondu Figueres.

“Nous devrions vraiment faire tous les efforts possibles pour changer ce chiffre parce que nous sommes déjà aujourd’hui en excédent de ce que la planète peut soutenir”, a t’elle aussi clâmé.

“Alors oui,, nous devrons faire tout ce qui est possible, mais nous ne pouvons pas tomber dans le raisonnement simpliste de dire qu’en limitant la croissance démographique nous aurons résolu le problème. Ce n’est pas une question de si/ou mais de et/aussi.” A dit la fonctionnaire de l’ONU.

Climate One se décrit lui-même comme un forum pour les affaires publiques qui se fait le défenseur d’action extrême pour combattre le changement climatique. C’est une branche du Commonwealth Club of California basé à San Francisco, essentiellement un moulin à parole visité régulièrement par des chefs de gouvernements et des entrepreneurs.

Figueres n’est pas étrangère aux déclarations controversives lorsque cela a trait au changement climatique. La fonctionnaire de l’ONU avait précédemment décrit le but de l’UNFCC comme “une transformation complète de la structure économique du monde.”

Elle a aussi déclaré répétitivement qu’une dicature communiste de style chinois est bien plus efficace que le système constitutionnel à l’américaine pour combattre “le réchauffement climatique anthropique global”.

Figueres a dit à Bloomberg News l’an dernier que le gouvernement chinois (qui continue à mettre en application les avortements légaux, l’infanticide et la stérilisation obligatoire) fait “bien les choses” quand il s’agit du changement climatique, même si la Chine est et de loin le plus gros émetteur de gaz à effets de serre de la planete.

Figueres a noté qu’une division partisane au sein du Congrès américain existe “au détriment” du passage des législations sur le changement climatique, tandis que le parti communiste chinois lui, applique ses politiques par décrets-lois. Le président Obama acquiesce à cela puisqu’il contourne le congrès en permanence pour ordonner ses décrets sur le changement climatique.

Comme Infowars l’a continuellement fait remarquer, il y a une erreur fondamentale à associer le changement climatique avec la surpopulation.

Les populations des pays développés sont en décroissance et seulement dans les pays du tiers monde voit-on le taux de croissance démographique augmenter dramatiquement. L’industrialisation par elle-même équilibre la croissance démographique et même ces modèles de croissance de population mondiale montrent de manière routinière que la population mondiale va se stabiliser à environ 9 milliards d’individus vers 2050 et commencera à décliner doucement après cela. “La population des pays les plus développés restera viruellement inchangée à 1,2 milliards d’individus jusqu’à 2050”, explique un rapport de l’ONU. Le soutien de l’ONU à une politique de dépopulation est en contraction directe avec ses propres résultats de recherches démographiques.

Une fois qu’un pays s’industrialise, le taux de fécondité passe à la moyenne de 1,6 enfant par famille, ainsi la population occidentale est en déclin dans le monde (NdT: le taux de maintien du statu quo démographique étant de 2,1 enfants par famille). Cette tendance s’est aussi matérialisée dans des pays comme le Japon et la Corée du Sud. L’ONU a dit que la population mondiale allait se maximiser vers 9 milliards puis allait décliner.

De plus, comme mis en évidence par la revue The Economist, le taux de fertilité est en chute libre.

Comme les écologistes radicaux poussent à la désindustrialisation du monde devant la soi-disant menace du carbone, ceci va renverser la tendance qui baisse naturellement le nombre d’enfants que nous avons. Si les fanatiques religieux que sont les réchauffistes sont autorisés à mettre en pratique leur politique, la population mondiale va continuer a croître jusqu’à effectivement potentiellement devenir un problème, ceci n’est qu’un autre exemple du comment les hystériques du réchauffement climatique sont en train de causer en fait plus de mal que de bien pour le long terme de l’environnement en empêchant les pays sous-développés de s’industrialiser et ainsi de réduire leur taux de naissance de manière naturelle.

Même si vous vous faites l’avocat du diable et acceptez que les humains causent de fait une réchauffement catastrophique et que nous sommes trop nombreux et si vous pouvez passer outre les conotations eugénistes des politiques de contrôle de populations et de la politique de dépopulation, ces méthodes ne sont fonfamentalement pas une solution valide à la menace perçue émanant du changement climatique.

La véritable solution serait d’aider à l’augmentation des standards de vie des nations désespérément pauvres du tiers et quart monde, permettant à ces pays de s’industrialiser et de voir leur chiffre de population se réduire en conséquence et ce de manière naturelle.

Au lieu de cela, le tiers monde a vu les prix alimentaires doubler à cause des politiques liées au “changement climatique” comme par exemple transformer d’énormes zones agricoles dédiés à l’alimentation en zone de cultures pour le biofuel.

De plus, la législation sur le climat continuellement poussée par le monde développé fait que ces nations prennent moins en charge demandant plus aux pays les plus pauvres et ce malgré le fait que la réduction plus avant de leurs émissions de CO2 handicappera toujours plus leur déjà fragile économie ainsi que leurs peuples vivant sous le seuil de pauvreté (NdT: sauf bien sûr leurs leaders mis en place par l’occident, qui pille les ressources de ces nations dans le même temps…)

Des législations précédentes, tel que l’accord de Copenhague, a permis aux peuples des pays développés d’émettre deux fois plus de carbone par tête de pipe (NdT: sans mauvais jeu de mot…) que ceux des pays pauvres, qui n’ont pas causé de hausse dans l’émission des gaz dits menaçant notre existence sur cette planète. Les révélations en ce domaine ont mené certains leaders du tiers monde à accuser le monde développé de “colonialisme climatique”.

