Archive pour lutte droits natifs canada mohawk

Participez à la résistance politique à l’empire: Envoyez vos questions pour une interview…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, Internet et liberté, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 septembre 2015 by Résistance 71

Participez à un entretien avec Kahentinetha Horn de Mohawk Nation News

 

Résistance 71

 

26 Septembre 2015

 

Kahentinetha Horn, du clan de l’ours de la nation Mohawk, membre du conseil traditionnel des anciens (elders) et du conseil des mères de clan, fondatrice de Mohawk Nation News, Kanahwake, l’organe de communication de la société traditionnelle Mohawk depuis la crise d’Oka en 1990, va nous accorder un entretien très prochainement.

Afin de maximiser l’efficacité de notre interaction, nous sollicitons notre lectorat pour poser des questions qui permettront de clarifier, nous l’espérons, certains malentendus concernant la gouvernance traditionnelle. Devons-nous rappeler que la ville de Montréal par exemple, se trouve en territoire Kanienke:haka (Mohawk), sur des terres jamais cédées, ni abandonnées. De nombreuses incompréhensions proviennent de l’ignorance sur la façon dont les sociétés traditionnelles natives gèrent souverainement leurs affaires.

Les Conseils de Bandes au Canada (Conseils de Tribus aux Etats-Unis), ne représentent aucunement leurs communautés respectives. Ils ne sont que les représentants officiels, officialisés du gouvernement colonial dans les nations autochtones. Ces conseils, dont l’AFN est au Canada l’épicentre, ou Association des Premières Nations, n’ont absolument aucune autorité légale ou légitime de quelque manière que ce soit pour réguler les affaires des communautés et des nations indigènes. Bien peu de gens au Canada et aux Etats-Unis le savent. Pour beaucoup de colons du Canada, les Conseils de Bande sont les représentants des Indiens auprès des gouvernements provincial et fédéral… Rien n’est plus faux, il s’agit d’une usurpation sous le coup de la loi sur les Indiens ou Indian Act (1867, 1924). Il en va de même aux Etats-Unis où les Conseils de Tribus sont régis par l’Indian Law ou la loi sur les Indiens (création du Bureau des Affaires Indiennes en 1824 suivant la première mouture de 1790).

Nous vous donnons l’opportunité de pouvoir poser les questions de votre choix afin de mieux comprendre les problèmes et surtout comment les résoudre ENSEMBLE, blancs et autochtones la main dans la main contre l’empire qui nous contrôle tous !

L’objectif de cet entretien est de clarifier les questions de gouvernance et d’amener occupants occidentaux de la terre et détenteurs naturels du titre de la terre à mieux se comprendre et ainsi à pouvoir finalement mieux coopérer.

Tout le monde peut participer, les questions ne sont pas réservées à nos amis Canadiens francophones, mais nous encourageons bien évidemment ceux-ci, directement concernés, à poser le plus de questions possibles.

Si vous aviez l’opportunité de vous retrouver assis(e) à une table avec un membre représentant la gouvernance traditionnelle amérindienne, quelles seraient les 2 ou 3 questions importantes à votre sens que vous lui poseriez ?…

Pour poser vos questions, faites le via courriel à cette adresse:

commune1871@yandex.com

Nous compilerons les questions reçues pour les poser à Kahenthinetha. Envoyez vos questions en français, nous les traduirons pour Kahentinetha. L’entretien aura lieu en anglais et sera publié sur MNN, nous traduirons l’ensemble en français et le publierons sur Résistance 71. La date de publication n’est pas encore fixée, nous vous le ferons savoir.

Vous avez jusqu’au Lundi 5 Octobre pour nous envoyer vos questions à l’adresse courriel ci-dessus.

Nous comptons sur vous. C’est une super opportunité pour progresser ensemble dans la bonne direction !

Merci

Fraternellement à toutes et tous

Résistance 71

Résistance au colonialisme au Canada: Halte au vol de la terre !

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 17 mars 2015 by Résistance 71

Anatomie d’un vol de terre

 

Mohwak Nation News

 

15 Mars 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/03/15/anatomy-of-land-grab/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Nous avons jeté un œil derrrière le rideau et nous avons regardé dans le vestiaire du conseil de bande (Conseil Mohawk Kahnawake Inc.). C’est la même vieille stratégie commerciale génocidaire du vol de nos terres pour se débarrasser de nous une bonne fois pour toute. On ne peut plus être massacré sans qu’ils ne soient accusés de génocide ; alors nos terres ancestrales non cédées vont être passées à la COURONNE, on va nous virer pour une poignée de dollars, pour que ces terres puissent ensuite être vendues aux banksters. Rappelez-vous que le territoire de la Seigneurie du Sault St Louis sur Kahnawake est un territoire Haudenosaunee jamais cédé et qui ne peut pas être illégalement vendu. Les occupants québecois nous doivent des loyers qui devraient être payés depuis longtemps. Les contrôleurs gouvernementaux au CMK Inc. du gouvernement canadien sont en charge du plan commercial :

1.Museler la couverture médiatique de l’évènement.

2.Restreindre l’agenda à seulement une question d’argent et de déplacement des personnes.

3.Convoquer une petite “consultation” par des réunions avec une poignée de personnes. Moins y en aura mieux ce sera ! Ceux qui ne viennent pas sont considérés avoir acquiescé.

4. Faire des réunions avec des groupes d’études corporatistes, pas des Mohawks.

5.Ne pas faire figurer les commentaires négatifs ou critiques dans le rapport principal de compte-rendu.

6.Mettre des dates butoir rapides de façon à ce que le chef puisse avoir sa prime virée sur son compte off-shore dans un paradis fiscal ! Le chef Mike Delisle veut que ce problème de territoire vieux de 335 ans, soit résolu à la date du mois de Juin 2015…

7-Inventer les chiffres pour qu’ils paraissent avoir les 51% requis.