Connecter la politique environnementale aux agendas de dépopulation ouvre la porte à l’eugénisme et il n’est donc pas surprenant que par cette porte se sont engouffrées les hordes de la pourriture élitiste qui ne demande qu’à être en première ligne de la politique d’extermination.

Un exemple est le groupe d’utilité publique du Royaume-Uni Optimum Population Trust (OPT), qui a lancé précédemment des initiatives appelant les membres riches et puissants des pays riches de participer à la réduction du carbone en finançant des programmes de réduction de la population des nations en voie de développement. (NdT: comme par exemple le financement des programmes de vaccination de l’ONU par la fondation eugéniste Bill & Melinda Gates qui des dires même de “Bill la main froide”, “pourrait aider à réduire la population mondiale de 10 à 15% si on fait bien le boulot…” Brrrr… et c’est en marche.)

En 2007, le groupe a aussi publié un rapport annonçant que les enfants sont “mauvais pour la planète” et “qu’avoir de grande famille devrait-être villipendé et dénoncé comme mauvaise conduite environnementale de la même façon que de prendre l’avion souvent, de conduire de grosses voitures et de ne pas réutiliser les sachets en plastique.”

Les mêmes dires ont été réitérés encore et encore par les groupes et les écologistes ainsi que par les scientifiques les plus influents du gouvernement américain.

Bien que vous puissez penser que les idées de stérilisation et de dépopulation ne pourraient pas être acceptées par le public, ces concepts sont maintenant soutenus et popularisés comme étant la façon de propulser l’humanité vers l’avant.

La direction du panel sur le changement climatique de l’ONU fournit une plateforme et pousse dans certains cas pour une politique appliquée par une dictature qui traque les mères enceintes de leur second enfant, les font enlever dans la rue, les emmènent dans des hôpitaux contrôlés par le gouvernement où elles sont droguées et leur enfant tué, le tout au nom de sauver la planète.

Sciences, eugénisme et Nouvel Ordre Mondial: Bill Gates, Rockefeller & Co planifient le génocide planétaire…

Posted in actualité, média et propagande, militantisme alternatif, N.O.M, neoliberalisme et fascisme, OGM et nécro-agriculure, politique et lobbyisme, politique et social, santé et vaccins, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies, technologie et totalitarisme, terrorisme d'état, Union Europeenne et nouvel ordre mondial with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 28 janvier 2014 by Résistance 71

Nous l’avions dit il y a plusieurs années déjà: l’escroquerie au réchauffement climatique anthropique dévoilée (surtout depuis le ClimateGate de 2009 et la révélation des données de la stagnation des température depuis maintenant 17 ans…) sera remplacée par une poussée du bon vieux Malthus et ses fadaises sur la « surpopulation » de la planète, le tout mâtiné d’imbécilités à la sauce darwiniste-sociale classique… Nous y sommes… On peut lire dans la fange oligarchique (presque) comme dans un livre ouvert…

Grand temps de mettre un coup d’arrêt et de balais dans toute cette fange pseudo-scientifique et véritablement criminelle !

— Résistance 71 —

 

Eugénisme et contrôle de la population: Comment les 85 personnes les plus riches du monde voient les 3,5 milliards les plus pauvres

 

Aaron Dykes & Melissa Melton

 

26 janvier 2014

 

url de l’article:

http://truthstreammedia.com/eugenics-and-population-control-how-the-85-richest-see-the-3-5-billion-poorest/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistsance 71 ~

 

Avec un timing imparable, Bill et Melinda Gates ont publié une lettre dans le Wall Street Journal au sujet des trois mythes sur les pauvres du monde, coïncidant avec un rapport annonçant que les 85 personnes les plus riches du monde (une liste dont ils font solidement partie…) ont plus d’argent que les 3,5 milliards plus pauvres de la planète, concrètement la moitié de la population terrestre.

Vidéo: Bill Gates applaudit le suicide démographique des populations:

http://www.youtube.com/watch?v=PMCAVORRl4c

Ceci représente un fossé complètement fou. Ces gens et leurs multi-mega-milliards règnent essentiellement sur le monde.
Dans le troisième mythe de leur réponse, les Gates félicitent la Thaïlande comme bon exemple de planification familiale parce que les femmes thaïlandaises sont passées de 6 enfants en moyenne par femme il y a encore quelques décennies, à juste 1,6 enfant par femme aujourd’hui.

Il y a simplement un problème. Le taux de remplacement de la population, qui est le nombre d’enfants nécessaires pour maintenir une population stable ; ce taux est de 2,1 enfants par femme (mais il est plus haut pour les pays ayant une plus grande mortalité). Ce qui veut dire qu’aujourd’hui la Thaïlande est en dessous du taux de remplacement de sa population, une réalité qui torpille les fondations socio-économiques du pays. C’est si terrible en Thaïlande (NdT: et que dire du Japon où le taux est récemment tombé à 1,2…), que des articles ont décrit en détail la “crise du vieillissement de la population” auquelle doit maintenant faire face le pays à cause de son taux de fécondité très bas. En fait, toutes la nations asiatiques font maintenant face à ce problème et la vaste majorité des pays développés est aussi sous le taux de remplacement de leur population.

Comptez sur Bill Gates, milliardaire eugéniste extraordinaire, pour applaudir les pays qui commettent un suicide démographique.

Pour plus d’info sur la “bonne conscience” et le complexe de l’industrie de la charité, voir:http://www.nytimes.com/2013/07/27/opinion/the-charitable-industrial-complex.html?_r=0

Population Control: A Centuries Old Agenda Driven by Philanthropic Dollars

Depuis un peu plus d’un siècle, depuis sa formation en 1913, la Fondation Rockefeller et d’autres organisations créées par la dynastie des Rockefeller ont mené les attitudes vers le contrôle des naissances, des populations et l’eugénisme.

L’argent de l’élite de la côte Est des Etats-Unis s’est joint à celui de la foule scientifique d’inclinaison aristocratique de la Grande-Bretagne pour créer une tentative organisée pour établir l’eugénisme comme mode de pensée qui permettrait un contrôle de l’élite et donnerait une raison pour intervenir dans la procréation de ceux qui seraient jugées impropres à la reproduction. Les magnats industriels ont jeté leur richesse derrière les champs du travail social, de la génétique, de la médecine, des agences de santé publique et de politiques pour établir de nouveaux bureaux, de nouvelles organisations et de nouvelles lois pour renforcer la mise en application de l’eugénisme, déclarant les “tarés” n’ayant plus droit à la reproduction, tout en glorifiant la reproduction des meilleurs comme ceux faisant progresser la race de l’état du monde.

Les Rockefeller furent des leaders dans ce domaine, utilisant leur fondation pour poursuivre des recherches sur l’eugénisme dans les universités et tentant de créer un “nouvel homme” en contrôlant la science de la vie et en établissant une tyrannie sur le cycle de reproduction. De manière privée, la famille Rockefeller finança Margaret Sanger, fondatrice d’une organisation qui devint Planned Parenthood et qui fut à la pointe de controverse dans un témoignage devant le congrès pour avoir effreint la loi en promouvant la contraception (et la stérilisation). Elle finança également des eugénistes extrêmes comme Paul Popenoe aux Etats-Unis et le Kaiser Wilhem Institute en Allemagne nazie, qui fut mis en place spécialement pour étudier l’eugénisme sous la responsabilité d’individu comme le tristement célèbre Dr Joseph Mengele.

Après la seconde guerre mondiale et la marque infâmante laissée par les nazis, les Rockefeller aidèrent l’eugénisme à muer de ses associations macabres et le fit renommer sous une étiquette comme celle de “Family Planning & Worldwide Planned Parenthood” au travers d’organisations comme celle notablement de John D. Rockefeller III et son Population Council ou Conseil sur la Population. L’argent des Rockefeller paya pour une vaste propagande et institua une campagne de programmes de stérilisation involontaire à Porto-Rico, au Brésil et en Californie même, parmi quelques endroits où ils furent effectués. Les ministères de plannification familiale nationale en Inde, en Chine au Pérou et ailleurs ont alors mis en place des campagnes de stérilisation obligatoire et/ou des limites de naissance comprenant des méthodes dictatoriales et génocidaires de contrôle des populations. Les programmes de planification familale furent poussés dans presque tous les pays en voie de développement du monde, avec une instance toute particulière sur les pays ayant un fort taux de croissance démographique, ce qui fut exprimé en écho dans la célèbre National Security Memorandum 200 d’Henry Kissinger en 1974, qui identifiait la population comme la menace majeure à la sécurité nationale et recommandait l’utilisation de “la nourriture comme arme” afin de faire chuter la croissance démographique.

Dans les années qui suivirent, la Fondation Rockefeller finança le développement de plantes génétiquement modifiées contenant des contraceptifs, comme au travers des travaux de Charles Arntzen. La Fondation Rockefeller finança aussi en catimini un vaccin stérilisant à l’HcG qui fut utilisé dans le vaccin du tétanos pour déclancher des avortment chimiquement induit chez des femmes enceintes et la stérilité chez de jeunes femmes vaccinées. Des études scientifiques ont démontré l’utilisation de ces vaccins trafiqués à des fins de stérilisation en Thaïlande et aux Philippines.

Tout ceci fut fait alors que les dollars des Rockefeller finançaient également lourdement l’industrie médicale et pharmaceutique et poussaient pour l’utilisation des vaccins dans le monde. Plus récemment, la Fondation Bill & Melinda Gates est devenue le plus grand philanthrope et a formé des alliances multiples avec la Fondation Rockefeller, étant d’accord pour utiliser leurs fortunes pour remplir leurs buts. Ceci peut-être vu dans l’alliance GAVI de la vaccination, AGRA (Alliance for a Green Revolution in Africa, NdT: à grand renfort d’OGM bien entendu !…) et CGIAR (Consultative Group on International Agriculture Research), parmi d’autres, qui poussent pour toujours plus de vaccins et de cultures OGM dans les pays en voies de développement tout comme développés.

Depuis cette époque, Gates et Rockefeller ont poussé le bouchon encore plus loin, organisant une réunion secrète entre milliardaires “philanthropes” du style de celle du Bilderberg pour coordonner l’agenda des efforts du contrôle de la population et autres sujets dominants. Cette réunion fut couverte par les médias avec tout l’apparat nécessaire, faisant le portrait de ces milliardaires barjots de contrôle comme celui de super-héros et de “sauveurs de la planète”.