8.Dire que ce vol de terre est “interne à la communauté locale” et n’affecte en rien les autres Kanion’ke:haka/Mohawks.

9.Lorsque la discussion s’envenime et devient chaude, déstabiliser la réunion avec du verbiage creux, une dispute hors sujet et une bagarre, puis ajourner la réunion.

10.Lorsque cela devient trop dur et insoutenanble pour le conseil, le chef tapotent ses doigts sur la table et les acteurs de crise se lèvent, commencent à parler de sujets personnels n’ayant aucun rapport.

11.Ne donner en aucun cas les noms et adresses des contrôleurs du Conseil Privé (conseil privé de la reine) de la COURONNE pour qu’ils ne puissent pas être questionnés par le peuple.

Nous sommes en train de voir le pire du Canada en action ainsi que de ses marionnettes des conseils de bandes INDIENS corporatistes. Rappelez-vous que ces INDIENS sont nos fils, filles, nièces, neveux, mères, pères, cousins, grand-mères et grand-pères, qui sont tous en train de nous préparer la cigüe à boire.

 

Canada et colonialisme: Le pillage des terres continue… Pour le passage d’oléoducs, le gouvernement colonial canadien veut se refrotter aux Mohawks…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, écologie & climat, colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, militantisme alternatif, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 décembre 2014 by Résistance 71

et c’est bien connu: Qui s’y frotte s’y pique ! Alors, le territoire de Kahnawake un Oka puissance 10 ? La folie coloniale n’a plus de limites. Il faut y mettre un terme, une bonne fois pour toute !

— Résistance 71 —

 

Remue-méninges

 

Mohawk Nation News

 

2 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/01/stir-the-mind/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

2ème partie

 

Le Conseil Mohawk de Kahnawake (CMK, qui est l’entité élue coloniale “représentant” la communauté au sein du sytème de l’Indian Act) appelle à une journée de consultation sur la supposée perte de propriété de la Seigneurie de Sault de St Louis (SSSL) par les Mohawks de Kahnawake. Elle n’a jamais été perdue. Nous avons toujours su où elle se trouvait ! Nous ne somme pas les intrus. On nous demande si nous voulons demeurer sur notre patrie, notre terre ancestrale. Poser cette question implique qu’ils savent que cette terre est nôtre. Le débat est restreint à l’acceptation de la perte de nos terres, si c’est possible de les rendre et si nous serons retirés, déplacés de l’endroit.
Ces remarques sont celles d’anciens qui se ressemblent spirituellement, fondées sur nos enseignements d’avant la venue des colonisateurs.

Le conseil de bande a cadré la question de telle façon de faire accepter la perte de notre terre. Ele ne peut pas nous être rendue puisque c’est à nous. Nous ne pouvons pas abandonner quelque chose qui appartient à nos enfants et aux générations futures. Il est de notre devoir et responsabilité de protéger le droit de naissance de nos enfants pour l’utilisation libre et le droit à notre patrie, terres ancestrales.

Ce problème international doit inclure tousl les Rotinoshonni (Iroquois). La SSSL fait partie de Kanienkehaka, “le peuple du silex”, ou nation Mohawk, qui fait partie de Rotinoshonni / Confédération Iroquoise (NdT: depuis environ 800 ans !… Plus vieille confédération au monde), les 49 familles de la confédération et nos amis et alliés. La région entière est kanienkeh (Mohawk). Tous nos frères et sœurs devraient se rappeler que notre terre n’est pas à vendre. Nous continuons à adhérer à ces enseignements.

Le problème est l’occupation illégitime par des communautés non-Ongwehonwe (NdT: peuples originels) sur plus de 18000 Ha, petite portion de notre terre. Le gouvernement canadien est responsable pour les siècles d’utilisation de notre terre et de nos ressources, perturbant ainsi notre mode de vie et créant les problèmes que nous avons eu à endurer. Comment les non-Ongwehonwe pourraient-ils réparer les dégâts faits ? Est-ce que ceux qui désirent rester vont coopérer avec nous ? Les occupants veulent-ils rester ou partir ? Veulent-ils vivre sous les auspices d’un conseil de notre peuple ?

Veulent-ils suivre notre loi et vivre en paix avec Ongwehonwe ou pas ? Ces colons qui veulent rester devront vivre selon Kaianerekowa (La Grande Loi de la Paix). Ceux qui ne veulent pas doivent débarrasser le plancher et aller résider avec leurs semblables. Le CMK, un bras armé du Québec et du Canada, peut nous rejoindre ou partir avec ceux qui ne veulent pas adhérer à Kaianerekowa.

La “fiction légale” est la suivante: En 1680, le roi de France Louis XIV a donné notre terre aux jésuites. En 1762, le général Gage de l’armée britannique les a dépossédé et a affirmé le fait que la terre appartient aux Iroquois, leurs amis et alliés.

Le 25 octobre 1924, la colonie du Canada a illégalement transformé Kahnawake en un camp de prisonniers de guerre. Maintenant ils veulent nous déplacer et nous relocaliser quelque part d’autre. Nous resterons ! Les colons vivant sur la Seigneurie vont nous compenser comme ils l’ont fait avant l’évènement génocidaire de 1924.

L’économie entière du Canada et des Etats-Unis est fondée sur ces gens continuant le mensonge de ce que notre terre peut-être monnétarisée. Dès que nous acquiesçons à cette fraude, les banquiers gagnent. Cette réunion (du CMK) est faite pour mettre une étiquette de prix sur notre terre. Nous refusons de participer à cette escroquerie totalement illégale.

Nous sommes ici pour vous remuer les méninges. Comme le dit si bien Charles Pride: “Oh, the snakes crawl at night. That’s what they say. When the sun goes down, then the snakes will play”.

Résistance politique: L’attaque impérialiste sur la Syrie relève de la même idéologie colonialiste génocidaire occidentale…

Posted in 3eme guerre mondiale, actualité, altermondialisme, autogestion, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, neoliberalisme et fascisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 6 septembre 2013 by Résistance 71

Une fois de plus apprenons des Indiens des Amériques. Ils luttent contre le terrorisme depuis 1492 et savent parfaitement de quoi il rertourne. De plus, leurs sociétés traditionnelles contiennent certains éléments de solution à nos problèmes sur cette planète. Comprenons, acceptons nos torts et allions-nous !

N’oublions jamais que la terre ne nous appartient pas… Nous appartenons à la terre. Nuance… Grosse nuance…

— Résistance 71 —

 

Dur dur de vendre la salade syrienne

 

Mohawk Nation News

 

5 Septembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/09/05/syria-hard-sell/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ceux qui dirigent l’entreprise ne connaissent que la guerre. Tout ce qu’ils ont a été volé. Le mensonge originel est la hiérarchie. La guerre permanente est nécessaire pour maintenir les mensonges. La politique d’extermination totale des nations indigènes n’a jamais été abandonnée. Pour nous tuer, nous finir, les banquiers va t’en guerre tirent les ficelles de leurs politiciens dans leur prétendue démocratie. Ils leur ont ordonné de voter pour la guerre.

La raison pour attaquer la Syrie est réelle, imaginée ou mise en scène. La Syrie ne doit pas d’argent à la Banque Mondiale. Elle doit être plongée dans la misère de la dette par les banquiers pour détruire le pays. Les rebelles financés par les Etats-Unis ne sont que des mercenaires payés par l’entreprise tout comme l’étaient les Hessiens en 1778. La guerre révolutionnaire et la guerre civile ne furent que des escroqueries qu’afin de créer une armée pour nous annihiler. Ils créèrent et entrainèrent les “Buffalo soldiers”, soldats anciens esclaves noirs formés pour nous assassiner.

Les Etats-Unis argumentent que ne pas aller en guerre (contre la Syrie) endommagerait leur capacité à mentir. Les sponsors disent à leurs politiciens: “Ce vote pour bombarder la Syrie est très important !” Le monde politicien et les gros banquiers internationaux vont bénéficier grandement de la guerre.

Les investisseurs connaissent les politiciens au travers des chèques qu’ils signent pour les mettre au pouvoir. Ensuite, vient le temps du “remboursement”.

Les corrupteurs sont appelés des “lobbyistes” qui achètent ces faibles politiciens. Ils entrent dans leurs bureaux avec un sac de billets. S’ils n’aiment pas ce qu’ils entendent, ils reviennent. Les politiciens peuvent-être éjectés. “Les élections importent peu, ce qui est important est qui compte les voix”, disait Joseph Staline.

Le congrès des Etats-Unis (sénat et parlement) protègent l’économie de guerre. Le président des Etats-Unis est le maître de guerre qui s’assure que cela continue. Il est le seul au monde qui peut “déclarer” la guerre “légalement” à quiconque il juge bon pour les banquiers.

Les politiciens sont publiquement attachés aux boutons de vote de la chambre des débats afin de nous montrer qui possède tout et tout le monde. Ils doivent voter “comme il faut”. Plus de guerre n’arrête pas la guerre. Les politiciens et leurs sponsors d’entreprises ont créé et possèdent le jeu.

Dekanawida et Jigosaseh nous ont dit que nous ne pouvions accepter quiconque sur notre territoire est engagé dans la guerre. Le serpent entrepreneurial s’est imiscé dans tous les aspects de nos vies. Nous commençons à peigner ces serpents de nos cheveux.

Syrian rebels loading for gas attack.

http://mjayrosenberg.com/2013/09/04/exclusive-house-staffer-tells-me-what-aipac-is-doing/

*  *  *

Ménage à trois

 

Mohawk Nation News

 

4 septembre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/09/04/threesome/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Sans nom et sans visage. Il est immoral de voler et de tuer ? Dans un vol, une personne vole ou blesse mortellement une victime. Le voleur ou le tueur peut être pris, arrêté, traduit devant la justice, emprisonné ou exécuté. Le criminel pourrait argumenter qu’il a besoin de protection, de nourriture, de vêtements, d’une télé à écran plat ou d’un téléphone cellulaire. Il supplie pour que toutes les accusations soient abandonnées pour des raisons de compassion. Il est victime de l’inégalité !

Un tiers rejoint l’affaire, qui devient un “ménage à trois”. La hiérarchie entrepreneuriale artificielle est la tierce partie. Ils volent notre propriété, la donne à quelqu’un d’autre et nous tuent pour ce faire. Nous sommes les victimes des deux autres parties. Des règlementation bidons sont passées. Ceux qui les appliquent peuvent nous tuer, nous les propriétaires naturels, en toute impunité.

Nous sommes constamment en désaccord et nous sommes étiquetés comme ennemis de l’État, égoïstes, gourmands, criminels inconsidérés et terroristes. Les règlementations édictées par l’entreprise commerciale (que sont le Canada et les Etats-Unis) font le portrait des récipients des biens volés comme ne commettant pas de crimes. Les autorisateurs appellent ceci le “budget” tiré et dépensé sur les fonds toujours croissants des 375 000 milliards de dollars de l’Indian Trust Fund canadien.

Nous sommes poussés hors circuit afin que le gouvernement (contrôleur de la pensée) puisse survivre. Le génocide nous élimine nous et nos voix. Les banquiers le perpétuent avec l’aide de leurs “sujets” qui ont signés leur accord. Les Canadiens ne se voient pas en criminels dès lors que leur gouvernement est supposé s’occuper d’eux. Personne ne demande d’où proviennent les fonds…

Il n’y a pas de limite à la stupidité ! Voler est voler. Le statut limitatif n’expire jamais. Cela ne devient magiquement pas  moral lorsque le gouvernement commet le crime pour ses sujets qui veulent éviter la responsabilité directe. Se détourner de la responsabilité pour un génocide continu de nos peuples les rend complices de ce crime. Ils “votent” et donc embrassent l’entreprise. Même s’ils ne votent pas, nous ne les entendons jamais dire qu’ils vont rendre la plus petite parcelle de la terre volée.