Aaron Dykes a couvert précédemment comment les fonds aloués par la Fondation Gates paient de manière inadvertente pour une bonne publicité Voici juste quelques exemples de couverture dégoulinante dans un article de London Guardian en 2009, de ce soi-disant “Good Club” (NdT: Lien vers cet article dans l’article original en anglais)

  • “Peu doutent des bonnes intentions de Gates et Winfrey et de leur espèce. Ils ont déjà amélioré les conditions de vie de millions de personnes dans les pays en voie de développement. Mais les personnes les plus riches du monde peuvent-elles sauver la planète ?
  • “Des sources disent que Gates fut le plus brilant orateur, tandis que Turner fut le plus locace”.
  • “Il y a peu de doute que les membres du ‘Good Club’ ont fait un super boulot”.
    • “ [Editor’s Note: Soros’s actions here are less philanthropy
      “La Fondation Soros a fait un très bon travail en créant des institutions démocratiques et des médfias indépendants à travers les pays de l’ex-bloc de l’Est” et même sans conteste est prône à couvrir des changements de régimes politiques en tandem avec les objectifs des Etats-Unis…

Ce type de propagande se lit partout, elle est faite sur mesure pour brosser la manche de ces milliardaires comme Gates et Rockefeller, les mettant sur un piedestal qui protège leur importance et leur donne du crédit pour s’être appointés eux-mêmes à la barre du bateau mondial et ce de manières décidément non démocratiques.

Le Guardian a néanmoins émit quelques critiques de ce “Good Club”, Paul Harris écrit:

L’existence de ce Good Club fait penser à beaucouo que cela est une épée à double tranchant. D’un côté ils représentent un nouvel âge d’or de la philanthropie, rappelant les débuts du XXème siècle quand les gens comme Rockefeller, Vanderblit et Carnegie devinrent célèbres pour leur travail caritatif. Pourtant la portée et le pouvoir de ce Good Club sont vraiment nouveaux. Ses membres contrôlent une énorme richesse et avec cette richesse vient un énorme pouvoir qui pourrait remodeler les nations en accord avec leur volonté.
[…]
Il y a aussi le problème de la responsabilité, même le plus répressif des gouvernements est quand mème tenu par son peuple ou a la capacité de changer et réformer sous la pression populaire. Mais qui vote pour le Good Club ? Personne. C’est tout le problème. Ceci est une toute petite classe de gens qui se sont nommés eux-mêmes pour règler les problèmes du monde, à leur façon.

La même disparité de richesse qui a créée les 85 plus riches personnes du monde comme plus riches que la moitié de la population mondiale, leur a donné un melon sufisamment gros pour qu’ils puissent décider eux-mêmes de ce qui est bon. Qui les arrêtera ? Qui montrera du doigt même le mal fait, plutôt que de juste assumer qu’ils sont des saints et les remercier leurs actions unilatérales?

Nouvel Ordre Mondial: L’escroquerie de la surpopulation, néo-malthusianisme et eugénisme oligarchique…

Posted in actualité, écologie & climat, économie, crise mondiale, média et propagande, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, réchauffement climatique anthropique, résistance politique, science et nouvel ordre mondial, sciences et technologies with tags , , , , , , on 6 novembre 2012 by Résistance 71

Nous avions publié un article traduit par nos soins en Décembre 2010, qui prédisait déjà que l’oligarchie eugéniste, ne pouvant pousser plus avant sa supercherie du « réchauffement climatique anthropique » suite au climategate (fuite des courrieles internes de l’université d’East Anglia, nid de la « science » derrière le dogme du réchauffement climatique anthropique) de Novembre 2009 prouvant que la « science » entourant la fumisterie du GIEC était en de nombreuses occasions au mieux tronquée, au pire carrément falsifiée ; et que les oligarques donc allaient changer de dogme et remettre au goût du jour la « surpopulation », idéologie falacieuse existant depuis la pseudo-science de Thomas Malthus au XVIIIème siècle et revenant périodiquement faire irruption dans la pensée unique, quand cela est utile… Comme en ce moment !

Nous avions également traduit et publié un article en Mars 2010 sur les Intentions philanthropiques » du milliardaire Bill Gates, fils d’un eugéniste notoire. Il s’agissait de l’article de William Engdahl: « Bill Gates parle de vaccins pour réduire la population« …

Nous avons également abondamment écrit et traduit sur Pierre Kropotkine, le scientifique anarchiste qui a développé le véritable antidote contre le poison des pseudo-sciences du darwinisme-social et du malthusianisme merci de voir les articles ici: 1, 2, 3

Le cheminement du malthusianisme au darwinisme-social a été identifié et dénoncé par les anarchistes dès le XIXème siècle de manière contemporaine au développement de ces idéologies néfastes, voir « la réponse anarchiste » aux affabulations malthusiennes et social-darwinistes.

— Résistance 71 —

 

La surpopulation est un mensonge de l’agenda eugéniste

 

Melissa Melton

 

Le 1er Novembre 2012

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/overpopulation-is-a-eugenics-agenda-lie/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Pratiquement chaque jour les médias de masse diffusent de nouveaux articles renforçant l’idée que les humains sont des parasites infectant la planète, la surpeuplant et pompant ses ressources. Le chiffre magique, 7 milliards, nous est jeté à la figure comme une accusation, un sort, comme s’il était établi que tant de gens vivant sur la panète était une condamnation à mort automatique pour le monde et tout ce qu’il supporte.