La Grande Loi de la Paix nous donne les outils pour subvenir à nos besoins et ceux des autres. Dekanawida et Jigosaseh ont vu que nous pouvions exister comme peuple auto-dirigé, autogéré, vivant dans le meilleur intérêt de tout le monde. Le gouvernement n’est pas l’usage de la force afin que quelqu’un puisse avoir plus que les autres. Laisser les faiseurs de réglementations entrepreneuriales distribuer nos possessions volées a créé la tyrannie du IVème Reich, la fusion de l’entreprise commerciale et financière avec l’État (NdT: la définition même du fascisme par Mussolini…) sur l’île de la grande tortue.

L’hymne nazi pourrait être révisé et chanté par les Américains:

‘Germany, Germany above everything,
 Above everything in the world’,
http://www.youtube.com/watch?v=ai_bOYJLwYs The True Fuhrer Adolph Hitler.

http://sas4liberty.wordpress.com/2011/09/02/the-nameless-faceless-victims/

Résistance politique: L’idéologie colonialiste est le point commun entre le malheur des Syriens et le malheur des nations autochtones des Amériques…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , on 5 septembre 2013 by Résistance 71

Ce qui se passe maintenant en Syrie, tout le passé historique de l’occident de fait, découle de ce même  fléau de l’humanité et dont on ne pourra sortir qu’en éradiquant la société de la division, entérinée par l’État garde-chiourme des privilèges et monopoliste de la violence et de l’oppression.

Les nations indigènes des Amériques, qui résistent au terrorisme depuis 1492, nous le disent depuis bien longtemps… Quand comprendrons-nous enfin et surtout… quand agirons-nous en conséquence ? Sûrement pas après l’holocauste nucléaire…

— Résistance 71 —

 

Harper l’ajourneur

 

Mohawk Nation News

 

30 Août 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/08/29/prorogue-harper/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Le premier ministre Harper a mis un terme à une session du parlement. L’ajournement est un abus fondamental de pouvoir. “Quand le danger montra sa sale tête, il tourna courageusement les talons et s’enfût.” [Monthy Pythons]. Nous, les peuples autochtones avons toujours été sur le chemin. D’où l’holocauste de 150 millions d’entre nous à coups de balles et de maladies! (NdT: Ce chiffre représente le nombre estimé d’Indiens des Amériques morts des contacts avec les Européens depuis 1492)

Harper a eu peur d’un vote de non-confiance qui aurait forcé une nouvelle élection. Il aurait perdu. Tous les partis politiques et le sénat sont muselés.

Au Canada, tout le monde a besoin de l’aval de la banque pour simplement exister : acte de naissance, permis de conduire, carte grise, assurance maladie, carte de crédit etc. Mark Carney a mis en place ce sytème extensif alors qu’il était gouverneur de la banque du Canada. C’est le modèle des banquiers pour prendre possession du monde. Il est maintenant le gouverneur de la banque d’Angleterre !

Les banquiers sont en train de dissoudre leurs corporations (villes, entreprises, counties, etc…). Toute entreprise est la propriété des banquiers, et est mise en place pour le seul profit des actionnaires. Les conseils indiens de bandes de tribus et toutes les organisations natives sont des entreprises et font partie intégrante d’une grille génocidaire. Detroit et bien d’autres villes sont en banqueroute et ont fait faillite. Les profits sont distribués parmi des actionnaires.

Le premier ministre canadien Stephen Harper a besoin de vaincre l’opposition autochtone. Durant la suspension du parlement il peut déclarer une “urgence”, comme faire des armes pour aller en guerre contre la Syrie ! Il a besoin de transformer tous les territoires indiens (le Canada) en un territoire simple à acheter pour permettre aux banques de tout posséder. Elles peuvent prendre toutes les ressources qu’elles veulent. Le peuple est silencieux.

Il a peur du cataclysme financier et économique qui arrive et soutient son monstre en conséquence.

Les secteurs fnanciers ignorent totalement les secteurs publics, sauf pour collecter les impôts. Les banques rongent les os de l’économie qui s’effondre et accaparent pour des queues de cerises. Elle privatisent les secteurs vitaux des services comme l’infrastructure, la santé, les programmes sociaux et d’éducation, les services de police et de pompier, les routes, les écoles, les systèmes de distribution (électricité, eau, gaz, poste etc…), les stations d’épuration et les aéroports. Les services publics sont devenus plus chers. Seules les institutions financières resteront en charge du système.

Les indigènes, en tant que peuple naturel de la terre, ne sont pas des investisseurs dans l’économie démoniaque mondiale. Tout nous appartient, et cela a toujours été du reste. Ceux qui sont en haut de ce vol artificiellement créé et en contrôle de cette hiérarchie, vont continuer le génocide jusqu’à ce que nous nous taisions à propos de la désacralisation et de la mortification de l’environnement, de notre terre et du vol de nos ressources pour toujours pouvoir faire la guerre.

Rappelez-vous que tout ceci n’est qu’une illusion. Seulement nous et la terre-mère sommes réels ! Le meurtre de masse finira par s’arrêter. Ceux qui nous soutiennent avec un bon esprit peuvent remonter aux racines de l’arbre de la paix et s’assoir dessous pour obtenir fraîcheur et protection.

 “Idiots lobotomisés et auto-emprisonnés ; la spécialité de la banque est le prêt et la mise en esclavage par la dette et ce des cartes de crédit au FMI et ses prêts aux pays du tiers monde. Bien plus d’argent est prêté qui ne peut être remboursé, ainsi les banques vous possèdent. Tout le monde trime pour les payer. Et tout au long de ce calvaire on nous fait croire que nous sommes libres. Nous vivons dans des cellules à crédit appelées “accession à la propriété”. Nous ne pouvons pas errer bien loin de notre cellule ou de notre boulot/prison.” ~ W. Russell ~

Comme nous le disent les comédiens de 1491, de la façon dont vont les choses, nous allons sans doute retourner bientôt vers nos propres docteurs…

1491s “Slapping Medicine Man”.

 

 

Résistance politique: L’empire s’écroulera de l’intérieur…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 8 août 2013 by Résistance 71

Soulèvement autochtone

 

Mohawk Nation News

 

Janvier 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/01/01/mnn-indigenous-rising/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les conseils de bandes et de tribus entrepreneuriaux échouent. Un jour nouveau arrive. Fini l’individualisme, bonjour le collectivisme. Les entreprises frauduleuses appelées Canada et Etats-Unis d’Amérique sont averties qu’elles seront bientôt dissoutes. Vos actionnaires seront tenus responsables de tous leurs crimes. La stratégie de la corruption, du mensonge et de la mort par leur appareil de conseils de bandes et de tribus est finie. Ils vont tous finir dans le caniveau. Il n’y aura plus de moyen pour appliquer sur nous le programme génocidaire ou qui que ce soit dans le monde au travers de ces plans de business frauduleux.

Le boulot des conseils de bande est d’aider le Canada et les Etats-Unis à nous tuer, à nous détruire, nous acheter et nous faire abandonner. A travers eux nous avons été attaqués militairement, politiquement, socialement et idéologiquement. Des ordres illégaux violant leurs propres constitutions entrepreneuriales, afin de nous exterminer psychologiquement et physiquement, n’ont jamais cessé. La loi de réappropriation de 1871 et l’Indian Act de 1876 sont des passe-droits, des règlements intérieurs entrepreneuriaux illégaux. Parce que les vérités traditionelles nous furent passées par nos anciens, nous sommes toujours là. (le soleil ne se couche jamais sur les peuples autochtones).

Si Theresa Spence d’Attawapiskat meurt de faim, ce sera la mort symbolique de ces conseils. Harper et Obama se reposent sur eux pour nous contrôler, nous, notre treer et nos ressources. Lorsqu’ils chuteront, leur entreprise mère Canada et USA feront de même.

Nous récupérerons l’île de la grande tortue. Plus jamais de diviser pour mieux régner. Les honnêtes gens ici et à travers le monde savent que nous sommes les propriétaires de la terre et des ressources. Nous voler pour s’enrichir aura une fin. Les gardiens de prison du gouvernement patrouillant nos communautés réduites à des cellules sont des vendus, des Indiens corrompus et une police paramilitaire. Toute avancée de leur part est un acte de guerre.

Nous protégerons nos communautés, améliorerons nos conditions de vie et amènerons la paix à tout le monde. Nous ne sommes ni ennemis, ni rivaux. Nous n’avons pas commis les fraudes, vols et attaques qui nous ont causés ainsi qu’à la Terre-Mère, des siècles de souffrance. Nos visiteurs sont les bienvenus de vivre sous la protection de la grande loi de la paix, là où nous puisons notre protection. Ils doivent devenir un en esprit avec nous comme l’avait dit l’arrangement original les autorisant à vivre sur Onowarageh, l’île de la grande tortue.

Le grand pouvoir naturel a fait ce que nous sommes et nous a donné nos instructions, l’énergie et le courage. Nous allons arranger les choses sans armes, sans armée, ni mort ni destruction.

Notre Mère veut que nous nous débarassions des parasites suceurs de sang des entreprises commerciales. Vous pouvez partir avec ce que vous aviez lorsque vous êtes venus, c’est à dire… Rien !

Résistance politique: Un roitelet est né… Quelques uns de ceux qu’il opprime donnent leur avis …

Posted in actualité, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, média et propagande, militantisme alternatif with tags , , , , , , , , on 26 juillet 2013 by Résistance 71

Démarquons-nous de l’imbécilité ambiante des suiveurs de « naissance royale », pour donner en cette occasion, le point de vue de ceux qui ont été et sont toujours opprimés par les gangs de criminels « royaux » auto-proclamés et dégénérés.

Un point de vue de quelques ceux, toujours opprimés aujourd’hui par les Habsbourg d’Angleterre et leur entreprise « royale » qu’est la « corporation Canada »: Les Mohawks de la confédération iroquoise.

Un bon sens décapant et rafraîchissant dans la médiocrité médiatique ambiante.

— Résistance 71 —

Les rois fainéants

 

Mohawk Nation News

 

25 Juillet 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/07/25/idle-rich/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les richars oisifs ne se lèvent pas le matin pour aller gagner leur pitance. Pourquoi célébrer la naissance d’un autre de ces rois fainéants (le prince George), qui vivra sur le dos de ses sujets dans un luxe dégoulinant rendu possible par des gains usurpés ? Depuis 1704, toute la richese indigène a été déposée au fur et à mesure sur notre compte (NdT: Trust Fund, géré par la Couronne / Banque d’Angleterre). En 1867, la monarchie britannique a établi l’entreprise Canada pour prendre 60% de notre richesse. 40% continuèrent à alimenter notre compte du Trust duquel ils se déclarèrent eux-mêmes les curateurs. Cet écran de fumée au sujet du bébé royal n’est fait que pour qu’ils puissent continuer à s’accrocher à notre Indian Trust Fund de 350 000 milliards de dollars toujours en croissance constante. Quelques familles banquières veules contrôlent cet argent. Seuls quelques membres de la famille lourdement issus de liens consanguins et leurs nominés peuvent profiter de leur productivité illicite. Les richesses de tous les pays européens proviennent du vol et du meurtre des peuples de l’hémisphère occidental (les Amériques).