Bryan Wash du Time magazine a déclaré que l’environnement serait la véritale victime de la surpopulation. Dans son article “Zero Population Growth = Healthier Planet ?” Time Wall de Discovery News écrivit: “Un nombre stable d’humains sur la planète ne veut pas nécessairement dire mois d’impact sur l’environnement, mais cela aide.” Les auteures sur le changement climatique Mary Ellen Harte et Anne Ehrlich, coordinatrices politiques pour le Centre de la Conservation de la Biologie de l’université de Stanford, ont posé la question: “Quel est le plus gros problème du monde ?” et y ont répondu en disant: “trop de gens” dans le Los Angeles Times. Rita Chestney de l’agence Reuters a récemment rapporté que 100 millions de personnes mouront d’ici à 2030 à cause du changement climatique anthropogénique qui dévaste la planète, alors que les émission de CO2 sont au plus bas depuis plus de 20 ans.

Un lecteur du Washington Post a même écrit: “Vivre en dedans de nos moyens globaux va demander une baisse radicale de la population terrestre à commencer maintenant.”, dans une op-ed que l’organisation a jugé bon de publier. Ces articles ne l’admettent jamais mais le but n’est pas du tout d’éduquer les gens au sujet de l’environnement et de la croissance démographique. Le véritable but est de nous programmer pour accepter le contrôle des populations. Quel est le véritable agenda derrière cela ?

L’eugénisme.

Taux de natalité en chute libre

Les médias lancent toujours un tas de concepts larges et vagues en l’air sur la façon dont le monde est surpeuplé au détriment total de l’environnement, comme si cela est juste un fait accepté et non controversé.

Sommes-nous dans la panade ? La planète est-elle si dérangée par l’éclatement de la population humaine, qu’elle soit sur le point de sortir de son orbite, de l’espace ?

Bien sûr que non, loin s’en faut. En fait, quand on considère les données actuelles, la seule chose qui chute gravement sur terre, c’est le taux de natalité de l’humanité.

Beaucoup de pays ont une croissance démographique nulle voire même négative, avec des taux de natalité en dessous du taux de remplacement national, c’est à dire le degré de remplacement de la population.

A l’heure actuelle, des pays européens comme l’Allemagne, la Hollande, la Belgique, l’Espagne, l’Italie et la Suède ont des taux de fertilité au dessous de celui du taux de remplacement de la population. Le Danemark a vu 4 400 enfants de moins nés en 2011 par rapport à 2010, avec des projections sur 2012 faisant que la nation aurait le plus bas taux de natalité depuis 1988.

Le taux de natalité du Canada a chuté à 10,5 / 1000 en 2002, au plus bas depuis 1921. De nouvelles données pour 2011 ont montré qu’il a chuté encore plus à 10,28. Le taux de natalité australien est en déclin ces deux dernières décennies et cela devient tellement problématique que le gouvernement a introduit des “changements extensifs” dans les impôts et les bénéfices sociaux pour encourager les familles et favoriser la croissance de la population.

La Chine, une nation typiquement (mais à tord) dépeinte comme ayant une croissance démographique similaire à celle des lapins a vu son taux de natalité décliner de 16,12 / 1000 en 2000 à 12,31 en 2012. La soi-disante explosion de la population au Mexique s’est avérée être un mythe comme celle de la Chine; en 2010, le magazine the Economist a déclaré que le taux de natalité y est en “chute libre”.

Celui de la Russie en 2012 était encore plus bas à 10,94 / 1000, plus bas que son taux de mortalité de 16,03 / 1000. La Russie a le second taux de mortalité le plus élevé par nation au monde.

En 2009, l’OMS a déclaré que la Corée du Sud avait le taux de natalité le plus bas au monde et ce pour la seconde année consécutive, celui de la Corée du Nord était aussi en déclin de 20,43 / 1000 en 2000 à 14,51 / 1000 en 2012. Le gouvernement du Japon estime maintenant que si le taux de natalité de la nation continue à décliner à la même vitesse que ce fut le cas ces dernières décennies, alors la population déclinera de 30% d’ici à 2060.

Les taux de natalité du Maroc, de la Syrie et de l’Arabie Saoudite ont décliné de près de 60% en général. Le taux de natalité de Singapour est tombé si bas en 2012 (1,2 / 1000), que le cabinet du premier ministre de la nation a publié un article pour combattre ce “problème très sérieux” et appelé: “Notre population, notre futur”.

Alors que le taux de naissance pour garçons et filles chute en Inde, les naissances de filles sont bien plus en chute libre que celles des garçons. La Pologne a officiellement un des taux de natalité les plus bas au monde.

Finalement, le taux de natalité américain a chuté à son plus bas niveau depuis la grande dépression des années 1930, avec un taux en 2011 qui est le plus bas de l’histoire.

Les plus grands taux de natalité en 2012 sont rapportés depuis les nations africaines du Niger et de l’Ouganda, mais ces deux pays ont aussi une des espérances de vie les plus courtes  parmi les nations avec respectivement 54 et 53 ans, comparés aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni où l’espérance de vie est de trente ans supplémentaires en moyenne.

D’après une étude sur la croissance démographique conduite par l’université du Minnesota et le professeur d’écologie Clarence Lehman, “la population humaine a tourné un virage très serré et se ralentit et est sur le point de s’équilibrer vers le siècle prochain”.