Les riches oisifs et leurs ouvriers vinrent sur l’île de la Grande Tortue démunis et volèrent tout. Leurs descendants se vantent: “J’ai hérité d’autant d’argent, je n’aurai jamais à travailler”. Ils vivent de rentes non-imposables et d’autres bénéfices. Cette escroquerie renforce le pouvoir de ces voyous de vivre du travail des autres et ce de manière extravagante et ostentatoire. Ce gang de criminels avérés se fait appeler “la famille royale” !

Ils établissent des entreprises sous le coup de la loi des mers de l’amirauté et les appliquent illégalement aux territoires indigènes. Le nouveau bébé représente la perpétuation de ce vol et de ce génocide. Les sujets eux, célèbrent avec l’espoir que cette escroquerie continue afin de leur bénéficier au mieux.

Les bébés royaux secouent leurs hochets en ivoire à 50 dollars. Ils pèsent des millions en actions boursières de choix. Ils rigolent dans leur landeau, poussés par leurs nourrices importées… jusqu’à la banque.

Pour que se poursuive leur jeu de richars oisifs et planqués, ils doivent se reproduire en faisant attention. Ils doivent garder tout ce qu’ils ont volé au sein de la famille, ainsi ils se sont donc reproduits entre eux. La famille royale britannique descend des Habsbourg et autres royautés sélectionnés. La reine Victoria et le prince Albert étaient cousin au premier degré. Ils sont les grands-parents de la reine Elisabeth. Son mari le prince Philip, un Habsbourg, provient d’une des familles où les liens de consanguinité sont les plus forts. Lui et la reinette sont cousins au second degré. Ils ont produit un paquet de princesses et de princes qui n’ont jamais eu à travailler; ils reçoivent une bourse pour vivre la vie de riches oisifs. Pour eux, le travail est un hobby. Rien à voir avec le travail simple et humble. Nous appelons ce genre de reproduction le “clan du Kentucky”.

Alors qu’ils héritent de l’argent volé, ils héritent également de l’héritage de mort et d’extorsion dont ils bénéficient. Ils ont orchestré le plus grand holocauste de l’histoire de l’humanité, l’assassinat de 150 millions d’autochtones de l’hémisphère occidental (les Amériques). Nous avont été victimes d’un génocide, nous avons été trompés, violés et volés. Notre environnement a été détruit. Roitelets, notre sang est sur vos mains “royales”. Vous acceptez la responsabilité pour toutes ces atrocités diaboliques. En acceptant ceci, vous ne faites que perpétrer votre héritage honteux. Vous avez créé une folle structure hiérarchique de guerre et votre veulerie a violé la loi de la Nature. Lorsque vous héritez de vos gains usurpés et de vos faux-titres de “noblesse”, vous héritez de tout le mal fait par l’exploitation de vos ancêtres.

La consanguinité peut créer beaucoup de confusion…

Résistance politique au colonialisme rampant…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, guerres imperialistes, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, pédagogie libération, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , on 16 mai 2013 by Résistance 71

Roi du Canada ?

 

Mohawk Nation News

 

16 Mai 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/05/15/king-of-canada/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

La lignée héréditaire des banquiers d’Europe essaie de conserver le contrôle des 105 000 milliards de dollars de l’Indian Trust Fund. L’île de la Grande Tortue (NdT: les territoires ancestraux natifs qui sont aujourd’hui le Canada, les Etats-Unis et le Mexique) est gouvernée par la loi de la terre, Kaianerehkowa, la Grande Loi de la Paix. L’entreprise Canada n’a aucun droit sur notre terre, nos ressources et notre argent.

Pour perpétuer la fraude, ils proposent un régent dans la lignée du sang pour être placé sur le trône du Canada. Le prince Charles d’Angleterre est un autre masque de la structure entrepreneuriale qui légitimise leur vol et leur meurtre. Ils vont fomenter une résistance, envoyer l’armée et obtenir le soutien des citoyens, comme ils l’ont déjà fait lors de l’opération psychologique de Whiskey Trench en 1990. Lorsque les colons rejoignent leurs Indiens, l’ensemble de la dette héritée, la guerre, l’escroquerie frauduleuse est fini. La lignée sera “abattue et renvoyée d’où elle vient pour le reste de l’éternité”.

Un terroriste du sérail doit être le détendeur du titre héréditaire du Canada, déplaçant les populations indigènes. Lorsque l’armée arrive, plus personne n’a de droits civils. Les Canadiens ne les accueilleront pas à bras ouverts, comme les Autrichiens l’ont fait d’Hitler en 1936. Il n’y a pas de constitution ratifiée, ainsi les cours de justice n’ont pas à la suivre.

Le chef ne sera plus un gouverneur général du Canada, mais un prince de sang. La loi sur le gouverneur général fut un ordre du conseil signé par le premier ministre St. Laurent en 1952. Elle n’a jamais été approuvée par les parlements britannique ou canadien. Par construction, le premier ministre est un dictateur. Il peut s’enquérir du gouverneur général et court-circuiter le parlement, à ce moment le Canada se retrouve immédiatement sous la loi martiale.

Le premier ministre Harper a annoncé qu’il démantelait la souveraineté du Canada en faveur du globalisme (corporatisme transnational). Les peuples indigènes sont les seuls peuples réellement souverains de Great Turtle Island. Il a déclaré qu’il allait se débarasser de nous et que ses patrons (les actionnaires de l’entreprise Canada), posséderaient tout de plein droit ! Sa récompense sera placée sur les comptes grossissants de sa femme dans les paradis fiscaux.