Augmentation du taux de maladies

Alors que les taux de natalité et de fertilité chute dramatiquement, d’autres chiffres eux augmentent de manière aussi rapide.

L’OMS a estimé que la maladie de Alzheimer et autres maladies débilitantes affectent 24,3 millions de personnes et est en augmentation dans les pays en voie de développement. L’OMS a annoncé que ce chiffre est supposé doubler tous les 20 ans. Les leucémies infantiles et les cancers du cerveau sont en augmentation également, avec des chiffres augmentant de 1% par an pour chacune des 20 dernières années. Les maladies autoimmunitaires percent les plafonds, la maladie de Celiac, un désordre autoimmunitiare qui provoque une attaque de l’intestin par les anti-corps, afflige maintenant cinq fois plus d’Américains que dans les années 1950. D’après l’association américaine contre le diabète, le diabète de type 1 chez les jeunes Américains a augmenté de 23% juste entre 2001 et 2009. Le Centre for Disease Control a admis dans une étude publiée plus tôt dans l’année que l’autisme affecte maintenant 1 enfant sur 88.

“Ceci suggère clairement que les facteurs environnementaux jouent un rôle dans l’augmentation de ces maladies, les gènes ne changent pas en si peu de temps”, a dit Virginia Ladd, présidente et directrice exécutrice de l’American Autoimmune Related Disease Association (AARDA).

Tuons-nous l’environnment ou l’environnmeent nous tue-t’il ?

Quels facteurs environnementaux pourraient bien rendre les gens si malades ? Il y a tellement d’options sympathiques à choisir entre.

Se pourrait-il que ce soit les vaccins contaminés avec des métaux lourds toxiques et du formol ? N’est-ce pas ironique que les services publices annoncent régulièrement que fumer est nocif en partie parce que la cigarette contient du formol et que celui-ci est carcinogène, quelque chose dont même l’agence de protection environnementale (EPA) nous met en garde contre, mais injecter des nourissons avec des vaccins au formol est quelque part supposé être complètement acceptable ? Injecter à un bébé de deux mois une dose de vaccin contre la diphtérie, tétanos, la rubéole et l’hépatite B et une autre pour la polio, revient à injecter 200 mcg de formol directement dans la circulation sanguine de l’enfant; et ceci ne représente qu’un set de vaccins. L’enfant américain moyen reçoit 36 injections de la naissance au moment où il atteint l’âge de 5 ans.

Peut-être sont-ce les organismes génétiquement modifiées (OGM) dans notre nourriture, qui comme l’ont montré des études scientifiques (celles qui ne sont pas financées par Monsanto) causent des problèmes variés pour la santé allant de la stérilité aux maladiex du foie en passant par les tumeurs cancéreuses et la mort, le tout grâce à Big agro-alimentaire, les mêmes entreprises qui nous ont amenées le DDT et l’agent orange.

Ou bien est-ce l’ingénierie atmosphérique, connue sous le nom de “chemtrails” (NdT: les longues trainées persistantes qui strient le ciel après le passage de certains avions, contrairement aux trainées de condensation des moteurs, qui elles sont de très courtes durées…), la “réponse” de la science au soi-disant changement climatique anthropique et son escroquerie du réchauffement climatique anthropique (RCA), ceci impliquant que des avions épandent une mixture chimique de strontium, de sels de barium et de particules d’alumnium dans notre atmosphère ? Michael Murphy dans son documentaire sur les chemtrails “What in the World are they Spraying?” note que l’effet d’avoir ces produits chimiques toxiques vaporisés dans l’atmosphère sans notre consentement “a dévasté nos récoltes, la vie sauvage et la santé humaine”. La dernière proposition en date pour changer notre planète par l’ingénierie atmosphérique ne va nous coûter “que” 5 milliards de dollars par an et bien que ces programmes se déroulent depuis au moins la fin des années 1990, les officiels gouvernementaux ne veulent toujours pas l’admettre pleinement. Les médias doivent nous vendre la soupe d’abord.

Comme si le fait d’empoisonner notre air et notre nourriture n’était pas suffisant, du fluor artificiel, un déchet industriel des engrais à base d’aluminium et de phosphate, est déversé dans notre eau potable partout aux Etats-Unis et dans le monde. L’eau des camps de concentration nazis étaient fluorée et ce n’était pas parce qu’Adolf Hitler et ses sbires se préoccupaient de la santé dentaire des détenus ! Des études sur les effets négatifs du fluor sont nombreuses, le fluor est connu et prouvé avoir un impact négatif sur les tissus tendres du corps. Le fluor a été lié à des problèmes reinaux, à l’arthrite, des maladies de la glande thyroïde, la calcification de la glande pinéale, des mauvais fonctionnements endocriniens (hormonaux), la stérilité, le cancer des os, des maladies cardio-vasculaires, des faiblesses articulaires, des problèmes gastro-intestinaux et une diminution du QI. Qu’y a t’il d’encore plus tordu ? Si les Américains veulent de fait faire enlever le fluor de l’eau courante publique, nous devons en fait nous engager dans un combat administratif et légal contre nos mairies dans la plupart des cas.

Peut-être sont-ce tous les médicaments que les gens prennent. Aux Etats-Unis seuls, les médicaments de prescription (sur ordonnance) tuent environ 300% plus de gens que les drogues illégales. L’American Medical Association admet que, de manière conservative, les réactions négatives aux médicaments approuvés par la FDA, tuent environ 300 personnes par jour aux Etats-Unis, ce qui cause environ 106 000 morts par an aux Etats-Unis (juste pour consommer des médicaments prescrits). Ce qui veut dire que les produits pharmaceutiques tuent plus d’Américains que la plupart des cancers (sauf le cancer des poumons), la maladie d’Alzheimer, les diabètes, la maladie de Parkinson, les maladies reinales, les maldies du foie, les accidents de la route ou la violence. Et ceci n’est juste que pour les Etats-Unis.

La surpopulation est un mythe

Cet agenda de dépopulation est poussé sur les gens par le mouvement “vert”, avec quelque chose qui peut faire les gens se sentir  chaud et tendre en dedans parce qu’ils font “quelque chose de bien” pour l’environnement, le revers de la médaille de ceci est l’agenda ultime des élites auto-proclamées pour un génocide de masse au nom de sauver la planète.

D’après le Population Research Institute (PRI), le mythe de la surpopulation a été remis aux goûts du jour encore et encore dans les siècles passés afin de faire peur aux gens pour qu’ils acceptent l’agenda eugéniste mis en place:

Des sources multiples émanant du PRI comme de Robert Kunzig du National Geographic disent que, quand les maths sont faits correctement, chaque famille sur terre pourrait avoir une maison avec un jardin et résider dans une masse de terrain de la taille du Texas.

Le Texas représente à peine 169 000 km2 sur les 36,2 millions de km2 des terres émergées de la planète. Peut-être que cet état ne pourrait-il pas supporter par ses ressources autant de personnes, mais cela est une autre histoire. Le point essentiel est que cela serait physiquemewnt possible.

Le pasteur anglais Thomas Malthus (1766-1838) est crédité pour la théorie originale de la croissance démographique, ceci n’était en fait qu’un arguement pour forcer un contrôle de la population. Malthus argumentait que la croissance démographique résulterait à échéance à la famine et à la pauvreté généralisée, ainsi pensait-il que les gens de petite condition se devaient d’avoir la taille de leur famille régulée, réglementée. Darwin admit dans son autobiographie que sa théorie de la sélection naturelle était en partie inspirée du travail de Malthus.

Aujourd’hui, nous avons des milliardaires eugénistes qui possèdent suffisamment de richesse pour affecter le changement mondial comme l’ancien vice-président US Al Gore affirmant que la stabilisation de la population est le seul moyen de combattre le réchauffement climatique anthropique, Bill Gates expliquant que nous pourrions sauvegarder l’emploi de 10 enseignants si nous coupions les bénéfices sociaux de nos grands-mères et le fondateur de CNN Ted Turner (qui a lui-même cinq enfants…), expliquant comment tous les autres devraient être d’accord avec une politique forcée d’un enfant unique pendant cent ans afin de réduire la population mondiale à deux milliards. Le propagateur de peurs Al Gore va faire des milliards de dollars au moyen de ses initiatives sur la taxe carbone si celles-ci passent, alors que celui-ci vole de par le monde dans des jets privés et dépense 30 000 US$ par an en frais divers pour son petit château de 20 pièces, mais il veut taxer notre respiration à tous. La fondation “charitable” de Gates a pour mission de “vacciner la planète”, vaccination dont il admet qu’elle pourrait servir à réduire la population mondiale de 15%, la vaillante mission de Bill Gates a récemmentt laissé près de 48 000 enfants paralysés en Inde. Turner quant à lui a annoncé dans une récente apparition à la télé qu’il pensait que “c’était très bien” que le chiffre de suicide chez les soldats américains augmentaient (NdT: Il a dû s’engager dans une operation de “contrôle des dégâts” et d’arrondissage des angles depuis…).

Remarquez bien que tous ces “braves” gens se font les avocats considérés de la réduction de la population, mais qu’aucun d’entr’eux ne sera volontaire pour le faire en première instance.

Al Gore, Bill Gates, Ted Turner et tous ceux du même accabit, utilisent leur pouvoir, leur richesse, et leur influence pour “jouer à dieu”, mais ils ne sont pas des dieux, ils sont à peine des humains, qui à cause de leur richesse et de leur pouvoir pensent être au dessus du reste d’entre nous. Ils pensent qu’eux seuls peuvent prendre les décisions de qui doit vivre et qui doit mourir. L’agenda eugéniste est bel et bien vivant et les médias vendus, achetés et contrôlés, continuent à rabâcher la propagande pour nous dire que nous devons mourir afin que la planète et les élites auto-proclamées puissent vivre.

Tous les jours nous sommes empoisonnés, volés, abusés et exposés à un mensonge énorme sur une échelle sans précédent. Nous devons réveiller le plus de gens possible sur ce qui se passe avant qu’il ne soit effectivement trop tard.

Nouvel Ordre Mondial: surpopulation, pseudo-science et catastrophisme propagandiste…

Posted in actualité, pédagogie libération, philosophie, politique et social, politique française, résistance politique with tags , , , , on 12 août 2011 by Résistance 71

Cet excellent article de Vincent Vauclin est très complémentaire de ce que nous avons décrit et publié auparavant… L’hypothèse de la surpopulation faite par Malthus est une ineptie de plus récupérée par l’oligarchie parasitaire et développée plus avant avec la déformation des recherches de Darwin pour créer la pseudo-science du darwinisme-social dont les théoriciens Galton, Spencer puis plus tard Huxley étaient tous des eugénistes notoires ne pensant qu’à réduire la population mondiale vue comme une masse de vermine entâchant le droit divin de « l’élite auto-proclamée » à fouler de leurs augustes pieds la planète.