La hiérarchie est le mensonge originel. Quand elle sera démantelée, alors la grille de contrôle pyramidale s’effondrera sur elle-même et nous aurons une paix éternelle sur terre. Le prince Charles nous dit vraiment qui il est, comme Mick Jagger le chantait dans sa chanson “Sympathy for the Devil”: “Permettez-moi de me présenter, Je suis un homme de richesse et de goût, j’existe depuis de très très longues années, j’ai volé beaucoup d’âmes et de foi humaines, j’étais déjà là lorsque Jesus Christ a eu son moment de doute et de douleur.”

Montreal Gazette story

Harper’s speech on sovereignty

Governor General position

Charles Regent of Canada http://www.montrealgazette.com/news/national/Charles+Prince+Regent+would+send+Canadian+Crown+into/8378934/story.html

 

Résistance politique… Tout passe par la résistance au (néo)colonialisme à la fois des peuples colonisés… mais des peuples occidentaux, eux-mêmes colonisés à leur insu…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, pédagogie libération, philosophie, politique et social, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , on 11 mai 2013 by Résistance 71

«Pour le colonialisme, l’asservissement, au sens le plus rigoureux, de la population autochtone est la première nécessité. Pour cela il faut briser ses systèmes de référence. L’expropriation, le dépouillement, la razzia, le meurtre objectif, se doublent d’une mise à sac des schèmes culturels ou du moins conditionnent cette mise à sac. Le panorama social est déstructuré, les valeurs bafouées, écrasées, vidées. »

~ Frantz Fanon, 1964 ~

« La désaliénation ne concerne t’elle que le seul colonisé ? Certes non. Il en est pour le colonisateur comme pour le colonisé. Les peuples victimes du colonialisme doivent se construire et s’émanciper, se libérer de ce passé et du présent néo-colonial où suppôts des anciens colonisateurs maintiennent leurs peuples sous leur dépendance et celles de leurs anciens maîtres. Mais l’Homme occidental doit aussi assumer son histoire, se libérer de sa propre aliénation de colonisateur, il doit lui aussi faire « peau neuve », sans quoi il ne cesse de reproduire son aliénation dominatrice et raciste… Face à la gangrène raciste, xénophobe, qui se répand dans le discours politique, intellectuel et médiatique, il faut dénoncer, inventer, découvrir, rompre avec la pensée dominante, y compris dans ce qu’elle gangrène nos rangs. »

~ Nils Andersson, 2011 ~

 

Le syndrome du vendu

 

Mohawk Nation News

 

9 Mai 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/05/09/sell-out-syndrome/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Une société commune indigène est faite d’êtres humains ayant des liens familiaux. Chacun est libre, égal et a une voix. Tous travaillent ensemble pour maintenir survie et bien-être de la famille étendue. Certains sont de bons chasseurs, ou de bons pisteurs, pêcheurs, hommes médecines ou commerçants; d’autres plantent et maintiennent l’agriculture; certains ne sont pas capables de contribuer et pourtant ils auront une part égale des fruits récoltés de notre terre mère.

Ceux qui font plus que leur part et le cache ou l’exhibe par arrogance violent les autres personnes. Quelqu’un qui cache quelque chose ne fait souvent pas sa part des choses. Il devient paresseux, émoussant ses instincts de survie. L’insensivité de ces personnes peut mettre en danger le reste de la communauté, alors si aucune correction n’est apportée, ils en sont bannis. Dans le passé, cela signifiait souvent la mort, car ils ne pouvaient pas survivre seul.

L’Ongwehonwe équivaut à ce qui nous entoure, les animaux terrestres et aquatiques, les pierres, les arbres et la terre. Aucun n’est supérieur ou inférieur à l’autre. Il n’y a pas de leader. La communication non verbale entre nous et le monde naturel est très réelle.

Les envahisseurs nous ont apporté des vues et méthodes anti-naturelles, un dieu unique, un système individuel égoïste. On nous dit d’oublier nos liens avec notre peuple, de suivre leur voie, de nous “améliorer” et de prendre nos propres décisions afin d’être meilleur que le reste. On nous entraîne à devenir égomaniaque, arrogant et d’arrêter de penser que nous sommes un membre égal aux autres de notre groupe.

Les envahisseurs ont convaincus certains d’entre nous d’aller dans leurs écoles et leurs églises et d’y être conditionnés à leurs façons de voir et de faire. Pour “s’améliorer” et être acceptés par le système hiérarchique européen, ils se marient avec un(e) envahisseur (euse). Un bon boulot, une maison avec deux garages, des voitures et trois enfants montrent “qu’ils sont parvenus” à s’intégrer au système étranger. Leurs conjoints sont de fortes personnes qui les protègent de leur faiblesse, surtout celle de leur désir d’être parmi leur peuple.

Après un moment, ces Indiens modifiés éprouvent un sentiment de retourner dans leur communauté pour aider leur peuple à devenir hiérarchique comme eux. Leur peuple les regarde comme des traîtres et ne les accepteront plus jamais. Ces Indiens ont envisagé de manière erronée qu’ils devaient se rabaisser dans une spirale vers le bas pour se refaire accepter par leur société; cela ne fonctionne pas de cette façon.

Ils ne peuvent pas revenir dans l’esprit commun parce qu’ils ont accepté la programmation des diviseurs. En tant que base de leur pyramide, ils reçoivent plus de merde sur la tête que les autres ! Les traîtres parmi nous jouent un jeu très gangereux.