Malthusianisme, néo-malthusianisme et darwinisme-social sont les fondements mêmes de la théologie mortifère du Nouvel Ordre Mondial, de fait la technocratie mondialiste a complètement kidnappé la science et l’a réduit en esclavage dans le carcan de la pensée unique dogmatique et destructrice. L’anti-science dans toute sa splendeur est à l’œuvre et détruit l’humanité ici et maintenant !… Que ferons-nous ?

Voir sous l’article, quelques articles complémentaires sur le sujet.

— Résistance 71 —

 

Le malthusianisme moderne, corollaire naturel du capitalisme

 

par dissidenceresistance

 

Url de l’article original:

http://la-dissidence.org/2011/08/11/le-malthusianisme-moderne-corollaire-naturel-du-capitalisme/

 

 

Une vieille idée, remise au goût du jour, et aussi insidieuse qu’abjecte, tend à contaminer les esprits : l’accroissement de la population mondiale et la diminution des réserves de ressources naturelles menacent de concert l’équilibre planétaire. En d’autres termes, la planète va mal, et cela est le résultat d’une surpopulation mondiale. Cette idée n’est pas neuve, et fût pour la première fois formulée par le britannique Thomas Malthus, à la fin du XVIIIème siècle. Les récentes préoccupations écologiques ont redonné de l’actualité à cette idée qui tend à devenir un axiome populaire, malgré son caractère dangereux.

A l’origine, Thomas Malthus est un économiste, et développe cette théorie selon laquelle la pauvreté et la malnutrition ne sont pas liées à un système de protection sociale défaillant mais à une surpopulation qui devrait être régulée en fonction de la capacité de chaque individu à assurer sa subsistance. Dans son Essai sur le Principe de Population (paru en 1798), il écrivait ainsi :

« Un homme qui naît dans un monde déjà occupé, si sa famille n’a pas les moyens de le nourrir, ou si la société n’a pas besoin de son travail, cet homme, dis-je, n’a pas le moindre droit de réclamer une portion quelconque de nourriture : il est réellement de trop sur cette terre. Au grand banquet de la nature, il n’y a pas de couverts pour lui. »

Ainsi, la valeur d’un homme se mesure à l’aune de la « quantité de travail » qu’il peut fournir. S’il s’avère que cet homme « est un poids pour la société, » sa disparition est souhaitable et « logique ». Il va de soi que ce raisonnement s’en prend directement aux catégories les plus pauvres, qui seraient responsables, de par leur prolifération, de leurs malheurs. Cette idée inspira directement ce que l’on nomme le « darwinisme social », concept politique érigeant le principe de sélection naturelle comme seule loi entre les hommes. La société humaine aurait alors pour principe de s’améliorer, non par la coopération des hommes entre eux, mais par le résultat de leurs conflits incessants d’où émergeraient « naturellement » les plus forts face aux plus faibles, les dominants face aux « inaptes ». Il est évident que l’ensemble de ces doctrines vont frontalement à l’encontre de l’effort de civilisation, promettant la sauvagerie eugéniste comme perspective, le conflit entre les hommes comme seul facteur de progrès, la mort comme politique publique.

La résurgence de ces thèmes représente une menace pour l’ensemble de l’édifice civilisationnel qui se fonde sur la coopération humaine plutôt que sur l’affrontement inter-individuel. Ces thèses sont une menace, non parce qu’elles se fondent sur un raisonnement valide ou rationnel – ce n’est pas le cas – mais parce qu’elles excitent les instincts sado-masochistes des masses, instincts sous-jacents mais toujours agissants. Mais surtout, elles constituent un écran de fumée idéologique, servant à occulter habilement la réalité coupable d’un capitalisme intrinsèquement destructeur.

Le malthusianisme moderne n’est donc rien de moins que l’alibi démographique d’un système économique défaillant. La menace qui pèse sur la biosphère est réelle. Mais elle n’est pas imputable à l’espèce humaine, mais à un mode de production qu’elle a généré et dont elle peine maintenant à se débarrasser. Le problème n’est donc pas démographique, mais essentiellement politico-économique, et c’est cette réalité que cherchent à cacher les tenants de la « dénatalité » qui feignent d’ignorer la responsabilité immense du productivisme capitaliste, et de la logique de croissance économique qui condamne l’ensemble des sociétés modernes à la guerre et à l’extinction.

Vincent Vauclin

=  =  =  =

Note de Résistance 71:

A lire en complément d’information:

https://resistance71.wordpress.com/2010/06/26/elite-globaliste-eugenisme-et-controle-des-populations/

https://resistance71.wordpress.com/2010/06/25/que-faire-la-marche-vers-la-tyrannie-globale-comment-sen-sortir/

Kropotkine sur Malthus et le darwinisme -social qui s’ensuivit:

https://resistance71.wordpress.com/2011/06/03/etat-et-societe-analyses-et-solutions-pour-un-marasme-annonce-pierre-kropotkine-scientifique-et-visionnaire-anarchiste-premiere-partie/