Résistance au Nouvel Ordre Mondial: Lucidité et action directe des nations natives doivent devenir nos exemples…

Posted in actualité, altermondialisme, autogestion, économie, démocratie participative, France et colonialisme, guerres hégémoniques, guerres imperialistes, ingérence et etats-unis, militantisme alternatif, N.O.M, néo-libéralisme et paupérisation, neoliberalisme et fascisme, police politique et totalitarisme, politique et lobbyisme, résistance politique, terrorisme d'état with tags , , , , , , , , , , , on 3 mai 2013 by Résistance 71

Nous l’avons dit et répété ici même: le salut de l’humanité passe par la compréhension et l’action que les peuples occidentaux auront face au dilemne du colonialisme. Nous disons dilemne parce que cela est du ressort de la dissonance cognitive; nous devons venir à terme avec notre culpabilité de colonialistes, et rejoindre les mouvements de lutte autonomes des Amériques, de Palestine et d’Afrique. Pour pouvoir arrêter le massacre perpétré depuis plus de 500 ans par l’occident afin de maintenir sa suprématie hégémonique, notre suprématie, pour laquelle nous avons pillé et massacré le monde jusqu’à aujourd’hui où cela continue de plus belle sous la forme prédatrice affinée du néo-libéralisme économique débridé et criminel qui fait souffrir impunément les 99% de la planète pour le profit du plus petit nombre.

Cette compréhension mènera au changement d’attitude qui nous permettra enfin de nous associer à la souffrance des autres et de lutter à leurs côtés. Dès lors, le changement de la société pour le meilleur sera foncièrement possible. Cela passe par la reconnaissance des mouvements de luttes autonomes natifs, nous avons tant à apprendre d’eux, car sur le sol de l’empire par exemple, les nations natives luttent contre le terrorisme eurocentrique depuis 1492.

Nous relayons depuis un moment des vues natives sur la situation locale et globale, nous relaierons régulièrement des informations du blog Mohawk Nation News. Ceci sert également d’introduction au texte du professeur de science politique d’origine Mohawk, Taiaiake Alfred : « Peace, Power and Righteousness », dont nous  avons traduit de larges extraits et que nous publieront très bientôt.

La peste de ce monde est le présent (néo)colonialisme, qui trouve ses racines profondes dans notre passé. C’est celui-ci que nous devons confronter pour exorciser notre culpabilité. C’est à ce prix que nous pourrons créer ensemble un monde juste, paisible et équitable pour tous, où comme le conclut la fin de l’article ci-dessous « nous pourrons enterrer les armes de guerre sous l’arbre de la paix. » (symbole iroquois).

— Résistance 71 —

 

État d’alerte indigène

 

Mohwak Nation News

 

3 Mai 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/05/02/indigenous-preparedness/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le vol de nos ressources indigènes est cause de guerre. Certains d’entre nous se lèvent contre. Nous tous en résistant ensemble, mettrons fin à la guerre. Un très grand danger pour les banquiers est que les gens embrassent la voie native et soutiennent la protection des ressources naturelles. Dans la poursuite de leur domination mondiale banquière, la stratégie militaire échoue sur tous les fronts. Un système de blocs militaires et d’alliances donne le cadre de bases militaires à travers le monde. Plus personne n’est dupe de la machine de terreur agonisante des banquiers.

La lutte indigène se déroule dans le monde entier, car le combat est là où l’ennemi opère. Un réseau de plus de 2000 bases militaires et un million d’hommes se préparent à la guerre.

Les buts des Etats-Unis pour la conquête du monde sont de contrôler l’économie mondiale et les marchés financiers; de s’emparer de toutes les ressources naturelles, principalement les matières premières et les ressources d’énergie non renouvelables. Après l’opération fausse bannière de Septembre 2001, le président américain Bush fit un tour rapide au Brésil, en Uruguay, en Colombie, au Guatémala et au Mexique, “pour promouvoir la démocratie et le commerce” et pour museler la dissidence envers les plans de guerre américains. Les bases militaires US en Amérique du Sud sont liées au contrôle et à l’accès aux énormes ressources biologiques naturelles en minerais et en eau du bassin amazonien. Ils sont spécifiquement intéressés et inquiets du réseau internatioal pour l’abolition des bases militaires américaines, qui poursuit des buts de désarmement et de démilitarisation.

En Avril 2002, le ministre de la défense Donald Rumsfeld annonça unilatéralement la prise de possession du Canada, suivant des négociations secrètes dans le Colorado. En ce moment même, le Canada est techniquement sous loi martiale. NORTHCOM (état-major du commandement nord des Etats-Unis), peut entrer sur le territoire canadien à quelque moment que ce soit, a nom d’un traité que les ministres canadiens Paul Martin et Stephen Harper ont tous deux signés.

A cause de ses ressources très importantes en territoire indigène, le Canada est le “centre de l’empire américain”. Le travail du parlement n’est qu’un théâtre, pour continuer de donner l’illusion de liberté au peuple. Le Canada fait partie de l’agenda guerrier en Asie, au Moyen-Orient, des massacres en Irak et en Afghanistan, de la torture de prisonniers de guerre, de l’établissement de camps de concentration, de la doctrine militaire américaine de l’attaque par anticipation ou attaque “préventive” et ceci incluant l’utiisation d’armement à têtes nucléaires. Le Canada, tout comme les Etats-Unis, est la possession des mêmes familles banquières. Étant une dictature, le Canada doit suivre le plan de business de ses actionnaires et mettre en branle l’état policier, les politiques racistes, le profilage ethnique et les arrestations arbitraires.

Les gens doivent commencer à utiliser “onigonra” ou la bonne présence d’esprit, le bon sens. Il est temps d’enterrer les armes de guerre sous l’arbre de la paix pour toujours. Comme Bob Dylan le disait dans sa chanson classique Master of War: “Vous apprêtez toutes les gâchettes pour que les autres tirent. Ensuite vous vous reculez et regardez tandis que le décompte des morts grandit. Vous vous cachez dans vos propriétés tandis que le sang des jeunes gens coulent à flot et qu’ils sont enterrés dans la boue.”

MNN Mohawk Nation News kahentinetha2@yahoo.com

Thahoketoteh@hotmail.com For more news, books, workshops, to donate and sign up for MNN newsletters, go to www.mohawknationnews.com

Plus d’info à at MNN Archives. 

Adresse:  MNN Box 991, Kahnawake [Quebec, Canada] J0L 1B0